• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Rapport de rendement  du CAHM, juin2010
 

Rapport de rendement du CAHM, juin2010

on

  • 1,780 views

On retrouve dans ce document une analyse de l’année scolaire au Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska, des notes sur la pédagogie et sur les activités parascolaires de cette année.

On retrouve dans ce document une analyse de l’année scolaire au Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska, des notes sur la pédagogie et sur les activités parascolaires de cette année.

Statistics

Views

Total Views
1,780
Views on SlideShare
1,768
Embed Views
12

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

2 Embeds 12

http://cahm.wikispaces.com 10
http://cahm.elg.ca 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft Word

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Rapport de rendement  du CAHM, juin2010 Rapport de rendement du CAHM, juin2010 Document Transcript

    • Rapport de rendement du Plan annuel 2009-2010 Centre d’@pprentissage du Haut-Madawaska Juin 2010 On retrouve dans ce document une analyse de l’année scolaire au Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska, des notes sur la pédagogie et sur les activités parascolaires de cette année.
    • 1.0 Introduction Au Nouveau-Brunswick, les écoles publiques doivent préparer, en collaboration avec les enseignants et le comité parental d'appui de l'école, un plan quinquennal (cinq ans) ainsi qu'un plan annuel qui sont présentés au directeur général du district scolaire. Aussi, à la fin de l'année, le directeur de l'école doit présenter un rapport de fin d'année qui comprend les réalisations de l’année ainsi que les défis futurs. Ce rapport sera disponible sur la page web de l'école ou sur demande à la fin du mois de juin 2010. Notre plan annuel se divise maintenant en sept axes en conformité avec celui du district scolaire 3: • Axe 1 : Au C@HM, nous avons une mission claire et à point. • Axe 2 : Au C@HM, nous exerçons un leadership pédagogique fort et portons une attention particulière à la qualité de l’enseignement. • Axe 3 : Au C@HM, nous offrons des activités d’apprentissage et nous utilisons efficacement le temps qui leur est consacré. • Axe 4 : Au C@HM, nous avons des attentes élevées concernant la performance de tous nos élèves. • Axe 5 : Au C@HM, nous suivons de près le progrès de nos élèves. • Axe 6: Au C@HM, nous offrons un environnement ordonné, sain et sécuritaire. • Axe 7 : Au C@HM, nous entretenons des relations positives avec les parents et la communauté. Le Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska est une école qui se développe et qui offre un programme académique riche ainsi que des activités qui permettent à tous les élèves de s’épanouir. Voici donc le bilan de l’année scolaire 2009-2010. 2
    • 1.1 Évènements majeurs Plusieurs évènements majeurs se sont déroulés pendant l’année scolaire. Voici ceux qui attirent l’attention : • La rencontre Clair2010 a permis à près de 200 éducateurs de l’est du Canada de se rencontrer pour « Voir l’éducation autrement… » • Création et adoption d’un logo pour le programme ENVOL. • Lancement du programme ENVOL. • Un groupe de 5 élèves de 8e année ont participé au Festival des vidéastes du Manitoba. • Quatre élèves de 8e année ont participé à la compétition de robotique « Zone01 » à Laval au Québec. • La mission de l’école a été révisée et actualisée. • Lancement du programme, « Protéger son environnement, ça commence aussi à l’école » pour inciter les élèves et le personnel à réduire, réutiliser, recycler et à composter. • Présentation aux parents des élèves de 3e année du programme « Je suis quelqu’un ». • Des spectacles de talents ont été présentés trois fois dans l'année. • Déjeuner aux crêpes pour les familles à l’occasion de Noël. • Lors des Fêtes du patrimoine, Justin Lavoie et Anthony Gagné ont présenté un projet sur la pêche. Ils ont mérité le « Prix du patrimoine sportif du Nouveau-Brunswick ». • Un article de recherche écrit en collaboration entre des enseignants du CAHM et des chercheurs de l'Université de Moncton fait la une