Your SlideShare is downloading. ×
0
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Presentation socio2
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Presentation socio2

1,277

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,277
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
32
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. La démocratie se meurt, vive la sociocratie ! Sociogest Gilles Charest, président
  • 2. La sociocratie
    • L’autocratie consacre le pouvoir d’une personne
    • La démocratie reconna ît le pouvoir de la majorité
    • La sociocratie réhabilite le pouvoir de la collectivité.
    • Ce mode de gouvernance réconcilie la liberté individuelle et le pouvoir de l’intelligence collective.
  • 3. La preuve est faite !
    • 90 % des dirigeants réclament aujourd’hui des outils pratiques pour concilier efficacité organisationnelle et comportement éthique en milieu de travail.
    • La découverte en cybernétique des lois qui permettent l’autorégulation des systèmes dynamiques a trouvé son application pour la conduite de nos organisations.
    • Sur la base de ces lois, l’adoption du mode de gouvernance sociocratique introduit de nouvelles règles de communication et de prise de décision qui créent les conditions, en termes d’équilibre des pouvoirs, pour une coopération effective entre les actionnaires, les gestionnaires et les travailleurs.
  • 4. Quel est le problème de la structure pyramidale classique ? La pyramide est une structure essentielle pour l’exécution des décisions, mais inappropriée pour en prendre ! Le conseil Le Pdg Dir. No 2 Dir. no 3 Dir. no 1 Dir. no 3 Chef no 1
  • 5. Pourquoi ?
    • Parce que dans la structure d’exécution, les personnes n’ont pas un pouvoir équivalent.
    • Dans cette structure, les prises de décisions sont inévitablement aspirées vers les plus hauts échelons et imposées du haut vers le bas.
  • 6. Les solutions traditionnelles qui ne changent rien !
    • Remplacer les personnes
    • Former les individus
    • Réorganiser la structure d’exécution
  • 7. La solution sociocratique
    • Changer les règles de communication et de prise de décision
    • Essayer de changer les individus ou de modifier la structure d’exécution sans modifier la structure de communication et de prise de décision n’apporte aucun changement significatif dans les rapports humains, donc aucun changement réel .
  • 8. Les 4 règles sociocratiques
    • Le cercle : lieu de pouvoir
    • Le consentement comme mode de prise de décision
    • Le second lien comme outil de communication
    • Le choix des membres dans leurs postes sur la base du consentement
  • 9. La 1e règle : Le cercle : lieu de pouvoir Pour faire d’une organisation traditionnelle un système dynamique, il faut ajouter à la structure d’exécution une structure de communication et de prise de décision ! C’est ainsi que le responsable hiérarchique devient le chef des exécutants plutôt que celui des décideurs. Ce qui correspond au vrai métier de chef.
  • 10. Les 4 officiers du cercle
    • Pour l’animation de ses rencontres, le cercle se nomme un facilitateur (1) et un secrétaire (2) .
    • Le cercle fait également l’élection d’une personne qui jouera le r ôle de second lien (3) dans le cercle supérieur. (Voir la 3e règle du mode de gouvernance sociocratique)
    • Le premier lien est le chef hiérarchique (4) de l’unité.
  • 11. Les trois fonctions du cercle
    • Responsable des résultats de l’unité de travail (La santé financière)
    • Responsable de s’adapter à l’évolution des besoins du client (La santé commerciale)
    • Responsable de sa pérennité, donc de l’éducation permanente de ses membres. (La santé sociale)
  • 12. La 2e règle : Le consentement
    • Une bonne décision, ça n’existe pas dans l’absolu. Une bonne décision est celle qui respecte les limites de ceux et celles qui vivront les conséquences de cette décision.
    • Dans un cercle sociocratique aucune décision ne sera prise si un des membres y oppose une objection raisonnable.
    • La règle du consentement permet d’explorer les limites de ceux qu’elle risque d’affecter et de protéger, par le fait m ême, les liens qui unissent les membres d’une équipe de travail autour d’un objectif commun.
