Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
  • Save
Le social commerce
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Le social commerce

  • 582 views
Published

Fiche pratique sur la mise en œuvre des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC)...

Fiche pratique sur la mise en œuvre des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC)...

Published in Technology
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
582
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. MISE EN ŒUVRE E-COMMERCE LE SOCIAL COMMERCE VER. 1 – 07/2012 INTRODUCTION : LE SOCIAL COMMERCE C’EST QUOI ?Ce sont toutes les solutions techniques qui permettent de mettre le potentiel des médias sociaux auservice de la vente (du point de vue du commerçant) et de l’achat de produits et de services (du pointde vue du consommateur). Quels intérets ?Du point de vue du commerçant : vendre plus (via le bouche à oreille)Du point de vue de l’acheteur : acheter mieux (via le bouche à oreille)On constate que la plupart des consommateurs font confiance aux recommandations de leurs amis.Par ailleurs, beaucoup sont influencés par les avis d’autres consommateurs en ligne. LES AVIS L’INFLUENCE DES PETITES ETOILES…Les avis présents sur Internet influencent énormément l’acte d’achat.Les avis négatifs n’ont pas toujours un effet néfastes et trop d’avis positifs seraient suspects…Pour autant les acheteurs ne sont pas dupes et ont conscience des possibles manipulations…. POURQUOI LES AVIS SONT-ILS PARFOIS TROMPEURS ? Les avis « pas très objectifs », publiés par le vendeur et son entourage. La modération abusive. L’ordre des avis, les avis positifs sont placés en tête. L’absence de critères pertinents. PUBLICATION D’AVIS – PLUSIEURS CAS DE FIGURE Elle peut se faire sur le site marchand directement. Certains site de gestion d’avis labélisent des sites e-commerce. Exemple FIANET. Les avis peuvent être rédigés sur des sites tiers. Exemple : Les Pages Jaunes, TripAdvisor… LES RECOMMANDATIONS DIFFERENCE ENTRE AVIS ET RECOMMANDATIONS Les avis sont généralement visibles par tous alors que les recommandations s’adressent à des personnes précises. La recommandation possède un certain impact dans le sens ou elle s’adresse à une connaissance… ce qui est à relativiser car bien souvent la connaissance « n’a rien demandé ». A l’inverse, les avis sont consultés par des personnes qui s’intéressent au produit associé.
  • 2. COMMENT FAVORISER LE PHENOMENE DE RECOMMANDATION ?RAPPEL : Le WEB actuel favorise énormément le partage d’information.Plusieurs canaux sont exploitables, retenons les principaux : L’e-mail Facebook TwitterRecommander revient à partager un lien/produit qu’un client trouve intéressant :http://webstore.dunlopillo.com/fr/canape/1307-bump-canape-fixe-2-places-3480180459886.htmlLa notion de recommandation n’est pas la même que la notion de partage. PRENONS L’EXEMPLE DE FACEBOOKPlusieurs fonctions importantes sont à distinguer : La fonction « like » http://webstore.dunlopillo.com/fr/canape/1307-bump-canape-fixe-2-places-3480180459886.html La fonction « partage » http://webstore.dunlopillo.com/fr/canape/1307-bump-canape-fixe-2-places-3480180459886.html… Puis si on parvient a avoir une page qui tienne la route : La fonction « suivez nous sur facebook », il s’agit simplement d’un lien vers la page facebook. http://webstore.dunlopillo.com/fr/ http://www.kriisiis.fr/index.php/10-etapes-pour-integrer-une-iframe-app-plutot-quun-onglet-fbml- sur-sa-page-facebook/ La fonction « like box », discutable … http://www.kriisiis.fr/Avantage : on devient fan depuis le site internet.Inconvenient : on devient fan depuis le site internet.… Pour résumer, faites preuve de bon sens avec Facebook.Un site e-commerce moderne doit proposer les fonctions : J’aime (Like)et Partage (share)La fonction « devenir Fan » ne concerne que les propriétaires de page Facebook ayant une certaineactivité. OPTIMISER SON REFERENCEMENT (SMO)Il existe deux leviers de référencement fondamentaux : Le contenu, en particulier du contenu qualifié. Des backlinks. Voici 2 exemples qui permettent d’en avoir : Annuaires Revues de presse
  • 3. AVEC LES RESEAUX SOCIAUX …Les réseaux sociaux peuvent vous permettre de générer de nombreux backlinks. Avantages : Autonomie Placer des mots clés dans les liens Inconvénients : Très chronophage AVEC UN BLOG …Exemple :Le site e-commerce : http://www.coffee-trends.com/Le blog : http://www.coffee-trends.com/blog/Constat : Forte interaction entre le site et le blog. De nombreux liens du blog ramènent du trafic vers lecatalogue en ligne. AVEC LA TOTALE …Exemple :Le site e-commerce : http://www.waterair.fr/La boutique : http://www.accessoires-piscine.fr/Le blog : http://blog.piscine.fr/Facebook : http://www.facebook.com/waterairConstat : on peut remarquer par ailleurs qu’il y a une stratégie autour des noms de domaine.A la lecture du blog, on se rend compte que la photo et la vidéo occupent une part importante.En analysant, on se rend compte que les plateformes Youtube et Picassa sont utilisées. Pour en savoir plus : CYB@RDECHE – 4 avenue de l’Europe Unie – BP 114 – 07001 PRIVAS Cedex Tél : 04 75 20 28 57 – Fax : 01 56 72 94 57E-mail : contact@cybardeche.fr - Site Internet : http://www.cybardeche.fr - Blog : www.cybardeche.fr/blog Conditions d’utilisation des notices d’information de Cyb@rdèche : Cette notice d’information n’est en aucun cas des conseils ou des directives. Elles ne sont écrites que dans un cadre d’information générale. Elles n’engagent en rien les responsabilités de ses auteurs ni de Cyb@rdèche en cas de dommages résultant d’une mauvaise interprétation ou application des informations délivrées.