La préparation physique dans le professorat de sport

  • 1,998 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,998
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
102
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Préparation au concours du Professorat de Sport Ecrit N°2 ‘’ La préparation physique dans l’écrit N°2 ‘’ Pierre Terzi - Professeur de sport
  • 2. Référentiel de l’épreuve d’admissibilité N°2 Ecrit N°2 Pierre Terzi - Professeur de sport Epreuve permettant d’apprécier la capacité du candidat à construire, dans le domaine du sport, un dispositif et à en prévoir les modalités d’évaluation. Durée de l’épreuve : 04 Heures / Coefficient 3 Le candidat choisit sur table un des trois exercices suivants : - élaboration d’un projet d’entraînement - élaboration d’un projet de formation - élaboration d’un projet de développement des activités physiques et sportives permettant d’apprécier sa capacité à construire un dispositif et à en prévoir les modalités d’évaluation
  • 3. ILLUSTRATION / FORME … EXEMPLE N°1 de SUJET Vous êtes responsable de l’entraînement de sportifs inscrits dans une pratique intensive,et dont l’objectif est une compétition située en fin de saison. Montrez comment, dans le cadre de votre projet d’entraînement, vous intégrez le travail de la composante technique pour optimiser la performance.
  • 4. CONCRETEMENT : EXEMPLE N°2 D’UN SUJET TYPE … Responsable d’un pôle France, vous avez comme objectif la préparation à une échéance majeure en fin de saison. Le bilan de la saison précédente vous incite à accorder, dans votre projet, une place importante au développement de la composante physique de la performance. Présentez et justifier ce projet.
  • 5. CONCRETEMENT : EXEMPLE N°3 D’UN SUJET TYPE … Dans le cadre de la préparation de jeunes sportifs, la gestion de la dynamique des charges d’entraînement constitue un aspect essentiel de la conduite du projet. Responsable d’un pôle, vous avez comme objectif la préparation des sportifs à une compétition de niveau national, fixée en fin de saison. Présentez et justifiez le projet d’entraînement que vous proposez.
  • 6. Exemples de sujets potentiels / Ecrit N°2 1.définition et conceptualisation de la Préparation Physique 2.les qualités physiques et leurs définitions / Cf littérature 3.les qualités physiques et leur évaluation / tests, outils, valeurs 4.les qualités physiques et leur développement / âge, niveau, méthodes 5.les principes de la programmation et de la planification de l’entraînement 6.les qualités physiques et la programmation de leur entraînement
  • 7. Privilégier une approche ‘systémique’ qui se doit de prendre en compte les mots clefs (pôle, athlète, composante physique, échéance majeure et objectifs … ), ce qu’ils sou tendent ainsi que leurs interactions Systémique ? : - Relatif à un système pris dans son ensemble - Analyse qui envisage les éléments d’une conformation complexe, les faits, non pas isolément mais globalement en tant que parties intégrantes d’un ensemble dont les différents composants sont dans une relation de dépendance réciproque ANALYSE du SUJET EXEMPLE N°2
  • 8. Mots clefs et exemples de ce qu’ils sou tendent : pôle France : ? bilan de la saison précédente : ? préparation à une compétition de niveau national : ? fin de saison : ? développement de la composante physique de la performance : ? performance : ? présentez et justifier ce projet : cahier des charges de l’épreuve
  • 9. Mots clefs et exemples de ce qu’ils sou tendent : pôle France : niveau national confirmé, international confirmé ou à confirmer, son cadre institutionnel et ses modalités de fonctionnement (fédé, PES, conditions plutôt favorables de préparation mais aussi contraintes. Athlète en formation à N-1, N-2, N-X … du plus haut niveau international sénior bilan de la saison précédente : résultats, progression, points forts-faibles, athlètes, processus d’entraînement, dispositif … préparation à une compétition de niveau national : a relier au niveau d’exigence / pôle de niveau national, compétition nationale au minimum, = résultat fin de saison : sous entend la notion d’aboutissement … mais aussi stratégie de programmation objectivée sur cette période avec tous ses corollaires (calendrier des compétitions, stages, déplacements, logistique et matériel, conditions météo, études, formation, examen, vie personnelle, fatigue saison …) développement de la composante physique de la performance : analyse de la tâche, qualités physiques et/ou technique à développer / bilan, évaluation et optimisation des qualités et construction intelligente des séquences-cycles-étapes de développement en fonction de la planification (stratégique et opérationnelle). Choix à opérer. Niveau d’exigence de la discipline, niveau d’exigence de la compétition terminale. Notion de transfert. Nécessité d’illustrer par des exemples. performance : notion à identifier en regard des objectifs visés ( place-podium ? chrono ?) présentez et justifier ce projet : cahier des charges de l’épreuve
