• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Search Engine Marketing (SEO, SEA, SSO, LSO, MSO)
 

Search Engine Marketing (SEO, SEA, SSO, LSO, MSO)

on

  • 3,228 views

Présentation sur le référencement naturel : historique, présentation des moteurs de recherche, chiffres clés, avantages et contraintes, audit, best practices, ...

Présentation sur le référencement naturel : historique, présentation des moteurs de recherche, chiffres clés, avantages et contraintes, audit, best practices, ...

Statistics

Views

Total Views
3,228
Views on SlideShare
3,205
Embed Views
23

Actions

Likes
1
Downloads
105
Comments
0

1 Embed 23

http://www.scoop.it 23

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Search Engine Marketing (SEO, SEA, SSO, LSO, MSO) Search Engine Marketing (SEO, SEA, SSO, LSO, MSO) Presentation Transcript

    • Search Engine Marketing 1AC2L Communication / Modedemploi / It’s a Good Day 8 rue des Champs 92600 Asnières Sur Seine / TÉL : 01 41 34 06 40 / FAX : 01 41 34 06 49
    • Sommaire01 Introduction Slide 0302 Historique Slide 0403 Présentation des moteurs Slide 0704 Les chiffres clés Slide 1405 Avantages & Contraintes Slide 2106 Présentation des différents métiers Slide 2407 Méthode d’audit Slide 2708 Best practices Slide 3209 Questions / Réponses Slide 66 2
    • IntroductionComprendre le référencement ou le Search Engine MarketingLe référencement constitue l’ensemble des techniques dont le but est de capter un trafic cibléd’internautes, en optimisant la visibilité du site sur des requêtes définies (mots ou expression clés) dansles différents outils de recherche disponibles sur Internet (moteurs : Google, …, annuaires spécialisés,forum, etc.).« Référencer » un site sur les moteurs consiste dans un premier temps dans son optimisation afin del’adapter techniquement au fonctionnement des moteurs de recherche pour assurer sa bonne prise encompte (indexation des pages).Un moteur de recherche est un dispositif automatique qui recense des pages web à l’aide de « robots »(spider, crawler, « Googlebot »…) qui parcourent en permanence le web de liens en liens tout en archivantles pages constituant ainsi un gigantesque index. Chaque moteur est unique et possède son proprealgorithme pour associer un site ou une page web présent dans sa base de données à une requêteformulée par un internaute.Les annuaires (catalogues, répertoires ou guides thématiques) sont des compilations de fichesdescriptives de sites classées par catégories. Les sites web figurant dans un annuaire sont inscritsmanuellement. R ES UME L’objectif principal du référencement consiste surtout dans le positionnement : Capter le trafic des internautes en phase de recherche. 3
    • HISTORIQUE 4
    • Historique des années 1994 à 2001 R ES UME 1994 : Yahoo, Excite et Lycos lancent chacun leurs annuaires gratuits 1995 : Inktomi créé une base de données commune aux annuaires 1998 : Lancement de Google 1999 : Premières conférences sur le référencement 2000 : Altavista change d’activité et Yahoo se met à utiliser la base de Google 2001 : Google lance le PageRank et lance le modèle du CPMSource : Greenlight 5
    • Historique des années 2002 à 2009 R ES 2002 : UME Avec AdWords Google passe au CPC et devient leader 2003 : Google achète la plateforme Blogger, lance AdSense et Déclare la guerre au spam indexing 2004 : Les référenceurs découvrent la sandbox de Google 2005 : Microsoft lance Live 2006 : Démocratisation des sitemaps en XML 2007 : Wikipedia dépasse les 2 millions d’articles 2009 : Microsoft lance Bing Google lance Caffeine Google et Microsoft indexent les tweetsSource : Greenlight 6
    • PRESENTATION DES MOTEURS 7
    • PRESENTATION DES MOTEURS / Les différents typesLes moteurs de recherche :Un moteur de recherche est une machine matérielle et logicielle chargée d’indexer des pages web afin de permettre unerecherche à l’aide de mots-clés dans un formulaire de recherche.L’indexation du web se fait régulièrement grâce à des robots (spiders ou crawlers) qui parcourent les pages web de lien enlien et les stockent dans leur index.Cet index est interrogé par l’internaute avec des mots clefs libres dans une interface de recherche. Le moteur interroge alorsson index et sélectionne les pages web qui contiennent les mots clefs (recherche en plein texte). L’affichage de résultats sefait selon un classement propre à chaque moteur en fonction de certains critères de pertinence que l’on appelle page rank(occurrence des mots dans la page et dans le titre, popularité, mise à jour régulière...).Les moteurs généralistes :Google : un des moteurs les plus complets par le nombre d’options innovantes qu’il propose régulièrement et le plusperformant par la qualité de ses recherches et la pertinence de ses résultats. Son index dépasse 40 milliards de pages etses critères de classement des résultats sont les plus objectifs existants.Ce moteur est actuellement prédominant en France avec près de 90% des requêtes (63% dans le monde).Il est possible de chercher un document en fonction de son support (textes,images, vidéos), par typologie (« Actualités »pour chercher dans la presse en ligne, recherche de blogs, de livres avec « Google Books »). Google propose l’alternatived’une recherche par annuaire (qui utilise DMoz qui est un annuaire contributif et bénévole).Yahoo : Moteur concurrent de Google (12% des requêtes dans le monde), il offre sensiblement la même qualité de réponselors des requêtes simples et un index presqu’aussi conséquent, mais est moins pertinent dans le cas d’une requête complexe.L’index est sensiblement de la même taille que Google.Yahoo propose l’alternative d’une recherche par annuaire.Bing, anciennement Live et Msn : copie de Google lancé par Microsoft en 2005 sous le nom Live. 8