de l'agence de presse pédagogique l'Infobourg. • Le film "Qui perd gagne..." a été retenu en octobre pour participer au concours de courts métrages dans la catégorie amateur du festival de film francophone du Manitoba ; Cinémental. • Un expo - sciences a été présenté au niveau de l’école incluant les élèves de tous les niveaux de la maternelle à la 8e année. • Afin de souligner les efforts et le travail exemplaire des cuisinières du CAHM, un certificat de reconnaissance des autorités du district scolaire 3 leur a été présenté. • Roberto Gauvin, directeur au CAHM a présenté la conférence d’ouverture du 10e congrès de l’APTICA à Moncton en mai. • Projet LIAISON – Haïti-Louisianne et le CAHM • Marchons vers l’école • Déjeuner avec les parents dans le cadre du cours de FPS 3
    • • Projet PhaRobot avec l’université de Moncton • Le CAHM a accueilli 3 stagiaires. • Célébration de la semaine du patrimoine ainsi que de la semaine de la fierté française. • JAG, mini-olympiques, marchons vers l’école, activités physiques lors des mercredis (ENVOL). • Visite au site historique de Clair. • Projet de podomètre en collaboration avec le MÉNB. • Projet plantation en maternelle… • Participation de 4 projets « Papillons du monde ». • Participation au projet « Tomatosphère ». • Vermicompostage avec les élèves de 6e année. • Participation des classes à l’interprétation de l’hymne national tout au long de l’année. • Participation au projet de « choix santé » du district. • Participation au programme Communautés scolaires en action. 1.2 Les sept axes de notre plan annuel 4
    • Axe 1 : Au CAHM, nous avons une mission claire et à point. La mission du CAHM a été révisée telle que mentionnée dans notre plan annuel. Un comité de rédaction a proposé le texte suivant ; Notre école a comme mission de développer le plein potentiel de chaque élève ainsi que ses talents à l’aide des nouvelles technologies dans un milieu fièrement francophone. Ce texte a par la suite été présenté aux membres du personnel, aux élèves et au comité parental d’appui à l’école qui l’ont accepté et supporté. Notre nouvelle mission inclue aussi la construction identitaire et souligne l’importance de développer et renforcer notre identité francophone. Nous voulions aussi rappeler notre rôle de développer chez les élèves leurs forces, leurs talents et leur potentiel, et ce, pour tous les élèves. Notre mission a été publiée sur la page web de l’école et des affiches seront placées dans l’école. Nous avions aussi un objectif SMART afin que tous les enseignants de mathématiques utilisent la grille de notation. Nous avons eu des rencontres pendant les mercredis pédagogiques qui ont permis à tous ces enseignants de connaître cette grille de notation et nous pouvons affirmer que c’est maintenant 100 % des enseignants qui l’utilisent lors des évaluations diagnostiques, formatives et provinciales. Axe 2 : Au CAHM, nous exerçons un leadership pédagogique fort et portons une attention particulière à la qualité de l’enseignement. Plusieurs objectifs avaient été placés dans notre plan annuel pour cet axe. Par exemple, notre enseignante ressource a reçu une formation intensive portant sur les troubles d’apprentissage. Aussi, trois de nos aides -enseignantes ont reçu une formation en autisme offerte par l’University of New Brunswick à Fredericton. Plusieurs enseignants ont aussi reçu des formations diverses dans leurs sujets d’enseignement respectifs tout au long de l’année. Les enseignants du CAHM sont engagés à 100 % dans le mouvement des communautés d’apprentissages professionnelles (CAP) et les mercredis pédagogiques nous ont permis de mieux cheminer en ce sens. Au CAHM, nous retrouvons deux CAP. Une pour les enseignants de la maternelle à la 3e année, tandis que l’autre compte les enseignants de la 4e à la 8e année. 5