  • 10. Définition de la charge d’entraînement : ensemble des sollicitations motrices, physiques, physiologiques et psychologiques qui déterminera les transformations fonctionnelles du sportif lorsqu’il sera confronté à la situation sportive de compétition. Cette notion de charge d’entraînement sera donc évaluable dans son ensemble par l’incidence produite simultanément par : - La quantité de travail - L’intensité de ce travail - La nature physiologique du travail - Les contenus techniques ou tactiques Et leurs conséquences sur le mental de l’athlète … Se pose les problématiques suivantes : - l’évaluation de la charge d’entraînement (forte, moyenne, faible …) - lois, principes et règles de construction et gestion de la charge d’entraînement (Cazorla : adaptation à l’effort, alternance effort et récupération, fréquence, assiduité, intensité, temps à consacrer, surcharge, progressivité, spécificité, alternance ) Définition de la dynamique des charges : Matveïev : charge croissante, continue, périodisée, variable, utile ou efficace … Hélal : la programmation des charges ( notion de dynamique ) ‘’la classification fait apparaître des facteurs de charge + ou – important. La combinaison et l’articulation judicieuse de ces différents facteurs de charge prennent le nom de dynamique des charges’’. Dynamiques : progressive, ondulatoire, sommative, dégressive, linéaire Notion d’affutage / compétition ( Modèle de Bannister …)
  • 11. A propos du Bilan-diagnostic Entre objectivité, pragmatisme et empirisme… Présenter et énumérer les données objectives exploitables pour le développement de la problématique ‘’composante physique’’ : -Valeurs chronométriques, records -Indicateurs de performance, de progression, de marges de progression (J1<>J2) -Valeurs de référence du plus haut niveau (national, international dans la catégorie) -Valeurs de référence tout court / qualités physiques -Statistiques quantitatives et qualitatives -Méthodes d’analyse et recoupement d’analyses et ressentis (staff, athlète, vidéo, médical) -Données biologiques, biométriques et valeurs de référence -Indicateurs biologiques, méthodologiques et définitions Analyse du contexte de pratique / Performance -Structures d’entraînement -Logistique -Ressources humaines -Environnement
  • 12. Mots clefs et ce qu’ils sou tendent : préparation de jeunes sportifs : ? gestion de la dynamique des charges d’entraînement : ? préparation à une compétition de niveau national : ? fin de saison : ? conduite du projet : ? présentez et justifier ce projet : cahier des charges du devoir
  • 13. Mots clefs et ce qu’ils sou tendent : jeunes sportifs : athlètes en formation et en construction à N-1, N-2, N-X … du plus haut niveau national ou international sénior. Sports et études. Croissance. préparation à une compétition de niveau national : a relier au niveau d’exigence / pôle de niveau national, compétition nationale au minimum, = résultat gestion de la dynamique des charges d’entraînement : qu’est ce que la charge d’entraînement, la dynamique ? Quelle gestion suppose des stratégies de programmation en fonction des objectifs pluriannuels et celui de la saison en cours. Directives fédérales. Individualisation. Méthodologie fin de saison : sous entend la notion d’aboutissement … mais aussi stratégie de programmation objectivée sur cette période avec tous ses corollaires (calendrier des compétitions, stages, déplacements, logistique et matériel, conditions météo, études, formation, examen, vie personnelle, fatigue saison …) conduite du projet : interaction et compatibilité des composantes du projet ( formation et compétition ) présentez et justifier ce projet : cahier des charges du devoir
  • 14. PREPARATION ECRIT N°2 / Préparation physique SAVOIRS et CONNAISSANCES GENERALES : Rappels 1. définition et conceptualisation de la Préparation Physique / M.Pradet 2. les qualités physiques et leurs définitions / Cf littérature 3. les qualités physiques et leur évaluation / tests, outils, valeurs 4. les qualités physiques et leur développement / âge, niveau, méthodes 5. les principes de la programmation et de la planification de l’entraînement 6. les qualités physiques et la programmation de leur entraînement
  • 15. La préparation physique est l’ensemble organisé et hiérarchisé des procédures d’entraînement qui visent au développement et à l’utilisation des qualités physiques du sportif. Elle doit apparaître de façon permanente aux différents niveaux de l ’entraînement sportif et se mettre au service des aspects technico- tactiques prioritaires de l ’activité Michel Pradet SAVOIRS et CONNAISSANCES GENERALES : Rappels 1.UNE DEFINITION ET CONCEPTUALISATION DE LA PREPARATION PHYSIQUE
  • 16. ORGANISATION et HIERARCHISATION des PROCEDURES DEVELOPPEMENT et UTILISATION des QUALITES PHYSIQUES La Préparation Physique ne pourrait se concevoir en marge de la planification de l’entraînement et de la périodisation de la saison sportive. Elle est une composante, parfois prioritaire, parfois secondaire, parfois accessoire ... de la programmation - Développement et/ou utilisation ? - Transformation et/ou préservation ? - Objectifs de travail et/ou de résultats ? La préparation physique ne devrait pas être autocentrée ...