    • PRESENTATION DES MOTEURS / Les différents typesLes moteurs alternatifs :Blackle (http://www.blackle.com/), basé sur l’index Google, propose une interface noire, qui économiserait l’énergie de notre ordinateuren watts. Des études contradictoires laissent à penser que cette économie d’énergie n’est réelle que par l’utilisation d’écrans cathodiques etnon sur des écrans LCD. Un compteur sur l’interface de recherche affiche un compteur de Watts économisées par heure.Doona.fr (http://www.doona.fr/), moteur français utilise l’index Exalead. Les revenus publicitaires générés par les recherchessontreversés à 100% à des associations humanitaires.Veosearch (http://www.veosearch.com/), moteur français, utilise l’index Yahoo. Les revenus publicitaires générés par les recherchessont reversés à 50% à des projets associatifs liés au développement durable. Il est possible de choisir les associations à qui on préfèredonner en paramétrant son compte.Ethicle (http://www.ethicle.com), quant à lui, plantent des arbres en fonction du nombre de recherches (index Yahoo).Les moteurs qui affichent des résultats innovants :Addict o matic (http://addictomatic.com/) affiche et synthétise les résultats sur une seul page sous forme de widgets, par catégories decontenus, comme dans les univers Netvibes. Chaque bloc peut être déplacé ou supprimé, pour obtenir une page personnalisée.Twingine (http://twingine.no/) affiche ses résultats dans une page divisée en deux, avec d’un côté les résultats du moteur Yahoo et del’autre l’affichage des résultats avec Google. Moteur idéal pour comparer les différences de référencement et de pertinence des résultats.Les moteurs spécialisés :Google actualités ou Shopping recherche les informations sur les pages web des journaux en ligne ou des produits à vendre.Paperblog, Wikio et LePost : portails d’informations publiées dans la blogosphère.123people : site en français. Organise les résultats de la recherche en différents domaines : photos, numéros de téléphone, mails, blog,biographie... 9
    • PRESENTATION DES MOTEURS / Google en position dominante R ES UME Google domine toujours le marché européen (90%). D’une part, le trafic de Google risque d’augmenter grâce au 62 millions d’utilisateurs de Google plus qui vont passer encore plus de temps sur Google et donc certainement impacter la provenance de trafic des sites visités. D’autre part, Facebook mériterait de figurer dans le classement, car avec le temps et les usages Facebook devient de plus en plus un vecteur de trafic pour les sites et donc un moteur de recherche à part entière.Source : At Internet (décembre 2011) 10
    • PRESENTATION DES MOTEURS / Ce qu’ils voient Etape 1 : L’analyse de la structure (contenus, urls, images, liens …) et exploration ou « Crawling » :Source : http://www.spider-simulator.com/fr/ R ES UME Les « spider » (robots) parcourent les pages du web en permanence, en suivant les liens hypertextes, à la manière dont cliquent les internautes. 11
    • PRESENTATION DES MOTEURS / Ce qu’ils fontEtape 2 : L’indexation des pages du site par les robots ou « Updating » :Lors de son passage, le spider enregistre le contenu de la page dans ses bases de données.C’est ainsi que les pages sont indexées et référencées.Etape 3 : Le classement des résultats par les robots ou « Rendering » :C’est l’affichage des résultats d’une requête (la page de résultats telle qu’elle apparaît sur votre écran).Le moteur de recherche affiche les résultats suivant un algorithme spécifique (formule mathématique).La performance de cet algorithme et la taille de la base de données font la pertinence de loutil de recherche.Le site le plus pertinent apparaît en premier.On estime qu’un site doit apparaitre dans les 2 premiers pages pour considérer que le référencement naturel aatteint un résultat satisfaisant. Cependant il est en réalité, fondamental d’être positionné sur la 1ère page, car 60% des internautes ne lisent pas la 2ème page de résultats. R ES UME Chaque outil de recherche utilise un algorithme différent, qui est susceptible de changer régulièrement. Les robots analysent des centaines de critères dans une page pour juger de sa pertinence par rapport à une requête. 12
    • PRESENTATION DES MOTEURS / Le cas particulier des annuairesLes moteurs alternatifs :L’inscription du site dans l’annuaire se fait manuellement, et suivant les annuaires il faut fournir un certain nombred’éléments parmi lesquels : le nom de domaine du site, un titre, un descriptif court et long avec un nombre decaractères définis, une ou plusieurs catégories, l’adresse html de la page de retour de lien …Exemple d’annuaires généralistes:Exemple d’annuaires thématiques :Dans la cuisine : http://annuaire.yagoort.org/rubrique-5-803.htmlDans l’immobilier : http://annuaire.yagoort.org/rubrique-5-713.htmlDans la vente de vêtements : http://www.rembourser.com/avis/mon-cuir,811.html R ES UME Les liens entrants (backlinks) vers le site améliorent l’indice de popularité (PageRank). Les spiders des moteurs de recherche considèrent les annuaires comme des sources fiables pour alimenter leurs bases de données. 13
