Version 2013 paix et guerre

879 views
788 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
879
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Version 2013 paix et guerre

  1. 1. La Première Guerre mondiale 1. Le déclenchement de la Première Guerre mondiale : En 1914, lEurope est divisée en deux grands systèmes dalliances défensives : la Triple Entente (France, Royaume-Uni, Empire russe) et la Triple …………... (Empire allemand, Empire dAutriche-Hongrie, Italie). Ce système dalliance, conçu pour éviter la guerre va au contraire la précipiter en 1914 après un attentat : lassassinat à Sarajevo le 28 juin 1914 d lhéritier de lEmpire dAutriche-Hongrie ………………………………………….Aussitôt après l’assassinat, le gouvernement impérial de Vienne impose au gouvernementserbe un ultimatum auquel il sera tenu de répondre dans les plus brefs délais (27 jours).La Serbie a essayé, malgré tout, de répondre à certains points de cetultimatum mais a refusé .…………….. de l’empire austro-hongroisdans ses affaires intérieures. La Serbie, ne répondant pas à l’entièretéde l’ultimatum, l’Autriche-Hongrie avait un prétexte suffisant pourdéclarer frontalement la guerre à la Serbie.LAutriche-Hongrie va en effet menacer la Serbie. Ce pays obtientalors laide de lEmpire russe. Les Autrichiens obtiennent à leur tourle soutien de lAllemagne. Cest ensuite au tourdes Russes de demander et dobtenir le soutien de la France et duRoyaume-Uni.Au final, au début daoût, la guerre est déclarée entre presque tous les pays européens. 2. Comment cette guerre est-elle devenue mondiale ?De guerre « européenne », cette guerre va devenir « mondiale » pour plusieurs raisons: – Les pays comme la France et le Royaume-Uni vont faire venir des soldats de ……………………… pour quils se battent (tirailleurs marocains, algériens, sénégalais pour la France, soldats du Canada, dAustralie, dAfrique du Sud... pour le Royaume- Uni). – Des pays qui nétaient pas concernés par la guerre vont finir par sy engager, comme les États-Unis qui entrent en guerre en avril 1917 au côté de la France, du Royaume- Uni et de lEmpire russe. – Des combats ont eu lieu un peu partout dans le monde (du côté des colonies allemandes dAfrique, au Moyen-Orient...).Sciences humaines Page 1
  2. 2. 3. Les grandes phases de la guerre : a. Les débuts de la guerre :En 1914, tout le monde pensait que la guerre serait ………………….. Les premiers combats vontêtre extrêmement meurtriers car les équipements des soldats ne sont pas encore adaptés auxnouvelles conditions de guerre (pas de casques, uniformes voyant...), alors que les armes sontdéjà très destructrices (artillerie, mitrailleuses...). Les combats se font de plus, souvent àdécouvert, sans que les soldats puissent se protéger.Sur le front français, les Allemands attaquent et sont près de lemporter, mais ils sontrepoussés lors de la bataille de la Marne. Les Français contre-attaquent et avancent mais ilssont finalement bloqués. b. Lapparition des tranchées :Dans lautomne 1914, les soldats vont commencer à creuserdes tranchées pour se mettre à labri. Cette évolution de laguerre donne lavantage aux soldats qui défendent par rapportà ceux qui attaquent. La guerre senterre. c. La guerre des tranchées :La Première Guerre mondiale devient alors la guerre destranchées. Les attaques vont se succéder de 1915 à 1918 sanssuccès très importants. A chaque fois, les pertes sontimmenses pour ne déplacer la ligne de front que de quelqueskilomètres dans un sens ou dans lautre Lattaque du Chemindes Dames est un échec qui cause des troubles dans larméefrançaise : un mouvement…………………… éclate qui est réprimésévèrement (exécutions, etc). d. 1918 : les derniers combats :En 1918, la guerre finit par évoluer positivement pour la France, le Royaume-Uni et leursalliés grâce à la montée en puissance de larmée …………………………………….qui leur permetdavoir un avantage numérique, ainsi quà larrivée de matériels plus performants comme leschars dassaut Renault et la domination de ………………………………….Contraints à reculer, les Allemands demandent et obtiennent un armistice……………………………………………………. 4. Une guerre totale : une guerre dune violence totale.Cette guerre est une guerre totale car cest une guerre dune très grande violence pour lescombattants : Leurs conditions de vie sont vraiment très dures dans les tranchées (parrapport aux intempéries, à la boue, à la saleté, au manque dhygiène, aux difficultés àravitailler les soldats...). Les combats sont extrêmement meurtriers : lartillerie cause desdégâts très importants, les blessures sont souvent extrêmement graves... Les pertes sontsouvent très importantes en cas dattaque.Sciences humaines Page 2
