Réseaux sociaux quelques repères philosophiques Liens, hypothèses, convictions Et quelques débats actuels Gabriel Képéklia...
Internet, le monde du lien <ul><li>Par un redoublement, le mot Internet suggère fortement une promesse  </li></ul><ul><li>...
Réseau social    Réseaux sociaux <ul><li>Le passage du Web 1 au Web 2 </li></ul><ul><ul><li>Internet connaît une croissan...
Valeur symbolique <ul><li>Le réseau social est-il un projet qui répond à un besoin technique ? </li></ul><ul><ul><li>Dans ...
Valeur symbolique <ul><li>Les réseaux sociaux d’Internet n’ont pas la densité de nos relations humaines mais </li></ul><ul...
Valeur symbolique <ul><li>Dans le réseau social, il y a trois personnes </li></ul><ul><li>Je – tu – il </li></ul><ul><ul><...
L’entreprise, l’entre-prise <ul><li>L’entreprise veut se développer, c’est son objectif </li></ul><ul><ul><li>Il y a donc ...
Les réseaux sociaux <ul><li>Les réseaux sociaux </li></ul><ul><ul><li>Nouvelles sociabilités </li></ul></ul><ul><ul><li>No...
Pourquoi un « s » à éthiques ? Toute activité orientée selon l'éthique peut être subordonnée à deux maximes totalement dif...
Les réseaux sociaux <ul><li>Quelles sont les incidences éthiques dans la vie de l’entreprise ? </li></ul><ul><ul><li>Les r...
Ethique, éthiques <ul><li>Qu’elle est la demande formulée par le manager éthique, l’éthicien d’entreprise ?  </li></ul><ul...
Pourquoi le réseau social ? <ul><li>Le but  </li></ul><ul><ul><li>n’est pas d’ avoir  un réseau social </li></ul></ul><ul>...
Les données du problème <ul><li>La question de l’identité </li></ul><ul><ul><li>Qui est celui avec qui je suis en contact ...
Identité – mêmeté et ipséité <ul><li>Paul Ricœur explique dans  Soi-même comme un autre  (Seuil 1990) que l’identité recou...
Identité – le versant de la mêmeté <ul><li>Internet </li></ul><ul><ul><li>accumule toutes sortes d’information,  </li></ul...
Identité – le versant de l’ipséité <ul><li>Mais l’internaute </li></ul><ul><ul><li>n’est pas assez conscient de l’existenc...
Une vraie opportunité pour l’Entreprise <ul><li>Mettre en œuvre ce qui permet le dialogue et l’ouverture  (responsabilité)...
Contenu <ul><li>L’internaute </li></ul><ul><ul><li>consomme des contenus : web 1.0 </li></ul></ul><ul><ul><li>il en produi...
Contenu <ul><li>Les contenus parlent de leurs contributeurs </li></ul><ul><ul><li>ils révèlent l’identité des contributeur...
Responsabilité <ul><li>L’effet de masse </li></ul><ul><ul><li>Le nombre de personnes en relation amplifie ce qu’une person...
Mes convictions <ul><li>Nous sommes passés de la communication aux relations (NTIC ou NTIR ?) </li></ul><ul><li>Les relati...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Reseaux sociaux, quelques reperes philosophiques

3,289

Published on

Liens, hypothèses, convictions... et quelques débats actuels. Réflexions tournées vers le réseau social en entreprise.

Published in: Technology
1 Comment
2 Likes
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total Views
3,289
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
51
Comments
1
Likes
2
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • La théorie du chaos « traite des systèmes dynamiques rigoureusement déterministes, mais qui présentent un phénomène fondamental d&apos;instabilité appelé « sensibilité aux conditions initiales » qui, modulant une propriété supplémentaire de récurrence, les rend non prédictibles en pratique sur le « long » terme. » Wikipedia Auto organisation = croissance de l’ordre en sens inverse de celle de l&apos;entropie ! Multivers = l’ensemble des univers possibles, une infinité, ils coexistent sans intersection
  • Est-ce un outil ou des relations qui nous lient à l’autre ?