    • LES CHIFFRES CLES 14
    • CHIFFRES CLES / Un usage massif des moteurs de rechercheLes outils de recherche constituent la première source d’utilisation d’Internet ! R ES UME 2) 90% des internautes utilisent les moteurs de recherche pour trouver un contenu. 3) Plus de 60% des internautes recherchent des expressions composées de plusieurs mots 15
    • CHIFFRES CLES / Ils représentent un trafic de qualitéPart du trafic en fonction des sources : Taux de visites entrantes en fonction des sources :Nombre de pages vues en fonction des sources : R ES UME 4) Les moteurs de recherche représentent en moyenne plus de 40 % du trafic d’un site. 6) 30 % des visiteurs qui vous ont trouvé via un moteur vont visiter le site. 8) Un visiteur venant par un moteur de recherche va en moyenne consulter au moins 5 pages de votre site.Source : At Internet 16
    • CHIFFRES CLES / Trafic en provenance des mobilesPour 9 visites générées sur un site web d’actualité français, 1 visite vient d’une version/application mobile R ES UME 3) Les actualités d’un site doivent absolument être relayées sur des versions mobiles … 4) … Car le succès de l’iPhone booste le trafic en provenance des mobiles. 5) 34% du trafic mobile en provenance de l’iPhone (06/11 source Comscore) contre 17% pour Android 17Source : At Internet
    • CHIFFRES CLES / Entrée en scène de l’iPad10 jours après sa sortie en France (28/05/2010) l’iPad réalisait déjà 3 visites sur 1000 en moyenne (sur lessites médias français) R ES UME 2) Les utilisateurs s’en servent plutôt pour un usage privé … 3) … Mais le nombre d’utilisateurs est en très forte hausse sur les sites médias. 4) 26% du trafic mobile en provenance de l’iPad (06/11 source Comscore) 18Source : At Internet
    • CHIFFRES CLES / Facebook source de traficPlus d’une visite sur 5 issues de sites affluents vient de FacebookEn octobre 2011, le site Facebook représente en moyenne 22,2% des visites des sites d’actualité françaisprovenant de sites affluents et le site Twitter 4,4%. Depuis mars 2011, ces réseaux sociaux tiennent une place deplus en plus importante en tant que source de trafic, enregistrant tous deux des progressions en parts de visites.Google +, lancé en juillet et ouvert au public depuis le 21 septembre, n’est pas encore dans la course avec desvisites encore anecdotiques en octobre 2011… R ES UME 3) Les contenus d’un site média doivent absolument être relayés sur Facebook … 4) … Car Facebook peut représenter jusqu’à 22% des visiteurs en provenance des sites affluents. 19Source : At Internet (Octobre 2011)
    • CHIFFRES CLES / Référencer sur les moteurs ses réductionsPlus d’une visite sur 5 issues de sites affluents vient de Facebook RES U ME Un achat sur 5 est déclenché par une réduction ! Selon une étude réalisée par la société de marketing en ligne Webloyalty France, les internautes ayant effectué des achats sur Internet au cours du dernier trimestre 2008 et du premier trimestre 2009 sont 62 % à avoir utilisé des réductions spécifiques pour plus dun achat sur cinq. REFERENCEZ VOS REDUCTIONS ! 20Source : Webloyalty
    • AVANTAGES& CONTRAINTES 21
    • Avantages & ContraintesLes principaux avantages :•Vecteur de trafic essentiel : 30 % du trafic global est représenté par le référencement ;•Accroître sa notoriété, être présent sur son territoire de marque ;•Pouvoir se différencier de ses concurrents ;•Générer un coût d’acquisition relativement faible (pas de transaction financière directe ouindirecte entre léditeur du site et le moteur de recherche) ;•Message non intrusif car non perçu comme publicitaire ;•Visibilité durable. Une fois indexées, les pages le restent et sont donc visibles, même si elles nesont pas bien positionnées dans les résultats de requêtes. 22
    • Avantages & ContraintesAnticiper les contraintes auxquelles vont être confrontées lesréférenceurs :•Des résultats longs à venir (comptez 2 mois entre le lancement d’uneprestation et les premiers résultats) ;•Des résultats parfois instables (les résultats sont tributaires desalgorithmes des moteurs de recherches) nécessitant un travail constantau niveau des optimisations ;•Obligation de présenter un vrai contenu pour obtenir despositionnements. Peut nécessiter d’importantes modifications sur le sitepour obtenir de meilleurs résultats ;•Certaines technologies très utilisées (comme le Flash), rendent plustechnique une prestation de référencement.•Le référencement ne répond pas à tous les besoins marketing. R ES UME Le référencement naturel concerne autant la technologie utilisée que l’organisation du site et son contenu. Pour améliorer son référencement, il faut prendre en compte de nombreux détails qui ont tous leur importance. C’est la combinaison de toutes ces améliorations qui mène à des résultats. Le référencement est un travail régulier qui porte ses fruits à moyen terme. 23
    • PRESENTATION DESDIFFERENTS METIERS 24
    • PRESENTATION DES DIFFERENTS METIERS / SEO & SEA Référencement naturel (SEO = Search Engine Optimization) et référencement payant (SEA = Search Engine Advertising) : Référencement Payant Le référencement est dit « Naturel » lorsqu’il Environ 30% du trafic des moteurs est•automatique : lesrègles d’affichage sont soumises au fonctionnement des robots. Le référencement est dit « Payant » lorsqu’il est conditionné aux enchères : les règles d’affichage sont soumises à l’achat de Référencement Naturel mots clés. Environ 70% du trafic des moteurs R ES UME 1) Le terme générique consacré est le Search Engine Marketing (SEM) 2) Le SEM est composé du référencement naturel par optimisation (SEO) et du référencement 25 payant par achat de visiteurs (SEA)