    • Pendant l’année, les enseignants ont discuté de différents moyens pour maximiser les apprentissages des élèves. Des rencontres pour développer l’enseignement de la mathématique et du français ainsi que des techniques pour nous aider à répondre aux 4 questions de base : 1. Que voulons-nous que nos élèves apprennent ? 2. Comment saurons-nous s’ils ont appris ? 3. Que ferons-nous avec ceux qui n’ont pas appris ? 4. Que ferons-nous avec ceux qui savent déjà ? Pour ce qui est de la première question, nous avons discuté des essentiels en mathématiques et en français. Nous avons convenu qu’en général, notre communauté s’attend que nos élèves apprennent; • Mathématiques : Comprendre et résoudre des résolutions de problèmes ; • Français : Bien s'exprimer à l'oral, bien lire et bien écrire ; • Sciences : Connaitre et savoir comment utiliser le processus d'enquête ; • Sciences Humaines : Avoir une connaissance du monde qui nous entoure ; • Arts : Savoir créer et apprécier ; • Anglais : Bien s'exprimer et comprendre ; • Éducation physique : Prendre soin de sa santé et demeurer en forme ; • Formation personnelle et sociale : Savoir prendre soins de son corps, ses émotions et prendre de bonnes décisions. Pour la deuxième question, nous avons développé l’utilisation d’évaluation diagnostique et formative tout au long de l’année. Nous devons continuer en ce sens et poursuivre le développement des évaluations communes et cibler sur les éléments essentiels. Nous avons aussi développé des outils pour assurer le suivi des élèves plus particulièrement en mathématiques et en français. D’ici la fin juin, 100% des enseignants devraient avoir ces outils en format Excel afin de pouvoir suivre le progrès des élèves. Beaucoup de nos discussions ont porté sur la 3e et la 4e question. Nous avons donc convenu l’an prochain de modifier l’horaire académique des élèves pour inclure 155 minutes d’éducation physique structuré ainsi 6
    • qu’un bloc quotidien de 30 minutes d’interventions pédagogiques ciblées pour les élèves qui doivent apprendre à nouveau ou pour ceux qui savent déjà. Ces blocs seront offerts, en alternance, en mathématiques et en français. Les recherches démontrent que pour être efficace, ces interventions doivent être offertes quotidiennement et de manière intensive. Plus tôt cette année, la directrice-adjointe a reçu une formation sur les écoles efficaces en Arizona en compagnie de Richard A. DeLorenzo et le directeur a eu la chance de suivre une formation sur les pyramides d’interventions avec Mike Mattos à Chicago. Ces formations sont importantes et nous donnent des pistes pour pouvoir intervenir plus efficacement à notre école. Nous avons aussi développé une pyramide d’interventions selon les travaux de Mike Mattos, expert dans ce domaine. Cette pyramide permettra aux membres du personnel et à la communauté d’évaluer les besoins et de reconnaître les interventions possibles offertes à notre école. Nous voulons aussi utiliser ce concept pour gérer nos listes de classes et pour les rencontres de notre équipe stratégique. Cette pyramide développée à l’école sera révisée tout au long de la prochaine année scolaire et nous permettra de mieux cibler et de mieux intervenir avec les 7
    • élèves qui présentent des difficultés académiques ou qui pourraient développer davantage leur plein potentiel. Nous avons aussi fait de même avec notre plan disciplinaire. Celui-ci sera désormais présenté sous forme d’une pyramide avec les différents niveaux d’interventions. Depuis septembre 2009, les membres du personnel utilisent efficacement le réseau Twitter afin de communiquer et de partager l’information et pour faire connaitre les découvertes. L’utilisation de ce moyen de communication est beaucoup plus efficace que le courriel car il limite les messages à 140 lettres et peut être accédé en tout temps. Axe 3 : Au CAHM, nous offrons des activités d’apprentissage et nous utilisons efficacement le temps qui leur est consacré. Nous avions dans notre plan annuel, plusieurs objectifs SMART et ceux-ci ont été évalués à la fin de l’année scolaire. Nous avons constaté que nous avions, peut-être, trop d’objectifs SMART car il est difficile de garder l’intérêt et se concentrer sur plusieurs éléments en même temps. Ces objectifs SMART ont été publiés par l’entremise de notre Profil d’école en septembre 2009 et distribués dans la communauté. Notre Profil d’école 8
