COMMUNIQUE DE PRESSE                                                         Boulogne Billancourt, le 11 octobre 2011ORGAN...
Anne-Marie GAULTIER DREYFUS, Présidente du Club des Annonceurs et DirecteurMarketing Galeries Lafayette et BHV « Une nouve...
RESULTATS DE l’ETUDE LE CLUB DES ANNONCEURS / TNS SofresDes métiers en profonde mutation.Les Directeurs Marketing et Commu...
•   Le Digital dans ses nouvelles pratiques relationnelles (notez les nuances entre des       pratiques qui se spécialisen...
Le digital : un métier d’avenir mais…   • Le digital va sans conteste s’imposer dans les entreprises. Les pratiques digita...
A PROPOS DU CLUB DES ANNONCEURSUne organisation professionnelle référente pour les annonceurs en France créée en 1991.L’av...
Le Club des Annonceurs a publié plusieurs travaux :   • Etude « C’est le Monde à l’envers…les agences évaluent les annonce...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Les nouveau métiers du mMarketing et de la Communication au service de la Marque par el club des annonceurs

1,599

Published on

LES NOUVEAUX METIERS DU MARKETING ET DE LA COMMUNICATION AU SERVICE DE
LA MARQUE

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,599
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
26
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Les nouveau métiers du mMarketing et de la Communication au service de la Marque par el club des annonceurs"

  1. 1. COMMUNIQUE DE PRESSE Boulogne Billancourt, le 11 octobre 2011ORGANISATION PROFESSIONNELLE REFERENTE POUR LES ANNONCEURS EN FRANCE, LE CLUB DES ANNONCEURS A 20 ANS ! ENQUETE EXCLUSIVE LE CLUB DES ANNONCEURS / TNS Sofres « LES NOUVEAUX METIERS DU MARKETING ET DE LA COMMUNICATION AU SERVICE DE LA MARQUE »Le Club des Annonceurs, réseau d’annonceurs puissant rassemblant plus de 180 responsableset/ou directeurs marketing et de communication de 110 grandes entreprises tous secteursconfondus, a fêté ses 20 ans le 4 octobre dernier.Défricheur de tendances, le Club des Annonceurs, lieu de réflexion et d’échanges qui aide sesmembres à mieux comprendre et anticiper les évolutions et les nouveaux enjeux de leur métier, apublié à cette occasion et en collaboration avec TNS Sofres, une enquête qualitative etquantitative : «Les nouveaux métiers du marketing et de la communication au service de lamarque».Quels sont et seront les nouveaux métiers au sein de la fonction marketing et communication enentreprise ? Quel est le profil du Directeur Marketing et Communication de demain ? Quelle placeoccupe désormais la Marque dans les organisations ? Telles sont les questions auxquelles répondl’enquête réalisée via internet entre le 28 juin et le 18 juillet 2011, auprès d’un échantillon de 400professionnels, responsables marketing, responsables de marque ou responsables decommunication.
  2. 2. Anne-Marie GAULTIER DREYFUS, Présidente du Club des Annonceurs et DirecteurMarketing Galeries Lafayette et BHV « Une nouvelle ère pour nos métiers soffre à nous, certes difficile à capter sur la longueurtellement les choses ne cessent de bouger, mais enthousiasmante dans ce quelle a démancipantà nous proposer.Nous sommes convaincus qu’il est nécessaire de faire bouger nos organisations, dedécloisonner les frontières internes et les connaissances, convaincus aussi que ceux quitravaillent chaque jour à la valorisation des marques doivent avoir un rôle plus décisif dansla stratégie de l’entreprise, et doivent faire partie des comités exécutifs et cela nécessite une vraieprise de conscience et une impulsion de la part des dirigeants. Il revient donc aux patronsdentreprises et au top management dêtre les promoteurs dorganisations nouvelles à mettre enplace. Afin que nos annonceurs aient les clés pour les convaincre et s’imposer, le Club organiseralors de ses « dîners-débat » des rencontres avec des chefs d’entreprise qui positionnent lamarque au cœur de leur stratégie et de leur organisation.Outre une impulsion stratégique, les directions marketing et communication doivent aussiintégrer tous les nouveaux métiers en émergence. Notre volonté est de les aider à définirprécisément le périmètre de ces postes afin de pouvoir intégrer les talents à même de répondre auxenjeux actuels. Le Club organisera donc des « Ateliers Métiers » concrets et pragmatiquesavec l’aide d’experts et de témoignages d’annonceurs qui ont réussi ces intégrations avec succès!