  • Conviction : Lorsque les conséquences d&apos;un acte fait par pure conviction sont fâcheuses, le partisan de cette éthique n&apos;attribuera pas la responsabilité à l&apos;agent, mais au monde Responsabilité : selon les conséquences prévisibles de nos actes http://www.hansen-love.com/article-5856167-6.html &amp;quot;Il est indispensable que nous nous rendions clairement compte du fait suivant: toute activité orientée selon l&apos;éthique peut être subordonnée à deux maximes totalement différentes et irréductiblement opposées. Elle peut s&apos;orienter selon l&apos;éthique de la responsabilité ou selon l&apos;éthique de la  conviction. Cela ne veut pas dire que l&apos;éthique de conviction est identique à l&apos;absence de responsabilité et l&apos;éthique de responsabilité à l&apos;absence de conviction. Il n&apos;en est évidemment pas question. Toutefois il y a une opposition abyssale&apos; entre l&apos;attitude de celui qui agit selon les maximes de l&apos;éthique de conviction - dans un langage religieux nous dirions : « Le chrétien fait son devoir et en ce qui concerne le résultat de l&apos;action il s&apos;en remet à Dieu» - et l&apos;attitude de celui qui agit selon l&apos;éthique de responsabilité qui dit: « Nous devons répondre des conséquences prévisibles de nos actes. » Vous perdrez votre temps à exposer, de la façon la plus persuasive possible, à un syndicaliste convaincu de la vérité de l&apos;éthique de conviction que son action n&apos;aura d&apos;autre effet que celui d&apos;accroître les chances de la réaction, de retarder l&apos;ascension de sa classe et de l&apos;asservir davantage, il ne vous croira pas. Lorsque les conséquences d&apos;un acte fait par pure conviction sont fâcheuses, le partisan de cette éthique n&apos;attribuera pas la responsabilité à l&apos;agent, mais au monde, à la sottise des hommes ou encore à la volonté de Dieu qui a créé les hommes ainsi. Au contraire le partisan de l&apos;éthique de responsabilité comptera justement avec les défaillances communes de l&apos;homme (car, comme le disait fort justement Fichte ( 1 , on n&apos;a pas le droit de présupposer la bonté et la perfection de l&apos;homme) et il estimera ne pas pouvoir se décharger sur les autres des conséquences de sa propre action pour autant qu&apos;il aura pu les prévoir. Max Weber, Le Savant et le Politique (1919) trad. J. Freund revue par E. Fleischmann et É. de Dampierre © Plan 1959, 10/18, colt. «Bibliothèques», 1963, p. 206-207.
  • Le mot chemin est fréquent dans le vocabulaire heideggérien (Holzwege, Der Feldweg, Unterwegs zur Sprache). Il n&apos;a pas une signification spatiale, il n&apos;évoque pas quelque promenade champêtre ou forestière de la pensée vagabonde. Il ne nous fait pas passer d&apos;un lieu dans un autre, il n&apos;est pas antérieur au passage, il est le passage de la pensée elle-même. Le chemin « achemine », met en mouvement (Bewegung), met en cause, en branle, en balance. Le chemin invite et inquiète, incite et sollicite. Aucune migration, aucune transhumance, aucun progrès. Le chemin chemine dans l&apos;élément même vers lequel il s&apos;achemine. Exploration rétrospective et prospective, qui souvent s&apos;arrête, tourne court et se fractionne.
