Your SlideShare is downloading. ×
Le diagnostic des usages numériques par les                             agriculteurs ardéchoisDe nos jours, il n’est plus ...
Les entreprises du secteur de l’agriculture sont encore peu équipées en poste informatique.Taux d’équipement des agriculte...
Les fonctionnalités qu’apportent les outils du Web 2.0 ne sont pas toutes exploitées.35% des agriculteurs sont présents su...
Quelles retombées ?LES POINTS CLES                                                                            Dans le cadr...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Zoom enquête DUNE III - Entreprises de l’Agriculture (4 pages)

568

Published on

Présentation des résultats du Diagnostic des Usages Numériques par les Entreprises (DUNE) mené en Ardèche en 2010 concernant les entreprises de l'agriculture

Published in: Technology, Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
568
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Zoom enquête DUNE III - Entreprises de l’Agriculture (4 pages)"

  1. 1. Le diagnostic des usages numériques par les agriculteurs ardéchoisDe nos jours, il n’est plus à démontrer que le Web apporte le L’enquête DUNE III a concerné le département demeilleur des trois mondes : informatique, télécoms et l’Ardèche qui comprend plus de 16 600 entreprises (horsaudiovisuel. artisans) et a nécessité l’envoi de plus de 5 000 questionnaires dont plus de 1 450 aux agriculteurs.Il a fait émerger de nouveaux modes de consommation desmédias, avec entre autres le Web 2.0, et a amené un Cette enquête a été réalisée par courrier et suivie d’unechangement de paradigme au sein de l’entreprise : on passe relance téléphonique de septembre à novembre 2010.avec le Web 2.0 d’une logique de frontière à une logique delien. Les objectifs étant de favoriser les échanges et le travail L’échantillon a été structuré selon la technique descollaboratif, et resserrer les liens entre salariés et direction. quotas, en fonction de la localisation, du secteur d’activitéDans ce contexte, les Chambres Consulaires de l’Ardèche, en (5 méta-secteurs) et de la taille salariale.association avec Cyb@rdèche ont lancé en septembre 2010leur troisième enquête sur l’usage des nouvelles L’enquête DUNE III a permis de toucher 434 entreprisestechnologies par les entreprises ardéchoises. dont 61 agriculteurs.Cette enquête DUNE III (Diagnostic des Usages Numériquespar les Entreprises) a non seulement eu pour objectif de Ce zoom est basé sur les 61 agriculteurs qui ontmesurer l’évolution de l’utilisation des TIC dans les répondu au questionnaire DUNE III.entreprises depuis 2008, mais également d’évaluer ledéveloppement de ces nouveaux usages, comme par Répartition des agriculteursexemple le Web 2.0. ayant répondu selon leur code NAF Répartition géographique des 61 agriculteurs ayant répondu Quelques chiffres complémentaires : 73% des agriculteurs interrogées n’ont pas de salariés, 25% ont entre 1 et 5 salariés et 2% ont plus de 5 salariés. Leur CA est pour 45% inférieur à 50 000 €, pour 19% entre 50 000 € et 100 000 €, pour 34% entre 100 000 € et 1 million € et pour 2% au-dessus de 1 million €. 1
  2. 2. Les entreprises du secteur de l’agriculture sont encore peu équipées en poste informatique.Taux d’équipement des agriculteurs en poste informatique… … et en réseau informatique 77% des agriculteurs possèdent au moins un poste informatique et 11% d’entre eux ont un réseau informatique. Les agriculteurs n’ont pas encore pris conscience de l’importance de la sécurité informatique : - 64% ont un système de protection informatique, - 30% seulement font des sauvegardes quotidiennes ou hebdomadaires de leurs données informatiques (contre 26% en 2008), - mais 56% ne testent jamais leurs sauvegardes. L’accès Internet et plus particulièrement le haut débit se sont généralisés chez les agriculteurs. Connectivité à Internet Fournisseur d’accès à Internet94% des agriculteurs disposent d’une connexion Internet et pour 42% d’entre eux, le très haut débit est uneopportunité importante ou très importante pour leur développement, leur implantation ou leur pérennité.A ce jour, 15% des agriculteurs ont un accès à Internet en bas débit (contre 20% en 2008).Par ailleurs, le fournisseur d’accès le plus utilisé est toujours Orange/France Télécom (91%).En moyenne, 63% des agriculteurs sont satisfaits des services proposés, du prix, de la qualité de réception et d’envoide leurs courriels, fichiers…, de la rapidité et de la qualité de leur connexion, voire même très satisfaits à 8%. Internet est perçu comme indispensable voire utile, mais toutes ses potentialités ne sont pas utilisées.44% des agriculteurs perçoivent Internet comme Les possibilités qu’offre Internet ne sont pas toutesindispensable (soit une augmentation de 4% par utilisées : en moyenne, seulement 24% des agriculteursrapport à 2008), 44% comme utile et 12% comme ont recours à Internet pour réaliser de la veille.accessoire dans leur activité. Cependant, Internet n’est pas un outil essentiel dans la gestion des achats des agriculteurs : - En ce qui concerne la logique d’achat, 53% des agriculteurs utilisent Internet pour choisir leurs fournisseurs et 41% pour demander des devis en ligne. - Pour la logique d’approvisionnement, 35% des agriculteurs utilisent Internet pour commander en ligne. 2