  3. 3. 5. Une guerre totale : une guerre qui touche tout le monde.La mobilisation ne concerne pas que les soldats, elle touche toute la société : - La mobilisation de la main dœuvre (il faut remplacer les hommes partis au front, ce qui pousse des femmes à travailler dans lindustrie, notamment les «munitionnettes» qui travaillent pour lindustrie darmement.) - La mobilisation industrielle : beaucoup dentreprises se mettent au service de la guerre et changent leur production pour répondre aux besoins des armées. Renault, par exemple, va construire des camions et des automobiles, mais aussi des chars dassaut, des obus et des moteurs pour les avions de guerre. - La mobilisation économique : la guerre coûte cher. Les différents pays demandent donc de largent à leurs habitants pour la financer. - La mobilisation culturelle : tous les États essayent de convaincre leur opinion publique que la guerre est une bonnechose pour eux. Ils utilisent pour cela la censure et ………………...La violence de la guerre touche aussi tout le monde : les veuves et les orphelins sont trèsnombreux à la fin de la guerre. Les civils sont parfois visés (villes bombardées...). La guerreest aussi le cadre dans lequel va se produire le génocide des…………………………… danslEmpire ottoman. 6. Le bilan et les conséquences de la guerre :Le bilan humain est terrible : ………………………….. de morts au moins, des millions de blessésqui pour beaucoup ne guériront jamais totalement. Le bilan matériel est lui aussi colossal :les zones où les combats ont eu lieu sont complètement dévastées.Cette guerre va avoir dimportantes conséquences : la carte de lEurope est redessinée : desEtats disparaissent (Empire dAutriche-Hongrie, Empire russe, Empire…………………...),certains apparaissent (……………………., Hongrie, Tchécoslovaquie, Pologne...).Beaucoup de frontières bougent. LAllemagne perd de nombreux territoires (au profit de laFrance – Alsace et Lorraine-, de la ………………………, du Danemark et de la Pologne). Dautrespays sagrandissent Ces changements sont validés par le traité …………………qui met un termeà la guerre.Pour éviter une nouvelle guerre,…………………………….. est créée à Genève. Voir 30/4Sciences humaines Page 3
  4. 4. 7. Coup de projecteur sur l’Empire russe : L’empire des ……………………………. est un colosse aux pieds d’argile. Faiblesse militaire et retard industriel sont les deux principales raisons des échecs russes pendant cette première guerre mondiale. De plus, le commandement militaire et le tsar ne perçoivent que peu ou proue la différence pourtant flagrante entre une Russie sortant péniblement de l’âge féodal et les nations occidentales, l’Allemagne en tête, fortement industrialisées. La Russie compte essentiellement, durant cette guerre, sur son énorme potentiel humain. Progressivement, devant les difficultés de la guerre, l’enlisement du conflit, l’incompétence du gouvernement militaire, le désespoir, la rancœur et la résignation gagnent les troupes du tsar.L’empire se révèle en plus incapable dans le courant de l’année 1916 d’équiper correctement lessoldats envoyés au front. Certains n’ont ni uniforme, ni armes, les mitrailleuses guère demunitions.La révolte gronde au sein des troupes et gagne peu à peu le peuple d’abord, la bourgeoisie ensuite,restée derrière les lignes de front. La première révolution russe de février entraîne la chute durégime tsariste et débouche sur la mise en place d’un gouvernement dominé par les Mencheviks.Toutefois, les différents gouvernements bourgeois qui se succèdent de février à octobre 1917 semontrent incapables d’apporter au peuple ce qu’il souhaite : du pain et la fin de la guerre.Profitant de ce mécontentement populaire, les ……………………………….. prennent le pouvoir enoctobre 1917 et entame immédiatement avec l’Allemagne des négociations de capitulation : celles-ci s’avèrent humiliantes pour la Russie qui perd de grands territoire. Mais les bolcheviks, malgrécette humiliation, rencontre l’adhésion populaire qui réclamait depuis plusieurs mois la finunilatérale des hostilités.Sciences humaines Page 4
  5. 5. TableauSciences humaines Page 5
  6. 6. Le monde au lendemain de la Seconde Guerre MondialeLa seconde guerre mondiale a été une rupture fondamentale dans l’histoire du XX siècle etmême de l’humanité. Dépassant en horreur tous les conflits qui l’avaient précédée, elle posede redoutables questions à l’humanité entière. I. Un affrontement sans précédent : 1. Une guerre planétaire :C’est en 1941, avec l’entrée………………………………………..dans le conflit que la guerre, jusque-làsurtout européenne, devient une guerre mondiale.A partir de 1942, on se bat partout, non seulement en Europe mais aussi en Afrique, en Asieet en Océanie, en cause les ………………………………..Enfin la bataille fait rage sur les …………………… C’est le cas dans le Pacifique avec la lutteentre les Japonais et les …………………….. C’est aussi le cas dans l’Atlantique où se déroule unevéritable guerre sous-marine.En Europe, peu de pays sont restés neutres : Suède, Suisse, Espagne, Portugal, Turquie. Onpeut de plus s’interroger sur la réalité de cette neutralité pour certains de ces pays. 2. Une guerre totale :Une guerre totale est un conflit dont les conséquences et les implications ne se limitent pasaux champs de batailles mais touchent lensemble des sociétés des pays mobilisés.La Seconde Guerre mondiale est marquée par une mobilisation économique mais égalementdes énergies humaines : - ………………………………………. : plus de soixante millions de soldats y ont participé. - ………………………………………. : dans tous les pays touchés par la guerre, de gré ou de force, la main dœuvre est mise au service de lindustrie de guerre. - ……………………………………….. : elle permet des progrès techniques considérables et pas seulement dans le domaine de larmement.Tous ces exemples de mobilisation des énergies au service de la guerre, dans des sujets trèsdivers, permettent bien de parler de guerre totale à propos de la Seconde Guerre mondiale.On les retrouve dans une certaine mesure pour la Première Guerre mondiale. 