    • PRESENTATION DES DIFFERENTS METIERS / SEO & SEASpécificités :•Le SEA représente un complément idéal en attente de la montée en puissance du SEO. La miseen place des optimisations du site pour le référencement naturel nécessite plusieurs semaines etson impact sur le trafic également.•Il est donc stratégique de compenser cette inertie avec du SEA au début pour ensuiteéquilibrer au fur et à mesure. S EA S EO SEA = Référencement Payant SEO = Référencement Naturel Forces Forces + Publication immédiate / réactivité + Un coût marginal : ROI dans la durée + Contrôle total : visibilité « achetée » + Indexation des contenus (pages + liens) + Suivi et optimisation par mot-clé Faiblesses Faiblesses - Nécessite une optimisation constante - Chaque clic a un coût - Rendement à moyen-terme (+/- 3 mois) - Le marché détermine le coût (enchères) Facteurs clés de succès Facteurs clés de succès Maitrise des optimisations éditoriales Maitrise des mots-clés et accroches Maitrise des optimisations techniques Maitrise des coûts d’acquisition : ROI Dispositif pérenne sur le long terme Savoir-faire marketing/technique 26
    • METHODE D’AUDIT 27
    • METHODE D’AUDIT / Les points clés à auditer1) Popularité (http://www.visiref.com)3) Nombre de pages indexées ;5) Nombre de backlinks ;7) Erreurs au w3c ;9) Structure de la page d’accueil ;11) Analyse du code source de la page d’accueil ;13) Structure de l’arborescence ;15) Url rewriting ;17) Personnalisation dynamique des métas ;19) Page 404 customisée ;21) Versions alternatives (Flash, Vidéos, …) ;23) Fichiers sitemaps en XML ;25) Nuage de mots clés ;27) Footer ;29) Tracking. 28
    • METHODE D’AUDIT / Nombre de pages indexéesLa commande « site: » :•En analysant le nombre de pages indexées sur les différents moteurs de recherche, vous mesurez le nombre depages contenues par votre site, mais aussi•l’indexation de ces différentes pages par les moteurs de recherche. L’enjeux est d’arriver à indexer dans Google,100% des pages d’un site.•Le total obtenu est à mettre en rapport avec deux variables : le nombre de vrais contenus que vous avez et lenombre de pages indexées de vos concurrents. R ES UME Tapez la commande : site:http://www.votreadresse.com sur la page d’accueil de Google et Yahoo. 29
    • METHODE D’AUDIT / Nombre de backlinksLa commande « link: » :•Le nombre de liens externes ou « back links » enregistrés sur les moteurs de recherche constitueégalement•un indicateur important de la popularité de votre site : plus il y a de sites qui renvoient vers le vôtre, plus•ces sites sont de bonne qualité et reconnus par les moteurs de recherche, et plus votre site bénéficiera de•ces liens pour son positionnement.•Le nombre et la qualité des backlinks d’un site est un facteur conditionnant le Page Rank (indice de•popularité). Plus le Page Rank est important, plus votre site sera considéré comme légitime sur Google et•sera visité fréquemment par les robots indexant les pages (cet indicateur est de moins en moins utilisé).•Le volume de pages indexées ainsi que des liens hypertextes qui conduisent à votre site constituent des•indicateurs essentiels de la visibilité potentielle de votre site dans les résultats des moteurs de recherche.Quel outil utiliser ?•La commande « link:www.votresite.com » est obsolète sur Google car non mise à jour.•L’équivalent sur Yahoo « linkdomain:www.votresite.com » est souvent aléatoire.•Pour des résultats précis, utilisez le « Webmaster Tools » de Google qui vous donnera non seulement le•nombre de total de liens externes mais aussi le détail avec l’url de chaque backlink. R ES UME Aller dans « Webmaster tools » https://www.google.com/webmasters/tools => Rubrique « Liens » > « Pages avec des liens externes » 30
    • METHODE D’AUDIT / Mots clés obtenusVérifier directement sur les moteurs de recherche le positionnement obtenu :Il n’existe pas à ce jour une solution efficace pour lister systématiquement de façon exhaustive la liste des mots cléssur lesquels est positionné un site.• R ES UME Pour chaque mot, vérifier sur : www.google.fr www.bing.fr www.yahoo.fr 31
    • BEST PRACTICES 32
    • BEST PRATICES 1 / Analyser les tendances pour anticiper les usagesConnaître son positionnement, ses concurrents et sa cible avec Google Insight (outil gratuit) : RES U ME 1) Connaître les tendances en fonction du type de recherche (image, produit, actualités …) 3) Connaître les tendances de recherche en fonction des catégories (Automobile, santé, immobilier,…) 6) Connaître le trafic d’un site et son taux de transformation. 33http://www.google.com/insights/search/
    • BEST PRATICES 2 / Analyser son trafic pour exploiter l’audienceConsulter les 9 données communesà tous les sites4)Visites (nombre de visiteurs, visiteurs uniques,)5)Fidélité6)Pages (plus vues, pages d’entrée, pages de sortie)7)Provenance (Source, synthèse géographique)8)Mots et expressions clés9)Taux de rebond10)Temps passé sur le site11)Nombre moyen de pages vues par visites12)Résolutions d’écrans AST UCE Astuce pour Google Analytics : Aller dans Visiteurs > Vue d’ensemble Vous obtiendrez toutes les Informations utiles sur une seule et même page. 34