  • 17. APPARAÎT de FACON PERMANENTE aux DIFFERENTS NIVEAUX de l’ENTRAINEMENT Qu’elles qu ’en soient les orientations et la place accordée parmi les composantes de la programmation, la préparation physique se doit d’être permanente, continue. Miracles et méthodes ‘’révolutionnaires‘’ n’ont pas leur place dans ce continuum hebdomadaire, mensuel, annuel, pluriannuel Se MET au SERVICE des ASPECTS TECHNICO- TACTIQUES PRIORITAIRES de l’ACTIVITE Pour une préparation physique utile et adaptée (optimale) à l’activité et à ceux (celles) qui la pratique. - Le maximal n’est pas l’optimal - Le minimal n’est pas l’optimal - Quel optimal ? Pour qui et pour quand ? Pour un concept de S.M.I.C par discipline, par niveau, par période … La préparation physique est fondamentale mais ‘’parfois ‘’pas essentielle ...
  • 18. 2. LES QUALITES PHYSIQUES RAPPELS et QUELQUES DEFINITIONS
  • 19. A Propos de la classification des qualités physiques Modélisations analytiques Qualités et déclinaisons ‘’complexes’’ - Letzelter - Tschiene Modélisations interactives - Gundlach - Cometti Temps Vitesse Force Muscle
  • 20. FORCE VITESSE TEMPS Représentation de GUNDLACH / 1968 Proposition de COMETTI / 1990 Distinction Energie-Structure MUSCLE AMPLITUDE Mobilité-souplesse TEMPS Filières énergétiques NIVEAU d’ANALYSE Coordinations Force max Force vitesse Endurance de Force Vitesse max Endurance Longue durée
  • 21. 2.1 à 2.6 QUELQUES DEFINITIONS 2.1 La Force 2.2. La Vitesse 2.3 L’Endurance 2.4 La Mobilité-la Souplesse 2.5 La Coordination
  • 22. 2.1 les qualités physiques et leurs définitions / Cf littérature 2.1 LA FORCE : qualité physique permettant à l’athlète de vaincre une forte opposition au mouvement dont il est l’agent moteur (Fauconnier) Selon Weineck on peut remarquer 3 formes principales d’expression de la force et une définition précise de la notion de force n’est possible qu’en relation avec les différentes modalités d’expression de celle-ci (Cf. Gundlach-Cometti) Principales formes d’expression de la force : Force maximale / statique ou dynamique (générale et spécifique) : force la + grande que le système neuromusculaire peut exercer par une contraction volontaire isométrique (statique) ou anisométrique (dynamique) contre une résistance ‘’insurmontable’’ Force vitesse : capacité qu’à le système neuromusculaire de surmonter des résistances avec la plus grande vitesse de contraction possible. - Force explosive : capacité de réaliser un accroissement verticale de la force dans le temps le plus court possible (explosivité) démarrage NB / Explosivité : capacité de l’athlète à faire varier ‘brusquement’ sa propre quantité de mouvement ou celle d’un engin sur lequel il agit (Quièvre-Miller) - Force de démarrage : capacité de générer une tension maximale au début de la contraction musculaire Force endurance : générale ou locale (endurance à la force, force répétitive) : capacité qu’à l’organisme de résister à la fatigue lors d’efforts de force de longue durée
  • 23. 2.1 les qualités physiques et leurs définitions / suite L’Endurance de Force Vitesse : capacité à réitérer dans le temps des mouvements explosifs qui contribuent à déterminer la qualité de la performance. Elle dépend de la qualité de récupération des muscles impliqués dans l’effort donc de la capacité d’endurance aérobie et anaérobie générale et locale. Dans l’entraînement au quotidien on utilisera les notions de force absolue (force produite indépendamment du poids du sujet) et de force relative (rapport de la force absolue développée/poids de corps, exemple l’IFR en haltérophilie) A ne pas confondre avec la définition physique de la Force : une force est tout ce qui tend à modifier l’état de repos d’un corps ou ce qui tend à modifier son mouvement. Elle présente 4 caractéristiques : - une intensité - un point d’application - un sens - une direction Les modifications physiologiques accompagnant l’augmentation de la force : -Hypertrophie (diamètre des fibres) et Elasticité (tendons, enveloppes) -Sources d’énergie (ATP, CP, glycogène) et systèmes enzymatiques -Neuromusculaires (recrutement, synchronisation des U.M) Méthodes de développement de la force : Cf. Schmidtbleicher, Cometti, Weineck, Verkochanski Efforts maximaux : mécanisme nerveux ++, charges lourdes, récupération longue Efforts répétés : récupération plus courte que pour E.Maxi Efforts dynamiques : qualité d’exécution à vitesse maxi, charges légères, pliométrie
