Home Trends, Cahier des tendances de création de l'habitat
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Home Trends, Cahier des tendances de création de l'habitat

on

  • 3,612 views

Fort de 5 grandes marques de décoration, le Groupe Express Roularta enrichit son expertise du secteur en éditant son 1er cahier de tendances. ...

Fort de 5 grandes marques de décoration, le Groupe Express Roularta enrichit son expertise du secteur en éditant son 1er cahier de tendances.
Un outil dont l’objectif est d’observer et de décrypter les grands courants actuels de la création dans l’habitat. Et surtout de leur donner du sens grâce à une grille de lecture simple et référentielle qui va puiser ses racines dans l’anthropologie structurale de Claude Levi-Strauss et dans les analyses du spécialiste des lieux de vie, Peter Sloterdijk.

Basé sur une approche qualitative, HOME TRENDS met en lumière 4 grands courants créatifs qui s’expriment en de nombreux territoires stylistiques au dynamisme et au niveau de maturation différents. Un aperçu unique de la création dans l’habitat et un cliché d’une époque à la fois green, modeste, ludique, en crise, digitalisée, héroïque, singulière, collective.

Statistics

Views

Total Views
3,612
Views on SlideShare
3,606
Embed Views
6

Actions

Likes
2
Downloads
85
Comments
0

3 Embeds 6

http://www.linkedin.com 3
http://machines-a-habiter.blogspot.com 2
http://machines-a-habiter.blogspot.fr 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Home Trends, Cahier des tendances de création de l'habitat Home Trends, Cahier des tendances de création de l'habitat Presentation Transcript

  • home trends // tome 1
  • cahier de 2 04 06 07 08 11 Méthodologie l’habitat, cliché d’une époque introduction les fonctions de l’habitat le refuge idylliquetendances 13 NestiNg refuge 15 soft furNishiNg 17 White sereNity 19 ZeN WellNess 21 outside iNside tome 1 25 Nature cloNiNg 29 Nature simplicity 31 toy aNd joy 33 family life 35 l’expérience onirique 37 iNteNse seNsatioN décryptage 40 erotic story 41 fuN death des couraNts 43 surrealism seNse de créatioN 45 art gallery de l’haBitat 47 le full usefull 49 Back to miNimalism étude exclusive 51 modular sNapshot 53 easy moBile icoNoclast 55 space saviNg 57 compact cuBe 59 iNvisiBle tech 61 l’ostentation statutaire 63 mythical totem 66 NeW luxuriaNce 67 gloss furNishiNg 69 d mesure 75 reMercieMents et contributions
  • fort de 5 graNdes leur compréheNsioN et décrypter les grands colorées oumarques de décoratioN leur expérimeNtatioN. courants de création virgiNales … uN véritaBle(maisoN fraNçaise, un rôle qui perMet de la décoration oBservatoire du travailmaisoNs côté sud, au groupe express actuels: ce qui se créé, des desigNers. uN clichémaisoNs côté ouest, roularta d’être un ce qui se vend, ce que d’uNe époque à la foismaisoNs côté est, lieu incontournable les gens en font. et greeN, modeste, ludique,vivre côté paris, d’analyse, de surtout de doNNer du eN crise, digitalisée,maisoN magaZiNe, décryptage, de seNs à ce foisoNNemeNt héroïque, siNgulière,ideat et cotemaisoN. conversation et de créatif moNdial collective.fr), le groupe express dialogue autour de grâce à uNe grille 3roularta explore, toute la décoration et du de lecture simple etl’aNNée, les territoires design. référeNtielle permettaNtde la décoratioN. eN de rassemBler l’eNsemBleoffraNt rêve, iNspiratioN, véritaBle expert de des couraNts dedécryptage et coNseils, la décoratioN et du créatioN.les marques médias desigN, express roulartadu groupe express édite soN premier cahier home treNds regrouperoularta participeNt à la de teNdaNces eN 2010 : aussi BieN les teNdaNces objectifsdéfiNitioN et la diffusioN home treNds. cet émergeNtes oudes teNdaNces de outil a pour oBjectif iNstallées, miNimalistescréatioN, eN permettaNt d’observer et de ou osteNtatoires,
  • 4méthodologie traquer les tendances donner du sens aux valider les perspectives Mobiliser l’expertise des en france et a courants de creation Marques du groupe l’international express roularta castiNg des teNdaNces compreNdre le croiser les illustrer les teNdaNces sur les saloNs foisoNNemeNt créatif regards d’experts specialisés, graNd puBlic a l’auNe d’uNe grille traNsdiscipliNaires de la et professioNNels, d’aNthropologie decoratioN iNtemporelle (claude catalogue de catheriNe sales, lévi-strauss, peter faBricaNts, espaces rédactrice eN chef de sloterdijk) commerciaux, maisoN magaZiNe, shoWroom, sites WeB, martiNe duteil, Blogs, magaZiNes … rédactrice eN chef de vivre côté paris, stephaNe hugoN, sociologue, maître de recherche au ceaq, ceNtre d’etudes sur l’actuel et le quotidieN,
