• Like

Loading…

Flash Player 9 (or above) is needed to view presentations.
We have detected that you do not have it on your computer. To install it, go here.

BLSTK Pause 2013 Semestre 1/2

  • 7,486 views
Uploaded on

 

More in: Technology
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
No Downloads

Views

Total Views
7,486
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
13

Actions

Shares
Downloads
218
Comments
1
Likes
18

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. L’ÉQUIPE DU PÔLE PLANNING DE L’AGENCE BALISTIK#ART PREND LA PAUSE. POUR VOUS TENIR EN HALEINE PENDANT CETTE PÉRIODE ESTIVALE NOUS AVONS PRÉPARÉ NOTRE PREMIER BEST OF DE L’ANNÉE 2013. UN REGARD SUR LES PRINCIPALES TENDANCES DU SECTEUR LUXE CES SIX DERNIERS MOIS, REGROUPÉES AUTOUR DE 15 THÉMATIQUES. BONNES VACANCES À TOUS ET RENDEZ-VOUS EN SEPTEMBRE !
  • 2. Nous avions déjà abordé le rétro-telling lors du précédent Pause, or le storytelling de marque ne se limite pas à ses origines. Son produit est également une histoire dans l’histoire. À lui seul il incarne un savoir-faire, une tradition, des valeurs, autrement dit une culture. Or, de plus en plus les Maisons de Luxe se présentent à nous par le biais de leurs produits iconiques. Dans le Pause de ce semestre, nous aborderons donc cette tendance du « product telling » au travers d’exemples concrets.
  • 3. La marque américaine Donna Karan a dévoilé une application Facebook originale destinée à ses fans. Celle-ci permet de suivre les différentes étapes de création des produits de la marque sur une carte interactive. Entre brand content et storytelling, l’opération semble témoigner d’un besoin de réassurance de la clientèle autour d’une expérience immersive.
  • 4. En hommage aux ateliers de Haute-Couture et à celles qu’on appelle les petites mains, Nina Ricci a réalisé une vidéo sur la confection d’un de ses modèles. Ciseaux, bobines de fils, aiguilles, dés à coudre et mètres de tissus sont tour à tour brièvement mis en lumière pour arriver à l’assemblage final de la robe. Nina Ricci met ici en avant le savoir-faire de la Maison et l’expérience incomparable de ses couturières.
  • 5. Les créatrices de Sézane (autrefois connue sous le nom de Les Composantes) ouvrent la voie d’une belle opération sur Instagram. À chacune des ventes de Sézane, les internautes s’arrachent les produits, certains sont réédités et d’autres non. Alors pour limiter la frustration de tous ses fans, Sézane propose de suivre, dans les coulisses, la création de leur prochaine collection, qui sortira en septembre, sur Instagram, bien sûr !
  • 6. Notre âme sœur nous attend-elle quelque part ? Les nouveaux T- shirts d’Hugo Boss vous aideront peut être à la trouver. Le concept du T-Shirt BOSS Orange WE-T repose sur le fait que son motif ne peut être complété que par celui d’un autre WE-T du même modèle. Si vous en possédez un, il y a forcément quelqu'un, quelque part, avec le T-shirt assorti. Pour avoir une chance de le trouver, il faut commencer par s’inscrire sur la plateforme dédiée.
  • 7. Une grande Maison est attachée à son histoire car elle est porteuse de valeurs, et de traditions. Souvent cette saga se raconte au travers de son fondateur, de ses produits ou de ses origines. Nous avons noté dernièrement que ces marques se sont aussi attachées à remettre à l’honneur leur berceau géographique. Celui-ci renferme en effet l’atmosphère et la culture qui a inspiré ces Maisons alors naissantes mais il permet surtout de mettre en avant l’excellence de leur savoir-faire au regard de celui des pays émergents.
  • 8. Pour son développement dans le secteur de la Haute-Horlogerie, la Maison Chanel a dévoilé une expérience interactive particulièrement réussie, rappelant l'histoire et les étapes de création de sa nouvelle collection « Première ». En scrollant on découvre que le cadran de cette montre a les mêmes proportions que la Place Vendôme, quartier historique de la marque, et par conséquent, du bouchon du flacon du N°5.
  • 9. « Once Upon a Time », est le film réalisé par Karl Lagerfeld, rendant hommage à Mademoiselle Chanel et célébrant les 100 ans de l'ouverture de sa première boutique, en 1913, à Deauville. Des débuts difficiles dus à l’avant-gardisme de celle qui deviendra l’incontournable Coco. Avec Keira Knightley en vedette, le film en noir et blanc nous plonge dans l’atmosphère de cette époque révolue pour assister à l'arrivée des premières clientes.
