• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
journal le Preventif ArjoHuntleigh France
 

journal le Preventif ArjoHuntleigh France

on

  • 955 views

 

Statistics

Views

Total Views
955
Views on SlideShare
955
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    journal le Preventif ArjoHuntleigh France journal le Preventif ArjoHuntleigh France Document Transcript

    • Numéro 1 Lepreventif.com EDITION EUROPEENNE LE PROGRAMME «DILIGENT» FAIT ÉCONOMISER 500 MILLIONS DE DOLLARS AU SECTEUR DE LA SANTÉ Suite â PAGE 6N’importe quià tout âge LES CHUTES PENDANTpeut déve-lopper une LES SOINS ENTRAÎNENT 105 000 DÉCÈS ENescarre4% du EUROPE CHAQUE ANNÉEbudget dessoins de santéau Royaume- Comme plus de 50% de tous les résidentsUni est consa-cré aux escarres de maisons de retraite européennes tombentchaque année. chaque année, la prévention des chutes dansSuite â PAGE 9 ce contexte devient un défi majeur pour les fournisseurs de soins de santé.PROCÉDURES Les chutes dans les établisse- élevé de développer d’autresstandardi- ments de soins sont des événe- complications.sées ÉVA- ments fréquents entraînant des blessures graves et engageant Les interventions et les stratégies de prévention efficacesLUATION DES souvent le pronostic vital, plus comprennent le ciblage deRISQUES stan- de 105 000 chutes entraînant le décès en Europe chaque année. plusieurs facteurs de risque dans l’environnement, des traite-dardisées Les blessures fréquentes ments appropriés, la prescrip- comprennent les fractures et des tion de haute doses de vitamine blessures sévères à la tête qui D et une surveillance accrue desLorsque j’ai commencé à travailler impliquent souvent des lésions résidents.dans l’organisation de l’hôpital de cérébrales. Les taux de fractureDerby, nous utilisions essentielle- de la hanche survenant dans lement une approche ergonomique cadre des soins seraient 10,5 fois Source: Cameron, I et al. (2010). Interventions For Preven-pour la manutention des patients. plus importants que ceux dans ting Falls In Older People In Nursing Homes and Hospitals (Review), The Cochrane Collaboration, Wiley.Nous avions d’autres approches la communauté en général. Les réparties sur deux personnes âgées qui chutent Handoll, H. (2010). Prevention of Falls and Fall Related Injuries in Older People in Nursing Homes and Hospitals, sites de l’établisse- lorsqu’elle sont à l’hôpital Injury Prevention: 16:138. ment. doivent rester significativement Fact Sheet: Prevention of Falls Among the Elderly (2008), Les conseils plus longtemps à l’hôpital et European Network For Safety Among Elderly, Athens variaient beaucoup sont exposées à un risque plus University. selon sur quel site vous étiez basé.Suite LA POPULATION ÂGÉE EUROPÉENNE EN SOINS À LONG TERME DEVRAIT AUGMENTER DE 130% â PAGE 4 AU COURS DE LA PROCHAINE DÉCENNIE les personnes âgées européennes Au cours de la prochaine décennie, le nombre varie entre 5 et 30%. Jusqu’à 50% Population âgée en de personnes âgées avec des limitations des personnes âgées de 65 ans et long séjour fonctionnelles nécessitant des séjours plus sont classés comme « pré- permanents dans des services de soins fragiles ». La hausse du coût des soins +130% à long terme devrait augmenter de 130%. de santé et les besoins gran- dissants de cette population jugée fragile ont entraîné, dans Environ 20% de la population Une préoccupation majeure nombre de pays européens, un européenne âgée de plus de 65 concerne la fragilité des rési- recentrage de la politique de ans reçoivent actuellement des dents âgés dans les établisse- santé afin d’optimiser le temps soins à long terme, grevant déjà ments de long séjour et leur pendant lequel les personnes les ressources des fournisseurs statut de catégorie exposée à âgées peuvent rester mobiles.décès du à de soins de santé nationaux. un risque élevé de développerdes caillots Les critiques indiquent que cette population croissante de des complications évitables en raison de l’immobilité. Cessanguins personnes âgées nécessitera complications comprennent les une aide à long terme accrue, escarres, la thrombose veineusechaque année faisant de la nécessité d’établir profonde et les accidents tels Source: Onder, G. et al. (2012). Assessment of Nursing Home Residents in Europe: the Services and Health for Elderly in Long-Term care (Shelter) study, BMC Health des programmes et structures que les chutes. La fragilité est Services Research, 12:5 efficaces dans les établissements à présent reconnue comme un Romero-Ortuno, R. (2010) A Frailty Instrument for Primary de soins une priorité essentielle syndrome gériatrique majeur. Care: Findings From the Survey of Health, Ageing and 2012 2022Suite â PAGE 3 en Europe. La prévalence de la fragilité chez Retirement in Europe (SHARE), BMC Geriatrics, 10:57.)
    • 2 Lepreventif.comEditorial PARTAGER NOS CONNAISSANCES AFIN D’ÉLIMINER LES BLESSURES ÉVITABLES Lorsqu’une personne entre dans un tives peuvent faire la réelle diffé- nouveaux programmes, initia- tout en augmentant l’efficacité. établissement de soins, elle s’attend rence dans les établissements de tives et techniques de travail amé- En déterminant les techniques à être soignée. Le dernier souhait santé et pour leurs patients. liorent l’industrie des soins de santé préventives les plus efficaces, nous est de faire face à un autre accident Au niveau mondial, les mesures chaque jour. avons développé un programme ou de subir une blessure pendant préventives sont mesurées de dif- Chez ArjoHuntleigh, nous qui a permis d’économiser au le séjour. férentes façons. Certains établis- avons développé une chaîne com- secteur de la santé des milliards Deux des plus grandes bles- sements évaluent plète de solutions, de dollars tout en améliorant les sures évitables survenant dans les ces indicateur en commençant environnements de travail pour les établissements de soins chez les p ré c i s é m e n t par des évalua- soignants et la qualité de vie pour patients hospitalisés et les rési- et font suivre tions fondées sur les patients et les résidents. dents de maison de retraite, sont par des me- Il eIl est des faits afin de Afin de sensibiliser à ces les escarres et la thrombose vei- sures préven- important que déterminer et de problèmes et leurs solutions, nous neuse profonde. Pour les soignants, tives, tandis nous parvenions mesurer la pré- devons partager les connaissances les blessures les plus fréquentes que d’autres valence des bles- que nous avons sur une échelle sont généralement causées par ne semblent à une vision com- sures, soutenues internationale et obtenir un avis le levage manuel. Ces blessures pas faire suf- mune quant à par des produits commun sur la façon de relever peuvent être directement liées à fisamment at- supérieurs et une ces défis. Nous avons recueilli les des solutions de mobilité inadé- tention. Grâce la manière de formation : tout a avis d’experts reconnus et leurs quates ou insuffisantes. aux bonnes répondre à ces pour but d’élimi- points de vue scientifiques avec La prévention de ces blessures mesures, nous ner les blessures des études de cas mettant en avant constitue l’un des principaux défis pouvons nous défis. évitables. Nous les plans de prévention couronnés auxquels le secteur de la santé doit concentrer sur appelons notre de succès. Nous pensons que nous faire face actuellement. Les four- la résolution philosophie les 8 pouvons aider le secteur de la santé nisseurs de soins de santé savent de ces pro- facteurs positifs, à prévenir ces blessures inutiles etAlex Myers que ces blessures peuvent être évi- blèmes. se basant sur notre créer des environnements de soinsPrésident-Directeur général tées, pourtant cette connaissance La bonne nouvelle, c’est que idée maîtresse selon laquelle la dans lesquels le risque de ces bles-d’ArjoHuntleigh varie dans le monde. Comme on le nous avons la chance de disposer de mobilité est essentielle à la vie et à sures est extrêmement faible ; nous dit : ce qui peut être mesuré peut solutions. Le principal message est la prévention des blessures. Nous pouvons améliorer la qualité de vie être fait. positif. Tandis que des statistiques sommes fiers de proposer Diligent, dans les établissements de soins Lorsque l’on commence à mesu- montrent que les blessures mainte- programme de manutention, qui partout dans le monde. rer la fréquence de ces blessures, on nues pendant les soins demeurent garantit une réduction des taux peut voir que des mesures préven- un problème de santé majeur, de de blessure dans le cadre des soinsPLUS DE 90% DES PATIENTSSOUFFRANT D’ESCARRES ENEUROPE REÇOIVENT DES SOINSPRÉVENTIFS INADÉQUATSUne étude, conçue pour mesurerla prévalence des escarres enEurope, a révélé que seulement9,7% des patients ayant développéune escarre ont reçu des soinspréventifs adéquats.Tandis que de nombreuses études Des escarres se développentse sont intéressées principalement lorsque la surface d’une peauau levage manuel des patients sensible, généralement des zonescomme étant la principale cause d’appui du corps comme lesde blessures au dos chez les hanches, les talons, les coudes et lainfirmières, l’étude réalisée par nuque, est soumise à une pressionle Département du principe de ou un frottement. Les escarres seprévention et de rééducation à développent généralement chezHambourg a trouvé que les infir- les patients qui restent longtempsmières réalisent un certain nombre immobiles.de tâches, dont le transfert despatients, qui altèrent la colonne Lorsqu’une escarre se déve-vertébrale. loppe, elle endommage la peau L’étude a révélé que les infir- localement, la pénètre et détruit lesmières passent 60% de leur temps à tissus sous-jacents et, finalement,réaliser des tâches qui n’impliquent l’os. Les complications associéespas de patient. Le travail qui inclut au développement d’une escarrele fait de se pencher souvent a été peuvent être sérieuses et entraînernoté comme activité particulière- défaillance d’organe, amputation dement stressante. membre, et parfois la mort. L’étude recommande que lesprogrammes préventifs conçus pour Par comparaison avec les rapport à ceux qui reposent sur des deux à quatre fois le taux de mor- raient représenter 3,6 milliards deréduire le nombre de blessures au dépenses liées au traitement de la surfaces spécialisées. talité chez les personnes âgées. Les dollars.dos chez les infirmières prennent condition, des mesures et des stra- dépenses entraînées par les escarres Les escarres sont des blessureségalement en compte la quantité de tégies préventives sont relativement L’incidence des escarres dans les grève les ressources des établisse- extrêmement douloureuses quitravail réalisée dans de mauvaises simples et rentables. Des dispositifs hôpitaux européens est relativement ments de soin européens, faisant de réduisent considérablement et trèspostures statiques. soulageant la pression comme des élevée, certaines études faisant état l’utilisation de procédures et d’équi- rapidement la qualité de vie d’un Les équipements ergono- coussins, des lits et des matelas de 23 % de patients en soins de pements de prévention efficaces une patient.miques qui ne demandent pas aux spécialisés répartissent efficacement courte durée souffrant de ce type priorité importante.infirmières de se pencher, tels que le poids du patient sur des zones de de blessure. Selon cette statistique, Le coût des escarres uni-les lits réglables en hauteur et les contact plus importantes, réduisant près d’un patient sur cinq dans un quement au Royaume-Uni est Source: Clark, M. et al. (2007). Pressure Ulcer Prevalence Inlève-patients sur rail plafonnier, le risque de blessure. Les patients hôpital européen développera une estimé être supérieur à £2,1 milliards Europe: A Pilot Study, Department of Public Health, Faculty of Medicine and Health Sciences, Ghent University, Belgium,comme solutions importantes qui reposent sur des revêtements de escarre qui pourrait être évitée. chaque année. Le coût annuel pour http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/173788699réduisant le risque de blessure pour matelas et des matelas en mousse le secteur américain des soins de McInnes, E. et al. (2011). Support surfaces for pressureles infirmières dans leur environne- ordinaires courent un risque plus Le développement d’une escarre santé est lui aussi élevé, les experts ulcer prevention (review), the Cochrane Collaboration, Wileyment professionnel. élevé de développer une escarre par est associé à une augmentation de estimant que les dépenses pour- Publishing.