3. Une guerre idéologique :Pendant des siècles, les guerres se faisaient entre princes et, le plussouvent, pour un morceau de territoire. La seconde guerre mondialeest toute autre : elle fut une guerre idéologique où des conceptionsdifférentes du monde s’affrontaient et où les buts de guerre étaientbeaucoup plus radicaux, allant jusqu’à la volonté d’exterminercomplètement l’adversaire : - Sur le front russe, l’Allemagne prêche la croisade ………………………. et antisémite pour le "bien de l’humanité", et essaie d’entraîner les peuples d’Europe dans ce combat.Sciences humaines Page 6
  7. 7. - l’URSS défend la guerre ……………… et la défense de la “grande patrie démocratique” Staline déclare : "ce n’est pas une guerre ordinaire, c’est la grande guerre du peuple soviétique contre les troupes fascistes", soit le choc des deux …………………………… (nazisme et communisme) - les États-Unis et la Grande Bretagne disent combattre pour le bien et la liberté (Roosevelt : "nous combattons pour débarrasser le monde du mal"). Une vision du conflit toute imprégnée de morale ……………………...Dans cette bataille d’idées, la ……………………….. a été intense, à la foispour maintenir le moral des siens, et pour démoraliser le campadverse. Utilisant toutes les techniques de la communication de masse,surtout la radio et le cinéma, cette bataille a été gagnée par les Alliésqui ont su mobiliser les intellectuels et les artistes au service de la liberté. II. Un désastre sans précédent : 1) Une hécatombe démographiqueCest le conflit le plus meurtrier de tous les temps avec environ ……………………Certains payssont particulièrement touchés : ……………….. totalise à elle seule 21 millions de morts (plusde 12% de sa population), la Chine a connu plus de 13 millions de morts, lAllemagne : plusde 7 millions de morts (soit plus de 10% de sa population).Cest une des particularité de la Seconde Guerre mondiale en comparaison aux précédentsconflits : c’est le nombre de……………………… parmi les victimes. Ils représentent plus de lamoitié des pertes humaines totales (contre 5% pour la Première Guerre mondiale). Lescrimes de guerre et les crimes contre lHumanité alourdissent encore le bilan du côtédes civils.La Seconde Guerre mondiale et son règlement ont donné lieu à des ………………considérables.Ces déplacements concernent près de 30 millions de personnes : ce sont des Allemands oudes Japonais qui sont transférés de gré ou de force dans leur pays dorigine. Enfin,des millions de prisonniers de guerre ou de travailleurs forcés quittent les camps nazis pourregagner leur pays dorigine.En conclusion on peut constater deux importantes conséquences démographiques : - …………………………………………… : les hommes ont été plus victimes de la guerre, même si ce déséquilibre est moins net que pour la Première Guerre mondiale. - Lexistence de classes creuses dues à un ………………………(les hommes et les femmes sont séparés pendant la guerre). Cela entraînera une pénurie de main dœuvre et un nouveau tassement des naissances pour la génération suivante. 2) Un bilan économique coûteuxDans les régions très touchées par les combats, et notamment par les bombardements, lesdestructions des infrastructures sont quasi totales. Au Japon et en Allemagne, les villes ontété systématiquement bombardées par les Alliés. Partout en Europe, la Libération a donnélieu à des destructions massives surtout des moyens de communications.Sciences humaines Page 7
  8. 8. Pour financer le conflit, les pays ont souvent eu recours à ………………………………………Cela apour conséquence une hausse des prix et un affaiblissement des pays du fait dune croissancede la dette publique.Cet endettement généralisé impose une remise en ordre du système monétaire international.Cette remise en ordre se fait avec les accords de Bretton Woods, signés en juillet 1944.Ces accords signés entre 44 pays prévoient plusieurs choses : - Le ………………….., convertible en or, est promue monnaie internationale au même titre que lor. - Une coopération monétaire mondiale est créée avec la mise en place du………………... Installé à Washington, il est alimenté par les pays membres selon leur richesse. Il joue un rôle de stabilisateur à légard des monnaies et accorde des prêts aux pays connaissant des difficultés passagères. - ………………………………………………………. Elle sera chargée daider les pays dévastés par la guerre (elle aide aujourdhui les pays en voie de développement). 3) Un traumatisme moralLe sentiment qui prime du point de vue moral est bien sûr le désarroi face aux conséquencesde la ........................Une terrible prise de conscience internationale se fait à la fin de la guerre.Devant cette prise de conscience de lopinion publique et devant lhorreur des crimescommis, les Alliés vont pour la première fois dans lhistoire, organiser un procès où untribunal va juger au nom de la conscience humaine. Ce procès se dérouleà ………………………. de novembre 1945 à octobre 1946.Pendant le procès, tous les anciens hauts-responsables du régime nazi sont jugés. 