  • 10. Dans le cadre de sa collection homme 2014, présentée le 18 juin à Londres, Burberry revenait sur ses 150 ans d’histoire et d’inspiration. Dans une vidéo mêlant des images d’archives et des vues de la capitale britannique à des close-up sur les différentes étapes de fabrication dans ses ateliers, la marque souhaitait célébrer le savoir-faire et la qualité de l’artisanat anglais. Un retour aux sources, annoncé dès le titre : « Back Home In London ».
  • 11. Cartier a lancé un dispositif digital pour nous présenter la collection Paris Nouvelle Vague et son univers chic parisien. On pouvait ainsi retrouver les 7 bagues de cette collection somptueuse caractérisant 7 traits de la personnalité de la parisienne, dans 7 films sur un onglet YouTube. Chacune a son histoire et son instant : The Sparkling, The Voluptuous, The Impish, The Delicate, The Emancipate, The Glamour, The Mischevious…
  • 12. Adulées par leurs communautés, les fashion blogueuses sont courtisées par les plus grandes Maisons pour qui elles sont désormais devenues des égéries à part entière. Au même titre que les actrices de cinéma, ces nouvelles héroïnes interprètent ou réinterprètent la marque dans des vidéos qui tiennent plus du court métrage d’art et d’essai que du spot institutionnel, avec un storytelling sur mesure qui met en valeur non plus leur expertise mais tout simplement leur personnalité.
  • 13. Benefit Cosmetics présente une très jolie collaboration avec Bri Emery du blog Design Love Fest. La blogueuse incarne, à la suite, les 4 métiers qu’elle aurait souhaités exercer : chanteuse de jazz, détective privé, fleuriste et artiste de cirque. Aucun placement de produits dans cette vidéo entièrement consacrée à l’imagination de l’héroïne, mais le site e-commerce de la marque propose sur une page spéciale le maquillage utilisé pour les différents personnages.
  • 14. Moynat a dévoilé un film intitulé « Parisian Promenade », qui met en scène les différentes pièces de la marque dans leur utilisation au quotidien. De Montmartre à Notre-Dame, de la terrasse du Nemours à la bibliothèque Mazarine, on suit la blogueuse Jeanne Damas (du blog éponyme) à travers la capitale. Une promenade conçue comme une ode à l’histoire de la Maison, où Paris sert d’écrin aux produits emblématiques du malletier.
  • 15. La marque italienne a lancé une campagne d’envergure pour son projet online permettant aux clientes de personnaliser les iconiques Varas. L’opération s’articule autour du concept « 21 girls, 21 days » qui met en scène dans le film « L’Icona », 21 blogueuses et actrices aux 4 coins du monde. Sur la plateforme dédiée, celles- ci présentent, à raison d’une par jour, les différents modèles de ce produit emblématique.
  • 16. Kenzo soutient l’association « Every Mother Counts » qui lutte pour offrir une grossesse et un accouchement sans danger à toutes les mères dans le monde. Pour donner de la visibilité à cette cause, Kenzo a créé une application Facebook et la saga « Flower Wave » où l’on peut découvrir des internautes du monde entier, des designers, et des actrices aux cotés desquels figurent les plus célèbres blogueuses du moment : Kenza, The Blond Salad…
  • 17. Slide titre tendance • Dog2luxe
  • 18. Si le lol cat règne sans partage sur le web, dans le secteur du luxe, nos amis canidés semblent être de bien meilleurs ambassadeurs. Peut être parce que leur fidélité légendaire et leur indéfectible affection représentent des valeurs plus rassurantes en ces temps de crise, en adéquation avec celles des grandes Maisons. Plus simplement, c’est un allié précieux pour créer de l’affect et engager la conversation avec un public parfois moins prolixe que la moyenne.
  • 19. Pour présenter sa collection Printemps/Eté 2013 la Maison de mode Acne a choisi nos amis canidés et a demandé au célèbre photographe William Wegman de réaliser cette campagne, utilisant ainsi la grâce naturelle des Braques de Weimar, ses modèles fétiches. Il est à noter que ce travail présenté sur la page Facebook de Vogue Paris, a été l’article le plus partagé du magazine le jour de sa parution.