    • BEST PRATICES 2 / Analyser son trafic pour exploiter l’audienceAnalysez régulièrement les 5 données spécifiquesaux sites dynamiques4)Nombre de conversions par rapports aux objectifs fixés5)Taux de conversions6)Chemin de navigation vers l’objectif7)Abandons lors du processus de conversion8)Entonnoir de conversion AST UCE Paramétrer des objectifs dans Google Analytics : Aller dans Objectifs > Vue d’ensemble Vous obtiendrez les conversions liées aux objectifs définis. 35
    • BEST PRATICES 3 / Analyser de façon spécifique un site marchandAnalysez quotidiennementles 7 données spécifiques auxsites marchands4)Chiffre d’affaires5)Nombre de transactions6)Taux de transformation7)Panier moyen8)Nombre de produits achetés9)Ventilation des ventes parsource de trafic10)Coût d’une visite entraînantune vente A ST Paramétrer des objectifs dans Google Analytics : UCE Aller dans E-commerce > Vue d’ensemble et vous obtiendrez les ventes effectuées. Pour mesurer les résultats SEO contre SEA appliquez la formule suivante : SEO = [Nombre de visites organiques / nombre de pages indexées /] et [coût SEO / Nombre de visites organiques] SEA = [Coût annuel de la campagne / Nombre de visites achetées] Calculer ensuite une moyenne sur 2 années du coût de l’obtention d’un visiteur et pondérer par les taux de transformation. Cette formule vous permet de mesurer les différences de coût d’acquisition de trafic. Sur une étude menée auprès de 10 sites e-commerce qui réalisent plus d’un million d’euros de CA exclusivement en Ligne on a observé que le SEO est 3 fois moins cher et transforme mieux (environ 7% de plus). 36
    • BEST PRATICES 4 / Créer des balises métas pertinentesQu’est-ce que les balises méta ?Une balise Meta est un marqueur dans le code HTML noté : <meta> dont la fonction est daider lesmoteurs de recherche en donnant des indications sur un site internet. Ces marqueurs sontpositionnés entre les balises <head> et </head> du code HTML et doivent être placées en tête del’intégralité des pages d’un site.Bénéfices :6)Respecter les guidelines de Google (http://www.google.com/support/webmasters/bin/answer.py?hl=fr&answer=79812)7)Optimiser les réactions des moteurs (« all », « index, follow », « revisit-after », « noodp », …).8)Personnaliser chaque page pour justifier et obtenir son indexation par les moteurs derecherche (http://www.google.com/support/webmasters/bin/answer.py?answer=35264) ACT IO NS A FAIR ⇒ Personnalisation dynamique des balises. E ⇒ Ré encodage des caractères saisis dans le cms pour les injecter dans les balises titres et description. ⇒ Module de gestion dans l’interface d’administration pour que le client soit autonome dans les mises à jour. 37
    • BEST PRATICES 4 / Choix d’une structure de balises adaptéeBalises pour une page générique : Balises pour une page produit :<html> <html><head> <head><title>Emile Garcin : Revue de presse</title> <title> Emile Garcin Immobilier : Appartement de 2 pièces à Paris 7ème -<META NAME="description" content="Revue de presse pour Emile Garcin Quais de Seine/Invalides - vente </title> Immobilier, le spécialiste de limmobilier de prestige."> <META NAME="description" content="Situé au 2ème étage avec<META NAME="keywords" content="Emile Garcin, Emile Garcin ascenseur dun bel immeuble Art Déco 1930, un appartement de 3 Immobilier, Immobilier, Revue de presse, Magazines Immobilier de pièces dune surface de 52m². Il se compose dune entrée, dun prestige, Figaro, Herald Tribunes,…"> double séjour, dune chambre, et dune salle de bains avec WC et cave. Idéal pour investisseurs."><meta name="robots" content="all"/><meta name="robots" content="index, follow"/> <META NAME="keywords" content=""> <meta name="robots" content="all"/><meta name=“googlebot" content=“NOODP"/> <meta name="robots" content="index, follow"/><meta http-equiv="Pragma" content="no-cache" /> <meta name=“googlebot" content=“NOODP"/><meta name="revisit-after" content="2 days"/> <meta http-equiv="Pragma" content="no-cache" /><meta name="identifier-url" content="http://www.emilegarcin.com"/><meta name="copyright" content=“Emile Garcin"/> <meta name="revisit-after" content="2 days"/> <meta name="identifier-url" content="http://www.emilegarcin.com"/><meta name="reply-to" content="contacts@emilegarcin.com"/> <meta name="copyright" content=“Emile Garcin"/><meta name="author" content=”Agence web Modedemploi"/> <meta name="reply-to" content="contacts@emilegarcin.com"/><meta name="publisher" content="Agence web Modedemploi"/> <meta name="author" content="Agence web Modedemploi"/><meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=utf-8" /> <meta name="publisher" content="Agence web Modedemploi"/> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=utf-8" />Règle de gestion : Règle de gestion :Balise titre : Emile Garcin : {rubrique et/ou critères de l’url} {contenu visité} Balise titre : Emile Garcin Immobilier : {rubrique} {bien visité} - {modèle économique}Balise description : description du contenu la page Balise description : {contenu en base de données de la fiche du bien sans les balises html} 38
    • BEST PRATICES 5 / Rédiger de balises pertinentes (Google Insight) 1) Choix des variables d’environnement (période, secteur, Pays, …). 2) Analyse des mots et expressions clés. 3) Analyse de la volumétrie. 3) Analyse des zones cibles. 39
