• Save
Web 2.0 Vs médias et RSE
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Web 2.0 Vs médias et RSE

on

  • 2,522 views

 

Statistics

Views

Total Views
2,522
Views on SlideShare
1,630
Embed Views
892

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

3 Embeds 892

http://www.cybardeche.fr 849
http://www.si-mon.net 42
http://www.linkedin.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial LicenseCC Attribution-NonCommercial License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Web 2.0 Vs médias et RSE Presentation Transcript

  • 1. Web 2.0 Vs Médias et Réseaux SociauxLES JEUDIS DES MEDIAS ET RSE d’Entreprise (RSE) Définition du réseau social (RS) : ensemble didentités sociales telles que des individus ou encore des organisations reliées entre elles par des liens créés lors des interactions sociales. Il se caractérise par la mise en avant de ses membres, de leurs activités au détriment des ressources. (source d’après Wikipédia et USEO) 07/02/2012
  • 2. Quand le S.I. de l’entreprise se Webise ! Exemple : les matshups… Typologies des applications composites Technologies et concepts employésSOMMAIRE Les avantages et points de vigilance La démarche à suivre… Les facteurs clés de succès et écueils à éviter Le panorama des médias sociaux en 2011 Du Web 1.0 au Web sémantique Pourquoi les Réseaux Sociaux d’Entreprise (RSE) ? Les usages des RSE L’offre du marché des RSE 07/02/2012 2
  • 3. Fédérer des contenus ou héberger des services àQUAND LE S.I. DE L’ENTREPRISE SE WEBISE ! l’extérieur de l’organisation, sont de plus en plus, un élément central des systèmes d’information (S.I.) dans l’entreprise Modèle alternatif au modèle classique d’acquisition de licences, dont le mode de distribution est appelé « mode Saas » (Software as a Service) Avantages : Outils de travail plus proche des usages privés des salariés Ouverture du S.I. (Webisation) aux partenaires extérieurs Historiquement, ce nouveau modèle est dû à : arrivée du « Web 2.0 », orientation SOA (Service Oriented Architecture), et centralisation type portail. 07/02/2012 3
  • 4. API de Google Maps est le plus utilisé par les développeurs pour créer des « Matshups » (+ de 1 000).EXEMPLE : LES MATSHUPS… Par exemple pour localiser les dernières dépêches d’information, consulter une carte référençant les appartements à louer, etc. http://www.immoplaza.fr 07/02/2012 4
  • 5. 1. Sites utilisant des flux RSS 2. Sites utilisant des services extérieurs (paiement enTYPOLOGIES DES APPLICATIONS ligne…) 3. Portails tels que Yahoo! permettant d’agréger des contenus extérieurs afin de les proposer sous forme COMPOSITES thématique 4. Portails permettant d’accéder à une offre de services extérieurs 5. Portails permettant de croiser des données et des fonctionnalités entre elles 6. Applications baptisées « Matshups », qui utilisent, via des APIs, des applications existantes et les croisent pour former ainsi une nouvelle application ! 07/02/2012 5
  • 6. XML : langage de balisage générique, qui permet de définir des contenus comme un ensemble de donnéesTechnologies et concepts employés structurées Evolution du Web vers une architecture orientée services, repose sur le protocole SOAP RSS (Really Simple Syndication) permet la syndication de contenus (dépêches d’information, mise à jour de blog, etc.) 07/02/2012 6
  • 7. AVANTAGES ET POINTS DE VIGILANCE AVANTAGES POINTS DE VIGILANCE Dépendance vis-à-vis des Plus besoin de mettre à jour les hébergeurs logiciels ou de les maintenir en demande de la QoS (Quality interne of Service) avec des contrats SLA (Service Level Agreement) Pouvoir disposer d’un environnement offline avec Besoin d’une connexion Internet resynchronisation avec l’ensemble fiable et rapide du système par la suite… Assurance sur la protection et Des processus décloisonnés la sauvegarde des données Interfaces qui permettent de S’assurer de la pérennité et la consulter et gérer des contenus réversibilité de l’application et services de l’extérieur 07/02/2012 7
  • 8. Définir les contenus et/ou services qui vont le plus intéresser les différents profils d’utilisateursLA DEMARCHE A SUIVRE… formaliser un organigramme précis recensant les principales attentes des différents types d’utilisateurs et les contenus et services qui répondent à ces attentes… Définir une politique de gestion des identités et des droits proposer un environnement correspondant aux besoins hétérogènes des utilisateurs, et ainsi réduire les efforts d’accès aux informations et services… Mettre en place une conduite du changement : 1. Cadrage et expression du besoin 2. Choix de la solution 3. Mise en place 4. Suivi 07/02/2012 8
  • 9. Effectuer un recueil du besoin exhaustif (1.)LES FACTEURS CLES DE SUCCES… Réévaluer tout ce qui pourrait être utile et ensuite étudier la faisabilité dans le cadre des applications composites. Repenser les usages et l’organisation (1.) Définir en amont du projet les bonnes pratiques. Choisir des prestataires spécialisés (2.) Se tourner en priorité vers des acteurs spécialisés qui connaissent le modèle locatif hébergé. Choisir des solutions respectant les standards (2.) S’orienter vers des solutions qui respectent strictement les standards du Web, que ce soit en termes d’intégration, d’accessibilité ou de formats de données. Effectuer une veille de marché (4.) Suivre l’évolution du marché (essentiel). Evaluer l’adoption des pratiques (4.) Faire un constant audit des bonnes pratiques et de l’appropriation des outils. 07/02/2012 9