  3. 3. Les fonctionnalités qu’apportent les outils du Web 2.0 ne sont pas toutes exploitées.35% des agriculteurs sont présents sur Internet. 33% disposent d’un site Internet, 5% d’un blog et 14% d’un comptesur un ou plusieurs réseaux sociaux mais toutes les possibilités offertes par ces outils ne sont pas exploitées.En effet, seulement une entreprise sur trois a un site à valeur ajoutée. Présence des agriculteurs sur Internet Fonctionnalités du site Internet Somme des % différente de 100 du fait des réponses multiples pour ces 2 graphiques.Par ailleurs, si les agriculteurs n’ont pas de site Internet, c’est notamment parce que leurs produits/services ne sontpas adaptés à la vente en ligne ou parce qu’ils n’en voient pas l’intérêt. Les agriculteurs déclarent que leur site Internet leur permet de toucher de nouveaux clients, d’être accessibles 24h/24 et de se positionner sur de nouveaux marchés. Avantages apportés par l’usage du site Internet Fréquence de mise à jour du site Internet Somme des % différente de 100 du fait des réponses multiples.A noter :86% des agriculteurs souhaitent toucher de nouveaux clients grâce à leur site Internet, mais 21% d’entre eux ne fontjamais de mise à jour et 43% font moins d’une mise à jour par mois. Les agriculteurs ont des projets de développement en lien avec les usages informatiques mais rencontrent des difficultés pour les mettre en place.32% des agriculteurs ont des projets liés à l’utilisation des TIC d’ici 1 à 2 ans. Projets des agriculteurs d’ici 1 à 2 ans Les difficultés rencontrées Somme des % différente de 100 du fait des réponses multiples pour ces deux graphiques. 3
  4. 4. Quelles retombées ?LES POINTS CLES Dans le cadre de l’enquête DUNE III, 8% des agriculteurs ont souhaité rencontrer un conseiller TIC de Cyb@rdèche.Les agriculteurs interrogés sont encore peu équipés en matériel On constate que 20% des agriculteurs qui ont souhaité uneinformatique : 23% des agriculteurs ne disposent pas de poste rencontre avec un conseiller TIC estiment indispensableinformatique. l’utilisation d’Internet dans leur activité.Les agriculteurs n’ont pas encore pris conscience de 34% des agriculteurs de l’échantillon ont souhaité recevoirl’importance de la gestion de la sécurité informatique dans de la documentation, représentant plus de 133 documentsleur organisation : 30% seulement des agriculteurs réalisent des envoyés. 70% de la documentation envoyée concernaitarchivages de leurs données sous format électronique au moins Internet (site Web, e-commerce, connexion…), 14%une fois par mois et 56% n’effectuent jamais de tests de leurs concernait le réseau très haut débit du syndicat ADN et 4%sauvegardes. Cyb@rdèche.L’accès Internet et plus particulièrement le haut débit se sontgénéralisés chez les agriculteurs : 94% disposent d’uneconnexion à Internet et parmi eux, 15% ont un accès à Internet en L’enquête complète est à votre disposition surbas débit. demande dans l’espace documentation sur www.cybardeche.frL’usage d’Internet est plébiscité par les agriculteurs : 44%l’estiment indispensable, soit une augmentation de 4% par rapportà 2008, et 44% le considère comme étant utile. Avec les acteurs :35% des agriculteurs sont présents sur Internet notamment - Chambre de Commerce et d’Industrie Territoriale de l’Ardèchegrâce aux outils du Web 2.0 (14% disposent d’un compte sur un - Chambre d’Agriculture de l’Ardècheou plusieurs réseaux sociaux, 5% ont un blog). - CGPME Ardèche - MEDEF Drôme-Ardèche33% des agriculteurs disposent d’un site Internet, mais ils - SIVU des Inforoutes de l’Ardèchen’utilisent que quelques possibilités qui s’offrent à eux car il serévèle souvent être une simple vitrine. Financé par :32% des agriculteurs interrogés ont des projets en lien avec lesusages informatiques d’ici 1 à 2 ans, mais ils rencontrent desdifficultés dans la mise en œuvre de ces projets : 62%déclarent avoir un manque de temps, 52% déclarent avoir unmanque de compétences en interne et 48% déclarent le coûtcomme étant une difficulté importante. Les axes de travail qui ressortent de l’enquête DUNE III Ce sont les entreprises plébiscitant l’usage d’Internet qui représentent un taux de croissance pour le développement des TIC. Effectivement, elles ont conscience de l’intérêt de ces usages et outils mais elles ne sont pas toujours au fait des possibilités qui leur sont offertes. Cela laisse donc entrevoir des besoins forts en information sur les potentialités des TIC et de leurs usages dans la gestion de l’organisation des entreprises, d’autant plus qu’elles estiment avoir un manque de compétences en interne et une méconnaissance de l’offre des prestataires. A moyen terme (1 à 2 ans), les besoins informatiques et TIC des entreprises peuvent être classés en 3 catégories principales : - E-commerce : développer une communauté d’e-entreprises (e-commerçants, e-agriculteurs…) favoriser l’échange d’expériences interentreprises et valoriser le savoir-faire local à travers la création et l’animation d’un club e-commerce. - Gestion de la Relation Clients (GRC) : proposer aux entreprises d’acquérir un niveau suffisant de connaissance des solutions GRC Open Source du marché (Sugar CRM, Dolibar, Open ERP…) afin d’établir un cahier des charges, d’installer et d’exploiter leur système de GRC au sein de leur organisation. - Web 2.0 : développer la culture de gestion de l’information des entreprises sur les nouveaux médias (blog, réseaux sociaux, plateforme de diffusion…) pour qu’elles puissent créer, organiser et diffuser facilement leur contenu. Pour tous renseignements complémentaires : Cyb@rdèche - 4 Avenue de l’Europe Unie - BP 114 - 07001 Privas Cedex Tél : 04 75 20 28 57 - Fax : 01 56 72 94 57 - E-mail : contact@cybardeche.fr www.cybardeche.fr 4

×