Your SlideShare is downloading. ×
0
Synthese jour 1
Synthese jour 1
Synthese jour 1
Synthese jour 1
Synthese jour 1
Synthese jour 1
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Synthese jour 1

798

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
798
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
17
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. I. ENSEIGNEMENTS TIRESII. POINTS FAIBLESIII.CONCLUSION Amadou DIAKHATE & Sidy GUEYE
  • 2. I. ENSEIGNEMENTS TIRES1. L’existence bien avant 2009 d’une Plateforme pour les partenariats Africains et Européens dans le domaine de la recherche et du développement agronomique (OP, OSC, IR&E, PRIVE et les RP ) in fine PAEPARD.2. La coordination du projet est facilitée par lorganisation des activités en 7 «work packages» dont chacun est co-géré par un partenaire africain et européen:  WP1 la mobilisation des acteurs européens  WP2 mobiliser les parties prenantes africaines  WP3 Information et de Communication  WP4 renforcement des capacités  WP5 Partenariats innovants  WP6 plaidoyer  WP7 Gestion et coordination3. Le PAEPARD est coordonné par le Forum pour la Recherche Agricole en Afrique (FARA), en collaboration avec Agrinatura, un consortium dorganismes de recherche et déducation en Europe. Linitiative est soutenue par lUnion européenne à travers son Programme thématique de sécurité alimentaire.10. Le focus constant mis sur la valorisation non alimentaire des dérivés de la mangue11. Les efforts soutenus par le Burkina dans le domaine de la valorisation non alimentaire des dérivés de la mangue
  • 3. ENSEIGNEMENTS (suite)4. Quelques réalisations: Consultations internes (sectorielles) multi acteurs pour la création de partenariats autour de concept notes de recherche fédérateurs Formation de facilitateurs d’innovation agricole Tenue d’un atelier régional à Dakar (11 – 14 mars 2013) avec l’implication de tous les acteurs sur la valorisation non alimentaire des déchets de mangue. Forte implication du COLEACP et du ROPPA dans la mise en œuvre du processus de valorisation non alimentaire des déchets de mangue Etude documentaire Enquête dans trois pays africains de l’ouest pour consolidation plan régional avec étude complémentaire en Europe suivi d’une pré analyse économique au Burkina sur les initiatives de transformation mangue5. Défis : Créations des plateformes / consortia pour la mise en œuvre d’une recherche efficace Articuler les besoins des acteurs non chercheurs dans le plan d’actions Les opportunités de financement qui deviennent de plus en plus rares PAEPARD 3 Continuer à appuyer les dix neuf consortia existants et appuyer la création de nouveaux consortia6. Autres acteurs identifiés dans le financement de la recherche au niveau de la filière mangue Conseil Ouest et Centre africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF ) avec la mise en œuvre d’un projet de lutte contre la mouche des fruits
  • 4. ROPPA : Partie prenante du programme PAEPARD - représentation des op à tous lesniveaux7. Une étude régionale Afrique de l’ouest sur la filière mangue a fait ressortir entre autres recommandations : La mise en place de partenariats équilibrés publics privés autour de projet de recherche La valorisation d’un large spectre de variétés et zones agro écologiques pour une offre disponible dans le temps Le renforcement de l’Investissement dans la recherche Le renforcement de capacités des acteurs à la base et l’acquisition d’équipements L’analyse de la faisabilité économique préalable de débouchés La communication vers populations pour adhésion aux initiatives de valorisation non alimentaire des produits dérivés8. Des travaux de groupe pays ont fait ressortir des propositions de valorisation de la mangue dans les domaines de l’Energie, la Fertilisation , Bio méthanisation et en aliment de bétail9. Les expériences de la SNV Burkina, Briqueterie, GEBANA AFRIQUE, de réalisation d’un bio digesteur industriel à partir des déchets de manioc, OPPORTUNITES ET STRATEGIES DE VALORISATION DES DECHETS DE MANGUES EN ALIMENTATION ANIMALE (EISMV), Valorisation des déchets de mangue dans l’alimentation des porcs du Burkina ont fait l’objet d’un large partage.10. Le questionnement sur la faisabilité économique, la faisabilité technique, sur la mangue elle-même et sur l’intégration des autres interventions
  • 5. II. POINTS FAIBLES Pourquoi attendre une deuxième phase pour une forte implication des acteurs principaux que sont les producteurs Le PAEPARD apparait comme un mariage forcé : Chercheurs européens non motivés par une recherche non publiée dans de grands magazines La recherche est faite sur quatre années pour déboucher sur quelque chose de solide alors que les producteurs veulent des actions immédiates L’union européenne pense avoir financé beaucoup de recherches africaines qui finissent dans les tiroirs des universitaires 90 % de la recherche africaine est financée par les partenaires extérieurs Dans les travaux de groupe il était recommandé à notre sens de faire une hiérarchisation des questions et de construire des partenariats autour des thématiques de recherche proposées, ce qui ne semble pas être le cas. Le rythme des présentations déroulées par Mathieu, présentation très riche mais déroulées à une vitesse astronomique.
  • 6. III. CONCLUSION Le projet est très pertinent et comme tel bénéficie de tout le soutien des OP en ce sens qu’il vise à terme la valorisation non alimentaire des dérivés de la mangue à travers des alternatives de recherche bien éprouvées. Les OP sont apparus comme des acteurs importants et comme tels ils sont appuyés pour développer de la recherche au profit des acteurs paysans : Les OP ont aujourd’hui la capacité de gérer un partenariat multi acteurs et d’encadrer de la recherche. La dimension environnementale et écologique a retenu toute notre attention dans la mesure où les initiatives conduites sous la gouverne des OP sont résolument préservatrices de l’environnement et des écosystèmes. La création d’emplois en milieu rural, L’allégement des travaux ménagers

×