    • Lepreventif.com 3 Chez ArjoHuntleigh, nous pensons qu’en sensibilisant les personnels et en partageant nos connaissances, nous pouvons réduire le risque de dommages évitables dans le cadre des soins. Nous sommes heureux de présenter ‘Le Préventif’, une sélection de faits cruciaux, d’opinions, et des meilleures solutions destinées à éviter des dommages dans les établissements de soins.LES CAILLOTS SANGUINSSONT À L’ORIGINEDE PLUS DELe fardeau de la thrombo-embolie veineuse 500,000 TEV, y compris ceux entraînant le décès, survenaient à l’hôpital. DÉCÈS EN EUROPE CHAQUE ANNÉE(TEV) mortelle et non mortelle dépasserait Plus d’un 1 â Dans les six pays étudiés, plus d’un1,5 millions de cas en Europe chaque année, million de cas de TEV a été enregis- million de cas Sweden tré. Étant donnée la disponibilitédont 543 500 cas entraînent le décès. d’options thérapeutiques préven- de VTE (thrombo-em- tives efficaces pour la TEV, l’étude bolies) enregistrésUn problème cité par nombre de réalisé l’une des premières études a conclu que la majorité des décès dans ces 6 pays.professionnels des soins de santé complètes sur la TEV afin d’établir aurait pu être évitée.est qu’il existe très peu de symp- un véritable chiffre reflétant le La nature chronique de la TEVtômes associés à la TEV. Des cas fardeau de la TEV sur les établisse- signifie que le coût du traitementsont souvent mal diagnostiqués ments de santé européens. des complications présente unet sous-estimés comme cause de L’étude VTIAE était composée fardeau financier significatif pourmortalité. Lorsque le décès survient de 13 experts majeurs issus de six les établissements de soins de santé UK Germanyà cause de la TEV, il est brutal, lais- pays européens, à savoir, la France, et requiert des ressources considé-sant peu de temps aux infirmières l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, la rables.et médecins pour traiter le patient. Suède et le Royaume-Uni. L’étude Des mesures préventives pré-Le décès du patient est trop souvent a compilé un rapport ayant pris en coces pour réduire le risque de TEV Francele seul signal d’une TEV. compte la méthodologie, la struc- dans les environnements de soins Italy L’absence d’étude systématique ture du modèle, les hypothèses du comprennent une mobilisationpost-mortem des victimes de TEV modèle et les données individuelles précoce, des dispositifs de compres-rend les statistiques de mortalité spécifiques aux pays afin d’iden- sion et des anticoagulants.difficiles à déterminer. Le VTE Im- tifier avec précision le nombre depact Assessment Group in Europe décès liés à la TEV. Spain Source: Cohen, A. et al. (2007) Venus Thromboembolism(VTIAE [Groupe d’évaluation de L’étude a révélé que pratique- (VTE) in Europe: The Number of VTE Events and Associatedl’impact de la TEV en Europe]) a ment les trois quarts des cas de Morbidity and Mortality.UNE ÉTUDE ALLEMANDEMONTRE QUE LES POSTURESSTATIQUES PEUVENT BLESSERLES INFIRMIÈRESSelon une étude allemande, les infirmières qui travaillentrégulièrement en ayant une mauvaise posture statique sontexposées à un risque élevé de développer une blessure au dostout comme les infirmières qui réalisent des transferts manuels.Tandis que de nombreuses étudesse sont intéressées principalementau levage manuel des patientscomme étant la principale causede blessures au dos chez lesinfirmières, l’étude réalisée parle Département du principe deprévention et de rééducation àHambourg a trouvé que les infir- LA PROPHYLAXIE MÉCANIQUEmières réalisent un certain nombre ÉMERGE COMME MEILLEUR CHOIXde tâches, dont le transfert despatients, qui altèrent la colonne DANS LA PRÉVENTION DE LA TVPvertébrale. L’étude a révélé que les infir- Les dispositifs de prévention mécaniques, quimières passent 60% de leur temps à comprennent des systèmes de compressionréaliser des tâches qui n’impliquentpas de patient. Le travail qui inclut intermittente et des bas de contention,le fait de se pencher souvent a été apparaissent comme étant l’optionnoté comme activité particulière- thérapeutique de choix dans la préventionment stressante. L’étude recommande que les de la thrombose veineuse profonde (TVP).programmes préventifs conçuspour réduire le nombre de bles- Des essais européens ont appuyé sang des veines profondes vers lesures au dos chez les infirmières l’utilisation des dispositifs méca- cœur. L’utilisation de dispositifs deprennent également en compte la niques de prévention pour les compression intermittente et dequantité de travail réalisée dans de patients présentant un risque bas de contention n’est pas associéemauvaises postures statiques. variant de bas à moyen par rapport à des effets secondaires négatifs. Les équipements ergono- à l’utilisation de médicaments La prophylaxie mécanique estmiques qui ne demandent pas aux généralement connus sous le nom rentable car les effets secondairesinfirmières de se pencher, tels que de chimioprophylaxie. négatifs et les coûts financiers qui yles lits réglables en hauteur et les Les risques fréquemment asso- sont associés sont évités.lèves-patient suspendus, comme ciés à l’utilisation de la chimiopro-solutions importantes réduisant le phylaxie comprennent l’hémorra- Sources: : Delince, P. (2012). RTC of Intermittent Pneumaticrisque de blessure pour les infir- gie interne, la perte de sang ou une Compression (IPC) Versus Low Molecular Weight Heparin (LMWH) plus Anti-Embolic Stockings (AES) in the Preventionmières dans leur environnement chute au niveau de l’hémogramme. of Venous Thromboembolism During Elective Hip and Kneeprofessionnel. La prophylaxie mécanique de pré- Surgery, Hospital St Pierre, Belgium.Source: Quantitative Measurement of Stressful Trunk Pos- vention fonctionne en augmentant Preventing Venous Thromboembolism with Flowtron DVTtures in Nursing Professions, Oxford University Press, 2007. le débit sanguin en propulsant le Prophylaxis Systems, Clinical Evidence, Issue 4, 2010.
    • 4 Lepreventif.com Etirements du dos Bas du dos Haut du dos utiles pour person- Amener le genou au niveau de la poitrine et maintenir. Pour Faire glisser les mains vers l’avant et les fesses nels soignants. un meilleur étirement, ame- ner la tête au niveau vers l’arrière. de genou et maintenir. Source: http://www.verigoodfitness.com/category/exercises/UN CHANGEMENT des men-talités EST NÉCESSAIRED’ici 2030, il y aura quatre millions d’habitants soins de santé afin de personnali- autres, alors je souhaite avoir un ces opportunités que j’utilise une ser ces derniers. mot à dire sur les soins que l’on me technologie de soins comme ‘iHu-âgés de plus de 65 ans aux Pays-Bas. Cela Dans mon groupe de re- fournira. Je veux avoir l’opportuni- man’ ou non.représentera presque 25% de la population cherche, ‘iHuman | Wellbeing té d’être un partenaire actif dans le Je ne veux pas être passif dans Care Digital’, nous combinons processus des soins, échanger des mes soins ; je veux participer.totale. En 2005, seuls 14% de tous les ces deux concepts pour dévelop- expériences avec les autres et avoir Health 2.0 conduit à une rela-habitants faisaient partie de ce groupe d’âge. per des outils pour les patients davantage d’oppor- tion différente entre le patient et comme stratégie pour tunités dans ma le soignant. Il ne s’agit pas que de pense que lorsque les patients améliorer les fonctions propre auto- ma santé et de mes soins. Il s’agit sont plus indépendants, l’augmen- physiques telles que gestion. de vivre pleinement ma vie quand tation des coûts des soins de santé la prévention des Les besoins et J’aimerais je serai âgé. La caractéristique la peut être réduite. chutes. Nous les intérêts des avoir plus importante de Health 2.0 À mon avis, nous devons enregistrons les est que le patient est réellement patients doivent passer d’une industrie des soins résultats de ce la personne centrale qui garde le conditionnée par l’offre à un dialogue entre idéalement deve- contrôle sur sa propre santé. modèle de soins davantage les profession- nir un élément Pour les professionnels des conditionné par la demande. Les nels des soins central du dialo- soins de santé, cette situationate dijkstra soins conditionnés par la demande de santé et les gue et de la implique un changement deAte Dijkstra est Professeur à intègrent la responsabilisation des personnes âgées prestation des mentalité et un passagel’université NHL de sciences appli- patients au niveau de la coor- dans un plan de soins de santé. à un modèle de soinsquées, aux Pays-Bas. dination et de l’organisation de soins numérique. conditionné par laLa croissance de la population leurs propres soins de santé. Un Cette stratégie demande.âgée est la conséquence du baby- élément central est l’intérêt sur le crée un ensemble d’outilsboom après-guerre et l’augmenta- point de vue des patients. pour les professionnelstion des naissances ayant culminé Les besoins et les intérêts des soins de santé pouvant êtreautour de 1970. Avec la croissance des patients doivent idéalement utilisé pour prévenir les escarres,de la population âgée, il est devenir un élément central du la malnutrition et les chutes. Ceslogique de supposer que les coûts dialogue et de la prestation des outils peuvent également fournirassociés aux soins des personnes soins de santé. Nous appelons cela une stratégie efficace pour laâgées augmenteront également. Health 2.0. prévention des douleurs au Des indications montrent Health 2.0 est un nouveau niveau du cou, des épaulesqu’en 30 ans, environ 40% du développement offrant au patient et/ou du dos chez lesbudget national sera dépensé en l’opportunité de contrôler leur soignants provoquéessoins pour les personnes âgées. propre santé en collaborant avec par des techniquesEn conséquence, l’objectif de la des fournisseurs de soins de santé de manutention despolitique de santé aux Pays-Bas est dans leurs activités afin de rester patients incorrectes.de faire en sorte que les personnes en bonne santé, de retrouver la Lorsque je réfléchisâgées restent indépendantes aussi santé ou de faire face à une mala- à mon avenir dans unelongtemps que possible dans leur die ou une invalidité. Health 2.0 société vieillissante, j’ai-propre environnement. La gestion implique également l’utilisation merais continuer à fairedu mode de vie et la préven- d’un ensemble spécifique d’infor- les choses que j’ai toujourstion sont les priorités clés pour mations et d’outils de technologie aimé faire. Si jeatteindre cet objectif en matière de communication (OTC) par les devais devenirde soins des personnes âgées. Je patients et les professionnels des dépendant desProcédures standardisées, référence sur la documentation, Les commentaires que l’évaluation des risques et les nous avons maintenant de nos directives pratiques. Nous nous infirmières indiquent que ces pro-évaluation des risques sommes accordés sur les prin- cipes de mouvement sans risque cédures standard sont devenues la philosophie de notre établisse-standardisées et sur un ensemble de principes ment. de conseils généraux qui ont Les directives ont facilité alors été