  • 20. La firme allemande invite ses fans à communiquer leur amour pour leur fidèle compagnon. Grâce à l’application Facebook Mercedes- Benz Pets, les heureux propriétaires d’une Mercedes et d’un chien peuvent poster une photo représentant leur passion partagée pour la route. Rien n’est à gagner et malgré la qualité médiocre des visuels, l’opération remporte un bon taux de partage et de commentaires. Une fois de plus la marque joue sur la corde sensible…
  • 21. La marque de prêt-à-porter FiftyFiveDSL propose à ses fans un concours photos Instagram #55DSLpets utilisant une application Facebook. Le mot d’ordre est la libre créativité, l’internaute doit prendre en photo son animal de compagnie en ajoutant le nom du jeu concours et les plus jolies photos seront postées sur le wall de la marque ainsi que sur son compte Twitter. Le gagnant recevra des vêtements de la collection Printemps/Été 2013.
  • 22. En marge de la campagne #DieselReboot, Nicola Formichetti nouveau directeur artistique de Diesel a investi Instagram pour communiquer d’une façon beaucoup plus personnelle en nous présentant Tank et Bambi, ses inséparables compagnons Spitz nains, qui posent devant l'objectif dans une multitude de décors au travers desquels on devine la vie du créateur. Un compte qui a déjà largement dépassé les 4 000 followers !
  • 23. L’absurde n’est pas qu’un simple registre humoristique, il est parfois le fruit d’un recul exceptionnel sur soi et son environnement. L’absurde est également un gage de différenciation et de mémorisation auprès de son public. Cette affirmation est d’autant plus vraie que le digital a exacerbé le besoin de faire entendre sa voix dans ce brouahaha permanent. Certaines marques premium l’ont bien compris et ont su faire preuve d’originalité pour s’écarter d’un positionnement trop confortable. Voici venu l’ère du WTF Marketing.
  • 24. La marque de chaussettes Burlington a dévoilé très simplement dans une nouvelle vidéo, un homme barbu et bien en chair, nu sur un tabouret, avec pour seuls vêtements une paire de chaussettes ! Mais la marque ne s’est pas arrêtée là, à l’origine elle souhaitait parodier la publicité Chanel avec Brad Pitt mais finalement l’acteur barbu a préféré improviser avec un texte grossier qui ajoute une touche loufoque et hilarante.
  • 25. C’est sur le ton de la comédie que la marque Biotherm nous a présenté le dernier né de sa gamme de soin pour homme, Total Perfector. « Irresistible Smoothness » est une vidéo qui a choisi le parti-pris de la dérision et de l’anticonformisme. Le message : on peut être un mec, un vrai, tout en prenant soin de sa peau, et à l’appui de cette démonstration : des muscles, de la sueur mais aussi des personnages atypiques de tous âges et morphologies.
  • 26. Converse vous est venue en aide pour draguer avec sa vidéo de promotion de ses immuables Sneakers. Intitulée « How to flirt with a girl », elle met en scène le quotidien banal d’un jeune en manque de confiance qui n’arrive pas à séduire. Ne sachant plus quoi faire, il use de sa dernière parade… La marque joue ainsi sur un côté décalé permettant de s’adresser directement à cette génération-cible qui peut tout à fait se retrouver dans cette vidéo.
  • 27. Une vidéo hilarante a fait le tour de la Toile, celle de la marque Vena Cava qui s’est associée à Lizzy Caplan. Une parodie très sarcastique de ce petit monde des fashion vidéos pleines de mimiques. On suit la comédienne dans certains clichés qu’elle relève avec humour : danser dans un jardin avec une couronne de fleurs vintage, caresser l’herbe, écouter les coquillages, coller des images fashion, taper sur une machine à écrire sans feuille…
  • 28. Slide titre tendance • Starl
  • 29. « Starl » n’est pas la contraction de 2 mots mais de 3 : Star, Digital et… Karl, bien sûr ! Car qui mieux que l’homme au catogan et aux inébranlables lunettes noires peut incarner ce phénomène de l’e-gérie ? Le principe : numériser son image pour se transformer en gimmick du web, décupler sa présence par des associations multiples qui sont autant de prétextes au gaming, au mini-site ou encore au clip décalé qui fait parler de lui… Bref, Karl est bien la star digitale par excellence.
  • 30. Pour le lancement de sa ligne d’horlogerie La Première, Karl Lagerfeld propose « Watch Karl », un site dédié et une application disponible sur l’Apple Store de 3 jeux interactifs. Kountdown est un jeu de taquin à l’image du créateur et qui permet d’affronter ses amis sur les réseaux sociaux, Karlisms distille chaque jour une citation du grand Karl et avec Klairvoyant vous bénéficierez des pouvoirs surnaturels de Karl qui vous prédira votre avenir…
  • 31. Vous voulez voir Karl sans lunettes ? Alors accrochez-vous ! Pour sa collection eyewear, le grand Karl nous a mis au défi sur une plateforme de jeu spécialement conçue pour l’occasion où il fallait attraper le plus de paires de lunettes possible. Mais à chaque faux pas vous ne pouviez échapper à ses remarques caustiques. Pour accompagner cette campagne, une vidéo nous présentait le personnage en 3D dans les rues de Paris, esquivant les tentatives d’une jeune fan.