12 dentreeux sont condamnés à mort, 10 sont pendus quelques jours après le verdict. Des peines deprisons à vie sont également prononcées. Un procès identique est organisé à Tokyo pourjuger les responsables japonais.Les Alliés ne sont pas exempts de toutes critiques. Lutilisation dela ……………………………………. a également causé un traumatisme important parmi lespopulations. Les camps de détentions, où furent déportés les citoyens américains doriginejaponaise, sont également critiquables.Malgré le bilan très sombre qui vient dêtre dressé, les peuples, dans leur majorité sontgagnés à la fin de la guerre par loptimisme, voire par leuphorie. La confiance en lavenir semanifeste individuellement par laugmentation de la natalité : cest le début du…………………………………..De manière plus générale, certains peuples ont lespoir daccéder enfin à lindépendance et àla liberté. Le « redécoupage » du monde va combler les espoirs de certains et causer ladéception chez dautres peuples.Sciences humaines Page 8
  9. 9. Comment analyser une caricature1ère étape : PRESENTATION (identification du document) – Auteur . Source – Date. Contexte – Thème général. Titre du document. – Problématique, plan. –La présentation doit être sommaire, en insistant seulement sur les informations utiles pourl’analyse.2ième étape : DESCRIPTIONDu général au particulier …La description doit être détaillée sans être excessive.Ne pas oublier le décor, les vêtements et les expressions des personnages, les symboles …3ième étape : ANALYSE (explication et interprétation)Sur chaque personnage, chaque symbole, chaque détail il doit y avoir une explication quiservira à votre analyse.Structurer bien votre analyse.Ne pas oublier les différents clins d’œil, la volonté de l’auteur.Dernière étape: CONCLUSIONLa portée du document, ses limites.Quel est le message de l’auteur ? Quelles étaient ses intentions ? Est-il objectif ?Sciences humaines Page 9
  10. 10. Analyse de documentsI - Extraire, comprendre, traiter l’information /8A partir des documents ci-joints répondez aux questions suivantes :1. Quels sont les objectifs de l’ONU ? (docs 1 et 2)2. Quels est le poids des grandes puissances dans le fonctionnement de l’ONU ?3. Qu’en est-il alors du principe d’égalité entre les nations affirmé dans le document 2 (docs3 et 4)4. En quoi cette déclaration reflète-elle les préoccupations de l’après- guerre ?II - Synthétiser, communiquer /10A l’aide des réponses aux questions, des informations extraites des documents et de vosconnaissances, rédigez une réponse (+/- 5 lignes) au sujet : « L’ONU, un produit de laseconde guerre mondiale ?Sciences humaines Page 10
  11. 11. Sciences humaines Page 11
  12. 12. Le monde en 1945I - Une nouvelle donne internationale : A - Les nouveaux « Grands » : a. En Europe et en Asie : des puissances affaiblies :Ruinées par la guerre, affaiblies par la progression des mouvements nationalistes dans leurscolonies, …………………………………………………………………………….Même si la France et le Royaume-Uni n’en n’ont pas encore conscience, ils ne peuvent plusespérer jouer un rôle mondial et dépendent des États-Unis pour le financement de leurreconstruction.L’Allemagne et l’Autriche n’ont plus d’existence propre L’Italie perd son empire colonial et sedébat dans des difficultés de sa reconstruction. Le Japon n’est plus qu’un archipel en ruinequi connaît une misère profonde. La Chine, qui fait partie des cinq membres permanents duconseil de sécurité est en proie à une guerre civile. b. Les deux nouveaux « Grands » :Le nouvel ordre mondial est donc dominé par ………………………………... Une notion née avec laseconde guerre mondiale. ……………………………………… qui a pourtant été saignée à blanc etqui reste dépourvue de tout armement atomique, dispose de la plus grande armée au monde,occupant plus du tiers de l’Europe. Grâce au prestige dont jouit alors Staline, elle bénéficied’un rayonnement considérable. C’est elle qui apparaît comme le principal vainqueur del’Allemagne nazie. Jamais le ………………………………. n’a exercé dans le monde un tel pouvoird’attraction, notamment chez les intellectuels.Cependant ……………………………………………... Ils n’ont subi sur le territoire aucunedestruction, déplorent 300 000 soldats morts au combat, disposent d’une………………………………………….. écrasante et contrôle l’arme nucléaire.……………………………………. fascine les populations soumises aux pénuries de la guerre. B - Yalta : vers un nouvel ordre mondial ?Sciences humaines Page 12