  • Le mot “ identité ” présente en français la particularité de désigner deux réalités apparemment opposées : le propre et le semblable. Mon identité, telle qu’elle s’énonce sur mon passeport ou sur ma carte d’identité, est ce qui me distingue comme un citoyen singulier. Mais être identifié, ce peut être aussi être reconnu semblable ou identique, comme l’est un objet à un autre.  http://www.maulpoix.net/ricoeur.htm
  • Ipséité : caractère du sujet pensant qui a le pouvoir de se représenter lui-même comme demeurant malgré les changements qui affectent son corps et son esprit. Conscience réflective de soi à soi-même.
  • http://portal.unesco.org/ci/fr/files/26958/12121608955RptTr3_fr.pdf/RptTr3_fr.pdf Subjectivisation : c’est ce processus en partie inconscient par lequel un individu se reconnait dans sa manière de donner du sens au réel au moyen de son activité de symbolisation Subjectivation : Processus d’apprentissage au cours duquel un être humain se définit progressivement par ce qu’il fait, ce qu’il valorise et les relations sociales qu’il établit . Elle découle de la tension entre appartenance à une communauté (agent) et liberté instrumentale (acteur) ; Elle autorise/force le sujet à faire « œuvre de lui-même » ; Elle développe sa réflexivité et le besoin collectif de délibération ; Elle n’exclut pas la socialisation, mais redéfinit et complexifie ses modalités (‘seconde modernité’).
  • Transcript of "Reseaux sociaux, quelques reperes philosophiques"

    1. 1. Réseaux sociaux quelques repères philosophiques Liens, hypothèses, convictions Et quelques débats actuels Gabriel Képéklian www.kepeklian.com/blog Jeudi 16 juin 2011 Conférence de l’AFISI
    2. 2. Internet, le monde du lien <ul><li>Par un redoublement, le mot Internet suggère fortement une promesse </li></ul><ul><li>Le geste est-il bien de (re)lier ? </li></ul>Inter Net Lien(s) entre Lien(s) dans <ul><li>Le lien est-il orienté ? </li></ul><ul><li>Notre société est-elle favorable au lien ? </li></ul><ul><li>S’il y a un lien, que/qui lie-t-il ? </li></ul><ul><li>Qu’est-ce lier ? </li></ul>
    3. 3. Réseau social  Réseaux sociaux <ul><li>Le passage du Web 1 au Web 2 </li></ul><ul><ul><li>Internet connaît une croissance exubérante </li></ul></ul><ul><ul><li>Notre ressenti à l’inverse : nous sommes d’un réseau, de plusieurs réseaux </li></ul></ul><ul><ul><li>Théorie du chaos, auto-organisation, multivers ? </li></ul></ul><ul><li>Réseau, oui … social, peut-être ? </li></ul><ul><ul><li>Social network avait besoin d’une traduction </li></ul></ul><ul><ul><li>Le mot français fait espérer plus que la réalité ne donne </li></ul></ul><ul><ul><li>Dans la vie : communauté, équipe, groupe collaboratif, réseau d’amis… </li></ul></ul><ul><li>Réseaux sociaux </li></ul><ul><ul><li>Le pluriel marque-t-il l’existence de cloisons ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Interconnexion, interpénétration ou séparation, disjonction ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Enrichissement ou chacun pour soi ? </li></ul></ul><ul><li>Des attentes, un imaginaire … la réalité </li></ul><ul><ul><li>Liberté(s) … d’expression, ouverture aux autres, existence augmentée </li></ul></ul><ul><ul><li>Risque(s) … d’exposition, enfermement, isolement </li></ul></ul><ul><ul><li>Dans le Web : rapprochement, moyens </li></ul></ul>Quels usages ?