  • 5salons cataloguesmaisoN&oBjet ikeaNoW am.pm.sceNes d’iNterieur haBitat100% desigN flysaloN iNterNatioNal de la maisoN de milaN … ligNe roset roche BoBoisrevues, MagaZines coNraN shop …l’officiel special desigN 2009/2010cahiers d’iNspiratioNs maisoN&oBjet N°14 / N°15 sites, blogs sourcesmix leBlogdeco.frdomovisioN 2009/2014, via cotemaisoN.frWallpaper marieclairemaisoN.comad elle.frideat dekio.frmaisoN fraNcaise deco.plurielle.frmaisoNs cote sud materialiste.commaisoNs cote ouest aufemiNiN.com/maisoNmaisoNs cote est lago.itvivre cote paris materialiste.commaisoN magaZiNe cyBerfaNNy.com/decoratioNl’express styles … deco-desigN.BiZ iNhaBitat.com ZaiNteriore.Net myteNdaNce.com decomag.com decormag.com Nellyrody laB …
  • the Kids are bacK vivre enseMble en quete d’experience naissance d’une retour a la nature développeMent du co- « nouvelle Modestie » habitat oN célèBre le bonheur, l’explosion des le graNd retour des « toute cette crise, succès electoral des 80% des fraNcais soNt « luBie joyeuse d’uNe réseaux sociaux super héros c’est comme uN graNd verts aux électioNs citadiNs époque qui l’est 400 millioNs d’utilisateurs sortie eN avril 2009 méNage de priNtemps européeNNes eN 2009 15 millioNs de Beaucoup moiNs », iNscrits sur faceBook eN de x-meN origiNs : – aussi BieN moral que succès de la diffusioN céliBataires eN fraNce, l’express, NovemBre 2009 fevrier 2008 WolveriNe et de dragoN physique. c’est la de home sur fraNce soit 1 adulte sur 3, +30% uNe audieNce multipliée Ball Z. sortie été 2010 de fiN du BliNg BliNg et campagNe mere- 2 [8 millioNs de eN 10 aNs par 2 depuis avril 2009 iroN maN 2. des stars couvertes de fille du comptoir téléspectateurs, 33% 120 millioNs de vidéos roBe superWomaN strass sur tapis rouge. 1,8 millioNs de familles des cotoNNiers, d’audieNce] sur youtuBe par jeaN-charles de j’appelle ça la nouvelle moNopareNtales, soit 1 developpemeNt des 200 000 Nouvelles vidéos castelBajac Modestie. », 20 milliards de $ famille sur 5 collectioNs eNfaNts uploadées sur youtuBe expositioN tarZaN au karl lagerfeld, jaNvier pour les éNergies uNe autre façoN explosioN des veNtes chaque jour quai BraNly 2009 reNouvelaBles daNs de voir la vie : de lego (+20% sur ses Zorro aux folies le plaN de relaNce « la ruée vers le augmeNtatioN du veNtes au 1er semestre Bergères americaiN Nouveau magasiN co-haBitat, recréer 2009, +13% a Noel) la perte de repères uNiqlo a apporté la 85% des foyers des familles de coeur, entre le réel et preuve de cette envie de fraNcais oNt acheté au retrouver moiNs uN produit Bio, uNe forme del’habitat, l’iMaginaire dépenser utile. » les avatar, james cameroN echos, jaNvier 2010 vert ou équitaBle eN 2009 commuNauté. cloNes, joNathaN [soit 1m de + succès du coMMerce mostoW, versus 2008, source en ligne en 2009 : les étude euro rscg+harriscliché d’une succes de l’expositioN veNtes eN ligNe oNt « l’art surréaliste » iNteractive] BoNdi de +26% [25 au ceNtre georges 61% des fraNcais milliards d’euros, fevad] pompidou seraieNt prêts a payerépoque le règne du sWitch, 5% de plus pour uN BieN 6 du mélaNge pour se éthique [vs 52% eN 2002, différeNcier credoc] succès des séries tv gores [dexter]des teNdaNcesde coNsommatioNfortes
  • 7introduction (fonctionnel) est aussi « haBitude », « haBitus ». été identifiés en 2009 sur certaiNs coNNaisseNt uN un habitat psychique l’isolatioN domestique l’habitat. mais il existe décollage foisoNNaNt (identitaire). plus la permet de maîtriser uN uN temps de lateNce et pleiN d’aveNir, société NeuroNale et espace à soi. mais le de 5 à 10 aNs eNtre les d’autres uNe période de la dématérialisatioN repli sur soi est aussi teNdaNces créatives eN maturatioN iNdustrielle, Numérique se syNoNyme de rituels amoNt, et la réalité des et d’autres eNfiNpour parler des et pour compléter Notre développeNt, plus routiNiers et d’eNNui. plus marchés graNd puBlic eNregistreNt uNe fiN deteNdaNces créatives recherche, Nous avoNs s’iNteNsifie le BesoiN Nous Nous isoloNs daNs eN aval. par ailleurs, cycle.autour de l’haBitat, fait appel à stéphaNe de l’épaisseur physique Nos Bulles respectives, tous les territoireset si Nous faisioNs hugoN, sociologue, des choses. c’est le plus Nous stimuloNs ideNtifiés N’oNt pas leuN petit détour par directeur de eraNos et graNd retour de la le désir de coNtacts, même dyNamisme etl’aNthropologie maître de recherche seNsualité des matériaux d’iNcoNNu, de mimétisme, N’eN soNt pas à la mêmestructurale? doNNer du au ceaq (ceNtre qui Nous permetteNt de mise eN scèNe de étape de maturatioN.seNs au foisoNNemeNt d’études sur l’actuel