(par exemple « le social manager », « le multi device manager », « le content manager », ouencore le « directeur de marque »…).Et parce que le Club des Annonceurs rassemble avant tout des femmes et des hommes animés parla même volonté d’avancer, nous organiserons également des « Ateliers Echanges et Carrière »afin d’aider nos annonceurs à acquérir les qualités nécessaires pour gérer des problématiquescomplexes et transverses, développer leur agilité, ou encore intégrer chaque jour des innovationstechnologiques nouvelles.Nous souhaitons également nous rapprocher des écoles dont la formation est parfoisinsuffisamment adaptée aux besoins des entreprises, et créer plus de rencontres entre les étudiantset les professionnels.Il sera en outre essentiel de se pencher sur notre façon de travailler avec les agences dont lespérimètres évoluent et se croisent afin que nous trouvions tous nos marques.Construisons ensemble l’avenir de nos marques ! Dans un environnement instable, la marquedoit plus que jamais jouer le rôle de boussole, de cap à maintenir pour créer une préférencedurable avec nos clients. »
  3. 3. RESULTATS DE l’ETUDE LE CLUB DES ANNONCEURS / TNS SofresDes métiers en profonde mutation.Les Directeurs Marketing et Communication constatent – sans surprise – que leurs métiersconnaissent de profonds bouleversements. • 68% des responsables Marketing/Communication déclarent que des changements majeurs vont se produire dans leurs métiers • Ce qui va principalement changer la donne : - La technologie (immédiateté de l’accès à l’information, réseaux sociaux, e-business) - Les nouvelles générations (générations X et Y) - Le développement de la connaissance client - Le renforcement des contraintes business (pression du court terme, contraintes réglementaires)Conscients de devoir faire évoluer leurs métiers, les responsables marketing etcommunication ne se sentent pas encore suffisamment armés. Les trois quarts d’entre euxsavent que l’acquisition de nouvelles expertises / nouvelles compétences est déterminante. Parmiceux-là : • 55% n’ont pas encore intégré ces nouvelles expertises / nouvelles compétences • et 47% jugent qu’acquérir ces nouveaux métiers, ces nouvelles compétences est une tâche compliquée.Le consommateur donne toujours du fil à retordre. • 72% des responsables marketing et communication jugent difficile de faire face à l’infidélité et au zapping des consommateurs qui affirment leur pouvoir de décision (57%) notamment au travers des conseils de ses pairs et la pratique de la recommandation (49%) • 61% ne savent pas vraiment comment aborder les générations X et Y et des consommateurs de plus en plus à la recherche d’expériences émotionnelles (63%) • 62% perdent leurs repères face à l’hyper segmentation des cibles, une tendance à l’individualisation et à la personnalisation de la consommation (56%).Alors quel avenir pour les métiers du Marketing et de la Communication ? Les directeursmarketing et communication dégagent 5 grands domaines perçus comme porteurs (endéveloppement) ou dignes d’un fort intérêt : • La relation client au travers de métiers comme : - La gestion de l’expérience client - Le social marketing - La communication relationnelle - Le management de l’expérience client sur le point de vente - La gestion des canaux d’acquisition ROIstes • La prospective et la connaissance client au travers de métiers comme : - Le marketing de l’innovation - La détection des tendances - Le planning stratégique / la veille concurrentielle - Les études - Le datamining • Le RSE / le Développement durable
  4. 4. • Le Digital dans ses nouvelles pratiques relationnelles (notez les nuances entre des pratiques qui se spécialisent et se segmentent !) ou transactionnelles : - Le digital management - L’e-réputation - L’e-influence - Le buzz management - Le community management - La gestion des ambassadeurs / blogueurs - La gestion des influenceurs / évangélistes sur Internet - L’e-commerce - Le multi-device management • Enfin, et surtout, les logiques de mise en cohérence stratégique et d’orchestration, en particulier à travers les métiers liés à la marque : - Le développement des contenus - La gestion de projet 360° - La gestion de la marque - La gestion de l’expérience de marque - Le KPI Management - La gestion de l’identité visuelle - Le pilotage éditorial / contenu multicanal - La coordination internationaleLa marque s’avère désormais être clef de voûte de la fonction marketing / communication enentreprise : • Les responsables s’accordent majoritairement pour donner