    4. 4. Valeur symbolique <ul><li>Le réseau social est-il un projet qui répond à un besoin technique ? </li></ul><ul><ul><li>Dans le registre de l’instrument (organon en grec) </li></ul></ul><ul><li>Le réseau social est-il un projet qui répond un besoin de gouvernance ? </li></ul><ul><ul><li>Va-t-il le satisfaire immédiatement ? (sans média, sans médiation) </li></ul></ul><ul><li>Le réseau social appartient-il à la fonction symbolique ? </li></ul><ul><ul><li>C’est du langage, de l’écrit, du dialogue </li></ul></ul><ul><ul><li>Ce n’est pas du récit ou du discours </li></ul></ul>
    5. 5. Valeur symbolique <ul><li>Les réseaux sociaux d’Internet n’ont pas la densité de nos relations humaines mais </li></ul><ul><ul><li>Ils permettent aux membres de se reconnaître </li></ul></ul><ul><ul><li>Ils ont une valeur symbolique (symboles convenus) </li></ul></ul><ul><ul><li>Les membres y trouvent des révélateurs d’identité </li></ul></ul><ul><ul><li>Dans une société où on est plus isolé, le réseau social semble être un symbole de société </li></ul></ul><ul><ul><li>Effectue-t-il ce qu’il signifie ? Il permet de dire : j’ai des amis, j’ai des relations, je ne suis pas seul… Mais est-ce vérifié ? </li></ul></ul>
    6. 6. Valeur symbolique <ul><li>Dans le réseau social, il y a trois personnes </li></ul><ul><li>Je – tu – il </li></ul><ul><ul><li>Je m’exprime, </li></ul></ul><ul><ul><li>tu réponds, </li></ul></ul><ul><ul><li>il écoute ce que nous disons </li></ul></ul><ul><li>Où, qui, comment ? </li></ul><ul><ul><li>Ce qui se dit a lieu dans un monde consensuel </li></ul></ul><ul><ul><li>Ce que je dis est reçu, répondu : il y a échange </li></ul></ul><ul><ul><li>Cet échange est validé, contractualisé devant le tiers social « il » </li></ul></ul>
    7. 7. L’entreprise, l’entre-prise <ul><li>L’entreprise veut se développer, c’est son objectif </li></ul><ul><ul><li>Il y a donc une tension entre rentabilité/productivité et éthique/déontologie </li></ul></ul><ul><li>Les parties prenantes attendent </li></ul><ul><ul><li>De bons produits (qualité, prix équitable, …) </li></ul></ul><ul><ul><li>De l’emploi (qualification, localisation, …) </li></ul></ul><ul><ul><li>De la compréhension : comment l’entreprise travaille-t-elle ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Du respect des lois, du droit, de l’environnement </li></ul></ul><ul><li>Règles à suivre </li></ul><ul><ul><li>Respecter la loi (nationale, européenne, internationale) </li></ul></ul><ul><ul><li>Même une attente que l’entreprise aille au-delà de la loi dans sa démarche éthique </li></ul></ul><ul><li>Mais l’entreprise est productrice et produit du social. </li></ul><ul><ul><li>Elle n'est pas seulement un ensemble technique ou économique. </li></ul></ul><ul><ul><li>Elle est aussi caractérisée par un ensemble de réseaux de relations humaines … </li></ul></ul><ul><ul><li>Elle est entre-prise. </li></ul></ul>
    8. 8. Les réseaux sociaux <ul><li>Les réseaux sociaux </li></ul><ul><ul><li>Nouvelles sociabilités </li></ul></ul><ul><ul><li>Nouveaux risques </li></ul></ul><ul><ul><li>Nouvelles opportunités </li></ul></ul><ul><ul><li>ou nouvelles peurs ? </li></ul></ul><ul><li>Quelle est notre première réaction ? </li></ul><ul><li>Faut-il y aller sans se poser de question puisque le succès de Facebook passe toute explication ! </li></ul>
    9. 9. Pourquoi un « s » à éthiques ? Toute activité orientée selon l'éthique peut être subordonnée à deux maximes totalement différentes et irréductiblement opposées. Elle peut s'orienter selon l'éthique de la responsabilité ou selon l'éthique de la conviction . Max Weber Le Savant et le Politique (1919) Le bon usage des réseaux sociaux nous invite à considérer plusieurs éthique s