  • 24. 2.2 les qualités physiques et leurs définitions / suite 2.2 LA VITESSE : capacité qui permet (sur la base de la mobilité des processus du système neuromusculaire et des propriétés qu’ont les muscles à développer de la force) d’accomplir des actions motrices dans un laps de temps situé en dessous des conditions minimales données … (Frey). Il n’y a pas de qualité de vitesse … (Israel) La qualité de vitesse n’existe pas mais constitue une liaison des différentes qualités physiques (Tabacnik). On rencontre donc la même problématique que pour l’expression de la force avec l’influence des autres qualités physiques. Les facteurs déterminants de la vitesse : - Le temps de réaction (simple 0,12’’ ou complexe 0,25’’ / traitement du signal / anticipation) - La vitesse gestuelle (stock atp, % fibres rapides, synchronisation UM, coordination intra-intermusculaire) - La fréquence gestuelle (force des agonistes et antagonistes, alternance relâchement-contraction) Bases anatomiques et physiologiques de l’entraînement de la vitesse : - Type de musculature et % de fibres FT - Biochimie du muscle (ATP-CP) - Composantes élastiques (relâchement) - Influences psychiques - Etat d’échauffement - Fatigue
  • 25. 2.2 les qualités physiques et leurs définitions / suite Méthodes d’entraînement de la vitesse (Aubert, Weineck, Cometti) : Orientées sur le temps de réaction : -variation et changement des signaux (sonores, visuels, tactiles, autres) -prise d’information (lecture du jeu, de l’adversité, situations problèmes, alternative) -anticipation (lecture du jeu, prise de risque) Orientées sur la vitesse gestuelle : -utilisation de résistances < ou > à celles de la compétition -principes du contraste avec variation et alternance des résistances -pliométrie Orientées sur la fréquence gestuelle : -musculation générale ou spécifique à l’activité -méthodes contrastées avec variation et alternance des résistances -méthodes multiformes -méthodes pliométriques
  • 26. 2.3 les qualités physiques et leurs définitions / suite 2.3 L’ENDURANCE : capacité de produire un % élevé de puissance d’un mouvement,d’un métabolisme, d’une gestuelle spécifique ou d’un enchaînement d’action pendant un temps déterminé et avec efficacité. Il n’y a pas si longtemps on accordait au vocable ‘endurance’ un sens très général centré sur la notion d’activité de longue de durée à faible intensité … Pour autant ses modes d’expression sont très vastes et sont associés aux paramètres suivants : -Durée de l’effort (très courte, courte, moyenne, longue) -Régimes de contraction musculaires (isométrique, anisométrique) -Nombre de groupes musculaires engagés dans l’effort (générale, locale) -Interaction avec d’autres qualités physiques (force et vitesse notamment) -Caractéristiques de l’activité et dominantes (perceptivo-motrices, énergétiques, musculaires) En fait elle est une capacité sportive de performance Il existe une infinité d’endurances … On pourra distinguer : l’endurance maximale : faculté de produire le % le plus élevé d’un mouvement, d’un métabolisme, d’une gestuelle spécifique ou d’un enchaînement d’action pendant un temps déterminé . l’endurance spécifique de compétition : faculté de produire et de maintenir pendant toute la durée de la compétition et au cours de nombreuses compétitions le % le plus élevé de la performance maximale.