  • 10. Concevoir un fourre-tout (1.) Faire attention que le nouveau modèle ne devienne pas un fourre-tout illisible pour l’utilisateur.…ET ECUEILS A EVITER Négliger la contractualisation (3.) Bien se mettre d’accord avec les prestataires sur les différents termes du contrat. Conserver les anciennes pratiques (3.) Dès la mise en place du système, il est essentiel que celui- ci remplace l’existant. Négliger l’approche pédagogique (4.) Faire un point de vigilance sur la gestion des identités, la transparence et l’externalisation des ressources. Légende : 1. Cadrage et expression du besoin - 2. Choix de la solution - 3. Mise en place - 4. Suivi 07/02/2012 10
  • 11. LE PANORAMA DES MEDIAS SOCIAUX EN 201107/02/201211
  • 12. DU WEB 1.0 AU WEB SEMANTIQUE Source : Les médias sociaux expliqués à mon boss - http://amonboss.com media aces France 07/02/2012 12
  • 13. L’échec des intranets ?POURQUOI LES RESEAUX SOCIAUX Une nécessité d’améliorer la collaboration et la D’ENTREPRISE (RSE) ? construction d’une intelligence collective Devenir plus fort en interne pour mieux se défendre à l’externe 07/02/2012 13
  • 14. Les RSE se distinguent des Intranets traditionnels en introduisant de nouvelles règles :LES USAGES DES RSE 1/3 Une existence numérique : création d’une identité numérique, La transparence : l’activité de chacun est affichée, La mise en relation : possibilité d’entrer en contact avec des membres ayant des intérêts communs, La conversation : possibilité d’engager la conversation. Ces nouvelles règles rééquilibrent les rapports entre contributeurs et lecteurs 07/02/2012 14
  • 15. Mise en relation Coproduction Social Discussion et concertation Collaboration Partage de ressourcesLES USAGES DES RSE 2/3 Ecouter ses clients et échanger avec eux Mettre en relation ses clients et leur permettre Social d’échanger autour du produit CRM Co-innover Partage d’expertises et de ressources Evaluation des expertises et des contributions Social Sollicitation du réseau Questions/Réponses KM Faciliter la circulation de l’information Constituer des fils d’expertise (Veille) Social S’informer sur la vie interne Propager des alertes Messaging Créer des synergies Savoir qui fait quoi Social Trouver des opportunités de collaboration Animation de communautés Networking 07/02/2012 15
  • 16. A chaque stratégie son levier « social » Apport immédiat et Apport à moyen terme et Alignement vers une stratégie RSELES USAGES DES RSE 3/3 direct collectif d’entreprise Social Initier simplement une Mise en relation d’expertise Intelligence collective collaboration collaboration complémentaire Mieux comprendre les attentes des Donner la parole aux clients, identifier les idées originales Social CRM Open-innovation clients et prospects pouvant enrichir l’évolution du produit/service Social Identifier des collaborateurs Constituer un capital, un potentiel de Collecter simplement, à la partageant des centres d’intérêt ou savoir-faire mobilisable. Valorisation Knowledge volée, pouvoir partager des expertises. Partage collectif du de l’information par les mécanismes Management les informations fruit d’une veille valorisée de de recommandation ; valorisation des (KM) collectées l’analyse de l’expert expertises Se mettre en relation avec des Mémoriser le savoir-faire informel de Présenter ses collaborateurs partageant des l’organisation : entraide, transfert de Social compétences et centres centres d’intérêt. S’appuyer sur les compétences, fidélisation des Networking d’intérêt compétences sortant du champ collaborateurs, faciliter les mobilités professionnel direct internes, développer les liens internes Constituer des sources d’information filtrées par des Social Créer des fils personnes connues (confiance) et Fluidifier la circulation de l’information Messaging d’information partageant des centres d’intérêt (recommandation) 07/02/2012 16
  • 17. L’OFFRE DU MARCHE DES RSE Maturité des solutions en 2009 (source : Livre blanc USEO : Les Réseaux Sociaux d’Entreprise (RSE) : l’entrée dans l’ère du conversationnel) 07/02/2012 17
  • 18. Un changement de paradigme en cours dans l’entrepriseCONCLUSION SUR LES RSE L’entreprise n’exploitait jusqu’à présent que son capital « savoir et savoir faire » formalisé. Aujourd’hui, elle l’enrichit d’un réseau d’expertise en mesure de converser. De nouveaux modes de gouvernance projet à mettre en place Les entreprises ont tout à gagner à laisser émerger des initiatives de développement d’usage conversationnel. C’est financièrement très abordable, demande de la curiosité et ouvre à de nouvelles perspectives. 07/02/2012 18
  • 19. Bibliographie Les médias sociaux expliqués à mon boss - http://amonboss.com media aces FranceBIBLIOGRAPHIE Livres blanc USEO : Les applications Web 2.0 composites en entreprise : quels changements en perspective ? Les Réseaux Sociaux d’Entreprise (RSE) : l’entrée dans l’ère du conversationnel - Etude des usages, de 15 solutions, des pratiques de déploiement - Version 1.0 - 26 janvier 2010 Internet et Wikipédia 07/02/2012 19