appliqués aux conseils les tâches que les infirmières pratiques dans le document. réalisent avec moins de risques un grand nombre de directives procédure afin de normaliser l’ap- Le personnel clinique a été pour elles-mêmes et pour leurs de formation différentes. Les proche de manutention manuelle content de voir qu’il y aurait une patients. Nos taux de blessures deux sites utilisaient différentes dans tous les établissements. approche cohérente dans tout le continuent à chuter depuis que le techniques, donc le personnel qui Au cours des 11 dernières années, conté. Les membres du person- programme a été introduit. travaillait sur un site ne pouvait nous avons appliqué ce document nel étaient contents de voir que Le document Derbyshire In- pas aller travailler sur l’autre site. Il dans nos établissements. Cela a ce que nous allions leur ensei- ter-Agency Group (DIAG [groupe n’y avait aucune normalisation des inclus l’évaluation des risques et gner n’allait pas changer. Nous inter-établissements Derbyshire]) équipements en termes de fabri- n’allions pas leur enseigner un est approuvé par les employeursamanda parker cant ou de type et ces équipements grand nombre de techniques dif- des services publics de santéAmanda Parker est référente en ma- étaient, dans certains domaines, férentes comme avant. Ils étaient (NHS), le Health and Safety inefficaces. heureux de voir qu’il y aurait une Executive (services de santé etnutention au sein de l’hôpital Derby, La blessure la plus signalée à La blessure documentation et des méthodes de sécurité au Royaume-Uni),Fondation TRUST, au Royaume-Uni. ce moment au sein du personnel la plus standard pour la manutention le Partnership of OccupationalLorsque j’ai commencé à travailler était la douleur au niveau du haut signalée à ce mo- des patients. Safety and Health in Healthcaredans l’établissement du Derby et du bas du dos. Ces blessures La première édition de ce (partenariat pour la sécurité auHospital, une approche ergono- survenaient régulièrement pen- ment au sein du document a été écrite en 1999 travail et la santé dans les soinsmique générale envers la manipu- dant la manutention basique des personnel était et nous avons lancé la seconde de santé) et le National Backlation des patients était utilisée, patients. édition en fin d’année dernière. Exchange (échange national). Lecependant, différents systèmes Dans le Derbyshire, tous les la douleur au Il y a eu des affinages, mais les conseil du personnel des NHSétaient utilisés sur deux sites de conseillers en matière de soins niveau du haut éléments principaux restent les reconnaît que DIAG démontrel’établissement. du dos ont été rassemblés grâce et du bas du dos. mêmes : procédures d’évaluation la meilleure pratique et a recom- Il y avait des problèmes avec au Trent-Education Consortium, des risques normalisées, conseils mandé d’adopter le système aucette approche. La documentation qui a sponsorisé le travail, afin de pratiques normalisés avec des sein des établissements.de l’évaluation des risques des normaliser la procédure de manu- un guide de formation pour faire conseils de formation élargis etpatients n’était pas cohérente, les tention dans le Derbyshire. Les face à ces incohérences. une nouvelle section de conseilsdirectives de formation chan- conseillers en soins du dos, se sont Les difficultés initiales d’évaluation de la santé sur le lieugeaient en permanence et il y avait rassemblés pour écrire un acte de étaient d’établir un consensus de de travail du personnel.
    • Source : Knibbe.N (1997) Postural Load of Nurses during Bathing and Showering patients : Results of a Laboratory Study. Professionnal Safety. Journal of the American Society of Safe engineers. Scanner le Nous pouvons éviter ça. Travailler dans une posture risquée peut flashcode grâce à Pour découvrir comment, provoquer des lésions chez les soignants en votre smartphone. visiter notre site: long séjour. Nous pouvons garantir que les soignants délivrent les meilleurs soins possibles sans se mettre à risque. Avec une bonne évaluation, l’équipement et la formation adaptés, ces lésions peuvent être évitées.9495_Arjohuntleigh_Posters_Posters_A0_France.indd 2 10/05/12 13.24
    • 6 Lepreventif.comPRATIQUERLE TAI CHI LE PROGRAMMERÉDUIT LE RÉDUIT LES BLESSURESRISQUE DECHUTE AU NIVEAU DESLa recherche dans AUX ÉTATS-UN Le programme Diligent, lancé par ArjoHuntleighdes programmes il y a douze ans, a fait économiser au secteur descommunautaires soins de santé américaine plus d’un demi-mil-efficaces pour améliorerles soins des personnes liard de dollars. Ce programme unique de mani-âgées a révélé que le Tai pulation des patients en toute sécurité garantitChi est très efficace pour une réduction de 60% des blessures liées à laréduire la fréquence des manutention des patients affectant le personnelchutes. des établissements de soins. En l’absence d’une norme natio- programme Diligent est alors misUne séance d’une heure deux fois nale de manutention en toute en place après des discussionspar semaine, tenue dans des éta- sécurité, il existe un grand nombre avec l’établissement à propos de lablissements pour personnes âgées de politiques et de procédures se santé et de la sécurité au travail.dans l’Oregon, a été fréquentée rapportant au levage et au trans- « À l’issue de ce dialogue, nouspendant 12 semaines. Les parti- fert des patients dans le secteur atteignons un accord se basant surcipants ont présenté un meilleur des soins de santé aux Etats-Unis. notre évaluation et notre défi-équilibre, une augmentation de Nombre d’établissements améri- nition des processus, » a déclarél’indépendance fonctionnelle et cains manipulent encore manuel- Gregory. « Nous commençonsune réduction du taux de chutes à lement les patients en raison d’un alors à aider la direction de l’éta-la fin du programme. manque d’équipements suffisants blissement à mettre en place les et de procédures claires. La manu- modifications recommandées. Les tention manuelle des patients est améliorations garanties que nousSource: Fuzhong Li et al.(2008) Translation of an EffectiveTai Chi Intervention into a Community Based Falls Prevention largement reconnue comme étant offrons seront bénéfiques pour leProgram. American Journal for Public Health, Vol. 98. No.7 la cause principale de blessure personnel, les patients et l’éta- pour le personnel sur le lieu de blissement de soins. La réduction travail. moyenne des blessures liées à la Le programme Diligent de manipulation des patients, après manutention des patients en toute l’introduction du programme, sécurité, conçu par ArjoHunt- est en fait de 84%, ce qui dépasse leigh, modifie les pratiques au notre garantie. » niveau des soins afin d’améliorer Au cœur du programme appli- la sécurité, la qualité et la rentabi- qué se trouve la philosophie des 8 lité. Il a pour but d’engendrer des facteurs positifs, modèle dyna- économies permanentes et à long mique développé par ArjoHunt- terme en prévenant les blessures leigh comme voie à la modification et en générant un changement de culturelle dans les établissements culture à long terme. et les soins améliorés. Le modèle Avec plus de 19 ans d’expé- souligne que l’augmentation de la rience dans l’industrie des soins de mobilité pour les patients et rési- santé, John Gregory est le nouveau dents des établissements de soins Directeur diligent international constitue la clé pour des soins de d’ArjoHuntleigh. qualité. Le modèle des 8 facteurs « Nous offrons une évaluation de positifs améliore la qualité de vie, référence identifiant les lacunes au tout en réduisant le stress sur le Source : Dr Daniel Desternes, Medecin Coordonnateur (2009) Le programme Diligent assure des économies importantes tout en améliorant la qualité des soins. niveau des procédures, puis nous personnel et en créant un meilleur d’indemnisation aux membres fournissons une recommandation environnement wprofessionnel. du personnel blessés. La somme sur la façon de modifier ces procé- Le fait de fournir des soins de dépensée afin de remplacer ces dures, » a expliqué Gregory. « Nous qualité pour les patients et les rési- membres du personnel blessés et démontrons comment l’adoption dents dans des établissements de de former de nouveau de nou- de ces modifications peuvent être soins est de plus en plus reconnu veaux soignants est de 1 200 000 $ bénéfiques pour tout le monde. » comme travail dangereux. Les supplémentaires. Le NSC estime Dans le cadre de son pro- soignants font fréquemment face à que 50% de toutes les blessures gramme, ArjoHuntleigh mobilise des tâches risquées. Les blessures affectant le personnel d’établis- une équipe d’ergothérapeutes et au dos sont fréquentes chez les sements de soins peuvent être être Nous pouvons éviter ça. Les chutes de résidents peuvent d’infirmières expérimentées afin soignants, et résultent du transfert évitées. se mortelles et sont source d’angois d’évaluer l’environnement d’un éta- manuel de patients et de résidents « Comme un grand nombre Pour découvrir comment, et les pour les résidents , leur famille blissement de soins. L’évaluation de fournisseurs de soins de santé visiter notre site: soignants et de l’aide aux activités de la vie comprend une présentation des quotidienne en général. connaissent des pressions finan- Cependant, la plupart de ces chutes pratiques et équipements actuels, Selon le National Safety cières, le programme appliqué peuvent être évitées. Avec des évaluations, des équipements et des r suivie des recommandations pour Council (NSC), un établissement permet de faire des économies. évite formations adaptés, nous pouvons l’amélioration des pratiques de peut dépenser 10 $ supplémen- Le programme est non seulement r. les chutes des résidents en Long Séjou manipulation des patients. taires pour chaque 1 $ en frais rentable, mais il augmente égale- Une formation personnali- d’indemnisation pour chaque ment la qualité des soins que les sée du personnel constitue un membre du personnel blessé. fournisseurs peuvent offrir à leurs élément clé de ces modifications, Selon ces chiffres, un hôpital patients et résidents, » a déclaré pour accompagner l’introduction standard de 300 lits peut s’at- Gregory. de nouveaux équipements. Le tendre à payer 300 000 $ en frais En empêchant la majorité de