  13. 13. a) L’esprit de YaltaEn 1945, la solidarité semble régner entre les Alliés. A la …………………... (4 -11/02/45)l’entente est encore cordiale entre les trois protagonistes. Lors de cette conférence les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’URSS prévoient de constituer pour chacun d’eux…………………………………………… en Allemagne et à Berlin. b) Restaurer la démocratie en EuropeIls adoptent une « déclaration sur l’Europe libérée » par laquelle ils prévoient d’organiser,dans tous les territoires européens libérés, des…………………………………………… à tous les partisdémocratiques et contrôlées par des représentants des trois grandes puissances.Ils s’accordent sur les …………………………………………………et sur la constitution d’ungouvernement polonais d’union national, mêlant des pro-Soviétiques et des pro-Occidentauxexilés à Londres.Loin d’être un……………………………. comme on l’écrit encore, l’important est « l’esprit » deYalta , un esprit qui cherchait, au-delà des arrière-pensées des uns et des autres à organiser lemonde sur une base de coopération et d’entente, et à échapper précisément à la division del’Europe en deux. C - Potsdam : la fin de la Grande Alliance : a. Un nouveau rapport de force :A la conférence de Potsdam (17 juillet – 2 aout 1945), six mois après celle de Yalta, le ton n’estdéjà plus le même. ……………………………………., successeur de Roosevelt, est le plus méfiant àl’égard de l’URSS. Le succès de l’expérience de la première bombe atomique le 16 juillet, à laveille de la rencontre, le rend plus agressif. Les États-Unis suspendent leur aide à l’URSS autitre du ………………………………, dès le lendemain de la capitulation allemande : des naviresaméricains en route pour l’URSS reçoivent même l’ordre de revenir dans les portsaméricains. Ceci est ressenti par Staline comme contraire à l’esprit de Yalta.Par ailleurs, les États-Unis reprochent aux Soviétiques d’effectuer des démontages d’usineimportants dans leur zone d’occupation en Allemagne, d’éliminer systématiquementl’influence occidentale en Pologne au profit des ……………………………………………… et desusciter des mouvements autonomistes en Iran.Prêt-bail :...................................................................................................................................................................................................................................... b. Le rideau de fer :Une ombre est tombée sur les scènes qui avaient été si clairement illuminées récemmentpar la victoire des Alliés. Personne ne sait ce que la Russie soviétique et son organisationcommuniste internationale ont l’intention de faire dans l’avenir immédiat, ni où sont leslimites, s’il en existe, de leurs tendances expansionnistes et prosélytiques. (…)De Stettin dans la Baltique jusqu’à Trieste dans l’Adriatique un rideau de fer est descendu àtravers le continent. Derrière cette ligne se trouvent toutes les capitales des anciens États del’Europe centrale et orientale (…) et les populations qui les entourent se trouvent dans ceque je dois appeler la sphère soviétique, et toutes sont soumises, sous une forme ou sousSciences humaines Page 13
  14. 14. une autre, non seulement à l’influence soviétique, mais aussi à un degré très élevé et, dans beaucoup de cas, à un degré croissant, au contrôle de Moscou (..)Les partis communistes, qui étaient très faibles dans tous ces Etats de l’Est européen, se sont vus élevés à une prédominance et un pouvoir bien au-delà de leur importance numérique et cherchent partout à accéder à un contrôle totalitaire. Des gouvernements policiers dominent dans presque tous les cas et, jusqu’à présent, à l’exception de la Tchécoslovaquie, il n’y a pas de vraie démocratie. Quelles que soient les conclusions que l’on peut tirer de ces faits – car ce sont des faits – ce n’est certainement pas là l’Europe libérée pour la construction de laquelle nous avons combattu. Ce n’est pas non plus une Europe qui présente les caractéristiques essentielles d’une paix durable. Winston churchill, discours prononcé à Fulton, Missouri, Le 5 mars 1944A partir du document ci-dessus répondez aux questions suivantes :1) Quelle « ombre » s’est étendue sur le champ des victoires conjointes des Alliés ? En quoiest-elle menaçante ? ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................2) Expliquez la phrase soulignée à partir du texte et de vos connaissances.........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................3) Pourquoi la situation paraît-elle aussi scandaleuse à Churchill ?........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................4) Finalement, en quoi ce discours marque-t-il un tournant essentiel dans les relationsinternationales ?........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................Sciences humaines Page 14
  15. 15. c) Le plan Marshall :En 1947, le président américain Truman met en place une politique : « Containment » pourfreiner la progression du communisme dans le monde par le biais dune aide financière : leplan Marshall. Le but est double :1. Empêcher la misère des pays dévastés par la guerre de sombrer dans une révolutioncommuniste2. Pénétrer de nouveaux marchés. Ces aides financières permettent à lEurope de louest de sereconstruire...et dacheter les produits américains.........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................Sciences humaines Page 15