    • BEST PRATICES 6 / Connaître son marché (Google Trends) 1) Analyse de tendance. 2) Analyse des concurrents positionnés. 3) Analyse des concurrents visités. 40
    • BEST PRATICES 7 / Personnalisation dynamique des balises en frontLe titre de chaque page s’affiche dans le navigateur. Les balises titre, description et mots clés récupèrent les contenus en base. ACT IO NS A FAIR E ⇒ Traitement et encodage des caractères saisis dans le cms pour les injecter dans les balises titres et description. 41
    • BEST PRATICES 7 / Personnalisation dynamique des balises en middle FONCTIONNALITES MODEDEMPLOI ⇒Nous avons développé un module qui permet d’éditer dynamiquement un plan complet de toute l’aborescence d’un site Internet. ⇒Pour chaque page, depuis l’interface d’administration, le client peut en toute autonomie personnaliser les balises titre, description et mots clés. ⇒Depuis l’administration, le client ou le référenceur peuvent librement enrichir le contenu des 3 balises avec le choix parmi 2 règles de gestion. L’utilisation du « et » permet d’ajouter le contenu saisi à la balise. L’utilisation du « ou » permet de remplacer le contenu de la balise issu de la base de donnée par celui saisi dans le champ. 42
    • BEST PRATICES 8 / Créer des adresses explicites avec l’Url RewritingQu’est-ce que l’url rewriting ?LURL-Rewriting ou ré écriture durl est une technique appliquée aux sites à contenu dynamique qui consiste àtransformer une URL visiblement dynamique de la forme http://agence-modedemploi.com/site.php?page=3en une URL apparemment statique de la formehttp://agence-modedemploi.com/site/agence/3/Références.Bénéfices :8)Respecter les guidelines de Google (http://www.google.com/support/webmasters/bin/answer.py?answer=76329)9)Ce changement de syntaxe de nom de page facilite le travail des moteurs quant à l’indexation de toutes lespages du site.10)Permet de référencer directement des landings pages.11)Augmente le nombre de pages indexées dans les moteurs. ACT IO NS A FAIR E• ⇒Paramétrage du serveur web lorsque la technologie le permet de façon native (.Net et Php 5). ⇒Développement sur mesure sur les anciens langages (.Asp et anciennes versions de Php). ⇒Programmation spécifique (technologie du #) pour les sites en Flash pour transformer chaque page en scène. 43
    • BEST PRATICES 8 / Exemple de résultats avant/après Url RewritingSur le Blog de Microsoft : 4 pages indexées dans Google (sans Url Plus de 900 pages indexées dans Google après utilisation deRewriting) l’Url Rewriting E XE MPL E ⇒ 225 % d’augmentation sur le nombre de pages indexées une fois la technologie déployée. 44
    • BEST PRATICES 8 / Impact de l’Url Rewriting sur le taux de rebondL’internaute qui cherche une télécommande de marque Adeunis L’internaute qui cherche un modèle ARF de marque Adeunisarrive directement sur tout le catalogue Adeunis. arrive directement sur la fiche produit. B EN EFIC ES ⇒ Maximiser l’indexation des landing page pour diminuer le taux de rebond. ⇒ Economiser un clic (Fondamental pour un site e-commerce). 45
    • BEST PRATICES 8 / Impact de l’Url Rewriting pour diminuer le nombre de clics 1) L’internaute cherche une télécommande de marque adeunis 2) La balise titre du site marchand comprend la marque saisie par l’internaute 3) La 1ère page proposée est une landing page qui va amener l’internaute sur l’intégralité du catalogue « Adeunis » 4) La 2ème page proposée est une landing page qui va amener l’internaute directement sur une télécommande de marque « Adeunis » 46
    • BEST PRATICES 8 / Créer de l’Url Rewriting en FlashL’internaute qui cherche une promotion sur une « tondeuse Il faut mettre en place une technologie spécifique pour l’url rewritinghonda » arrive directement sur une landing page, même si le en Flash (#).site est réalisé 100% Flash. TEC HNO LO GIE ⇒Utilisation d’une technologie spécifique pour les sites Flash qui permet une navigation par scène. 47
    • BEST PRATICES 8 / Note technique sur l’Url RewritingSyntaxe idéale :http://site.com/arborescence/sous-repertoire/intitule-rubrique/intitule-pageSéparateur :Utiliser des tirets pour séparer les mots plutôt que des underscore.Source : http://www.google.com/support/webmasters/bin/answer.py?answer=76329Blog ou actualités :Embarquer devant lintitulé la date http://site.com/arborescence/date/intitule-rubriqueEt ajouter des chiffres dans l’url (pour être mieux indexé dans Google et Bing). 48
    • BEST PRATICES 9 / Le « Linkbuilding » ou l’art de créer des backlinksComment créer des backlinks ?•Un backlink est un lien hypertexte vers une page d’un site. Pour augmenter la popularité d’une pageun échange de liens réciproque profond est une astuce utile mais très fastidieuse.•La plupart des sites ont des liens réciproques avec des annuaires.•Hors, à ce jour il existe une alternative beaucoup plus intéressante et non exploitée à notreconnaissance.•Il serait intéressant de tester une technique dynamique qui consiste à créer des liens réciproquesavec les pages de réponses des moteurs de recherche. Si Google à indexer 100 pages d’un site,c’est qu’il compte 10 pages (de 10 liens) vers lesquels il peut être opportun de créer un échange.•En résumé, il est possible de créer des backlinks réciproques profonds avec tous les moteurs derecherche. 49
