Your SlideShare is downloading. ×
0
Dmi immobilier 2011
Dmi immobilier 2011
Dmi immobilier 2011
Dmi immobilier 2011
Dmi immobilier 2011
Dmi immobilier 2011
Dmi immobilier 2011
Dmi immobilier 2011
Dmi immobilier 2011
Dmi immobilier 2011
Dmi immobilier 2011
Dmi immobilier 2011
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Dmi immobilier 2011

914

Published on

Rapport sur les sites internets en Suisse romande

Rapport sur les sites internets en Suisse romande

Published in: Real Estate
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
914
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. DMI© Agences IMMobIlIèresby MAJ consulting
  • 2. L’IMMOBILIER À L’HEURE DU DIGITAL le DIgITAl explose ! Applications pour téléphone portable, sac de golf sur e-bay, on téléphone sur le canton de genève, en différenciant Facebook, Twitter, internet mobile, skype, on partage ses vidéos sur son l’aspect courtage de l’aspect gérance, tablettes tactiles…difficile d’échapper Ipad et les première photos du nouveau- pour ne pas pénaliser les entreprises au phénomène. Facebook devient une né sont envoyés via « What’s ap » sur son plus actives sur l’un ou l’autre de ces galerie commerciale avec sa myriade smartphone. Madame Soleil lit l’avenir services. les notes sont attribuées selon de e-magasins, Youtube propose de la par sMs, les encyclopédies de notre un barème établi dans chaque exercice. location de films en streaming et Ama- enfance ont été remisées au grenier elles sétalent de 0 à 180 et lexplication zon vend toujours plus de e-books à depuis que Wikipédia les a ringardisées. de ces résultats est proposée à la page lire sur Kindle, un livre électronique. le en quelques années seulement, Internet 11 de ce document. journal de 20h00 a un train de retard sur est tout simplement devenu... le nouveau cet audit a été réalisé avec passion par l’actualité diffusée sur les blogs ou sur centre du monde ! Un monde dominé par toute l’équipe de MAJ Consulting et Twitter, les disquaires mettent un-à-un de très jeunes entreprises du net qui, en nous espérons d’ores et déjà que son la clef sous la porte depuis que spotify quelques années seulement, ont capita- contenu apportera aux dirigeants de ces propose d’écouter sa musique en direct lisé plus que de grandes multinationales entreprises et à leurs collaborateurs, les sur internet, les radios perdent peu à peu sur des décennies. premiers éléments qui leur permettront leurs auditeurs au profit de Deezer qui comment ce virage est-il négocié par de jauger le niveau de performance propose de la musique en continue et les entreprises de l’immobilier ? MAJ digitale de leur entreprise. Un audit plus surtout sans publicité. le e-commerce Consulting a mené l’enquête grâce à détaillé est disponible sur commande. affiche une croissance insolente et nous un audit sectoriel baptisé DMI© pour allons jusqu’à faire nos courses de la se- MAJ consulting se tient à la disposition Digital Marketing Index. L’étude porte maine sur leshop.ch. On trouve l’amour de chacun pour plus de renseignements sur les agences immobilières actives sur de sa vie sur Meetic, on revend son vieux et vous souhaite une très bonne lecture.DMI© MAJ consulting 2011 – Tous droits réservés 2
  • 3. CE qU’ILS pEnSEnT DU DIGITAL MARIE SCHLInGER – cgI IMMobIlIer au plus grand nombre. la tendance actuelle montre que les nouvelles générations investissent plus tôt dans l’immobilier « nous sommes depuis plusieurs années qu’il y a cinquante ans. Le digital est un moyen fantastique attentifs à notre communication digi- pour intéresser et toucher cette cible de futurs acquéreurs. tale. Le web est aujourd’hui le canal de Mais nous avons dû apprendre à communiquer d’une recherche utilisé majoritairement par nos manière différente : plus qu’un simple échange commercial, clients potentiels. De plus, les outils digi- nous avons une stratégie « collaborative » avec notre public taux sont extraordinaires en terme d’ana- cible et sommes sensibles à ses inquiétudes, intéressés par lyse marketing : nous constatons que ce ce qu’il cherche et ce qui suscite son intérêt. sont de loin les plus efficaces et ils offrent le grand avantage de quantifier précisément notre retour sur investissement. Après avoir « boosté» notre présence sur la toile et les Constamment en quête de performance, notre objectif mobiles, nous cherchons à consolider cette position en nous principal est d’offrir une information utile et pertinente à rapprochant d’agences spécialisées. L’ensemble de ces dé- l’ensemble de nos clients. marches nous positionne comme une agence précurseur sur le marché lémanique, cherchant avant tout à rendre service Depuis début 2010, nous avons clairement développé nos à ses clients, tout en donnant une image dynamique, communications sur les réseaux sociaux et élaboré une réactive et innovante. » application i-phone