  16. 16. L’affrontement Est-OuestDès le lendemain de la Seconde Guerre mondiale et jusqu’au début des années 1970, lemonde vit à l’heure de la ………………………………. pendant cette période, un affrontement total(politique, idéologique, militaire et économique) oppose, dans le monde, deux « blocs » : unbloc occidental qui adopte les valeurs et le leadership des Etats-Unis, un bloc socialiste sousl’influence soviétique. La propagande anti-américaine des Soviétiques La propagande anti-soviétique du bloc occidentalSciences humaines Page 16
  17. 17. Deux modèles idéologiques : L’enjeu de la guerre froide est la victoire d’un de ces deux modèles.I - LE MODELE AMERICAIN En 1945, grâce à la victoire, le modèle américain est à son apogée : il apparaît comme un modèle politique (le pays de la liberté), économique (le pays de la libre entreprise) et culturel (le cinéma, la chanson, la mode). Vingt ans plus tard, cependant, ce modèle est rejeté par sa proprejeunesse (le mouvement hippie) et par une partie de la planète (le refus de l’impérialismeaméricain). Aujourd’hui, les grandes lignes du modèle américain se sont imposées au mondeentier, à par quelques espaces irréductibles, mais le modèle contient en lui-même leséléments de sa contestation. A - Les États-Unis, un pays jeune qui sest construit sur quelques grands mythes- Les libertés (politique, économique, religieuse) : cest ce que sont dabord venus cherchertous les immigrants. Cette obsession de la liberté entraîne une méfiance vis à vis de tous lespouvoirs forts (doù un état aux pouvoirs réduits et qui laisse lindividu le plus libre possible).- Le …………………………… : religion (et sa morale austère) amenée par les 1ers immigrants(Mormons, Quakers).- Le …………………………….: idée qui voudrait que l’endroit de provenance des gens n’a que peud’importance car, une fois aux Etats-Unis, ils deviennent tous des Américains.Document :« Je jure allégeance au drapeau des Etats-Unis d’Amérique et à la République qu’ilreprésente, une nation placée sous la protection de Dieu, indivisible et garantissant liberté etjustice pour tous ».Le serment d’allégeance (Pledge of Allegiance), rédigé en 1892 et complété en 1954, estprononcé chaque jour par les élèves américains, la main sur le cœur. 35 Etats américainsl’ont rendu obligatoire tous les jours et 12 Etats ont instauré une minute de silencequotidienne avec la liberté de prier pendant cette minuteSciences humaines Page 17
  18. 18. B - Le fonctionnement du système politique :- La Constitution date de ………. Elle est modifiée si besoin par des amendements (ex : le13ème amendement a abolit lesclavage en 1865).- Un État fédéral : chacun des 50 états a des pouvoirs importants et une réelle autonomie(ex : la peine de mort nest pas appliquée dans tous les états). Il a sa constitution avec ungouverneur et 2 assemblées. a) Une stricte séparation des pouvoirs :Le Président est élu pour ………. au suffrage universel indirect, il est le chef des armées et dela diplomatie. Il nomme des secrétaires d’Etat (équivalent de nos ministres). Il ne peut faireque …….mandats (donc 8 ans maxi). Le pouvoir législatif est détenu par le Congrès qui est constitué de 2 assemblées élues au suffrage universel : le Sénat et la Chambre des représentants. Il vote le budget. Le pouvoir judiciaire est représenté par la Cour suprême. 9 juges nommés à vie et inamovibles représentent lautorité suprême du pays. b) Le bipartisme Parti démocrate Parti républicain c) Critiques et problèmes de la démocratie américaine :1) L’argent roi comme une fin en soi.2) Problèmes liés à une trop grande liberté: des ………………. puissantes, violence,surarmement de la population.3) Le pouvoir des ………………….., parfois bénéfique, parfois moins.4) Faible participation électorale, désintérêt de plus de la moitié de la population pour lapolitique.5) Importance des …………………. qui faussent la démocratie en obtenant des avantages poureux seuls (industries darmements ou du pétrole).Sciences humaines Page 18
  19. 19. C- Des mythes qui constituent des moteurs de l’idéologie américaine et de « l’american dream »: • Le mythe du …………………………ou de la réussite individuelle: valorisation de l’initiative individuelle, de l’esprit d’entreprise comme moyens d’une ascension sociale toujours possible. En conséquence: méfiance dans l’intervention de l’Etat. • Le mythe……………………… associé à la société de consommation: publicité et renouvellement à l’infini des produits comme objets de plaisirs. Les objets acquis deviennent des signes d’une réussite individuelle. • Importance de …………………. et d’un habitat pavillonnaire (maison individuelle) a) Le modèle américain se diffuse dans le monde grâce: à la mise en place de la démocratie au Japon et en RFA : l’Allemagne de l’Ouest devient une démocratie capitaliste et le Japon se démocratise, la liberté de la presse et celle des femmes sont assurées. Ce sont 2 exemples d’une acceptation du modèle américain par les vaincus de la Seconde Guerre mondiale, À la puissance de l’économie américaine qui diffuse produits-symboles (Coca Cola, Chewing gum, Jeans, cigarettes) et techniques de management (fordisme au star-system) Marylin Monroe, aux origines sociales très modestes, devenue une star mondiale témoigne de la réussite de lAmerican Dream) Flux culturels (jazz, rock, science fiction, culture hip hop) b) les pratiques du libéralisme à laméricaine :Le libéralisme est le fondement de la société américaine : – il encourage l’initiative privée et favorise l’entreprise, – il valorise la réussite personnelle et l’argent, – il vise à réduire partout les interventions de l’état et à diminuer au maximum les impôts (au détriment de la protection sociale), – il induit une très grande souplesse du marché du travail (licenciements très faciles), – il met au cœur de l’économie les marchés financiers qui offrent beaucoup de capitaux aux entrepreneurs. Des lois antitrust existent pour limiter la puissance de grands monopoles.Sciences humaines Page 19