    • permet à notre communauté de savoir comment nos élèves performent et quels seront nos moyens pour continuer à les faire progresser. Ces objectifs et moyens sont discutés par les enseignants tout au long de l’année lors des mercredis pédagogiques et lors des réunions du personnel. Le personnel enseignant développe et utilise des outils diagnostiques plus particulièrement en mathématiques et en français afin de cibler les élèves qui ne maitrisent pas les éléments essentiels et ceux qui auraient besoin de se faire enseigner à nouveau certains concepts. C’est cette tendance qui est à l’origine de la création de blocs d’interventions pédagogiques - BIP. Nous avions cette année des volets de rattrapage en mathématiques et en français pendant le programme ENVOL. Par contre, ces volets étaient offerts seulement une fois par semaine. Les recherches démontrent que pour être efficace, ces blocs d’interventions pédagogiques doivent être offerts quotidiennement et ne doivent pas être trop long. Plusieurs enseignants ont reçu une formation sur la trousse de mathématique PRIME et nous verrons à utiliser ces outils lors d’interventions avec nos élèves. Nous avons aussi continué notre projet de cybercarnet en essayant de faire écrire les élèves plus souvent. Bien que notre objectif SMART n’a pas été atteint, nous voulons continuer dans cette voie afin de permettre aux élèves de développer les compétences de base en écriture. C’est ainsi que 41 % des enseignants ont affirmé, en fin d’année, qu’ils faisaient écrire leurs élèves à tous les jours et qu’ils leur demandaient de publier un texte au moins une fois par mois dans leur cybercarnet. Ce pourcentage peut être amélioré mais démontre aussi que de plus en plus d’enseignants participent au projet de cybercarnet. Nous voulons aussi explorer les gabarits d’écriture et continuer à utiliser la technopédagogie pour améliorer les apprentissages. La rencontre de Clair2010 nous a confirmé notre rôle de leader dans l’utilisation de la technopédagogie à l’école et nous encourage à continuer en ce sens. Notre projet de partenariat avec le journal le Madawaska s’est poursuivi pour une bonne partie de l’année scolaire. Nous pourrons réévaluer avec la direction du journal si nous le continuons l’an prochain. Un autre objectif SMART était que tous les enseignants de la 4e à la 8e année puissent développer et s’approprier la grille de notation pour les productions écrites déjà utilisées par le district et la province. 100 % de nos enseignants affirment avoir atteint cet objectif. Nous avions aussi comme objectif que tous les enseignants de la maternelle à la 8e année développent et utilisent une échelle d’évaluation en écriture en les 9
    • enlignant avec des copies-types. Pour cet objectif, c’est 83% des enseignants qui ont indiqué qu’ils ont atteint cette cible. En mathématiques, nous voulions aussi que tous les enseignants utilisent la démarche de résolutions de problèmes et la grille de notation pour les évaluations. De ce côté, c’est 100 % des enseignants qui affirment avoir complété cette cible. Nous avions aussi mentionné dans notre Plan annuel que nous aimerions développer des échanges avec des écoles dans d’autres pays de la francophonie. Nous avons réussi à participer à un projet avec la Louisiane (États-Unis) et Haïti. Les événements du terrible tremblement de terre en Haïti a quelque peu changé le déroulement du projet mais il semble y avoir un intérêt pour continuer dans cette veine. Nous voulions aussi participer au programme Dialogue Nouveau-Brunswick afin d’améliorer les compétences des élèves en anglais. Par contre, notre projet n’a pas été sélectionné. Nous aimerions continuer à développer des possibilités de partages virtuels avec d’autres élèves de la francophonie et avec des professionnels. Nous avons la technologie pour le faire et le temps nous aidera à nous familiariser avec ces nouvelles approches. Un de nos objectif Smart de cette année était que les résultats des élèves de 2e année atteignent au moins 70% en lecture à haute voix. C’est avec beaucoup de plaisir que nous pouvons affirmer que ces élèves ont dépassé cet objectif pour atteindre le seuil de réussite à 80 %. Pour les élèves de 8e année, nous voulions que 75% de ceux-ci atteignent un seuil de réussite en français et en mathématiques. Encore une fois, nos élèves nous ont surpris avec un taux de réussite de 95 % en français et en mathématiques. Des activités sportives et récréatives sont organisées pour les élèves. Ainsi, cette année, les activités suivantes étaient offertes : • Conseil des élèves • Équipe technique • Spectacle de talents • Spectacle de la semaine de la fierté française • Radio étudiante • Athlétisme • Comité humanitaire • Compétition d’autos téléguidées 10