  • 27. Bases physiologiques de l’entraînement de l’endurance : - filières et substrats énergétiques : aérobie, anaérobie lactique et alactique - filières et activités enzymatiques - filières et activités du SN Ortho et Parasympathique (L.Schmidt) - complémentarité des filières / programmation - notions de VO²max, de Puissance maximale aérobie (VMA ou PMA) - valeurs de VO²max (absolue ou relative) / âges / niveaux / discipline / sexe - principes de développement de la puissance ou de la capacité - zones d’intensités / effort : critique (=PMA), surcritique (>PMA), subcritique (< ou %PMA) - notion de seuils Méthodes d’entraînement de l’endurance (Cazorla) : - méthodes d’entraînement continues (extensive, intensive) - méthodes par intervalles (courts, moyens, longs) - méthodes des répétitions ou fractionnées (cadence donnée, TMI/Gacon) - méthodes intégrées (sport co : jeu codifié à dominante physiologique) - méthodes combinées (alternance travail technique et travail physiologique) - méthodes de compétition 2.3 les qualités physiques et leurs définitions / suite
  • 28. 2.4 les qualités physiques et leurs définitions / suite 2.4 MOBILITE-SOUPLESSE : Mobilité : capacité et qualité qu’à le sportif de pouvoir exécuter des mouvements de grandes amplitudes articulaire par lui-même ou sous l’influence de forces externes. La notion de ‘grande amplitude’ induit la notion de Souplesse en tant que capacité maximale de mouvement d’une ou plusieurs articulations. Celle-ci est sous l’influence de 3 facteurs : - les limites anatomiques (naturelles : articulaires et musculaires) - les facteurs neuromusculaires (au repos et en activité) - les facteurs psychologiques et exogènes (émotions, température …) On distinguera les mobilités : générale, spécifique, active, passive. Termes associés : flexibilité, étirements, statique, dynamique Bases physiologiques et anatomiques de l’entraînement de la souplesse : -structure et ultra structure du muscle, élasticité musculaire -réflexes proprioceptifs (RMI, RIR, Réflexe Myotatique) -action du temps et des formes de sollicitation sur les propriétés musculaires -principes de placement et techniques d’exécution -postures de référence
  • 29. Méthodes d’entraînement de la souplesse : Pourquoi s’assouplir ? Quand et comment s’assouplir ? ( Cf. Guazzano, Prévost) - Critères de performance (Gym, GR, Patinage …) - Aide à la performance ? - Préparation à l’effort ? Quel effort ? - Récupération des amplitudes ? - Retour au calme ? - Prévention des blessures Méthodes : -Étirements balistiques : mouvement lancé prépare la musculature au geste spécifique -Etirements actifs : traction étirante, rotation et freinage préparent la musculature au geste spécifique -Etirements passifs : relaxation à la contrainte, réduction de la contraction musculaire, amélioration de la souplesse -Etirements passifs avec contracté-relaché : facilitation du relâchement -Relaxation : peut contribuer à l’installation du relâchement -Sophrologie : peut contribuer à l’installation du relâchement 2.4 les qualités physiques et leurs définitions / suite
  • 30. 2.5 les qualités physiques et leurs définitions / suite 2.5 La COORDINATION : en sport, la coordination motrice permet au sportif de maîtriser des actions dans des situations prévisibles (stéréotypes) ou imprévisibles (adaptation), de les exécuter de façon économique ainsi que d’apprendre rapidement de nouveaux gestes sportifs. (Frey et Hitz cités par Weineck) Elle est une capacité à réaliser un geste bien défini et précis grâce à l’action conjuguée du système nerveux central et de la musculature squelettique. Sous le terme de coordination sont regroupés les concepts : -d’habileté motrice -d’adresse -de technique Elle exprime la maîtrise de la réalisation d’une action motrice précise et intentionnelle avec vitesse, efficacité et fiabilité. Cette maîtrise dépend de processus et de facteurs psychomoteurs liés à l’apprentissage (guidage, régulation, adaptation, solutions) d’une part et aux interactions avec les autres qualités physiques. On ne peut pas considérer le développement de la coordination comme une fin en soi, mais plutôt comme la base de l’entraînement spécifique d’une discipline sportive
