L'Appel du Coq - Décembre 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
618
On Slideshare
618
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
3
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Editorial INFORMATION - MOBILISATION - ACTION Depuis 18 mois maintenant, alors que ce Gouvernement ne cesse d’ assommer les Français de taxes et impôts de toutes sortes, les mauvaises nouvelles en matière d’économie s’accumulent. Avec mes collègues Sénateurs, nous combattons cette politique néfaste telle que les rythmes scolaires imposés sans aucune concertation et contre l’avis des enseignants, des parents d’élèves et des élus.Mais cette situation nous motive et nous impose de nous battre pour la reconquête de nos territoires. Je fais confiance à tous nos militants pour être sur le terrain, dans leur commune, comme ils le font déjà depuis plusieurs mois. Je pense bien sûr à notre ville de Perpignan et je sais que grâce à vous la victoire sera au bout du chemin. Bien chaleureusement à vous François Calvet Président de l’UMP 66 - Sénateur maire Du Soler Chers Amis, Dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit. Ce nouvel outil de communication – que de nombreux militants appelaient de leurs vœux – vous permettra de suivre l’actualité et vous apportera de précieux arguments pour défendre nos valeurs et notre programme, dans la perspective des échéances électorales qui nous attendent. Ce journal a été conçu pour vous et je sais pouvoir compter sur votre lecture assidue. Bien sincèrement. Daniel MACH. Secrétaire départemental UMP 66 -Maire de Pollestres Agir au quotidien pour la sécurité de nos concitoyens" L'insécurité ressentie est malheureusement confirmée par une augmentation des atteintes volontaires à l'intégrité physique de +8,7 % entre 2012 et 2013 dans les PO. La politique menée par la Garde des Sceaux, Madame Christiane TAUBIRA, est particulièrement laxiste envers les délinquants : - suppression des lois sur la récidive - non incarcération des condamnés à moins de 5 ans de prison ferme Les conséquences sont terribles pour nos concitoyens et cela renforce le sentiment d'impunité. Les efforts important de la municipalité de Jean Marc PUJOL en matière de sécurité avec le recrutement de policiers municipaux supplémentaires et une large mise en place de la vidéo-protection ne seront couronnés de succès qu'avec l'implication de l'Etat et des moyens supplémentaires accordés à la Police Nationale. Par ailleurs c’est la ville dans son ensemble qui devrait être classée en Zone Sécurité Prioritaire afin d’obtenir plus de moyens et plus d’aides de la part de l’Etat qui doit ainsi prendre ses responsabilités. Quant aux Gendarmes qui assurent la sécurité des zones rurales, le budget qui leur est alloué sera imputé de 9% (disposition prévue au budget pour 2014). Cela implique moins de présence sur le terrain et à terme moins d'hommes déployés dans les brigades. Les zones rurales sont ainsi les grandes sacrifiées de la politique de défense de François HOLLANDE. La sécurité des français devrait être l'une des priorités de l'Etat, malheureusement c'est loin d'être le cas et je le déplore avec mes collègues de l'UMP en tentant de faire entendre raison à ce gouvernement complètement déconnecté de la réalité. 1
  • 2. Impôts et surtaxes IMPÔTS : TROP, C'EST TROP Mais de qui se moque-t-on ? En 2013, le premier Ministre promettait que 9 Français sur 10 seraient épargnés par les hausses d'impôts. Et pourtant : + de 800 000 foyers ont fait une déclaration alors qu'ils étaient exonérés l'année précédente... ATTENTION! Le président de la République a promis une pause fiscale en 2014. Nous craignons le pire... avec la TVA, la CSG, etc... + de 100 impôts et surtaxes en... 18 mois ! + de 50 milliards d'impôts nouveaux décidés depuis le 6 mai 2012... ...et la dette de la France continue de monter. Résultat: malgré les affirmations mensongères du Gouvernement, la courbe du chômage ne s'inverse toujours