  • 32. Karl nous emmène dans le monde des mangas japonais. Dans le cadre de sa collaboration avec Tokidoki, la célèbre marque lifestyle japonaise, on retrouve Karl en super héros accompagné de sa fidèle Choupette sur les toits de Paris. Une vidéo, précédée d’un teasing, sur fond de musique gaming. L’ensemble de cette collection #karlxtokidoki, est disponible dans les boutiques Karl Lagerfeld, sur net-a-porter.com ainsi que sur le site Tokidoki.
  • 33. A l’occasion de sa collaboration avec la marque brésilienne Melissa, Karl Lagerfeld présente sur sa chaine YouTube un teaser dans laquelle l’égérie de cette nouvelle collection capsule, la fameuse Cara Delevingne, grimace et use de mille facéties derrière le grand Karl, qui lui, reste impassible et imperturbable… Une vidéo qui mise sur le tempérament déjanté du top, en opposition avec l’image figée du plus charismatique des créateurs.
  • 34. Le Web n’est pas un média, du moins il ne l’est plus. En 20 ans, le digital est passé de canal à culture. Le Web a ses codes, ses acteurs, son histoires, bref des référentiels désormais communément admis. Ces référentiels sont des opportunités pour les marques premium de raconter leurs histoires différemment, de toucher les plus jeunes générations, dites digital natives, et de se différencier. Les exemples qui suivent s’inscrivent justement dans cette tendance de la culture Web.
  • 35. Pour la dernière collection Lanvin Printemps/Eté, Alber Elbaz a réalisé un film où la culture digitale s’invite dans l’univers glamour. Après quelques secondes, une fenêtre Skype vient interrompre la lecture : surprise, ce n’est pas l’un de vos amis mais bel et bien Alber Elbaz en personne ! Le directeur artistique n’a pu assister au shooting à cause de l’Ouragan Sandy et commente la vidéo au fur et à mesure qu’il la découvre. Notre premier coup de cœur 2013 !
  • 36. Le 25 mars, Dior publiait 2 vidéos teasing montrant Daphné Groeneveld pendant un shooting mode. Un film aux couleurs acidulées qui nous indique une date reveal : le 27 mars ainsi qu’un hashtag #iconicColors. Dior complétait son dispositif digital avec un teasing Twitter où la marque jouait l’ambiguïté en y postant heure par heure des photos de mode correspondant à une couleur « 653 », « 063 », etc…
  • 37. « Derrière chaque défilé de mode se cache une histoire… ». A l’occasion du fashion show pour sa collection Hiver 2013 Hugo Boss présentait « Shanghai Affairs », 2 épisodes teasing mettant en scène l’actrice chinoise Lin Chilling et le modèle Jon Kortajarena. Vont-ils se revoir ? Réponse en livestream, le jour J ! De plus, les protagonistes portent dans ces vidéos deux modèles en édition limitée qui étaient disponibles à la vente en direct pendant le défilé.
  • 38. Pour le lancement de leur nouveau site, Viktor&Rolf proposait la vidéo « The World Round Web » où les créateurs entouraient la cinéaste Liz Goldwyn nous faisant part d’une découverte majeure : comme la Terre, le web est rond ! Dans le rôle de CEO du HTML, celle-ci précisait : « Il a fallu des milliers d'années pour découvrir que la Terre est ronde, Viktor&Rolf fait la même découverte au sujet du cyber-espace après seulement deux décennies. »
  • 39. Slide titre tendance • Luxe Sexué
  • 40. Le Luxe est un secteur qui a la particularité de pouvoir absorber les codes d’autres secteurs et de se les approprier pour servir son propre ADN. Le porno chic et la sexualisation de certaines marques ont certes déjà été abordés mais on a pu observer ce semestre le franchissement d’un nouveau palier. Le luxe intègre désormais certains codes de la pornographie. Mais loin de desservir les marques concernées, cette appropriation vient curieusement sublimer un imaginaire…
  • 41. Quelques jours après le défilé de Louis Vuitton à la Fashion Week de Paris, la marque a révélé un film réalisé par Katie Grand pour Love Magazine. On y découvre les tops célèbres de la Maison en filles de joie des bas fonds chics parisiens. Cette vidéo fait le lien avec le défilé puisqu’après leurs déambulations vespérales, les mannequins rejoignent les podiums. La vidéo a créé la polémique le lendemain de la journée internationale de la femme.