    • Lepreventif.com 7PROGRAMME DILIGENT LA TEV TUE PLUS D’INDIVIDUS QUE LE BLESSURES CANCER DU SEIN, LE SIDA ET LES ACCI- DENTS DE LA ROUTE DES SOINS AU ROYAUME-UNI En 2010, au Royaume-Uni, davantage de patients NIS sont décédés d’une thrombo-embolie veineuse, ou TEV, que du cancer du sein, du SIDA VIH et des accidents de la route combinés. ! La TEV fait référence à un caillot sanguin se formant dans une veine. Facteurs de Elle est considérée 25 fois plus risque pour VTE mortelle que des souches de virus (thrombo-embolies)! acquis à l’hôpital. Problème de santé international majeur, la TEV est un problème qui affecte le plus • Chirurgie fréquemment les patients hospi- talisés. Plus d’un million de cas de • Vieillissement TEV, y compris ceux entraînant le décès, devraient survenir en Europe chaque année, la majorité de ces • Maladie aiguë cas survenant dans des hôpitaux. Selon une nouvelle étude • Traumatisme réalisée dans 32 pays et impliquant 68 000 patients, les procédures efficaces prévenant efficacement • Obésité la TEV ne sont pas administrées aussi souvent que ce qui est recom- • Immobilité mandé. Ces mesures rentables com- prennent l’utilisation de bas de • Grossesse contention qui sont considérés comme une option préventive non • Tabagisme invasive pour les patients exposés à un risque élevé. Combinés à un médicament, les bas de contention •  raitement du T sont particulièrement efficaces cancer pour prévenir la TEV. Source: Understanding VTE, Royal College of Nursing, 2012. •  ntécédents de A (http://www.rcn.org.uk/development/practice/cpd_online_ learning/nice_care_preventing_venousthromboembolism/ thrombo-embolie understanding_vte) LES INDIVIDUS ÂGÉS DE PLUS DE 65 ANS DOIVENT PRENDRE DES DOSES ÉLEVÉES DE VITAMINE D POUR PRÉVENIR LES CHUTES Une nouvelle étude a révélé qu’une dose élevée de vitamine D réduit le risque de chute chez une personne âgée de 19%. L’étude a révélé que des doses de vitamine D de plus de 700 – 1 000 UI étaient efficaces tandis qu’une quantité inférieure n’avait aucun ces blessures et en réduisant leur sion pour gérer leurs ressources L’objectif principal du pro- effet visible sur la réduction du fréquence de 60%, le programme efficacement, » a déclaré Gregory. gramme Diligent est d’éliminer ces risque de chute. appliqué de manipulation des « Il y a des choix difficiles que tâches de manutention manuelle UI fait référence à une unité patients en toute sécurité aug- l’administration doit faire lorsqu’il et de les remplacer par un dispo- internationale pour la mesure mente le bénéfice d’exploitation s’agit d’investir dans de nouveaux sitif mécanique. En facilitant les des vitamines et d’autres subs- d’un hôpital standard de 750 000 programmes et équipements. tâches et en les rendant plus sures tances biologiquement actives. Tandis que le programme Diligent à réaliser, les soignants peuvent La prise de vitamine D a est un investissement significatif, passer plus de temps avec leurs stimulé l’hormone de crois- nous essayons de démontrer qu’à patients afin de leur fournir une sance, libérant des substances Les étab- long terme, les bénéfices écono- meilleure qualité de soins. chimiques dans le cerveau qui lissements miques de cet investissement sont ont amélioré l’équilibre. une baisse du coût à long terme. » de soins sont Les blessures du personnel sous pression. entraînent des implications à long terme, un grand nombre d’infirmières continuant leur carrière en souffrant des effets Source: H A Bischoff- d’une blessure survenue au cours Ferrari et al. (2009) $ chaque année. Ceci correspond du levage manuel d’un patient. Fall prevention with supplemental and active à la génération de 15 000 000 $ de Nombre d’infirmières choisissent forms of vitamin D: a revenus par an de prendre leur retraite de façon meta-analysis of rando- mized controlled trials. « Les établissements de soins anticipée ou de passer à des postes BMJ Publishing Group. de santé sont souvent sous pres- administratifs.
    • 8 Lepreventif.com Les animaux de compagnie améliorent les soins Les interactions avec des animaux peuvent procurer des avantages émotionnels et physiques pour les patients et les résidents. Source: Jorgenson, J. (1997) Therapeutic use of animals in care, Journal of Nursing Scholarship, Vol. 29:3NOUS DEVONS PROTÉ- difficiles à réaliser. L’attitude des sible, lorsque la douleur est si forte infirmières peut parfois constituer qu’elles doivent rester chez elles. un obstacle, bien que cela change Il faut des semaines, des moisGER LES INFIRMIÈRES rapidement. De plus en plus de et parfois des années à ces infir- jeunes infirmières considèrent les mières pour qu’elles recouvrent transferts manuels comme une la santé. Elles restent vulnérables option. Il s’agit d’un terme qui n’est aux dorsalgies pour le reste de leurCAR NOUS AVONS plus utilisé dans le vocabulaire de carrière. Physiquement, il leur est leur formation. parfois impossible de rester dans le Ces obstacles se réduisent secteur de la santé. chaque année car il existe une Nous devons réellement faireBESOIN D’ELLES sensibilisation grandissante des risques impliqués par le levage manuel. Les jeunes infirmières sortant attention à ces infirmières. Nous devons donner aux infirmières des outils qui leur permettent d’évaluer leurs problèmes et de les résoudre. charge physique. C’est un processus de l’école ne sont plus formées À long terme, il s’agit de la stratégieL’ergonomie dans les soins de santé peut encore en cours. aux transferts manuels. Elles sont la plus efficace.toujours être améliorée. Au cours des dix der- L’augmentation du nombre de formées à utiliser des dispositifs. Ce qui m’intrigue à propos denières années, la culture a réellement changé. patients nécessitant une aide ergo- Lorsque le personnel continue l’histoire de l’ergonomie est que nomique signifie que les solutions à réaliser des transferts manuels nous nous sommes intéressés àElle est plus prioritaire, ce qui est important. efficaces requièrent une attention dépassant les directives, les bles- la manipulation des patients, àDe plus en plus de personnes âgées doivent constante. Nous devons continuer à former des infirmières dans les sures fréquentes sont généralement la façon dont un patient est levé associées au dos, au cou et aux sur un lit et à la façon dont nousêtre aidées au niveau de leur mobilité. écoles et dans les établissements. épaules. Un problème grandissant bougeons ce patient. Maintenant, De nouvelles procédures ont est le groupe d’infirmières souffrant l’intérêt s’est élargi et le sujet a évo- de douleur au dos, mais qui, avec lué. L’ergonomie a étendu sa por- aider et soigner les patients. Jusqu’à l’aide de dispositifs et des bonnes tée. Elle s’est élargie pour inclure une certaine limite, il est toujours compétences manuelles, peuvent la promotion des soins auto-ad- possible de réaliser un transfert continuer à travailler. ministrés, de la continence et de la manuel qui n’inclut pas le levage. De nombreux Nous devons prévention des escarres. Un patient Lorsque cette limite est atteinte, personnels réellement faire qui est immobile est exposé à un l’infirmière doit utiliser un disposi- face aux besoins risque accru de développer ces tif de levage ou, selon l’activité, une infirmiers ont de ce groupe problèmes. Si un établissement a autre aide telle qu’un lit réglable en tendance à tra- avec des pro- un bon programme d’ergonomie, hauteur ou une chaise de douche. grammes sur vous pouvez également réduire le Aux Pays-Bas, ces limites et vailler jusqu’à ce mesure. risque de ces problèmes.nico knibbe directives se basent sur les normes qu’ils ne le Nombre Si vous pouvez rendre les ergonomiques et formulées dans puissent plus. d’infirmières ont patients plus indépendants parNico Knibbe est un partenaire de une langue claire. Elles indiquent tendance à travail- rapport au personnel grâce à deLOCOmotion Research et Health spécifiquement les techniques à ler jusqu’à ce que bons programmes d’ergonomie,Consultancy aux Pays-Bas. utiliser et celles à ne pas utiliser ce ne soit plus vous pouvez alors rendre les dans la pratique quotidienne. Ces rendu les tâches dans les établisse- pos- patients plus heureux.L’espérance de vie augmente dans dernières années, la prévalence de ments plus rapides et plus efficaces, Je pense qu’il s’agit dele monde. Il y a donc une popu- la douleur du dos chez les infir- bien qu’il y ait encore des difficultés la plus grosse diffi-lation grandissante de personnes mières a significativement baissé au niveau de la manutention des culté au niveau desâgées. Il y a beaucoup moins de au niveau national. patients en toute sécurité. soins : améliorerjeunes individus, donc on manque De par le passé, les procédures Au niveau administratif, la qualité de vied’infirmières par rapport aux gens reposaient uniquement sur le fait l’argent peut constituer un obstacle des patients.qui ont besoin de soins. qu’une infirmière soulevait 70 kilos même si des études ont montré Ceci est valable au niveau inter- et plus à la fois. Si un patient devait que des programmes de manu-national : c’est le cas en Europe et être levé, l’infirmière devait tout tention en toute sécurité peuventaux États-Unis. simplement le lever. Voici l’une des engendrer un bénéfice. L’envi- Il y a un besoin accru d’ergo- raisons pour lesquelles nombre ronnement ergonomique peutnomie. Nous devons protéger les d’infirmières ont dû arrêter de être un obstacle. En effet, siinfirmières car nous avons besoin travailler. vous utilisez des équipementsd’elles. Aux Pays-Bas, les employeurs, de levage mobiles, il vous faut Non seulement nous avons syndicats et gouvernements ont plus d’espace. S’il y a un tapis, parbesoin d’équipements mécaniques, travaillé au cours des dix dernières exemple dans le cas de soins àmais également de meilleures années pour faire baisser l’expo- domicile, cela rend les tâches avectechniques manuelles pour bouger, sition des infirmières à toute sur- un dispositif de levage mobile plusJUSQU’À 76% DES SOIGNANTS ALLEMANDSSOUFFRENT DE DOULEUR AU DOSSelon une étude réalisée dans 86 établissements de soinsgériatriques en Allemagne, jusqu’à 76% des soignants souffrentde douleur au dos comme conséquence directe de la manutentionmanuelle des patients. L’étude réaffirme le consensus entre desprincipaux experts établissant que les infirmières et les soignantssont exposés à un risque plus élevé de développer des blessuresau dos que toute autre profession.L’augmentation du nombre de service de soins de santé que des procédures de levage et despersonnes âgées nécessitant une les soignants puissent rester postures à risque.aide pour effectuer leurs gestes actifs dans leur profession aussiquotidiens et leurs soins en longtemps que possible afin deétablissement a conduit à une répondre à la demande grandis-augmentation de la demande de sante de soins en établissement. Source: Kromark, K. et al. (2009). Back Disorders and Lumbar Load in Nursing Staff in Geriatric Care: A Comparison ofpersonnel soignant qualifié. Des Les soignants allemands Home-Based Care and Nursing Homes (Rückenerkrankungensolutions de mobilité efficaces travaillant dans le secteur géria- und Belastung der Lendenwirbelsäule von Altenpflegekräften: Ein Vergleich zwischen häuslicher Pflege und Pflegeheimen),réduisant le risque de blessure pour trique du service de soins de Journal of Occupational Medicine and Toxicology, 4:33.les soignants et les résidents âgés santé sont les plus affectés par les Frietag, S. et al. (2007). Messtechnische Analyse von ungün- stigen Körperhaltungen bei Pflegekräften – eine geriatrischesont donc essentielles. lesions dorsales liées au travail en Station im Vergleich mit anderen Krankenhausstationen, En outre, il est essentiel au raison d’une intensité plus élevée Ergo-Med: 5.)