  20. 20. D - Les dysfonctionnements du modèle américain : a) 1er dysfonctionnement :La chasse aux sorcières conduite dans les années 1950 par ………………………………. contre lesAméricains soupçonnés d’être communiste ou simplement de gauche : elle remet en questionle mythe d’une Amérique championne de la liberté.Le contexte de cette paranoïa, c’est la montée en puissance du communisme dans le mondeau début des années 1950 :1949: l’URSS fait exploser sa 1ère bombe atomique1949: la ………………….. bascule dans le communisme1950: début de la guerre de Corée1951: arrestation des époux Rosenberg.1953, ils seront exécutés sur la chaise électrique dans la prison de Sing Sing. La condamnation à mort des époux Rosenberg pour espionnage, alors qu’ils avaient toujours clamé leur innocence, attira des appels internationaux à la clémence et une campagne très médiatisée dénonçant un complot et une erreur judiciaire. Les époux Rosenberg furent d’ailleurs les seules personnes condamnées à mort puis exécutées pour espionnage dans le monde occidental depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. b) 2er dysfonctionnement :L’importance des …………………………. et de la pauvreté aux USA dans les années 1960 :L’intégration des Noirs reste difficile. La ségrégation na été abolie par la Cour suprême quen1954. Les Noirs sont les premières victimes de la pauvreté.Sciences humaines Page 20
  21. 21. L’événement le plus retentissant est la grande marche sur Washington lors duquel……………………………. prononce son célèbre discours " I have a dream "(28 août 1963). Sa volonté est de hâter le vote par le Congrès de lois anti-discriminatoires.– 22 novembre 1963, assassinat de ………………………– 1964, son vice-président Johnson fait voter par le Congrès les lois interdisant laségrégation dans les services public, l’embauche et l’enseignement– Il lance une politique de protection sociale pour réduire la pauvreté qui touchefortement les Afro-Américains mais aussi les Blancs et les Portoricains.– Le dispositif est complété par………………………………(ou discrimination positive)réservation de places aux minorités dans les universités et les emplois Ces mesures correspondent à une intervention de l’Etat dans la société Le modèle américain fait donc preuve de sa capacité à répondre à ce dysfonctionnement Mais les lois sont lentes à être appliquées : le mouvement noir se radicalise avec le ………………………………… dont le but est d’amener la communauté noire à ne pas attendre que les lois votées par les Blancs soient appliquées mais à s’organiser pour constituer un véritable pouvoir face au pouvoir Blanc. 2 sprinters américains du 200m, en or et bronze, Tommie Smith et John Carlos manifestent au nom du Black Power aux jeux olympiques de Mexico en 1968 Martin Luther King vient d’être assassiné en avril de la même année.Sciences humaines Page 21
  22. 22. E - Pour résumer :1) Aspects du rayonnement américain:  Influence politique sur toute la planète. Ils jouent le rôle de gendarmes dans de nombreuses crises (Israël).  Domination militaire sans partage.  Influence économique : le modèle libéral se répand sur la quasi totalité de la planète. Implantation planétaire des multinationales américaines, des marques mondiales. Le tiers des 500 plus grandes firmes mondiales sont américaines.  Influence culturelle : modes alimentaires, vestimentaires, musicales ou cinématographiques.2) Limites du rayonnement américain :  Aujourd’hui les Etats-Unis se trouvent face à une multitude de conflits quils sont loin de tout pouvoir maîtriser.  La trop grande domination du modèle américain entraîne actuellement un rejet croissant de la part de nombreux peuples qui refuse ce libéralisme. On le voit lors des émeutes anti-mondialisation dans tous les sommets du G8, visant dabord le modèle et les valeurs américaines.  L’Europe critique l’individualisme américain mais aussi son impérialisme culturel et cherche à saffirmer.  D’autres puissances apparaissent comme la Chine.II - LE MODELE SOVIETIQUE Emblème de lUnion soviétique : Il met en scène quelques unes des valeurs fondamentales de ce modèle idéologique. Prospérité ………………….. pour un modèle qui se veut universaliste ……………………………… parce quil promet une société débarrassée de tout rapport dexploitation et de domination A - L’espoir d’une société nouvellePar le rôle décisif qu’elle a joué dans le combat contre le nazisme, l’Union soviétique incarne,au lendemain de la seconde guerre mondiale, l’espoir de tous ceux qui rêvent d’un mondenouveau. Aux yeux des Européens, l’anéantissement du nazisme est d’abord mis au comptede ……………………………A ces populations, l’URSS offre l’image d’une société nouvelle susceptible d’assurer auxtravailleurs des « lendemains qui chantent »Construire un homme nouveau dévoué à la collectivité et prêt à se sacrifier pour faire advenirce projetSciences humaines Page 22