  • 31. 3. LES QUALITES PHYSIQUES ET LEUR EVALUATION / tests, outils, valeurs EVALUATION de la PERFORMANCE MOTRICE Liste non exhaustive de Tests Données individuelles BIOMETRIE FORCE MAXIMALE FORCE EXPLOSIVE ENDURANCE VITESSE COORDINATION Dynamique Puissance de FORCE AEROBIE ANAEROBIE GESTUELLE EQUILIBRE Statique Dynamique Taille Statique Avec cardio FC Poids Sur Piste Alactique Sprint Parcours Membre.SUP Membre.SUP Dynamique Cooper Wingate 10m moteurs I.M.C Développé couché Lancer de balle lestée Léger Boucher 30m .généraux Lorentz Tractions Machines spécifiques Max de reps à facteurs Léger Brue Lactique sprint navette .spécifiques Willmore Cellule photo électrique de charges variables T.M.I ( G.Gacon ) Cinétique lactate etc… Brocca Membre.INF Radar Temps imposé etc … Electrode à lactate % Masse grasse Presses Moytest, Micromuslab 30 sec / 60 sec ….. Vitesses Squat Membre.INF En salle ou P.air de réaction Bio-impédance Abalakov Statique Luc Léger Navette . Visuel Générale Ergo jump . Sonore Mensurations Soulevé de terre Bonds 1,2 pieds Maintien d'une posture Sur Ergométres . Situation Envergure Arraché Opto jump le plus longtemps O.M.S sur vélo Epaulé-jeté Système TAC possible avec des U.K.K sur tapis etc… Moytest, Micromuslab facteurs de charges V.M.A sur tapis Machines spécifiques Tests adaptés variables etc … Moytest, Micromuslab Max de reps à 70% Biodex et 80% en 10 sec Sur bancs Ariel Squat Physitest Canadien Ergopower Développé couché Step test Plate forme de force Tractions etc…. Bérénice Tirages Presse Conex FACTEURS de la PERFORMANCE MOTRICE ENDURANCE Evaluer-situer-comparer - Niveau international adulte - Niveau international espoir - Niveau national espoir
  • 32. 3. LES QUALITES PHYSIQUES ET LEUR EVALUATION / tests, outils, valeurs Evaluer-situer-comparer - Niveau international adulte - Niveau international espoir - Niveau national espoir Disciplines ou le record exprime parfois une qualité physique dominante -Temps / distance -Vitesse maximale -Vitesse de compétition -Charge maximale -Charge relative / poids de corps -Athlétisme : courses, sauts -Cyclisme -Natation -Haltérophilie, force athlétique Disciplines ou le résultat d’un test exprime un niveau de qualité physique utile, nécessaire et surtout transférable pour une meilleure expression des moyens dans la spécificité -VMA d’un pilier (rugby), d’un ailier (handball) -Vitesse sur 10m, 20m d’un triathléte ? -Détente verticale d’un basketteur, d’un archer ? -Endurance de force isométrique d’un archer -Force M.sup, M.Inf Etc … Questionnement ? -sur la valeur du résultat / paramètres (âges, expérience, poids, taille …) -sur la(les) progression(s) -sur la(les) marge(s) de progression, -sur les écarts +/- en comparaison du meilleur niveau régional, national ou international
  • 33. 4. LES QUALITES PHYSIQUES ET LEUR DEVELOPPEMENT / âge, niveau, méthodes - Publics en formation, en transformation : croissance, charge de travail et entraînements - Publics en exploitation : adultes, séniors - Publics à spécificités sportives (gabarits : gym, basket, maturités précoces ou tardives …) - Maturités biologique et sportive - Périodes ou âges propices au développement des Qualités Physiques
  • 34. 4. LES QUALITES PHYSIQUES ET LEUR DEVELOPPEMENT / âge, niveau, méthodes (suite) - Connaissances biologiques : la croissance, les pathologies de surcharge - Connaissances en sciences humaines : l’enfant, l’adolescent, l’adulte - Principes d’entraînement / dosage : progressivité, adaptation, effort, récupération - Suivi médical, gestion de la fatigue, marqueurs de la fatigue - Suivi médico-physiologique, suivi longitudinal
  • 35. 5. LES PRINCIPES DE LA PROGRAMMATION ET DE LA PLANIFICATION DE L’ENTRAINEMENT La Planification stratégique : elle consiste à déterminer des objectifs précis et à mettre en œuvre les moyens propres à les atteindre dans les délais prévus. Son but consiste à ORGANISER selon un PLANORGANISER selon un PLAN (dimension stratégique…) La Planification opérationnelle : elle consiste à organiser les actions d’entraînement et la quantification des séances (de préparation physique) par étapes en fonction des objectifs recherchés. La Programmation : représente le découpage de la matière en masses périodiques et horaires sur une période définie.
  • 36. 5. LES PRINCIPES DE LA PROGRAMMATION ET DE LA PLANIFICATION DE L’ENTRAINEMENT (suite) Les principes de planification et programmation seront corrélés et subordonnés au principes, règles et lois ‘’ fondamentales’’ de l’entraînement et de la gestion de la charge de travail. Lois : ADAPTATION a l’EFFORT / ALTERNANCE EFFORT-RECUPERATION ( cf. homéostasie, surcompensation ) Principes d’entraînement : FREQUENCE-ASSIDUITE-INTENSITE-TEMPS à CONSACRER Règles d’entraînement : SURCHARGE-PROGRESSIVITE-SPECIFICITE-ALTERNANCE ( Cf. Cazorla ) / ( Cf. Platonov ) Principes de gestion de la charge de travail : CROISSANTE, CONTINUE, VARIABLE, ( Cf. Matveïev) PERIODISEE, UTILE Dynamique des charges : PROGRESSIVE, LINEAIRE, ONDULATOIRE, DEGRESSIVE ( Cf.Hélal ) / ( Cf.Verkoshanski ) / ( Cf.Cometti ) SOMMATIVE