    • Lepreventif.com 9 Le saviez-vous? Figures historiques des soins infirmiers : Le mot ‘hôpital’ vient du mot Latin Florence Nightingale a établi la première école profes- ‘hospes’, signifiant étranger ou sionnelle pour infirmières en 1860. La journée internatio- invité. nale des infirmières est célébrée chaque année entre le 6 et le 12 mai dans le monde en son honneur.N ’IMPORTE QUI À TOUT ÂGE PEUT DÉVELOPPER UNe ESCARREIl est important de se souvenir que n’importequi et à tout âge peut développer une escarresi les circonstances sont telles que l’individune peut bouger et s’il est exposé à des pé-riodes prolongées de pression. le processus très complexe plutôt que d’essayer de s’intéresser aux facteurs que nous pouvons en fait modifier. Les façons dont nous pouvons altérer ce risque est de fournir des dispositifs de répartition de la pres- sion, tels que des matelas spéciaux sur les lits et des coussins d’assise. Nous devons utiliser des assisesZena Moore correctes et ne pas laisser une per- sonne assise dans la même positionDr. Zena Moore enseigne la Cicatrisa- pendant longtemps. Nous devonstion des blessures et la Réparation procéder à un repositionnementtissulaire à l’Académie royale de lorsqu’une personne est dans unchirurgie en Irlande. fauteuil ou dans un lit. Nous devons chercher d’autres facteurs tels que la nutrition.Lorsqu’il s’agit de prévenir les Nous devons prendre soin deescarres, la chose la plus impor- leur peau s’ils ont un problèmetante à prendre en compte est si le d’incontinence. S’ils ont un pro-patient ou le résident peut bouger blème de transpiration, d’humi-ou pas. S’il a des problèmes de dité ou une forte fièvre, nousmobilité et d’activité, il s’agit alors devons alors identifier ce risque etd’un individu qui est exposé à un également modifier les conditionsrisque important de développer de soins.une escarre. Pour moi, le facteur le plus La population vieillissante important est l’immobilité.présente la plus grande proba- Je pense que les professionnelsbilité d’avoir des problèmes de des soins de santé sont conscientsmobilité, mais bien entendu, les du problème des escarres, maisindividus présentant des bles- je ne pense pas qu’ils puissentsures au niveau de la moelle épi- toujours pratiquer efficacementnière ou les individus présentant une prévention des escarres. Lesdes difficultés neuromusculaires professionnels des soins de santésont également exposés à un ne connaissent pas toujours lescertain risque. méthodes les plus efficaces et lesÀ mon avis, ce que nous avons fait mécanismes à utiliser.tend à donner aux individus un Il existe des facteurs influen-score d’évaluation des risques sans çant la capacité à prévenir less’intéresser clairement aux facteurs escarres en termes de disponibilitéayant entraîné des équipe-ce score. Pour ments et desmoi, la va- ressourcesriable la plus en termes deimportanteà prendre en La variable personnel. Il y a égalementcompte est la plus im- des facteursla mobilité et individuelsl’activité. portante à pren- chez le patient. Il est clair La préventionque toutes dre en compte est difficile. ou résident comme incontinent La douleur est l’un des principaux Il est difficile d’établir ce qui estles personnesâgées ne pré- est la mobilité Il existe un grand nombre doit être abordé. Il peut falloir des mois et des problèmes dont ils se plaignent. Dans la plupart de ces cas, la dou- rentable et ce qui ne l’est pas. Notre problème est d’augmen-senteront pas et l’activité. de façons de mois pour guérir d’une escarre leur est le plus gros problème qu’un ter la qualité de vie des patients, etdes escarres traiter une et certaines personnes ne gué- patient souffrant d’escarre subira, donc que la prévention soit tou-et toutes les escarre, mais rissent jamais. Cela coute cher. et souvent, cette personne est dans jours plus rentable à long terme.personnes tout d’abord, il Au Royaume-Uni, environ 4% du une position dans laquelle elle neincontinentes est important budget annuel en soins de santé est peut pas communiquer clairementne présenteront pas non plus des d’exclure les facteurs ayant causé le dépensé pour les escarres pendant cette douleur.escarres. C’est lorsque les individus développement du problème dans une année donnée. Je pense que la difficultésont exposés à l’immobilité que ces un premier temps. Si le patient ou Comme les infirmières, nous est qu’une partie majeure de lafacteurs jouent un rôle pour savoir le résident a des problèmes d’im- savons que les escarres ont un prévention consiste à améliorer las’ils peuvent ou non tolérer des mobilité, ce problème doit alors impact très négatif sur les patients. qualité de vie, et la qualité de vie estpériodes prolongées de pression. être abordé. Le statut nutritionnel Ils affectent tous les domaines difficile à mesurer. Il est difficile de Je pense que nous avons rendu doit être abordé, et l’état du patient d’activité de leur vie quotidienne. qualifier cela en termes monétaires.
    • 10 Lepreventif.com 4 Excellents ouvrages traitant des soins et des soins infirmiers recommandés sur The activity year book (Annuaire d’activités) Thèmes d’activités hebdomadaires conçues pour stimuler les résidents en centres de soins. It wont hurt a bit! (Ça ne fera aucun mal !) Souvenirs chaleureux et amusants d’une infirmière durant les «sixties». Amazon.com Auteurs : Anni Bowden et Nancy Lewthwaite Auteurs : David Barret, Benita Wilson et Andrea WoollandsIL EST ESSENTIEL DE SENSIBI- un niveau local et attendre d’eux qu’ils s’en sortent. C’était très bien que lesLISER À LA PRÉVENTION DE infirmières aient été réceptives au programme, tout spécialement comme leur charge de travail est très élevée pour commencer. EllesLA TEV POUR METTRE EN ont très bien intégré l’évaluation des risques supplémentaire pour la TEV. Comme nous avons mis enPLACE LE CHANGEMENT place l’évaluation des risques en mars 2010, nous avons recueilli Au Royaume-Uni, il pourrait y présentant une TEV, ce dernier prévenir la TEV, il faut sensibiliser avoir plus de 25 000 décès chaque doit subir une évaluation et un aux risques associés à l’admission année directement liés à la TEV. examen radiologique approprié. dans un hôpital. Pour préve- En janvier 2010, de nou- Les symptômes fréquents de la Dans notre établissement, nir la TEV, il velles directives produites par thrombose veineuse profonde nous avons des référents locaux le National Institute for Clinical (TVP) sont un oedème au niveau dans les services qui consti- faut sensibiliser Excellence (NICE) ont fournir des des jambes, une douleur et une tuent un atout considérable. Ils aux risques asso- directives nationales dans tous rougeur. Une TVP devient beau- sont utiles pour garantir que les les domaines médicaux pour la coup plus grave si elle n’est pas évaluations des risques pour les ciés à l’admission prévention de la TEV. Dans le traitée ou si elle se transforme en patients sont réalisées de façon dans un hôpital.sue rhodes cadre de ces directives, nous avons embolie pulmonaire (EP). Dans appropriée et ils sont essentiels développé un outil d’évaluation ce cas, le patient est souvent pour intégrer cette norme de pro-Sue Rhodes est infirmière spécialisée des risques de TEV très clair pour extrêmement essoufflé et présente cessus dans les établissements.en TVE (thrombo-embolies) et Res- tous les patients adultes admis à des douleurs thoraciques assez Tout changement au sein d’un des données se rapportant à laponsable des anticoagulants auprès l’hôpital. sévères. Une EP peut entraîner le établissement peut être assez dif- TEV acquise à l’hôpital (TAH).du Great Western Hospitals NHS La campagne nationale fait décès. ficile. Il est réellement important Nous avons environ 5 000Foundation Trust, Royaume-Uni. également partie de la Commission Pour d’engager du personnel travail- patients admis chaque mois et for Quality and Innovation (Com- lant à un niveau local au moins 90% d’entre eux sontLa thrombo-embolie mission pour la qualité et l’inno- plutôt qu’un person- à présent évalués comme étantveineuse (TEV) est le vation), laquelle inclut une nel passant d’un exposés à un risque de TEV. Sur sanction financière si l’ob- niveau élevé à ces 5 000 patients, nous avonsterme collectif pour la jectif minimal de 90% de environ 8 à 15 cas de TEV chaquethrombose veineuse patients évalués comme mois. étant exposés à un Je pense que la mise enprofonde (TVP) et l’em- risque n’est pas at- place de l’évaluation des risquesbolie pulmonaire (EP). teint. de TEV a réussi jusqu’ici car Avant la cam- nous avions un objectif clair enLes patients admis à pagne nationale, sachant tout à fait là où nousl’hôpital peuvent être de nombreuses voulions être. Les autorités deexposés à un risque de personnes tra- tutelle devraient mettre en place vaillant dans le cette initiative sans coût sup-développer une TEV et court séjour- plémentaire avec un objectif liéil est essentiel d’éva- dans des hôpi- à des sanctions finan- taux ne savaient cières. luer de façon appro- pas vraiment que Grâce à la forma-priée les risques. cela était un pro- tion, le personnel blème de santé à tous les niveauxHistoriquement, le risque de TEV majeur. C’est un est beaucoup plusa été principalement associé aux problème qui refait conscient des risquespatients ayant subi une inter- réellement surface de TEV et des effetsvention chirurgicale. Pourtant, depuis au moins les potentiels à long terme deil est important de reconnaître dix dernières années. développer une TVP et une EP.que les patients n’ayant pas subi La TEV comme problème Tout le monde dans notreétabli-d’intervention chirurgicale sont de santé au Royaume-Uni sement a travaillé très dur pourégalement exposés à un risque n’est connue du public au niveau que cela réussisse.significatif. Le personnel médical national que depuis l’année der-a d’excellentes capacités à prendre nière et l’intérêt pour ce problèmedes mesures afin de prévenir a constamment augmenté depuiscet état pathologique, mais pas lors.nécessairement à évaluer le risque Comme la prévention de la TEVdu patient. était l’un des premiers objectifs cli- Plusieurs travaux ont été niques posés par le Ministère de laréalisés au Royaume-Uni en ce Santé, il est rapidement devenu unqui concerne la prévention de la point de mire pour tout le monde.TEV chez les patients hospitalisés. Afin de diagnostiquer un patientLes conséquences à long termedes blessures des soignantssont plus graves qu’on pourraitle croireUne étude a révélé que Le coût social est beaucoup plus inquiétantes en raison de la lon- important que ce qui était précé- gévité et de la fréquence des étatsles blessures endurées demment reconnu, la majorité des pathologiques associés se dévelop-par les soignants employés blessés présentant une pant plus tard au cours de la vieentraînent des pro- baisse de revenus et souffrant de professionnelle. difficultés financières démesurées.blèmes de santé à Les blessures endurées précoce-long terme pires que ment dans la carrière des jeunes Source: Nancy Solomon (2011) Woes Worsen after Settle- ments for Back Injuries. Saint Louis University. http://www.ce que l’on pensait. soignants étaient particulièrement slu.edu/x52734.xml