    • BEST PRATICES 10 / Créer un fichier sitemap optimiséQu’est-ce qu’un sitemap ?Le fichier sitemap.xml est destiné aux moteurs de recherche qui visitent votre site internet.Ce fichier récapitule toutes les URL des pages de votre site internet présentes dans le fichier Sitemap.xml et évitel’oubli de certaines pages pour les moteurs de recherche. Le fichier est construit en langage XML.Bénéfices :5)Respecter les guidelines de Google (http://www.google.com/support/webmasters/bin/answer.py?hl=fr&answer=34609)6)Indexer chaque page du plan du site.3) Bénéficier d’un sitemap spécifique pour les contenus médias tels que les vidéos et les sites mobiles (http://www.google.com/support/webmasters/bin/topic.py?hl=fr&topic=20986° ACT IO NS A FAIR E• ⇒Génération dynamique des fichiers sitemap.xml. ⇒Génération dynamique des fichiers xml spécifiques pour les vidéos et sites mobiles. ⇒Passerelle entre les interfaces d’administration et les fichiers sitemap.xml afin que chaque mise à jour dans l’interface d’administration mette à jour le fichier xml et prévienne Google. 50
    • BEST PRATICES 11 / Optimiser sa fiche produitStructurer le code des contenus textes :Utiliser les balises H1 et suivantes (H2, H3, …) pour hiérarchiser les contenus par importance.Eviter certaines expressions comme « cliquer ici » ou « pour en savoir plus ».Multiplier l’indexation des fiches produits :Cette technologie est employée pour créer d’autres contenus (lexique/glossaire) ou d’autres versions descontenus (pages produits, version imprimable, export pdf, langue, forwardable, …). Générée dans un format différent,chaque occurrence sera considérée comme unique par les moteurs de recherche.Il est légalement au moins possible de multiplier l’indexation d’une fiche produit par 6 : page normale,commentaires clients, version langue, version imprimable, version pdf, version à forwarder.Création de contenus alternatifs :Génération dune version "print" / Génération dune version "pdf »Génération dune version "forward" / Share it / Ajout de commentaires / Ajout de votesGénération dune version "langue" / Création dun lexique administrableRéplication des contenus dynamiques sur twitter avec des backlinks / Réplication des contenus dynamiques sur unblog avec des backlinks.Module dynamique permettant de générer une version html dun site Flash pour les robots 51
    • BEST PRATICES 11 / Optimiser sa fiche produit (suite)Indexer les produits dans les annuaires (gratuits et payants) et sites spécialisés :Google shopping : http://www.google.com/productsLive Products : http://products.live.com/Kelkoo : www.kelkoo.frLeGuide : www.leguide.com & www.leguide.netMonsieurPrix : www.monsieurprix.comAcheter Moins Cher : www.acheter-moins-cher.comIcomparateur : www.i-comparateur.comWebMarchand : www.webmarchand.comCréer des portes d’entrées :Mettre en place un dispositif de « sous domaines » qui pointe directement sur la fiche produit :http://produit.bip-et-telecommandes.com/ qui pointe vers les produits d’une seule et même marquepar exemple.Pousser les contenus sur d’autres supports tels que Facebook ou sur un blog qui par définition esttoujours bien indexé. 52
    • BEST PRATICES 12 / Indexer ses imagesDonner des noms explicites à chaque image d’un produit :[désignation]-[marque]-[référence unique]-[achat].jpgLa raison : une des nouvelles tendances observées est la recherche image qui est fortementencouragée par les moteurs de recherche. 53
    • BEST PRATICES 12 / Indexer ses images (suite) 1) L’internaute cherche un bip de marque adeunis 2) Les premières images proposées sont issues du catalogue de notre site marchand. 3) 4 % d’augmentation trafic du site en provenance d’une recherche image sur ce site. 54
    • BEST PRATICES 13 / Soigner son moteur de recherche interneDévelopper un moteur de recherche suggestif par auto complétion :•Les moteurs de recherches ont connu plusieurs générations : recherche sémantique, pondération des résultats,auto complétion.•La dernière génération, avec un développement sur mesure, permet d’une part, de récupérer les recherchesfructueuses pour créer des « landings pages ».•Chaque recherche génère une alerte e-mail qui sollicite une création de « landing page » de façon manuelle.•Si l’administrateur du site autorise la création de la landing page alors la page est dynamiquement générée à laracine du serveur.•D’autre part, on récupère les recherches infructueuses pour créer nouveaux contenus.•Chaque recherche infructueuse doit être étudiée afin de créer éventuellement le contenu correspondant sur le site.•Ainsi, non seulement chaque recherche des internautes permet de créer du contenu, mais l’administrateur du sitepeut se servir du moteur de recherche pour créer des nouvelles landing pages à la volée.•Une autre technique, plus limite, consisterait à placer des cookies sur les postes des internautes visiteurs de façonà orienter la personnalisation des moteurs comme Google. 55
    • BEST PRATICES 13 / Soigner son moteur de recherche interne 1) L’internaute effectue une recherche interne dans le moteur de recherche du site 2) Le site lui suggère du contenu en fonction de 3 variables : mots clés, tag et referrer 3) Chaque recherche effectuée par l’internaute est stockée par le cybervendeur 56