  • 37. 5. LES PRINCIPES DE LA PROGRAMMATION ET DE LA PLANIFICATION DE L’ENTRAINEMENT (suite) Planifications (stratégique et opérationnelle) et programmations qui en découlent doivent être exploitables, cohérentes, précises et complètes au regard des attendus de base en matière de construction (découpage ou arborescence) : -Les périodes de la saison / Les objectifs majeurs et sectoriels, les dates de début et fin -Les étapes et cycles avec justification des orientations de travail -Le nombre de semaine par cycle, étapes ou périodes, le nombre de séance -Les procédures de contrôle, les tests IDEE FORCE : LA MODELISATION DOIT ETRE EXPLOITABLE PAR LE ‘’ LECTEUR ‘’ TANT SUR LE FOND QUE SUR LA FORME
  • 38. " STRATEGIE D'ENSEMBLE " et Calendrier officiel des Hierarchisation des Démarche diagnostique Objectifs de travail compétitions compétitions Choix réalistes des objectifs Principaux / prioritaires ou ou à atteindre Secondaires Programme de mise Hierarchisation des étapes du Tests de niveaux, d'aptitude en condition physique programme de mise en condition Objectifs de concrétisation ou ou Démarche prospective Principaux / prioritaires Programme de formation Hierarchisation des étapes du Prédictions, anticipation Secondaires programme de formation Périodisation et Articulation et durée des Stratégie sportive Orientations successives des découpage du temps étapes dans le temps. étapes de préparation * Saison sportive * Saison professionnelle Objectifs sectoriels, objectifs Stratégie d'entraînement ( Travail - congés ) intermèdiaires et terminaux ou d'amélioration Méthodes, modèles et contenus * Programme de mise en de la condition physique d'entraînement, de formation condition physique Cohérence des étapes et de leur Stratégie de formation * Plan de formation enchaînement Procédures de contrôle OBJECTIFS à ATTEINDRE ELABORATION du PROGRAMME DIRECTION du PROGRAMME CONTRÔLE du PROGRAMME P.TERZI / CREPS DIJON 2008 SUPPORT MOYENS SUPPORT MOYENS BASES et REPERES METHODOLOGIQUES de la PLANIFICATION TEMPS INCERTITUDE But : Organiser la chronologie des actions d'entrâinement, But : Organiser les actions d'entrâinement, de mise en condition, de mise en condition physique, de formation, de compétition de formation, de compétition, afin d'atteindre les objectifs en à l'échelle du temps et de l'individu réduisant et en minimisant les incertitudesP L A N I F I C A T I O N P L A N I F I C A T I O N TACHES DE PLANIFICATION
  • 39. CONSTANTES de la PROGRAMMATION
  • 40. SUPPORT MOYENS Calendrier officiel des Hiérarchisation des compétitions compétitions ou ou Programme de mise Hiérarchisation des étapes du en condition physique programme de mise en condition ou ou Programme de formation Hiérarchisation des étapes du programme de formation Périodisation et Articulation et durée des découpage du temps étapes dans le temps. * Saison sportive * Saison professionnelle Objectifs sectoriels, objectifs intermédiaires et terminaux * Programme de mise en condition physique Cohérence des étapes et de leur * Plan de formation enchaînement TEMPS But : Organiser la chronologie des actions d'entraînement, de mise en condition physique, de formation, de compétition à l'échelle du temps et de l'individu
  • 41. SUPPORT MOYENS Démarche diagnostique Objectifs de travail Choix réalistes des objectifs Principaux / prioritaires à atteindre Secondaires Tests de niveaux, d'aptitude Objectifs de concrétisation Démarche prospective Principaux / prioritaires Prédictions, anticipation Secondaires Stratégie sportive Orientations successives des étapes de préparation Stratégie d'entraînement ou d'amélioration Méthodes, modèles et contenus de la condition physique d'entraînement, de formation Stratégie de formation Procédures de contrôle INCERTITUDE But : Organiser les actions d'entrâinement, de mise en condition, de formation, de compétition, afin d'atteindre les objectifs en réduisant et en minimisant les incertitudes
  • 42. OBJECTIFS à ATTEINDRE ELABORATION du PROGRAMME DIRECTION du PROGRAMME CONTRÔLE du PROGRAMME TACHES DE PLANIFICATION
  • 43. D'une façon générale ce découpage s'apparente SEANCES " aussi " à une arborescence CYCLE 1 Jours PHASES Semaines Heures PROGRAMME Mois Jours Semaines etc ..... PERIODES ETAPES CYCLES MICROCYCLES
  • 44. LES PHASES en fonction des objectifs et de la disponibilité des SP Constituées d'un ensemble de cycles, leur nature dépend d'une organisation calquée sur les calendriers civil et professionnel LES SEANCES Elles contribuent à définir les dosages respectifs et significatifs des objectifs recherchés ainsi que le choix des formes, nature et modéles d'entrainement. Infiniment variées elles obéissent à principes de construction élémentaires basés sur l'adaptation et la progressivité LES CYCLES ainsi que les formes et natures dominantes. Combinent des séances de même nature. Ils permettent de référencer les ORIENTATIONS associés aux intensités et volumes de travail