    • Lepreventif.com 11 Care Planning What shall we do with mother? (Qu’ (Planification des soins) allons-nous faire de notre mère ?) Aide conçue pour aider le personnel infirmier Histoires émouvantes de gens s’occupant d’un travaillant avec des patients et des membres membre de leur famille. de leur famille. Auteurs : Jane Yeadon Auteur : Rosie StaalAUGMENTATION Un rapport britannique aDES ESCARRES montré qu’ un patient enDANS LES SOINS soins de courte durée sur cinqBRITANNIQUES présente une escarre.Le coût du traitement d’une seule significatif, le Royaume-Uni dépen- Les procédures simples pourescarre varie de 1 000 à 10 000 £. sant 4% du budget national annuel prévenir les escarres, présentéesDans un hôpital moyen de 500 lits, en soins de santé pour la préven- dans l’International Pressure Ulcerles coûts dus aux escarres seraient tion et le traitement des escarres Guideline publié en 2009, sontsupérieurs à 19 millions de livres chaque année. Les États-Unis clairement soulignées. Le rapportSterling (£) chaque année. dépenseraient environ 18 milliards se basant au Royaume-Uni a révélé Une escarre est une blessure de dollars ($) chaque année pour que bien que les procédures soientqui se développe généralement les patients ayant une escarre. très simples et faciles à réaliser,chez un patient dont le corps reste Cette dépense annuelle n’inclut telles que le repositionnementlongtemps dans une certaine posi- pas les coûts associés tels que le régulier des patients, l’activation ettion. Ces plaies sont extrêmement temps pris pour traiter les patients l’élévation des lits, les recomman-douloureuses et peuvent conduire ayant des escarres aux dépens Epidermis dations n’ont pas été totalementà des incapacités permanentes, et des autres patients en soins de appliquées dans la mesure néces-dans les cas extrêmes, à une ampu- courte durée et de l’indisponibilité saire.tation, une insuffisance viscérale et en résultant d’un nombre de lits « Des soins plus rapides signi-au décès. nécessaires beaucoup plus impor- fient que les patients retournent tant dans les services de soins de chez eux plus rapidement avec un Dermis courte durée. risque inférieur de complications En comparaison, le coût associées aux soins de santé. Cela national des escarres pour le NHS à son tour signifie que le coût est La charge est également élevé et consi- moindre pour l’hôpital, l’expé- financière déré comme étant entre 1,7 et 2,6 rience des patients est amélioréepour les établi- milliards de livres Sterling chaque et la réputation est revalorisée, » a année, faisant des escarres la seule déclaré l’infirmière en chef Helenssements de plaie la plus chronique dans le Shoker.soins est élevée. secteur de la santé. Graisse sous-cutanée Le rapport recommande aux Dr. Zena Moore, conférencière services de santé de faire un effort au Royal College of Surgeons en plus important pour appliquer les Irlande indique que : procédures et de les intégrer dans « La modification des données des programmes d’amélioration deUne escarre peut provoquer démographiques prédit une aug- la qualité.une destruction importante des mentation de la population vieil- Tissus mous « Il s’agit d’un processusmuscles, tendons et os. Plus de lissante dans le futur ; par consé- d’amélioration impliquant dela moitié de toutes les escarres se quent, en raison d’une probabilité nombreuses personnes dans notredéveloppent dans les situations de d’une augmentation associée des établissement, avec des modifi-soins de long séjour. problèmes des soins de santé, il est cations au niveau des systèmes Les patients considérés comme probable que le nombre d’escarres opérationnels, des avis et mesuresfaisant partie d’une catégorie à augmente également. » Os du personnel, et pas seulementrisque élevé peuvent développer La recherche et l’avis d’experts un audit ou un objectif pesant, » aune escarre en quelques heures et sont unanimes pour déclarer déclaré Shoker.non pas quelques jours. que la vaste majorité des escarres Sources: Moore, Z. (2011). A randomized controlled clinical Shoker, N. (2010). Taking the Pressure off NHS Resources: Le nombre de patients qui Le fardeau financier sur les développés dans le cadre des soins trial of repositioning, using the 360 tilt, for the prevention of Walsall Hospital’s NHS Trust Pilots ArjoHuntleigh’s Pressure développent une escarre augmente pressure ulcers, Journal of Clinical Nursing. Shoker, N. (2010). Ulcer Prevention and Outcome Assessment, ArjoHuntleighétablissements de soins de santé est peuvent et doivent être empêchées. Getinge Group. constamment depuis 2000.LE FORUM PAN-PACIFIQUE SUR LES ESCARRESRÉVISE LES DIRECTIVES PRATIQUES Fréquences accruesL’Australian Wound Management Association, de repositionne-l’Australian Ulcer Advisory Panel et le Venous Leg Stratégies de ment des patientsUlcer Guideline Development Committee ont réviséles directives de pratique clinique lors du forum stimulationPan Pacific Pressure Ulcer à Canberra. des patientsLe forum a passé deux joursà développer et à réviser les Les nouvelles directives com- prennent des nouvelles recomman- généralistes, des administrateurs, des cadres responsables, des cher- Gestion dedirectives de pratique cliniquepour la prévention et la détection dations pour les soins de la peau, l’augmentation de la fréquence du cheurs et des consommateurs. Le forum a parlé des bénéfices l’incontinenceprécoce des escarres. Les nouvelles repositionnement des patients, la économiques de l’application de ment la qualité de vie des patients,directives révisées fourniront prise en charge de l’incontinence stratégies efficaces pour la préven- augmentent le coût des soins desaux professionnels de soins de et les stratégies d’activation des tion des escarres, ainsi que des diffi- patients et la durée des séjourssanté un kit de ressources afin de patients. cultés auxquelles les professionnels à l’hôpital. Une caractéristiqueminimiser le risque et d’améliorer Le forum a été suivi par des des soins de santé font face pour notable de la majorité des escarresla qualité globale des soins qu’ils représentants d’un grand nombre traiter efficacement les plaies. est que la plupart sont facilement Source: http://www.panpacificulcerforums.com.au/index.fournissent. de disciplines dont des médecins Les escarres réduisent significative- évitables. asp?IntCatId=14
    • 12 Lepreventif.com 4 Meilleures ventes des chaussures pour personnel infirmer Birkenstocks® Crocs™ Danskos® NB® rock&tones pour le dos, selon le Le fameux soutien plantaire en liège avec Semelle antidérapante, soutien de voûte plan- Conçu spécifiquement pour le personnel infir- Chaussure à semelle arrondie assurant un site Scrubsgallery.com cuir souple pour confort taire, et cuir de qualité mier, assure support et support avec des mou- durable. résistant à l’eau. durabilité. vements naturels.DIFFICULTÉS L’Organisation mondiale de la santé considère à pré- sent l’obésité comme l’un des problèmes de santé les plus significatifs du monde. De même, la populationDES SOINS des patients bariatriques augmente au niveau interna- tional. Ce que nous voyons dans les pays développés est une augmentation des populations de patients qui nécessitent des services bariatriques spécialisés. LesBARIATRIQUES fournisseurs de soins de santé en Amérique du Nord font de plus en plus face à ce problème de santé gran- dissant et y répondent.Marylou muirMarylou Muir est spécialiste en réha-bilitation et membre du conseil del’Association nationale des infirmièresen bariatrie (obésité), Canada.Structurellement, un grandnombre de bâtiments hospi-taliers ont été construits il y adéjà un certain temps lorsqueles populations étaient physi-quement plus petites. Au coursdes dernières décennies, la tailledes êtres humains a augmenté etles établissements hospitaliersdoivent répondre à ces nouvellesexigences en matière de taille.Les fournisseurs de soins desanté du monde entier réamé-nagent leur établissement pour Il est important d’avoir une éva- ments doivent se mettre à niveau pas accueillir le type de corps durépondre à ces nouveaux besoins. luation des risques efficace pour avec de nouveaux dispositifs de patient. Le même scénario peutLes services requièrent à présent les patients bariatriques qui s’in- De nom- levage pouvant manipuler des être appliqué à un équipementdes embrasures de porte plus téresse aux besoins individuels, poids allant jusqu’à 300 kg. de levage. Un fauteuil peut êtrelarges, des services plus grands, et également aux problèmes de breuses Un problème que nous conçu pour accueillir un patientde nouveaux équipements et des santé potentiels qu’ils peuvent installations voyons dans les soins baria- de 250 kg, mais il se peut que celits plus spécialisés. présenter alors qu’ils sont dans doivent se met- triques est que la notation d’un patient ne puisse pas s’y asseoir. Non seulement ils doivent le service des soins. Nous devons équipement ne se rapporte pas Nous devons avoir davan-changer en termes de structure, leur fournir des soins dignes et tre à niveau avec toujours à la taille du patient tage de flexibilité au niveau desmais le personnel doit également efficaces. de nouveaux qu’il peut manipuler. Le poids équipements disponibles pourêtre de nouveau formé pour Nous devons également consi- seul ne qualifie pas un équipe- accueillir un plus grand nombreprendre en charge ces nouveaux dérer les équipements que nous dispositifs de ment pour s’adapter aux besoins de types de corps de patients.patients plus gros. Globalement, utilisons. Beaucoup d’équipe- levage ayant une d’un patient individuel. Par Avec les équipements appro-c’est beaucoup de travail. Le ments ayant été précédemment exemple, un patient qui pèse 138 priés, nous pouvons protégerpersonnel doit acquérir de nou- utilisés pour faciliter la mobilité capacité allant kg peut ne mesurer que 168 cm. le patient, mais également levelles connaissances en matière des patients ne présentent pas jusqu’à 300 