de recoNstruire uNe soi. l’haBitat est soumiscréatif grâce aux et le quotidieN), et à eNveloppe protectrice à uN suBtil mélaNgegrilles de lecture la lecture atteNtive du daNs uN moNde eNtre l’hermétique etaNthropologiques, philosophe allemaNd puremeNt foNctioNNel. le poreux, le cachéc’est mettre face à face peter sloterdijk, graNd la maisoN « outil » dotée et le moNtré, l’iNtimel’ultra coNtemporaiN et spécialiste du lieu de vie de tout le coNfort et le social : hier la u N e a N a ly s ele passé le plus reculé. avec sa fameuse trilogie moderNe Ne peut pas télévisioN, aujourd’hui du foisoNNemeNt « sphères » (Bulles, gloBe, faire l’écoNomie de la iNterNet, demaiN des procédés de « réalité créatif moNdialcommeNt ? en ecumes). maisoN « émotioN ».débusquant derrière augmeNtée » et de à l’auNe d’uNela nouveauté créative pour peter sloterdijK, par ailleurs, le voyage par procuratioN grille de lectureles grandes fonctions les conceptions recentrage actuel sur saNs Bouger de soNinteMporelles de traditionnelles de l’espace intérieur stiMule fauteuil ? simple etl’habitat décrites l’habitat tendent un fort appel vers référeNtielle.par claude levi- aujourd’hui l’extérieur. il Ne faut pas dans ce contexte destrauss dans son à s’hybrider : ouBlier que « haBitat » renouveau des repères« anthropologie a la même raciNe traditionnels, 4 grandsstructurale » en 1958. l’habitat physique étymologique que territoires créatifs ont
  • les fonctions de l’habitatle gîte l’espace Normé l’ecrinl’haBitat met eN jeu uNe ergoNomie. les oBligatioNs l’haBitat joue uN rôle de moi social.l’espace fait appel a des compéteNces l’espace coNstruit uN décor qui met eN scèNe destechNiques pour le reNdre compéteNces fiNaNcières et statutaires. 8+ foNctioNNel et + haBitaBle.l’espace privé l’espace collectifla décoNNexioN la coNNexioN socialeiNtimele refuge l’agoral’haBitat remplit uN rôle l’haBitat est source d’expressioNsde cocoN protecteur. siNgulières.l’espace permet de se retirer de la vie sociale et de l’espace plaisir l’espace permet de partager des émotioNsse ressourcer les seNsatioNs et de vivre des momeNts iNteNses.
  • les fonctions de l’habitatle gîte l’espace Normé l’ecrinle couraNt = LE FULL USEFUL les oBligatioNs le couraNt = l’ostentation statutaireles bénéfices = une recherche de fluidité du les bénéfices = une volonté d’être adMiré pour 9doMestique, pour fuir un Monde d’iMprévus et échapper a l’anonyMat, au déclasseMent sociald’accidents et a la crise financièreles expressioNs créatives = le modulaBle, le les expressioNs créatives = revisitatioNmoBile, le léger, l’asymétrie coNfortaBle, le pluri coNtemporaiNe des graNds styles, hyBridatioN desusage Basiques, gigaNtisme fastueux, actualisatioN des référeNtsl’espace privéla decoNNexioN l’espace collectifiNtime la coNNexioN socialele refugele couraNt = le refuge idyllique l’agorales bénéfices = un besoin d’huMilité et le couraNt = L’EXPERIENCE ONIRIQUEd’éthique pour fuir un Monde Menaçant, les bénéfices = un besoin d’experience fun et depollué théâtralisation de soi, pour échapper à un Mondeles expressioNs créatives = le greeN, trivial, uniforMe, désenchanté et rationnelle recyclage, le sacré, le camouflé, les expressioNs créatives = l’ailleurs émotioNNel,l’idéologie de la caBaNe, la régressioN l’espace plaisir l’immersioN polyseNsorielle, l’exploratioN virtuelle,daNs l’eNfaNce les seNsatioNs l’audace artistique
  • 10 NomBre de registres :4 grands territoires créatifs NomBre de registres : NomBre de registres : NomBre de registres : le refuge idyllique L’EXPERIENCE ONIRIQUE LE FULL USEFULL l’ostentation statutaire le greeN, le recyclage, l’ailleurs émotioNNel, le modulaBle, le la revisitatioN le sacré totémique, le l’immersioN moBile, le léger, le coNtemporaiNe camouflé, l’idéologie polyseNsorielle, pluri-usage, la simplicité des graNds styles de la caBaNe, le soft l’exploratioN virtuelle, astucieuse, … historiques, l’hyBridatioN tech, la régressioN daNs l’audace artistique, des Basiques, le vers uNe maturatioN l’eNfaNce, la campagNe l’icoNoclaste gigaNtisme fastueux, iNdustrielle d’uNe chic… éNergisaNt… l’actualisatioN des teNdaNce créative référeNts… vers uNe promesse uNe Niche très déjà aNcieNNe, mais qui créative très forte audacieuse mais devieNt aujourd’hui très uN territoire créatif et très variée qui a prometteuse pour uN aBordaBle et « graNd eN voie d’essoufflemeNt eNregistré eN 2009 uNe futur marché haut de puBlic » après les aNNées « BliNg véritaBle explosioN gamme « arty » ? BliNg » ou d’évolutioN quaNtitative : vers uN vers le graNd mix. marché iNdustriel mûr à l’horiZoN 2015 ?
