• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
2170 bn
 

2170 bn

on

  • 65 views

 

Statistics

Views

Total Views
65
Views on SlideShare
65
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    2170 bn 2170 bn Document Transcript

    • LE BLOC-NOTES Les geeks prennent rame avec ses ramettes et la cité de Frédéric Simottel 3 Une ministre qui parle JUIN comme un entrepreneur G La ministre Geneviève Fioraso. eneviève Fioraso est une femme à part. Députée en Isère depuis juin 2007, longtemps élue à Grenoble en charge de l’Université et de la recherche, elle a, entre autres, fondé et dirigé l’Agence régionale du numérique Rhône-Alpes et a siégé à la direction d’une start up.Aujourd’hui ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, elle connaît donc parfaitement tous les enjeux portant sur l’innovation. Lors de la soirée Innovation Night à Paris, son discours de clôture fut, dans sa première partie, assez politique. C’est une fois ses papiers mis de côté que ses propos sont devenus moins convenus. La ministre s’est, du coup, mise à parler comme un entrepreneur mettant en avant les efforts à fournir en termes d’innovations par les usages (celles qui nous servent tous les jours). Geneviève Fioraso a parlé d’industrie, mais en maniant les termes marketing et design, expliquant que nous avions des progrès à faire dans le domaine. Une conclusion sans naïveté et prononcée avec détermination. 4 CSC peut-il perdre JUIN U son business en France ? rgent. Société de services nord-américaine mondialement connue recherche un patron pour ses activités en Europe. La maîtrise de la culture française ainsi qu’une bonne connaissance du marché tricolore – et de ses patrons – sont souhaitables. C’est en effet en partie sur ces deux critères que Claude Czechowski a bâti en vingt ans le succès hexagonal de CSC. En développant personnellement des relations privilégiées avec tous les décideurs, il a réussi à asseoir la notoriété, la réputation et la croissance de CSC en Europe, notamment ces derniers mois, tandis que, partout ailleurs, ses concurrents « tiraient la langue ». Le groupe CSC lui-même affichait des pertes au niveau mondial. Aujourd’hui, on apprend qu’il va mieux. Le chiffre d’affaires 2013 (exercice clos en mai) est certes en baisse, passant de 15,36 milliards de dollars en 2012 à 14,99 milliards, mais le revenu par action est meilleur. Ce qui plaît visiblement au nouveau boss américain de CSC. Ce dernier n’hésite d’ailleurs pas à se séparer de certains pans du groupe pour faire grimper l’action. C’est sans doute cette nouvelle direction stratégique qui a eu raison du patron français. Claude Czechowski a annoncé sa démission il y a quelques semaines. La succession s’annonce difficile. Diriger une SSII répond, en France, à quelques codes qui peuvent vite apparaître très opaques aux yeux des Yankees. 5 Les geeks sont devenus JUIN N les nouveaux branchés on, les réseaux sociaux ne tuent pas les blogs. Ils leur redonnent plutôt un nouvel élan. C’est cette dynamique qu’a récompensée la start up Tribway avec la première édition de ses trophées Influenceurs, une plongée au cœur de la culture Y. Tourné vers le grand public, Tribway est une sorte de Pinterest du shopping. Il aide les internautes à se constituer leur communauté de shopping pour découvrir, partager et acheter les meilleurs produits du Web (mode, beauté, high-tech, musique, films, etc.). C’est en interrogeant ces différentes communautés que la jeune pousse a repéré les blogs les plus influents. Dans la catégorie high-tech, le vainqueur est Pix-geeks.com. Un blog créé par un ancien Gad’zart, rompu au marketing et au webdesign qui mêle technologies et culture Web. Un site intéressant pour percevoir les tendances high-tech du moment. 5 Bientôt un Chief Digital JUIN R Officer chez Ricard icard a peut-être trouvé la voie pour réussir sa transformation numérique interne. Trois des principales activités du groupe ont leur représentant digital.Au service commercial, le nuLe siège mérique est piloté par de Pernodle patron del’e-com- Ricard. merce. Idem au marketing.A la DSI, l’idée est de créer un poste de Chief Digital Officer (CDO). Ces trois compétences digitales reportent en direct à chacun des directeurs d’activité. Le CDO, lui, 14. 01 BUSINESS 01B_2170_014_015_Bloc-note.indd 14 13/06/13 11:45