kg. Un lit peut être conçu pour soignant.de soins pour les différents types les nouvelles exigences de poids accueillir un patient de ce poids,de corps. maintenant. Nombre d’établisse- mais il se peut qu’il ne puisse LES INFIRMIÈRES BRITAN- Seuls 43% des infirmières interro- gées connaissaient cette liste. NIQUES PRÉOCCUPÉES PAR Les ‘événements évitables listés comprennent également LA SÉCURITÉ DES PATIENTS l’exemple d’un objet étranger laissé dans le corps d’un patient lors d’une intervention chirur- Une nouvelle enquête réalisée par le Nursing gicale, le suicide d’un patient et Times a révélé que plus de 75% des infirmières le développement d’escarres de britanniques sont préoccupées par la sécurité stade 3 ou 4. Les traitements incorrects de leurs patients. représentent 20% des événe- ments évitables signalés chaque Le principal problème identifié puissent tomber ou recevoir un année au Royaume-Uni. Le NHS par les personnes interrogées était médicament incorrect. a consigné 283 438 chutes de le manque de personnel requis Les deux problèmes sont patients dans les hôpitaux britan- pour prendre en charge correc- identifiés par le Ministère de niques en 2010. tement ces patients. Lorsque ces la Santé comme deux des 28 infirmières ont été interrogées sur ‘événements évitables listés qui leur plus grande préoccupation en ne devraient jamais survenir dans Sources: www.nrls.npsa.nhs.uk / Calkin Sarah (2011) matière de sécurité, 24% d’entre des établissements de soins si Three quarters of nurses fear for their patients’ safety. elles étaient le plus préoccupées les procédures adéquates et les Nursing times. http://www.nursingtimes.net/nursing-prac- tice/clinical-specialisms/management/three-quarters-of- par le fait que leurs patients conseils appropriés étaient suivis. nurses-fear-for-their-patients-safety/5035111.article
    • Lepreventif.com 13 60% des infirmières ont considéré les DORSALGIES invalidantes comme l’un des problèmes de santé et de sécurité les plus importants dans le secteur des soins.INFIRMIÈRES croissant de patients nécessitant indique que les établissements résultats confirment que les tâches une assistance pour la manipula- de soins trouvent qu’il est de plus de manutention des patients expo- tion et les mouvements. Nombre en plus difficile de recruter des sées à un risque élevé mettent une d’établissements ne possèdent infirmières qualifiées pour main- pression excessive sur l’industrieAMÉRICAINES pas les bons équipements requis tenir leur niveau d’effectif et de des infirmières, ces dernières souf- pour bouger les patients en toute compétence en raison du nombre frant d’un nombre disproportionné sécurité, les infirmières se retrou- d’infirmières blessées. de blessures professionnelles par vant souvent sans autre option que Les infirmières posent de plus rapport à toute autre profession.EXPOSÉES À de bouger manuellement leurs en plus de jours d’arrêt de travail 60% des infirmières ont consi- patients. afin de récupérer des blessures liées déré les blessures au dos invali- La pratique continue du levage au travail. dantes comme l’un des problèmesUN RISQUE manuel a été dénoncée par le rap- En 2007, 512 900 infirmières de santé et de sécurité les plus port PHAMA comme responsable diplômées ont présenté des importants dans l’industrie des majeur d’une pénurie d’infirmières blessures professionnelles directe- soins. au niveau national. Le rapport ment liées au levage manuel. LesPlus de 80% des infirmières souffrent d’uneblessure directement liée à la manipulation En 2007, 512des patients à un moment de leur carrière. 900 person-Un nouveau rapport a révélé que au quotidien lorsqu’elles réalisent nel infirmierles infirmières qui travaillent dans leurs tâches. Le rapport souligne diplômés d’étatdes environnements de soins sont le fait qu’il n’existe pas de façonexposées à un risque grave en sûre de lever manuellement ou de ont souffert delevant manuellement des patients. bouger les patients sans assistance blessures liées à Le rapport Patient Handling mécanique.And Movement Assessment (PHA- Les résultats incluent égale- leur travail.MA, Manipulation des patients ment des preuves suggérant queet évaluation des mouvements) la plupart des établissements de Source: Martin H. Cohen et al. (2010) PHAMA Patienta révélé que les infirmières sont soins de santé sont dépassés et Handling And Movement Assessment. The Facility Guidelinesexposées à un risque considérable incapables de faire face au nombre Institute.ROBOT DE SOINS 86% DES ADULTES AMÉRI- CAINS SERONT EN SURPOIDSJAPONAIS EN COURS OU OBÈSES D’ICI 2031DE DÉVELOPPEMENT Si les tendances actuelles se pour- suivent, 86% des adultes amé- ricains seraient classés commeUn nouveau robot personnes âgées. Le développe- étant obèses d’ici 2031. ment de systèmes de levage parutilisant des capteurs des robots devrait révolutionner Selon l’Obesity Research Journal,tactiles de haute l’industrie japonaise des soins. seul un tiers des Américains se Le Center for trouvent dans une plage de poidsprécision et une Human-Interactive sain. L’augmentation des tauxcommande moto- Robot Research d’obésité est principalement due (RTC) projette de au manque d’exercices physiquesrisée flexible pour travailler avec des et à l’augmentation de la mau-fournir des soins établissements de vaise nutrition et de la teneur soins japonais afin de élevée en gras des alimentshigh-tech pour les tester le RIBA-II et commercialisés.personnes âgées a de modifier par la Si les tendances se pour- suite la conception suivent, la revue indique queété développé au afin de s’adapter tous les Américains serontJapon aux besoins des classés comme étant obèses soignants d’ici 2048. et de leursDes chercheurs chez RIKEN etTokai Rubber Industries (TRI) ontconçu un nouveau robot, connu patients. TRI espère lan- cer sa gamme de ! Une per- sonnesous le nom de RIBA-II, avec la robots comme est considéréecapacité de lever un patient pesant RIBA-II dans unjusqu’à 80 kg au niveau du sol et futur proche. obèse quand sonjusqu’à un fauteuil roulant. indice de masse Avec une population vieillis-sante nécessitant des soins infir- Source: http://www.riken.jp/ corporelle estmiers qui devraient atteindre 5,69 engn/r-world/research/lab/asi/ tricollabo/index.html supérieur à 30.millions d’ici 2015, le Japon fait face Photo: fournie par le Centre deà un besoin urgent de nouvelles collaboration RIKEN-TRI pour Source: Liang Lan et al. (2008) Study Suggests 86 Percent of Americanssolutions au niveau des soins des la recherche robotisée avec Could be Overweight or Obese by 2030. Johns Hopkins Bloomberg school interaction humaine of Public Health. http://www.jhsph.edu/publichealthnews/press_re- leases/2008/wang_obesity_projections LES SOINS EN LONG SEJOUR ATTEIGNENT LEUR PLEINE CAPACITÉ AU CANADA Plus de 10% des lits en représentent plus de 1,7 millions de Comme la population de Cana- 37% jours à l’hôpital par an selon une diens vieillissants augmente, les Population auront soins de courte durée â étude de 2009 réalisée par l’Insti- fournisseurs de soins de long séjour sont occupés par des pa- canadienne 65 ans et tut canadien d’information sur la se rapprochent rapidement de leur tients âgés même après santé. capacité en résidents. L’étude a de plus de 65 ans plus qu’ils aient récupéré. Quatorze pour cent de la révélé que nombre de patients âgés en 2027. population canadienne est âgée de ont connu des séjours prolongés à Les patients qui restent en soins plus de 65 ans et ce chiffre devrait l’hôpital uniquement parce qu’il n’y Source: Walker David (2011). Caring For Our Aging Population and Addressing Alternate Level of Care. de courte durée, même lorsqu’ils atteindre 23% au cours des 15 pro- avait pas de place dans un établis- http://www.crncc.ca/knowledge/related_reports/ ne requièrent pas de traitement, chaines années. sement de soins de long séjour. pdf/walker_2011.pdf
    • $1.114 Lepreventif.com million DE Une nouvelle étude réali- sée par l’Université John DOLLARS Hopkins a révélé que les ÉCONOMISÉS hôpitaux économisaient en GRÂCE AUX moyenne 1,1 millions de dol- lars par an après avoir pris INITIATIVES DE des initiatives pour éliminer SÉCURITÉ tout préjudice évitable.Ces initiatives ont inclus les de coût inutile. Les cinq domaines Le coût pour traiter une bles- pas leur travail de « surveiller » lesprogrammes de manutention en clés comprennent une évaluation sure acquise à l’hôpital varie de 2 médecins.toute sécurité, l’introduction de complète des risques, des routines 820 à 13 000 $ avec des dépenses La réussite du programme denouveaux équipements et procé- d’hygiène améliorées, des procé- moyennes de 10 531 $ par admission sécurité a été attribuée à la capacitédures et les campagnes de sensibi- dures normalisées claires et des de patient blessé alors qu’il était en à effacer ces divisions internes enlisation pour prévenir les infections équipements améliorés avec la soins. Le coût moyen associé aux sensibilisant à l’importance duacquises à l’hôpital. formation nécessaire. infections acquises à l’hôpital seul travail d’équipe et d’un envi- Le coût de la prévention des L’initiative de sécurité a été aux Etats-Unis serait compris entre ronnement se basant surpréjudices pour les patients et le réalisée dans au total 108 unités 4 et 45 milliards de dollars. l’équipe pour la sécuritépersonnel était en moyenne de de soins intensifs (USI) dans plus L’étude recommande avec des patients.3 000 $ par admission, pourtant de 70 hôpitaux du Michigan en urgence aux hôpitaux d’instaurer L’utilisation de listesl’hôpital de taille moyenne écono- collaboration avec l’Université une culture de sécurité dans leur de vérification dans lamisait plus de 1,1 millions de dollars John Hopkins. Le programme a été établissement avec une liste de routine quotidienne s’estpar an, les établissements plus appliqué pour la première fois en vérification quotidienne de procé- révélée essentielle pourimportants économisant jusqu’à 2003 avec des résultats positifs en- dures normalisées. Les difficultés prévenir les erreurs ettrois fois cette somme. registrés presque instantanément. notées par les participants à l’étude améliorer la sécurité des L’étude a révélé que 70% des Les événements évitables sont étaient certaines des croyances patients.cas de préjudice survenant dans des restés bas depuis l’introduc- ancrées chez le person-établissements de soins étaient évi- tion du programme. nel. Les médecins onttables. Le risque pour les patients Le taux de morta- largement pensé queet le personnel était significative- lité des patients