  • le réfuge le princse retrouver avec soi, régresser daNs des améNager uN espace de coNstruire uN iNtérieur reveNir à des amBiaNcesse ressourcer loiN du édeNs origiNels, pureté, de dépouillemeNt, avec des techNologies plus humBles, plustumulte de la sphère matriciels et foNdateurs d’iNNocuité aussi BieN douces. modestes. vers uNsocioprofessioNNelle et (grotte, caBaNe, moNde pour le BieN-être du retour à l’esseNtiel, audes respoNsaBilités de la eNfaNtiN). corps que pour la sloW desigN.vie d’adulte. Vers un self- méditatioN de l’esprit.indulgement.
  • idylliquecipe les enjeux l’occupaNt cherche à maîtriser soN espace privé à défaut d’avoir la maîtrise du moNde. le micro et le local devieNNeNt uN eNjeu persoNNel, face à l’impuissaNce iNdividuelle daNs le coNcert de la moNdialisatioN et de la dérégulatioN des flux.
  • Nesting refuge 13 le fantasme restaurant de la cabane et yellow treehouse de la grotte the chamber music hall le vert attire les couleurs Zaha hadid architects Maisons côté est Mars 2009l’espace eN forme decaBaNe ou de grottepermet de preNdre eNcharge le corps demaNière symBolique.
  • objet decoideatfévrier 2009 14un rêvoir aux champsMaisons côté estMars 2009
  • 15soft furnishing le slacking le laché-prise d u « va u t r é » canapé «cushionized sofa» le balancement christiane hoegner l’asymètrie qui libère le corps les meuBles et les murs se foNt «cocoNs doux et protecteurs» : sièges à capuchoN, BoudiNs de mousse qui eNlaceNt, murs d’isolatioN phoNique, gros oreillers coussiNs, textures à poils caressaNts... le sol redevient un espace à investir pour des activités à la Maison. mais à coNditioN de pouvoir s’affaler avec élégaNce.
  • 16 flying carpet nani Marquina phat knits bauke Knottnerus canapé sack, en polyurétha- ne et coton design marc sadler, éd. skitsh best of 2010 l’express styles janvier 2009
  • les teintes claires perMettent de «séréniser» les surfaces, de reNdre les poids légers, et de créer uNe impressioNshu uemura Boutiquechristophe pillet aérieNNe. vers un havre de paix doux qui perMet le retour sur soi. 17 White serenity l’épure apaisante roche Bobois
  • idées déco chez martin margiela vivre côté paris décembre 2008 decoroom ideat Mai 200918
  • masseria Bella Maisons côté sud août 2009(...) tous les murs sont blancs dansun esprit de dépouillement.le design scandinave en pleine lumièreMaison françaisefévrier 2009
  • hotel B design & spa christophe pillet 19 l’esprit Wellness est la salle de bains très présent en 2009 et enregistre de profondes répond à un besoin de Mutations. elle devieNt ralentir le rythMe : on uNe véritaBle pièce à vivre prend soin de soi cheZ qui permet le retour soi. sur soi, la purificatioN, l’apaisemeNt : Boudoir iNtime où chamBre et salle de BaiNs commuNiqueNt, voire fusioNNeNt (vers l’idée d’uNe suite pareNtaleZen wellness iNtime). ouverture des saloNs de BaiNs sur l’extérieur. développemeNt la salle de bains des équipemeNts aux mutante vertus BieNfaisaNtes (BalNéothérapie, sauNa, hammam, jet, tapis de relaxatioN plaNtaire). essor des équipemeNts pour deux persoNNes (Ne pas se gêNer tout eN étaNt eNsemBle)
  • 04 Bains essentiels vivre côté paris juin 2009 peace hotel paola navone peace hotel paola navonethe virginBathtubKossi aguessy
  • 21outside inside oasis intérieur Makoto tanijiri l’affranchissement des frontières les frontières quand «l’outdoor» extérieures/intérieures devient «indoor», c’est se font poreuses : une nouvelle façon de vivre son intérieur qui meuBles de jardiN se dessine : daNs le saloN (vers uNe amBiaNce de pique-Nique faire eNtrer la Nature improvisé et de «lâcher cheZ soi est uNe façoN prise»). de se réapproprier le temps loNg, le cycle revêtemeNts muraux Naturel de la maturatioN végétaux (roNdiN de et des saisoNs. Bois, pomme de piNs, mousse végétale, la maîtrise de la Nature représeNtatioN d’arBre et cultivée, d’uN espace à mathieu jacobs tableau végétal diva de plaNtes, fleurs). soi apaiseNt le seNtimeNt d’impuissaNce, de tapis qui doNNe passivité et d’aNoNymat. l’impressioN d’uNe prairie, lumiNaire eN forme le «greeN» est uN vrai d’arBuste... moyeN de se régéNérer, uN levier pour se seNtir vivaNt, et retrouver Notre Nature profoNde, Notre esseNce.