  • 13. Les objections Les objections raisonnables des membres du cercle à une proposition délimitent l’espace de liberté dont le cercle dispose pour atteindre son but. Notre liberté s’arr ête où celle des autres commence. L’environnement est lui aussi appelé à donner son consentement. Ici Tolérances Limites
  • 14. La 3e règle : Le second lien
    • Le responsable hiérarchique sert traditionnellement de lien entre son unité de travail et celle de son supérieur.
    • Dans le cercle sociocratique, un second lien élu accompagne le chef hiérarchique lors des rencontres de prise de décision du cercle supérieur.
  • 15. Raison d’ être du second lien
    • Améliorer la qualité des informations ascendantes et descendantes
    • Faciliter l'adhésion aux décisions et renforcer d’autant leur exécution
    • Préparer la relève aux postes clés de l’organisation (Les seconds liens constituent le réservoir des futurs chefs)
  • 16. La 4e règle : L’élection sociocratique
    • L’élection sociocratique est une élection sans liste de candidatures pré-établies.
    • Les individus sont assignés dans leurs fonctions ou à certains mandats avec le consentement du cercle.
  • 17. Le bulletin de vote sociocratique Chacun met en candidature le candidat de son choix et présente ses arguments. Le cercle décide de retenir un candidat sur la base des arguments présentés Bulletin de vote Moi : _______________ Candidat ____________
  • 18. L ’organisation de tous les possibles Peut-on réguler le trafic routier avec seulement 2 feux : le feu vert et le feu orange ? Non ! Pourquoi ? Parce que nous avons besoin entre le feu vert et le feu rouge d’un espace pour prendre nos décisions. Le feu vert = « Passez » Le feu rouge = « Stop, ne passez pas » Le feu orange = peut- être que oui, peut-être que non. La décision reste à prendre ! Par analogie, pour conduire nos organisations efficacement, nous avons besoin d’espaces de parole qui, à l’instar du feu orange, donnent aux membres un lieu pour prendre leurs décisions communes .
  • 19. Les avantages du mode de gouvernance sociocratique
    • Améliore la productivité et la créativité.
    • Renforce le climat de coopération dans toute l’entreprise et la satisfaction des employés au travail
    • Améliore les relations avec la clientèle et facilite l’implantation des systèmes d’amélioration de qualité.
  • 20. Une implantation réussie
    • Tous les membres de l’organisation appartiennent à un cercle. Ce cercle est un centre décisionnel où les décisions sont prises sur la base du consentement des membres ;
    • Chaque cercle poursuit une mission qui lui est déléguée par le cercle qui lui est immédiatement supérieur. Il est représenté sur ce cercle supérieur par son chef hiérarchique et un second lien élu par les membres du cercle ;
    • Tous les cercles sont engagés dans une démarche d’amélioration continue et leurs membres se réunissent régulièrement pour prendre les décisions d’orientation susceptibles d’améliorer la performance du cercle ;
    • L’organisation accueille ses fournisseurs et ses clients dans un cercle où les besoins de chacun peuvent être discutés ouvertement et les décisions d’affaires prises sur la base du consentement des participants ;
    • Tous les cercles ont un plan et des activités de formation (à l’interne et à l’externe) qui visent la pérennité du cercle ;
    • L’organisation bénéficie d’un programme de formation au mode de gouvernance sociocratique destiné aux chefs en fonction et aux aspirants chefs ;
    • La rémunération et la bonification du travail et du capital tiennent compte des principes sociocratiques.
    • Les statuts juridiques sont révisés de façon à séparer le pouvoir de propriété du pouvoir décisionnel.
    • De façon périodique, l’organisation est soumise à une vérification externe pour mesurer la conformité de la gestion aux principes du mode de gouvernance sociocratique.
  • 21. Sociogest qui es-tu ? Un centre de recherche-action en développement des organisations Une école internationale pour la formation des chefs et leurs conseillers Un réseau de conseillers agréés pour la mise en oeuvre de la sociocratie Sociogest exerce ses activités principalement dans la francophonie. Membre du Réseau international de Sociocratie, Sociogest peut aussi compter sur des collaborateurs aux USA, en Hollande et ailleurs dans le monde.

×