  23. 23. – L’Etat socialiste est une étape vers une société communiste libre et sans contrainte – La dictature du PCUS est justifiée par les ennemis extérieurs et intérieurs, agents du capitalisme. La fin généreuse justifie les moyens – Le communisme n’est pas une religion, c’est une science. Il est déduit de l’analysehistorique des sociétés humaines et du concept de lutte des classes. B - Une dictature ……………………………. : a) Les principes :Le communisme (ou marxisme léninisme) a pour objectif l’établissement d’une société sansclasses où chacun aura selon ses besoins. Pour y parvenir, le ……………………….. doit renverserla bourgeoisie et faire régner sa dictature. b) Les pratiques :Tout le pouvoir appartient au parti communiste, considéré comme le représentant de laclasse ouvrière, aucun autre parti n’est toléré.C’est Lénine qui a imposé cette interprétation de la doctrine marxiste et qui a créé le moyende l’imposer au peuple, c’est à dire la police politique (la tchéka) et les camps deconcentration (le goulag).Staline n’a fait qu’accentuer ce que Lénine avait établi dès les premiers mois de son pouvoir,en 1918. Le parti est organisé selon le principe du centralisme démocratique. L’individun’existe pas : le communisme est un système totalitaire, où l’emprise de l’état sur l’individuest totale. c) Une économie contrôlée par l’étatTous les moyens de production (terres, usines, banques, commerces) sont nationalisés etl’état planifie l’économie par les plans quinquennaux. Staline choisit de privilégier lesindustries lourdes et les infrastructures aux dépends de l’agriculture et des industries debiens de consommations, qui resteront le point faible de l’économie soviétique.Le système n’a jamais correctement fonctionné. Il a permis cependant de bâtir une solideindustrie lourde, qui a permis à l’URSS de battre l’Allemagne nazie et de se lancer dans la……………………………………………………….Sciences humaines Page 23
  24. 24. d) Un système conquérantLa victoire soviétique dans la seconde guerre mondiale a donné à l’URSS un immenseprestige et une zone d’influence en Europe de l’Est, où Staline va pouvoir installer desrégimes communistes à la suite d’élections truquées et de coups d’état. La victoire des communistes en Chine en 1949 augmente encore la puissance du bloccommuniste, auquel il faut ajouter la ……………………………………….et à partir de 1960…………………………….. e) Le culte du chef :  prestige lié à la victoire sur le nazisme  « Petit père des peuples »  Image paternaliste1e exemple d’affiche de propagande : Une propagande qui vise: - L’embrigadement de la jeunesse: les enfants portent un uniforme, font les mêmes gestes et sont intégrés dans des organisations de masse (les Pionniers de 10 à 14 ans puis les Komsomols de 15 à 25 ans). – Le culte de la personnalité, non pas en déifiant Staline, mais en lui donnant une image paternaliste « Au grand ami des enfants. Gloire au grand Staline » Affiche soviétique de 1951.2e exemple d’affiche de propagande :« Staline bien-aimé est le bonheur du peuple »Sciences humaines Page 24
  25. 25. f) Un encadrement des individus par la propagande et la censure:La propagande communiste met aussi en valeur les ……………………………que l’URSSaccorde à ses citoyens : gratuité de l’enseignement et des soins, abondance des installationssportives ou culturelles, retraites précoces et absence de chômage.Exemple :– Staline et Nicolaï Lejov, chef du NKVD, la police politique. Il est fusillé en 1940 surordre de Staline et disparaît de l’histoire officielle.– Comme les photos des personnalités du régime, les manuels d’histoire sont révisés: ilsmettent en évidence le génie militaire de Staline lors de la Seconde Guerre mondiale auxdépens de ses généraux. g) Un système contesté et en réponse : la terreurAvec la compétition qui s’engage entre E-U et URSS, la peur d’une contamination idéologiquevenue d’Occident provoque un durcissement du régime. – D’où des vagues de terreur visant à éliminer tout groupe ou toute personne susceptible de favoriser les idées occidentales. Cette répression vise les juifs, les minorités non russes. – En 1953, plus de 5 millions de déportés travaillent dans les camps du ……………..Mais malgré cela les Soviétiques ont du mal à maintenir leur emprise sur l’Europe de l’est : en1953, les ouvriers de Berlin Est se soulèvent, en octobre 1956, ce sont les Polonais, le moissuivant les Hongrois, en août 1968 les Tchèques et les Slovaques. A chaque fois, la réponseest la même, l’URSS envoie ses chars et écrase les révoltes dans le sang.Sciences humaines Page 25
  26. 26. Sciences humaines Page 26
  27. 27. Sciences humaines Page 27
  28. 28. Sciences humaines Page 28

×