  • le ‘ sol devient terre nourrissante ‘ le mur devientterreau végétal nourrissant moss carpet nguyen la chanh
  • 23
  • camouflagehs Maison françaisenovembre 2009 24la vie en nage libreMaisons côté sudjuin 2009
  • Nature cloning 25 l’imitation végétalela préseNce du vers le Meuble detotémisme aNimal «coMpagnie» dans unse traduit par des contexte d’explosion deoBjets de décoratioN la vie en solo.représeNtaNtdes aNimaux auxproportioNsgigaNtesques, desoBjets cultes, ou destrophées d’aNimauxfétiches.végétal chairronan & erwan bouroullec
  • le totémisme ‘ animal l’imitation ‘ minérale resin Whippet Bench radi designer possible meridienne 26 studio robert stadler martin spider phoebe benoît convers Zuoguang Wu diamond chair nendo
  • l’ailleurs ‘ cosmique uNe forte préseNce vers l’iMaginaire des amBiaNces uN flottemeNt des des objets voués à lades gloBes, Boules, d’un nouveau départ, lumiNeuses, sciNtillaNtes, oBjets daNs l’espace : conteMplation, desplaNisphères, ligNes une recherche de irisées : pierres pierres suspeNdues au univers de douceursphériques et pureté utopique, a éclairées de l’iNtérieur, plafoNd, comme eN pour atténuer le«cosmomorphiques» : la recherche de la phosphoresceNtes, apesaNteur, lit qui semBle vacarMe étourdissant perfection intacte Bouquet de fiBres «flotter». et la violence de la des galaxies les plus optiques fusaNtes crise. lointaines. comme des étoiles filaNtes. les lumiNaires eN forme pear light table ronde d’ovNi ou des météorites nick foley alain ellouz marBrées.
  • les ‘ profondeurs abyssales ether patrick jouin pour Murano due vers la régéNératioN par la mer matricielle (coquillages, crustacés, Bulles d’air). lampe quin Materialise Mgx
  • l’hotel cristal, un éclat minéralMaison françaisedécembre 2009
  • 28une vision de rêve se dégagede cette pièce où les couleurs,les matières et les objets nousfont voyager dans un Never-land très stylisé. lampe cloud,avec des feuilles en polyester,désignée par franck gehry.graphicolorideatdécembre-janvier 2010
  • les designers serecentrent surl’essentiel. dans laconjoncture actuelle,la siMplicité rassureen s’inscrivant dans ledurable. 29la recherche desolutioNs modestes,voire miNimalistes.l’oBjet devieNt simpleavec des formes pureset des matières duraBles.le recours au géNietechNique de la Nature :l’oBjet N’est quasimeNtplus façoNNé par lamaiN de l’homme : Nature simplicitytroNçoN de troNcd’arBre qui fait officede taBle, pierre galetgéaNt NaturellemeNtpoli qui fait chaise, liaNeNaturelle qui joue le la nouvelle modestierôle de séparateur depièces. flexiblelove
  • 30 lampe tome atelier oi clone julian Mayor tilter daniel Michalik
  • clayta ble erwin Z 31 wiers google Zurichtoy and joy lunablocks lunatic cons tructionles codes assumés de l’enfance à paris chez les graphistes simon pillard et philippe rossetti, les meubles sont en lego. le principe ? enfantin. mpshade la déco est un jeu d’enfant Beach Ball la Maison française tobyhouse août 2009 sticker miroir «alice in wond Matali crasse erland» t
  • l’enfance reste le Meilleur refuge contre l’adversité et la peur du futur. on note une forte présence des aMbiances régressives : fuir uN moNde trop dur et accaBlaNt, améNager uNe amBiaNce décoNtractée, retrouver uNe certaiNe coNvivialité iNsouciaNte. la créatioN d’amBiaNces eNfaNtiNes passe par : uNe forte préseNce de persoNNages attachaNts qui foNctioNNeNt comme des oBjets traNsitioNNels, des Béquilles affectives. uN esprit «BarNum» aux couleurs du BoNheur, avec des32 patchWorks toNiques et multicolores. des jeux Basiques, simples et puérils : cuBe, fête foraiNe, imagiNaire du lego. uN desigN pop avec des ligNes ludiques, le plastique juBilatoire, des meuBles «BoNBoNs». uNe iNflueNce du style maNga, Bd, dessiN d’eNfaNt, imprimés aux gros motifs.
  • le couraNt «maisoN de famille» est loiN d’être Nouveau. mais il reste très vivaNt eN 2009. il Met en scène la transMission artisanale, la résistance à l’usure : amBiaNce souveNir 33 de famille, valeur du terroir, redécouverte de la Beauté du moNde agricole, oBjet poli avec des traces de vécu, secoNde vie d’oBjets détourNés «haNd made» artisaNal. ce qui a traversé le temps semBle être source de valeur et defamily life respect. il iNspire uNe Nouvelle modestie, face au coNsumérisme échevelé. la nostalgie le style «faMily life» n’échappe pas à l’art du bien vivre du «tWist». il s’agit de retoucher, de rectifier, de détourner, de réinterpréter ce qui existe déjà. il Ne s’agit pas de refaire exactemeNt la maisoN de Nos graNd-mères, mais de créer uNe Note stylistique comparaBle.
  • flamant 34rien ne se perdMaison françaisehs novembre 2009
  • L’EX le princresseNtir uN momeNt partager avec sa triBu faire uN voyage par provoquer uNeiNteNse, uNe excitatioN des émotioNs festives procuratioN daNs traNsformatioN de soi,stimulaNte. vers le ou étraNges. vers uNe uN «ailleurs». vers des de soN humeur eN seretour de seNsatioNs commuNauté d’affiNités moNdes imagiNaires ou seNtaNt immergé daNstoNiques daNs uN eN réactioN à uN oN perd ses repères. uN espace mutaNt. versmoNde NeuroNal et eNviroNNemeNt miNé par la recherche d’uNeNumérique. la vie eN solo. théâtralisatioN de soi.
  • XPERIENCEcipeONIRIQUE les enjeux uN BesoiN d’expèrieNce forte, uNe voloNté d’échapper à uN moNde Normé, trivial, uNiforme, déseNchaNté et ratioNNel. eN 2009, ce territoire est très riche. il semBle gagNer l’espace domestique, après avoir largemeNt iNvesti les espaces marchaNds daNs les aNNées 2000.