    • • Journée du patrimoine • Ballon volant féminin • Chorale « Le Chœur des Anges » • Expo-sciences • Cours d’espagnole • Jeux de l’Acadie • Préceptorat • Programme « Élèves du mois » • Caisse scolaire • Sortie au complexe sportif • Studio de télévision • Sports intra muraux le midi • Petites cliniques de lecture et de mathématiques • Le club de marche • Harmonie Les élèves de la 6e à la 8e année qui ont participé au volet des tuteurs du programme ENVOL ont rencontré les élèves de la maternelle à la 6e année durant deux après-midi par semaine et à tous les jours durant ATEL afin d’apporter une aide supplémentaire en lecture et en mathématiques aux élèves en difficultés. Cette année, l’école a continué de participer au programme provincial « Communautés scolaires en action ». Avec ce programme, nous avons réussi à aller chercher certains fonds par l’entremise de nos activités déjà entamées à notre école ainsi que le nouveau club de marche avec comme objectif de faire le tour du Nouveau-Brunswick. Axe 4 : Au CAHM, nous avons des attentes élevées concernant la performance de tous nos élèves. Nous avons complété la mise en œuvre du nouveau programme ENVOL (programme d’exploration novateur avec des volets orientants et en leadership) afin de développer des stratégies visant le développement du plein potentiel des élèves. Le document qui démontre la valeur ajoutée du programme ENVOL est toujours en production et devrait être complété sous peu. Ce programme permet de développer les intelligences multiples et permet aux élèves de développer leurs talents. Tous les élèves du C@HM ont donc la chance de participer au programme ENVOL. À partir du mois d’octobre, les élèves pouvaient assister à différents volets à tous 11
    • les mercredis avant midi. Pour les élèves de la maternelle à la 3e année, les volets étaient déterminés à l’avance et ces derniers faisaient la rotation entre ceux-ci. De plus, les élèves de la 4e à la 8e avaient la chance de choisir des volets selon leurs préférences. Le programme permet aussi de responsabiliser l’élève dans ses engagements et d’offrir du temps d’enrichissement afin d’assurer la réussite de tous. Nous voulons aussi offrir un programme de type orientant qui prépare les élèves au marché du travail et qui développe leurs habiletés en leadership. Le nom du programme « ENVOL » a pris son origine dans la chanson thème de l’école « À chacun son envol ». On y retrouve qu’au CAHM, chacun à sa place ; « qu’on soit grand, qu’on soit petit on aura toujours des défis… il ne reste qu’à vouloir et on pourra s’envoler… » . Nous sommes fiers de l’implication des membres du personnel et des élèves envers le succès de ce programme. Les membres du personnel et les bénévoles de la communauté offrent de partager leur passion et leurs talents avec les élèves et ceux-ci, en retour, développent de nouvelles habiletés et de nouvelles compétences. Les volets offerts pour les élèves de la maternelle à la 3e année étaient ; L’art, la relaxation, les activités physiques, le papier recyclé, le bricolage, le dessin, la logique, les sciences, l’improvisation, les jeux de société, la littératie, la gymnastique, la numéracie et l’anglais. Les volets pour les élèves de la 4e à la 8e année étaient ; Les cours de prévention, le volleyball, la télévision, la photographie, la robotique, l’harmonie, le judo, les mini-profs, les biodots(gestion de stress), l’art, le théâtre en anglais, l’improvisation, l’enrichissement mathématique, le comité des spectacles (leadership), l’enrichissement en français, la danse en ligne, le montage de la vie étudiante, chorale moderne, les tuteurs. Le programme ENVOL sera en fonction l’an prochain mais en raison de l’ajout de blocs d’interventions pédagogiques, les volets passeront de 2 à 1 par semaine. Nous voulions aussi cibler plus tôt cette année, les élèves qui pourraient participer au concours de mathématiques de l’université de Moncton mais un conflit d’horaire avec la compétition de robotique à Laval a été problématique. Cependant, nous avons réussi à envoyer des élèves aux deux activités. 12