pour rendre nos services accessibles STEpHAn CHOUkROUn – gVA IMMo nication passe d’ailleurs par ce biais. Je pense en revanche qu’il serait contreproductif, à notre niveau, de surinvestir « En tant que créateur d’entreprise, j’ai dans ce domaine afin de concurrencer de grands groupes pu immédiatement me rendre compte de comme la spg, naef ou de rham. la qualité et le profes- l’importance de la communication digitale sionnalisme de notre service, l’étendue de notre réseau, dans le positionnement d’une nouvelle ainsi que notre expérience de l’immobilier restent les fonde- société immobilière dans un marché déjà ments principaux de notre succès. » bien établi. L’essentiel de notre commu-DMI© MAJ consulting 2011 – Tous droits réservés 3
  • 4. présence InTerneT lA présence InTerneT A éTé AnAlYsée en DeUx pArTIes : 1 ) la qualité du site internet dans un premier temps, 2 ) La présence sur les médias sociaux permet d’instaurer détermine la qualité de l’outil « site internet » comme la conversation avec ses publics. Cela peut être une interface digitale entre la société, ses produits et ses aide précieuse pour l’amélioration des services grâce à services d’une part et les prospects, les clients, la un feedback direct, permettre d’accroître sa notoriété, presse et les investisseurs d’autre part. pour réaliser favoriser l’engagement d’un public cible, mieux gérer les cette partie de l’audit, nous avons tenté de nous glis- crises d’image en abordant un ton direct et sincère. Mieux ser tour à tour dans chacune des positions « clientes » vaut travailler avec des professionnels de la communica- afin de savoir si le site internet répondait aux attentes tion, les dangers de la conversation directe sont réels et de ces interlocuteurs. beaucoup de grandes entreprises s’y sont cassées les dents (nikon, nestlé, Veet, Volkswagen…) Cet exercice porte donc sur plusieurs critères que l’on peut regrouper en 10 groupes distincts : la présence sur les médias sociaux a été évaluée selon plusieurs paramètres : 1. esthétique 2. construction technique 1. la quantité et la diversité des médias sociaux utilisés 3. Intégration de médias 2. Qualité de présentation de la société sur ces médias 4. richesse du contenu 3. la dynamique instaurée sur les plateformes (fréquence des posts, intérêt des messages, 5. Rapidité d’affichage réactivité aux messages) 6. gestion du panier (ajouter à mes préférences) 4. La mise en avant de ces médias sur d’autres supports 7. navigation à partir d’un mobile marketing : campagne d’affichage, site web…) 8. présence sur les réseaux sociaux 9. newsletter 10. Accès propriétaire (note valorisée dans le DMI « Gérance » seulement) Tous ces groupes rassemblent plusieurs points d’analyse. contactez-nous pour plus de renseignements sur les critères de l’étude.DMI© MAJ consulting 2011 – Tous droits réservés 4
  • 5. QUAlITé DU sITe Web présence MéDIA socIAUx Total Total La SpG domine cet exercice malgré une vitesse d’affi- cgI IMMobIlIer 20spg 108 chage moyenne, probablement due à la lourdeur desbrollIeT 105 fichiers photos de grande dimension qui ornent les pages. nAeF & cIe 12coMpToIr IMMobIlIer 103 Le site est néanmoins très moderne grâce à un affichage coMpToIr IMMobIlIer 8 de grande résolution ainsi qu’un outil de sélection d’ob-régIe De lA coUronne 102 brollIeT 2 jets dynamique, clair et pratique. La navigation est fluidecI léMAn 102 et le contenu riche. Certains détails gagneraient à être spg 0cgI IMMobIlIer 96 améliorés, comme ce pOp-Up énervant qui s’affiche à régIe De lA coUronne 0 chaque fois que l’on retourne sur la home page ou la miseDE RHAM 96 cI léMAn 0 en place d’une Google Map™ à la place d’un pDF pourVerbel 87 la localisation de l’agence. Déception en revanche pour DE RHAM 0 l’agence pilet & Renaud. Le site sombre et désuet, n’est lUxUrY plAces 0nAeF 82 visuellement pas à la hauteur, tandis que la navigationlUxUrY plAces 75 est floue et peu pratique. On s’attend à mieux quand on sToFFel 0sToFFel 66 connait la notoriété et la qualité de cette agence. bernArD nIcoD 0bernArD nIcoD 66 Verbel 0 Le résultat de l’exercice sur les médias sociaux estAlexAnDer IMMobIlIer 65 surprenant. Les agences immobilières disposent d’un AlexAnDer IMMobIlIer 0Axe IMMo 63 public cible très important du fait d’une demande de Axe IMMo 0 contact très forte, notamment au niveau de la location. etRéGIE DU RHônE 62 RéGIE DU RHônE 0 pourtant seules quelques agences ont entrepris de com-grAnge & cIe 59 muniquer avec ce public d’éventuels futurs propriétaires rosseT 0rosseT 59 en animant leurs réseaux sociaux respectifs. Facebook borY & cIe 0 ou Twitter par exemple, permettent de maintenir un lienborY & cIe 54 de proximité et d’établir une conversation avec la totalité sorg 0sorg 52 de ses publics internes et externes (clients, apporteurs pIleT & renAUD 0 d’affaires, prospects, locataires, presse, investisseurs).pIleT & renAUD 42 grAnge & cIe 0 Les perspectives en terme d’image sont importantes etrIlsA 40 les profits à terme non négligeables. rIlsA 0DMI© MAJ consulting 2011 – Tous droits réservés 5