  • des aMbiances où l’on perd ses repères 37 faMiliers d’espace-teMps. pour Nous désorieNter et Nous ploNger daNs des moNdes étraNges, la stimulatioN polyseNsorielle est uN vecteur fort. il s’agit d’expérimeNter daNs des espaces marchaNds uNe Nouvelle coNceptioN de l’espace et des autres.intense sensation formes mutantes, des nouvelles matières Matières, textures, étonnantes forMes, issues de la recherche iNdustrielle et qui procureNt des seNsatioNs iNédites. villa moda Marcel Wanders villa moda Marcel Wanders une maison du futur gardienne du passé hs Maison française novembre 2009
  • 38des couleurs étranges fauchon christian biecheret saturées (pigmeNtsiNterféreNtiels, couleurschaNgeaNtes seloNl’aNgle de vue et lalumière, stimulatioNschromo-thérapiques...). sting chair fredrik Mattson‘‘couleursstimulantes
  • la stimulatioN imagiNaire de la sexualité, l’érotisatioN de soi, l’amBiaNce «iNterlope» de la maisoN des plaisirs. le «sexy» et le coquiN côtoieNt le «raffiNé» et l’élégaNce. l’imagiNaire érotique ré-eNchaNte le Boudoir iNtime, la chamBre : vers uNe stimulatioN des seNs retrouvés.les hotels les plus fousideatMai 2009
  • 40 erotic story le réenchantement sexyappartement parisienstudio Katz
  • 41fun death dexter limited edition collection amy lau design le secoNd degré et l’humour soNtcomme au cinéma coNvoqués pour mettre et à la tv eN scèNe la mort. les créateurs joueNt avec le morBide, mais avec uNe poiNte d’humour et de secoNd degré. vers uN «ailleurs» fictioNNel comme si oN était daNs uN film de ciNéma.
  • e42 tempete sous un crane ideat juillet 2009
  • 43 surrealism sense les objets cloningpharrel Williamsperspective
  • l’influence du ce courant créatifsurréalisMe est très appliqué à la Maisonprésente cette année. Met en scène unuNe des meilleures corps Mutant, daNsillustratioNs de ce uN eNviroNNemeNtcouraNt de créatioN de virtualisatioNest l’expositioN «Body géNéralisée.seNse», lors du saloNmaisoN&oBjet deseptemBre 2009, proposéepar fraNçois BerNard del’ageNce croisemeNts :des MeublesanthropoMorphiques,des objets-organes,comme s’ils étaieNtcloNés, des textureshuMaines (cheveux, prettypretty Barstool prettypretty Barstoolpeaux tatouées...). dejana Kabiljo dejana Kabiljo
  • oh void ron arad 45 art gallery tavolino Kreo un cabinet de curiosités superblob Karim rashidl’habitat est aussi une recherche un goût pour la le «design de galerie» :conçu coMMe une de création transgression, le souveNt expérimeNtal,«galerie d’art» dont on conteMporaine, de mariage icoNoclaste il privilégie uN parti prisest soi MêMe le Mécène. série liMitée, de rareté des styles et des créatif très persoNNel, artistique, capaBles matières. très eNgagé, saNsle «cheZ soi» devient d’exprimer uNe coNcessioN.un chaMp expérientiel distiNctioN iNdividuelle.perMettant l’audace etla création de soi. europa ron arad
  • le full le princoptimiser la fluidité de agraNdir soN haBitat profiter des derNières disposer de meuBles qui avoir uN iNtérieurl’espace domestique eN utilisaNt de façoN iNNovatioNs iNdustrielles s’adapteNt à l’évolutioN modulaire qui s’adaptepour fuir uN moNde optimale tout l’espace pour reNdre l’haBitat morphologique des à l’iNstaNt préseNtextérieur chaotique. iNutilisé grâce à des ergoNomique et iNdividus. eN foNctioN des astuces. performaNt. occupatioNs et des persoNNes préseNtes.
  • usefullcipe les enjeux uNe recherche d’ultra foNctioNNel, capaBle de s’adapter eN temps réel aux corps, aux coNtraiNtes d’espace et à l’évolutioN des usages.
  • 49Back to minimalism la fonctionnalité nue l’ultra-foNctioNNel miNimaliste N’a pas de préteNtioN décorative ou statuaire. ce couraNt se receNtre sur l’esseNtiel, et laisse place à uNe élégaNce foNctioNNelle.
  • cabinet diamant / tolixnormal studio
  • la Modularité est un courant très présent en 2009. le Mobilier s’adapte aux rythMes de vie et à l’instant présent en un clin d’oeil : haBiter c’est Bouger, chaNger, vivre, graNdir, partager, se retrouver avec soi... 51modular snapshot modi Moredesign des usages à g é o m é t r i e va r i a b l e
  • adapter les solutions répondre aux besoins dépasser les à chacun : plusieurs des faMilles à géoMétrie contraintes d’espace : dimeNsioNs possiBles, variable, famille chasse aux coiNs morts, plusieurs optioNs de recomposée, foyer moBilier pluri usage, profoNdeur, de hauteur, à effectif modulaire verticalisatioN des d’iNcliNaisoN, d’assise et seloN les momeNts, raNgemeNts. de dossier. cohaBitatioN de plusieurs triBus géNératioNNelles : le «vivre eNsemBle» doit être capaBle destackestablished & sons préserver l’autoNomie et l’iNtimité de chacuN. living Bench Matali crasset elysée canapés christophe pillet
  • softwall Molo design 53easy mobile des meubles nomades les pièces N’oNt plus de l’habitat doit être des meuBles légers sur foNctioN uNique : capable de s’adapter roulettes capaBles de cuisiNe et salle à aux personnes présentes s’adapter d’uNe pièce à maNger, BalcoN et et à l’activité en cours. l’autre, des séparateurs pièce à vivre, chamBre et de pièces flexiBles et Bureau, saloN et espace faciles à disposer. de repos-remise eN forme, salle de BaiNs et espace de revitalisatioN, ...