    • Du côté de la science, nous voulions augmenter la participation des élèves à l’expo-sciences du district. Notre objectif SMART était que 100% des niveaux de l’école participent à l’expo-sciences du district et c’est avec plaisir que nous pouvons affirmer que 100% des niveaux étaient représentés. Du côté des élèves doués, un projet Génie-Arts a permis à plusieurs élèves de participer à un projet musical en percussion. Aussi, quatre élèves de la 8e année ont participé à la compétition de robotique Zone01 à Laval. Nous voulons aussi tenter une expérience en offrant une classe d’harmonie pour les élèves de la 6e à la 8e année le midi. Ce cours optionnel permettrait à un plus grand nombre d’élèves de développer des habiletés musicales et de leur permettre de mieux maitriser un instrument principal. Le CAHM continuera de célébrer la réussite des élèves avec la cérémonie de fin d’année au Complexe Multifonctionnel de Clair en y invitant la communauté. Nous voulions aussi discuter de la possibilité de développer une stratégie de sensibilisation auprès des parents, du personnel et des élèves en collaboration avec le CPAÉ de l’importance d’être présent à l’école. Ce point sera encore sur le plan annuel de l’an prochain. Axe 5 : Au CAHM, nous suivons de près le progrès de nos élèves Cette année, nous voulions accentuer le travail de notre équipe stratégique. Bien qu’il reste encore beaucoup à faire, nous avons établi des bases plus solides. Notre projet de pyramide d’interventions ira en ce sens ainsi que l’ajout de blocs d’interventions pédagogiques. Nous voulons continuer à nous assurer que les rencontres de l’équipe stratégique seront plus structurées. Nous allons aussi continuer à développer et à utiliser des outils d’évaluations communes et des diagnostiques pour élaborer les interventions nécessaires en littératie, maths, sciences, français et anglais à tous les niveaux. Les enseignants du CAHM doivent maintenant utiliser l’évaluation à des fins diagnostiques et formatives dans le but de réguler l’enseignement et l’apprentissage. Les enseignants utilisent aussi les évaluations communes développées en collaboration avec le district. Les enseignants de maternelle à la 4e année utilisent le continuum de lecture pour identifier les différents stades d’acquisition du lecteur tout au long de l’année scolaire. Les enseignants de 6e année utiliseront le « ESL Progressfolio » afin de suivre le progrès des élèves en ALS. 13
    • Les résultats de l’ÉPE-AE seront partagés avec le personnel de l’école qui pourra travailler en collaboration avec l’enseignante de maternelle. Axe 6: Au CAHM, nous offrons un environnement ordonné, sain et sécuritaire. Le programme « Protéger son environnement, ça commence aussi à l’école » a débuté en avril. Les élèves et le personnel de l’école peuvent ainsi participer à des efforts communs pour la promotion de la réduction, de la réutilisation, du recyclage et du compostage des déchets. Grâce à un partenariat avec le Fond de Fiducie en Environnement du gouvernement du Nouveau-Brunswick, il a été possible de créer une capsule vidéo sur le compostage à la maison1 qui est maintenant disponible en ligne sur le site YouTube ainsi qu’une chanson thème composée par Nokomi et Naomi Ouellet, deux élèves de 8e année du CAHM. Cette chanson intitulée « Faire une différence »2 parle de l’urgence d’agir et de faire notre part pour protéger notre environnement. Un disque compact de la chanson thème a été envoyé aux différentes stations de radio de la région dans l’espérance qu’elle