    10. 10. Les réseaux sociaux <ul><li>Quelles sont les incidences éthiques dans la vie de l’entreprise ? </li></ul><ul><ul><li>Les réseaux sociaux en entreprise, leurs usages dictent-ils l’éthique ? (éth. de conviction) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Faut-il modifier les contrats de travail ? </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Le règlement intérieur ? </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>L’éthique de l’entreprise, ses valeurs promues, ont-elles des conséquences quant à la possibilité d’usage des réseaux sociaux ? (éth. de responsabilité) </li></ul></ul><ul><li>Comment répondre à la demande de réseau social dans l’Entreprise ? </li></ul>
    11. 11. Ethique, éthiques <ul><li>Qu’elle est la demande formulée par le manager éthique, l’éthicien d’entreprise ? </li></ul><ul><li>L’éthique d’entreprise est pragmatique </li></ul><ul><ul><li>Elle est pratique et se vérifie dans l’expérience </li></ul></ul><ul><li>Comment prendre une décision difficile dans une situation complexe ? </li></ul><ul><ul><li>Les problèmes, en entreprise, sont nombreux, comme par exemple ceux de la corruption, des conflits d’intérêt, des achats, de la propriété intellectuelle, etc. </li></ul></ul><ul><li>La bonne pratique naît souvent de la discussion, du débat ou du retour d’expérience. </li></ul><ul><li>Il n’y a pas de solutions toutes faites ou normatives. </li></ul><ul><li>La solution passe à travers le dialogue, la relation, … le réseau social. </li></ul><ul><ul><li>Le réseau social est un moyen, un média, la possibilité d’une médiation (un moyen au travers duquel). </li></ul></ul>
    12. 12. Pourquoi le réseau social ? <ul><li>Le but </li></ul><ul><ul><li>n’est pas d’ avoir un réseau social </li></ul></ul><ul><ul><li>est d’ être en relation par le moyen d’un réseau social </li></ul></ul><ul><li>Il y a du faire  responsabilité </li></ul><ul><li>Et de l’être  identité </li></ul><ul><li>Que trouve-t-on ? </li></ul><ul><ul><li>Faire  Contenu </li></ul></ul><ul><ul><li>Être  Valeur </li></ul></ul><ul><li>Le chemin du vocabulaire heideggerien </li></ul><ul><ul><li>« chemin cheminant » </li></ul></ul><ul><li>Le réseau social est un projet aux dimensions éthiques </li></ul>La fable du laboureur et ses enfants Jean de la Fontaine Martin Heidegger
    13. 13. Les données du problème <ul><li>La question de l’identité </li></ul><ul><ul><li>Qui est celui avec qui je suis en contact ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Qui suis-je pour celui avec qui je suis en contact ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Qui suis-je aux yeux du tiers social ? </li></ul></ul><ul><ul><li>L’identité doit être protégée </li></ul></ul><ul><li>La responsabilité </li></ul><ul><ul><li>Le web 2.0 est interaction </li></ul></ul><ul><ul><li>Mais cette interaction est asymétrique </li></ul></ul><ul><ul><li>La responsabilité est convoquée </li></ul></ul><ul><li>Les contenus </li></ul><ul><ul><li>L’internaute consomme, il produit aussi </li></ul></ul><ul><ul><li>Le réseau consomme, il produit aussi </li></ul></ul><ul><ul><li>Les contenus générés et l’interdépendance contributeurs / contenus </li></ul></ul><ul><li>La valeur symbolique </li></ul><ul><ul><li>A quel ordre appartient le réseau social ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Se connaître, se reconnaître </li></ul></ul><ul><ul><li>La perspective dans laquelle on choisit de se placer </li></ul></ul>