  • 54station de travail globus artifort minikitchenMichiel van der Kley boffi
  • 55space saving des objets et meubles intelligents Book shelves with a bench stanislav Kratz
  • vers une éconoMie deMoyens et d’espace pourun MaxiMuM d’usagescoMbinés :plusieurs foNctioNs.plusieurs usages.uN miNimum de moyeNset d’espace. empiler, transformer, plier : 3 façons de gagner du terrain gain de place Maison française février 2009
  • compact cube 57 une pièce entière qui se loge dans un cube intégré une malle cabane Maisons côté est the house of furniture parts juin 2009 studio Makkink & beydes espaces cuBiquesrestreiNts, mais à hauteteNeur foNctioNNelle.les modulescoNteNus s’emBoîteNt,s’eNcastreNt, se déplieNt,serveNt à plusieurschoses à la fois...vers une siMplicitécoMplexe.
  • the room oda 58 une maison du futur gardienne du passé hs Maison française novembre 2009«oma’s rache» des cuisiNes eN trompeilja oelschlägel l’oeil capaBles de disparaître eN uN cliN d’oeil
  • les innovations technologiques s’effacent visuelleMent, au profit des interfaces plus intuitives et tactiles: des cuisines/salles 59 de bains où toute la technologie devient invisible et encastrée: il Ne reste qu’uN gigaNtesque plaN de travail vierge pluri- foNctioN. des appareils de doMotique quiinvisible tech proposeNt des iNterfaces plus tactiles et soNores : vers la recoNNaissaNce iNtuitive avec le soN, la le camouflage de la voix, les gestes. technologie des fonctionneMents siMples d’usage : vers la fiN des modes d’emploi. vers une relation hoMMe/Machine plus douce, plus caressante, Moins angoissante, Moins intiMidante. système B3 bulthaup
  • 60(...) astucieux, l’architecte adissimulé la cuisine et l’écranplasma derrière ces panneauxen medium peints, histoire degagner de la place dans lesalon avec vue panoramiquesur paris. car il s’agissait de créerune grande pièce pour recevoiren toute liberté.des placards en trompe-l’oeilMaison françaisefévrier 2009sans fil mais branchéMaison françaisehs novembre 2009
  • l’ostentation le princaffirmer uN «moi social», apparteNir à uNe coNjurer la crise etuNe coNfiaNce eN categorie sociale de resister à la teNtatioN desoi, uNe re-assuraNce «happy feW» : upgrader l’austerité par uNe fuiteNarcissique à travers soN statut réel, échapper eN avaNt coNsumériste.le regard des autres. à l’aNoNymat.le decor met eN scèNedes compéteNcesfiNaNcières, culturelleset statutaires.
  • statutairecipe les enjeux echapper à la réalité de la crise par uNe iNteNsificatioN de l’osteNtatioN materialiste : vers uN simple cycle d’après crise ?
  • 63mythical totem la réassurance des va l e u r s s û r e s plastic arm chair charles & ray eames
  • avec le teMps, le design est devenu un «classique». il a gagné64 ses lettres de noblesse, et commeNce à se diffuser plus largemeNt au-delà du premier cercle des amateurs «avaNt gardistes». l’haBitat devieNt «shoW room» pour afficher soN capital culturel et fiNaNcier. oN oBserve uN vrai «Boom» du desigN de ré-éditioN de pièces de référeNce. les faBricaNts perpétueNt certaiNs modèles très coNNus qui oNt marqué le desigN de la première géNératioN : le corBusier, verNer paNtoN, pierre pauliN, jeaN prouvé... oN oBserve aussi uN fort développemeNt du desigN de marque autour de Noms coNNus plus actuels. vers une interprétation plus coMMerciale des créations d’éditeurs avec des designers de renoM : Kartell, Magis, alessi, sWedese... luis ghost / kartell philippe starck
  • une maison du futur gardienne du passéhs Maison françaisenovembre 2009 cristal room Baccarat philippe starck les graNds classiques soNt «sWitchés» avec65 des iNflueNces plus coNtemporaiNes. uN BoN compromis eNtre l’attachemeNt il faut oser ce mobilier sur- référeNtiel au passé, prenant, qui réconcilie avec et uNe voloNté de humour le goût des formes classiques et la modernité de s’iNscrire daNs soN notre époque. époque. délicieusement baroque ideat février 2009
  • appartement parisienstudio Katz 66 New luxuriance les classiques revisités
  • miroir miraggiofernando et humberto campana gloss furnishing 67 l’habitat se cosmétise les meuBles devieNNeNt «glossy», BrillaNts, recouverts de matières précieuses éclataNtes : or, argeNt, paillette, Nacre, miroir... vers une nouvelle forMe de ré- enchanteMent pour oublier les teMps de crise.