sera diffusée et qu’elle pourra inspirer notre communauté à prendre une part plus active dans la protection de l’environnement. En mars dernier, une session d’information sur le compostage à la maison avait été organisée et offerte en soirée à l’école pour les membres de la communauté du Haut-Madawaska en partenariat avec la COGERNO. De plus, deux centres de recyclage sont à la disposition des élèves et des membres du personnel. Il y est possible de recycler le papier, les contenants réutilisables, les piles et les cartouches d’encre. De plus, des bacs de compostage sont aussi disponibles à la cafétéria et au salon du personnel. Un bac de compostage a aussi été aménagé à l’extérieur afin que l’école puisse produire son propre compost. Nous remercions le Fond de fiducie en environnement du gouvernement du Nouveau-Brunswick, la Cogerno, les élèves et le personnel de l’école pour ce projet environnemental. Nous aimerions développer un comité environnemental actif et des efforts en ce sens devraient être faits l’an prochain. L’an prochain, nous allons offrir 150 minutes d’activités physiques structurées telles que proposées par le ministère de l’éducation du Nouveau-Brunswick. En plus de 2 cours réguliers d’éducation physique 1 http://www.youtube.com/watch?v=IyHAhrRNqQM&feature=player_embedded 2 http://www.youtube.com/watch?v=NIQjGI7AqR0&feature=player_embedded 14
    • de 40 minutes, les élèves auront 3 sessions de 25 minutes par semaine pour un maximum de 155 minutes. Les activités seront structurées et encadrées par des enseignants et seront variées selon les saisons et les possibilités de nos installations scolaires. Axe 7: Au C@HM, nous entretenons des relations positives avec les parents et la communauté. Nous voulons continuer à travailler avec la responsable du projet ÉpE-AD afin de diffuser l’information concernant les rencontres pour qu’un plus grand nombre de parents assistent aux ateliers de transition à la maternelle. Cette année, ce sont 78 % des parents qui ont assistés aux ateliers de transition à la maternelle. Nous voulons aussi souligner la participation de nombreux bénévoles qui nous appuient et qui viennent donner du temps gratuitement à l’école pour notre programme ENVOL, pour faire lire les élèves, le parascolaire, le périscolaire et les activités reliées à l’école. Un colloque international intitulé Clair2010 a été organisé en janvier afin de permettre aux chercheurs et praticiens de se rencontrer et discuter de l’utilisation des technologies de l’information et des communications en éducation. Nous avons reçu beaucoup de commentaires positifs et les gens semblent avoir aimé le format, les discussions, l'accueil et l'organisation en général. Notre objectif principal était de s'assurer que les gens se sentent bien dès leur arrivée et selon les sondages reçus à date, cet objectif semble atteint, voir dépassé... Nous voulons souligner, le travail des membres du personnel, des élèves et du comité de programmation de Clair2010. Notre école a accueilli l'élite du web francophone du Canada et nous avons eu la chance de démontrer ce que nous faisons de mieux en matière d'utilisation des nouvelles technologies de l'information et des communications mais plus précisément en matière de littératie. Notre objectif est, a toujours été et sera toujours, de meilleurs apprentissages pour les élèves. Plusieurs mois de préparation pour les enseignants et les élèves ont permis de solidifier nos pratiques et de se questionner sur nos démarches d'enseignement (pour les enseignants) et nos démarches d'apprentissages (pour les élèves). L'exercice aura été profitable à tous. Les membres du 15