pas: + de 3 300 000 Chômeurs Qu'est-ce qu'un bon système fiscal? C'est un système qui est accepté, compétitif et dont le rendement est régulier et utile pour tous. Le consentement à l'impôt est une des clefs du "Vivre ensemble". Il implique le bon emploi des deniers publics. Pour être acceptée, la fiscalité doit être comprise: la France compte aujourd'hui plus de 100 taxes... qui affaiblissent l'impôt... car personne n'y comprend plus rien! Le mille-feuilles fiscal est indigeste et doit être simplifié. L’ U M P propose 1. Pour redonner du souffle à notre économie, nous devons baisser les prélèvements obligatoires en supprimant les dépenses publiques inutiles. 2. Pour redévelopper la compétitivité nous devons alléger la fiscalité sur la production et orienter l'épargne vers les entreprises qui créent de l'emploi. 3. Pour que l'impôt soit mieux accepté, nous devons faire le choix de la stabilité et de la simplicité avec un système d'imposition clair, efficace et équitable. 4. MUNICIPALES de mars 2014, un "Pacte de stabilité fiscal" qui engage les candidats à ne pas augmenter le taux d'imposition durant la durée de leur mandat. 2
  • 3. Notre sécurité AUTORITÉ NOUS VOULONS RÉTABLIR LA CONFIANCE Justice : pour restaurer l’autorité de la loi, pas de délit sans sanction Prévention et tolérance zéro pour les petits délits, avec un rôle central pour les maires : Suivant la taille de la commune création ; 1) d’un Conseil des Droits et Devoirs des Familles 2) d’une Cellule de citoyenneté et tranquillité publique Cette instance, pilotée par le maire, comprend des représentants de l’Etat (préfecture, académie…), des représentants des collectivités locales, des représentants des services sociaux. Elle permet de prévenir la petite délinquance le plus en amont possible, en proposant un accompagnement des familles lorsque des mineurs commencent à poser problème. Les prérogatives de cette instance sont les suivantes : 1) Rappel à l’ordre pour le mineur qui pose problème 2) Dédommagements pécuniaires ou travail de réparation 3) Conseil et soutien à la fonction parentale Des forces de l’ordre reconnues et davantage présentes sur le terrain Mieux coordonner les forces de sécurité de notre pays en définissant les fonctions prioritaires de la police, de la gendarmerie et des polices municipales 1) simplifier les relations entre les polices municipales et la police ou la gendarmerie. 2) développement des polices municipales armées partout où le maire estime que cela est nécessaire à la sécurité de ses concitoyens. 3) renforcer leur présence sur le terrain, en vue de renforcer leur efficacité et leur visibilité. 4) alléger les procédures inutiles (notamment avec le développement de la vidéo), tirer partie des nouvelles technologies, 5) généraliser les patrouilleurs et faire plus régulièrement usage des forces mobiles, notamment dans les quartiers difficiles. 6) passage aux 39 heures pour l’ensemble de la fonction publique. Renforcer la présence des forces de l’ordre sur le terrain Lutter sans faille contre les stupéfiants : interdiction des salles de shoot, fermeté face au cannabis. Développer les unités spécialisées et moderniser les outils d’investigation pour améliorer le taux d’élucidation des enquêtes. 3
  • 4. L’éducation et l’avenir de nos enfants 2 FAMILLES SUR 3 - 1 INSTITUTEUR SUR 2 5 COMMUNES SUR 6 REFUSENT LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Seul, le gouvernement ne semble pas se rendre compte du rejet qu’entraîne son décret. Devant cette contestation massive le Ministre de l'Education préfère répondre par la brutalité et le mépris en fermant la porte à toute négociation. Et pourtant il s'agit de L'AVENIR DE NOS ENFANTS. Devant ces problèmes très importants d’organisation des établissements, de qualité des activités périscolaires, du respect des enseignants et du point crucial du financement, les communes sont dans l’impossibilité de faire face. Cette mesure n'est pas financée, il faudra donc (encore) augmenter les impôts sur le plan local. L' U M P propose D’obtenir de solides garanties financières en écoutant les maires, les directeurs d'établissements, les personnels de l'Education, les parents... De laisser le libre choix d’application aux Maires des communes. STOP A LA REFORME, IL FAUT LIBÉRER L’ÉCOLE PRIORISONS l’acquisition des savoirs fondamentaux pour tous les élèves du primaire DEVELOPPONS l’innovation à l’école FAISONS CONFIANCE aux acteurs de terrain DONNONS une plus grande liberté de choix des établissements REFORMONS le statut des enseignants RENFORCONS la scolarisation des enfants handicapés AGISSONS sur la qualité de l’orientation SECURISONS les établissements scolaires AVEC L'UMP résistez! 4
  • 5. Les locales ILS SONT VENUS PERPIGNAN Jean François COPE - Henri GUAINO - Bruno LEMAIRE POLLESTRES Valérie DEBORD - Rachida DATI Circonscription 1 : CABESTANY/ Municipales : De très nombreuses personnalités étaient présentes ce samedi matin à Cabestany autour de Colette Appert (UMP), pour l’inauguration de sa permanence électorale. Parlementaires, conseillers généraux, maires… Tout ceux que l’UMP compte d’élus dans l’Agglo de Perpignan, ou presque, étaient présents : François Calvet Sénateur maire de Le Soler, JeanMarc Pujol maire de Perpignan, Fernand Siré Député-maire de Saint-Laurent de la Salanque, MarieThérèse Sanchez-Schmid Députée Européenne, Daniel Mach maire de Pollestres et secrétaire départemental de l’UMP66. Une mobilisation qui se hisse à la hauteur de l'enjeu..... POLLESTRES : Le maire Daniel Mach en première ligne… C’est sur France 5, dans l’émission quotidienne d’Yves Calvi, « C dans l’air », que Daniel Mach maire UMP de Pollestres, a fait l’objet d’un reportage diffusé ce vendredi 22 novembre 2013, à 18h 20. Le thème était « l’application – ou plutôt la nonapplication de la réforme des rythmes scolaires par sa commune»… Circonscription 2 : Fernand SIRE invité sur la première chaîne de télévision allemande. L’avenir de la restauration française préoccupe beaucoup nos compatriotes mais également les étrangers. Fernand Siré (UMP), député de la 2ème circonscription des P-O, maire de Saint-Laurent de la Salanque, est ainsi souvent interpellé par la presse internationale sur le travail qu’il mène à l’Assemblée Nationale pour que la qualité de notre gastronomie soit préservée, en défendant notamment une mesure législative qui obligerait les restaurateurs à préciser aux consommateurs si les plats proposés sont « faits maison » avec des produits frais. Fernand Siré a été ainsi interviewé par la chaîne allemande "Das Erste", équivalente à TF1 pour son journal télévisé sur le sujet. Circonscription 3 : Intervention Jean CASTEX maire de Prades sur la réforme des rythmes scolaire (en page 7). Circonscription 4 : Hier soir, une réunion interne de militants UMP DE LA 4ème circonscription, s’est tenue à MONTESQUIEU DES ALBERES. Michelle VADUREAU a pu ainsi rassembler une cinquantaine de participants, militants, sympathisants afin d’aborder dans l’échange certaines thématiques d’actualités. François CALVET, Daniel MACH et Jacqueline IRLES ont été excusés car pris par le congrès des Maires à Paris. Tour à tour, Paul MIFFRE chargé de mission du Président de la fédération des PO François CALVET, François LIETTA Responsable DÉPARTEMENTAL DES JEUNES UMP et Eric TOURRON du cabinet des élus UMP du CG ont pu développer et partager leur réflexion sur la politique gouvernementale et l’action de notre parti. Ces échanges constructifs ont permis de mettre en exergue les attentes de nos militants et d’enrichir la stratégie locale mise en œuvre à l’occasion des prochaines échéances électorales. Cette réunion a été également l’occasion de présenter le nouveau journal mensuel local « l’APPEL DU COQ ». Conçu par une équipe de militants actifs. Cet outil a pour objectif d’informer, d’alerter et de mobiliser nos adhérents et sympathisants UMP du département. « A travers cet outil de communication, nous voulons aménager un espace dédié à la parole des militants en les associant à la vie de leur circonscription ; D’autres thèmes ont été abordés, tels que le nouveau maillage cantonal et la nécessité de s’y opposer fermement, L’accent a été mis ensuite sur l’importance d’une préparation concertée et d’une mise en réseau des militants au sein de notre mouvement afin de donner de l’efficience à l’action terrain pour les élections municipales de 2014. Chacun a ainsi pu s’exprimer librement et la réunion s’est terminée autour du verre de l’amitié. 5