    14. 14. Identité – mêmeté et ipséité <ul><li>Paul Ricœur explique dans  Soi-même comme un autre (Seuil 1990) que l’identité recouvre à deux catégories : </li></ul><ul><li>l’identité ipse </li></ul><ul><ul><li>l’identité comme ipséité (latin: ipse; anglais : selfhood; allemand : Selbstheit) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Le sens du soi </li></ul></ul></ul><ul><li>et l’identité idem </li></ul><ul><ul><li>l’identité comme mêmeté (latin :idem; anglais : sameness; allemand : Gleichheit) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>La saisie de la catégorie, de la comparaison, du contexte </li></ul></ul></ul><ul><li>Les deux catégories contradictoires du propre et du semblable sont inséparables l’une de l’autre. </li></ul><ul><li>Prise en compte de l’identité selon Paul Ricœur pour aborder les questions </li></ul><ul><li>De la défense de la vie privée </li></ul><ul><li>De la protection de l’identité </li></ul>
    15. 15. Identité – le versant de la mêmeté <ul><li>Internet </li></ul><ul><ul><li>accumule toutes sortes d’information, </li></ul></ul><ul><ul><li>garde la mémoire des traces laissées, </li></ul></ul><ul><ul><li>crée et diffuse des profils, </li></ul></ul><ul><ul><li>contribue à la constitution de la mêmeté des utilisateurs. </li></ul></ul><ul><li>Les réseaux sociaux amplifient ce mouvement </li></ul><ul><ul><li>chaque réseau social est une communauté, </li></ul></ul><ul><ul><li>les liens créent des groupes de personnes liées, </li></ul></ul><ul><ul><li>le lien est d’appartenance, de reconnaissance, </li></ul></ul><ul><ul><li>l’absence de lien engendre des distances. </li></ul></ul><ul><li>La vie privée comme la vie professionnelle </li></ul><ul><ul><li>peuvent trouver des leviers pour se développer, </li></ul></ul><ul><ul><li>peuvent aussi souffrir de leur exposition, </li></ul></ul><ul><ul><li>il faut y aller avec raison, réfléchir à sa position, </li></ul></ul><ul><ul><li>la paranoïa est mauvaise conseillère. </li></ul></ul>je suis comme eux je leur ressemble je fais partie du groupe j'appartiens à une communauté je suis reconnu par elle je travaille chez X je suis un ancien de Y
    16. 16. Identité – le versant de l’ipséité <ul><li>Mais l’internaute </li></ul><ul><ul><li>n’est pas assez conscient de l’existence </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>des profils et de leurs utilisations, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>des liens tissés et du graphe social induit, </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>ne perçoit pas leur impact sur son ipséité, </li></ul></ul><ul><ul><li>n’imagine pas le caractère performatif de la langue qui dit ses profils, les liens d’appartenance, </li></ul></ul><ul><ul><li>est multiple selon ses profils qui le font appartenir à plusieurs réseaux sociaux (mêmeté), </li></ul></ul><ul><ul><li>est unique et se représente lui-même comme demeurant malgré les changements qui affectent ses profils (ipséité). </li></ul></ul><ul><li>Il y a un passage par la narrativité </li></ul><ul><ul><li>le droit nouveau de la protection de l’identité doit se focaliser sur la protection de l’ipséité. </li></ul></ul><ul><ul><li>« Je suis raconté » </li></ul></ul>
    17. 17. Une vraie opportunité pour l’Entreprise <ul><li>Mettre en œuvre ce qui permet le dialogue et l’ouverture (responsabilité) </li></ul><ul><li>Susciter et non imposer (conviction) </li></ul><ul><li>Privilégier la voie ascendante (responsabilité) </li></ul><ul><li>Etablir la confiance (conviction) </li></ul><ul><li>Refuser la facilité de l’immédiat (responsabilité) </li></ul><ul><li>Construire pour durer (conviction) </li></ul>
    18. 18. Contenu <ul><li>L’internaute </li></ul><ul><ul><li>consomme des contenus : web 1.0 </li></ul></ul><ul><ul><li>il en produit aussi : web 2.0 </li></ul></ul><ul><li>Les contenus générés, aujourd’hui </li></ul><ul><ul><li>il utilise et produit en même temps </li></ul></ul><ul><ul><li>de plus, il valorise les [actions des] autres </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>par des note, commentaire, clic, visite </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>il est valorisé, il a gagné de la valeur </li></ul></ul><ul><li>L’exemple du moteur de recherche en entreprise </li></ul><ul><ul><li>le collaborateur obtient des informations utiles </li></ul></ul><ul><ul><li>il est valorisé par les informations trouvées </li></ul></ul><ul><ul><li>il peut contribuer activement en fournissant du contenu </li></ul></ul><ul><ul><li>il contribue par l’intérêt qu’il a manifesté </li></ul></ul>