    • personnel ont aussi préparé une session d'affiches pour notre programme ENVOL, ce qui a permis d'analyser encore une fois nos pratiques. En plus, nous avons pu établir un réseau structuré de bénévoles. Les commentaires reçus concernant nos programmes et nos projets ont été appréciés et je crois qu'ils ont été une source d'inspiration pour plusieurs. Les membres du personnel se sont investis pour préparer leurs élèves et leurs classes. Ces derniers ont eu la chance de réfléchir sur leurs pratiques et sur ce qu'ils voulaient montrer aux visiteurs. Les membres du personnel non-enseignant ont aussi mis la main à la pâte en offrant leur temps et en aidant là où nous avions besoin d'aide. Un vrai travail d'équipe... La question maintenant est de savoir si nous répéterons l'expérience l'an prochain. Ce sera à notre communauté éducative de décider et d'inviter par la suite les gens à s'inscrire. Nous sommes aussi bien content de voir tous les commanditaires et partenaires qui ont accepté de croire en Clair2010 et de nous aider financièrement. L'esprit communautaire a bien ressorti et n'a pas passé inaperçu. Pour l'école, Clair2010 aura été un tremplin pour faire avancer nos projets, pour se faire connaître et pour se doter d'infrastructures qui font l'envie de plusieurs. Notre position de leader dans l'utilisation des technologies n'est pas le fruit du hasard et afin de garder le peloton de tête, nous aurons à continuer à travailler ensemble. Voici en exemple, le commentaire d’un participant ; M. Jean Doré, un enseignant de la région de Montréal qui, suite à sa visite de Clair2010 a écrit; Il y a quelque temps déjà, je sentais que j'étais mûr pour un changement. Encroûté dans mon manuel et mon cahier d'exercices, je copiais les vieux modèles. Plus loin il ajoute; Clair 2010...pour voir l'éducation autrement...un exemple? Une enseignante qui se branche sur Skype et qui fait expliquer par un médecin, ce qu'est une molécule (ou était-ce une cellule? (anyway, j'ai coulé ce cours-là...) Assez particulier non? Ben c'est ça, voir l'éducation autrement. J'ai aussi eu la chance de rencontrer un élève de 16 ans (qui n'est pas de cette école, mais qui participait au bar-camp) qui jadis a publié un intéressant billet sur la femme afghane et dont j'avais égaré le lien. Voilà l'occasion pour moi de me brancher sur son blog, de faire lire 16
    • son billet par mes élèves et de présenter un extrait de Youtube. Travailler l'écriture par le blog. Ce n'est pas si sorcier me direz-vous, mais il faut faire le pas...La technopédagogie doit prendre plus de place dans nos pratiques. Nous voulons aussi souligner la participation de six élèves du CAHM qui ont accepté de monter sur scène afin de répondre aux questions de Marc Prensky et du publique. Comme dans l'article de Marie France Émond du journal Le Madawaska; "Le moment était magique ! Bravo !!! 1.3 Conclusion La rédaction et la lecture de notre rapport de rendement, nous permettent de voir le cheminement de l’année scolaire. J’ai la chance de travailler dans une école où ceux qui la fréquentent veulent apprendre et grandir. Tant les élèves que les adultes de notre communauté éducative sont ouverts à se dépasser et à faire mieux. Nous avons, encore une fois, eu une belle année scolaire et nous avons su, ensemble, relever plusieurs défis. D’années en années, nous travaillons à offrir un programme académique riche, varié et qui permet à tous les élèves de réaliser leur plein potentiel. 17
    • L’expérience Clair2010 nous a fait réaliser qu’une importante communauté de professionnel en éducation suit nos projets et que celle-ci s’intéresse à nos innovations. Notre travail comme communauté d’apprentissage professionnelle (CAP) nous a permis de trouver des pistes de solutions pour les élèves en difficultés académiques afin de permettre à ceux-ci de renforcer des habiletés de base spécialement en français et en mathématiques. Nous allons offrir, dès l’an prochain, des blocs d’interventions pédagogiques à tous les élèves et nous voulons aussi intégrer 150 minutes d’activités physiques telles que proposées par le Ministère de l’éducation du Nouveau-Brunswick. Les membres du personnel sont toujours réceptifs et ouverts à développer de nouvelles approches dans le but d’aider les élèves à apprendre et à se dépasser. Nul doute que la prochaine année scolaire sera fertile en apprentissage de toutes sortes et je crois aussi que notre mission, nouvellement révisée, sera encore plus au service des élèves et de la communauté du Haut- Madawaska. Bonnes vacances à tous et à toutes !! Roberto Gauvin, Directeur 18