    • leur revanche, l’Administration phocéenne soigne ses TIC présente l’avantage d’avoir le rôle le plus transversal. Ce qui permet par ricochet au DSI de suivre de près les développements numériques de son entreprise. Devant le nouveau centre d’art de la cité phocéenne, trône le buste de Le Corbusier par Xavier Veilhan. 5 Quand les patrons JUIN A se penchent sur le numérique quelques jours du vote final pour élire le futur président du Medef, le Cigref publie un nouvel ouvrage intitulé « Entreprises et culture numérique ». Parmi les 140 dirigeants français impliqués dans la transformation digitale ayant contribué à ce livre, figurent Jean-François Phelizon, directeur général adjoint de Saint-Gobain, ou Chabane Debiche, directeur télécoms à La Poste. Enrichie de liens vers les études de cas, la version numérique de l’ouvrage est consultable et téléchargeable gratuitement sur le site du Cigref. 6 L’Administration a encore JUIN L du mal avec le zéro papier es acteurs de l’IT n’en finissent pas de vanter les vertus de la dématérialisation : l’enthousiasme irait grandissant dans les entreprises, notamment vis-à-vis des démarches administratives. Certaines y sont, de toute façon, contraintes. En informatique, les réponses dématérialisées aux appels d’offres des marchés publics sont obligatoires. Les sociétés au chiffre d’affaires supérieur à 230 000 euros sont, elles, soumises à la télédéclaration et au télérèglement de la TVA, de l’impôt sur les sociétés et de la taxe sur le salaire. « Or, confie le patron d’une PME du BTP, les agents de l’Etat ne s’adaptent pas. On fait même machine arrière dans notre secteur. » Si 95 % des dossiers de candidature sont téléchargés dans le cadre de projets BTP, seules 12 à 15 % des réponses sont au format électronique. L’Administration ne bronchant pas, des entrepreneurs du BTP en reviennent au papier. Zéro pointé. 6 Marseille, capitale européenne JUIN M de la culture… et des TIC arseille vous donne rendez-vous au Club Informatique Provence. Cette association, qui rayonne sur l’ensemble des régions Paca et Languedoc, rassemble d’un côté 140 DSI et responsables IT, et, de l’autre, 150 représentants d’éditeurs et SSII. Pendant deux jours, une partie d’entre eux se sont retrouvés au cœur de la cité phocéenne pour parler d’IT et de compétitivité. Parmi les intervenants, il faut noter le travail considérable mené par Bruno de Foresta et ses équipes de la Mission de développement économique régional (MDER). En 70 pages pour la version synthétique (plus de 300 pour le document entier), la MDER a recensé tous les chiffres du secteur TIC dans la région, les PME innovantes, les géants industriels, les technologies clés, etc. Paca emploie plus de 77 000 personnes dans l’IT sur 30 000 établissements, soit la troisième place nationale derrière Paris et Rhône-Alpes. Cela représente un chiffre d’affaires de plus de 14 milliards d’euros (hors grandes entreprises dont l’activité n’est pas régionalisée). Cette région, où est basé le pôle de compétitivité Solutions communications sécurisées, parie, en outre, sur la diversité de ses secteurs d’activité (environnement, tourisme, santé, logistique, industries de la mer, aéronautique) dont la consommation de TIC va aller crescendo. 14 01 fête JUIN J ses 47 ans uin 1966, Guy Réfrégier (créateur des fiches cuisine du magazine Elle) pressent l’imminence d’une révolution dans les entreprises. Un mois avant les Américains (Computerworld est sorti en 1966), il fonde le premier journal français consacré au suivi de l’actualité informatique. Quarante-sept ans plus tard, 01 poursuit sa mission d’informer sur les tendances technolo giques et d’accompagner ses lecteurs dans la transformation numérique de leurs entreprises. Merci pour votre confiance. BRUNO DELESSARD/REA - PERNOD RICARD - GERARD JULIEN/AFP IMAGE FORUM nt é RETROUVEZ 01 BUSINESS EN RADIO ET TÉLÉVISION TOUS LES SAMEDIS À 20 HEURES ET TOUS LES DIMANCHES À 17 HEURES WWW.01 BUSINESS.COM .15 01B_2170_014_015_Bloc-note.indd 15 13/06/13 11:45