  • 42. Pour la présentation de la collection Hiver 2013 de Bionda Castana, les conquêtes du top David Gandy défilent la nuit dans sa chambre d’hôtel. Il ôte chaque escarpin du pied de sa belle, avant de s’abandonner à une nuit torride. Le lendemain, elles découvrent que leur prétendant s’est enfui avec les précieux souliers. Un film qui montre le lien intime qu’entretient une femme avec ses chaussures, en jouant sur les codes du fétichisme masculin.
  • 43. Sloosh est une récente marque italienne spécialisée dans les bottes de pluie haut de gamme pour femmes. Contraction des mots « slut » et « douche » en anglais ce mot évoque la féminité dans ce qu’elle a de plus intime. On comprend alors mieux le film produit par la marque, qui, dans un décor nocturne joue sur différents codes de la pornographie. La collection est à découvrir sur le site de Sloosh.
  • 44. Pour vendre ses produits auto-bronzants et peut-être attiser la curiosité de son public, Mac Cosmestics a dévoilé une vidéo de 2 minutes où s’entremêlent des plans d’hommes uniquement habillés d’un caleçon, faisant tour à tour des exercices musculaires et exhibant leur corps doré dans un décor orange foncé équivoque… Si l’idée principale dégagée est justifiable, il semble que la vidéo suscite quelques interrogationsauprès des internautes…
  • 45. Une histoire n’est pas définie uniquement par sa narration ou sa finalité, le format est un paramètre de plus en plus important dont il faut tenir compte. On sait que sur YouTube, une vidéo dépassant la minute a déjà beaucoup moins de chance d’être visionnée jusqu’à sa fin. Aujourd’hui, avec le boom de Vine, puis des clips Instagram les formats ultra courts sont devenus le standard référent pour une communication sur le digital. Une tendance « Short Movie » qui n’a certainement échappée à personne.
  • 46. A l’occasion de sa collection Hiver 2013, la marque a présenté aux internautes une expérience dans l’air du temps. Sur le site de Louis Vuitton où le défilé était diffusé en live, chacun était invité à se connecter via Facebook Connect pour capturer de courts clips vidéos de 3 secondes. Ces mini-clips étaient alors automatiquement publiés sur la timeline Facebook et donnaient l’occasion aux amis de vivre l’expérience à leur tour.
  • 47. Calvin Klein a dévoilé « Provocations », un film en slow motion de presque 10 minutes pour présenter sa nouvelle campagne 2013. Ce long format a été divisé en 14 chapitres de 30 secondes et la marque proposait aux internautes de recréer en vidéo leur propre « provocation » sur un onglet dédié YouTube, qui venait enrichir l’expérience. Différents « vines » ont également été mis en ligne par la marque à cette occasion.
  • 48. Instagram a lancé son propre service de vidéos de 15 secondes, et a déjà séduit les marques de luxe. Burberry, toujours sur le front de la nouveauté technologique, s’en est emparée pour son dernier défilé à Londres, suivie de près par la créatrice Diane Von Furstenberg. La cristallerie Swarovski a elle, lancé un concours s’appuyant sur un partenariat avec 52Grams, le principe étant de capturer un reflet étincelant de lumière grâce à son Smartphone.
  • 49. En hommage à sa collection de t-shirts UT, la marque japonaise a proposé une opération originale comprenant deux axes importants : une application vidéo pour Smartphones nommée « UT Camera » permettant de convertir des photos en animations (disponible sur l’AppStore), et parallèlement des stands photos utilisant cette UT Camera ont été installés dans 8 pop-up stores éphémères à travers le monde.
  • 50. A l’instar de Facebook et Twitter, depuis de nombreux mois Instagram et ses photos polarisées se fondent peu à peu dans notre quotidien… Surfant sur le phénomène, aujourd’hui des marques tentent la transposition dans le monde réel : expositions photos, couvertures de magazines ou rencontres physiques, tout est prétexte pour promouvoir son compte Instagram afin d’agrandir sa communauté de « visualovores ». Du digital au physique, les followers resteront-ils aussi adeptes ?
  • 51. La firme allemande s’est appuyée sur Instagram pour lancer sa nouvelle CLA Coupé avec un concours photo inédit. Intitulée #Untamed, cette campagne se veut non-conformiste, à l’image de la clientèle visée. Il fallait choisir parmi son flux Instagram 3 images reflets du thème « l’art d’être unique ». Les images uploadées avec le hashtag dédié ont été collectées par Mercedes pour créer une exposition présentée à Paris en avril dernier.
