Valorisation des déchets de mangue : le Biogaz

  • 1,566 views
Uploaded on

Contribution WUR & ACFED …

Contribution WUR & ACFED
Valorisation des déchets de mangue

Le Biogaz

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,566
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
17

Actions

Shares
Downloads
25
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Atelier Multi-acteurs de définition des questions de recherche « Valorisation non alimentaire des déchets de mangues » Contribution WUR & ACFED Valorisation des déchets de mangue Le Biogaz Rob Bakker et Mathieu BRIARD Dakar, 11, 12, 13 et 14 mars 2013 ACFED
  • 2. Quelques données quantitatives● Biogaz = combinaison de méthane (gaz combustible), dioxyde de carbone et autres gaz● Concentration biogaz : 55-65% méthane (CH4)● En terme d’énergie, 1 M3 de biogaz contient 6KWh d’énergie équivalent à 0,5 L de gasoil● Rendement du Biogaz dépends du type de matériel Fumier de vache : 0.04 m3/kg Fumier de porcs : 0.06 m3/kg Fumier de volaille : 0.08 m3/kg Fruit et autres plantes : très variable ACFED
  • 3. Production de Biogaz issue de déchets/résidus alimentairesBiogaz peut être produit à partir de n’importe quelle matièrevégétaleProcédé de production du biogaz = fermentation anaérobieTechnologie disponible de très petite échelle à très grandeéchelleUtilisation du biogaz dépend de la typologie- Niveau exploitation familiale : cuisine et éclairage- Niveau village : cuisine, éclairage, électricité, chaleur- Niveau industrie : cuisine, électricité, chaleurCouramment, les déchets alimentaires peuvent être associésavec d’autres biomasses telles que le fumier bovin, volaille ACFED
  • 4. Potentiel de biogaz des résidus demanguesConditions dépendent du ratio carbone/azote (C:N)- idéalement, pour la digestion C/N varie entre 25/1 à 30/1• épluchures de mangues C/N = 36/1 à 47/1• noyau de mangue: C/N = très élevé– supérieur à 130/1Conclusion: • Les épluchures de mangues peuvent être co-digérée avec le fumier • Les noyaux et les amendons de mangues sont plus favorable pour la production de briquette (difficile à digérer) • Tourteau de mangue : idem noyau et amendons ACFED
  • 5. L’effluantÀ côté du Biogaz, un résidu solide est produit,généralement appelé effluant : • ceci est la matière organique stable qui peut être facilement utilisée comme compost • Des études complémentaires pourraient être conduites sur la valeur nutritive de l’effluant ACFED
  • 6. Analyse FFOC de la production de Biogaz àpartir des déchets de mangues en AfriqueFORCES ● Technologie simple et utilisable à petite échelle ● Faible coût de main d’œuvre et faible coût de la technologie ● Épluchure facilement décomposableFAIBLESSES ● Les noyau de mangues sont difficile à digérer (le broyage en amont peut il être une solution) ● Saisonnalité des mangues donc les résidus non disponibles toute l’annéeOPPORTUNITES ● Réduction de l’utilisation d’électricité et d’utilisation du bois de chauffe ● Réduction de la mouche du fruit CONTRAINTES ● Existence d’autres énergie alternatives ACFED
  • 7. Recommandations pour le Biogaz• Au niveau exploitation familiale ou village : les résidus de mangues en particulier les épluchures peuvent être utilisées en addition au fumier animal• Au niveau de l’industrie de transformation : l’utilisation des déchets permet la réduction des déchets et la production d’énergie ACFED
  • 8. Atelier Multi-acteurs de définition des questions de recherche « Valorisation non alimentaire des déchets de mangues » Contribution WUR & ACFED Valorisation des déchets de mangue Les Briquettes Rob Bakker et Mathieu BRIARD Dakar, 11, 12, 13 et 14 mars 2013 ACFED
  • 9. Briquette issus des résidus de manguesPrincipal application : combustion ● Exploitation familiale/ village : cuisine ● Petites industries: co-generateur chaleur et électricité ● Exportation pour des larges volumesLe potentiel dépends : ● De l’humidité, de l’énergie de la briquette ● La densité de la briquette ● Composition chimique (fumée) ● Pré traitements nécessaire : concentration, agglomération ACFED
  • 10. Analyse FFOC des briquettes de résidus demanguesFORCES ● Faible coûtFAIBLESSES ● Haute humidité ● Nécessité une concentration (briquette, palette) ● Disponibilité saisonnièreOPPORTUNITES ● Utilisable en substitue du bois de chauffeCONTRAINTES ● Compétition avec d’autres sources d’énergie ACFED
  • 11. Exemple de production de briquette à partir de résidu ACFED
  • 12. Atelier Multi-acteurs de définition des questions de recherche « Valorisation non alimentaire des déchets de mangues » Contribution Olvea Burkina Faso : Les briquettes à base de tourteau de karité Dakar, 11, 12, 13 et 14 mars 2013
  • 13. Olvea BF et le karité Les filières durables et biologiques (certifiées Bio et UEBT)Diagnostic, échange et discussion avec l’Organisation de ProducteursContractualisation participative, base d’un partenariat durablePrésence régulière sur le terrain et les zones de productionFormations adaptées dispensées directement aux femmes productricesContrôle qualité interne maîtrisé (du fruit au beurre)Intégration de l’ensemble des étapes de transformation (du fruitau beurre) dans le pays de production
  • 14. La valorisation du tourteau de karité (1/3)Le process de transformation de beurre de karité d’Olvea BF utilisé sur sonsite de Bobo-Dioulasso est la pression mécanique. Ce process entrainel’obtention d’un sous-produit appelé « tourteau de karité »
  • 15. La valorisation du tourteau de karité (2/3)Pouvoir énergétique équivalent au bois (entre 400 et 500Kcal/100g)Plusieurs utilisations possibles et éprouvées : combustible(industriel, artisanal, domestique), couvert végétal.Possibilité de valorisation (sous forme brute ou transformée) au seinde la filière karité : ● En amont en substitut au bois de chauffe lors de l’ébouillantage des amandes ● Sur le site de transformation industrielle d’Olvéa BF production de vapeur : opérationnel depuis 2008 production d’électricité (micro-cogénération) : en réflexion
  • 16. La valorisation du tourteau de karité (3/3)Tourteau brut = entre 10 et 15 FCFA/kg (selon quantité)Bois de chauffe = entre 22 et 32 FCFA/kg (gros et détail)(prix sur la ville de Bobo-Dsso)Contrainte de valorisation (en substitut combustible dans et horsfilière karité) : ● Méconnaissance d’un nouveau produit ● Difficulté au changement de pratique (habitude à la consommation de bois, dégagement de fumée par les briquettes…) ● Fort présence du secteur informel dans la vente/distribution du bois de chauffe ● Prix de vente du bois en gros concurrentiel ● Coût de distribution élevé(Source : Olvea BF, Etude sur le potentiel de marché des briquettes de tourteau dekarité comme combustible de substitution du bois de feu à Bobo-Dioulasso. UCAO-Olvea BF. Mars 2013)