  • 6. Paroles La gestion de la Gauche Depuis plusieurs années, les Jeunes Populaires dénoncent la gestion calamiteuse de nos collectivités par les élus du PS. Depuis Juin 2012, le PS détient les pleins pouvoirs ! Aujourd'hui la gauche n'a plus aucune excuse pour camoufler les échecs de sa politique. Avant 2012, le Conseil Général des P-O faisait apparaître un chèque géant pour dénoncer le désengagement de l'Etat auprès des collectivités territoriales et locales. Le tout renforcé à coups de campagnes de communication au frais du contribuable. Dès l'arrivée de François HOLLANDE, changement de cap avec la disparition de ce chèque. L'Etat s'estil réengagé pour justifier ce comportement ? Pas du tout, bien au contraire, désormais les collectivités locales (et c'est une première sous la VIème république) sont mises au régime avec une baisse des dotations globales de fonctionnement (DGF). L'Etat verse donc chaque année, moins d'argent à chaque collectivité. L'attitude du Conseil Général est tout simplement partisane. Aujourd'hui les médias rendent compte de la gestion socialiste de l'Etat. Elle est catastrophique et cette gestion nationale est le « copier-coller » de la gestion socialiste de nos collectivités locales et territoriales. Ce que nous dénonçons depuis des années de « gestion BOURQUIN » est désormais mis en pratique au sommet de l'Etat. Des dépenses « farfelues » et des hausses d'impôts en masse sont apparues dès 1998 au Conseil Général et 2004 au Conseil Régional avant d'être dupliquées pour la France depuis 2012. Parmi ces dépenses « farfelues » et hors des compé- tences du Conseil Général, plus de 30 000€ pour une étude sur la prostitution en Espagne. Quel intérêt pour le développement économique de notre territoire ? Aucun, si ce n'est de faire plaisir à l'engagement féministe d'une élue socialiste ! Ajoutons à cela l'apparition de bornes sur le bord de nos routes, nous indiquant l'entrée et la sortie d'une route départementale appartenant au Conseil Général ( 500€/borne), ou encore une campagne de communication pour nous dire que les Catalans ont du talent (avec des modèles russes, allemands, italiens...) et sans oublier la fameuse Septimanie ! Voilà où va l'argent du contribuable! Des dépenses de communication qui explosent, pour tenter de nous faire croire qu'ils agissent ! Les prochaines échéances électorales seront l'occasion d'exprimer ce désaccord avec la politique menée, tant au niveau national que local. Plusieurs jeunes candidats faisant partie du mouvement des Jeunes Populaires, seront présents sur ces listes municipales. Ne subissez plus la double peine, déjà fortement condamnée par la politique nationale, vous aurez l'occasion lors des municipales 2014 de commencer à mettre un terme à ce plein pouvoir. Soutenez les candidats de l'UMP qui sauront mener une politique diamétralement opposée. EN AVANT pour la reconquête ! François LIETTA UMP Cerdagne - Capcir Depuis avril 2013 une antenne UMP a été créée grâce à la mobilisation de plusieurs militants. Le 15 juin, un premier rassemblement a été organisé avec un grand succès. En effet, une centaine de personnes était présente pour cet évènement. Nous recherchons activement un local afin d'y installer une permanence et un bureau. Cela nous permettra de travailler sereinement sur le développement de la Cerdagne et du Capcir. Si vous êtes militant, sympathisant et que vous souhaitez partciper à ce projet, n'hésitez à prendre contact par e-mail : ump.cerdagnecapcir@yahoo.fr 6