  • 52. Nike a dévoilé une fonctionnalité permettant la personnalisation de modèles à partir de photos Instagram. Choisissez votre photo préférée et les couleurs de vos chaussures s’adaptent à celles-ci. Vous pouvez bien entendu ensuite partager votre création sur les réseaux sociaux ou l’acheter directement. Sur la plateforme conçue à cet effet, vous pouvez consulter la galerie des modèles créés et les filtrer par couleurs, types ou popularité !
  • 53. Nous avons vu apparaître pour la première fois la publication d’un cliché Instagram à la une du New York Times. Le photographe Nick Laham a spontanément immortalisé une photo du joueur de base- ball Alex Rodriguez à l’aide d’un iPhone car il n’avait pas son matériel photographique sur lui. Le magazine Elle, à l’affut des tendances digitales, s’est empressé de répondre à cela par la publication d’une couverture Instagram de Lauren Hutton !
  • 54. Les hôtels Four Seasons ont lancé cet été un concours Instagram sur le thème des crèmes glacées, accompagné d’une série d’événements baptisés « Insta-meets », dans 17 des propriétés du groupe. L’opération invitait les participants à partager des photos de glaces ou autres sorbets réalisés au sein de la chaine hôtelière avec les hashtags #IceCreamLove et #FSTaste espérant ainsi créer une interaction entre les clients des différents hôtels.
  • 55. Pourquoi une histoire devrait-elle se suffire à elle-même ? Pourquoi une marque ne devrait-elle pas donner une finalité autre à son storytelling que la culture de son image ? Et si, pour une fois, les Maisons du secteur luxe et autres marques premium allaient vers leur public pour partager un peu de leur savoir-faire ? C’est précisément le thème de cette tendance du « Tutorial », les marques se doivent désormais d’éduquer leur jeune clientèle à leur produit afin qu’elle se l’approprie pleinement.
  • 56. Laura Barton endosse le rôle d’une institutrice autoritaire pour nous expliquer en vidéo comment porter la nouvelle collection Christian Dior. Raf Simons, ayant ressuscité le « New look », elle formule la problématique ainsi : comment arborer avec style une jupe ballerine en satin duchesse au 3ème millénaire ? Cet épisode fait partie d’une série lancée par Harrods Magazine où la journaliste revient régulièrement sur certains fondamentaux de la mode.
  • 57. Dans sa série « How to Wear It », sorte de guide de style à destination de ses clients, la Maison de luxe américaine Coach nous présente cette fois-ci le trench ! Une jolie vidéo d’animation dans l’univers New Yorkais, ADN de la marque, ses brownstones, ses parcs, ses promeneurs, ses chiens et sa météo changeante… Pas de problème, il y a plusieurs façons de porter le trench, qu’il pleuve, qu’il vente ou que le soleil brille.
  • 58. Le nouage du nœud papillon est toujours un moment éprouvant, mais pas de panique ! Ermenegildo Zegna, la marque de prêt-à- porter pour hommes a publié cette semaine un tutoriel exclusif sur la façon de nouer, dans les règles de l’art, l’incontournable « nœud pap ». Toujours empreinte de son univers très minimaliste et souvent monochrome, c’est en illustrations animées que Zegna a choisi de faire cette démonstration.
  • 59. Symbole des pionniers américains et pièce iconique, le 501® a dépassé les 120 ans d’existence. À cette occasion, Levis propose une mini série d’animation de 3 épisodes dont le personnage principal est un sympathique cowboy. Comment le laver correctement, le garder rigide et surtout le mouler exactement à votre silhouette, la marque nous livre ses secrets, dont certains très surprenants… Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Levis.
  • 60. Si le F-commerce est loin d’avoir fait ses preuves, Facebook n’en demeure pas moins un formidable canal de communication commerciale. A l’instar de certaines marques de luxe qui utilisent la plateforme pour des lancements de collections en exclusivité ou de produits dédiés et réservés en priorité aux fans. Une façon de contourner le problème tout en bénéficiant de l’inégalable audience du réseau. Si le F-commerce est loin d’avoir fait ses preuves, Facebook n’en demeure pas moins un formidable canal de communication commerciale, à l’instar de certaines marques de luxe qui utilisent la plateforme pour des lancements de collections en exclusivité ou de produits dédiés et réservés en priorité aux fans. Des opérations qui ont pour avantages de fidéliser les communautés et de contourner le problème de la monétisation du réseau tout en bénéficiant de son inégalable audience.