à la marque un rôle fondamental et structurant dans l’entreprise. - Stratégie : « La marque traduit la vision de l’entreprise, son combat, sa raison d’être, sa plus-value et son modèle compétitif » - Création de valeur : « La marque est le premier actif immatériel de l’entreprise » - Territoire d’expression : « La marque fédère les codes de l’entreprise, ce qu’elle dit, ce qu’elle fait, son langage, ses signes, son identité visuelle et verbale » - Différenciation et préférence : « La marque est le meilleur moyen pour reconnaître et choisir une offre dans un marché en concurrence » • 74% ont la conviction que l’importance du management de marque va se renforcer auprès des Directions Générales.D’un marketing de spécialités vers un marketing intégré. • Les responsables Marketing et Communication affichent un attrait particulier pour une pratique stratégique et holistique/globale de leur métier. • Cela ne signifie pas pour autant que les métiers historiques du marketing et de la communication (publicité, communication corporate, communication interne, marketing opérationnel et production) soient devenus mineurs. - Ils sont correctement maîtrisés donc moins porteurs de défis - Ils évoluent progressivement vers une pratique plus globale rapprochant le marketing et la communication : du marketing opérationnel vers le marketing relationnel et l’expérience client, de la publicité, la communication corporate ou la communication interne vers le management de marque 360.
  5. 5. Le digital : un métier d’avenir mais… • Le digital va sans conteste s’imposer dans les entreprises. Les pratiques digitales arrivent en tête de liste quand on demande spécifiquement aux responsables quels sont les métiers qui n’existent pas encore dans les entreprises et qui demain vont émerger. • Pour autant, parmi les principaux centres d’intérêt déclarés, le digital n’est pas toujours en tête : les responsables marketing et communication seraient-ils peu connectés ? Sans doute pas ! D’une part parce que le digital est déjà une réalité quotidienne pour certains (notamment chez les moins de 50 ans) mais surtout parce que le digital, comme les dimensions plus opérationnelles, commence à s’imposer comme un outil au service d’une pratique plus globale et plus intégrée du marketing.Portrait du Responsable Marketing / Communication de demain et les challenges qu’il vadevoir relever :• Pour réussir la mutation de sa fonction, le responsable de demain devra être capable d’incarner et de défendre les 5 dimensions que sont la marque & sa mise en cohérence, la prospective & l’innovation, la relation client, la RSE & le développement durable et le digital.• Il devra pour cela mettre en place un certain nombre de conditions pour réussir. Certaines sont déjà en cours : les frontières entre le marketing et la communication ont commencé à s’ouvrir, la marque est davantage partagée en interne, les tendances et les marchés sont décryptés, le client est bien au cœur des préoccupations. Rapprochement des métiers du marketing et de la communication Consolidation de la relation client et du parcours client Partage de la vision de la Marque en interne / Adhésion des collaborateurs Intégration des tendances et connaissances marchés Rayonnement de la connaissance client dans l’entreprise• D’autres conditions constituent un challenge pour la fonction, parce qu’elles sont encore peu ou pas encore mises en place : la marque dans son déploiement international, la production et la mise en cohérence de ses contenus et de ses canaux, sa capacité à rentrer en conversation et à générer des contributions internes et externes. Du côté du client, c’est l’acquisition qui reste à consolider. Enfin, la capacité à renforcer l’agilité et la réactivité de l’entreprise dans sa globalité sera le dernier challenge à relever pour la fonction marketing et communication. Pilotage international de la marque Gestion / orchestration des canaux Gestion / orchestration des points de contacts par la Marque Mise en cohérence du discours de la Marque à 360° Concentration des compétences liées à la production de contenu Consolidation de l’acquisition (classique ou ROIste) Exigence d’agilité et de réactivité de la part des entreprises Gestion de la conversation autour de la Marque et avec la Marque Management des contributions internes / externes, co-construction