  • 7. Réforme des rythmes scolaires Paroles La réforme des rythmes scolaires : une réforme socialiste pour les riches ! Le Gouvernement a décidé, malgré les protestations qui s’élèvent de toutes parts, de mettre en œuvre la réforme des rythmes scolaires, qui va consister à mettre nos enfants à l’école 5 jours au lieu de 4. Sur le principe, on peut discuter à l’infini sur les mérites de cette réforme. Les « grands experts » y seraient favorables ; mais d’autres « grands experts » avaient, il y a quelques années, proposé la semaine 4 jours, toujours au nom de l’intérêt de l’enfant ! Dans les faits, ce que je constate c’est que : - en tant que père, mes filles, qui se reposaient le mercredi, se lèveront également de bonne heure ce jour là ; - pour faire quoi ? Des activités périscolaires, sur le créneau 16 H 15 / 17 H. En fait, cela risque d’être de l’occupationnel, avec beaucoup plus d’enfants que si elles étaient restées en classe ; - en tant que maire, cela va coûter à la collectivité très cher : près de 150.000 € par an à la Communauté de Communes du Conflent ; sous réserve que l’on trouve des personnels qualifiés pour travailler 4 jours par semaine sur le créneau 16 H – 17 H. Dans les territoires ruraux, vous imaginez que ce sera difficile à concrétiser. Sur le papier, si on pouvait offrir à nos enfants beaucoup d’activités sportives, culturelles, d’éveil... avec des taux d’encadrement élevés et du personnel qualifié, ce pourrait être un « plus ». Mais cela coûtera très cher et donc c’est une réforme profondément injuste : l’Etat en renvoie le financement aux collectivités locales : les collectivités riches feront au mieux, et tant pis pour les enfants vivant dans des territoires moins favorisés ou plus isolés. Et dire que c’est une réforme qui nous vient d’un gouvernement soit disant socialiste ! Aux dépenses supportées par les mairies, il faut ajouter celles liées à la cantine scolaire et aux transports scolaires : sur la France entière, une réforme qui va donc coûter des centaines de millions d’euros dans un Etat déjà en faillite, pour un résultat très incertain pour les enfants. On sait bien que les problèmes de l’école se situent ailleurs et que ce n’est pas la réforme des rythmes scolaires qui fera que chaque enfant saura lire, écrire et compter en entrant au Collège...alors qu’elle va aggraver les inégalités. A Prades, comme dans le Conflent, les enseignants comme les parents d’élèves se sont mobilisés fortement contre ce projet, sans rencontrer la moindre écoute. Monsieur PEILLON, copie à revoir entièrement ! J.CASTEX Europe : la position de la France incohérente et clientéliste Depuis l'arrivée de François Hollande, la France n'a jamais été aussi faible et décrédibilisée à Bruxelles. Le candidat socialiste devait renégocier le Traité de Stabilité économique : pas une virgule de changée! Il avait promis un pacte de croissance : pas un euro de plus que ce que le Parlement européen avait déjà négocié. Il veut une Europe sociale et accepte une baisse de 40% de l'aide alimentaire aux plus démunis. Pire, les 14,3 milliards de fonds structurels européens 2014/2020 seront confiés aux Conseil régionaux. Le risque d'utilisation clientéliste de ces fonds par Bourquin est réel : soyons attentifs et préparons la reconquête! MT SANCHEZ-SCHMID Les voeux Agenda SAINT CYPRIEN 04 JANVIER 11H00 MONT LOUIS 08 JANVIER 18H30 CANET 10 JANVIER 18H30 Gymnase Eric Tabarly RIA 10 JANVIER 18H30 SAINT ESTEVE 11 JANVIER 18H00 Espace St Mamet SOURNIA 11 JANVIER 18H00 PERPIGNAN 11 JANVIER 17H00 Palais des Expositions VILLENEUVE LA RAHO 12 JANVIER 18H00 Salle polyvalent (Suite des voeux dans le prochain numéro) Vous qui partagez l'idée d'une France Forte, Vous qui avez besoin de vous exprimer, vous qui voulez être entendus....Notre permanence vous ouvre sa porte : 53 avenue du Général De Gaulle à PERPIGNAN – 04 68 34 97 79 7