admis leur crédibilité se-ment réduit après des initiatives dans les hôpitaux du rait ébranlée s’ils Michigan a à présenté étaient corrigés chuté de 10% avec par le person- des taux d’infection nel infirmier, Source: H.R Waters et al. (2011) réduits de 66%, tandis que les “The Business Case for Quality: 70 % des L’encouragement infirmières Economic Analysis of the Michigan Keystone Patient Safety Program professionnel d’intro- pensaientinstances de in ICU’s, John Hopkins Bloomberg School of Public Health, Balti- duire de plus grandes que ce n’était more, MD 21205, USA)maux se pro- mesures de sécurité est souligné par laduisant dans somme ayant étédes établisse- économisée.ments de soinsétaient évita-bles.de sécurité et l’introduction denouvelles procédures et d’équipe-ments mis à jour. L’étude a identifié cinqdomaines clés où des modifica-tions basiques dans les hôpitauxpouvaient réduire la fréquencedes blessures pour les patientset le personnel, mais égalementpermettre d’économiser en termesSATISFACTION DU TRAVAIL ÉLEVÉEDANS LE SECTEUR DE LA SANTEUne étude complète L’étude a révélé que seulement L’étude a pris en compte les em- tant de façon continue pour le La satisfaction professionnelle estréalisée sur des 5,8% des employés à temps plein ployés à temps plein et à temps par- personnel des établissements de restée élevée parmi les soignants quittaient le secteur de la santé et tiel. Nombre d’employés à temps soins a vu un intérêt grandissant et les infirmières, et seul un petitaide-soignantes diplô- que seulement 8,4% partaient pour partiel étudiaient simultanément pour l’importance du bien-être nombre a indiqué avoir un lieu demées a révélé que la un autre établissement au cours ou avaient d’autres obligations, ce chez les travailleurs de la santé. travail négatif.satisfaction profession- d’une année. L’étude a révélé que les qui les empêchait de travailler à Une rotation de personnel élevéenelle et le bien-être fournisseurs de soins étaient plus à temps plein, et étaient plus à même n’est pas souhaitable Source: Jules Rosen et al. (2011) Stayers, Leavers, and Switches Among Certified Nursing Assistants in Nursing même de signaler des problèmes de de prendre ou de quitter leur travail du point de vueémotionnel constituent santé physiques comme le princi- à une fréquence beaucoup des administra- Homes: A Longitudinal Investigation of Turnover Intent, Staff Retention, and Turnover. The Gerontologist, Oxfordles aspects les plus pal motif pour quitter leur emploi plus élevée. En comparai- teurs, car les Journals. http://gerontologist.oxfordjournals.org/content/ early/2011/04/15/geront.gnr025.abstractgratifiants d’une car- plutôt que le mécontentement. son, le personnel à temps populationsrière passée dans les plein tendait à rester de résidents volontiers dans le secteur grandis-soins de long séjour. de la santé pendant des santes re- périodes longues et prolon- quièrent unTandis que de précédentes Le person- gées. personnelétudes ont montré des taux Le personnel à temps permanentélevés de rotation du personnel nel a indi- plein a travaillé au et expéri-dans les établissements de soins,entre 23 et 36% des travailleurs qué des niveaux moins 30 heures par semaine et menté.de la santé quittant l’industrie de satisfaction a présenté unau cours de la première année, la taux élevé denouvelle étude a jeté la lumière élevés. satisfaction.sur la dynamique des travailleurs Un besoinde la santé. augmen-
    • Lepreventif.com 15 IL EST ESSENTIEL DE CONSERVER LA MOBILITÉ POUR DES SOINS DE QUALITÉ Des experts indiquent que les patients adéquate et une assistance pour le personnel, ce qui à leur tour qui ne bougent pas pendant leur séjour entraînera une économie pour les à l’hôpital peuvent subir des préjudices établissements de soins de santé. Sans équipement approprié, la émotionnels et physiques dévastateurs. manipulation des patients devient de plus en plus difficile, la mobilité Selon un nouveau rapport du les patients et les établissements de réduite entraînant des niveaux plus Patient Handling And Movement soins. La mobilité limitée entraîne élevés de soins et d’assistance. Sans Assessment, il est essentiel de des séjours au lit plus long, ce qui assistance suffisante, le risque de conserver et de stimuler la mobilité augmente le risque de complica- blessure pour les patients et les des patients pour maintenir des tions telles que la pneumonie, la soignants augmente. soins de qualité. thrombose veineuse profonde, Le manque de mobilité a été la résistance à l’insuline et les cité comme cause majeure de dimi- escarres. nution de la santé et des séjours Le rapport recommande Source: Cohen H. Martin et al. (2010) Patient Handling prolongés à l’hôpital, les deux de mettre en place des équipe- And Movement Assessments: A White Paper. The Facility entraînant des coûts accrus pour ments appropriés, une formation Guidelines Institute.PRIVATION DE SOMMEIL, LES RÉSIDENTS RECEVANTUN RISQUE CACHÉ POURLES INFIRMIÈRES DES MÉDICAMENTS SONTUne nouvelle enquête a révélé que près de 75% des EXPOSÉS À UN RISQUEinfirmières dorment moins de six heures entre lesgardes. ACCRU DE CHUTELes infirmières travaillant de plusen plus de façon consécutive Une nouvelle étudesur 12 heures, la privation de réalisée par l’Institutesommeil devient un pro- for Aging Researchblème de santé accru chezles infirmières. Certaines of Hebrew SeniorLifeinfirmières participant a révélé que les rési-à l’enquête ont signalé dents de maisons dequ’elles ne dormaientparfois que deux heures retraite prenant cer-entre les relèves. tains antidépresseurs Nombre d’infirmières sont exposés à unont admis qu’elles étaientépuisées. Des experts risque accru de chute.indiquent que les administra-teurs hospitaliers doivent repenser L’étude fournit aux soignants unela culture des rotations de 12 heures liste de médicaments sur ordon-afin de réduire les blessures et les nance à risque élevé qui les aideraproblèmes de santé à long terme de à identifier les résidents les plus àleur personnel. même de chuter. L’étude a révélé que les rési- dents sont particulièrement expo- sés à un risque au cours des joursSource: Geiger-Brown et al. (2010) Is It Time to Pull the Plugon 12-Hour Shifts? The Journal of Nursing Administration, suivant le début d’une nouvelleVol. 40, Issue 3. prescription ou de l’augmentation de leur médicament actuel. Les résidents de maisons de1800 CHUTES EN- retraite étaient cinq fois plus à même de chuter au cours des deux premiers jours suivant le débutTRAÎNENT UN DÉCÈS d’une nouvelle prescription par rapport aux autres résidents.CHAQUE ANNÉEOn estime que 1800 résidents âgés décèdentchaque année suite à des chutes et à des bles- 50 % des per- âsures liées à une chute en situation de soins. sonnes en Alors que la population de défi pour les prestataires de soins, établissement derésidents de 65 ans et plus devrait les stratégies de prévention les plus soins résidentielreprésenter 3 millions de personnes efficaces traitant plusieurs facteurs. tombent au moinsen 2030, les chutes en établisse- Ces facteurs incluent les modifica-ments de soins résidentiels aux USA tions du milieu, et une augmenta- une fois par an.représentent un problème croissant tion du support et de la formationdes soins de santé. La prévention pour le personnel infirmier. Source: Antidepressant Prescription Changes Heightendes chutes dans les établissements Source: www.cdc.gov/HomeandRecreationalSafety/Falls/ Nursing Home Resident’s Falling Risk (2011). Journals ofde soins résidentiels représente un nursing.html Gerontology Series A: Biological Medical Sciences.
    • 16 Lepreventif.com 3 Des apps gratuites pour iPhone et iPad Dos sans douleur Programmes spéciali- sés conçus pour aider à réduire les douleurs lombaires, comprenant des vidéos commentées pour chaque exercice. Support à la décision en matière de meilleure pratique Consignes, opinions d’experts, stratégies de prévention et les meilleures options de traitement. Anatomie humaine Guide de référence simple couvrant les seize différents sys- tèmes biologiques du corps humain.Trouvez les 5 différences Quelques statis- tiques concernant les soins infirmiers Selon l’OMS (Organisa- infirmière bénévole durant tion mondiale de la santé), la guerre de Sécession. Le la Finlande, la Norvège, nombre de personnel in- Monaco, l’Irlande et la firmier aux U.S.A. est égal Biélorussie possèdent le à la population de la Let- plus grand nombre de per- tonie. La première école sonnel infirmier, allant de d’infirmières recensée se 1182 à 2162 pour 100 000 trouvait en Inde et date de personnes. La semaine 250 av. J.-C. internationale des person- nels infirmiers commence Le site preventable.comSudoku chaque année le 6 mai. En 1873, Linda Richards vous fournit les faits et les opinions cruciaux sur les maux évitables et les solu- 2 3 9 1 7 9 2 4 1 7 2 9 fut la première infirmière tions les plus efficaces. 8 6 6 5 1 5 3 8 américaine à être diplômée En partageant nos con- 8 5 6 3 7 3 8 7 5 en sciences infirmières. naissances, nous pouvons 4 5 7 2 4 3 5 7 8 9 Les soins infirmiers sont créer des environnements 6 1 3 2 1 8 8 2 l’une des professions de soins où le risque de 7 3 8 4 1 4 3 2 4 5 connaissant la progres- maux évitables est ex- 9 1 7 6 3 7 2 5 3 sion la plus rapide aux trêmement faible. 2 5 6 4 9 3 6 8 U.S.A. Mary Todd Lin- 4 8 3 5 7 1 9 4 7 2 9 6 coln, l’épouse d’Abraham Lincoln, travailla commeFacile Moyen Difficile Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site Le preventif.com Le preventif.com fournit les faits essentiels et des avis sur les événements indésirables et les solutions les plus efficaces pour les prévenir. En partageant nos connaissances, nous pouvons créer des environnements de soins où le risque d’événements indésira- bles devient extrêmement faible. GETINGE GROUP est le principal fournisseur mondial de produits et de systèmes qui ArjoHuntleigh SAS contribuent à rehausser la qualité et la rentabilité dans le domaine des soins de santé 2 Avenue Alcide de Gasperi et des sciences biologiques. Nous exerçons nos activités sous les trois marques de BP 133 ArjoHuntleigh, GETINGE et MAQUET. ArjoHuntleigh se concentre sur les solu- 59436 Roncq Cedex, France tions de mobilité et de conduite en présence de plaies des patients. GETINGE fournit Téléphone : +33(0)3 20 28 13 13 des solutions pour la lutte contre les infections au sein des établissements de santé Fax : +33(0)3 20 28 13 14 www.ArjoHuntleigh.fr et la prévention de la contamination dans le cadre des sciences de la vie. E-mail : info.france@arjohuntleigh.com