  6. 6. A PROPOS DU CLUB DES ANNONCEURSUne organisation professionnelle référente pour les annonceurs en France créée en 1991.L’avènement d’un consomm’acteur plus difficile à cerner et à convaincre, l’ouverture internationaledes marchés devenus toujours plus concurrentiels, le développement des nouvelles technologies etdes canaux de distribution, la nécessité d’une vraie responsabilité sociale de l’entreprise…obligentl’annonceur à réinventer chaque jour son métier et à redéfinir le périmètre de ses interventions. Ilest plus que jamais indispensable d’innover et d’imaginer de nouveaux leviers de création de valeurpour la marque.Depuis plus de 20 ans, le Club des Annonceurs, association régie par la loi 1901, accompagne sesmembres et les aide à mieux comprendre et anticiper les évolutions et nouveaux enjeux. VéritableClub de marques, il exprime sa singularité parmi les différentes instances du secteur en privilégiantune démarche pragmatique, opérationnelle et anticipative plutôt qu’institutionnelle.UN RÉSEAU PUISSANTEtre membre du Club des Annonceurs, c’est faire partie d’un réseau de référence d’environ 180adhérents issus de plus de 110 grandes entreprises.30 % du top 100 des annonceurs (source Secodip 2010)Plus de 20 secteurs d’activité différents.Composé par autant de femmes que d’hommes.Ses membres, experts reconnus au service des fonctions centrales en entreprise, constituent unechaîne de compétences et de solidarité qui a peu d’équivalent dans ce métier.UNE COMMUNAUTÉ UNIQUEUn état d’esprit communautaire qui permet aux professionnels du marketing et de lacommunication de se retrouver entre eux, tous secteurs d’activités et tailles d’entreprises confonduset nouer un dialogue libre et direct dans une relation conviviale de confiance.PROGRESSER ENSEMBLEÉchanger, c’est débattre, confronter des idées et faire émerger des solutions ou des pistesde réflexion. Les membres du Club des Annonceurs se réunissent régulièrement pour partager etprogresser ensemble. En invitant des grands patrons et des experts de toutes disciplines à partagerleurs débats, ils élargissent leurs connaissances et perfectionnent leur savoir-faire. Fort de cedialogue et de cette ouverture, chaque membre du Club des Annonceurs peut optimiser etvaloriser sa différence opérationnelle autant que ses performances professionnelles.DÉFRICHER LES NOUVELLES TENDANCESLe Club des Annonceurs a une vocation prospective. Par l’analyse des pratiques du marketinget de la communication, tant dans leur dimension opérationnelle que stratégique, il joue un rôle dedéfricheur. Décodeur des tendances, catalyseur des idées et des innovations, le Club desAnnonceurs permet à ses membres d’anticiper la pratique du métier et de ses évolutions.
  7. 7. Le Club des Annonceurs a publié plusieurs travaux : • Etude « C’est le Monde à l’envers…les agences évaluent les annonceurs » avec Limelight Consulting et Stratégies (éditions 2007 et 2009). Objectif : établir un échange constructif, mieux cerner les pistes de chantier à initier et renforcer les liens du couple « agence-annonceur ». • Etude en collaboration avec l’AACC « Le brief, pierre fondatrice de la relation agences et annonceurs ». Objectif : définir un cadre et les conditions de réussite dun brief, au-delà des process déjà établis. • Observatoire Métier 2009 avec Limelight Consulting sur l’évolution du métier et des organisations. Etude qualitative menée en interne. Objectif : avancer ensemble sur l’évolution du métier d’annonceur et la fonction communication. • Etude 2011 « Les nouveaux métiers du marketing et de la communication au service de la marque », avec TNS Sofres. Objectif : montrer l’évolution du rôle et du périmètre de l’annonceur au travers de l’émergence de nouveaux métiers au sein de la fonction marketing-communication, du profil du Directeur Marketing et Communication de demain, du rôle et de la place de la Marque dans les organisations.Le Club des Annonceurs travaille également en étroite collaboration avec les instances deréférence du secteur (AACC, ANAé, IREP, MMA, SNPTV, SPM, IAB, SRI, UDECAM…) et s’associeà de nombreux événements du marché (Hub Forum, Grand Prix du Brand Content, Salon Mobile2.0, China Connect, Campus de la Communication, les conférences Seesmic, Salons Ecommerceet Emarketing…).Plus d’infos sur :www.leclubdesannonceurs.comhttp://www.facebook.com/LeClubdesAnnonceurshttp://twitter.com/Club_AnnonceursContact presse :Stéphanie COLLETDirectrice Générale Le Club des Annonceurs18 rue dIssy92100 Boulogne BillancourtTél : 01 46 21 03 15scollet@leclubdesannonceurs.com

×