    19. 19. Contenu <ul><li>Les contenus parlent de leurs contributeurs </li></ul><ul><ul><li>ils révèlent l’identité des contributeurs </li></ul></ul><ul><ul><li>ils renseignent sur leurs moyens de subjectivation </li></ul></ul><ul><li>Les contenus in-forment leurs contributeurs </li></ul><ul><ul><li>ce que le contributeur fait le valorise </li></ul></ul><ul><ul><li>membre d’une communauté </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>il en est l’agent, contribue en son nom </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>elle est le lieu où il délibère </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li> mêmeté </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>plus libre, plus autonome </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>il est acteur, agit en son nom </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>il développe sa réflexion </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li> ipséité </li></ul></ul></ul><ul><li>Quelles sont nos responsabilités ? </li></ul><ul><ul><li>protéger les moyens qui valorisent les contributeurs </li></ul></ul><ul><ul><li>développer les usages </li></ul></ul><ul><ul><li>encadrer l’économie fondée sur les traces des usages </li></ul></ul><ul><ul><li>former aux bonnes pratiques </li></ul></ul>
    20. 20. Responsabilité <ul><li>L’effet de masse </li></ul><ul><ul><li>Le nombre de personnes en relation amplifie ce qu’une personne seule ferait. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le réseau et sa puissance nous pousse à penser la responsabilité sous l’angle des rapports de force </li></ul></ul><ul><li>L’employé </li></ul><ul><ul><li>S’expose (actif), est exposé (passif) </li></ul></ul><ul><ul><li>Entraîne ses relations (actif), subit ses relations (passif) </li></ul></ul><ul><ul><li>Des réseaux sociaux pour professionnels </li></ul></ul><ul><ul><li>Des messages étudiés </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>14 janv. : je reçois : « Gabriel, 59 of your connections changed jobs in 2010 » </li></ul></ul></ul><ul><li>L’employeur </li></ul><ul><ul><li>Responsable (protection) de l’employé </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>de son identité </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>de son employabilité </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Favorise l’agir social </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Esprit d’équipe </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Solidarité </li></ul></ul></ul>
    21. 21. Mes convictions <ul><li>Nous sommes passés de la communication aux relations (NTIC ou NTIR ?) </li></ul><ul><li>Les relations structurent le réseau, plus il est vaste, plus nous percevons les sous-espaces que nous traversons (occupons ?). Dis-moi quels réseaux tu fréquentes, je te dirai qui tu es ! </li></ul><ul><li>Dans Internet, tout est devenu social au point qu’aujourd’hui ce qui n’est pas social n’a plus de valeur. </li></ul><ul><li>Le réseau social est un moyen, un média, la possibilité d’une médiation (un moyen au travers duquel) ; il n’est pas le médiateur. </li></ul><ul><li>Le réseau social est un projet aux dimensions éthiques, selon deux axes : celui de la conviction et celui de la responsabilité. </li></ul><ul><li>On n’impose pas un réseau social, il s’impose (il est) ou bien il n’est pas. </li></ul>
    1. A particular slide catching your eye?

      Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

    ×