  • 45. D'une façon générale ce découpage s'apparente SEANCES " aussi " à une arborescence CYCLE 1 Jours PHASES Semaines Heures PROGRAMME Mois Jours Semaines etc ..... LES PHASES On distinguera : PHYSIQUE de BASE De base ou générale elle Orientation des moyens constitue l'assise d'un programme des facteurs de la condition physique de reprise ou de commencement générale ou/et spécifique Tests d'aptitude SP objectifs spécifiques d'une activité physique et sportive PHYSIQUE GENERALE puis SPECIFIQUE SPECIALISATION Entretien, stabilisation et développement vers un ou plusieurs en fonction des objectifs et de la disponibilité des SP PHASES MISE en CONDITION AMELIORATION DE LA CONDITION OPTIMISATION PROGRAMMATION et CONDITION PHYSIQUE Le découpage Constituées d'un ensemble de cycles, leur nature dépend d'une organisation calquée sur les calendriers civil et professionnel
  • 46. LES CYCLES ON DISTINGUERA 05 ORIENTATIONS POUR LES CYCLES ARTICULATION PHASES ADAPTATION ADAPTATION ADAPTATION-SPECIALISATION SPECIALISATION SPECIALISATION Entretien de la spécificité ASSISTANCE-ENTRETIEN Orientés vers l'objectif sous l'angle qualitatif TRANSITION avec adaptation et progressivité Spécificité accrue du travail proposé DEVELOPPEMENT Tous les moyens sont orientés vers l'objectif ( quantitatifs et qualitatifs ) Entretien et/ou consolidation des acquis des 1er cycles CONSOLIDATION-ENTRETIEN Bascule vers les objectifs spécifiques ainsi que les formes et natures dominantes. Découverte de l'activité et familiarisation avec l'environnement matériel INITIATION Adaptation physiologique, motrice et psychologique à l'activité Combinent des séances de même nature. Ils permettent de référencer les ORIENTATIONS associés aux intensités et volumes de travail
  • 47. 6. LES QUALITES PHYSIQUES ET LEUR PROGRAMMATION DANS L’ENTRAINEMENT 2 approches sont possibles : •l’approche analytique : centrée sur la(les) qualité(s). L’entraînement de la qualité est prioritaire dans la programmation selon un continuum ‘classique’ de type : évaluation – développement – contrôle … •l’approche systémique : prend en compte l’athlète, le contexte, l’activité et leurs interactions dynamiques. L’entraînement de la qualité est un élément parmi tant d’autres d’une programmation parfois complexe. Pour autant les 2 approches ne sont pas incompatibles. Elles seraient même complémentaires. L’une pouvant être le corollaire de l’autre en fonction des orientations selon les stratégies de la planification et le découpage de la programmation sur une ou sur plusieurs saisons sportives. Exemple : Périodes de Préparation / transition : approche analytique Périodes de Pré-compétition / compétition : approche systémique
  • 48. L’activité, le jeu L’individu, le joueur Le contexte L’équipe l’approche systémique
  • 49. L’activité, le jeu L’équipe * ses exigences, ses constantes, ses dominantes, ses contraintes ( physiques, physiologiques, tactiques, techniques, psychologiques … ) * les habiletés motrices * les qualités, techniques, tactiques, physiques * son histoire, son niveau, son expérience, son palmarès, son effectif * sa culture d’entraînement, de compétition * sa dynamique, ses expériences collectives, ses us, coutumes, règles
  • 50. L’individu, le joueur Le contexte * son âge, son environnement personnel, familial, professionnel, scolaire ou universitaire, son expérience de la compétition, de l’entraînement * sa culture technique, tactique, physique …, sa culture générale, sa culture du physique * ses aptitudes et savoir faire techniques, ses moyens physiques, ses qualités physiques * les cycles compétitifs, les rythmes compétitifs, les conditions de compétition * les cycles d’entraînement, les rythmes d’entraînement, les conditions d’entraînement * les modalités d’entraînement, les moyens matériels * l’encadrement
  • 51. FORCE ENDURANCE VITESSE COORDINATION
  • 52. EXEMPLE : FORCE-PUISSANCE-EXPLOSIVITE / MEMBRES INFERIEURS
  • 53. Force Max Puissance Max Vitesse Max
  • 54. LA PREPARATION PHYSIQUE et/dans L’ECRIT N°2 CAHIER DES CHARGES à MINIMA… SAVOIRS et CONNAISSANCES SPECIFIQUES dans la discipline sportive : 1. les qualités physiques, leur expression dans la discipline 2. la préparation physique dans la programmation de la discipline 3. la programmation de la préparation physique dans la discipline 4. étude de documents supports 5. questionnement / méthodologie de l’entraînement
  • 55. 1. LES QUALITES PHYSIQUES, LEUR EXPRESSION DANS LA DISCIPLINE
  • 56. 2. LA PREPARATION PHYSIQUE DANS LA PREPARATION DE LA DISCIPLINE
  • 57. 3. LA PROGRAMMATION DE LA PREPARATION PHYSIQUE DANS LA DISCIPLINE
  • 58. 3. LA PROGRAMMATION DE LA PREPARATION PHYSIQUE DANS LA DISCIPLINE (suite)