    • BEST PRATICES 14 / Exploiter les pages 404 et 301Optimiser la page d’erreur de type « 404 » :L’optimisation correcte d’une page 404 peut avoir un triple effet bénéfique :⇒d’une part, les liens tronqués ne conduiront plus à une erreur (ce qui empêchera Google de les supprimer) ;⇒d’autre part, on peut profiter de cette page pour offrir à l’internaute une fonction de type « user friendly » qui embarquerait unmessage à destination de l’internaute (ce contenu n’existe plus) ;⇒Enfin cette page peut-être spécialement utilisée pour booster le référencement en y embarquant un plan dynamique dusite (sous forme de Google Site Map) obligeant ainsi Google, pour chaque lien tronqué à revisiter tout le site.Dans le cadre d’un site déjà existant, il faut créer une « redirection 301 » pour ne pas perdre les bénéfices duréférencement actuel :Lorsque le site existe déjà, l’optimisation correcte implique la mise en place d’une redirection de type 301.Concrètement il faut commencer par indexer, dans un fichier Excel par exemple, la liste exhaustive des pages de votre site quisont déjà indexées.Ensuite, le référenceur doit mettre en place une table de concordance pour que chaque ancienne page indexée conduisel’internaute vers la nouvelle page correspondante.Cette technique présente un double intérêt :⇒Ne pas perdre les anciens contenus indexés (les liens tronqués sont supprimés par les moteurs de recherche).⇒Augmenter de façon significative les portes d’entrées vers un seul et même contenu (ancienne page, nouvelle page). 57
    • BEST PRATICES 14 / Exploiter les pages 404 et 301 (suite) 1) L’internaute ou le moteur arrive sur une page ou un lien qui n’existe plus et on lui affiche un plan du site 2) L’analyse de Google Analytics montre généralement un trafic important de la page d’erreur les deux premiers mois consécutifs à une refonte de site. 58
    • BEST PRATICES 15 / Créer un nuage de mots clésLe nuage de mots clés pourquoi ?3)Favorise l’ajout de contenus dynamique et son indexation,5)Permet de pousser du contenu,7)Répond à un nouvelle tendance de navigation des internautes.Le nuage de mots clés comment ?12)Contenu 1 : mots tagués par l’administrateur du site,14)Contenu 2 : mots aléatoirement issus de la base de données du site,16)Contenu 3 : referrer de l’internaute. 59
    • BEST PRATICES 16 / Créer un footer utileLe footer pourquoi ?3)Favorise l’ajout de mots et expressions clés et leurs indexations,5)Permet de pousser du contenu,7)Répond à un nouvelle tendance de navigation des internautes.Le footer comment ?12)Contenu 1 : navigation accessoire (marque, produit le plus vendu),14)Contenu 2 : navigation par catégorie (reprendre la nomenclature), 60
    • BEST PRATICES 16 / Créer un footer utile (suite) Partie haute (50%) Partie basse (50%) CON S TAT Le footer est devenu un élément primordial dans le référencement d’un site marchand. 61
    • BEST PRATICES 17 / Mobile Search OptimizationLes optimisations spécifiques pour tirer parti desmobiles dans une stratégie de référencementnaturel :•Version optimisée pour les mobiles•Sitemap dédié à Google Mobile•Application iPhone publiée sur App Store Application•iPad publiée sur App Store•Autre application RES UME Créer des optimisations spécifiques pour les périphériques mobiles. 62
    • BEST PRATICES 18 / Google Map Search Optimization RES UME Créer des optimisations spécifiques pour se référencer de façon locale en indexant ses 63 Coordonnées (Google Map, Foursquare).
    • BEST PRATICES 19 / Social Search OptimizationLes optimisations spécifiques pour tirer parti des Réseaux Sociaux dansune stratégie de référencement naturel :•Affichage du lien Facebook•Affichage du nombre de Fans Facebook•Affichage du lien Twitter•Affichage du nombre de Followers•Insertion dune Facebook Box•Récupération des contenus Facebook•Affichage des Tweets•Trackback des Tweets•Web service "Jaime" (Facebook)•Web service "+1" (Google+)•Web service "Tweeter" (Twitter)•Web service de partage•Affichage des contenus sur une page Google Plus•Affichage des contenus sur une page LinkedIn/Viadeo•Url dédiée au social•Création et indexation des profils publics des membres•Facebook connect•Facebook commentaires•Créer du contenu régulier pour être affiché dans les résultats de la rechercheFacebook•Utiliser les hashtags (#Modedemploi) sur son site et sur Twitter•Créer des notifications depuis Foursquare RES UME Les plates-formes sociales vont devenir des vrais outils de recherche dans l’avenir. 64
    • BEST PRATICES 20 / Live Search OptimizationEn réponse à « Google Instant » (ou « Google Inside Search ») :La recherche en temps réel affiche des résultats au fur et à mesureque l’internaute tape sa recherche.Selon Google, le but est de faire gagner du temps à ses utilisateurs.Cet outil ne fonctionne que lorsqu’on est connecté à son compteGoogle et donc que les résultats sont personnalisés selon l’historiquede navigation de chacun.Bénéfices : recherche plus rapide (gain de 2 à 5 secondes),prédictions intelligentes, résultats instantanés.Il faut créer du Live Content Indexation :11)Systématiquement dater ses contenus ;13)Créer du live (conférences live) pour sortir en tête de liste sur uneproblématique. Retransmettre par exemple une conférence via unetechnologie de live streaming pour que Google indexe le titre et lesproblématiques abordées et délivre le contenu en réponseimmédiate pendant la plage horaire concernée. RES UME Depuis que Google indexe les Tweets (2009) le live content indexation est devenu stratégique. 65
    • MERCI DE VOTRE ATTENTION 66
    • QUESTIONS &REPONSES 67
    • 68AC2L Communication / Modedemploi / It’s a Good Day 8 rue des Champs 92600 Asnières Sur Seine / TÉL : 01 41 34 06 40 / FAX : 01 41 34 06 49