  • 61. Pour fêter ses 80 ans, Lacoste a lancé 12 kits avec lesquels il est possible de customiser le célèbre polo blanc L.12.12. Ces kits proposent plusieurs possibilités de personnalisation : couture, feutre, collage, bombe à peinture… Chacun a fait l’objet d’une vidéo de démonstration diffusée sur la chaine YouTube de la marque et chaque mois, seulement 12 exemplaires de ces kits sont mis en vente, en exclusivité sur la page Facebook.
  • 62. Pour célébrer ses 5 millions de fans, Michael Kors a créé une collection, en édition limitée, réservée à ses « amis » Facebook. Cette ligne de sneakers, hashtaguée #MK500 n’était disponible que via l’app Facebook dédiée qui renvoyait vers le site e- commerce de la marque et dans une sélection internationale très restreinte de boutiques dans lesquelles il fallait utiliser le mot de passe « 5 millions de fans » pour se les procurer.
  • 63. Cette année, Tiffany & Co a décidé de réserver sa nouvelle collection en avant première à ses fans Facebook. Chaque jour, une des pièces est révélée sur la page et à travers une application où chaque bijou est présenté en images et en vidéo 360°, mais aussi en croquis contant ainsi son histoire. Grâce à ce contenu unique, Tiffany & Co récompense ses fans en déroulant un storytelling à épisodes sur toute la durée de la campagne.
  • 64. Pendant les mois de juillet et août, Montblanc propose à ses fans et uniquement à eux, de découvrir et commander le bracelet Montblanc Star Signet en édition limitée à 500 pièces. Bracelet qui est présenté par la marque comme un hommage à ses fans. Pour réussir à se le procurer, ceux-ci doivent se rendre sur l’application Facebook de la marque, puis passer ensuite par l’e-boutique pour acheter ce bijou.
  • 65. Si le F-commerce est loin d’avoir fait ses preuves, Facebook n’en demeure pas moins un formidable canal de communication commerciale. A l’instar de certaines marques de luxe qui utilisent la plateforme pour des lancements de collections en exclusivité ou de produits dédiés et réservés en priorité aux fans. Une façon de contourner le problème tout en bénéficiant de l’inégalable audience du réseau. Au-delà des Wearable Computing dont nous parlions dans notre précédent BLSTK Pause 2012, certains créateurs, designers et artistes se sont appropriés la montée en puissance des nouvelles technologies dans lesquelles ils trouvent une source d’inspiration quasi inépuisable. A travers ces quatre illustrations, découvrez comment les dernières techniques de pointe modifient aujourd’hui autant la création et la production de pièces iconiques, que leur représentation et leur communication.
  • 66. La designer néerlandaise Iris van Herpen a fait équipe avec Nick Knight (de Showstudio) pour réaliser des robes cristallisées à partir d'un acrylique souple afin de ressembler à des projections d'eau. Ces liquides ont d’abord été filmés grâce à des caméras haute- vitesse, pour servir ensuite de références aux modèles de la créatrice. Appelé « Sonomorphic Mirror », le projet sera présenté cet automne au Centre Pompidou à Paris.
  • 67. La fashion designer Catherine Wales a lancé sa propre ligne d’accessoires. Appelée « projet ADN », elle comprend en tout 8 pièces avant-gardistes, inspirées par les chromosomes humains, et entièrement conçues en impression 3D, avec pour objectif de mettre en synergie la Haute-Couture, la technologie et la science. Une vidéo permet également d’avoir un aperçu du procédé de fabrication de ces modèles.
  • 68. Dans le cadre de sa collaboration avec Showstudio, en association avec le photographe Jon Emmony et l’écrivain Lou Stoppard, la jeune desginer Annelie Gross a réalisé « Defects », un film pionnier, utilisant la Xbox Kinect comme un scanner 3D. Il en résulte des plans combinant des images classiques et leurs retranscriptions à travers la perception Kinect. Un clip ovni et d’avant-garde.
  • 69. Shazam, l’application servant à identifier n’importe quelle chanson en quelques secondes, s’attaque au « fashion world ». Une idée de génie qui permet la reconnaissance d’une marque de vêtements grâce à une photo prise avec un Smartphone. Le procédé d’identification du vêtement est le même que pour celui d’une chanson : capture puis analyse. Une application qui promet de venir stimuler les ventes.