  • Bici stool68arik ben simhon objet pop des années 60 et îcone du design des années 60, la série «up» du désigner italien gaetano pesce fête ses 40 ans ca bouge Maison française octobre 2009
  • 69d mesurela tendance xxl
  • 70des meuBles goNflés auxamphétamiNes : divaNs,fauteuils, lits, lustres,armoires et même chaisede BéBé «kiNg siZe»...une façon de se donnerde l’iMportanceet de valoriser lerayonneMent de sonstatut : de graNdsmeuBles pour quelqu’uNd’importaNt et depuissaNt.mondrian south Beach hotel residences Bambino & shazbong mickey maxMarcel Wanders arik ben simhon
  • 71alice au bois dormantideatjuillet 2009
  • 72un environnement magique et chic qui pré-sente une ambiance digne d’alice aux paysdes merveilles version design. dimensionsmaximales pour cette lampe victor e victoriadessinée par stefano traverso.graphicolorideatdécembre-janvier 2010
  • les fonctions de l’habitatLE FULL USEFUL l’espace Normé l’ostentation statutairele modulaBle, le moBile, le léger, les oBligatioNs revisitatioN coNtemporaiNe des graNdsl’asymétrie coNfortaBle, le pluri usage styles, hyBridatioN des Basiques, gigaNtisme fastueux, actualisatioN des référeNts 73NomBre de registres : NomBre de registres :uNe maturatioN iNdustriellepéreNNe uNe érosioN post-crisel’espace privéla decoNNexioN l’espace collectifiNtime la coNNexioN socialele refuge idylliquele greeN, le recyclage, le sacré, L’EXPERIENCE ONIRIQUEle camouflé, l’idéologie de la caBaNe, l’ailleurs emotioNNel, l’immersioNla régressioN daNs l’eNfaNce polyseNsorielle, l’exploratioN virtuelle,NomBre de registres : l’audace artistique NomBre de registres :uN territoire très riche à surveiller de près l’espace plaisirpour les aNNées 2010 les seNsatioNs uN territoire exigeaNt pour uN marché de Niche
  • 74 et aujourd’hui ? l’actualité l’haBitat l’affirMation du design de la fin du Mobilier en héritage un besoin de Mobilier fonctionnel le refuge idyllique, la réalite de deMain la surface de NoW les jeuNes s’équipeNt des surfaces haBitaBles teNdaNces desigN a été multipliée avec l’alloNgemeNt de de + eN + petites maisoN&oBjet septemBre par 15 eN 10 aNs, soit 20% la durée de vie de leurs 2010 : le greeN et le jeuNe haBitat de la surface totale de pareNts le WellNess avec le coNtiNue soN maisoN&oBjet laNcemeNt du prix du les jeuNes foNt develeppomeNt, même eN greeN démocratisatioN preuve d’uN plus graNd période de crise [ca 2009 du desigN : il devieNt éclectisme daNs leurs = 2 milliards d’euros, accessiBle à tous avec styles : moderNe (iNdice +3,2%] le developpemeNt de 205), éthNique (iNdice tous les distriButeurs 136), desigN (iNdice 126), sur ce terraiN + les art déco (iNdice 117). rééditioNs (source etude premium 2009) le desigN, 1er style adopté par les fraNcais les plus aisés. (source etude premium 2009)
  • 75le groupe express décrypter le travail des aNNoNceurs aussi : leroularta édite eN fraNce desigNers, partager groupe express roularta5 Marques référentes des eNvies, découvrir est le groupe le mieuxdans le secteur de la des Nouveaux oBjets, iNvesti puBlicitairemeNtdécoration : maisoN produits ou iNflueNces, sur le marché fraNçais.fraNçaise, maisoNs côté métamorphoser soNsud/ouest/est, vivre cheZ soi, chaNger decôté paris, ideat, maisoN perspective, améNagermagaZiNe, cotemaisoN. soN sWeet home...fr. la richesse et la agents d’influence,diversité de soN offre les marques médiaséditoriale permet au du groupe expressgroupe express roularta roularta soNt sensibles,d’accompagNer, tout réactives, créatives,au loNg de l’aNNée, prescriptrices, seses lecteurs daNs souviennent, libèrent leschacuN de leur « iNstaNt tendances et les rendentdécoratioN » : accessibles. Nosrêver, découvrir, lecteurs, 4,3 Millions des’iNspirer, compreNdre fans à chaque parution,les teNdaNces, l’oNt BieN compris. les
  • remerciementsmerci à maisoN fredrik mattsoN, studio services), christiNefraNçaise, maisoNs côté katZ, amy lau desigN, arNaud (expresssud, maisoNs côté ouest, staNislav kratZ, arik roularta services),maisoNs côté est, vivre BeN simhoN, artifort, virgiNie Wolf (expresscôté paris, ideat, maisoN moNdriaN south Beach roularta services).magaZiNe, cotemaisoN. hotel, claude WeBer,fr, l’express styles christophe rouffio, hélèNe jouBert.merci pour leurdispoNiBilité à catheriNe et plus gloBalemeNtsales, martiNe duteil, merci à toutesNoémie Barré et stéphaNe les marques quihugoN. coNtriBueNt au succès de Nos marques.merci aussi pour leursimages à alaiN ellouZ, et eNfiN merci àBeNoît coNvers, coriNNe pitavy (expressluNatic coNstructioN, roularta), véroNiqueestaBlished & soNs, picaN (express roulartaauteursjeaN-emmaNuel cortade créatioN graphique :(icoNoclast), fraNçoisefassiN (express roulartaservices), aurélie grituN(express roulartaservices)
  • express roularta services29 rue châteaudun75009 paristèl. 01.75.55.17.44