  • 70. Quand on parle du géant américain, on ne sait pas toujours à quoi l’on fait référence tellement son emprise est grande sur de nombreux domaines. De récentes initiatives prouvent que Google se positionne de manière empirique et offensive sur le secteur de la mode et son écosystème. Des marques aux bloggeurs, du podium aux coulisses, tout est bon pour démocratiser avec glamour ses innovations technologiques et les rendre plus « fashion » auprès d’un large public. Une stratégie gagnante ?
  • 71. Topshop s’est associée à la firme américaine lors de la Fashion Week de Londres pour imaginer « le futur de la mode ». Grâce à cette collaboration, les internautes ont eu l’occasion de vivre une expérience inédite : un défilé de mode interactif, vu par l’œil des mannequins et retransmis en direct sur Google+. Grâce à une mini-caméra portée par les modèles, l’internaute était plongé dans le cœur du défilé, ayant également accès aux coulisses.
  • 72. Burberry s’est associée au géant du web pour un projet inédit sur la transmission de l’émotion, du réel vers le digital. Basée sur la technologie « Kiss Recognition » de Google, l’opération proposait aux internautes d’envoyer leurs baisers virtuels dans le monde entier grâce à une webcam ou à l’écran tactile de leur Smartphone. Il était alors possible de suivre le parcours du baiser jusqu’à sa destination finale via la plateforme dédiée, sur une planisphère interactive.
  • 73. CNN et le magazine Elle ont créé des applications pour Google Glass, l’objectif dans un premier temps étant de pusher différentes informations en temps réel aux utilisateurs portant ces lunettes. Elles permettent également de lire un article à haute voix ou d’enregistrer et diffuser en temps réel des vidéos sur un évènement majeur (catastrophes naturelles, attentats mais aussi concerts et manifestations sportives).
  • 74. La marque Warby Parker a saisi l’occasion de la Social Media Week pour mettre en place une installation permettant aux visiteurs d’essayer des lunettes et d'obtenir des avis sur les montures leur seyant le mieux via un Hangout Google. Chaque Hangout pouvait être vu sur le site de Warby Parker ainsi qu’en live-stream sur leur page Google+. Les vidéos sont également disponibles sur la chaine YouTube de la marque.
  • 75. On blâme régulièrement Internet pour avoir tué l’industrie du livre et le plaisir du toucher. Mais lorsque le luxe s’en mêle, il vient redonner ses lettres de noblesse au papier… Grâce au digital. En élevant cette matière au rang d’œuvre artistique sur la toile, en la manipulant au travers de divers dispositifs digitaux particulièrement réussis et élégants, les grandes marques lui insufflent un souffle nouveau de modernité et d’élégance. Non le papier n’est pas mort, la preuve avec cette tendance intitulée : « Digital Paper ».
  • 76. Pour l’anniversaire de son installation au 26 place Vendôme il y a 120 ans, la Maison Boucheron a fait appel au talent de l’artiste new yorkaise Jo Lynn Alcorn, qui pratique depuis 20 ans le Paper Art (découpage et assemblage artistique de papier), pour reproduire la célèbre place dans cette même matière sous la forme d’une expérience inédite appelée « Moments B ».
  • 77. Dans le cadre de sa collaboration avec la styliste Kim Hersov, Louis Vuitton a proposé pour le lancement de sa collection de prêt-à- porter Printemps/Été 2013 de créer ses propres looks grâce à des poupées en papier à customiser. Les modèles, dessinés par l’illustratrice australienne Kerrie Hess, sont à télécharger en version PDF. Une fois réalisées, ces créations peuvent être partagées sur Twitter et Pinterest avec le hashtag #LVMixMatch.
  • 78. Pour célébrer le lancement de son nouveau sac « D.D. Bag », la marque italienne a mis en ligne un film d’animation intitulé « The Making of an Icon ». Vous accompagnez le vol d’un groupe de papillons, symbole de la métamorphose, dans les décors en papier de grandes villes italiennes à la recherche d’outils en or pour confectionner ce sac unique. Un voyage poétique à la découverte de la maroquinerie Tod’s, fer de lance du Made in Italy.
  • 79. La Maison Courvoisier s’adonne à l’art de l’assemblage et de la scénarisation de son histoire au travers du support papier. Une réalisation de Kristin et Davy McGuire. On y découvre ou re- découvre la marque d’une manière très poétique et élégante. Une exposition visible à Londres dans la fameuse boutique Harrods et en France à Jarnac au Château de Courvoisier et mise en scène dans une vidéo à regarder sur Vimeo.
  • 80. Stéphane Galienni Directeur conseil Sophie Perrier Directrice des contenus Charlotte Bouteloup Camille Broussin Gilles Bertaux Planneurs stratégiques