  • 6. ToTAl présence InTerneT cgI IMMobIlIer 116 coMpToIr IMMobIlIer 111 spg 108 Dans l’ensemble, la présence internet des agences immobilières genevoises est plutôt soignée. on note brollIeT 107 cependant d’importantes disparités au sein même de régIe De lA coUronne 102 ce secteur. Alors que certaines agencent combinent à cI leMAn 102 merveille toutes les dernières avancées permises par internet, d’autres affichent un retard technologique, DE RHAM 96 graphique et fonctionnel de plus de 10 ans. Il est vrai nAeF 94 que la mise à jour de ces outils représente un poste de Verbel 87 dépense coûteux pour des entreprises d’envergures très différentes, ce qui peut être à l’origine de ces disparités. lUxUrY plAces 75 Mais avec la démocratisation d’internet, il existe sToFFel 66 aujourd’hui des produits adaptés à tous les budgets. bernArD nIcoD 66 Une erreur récurrente quand il s’agit de projet internet est de vouloir confier le projet à l’informaticien de l’entreprise AlexAnDer IMMobIlIer 65 qui «saura se débrouiller» ou pire, de créer un stage Axe IMMo 63 pour satisfaire ce besoin. Internet évolue et devient de RéGIE DU RHônE 62 plus en plus complexe à mesure qu’il se généralise. MAJ consulting vous recommande de faire appel à une grAnge & cIe 59 agence de communication spécialisée qui saura vous rosseT 59 orienter vers des produits adaptés à votre budget, tout en borY & cIe 54 vous garantissant un bon niveau de professionnalisme et de durabilité de l’outil. sorg 52 pIleT & renAUD 42 rIlsA 40DMI© MAJ consulting 2011 – Tous droits réservés 6
  • 7. réFérenceMenT nATUrel le référencement naturel est un processus technique La position dans la liste de résultats ne s’achète pas, seul difficile à expliquer si l’on souhaite être précis. Wikipédia le travail d’un spécialiste permet d’obtenir une bonne place. démocratise la notion de la façon suivante : « la position sur statistiquement les internautes vont rarement au-delà de la les moteurs de recherche est une des principales sources première page et quasiment jamais au-delà de la troisième. de création de trafic sur un site web aujourd’hui. En effet, il les résultats présentés ci-joint sont le fruit de recherches permet aux internautes d’accéder à un site sans connaître menées sur plusieurs moteurs de recherche et annuaires son adresse. Un bon référencement sur Internet est essentiel (google, Yahoo, bing etc.). les données ont été pondérées puisque 34 % des internautes cliquent sur le premier lien selon la popularité de ces outils en suisse. naturel d’une page de résultats. L’afflux principal provient par ailleurs les agences ont été auditées selon deux activités : des moteurs de recherche, mais nombre de visiteurs passent la gérance et le courtage de manière à ne pas pénaliser les en- également par des annuaires.» treprises plus ou moins actives dans ces différents métiers de l’immobilier. nous avons donc créé deux groupes de recherche. le premier, nommé « courtage » révèle les résultats le groupe « gérance » quant a lui correspond à générés par les recherches suivantes, pondé- une recherche menée avec les mots clefs suivants, rées selon la popularité de ces termes dans les toujours pondérés de la même façon : recherches google en suisse romande : Achat maison genève Terrain genève gérance genève Achat maison Agence immobilière gérance Maison genève Agence immobilière genève gestion locative Acheter maison genève real estate geneva mise en location Appartement genève Buy flat Geneva property management Achat appartement genève buy house geneva Agence immobilière Achat appartement buy Flat Agence immobilière genève Acheter appartement genève Buy House real estate geneva Achat terrain résidence genèveDMI© MAJ consulting 2011 – Tous droits réservés 7
  • 8. noTe gérAnce noTe coUrTAgenAeF & cIe 59 nAeF & cIe 59rosseT 58 cgI IMMobIlIer 45cgI IMMobIlIer 57 brollIeT 36borY & cIe 56 rosseT 30spg 43 Axe IMMo 28DE RHAM 36 DE RHAM 27brollIeT 35 borY & cIe 26 la compétition fait rage sur la première page de google, ce qui indique qu’il y a un réel investissement des agencescoMpToIr IMMobIlIer 30 cI léMAn 23 immobilières en matière de référencement naturel.rIlsA 28 coMpToIr IMMobIlIer 20 on peut toutefois constater que certaines agencesbernArD nIcoD 27 grAnge & cIe 19 d’envergure ne sont manifestement pas dans la course.grAnge & cIe 27 spg 15 Dommage quand on sait qu’en 2008, 4 internautes sur 10 passaient par un moteur de recherche pour se rendre surRéGIE DU RHônE 20 rIlsA 14 un site immobilier (source : Médiamétrie 2008). Il y a fort àrégIe De lA coUronne 13 bernArD nIcoD 13 parier que ces chiffres aient encore augmenté depuis...cI léMAn 9 pIleT & renAUD 13sorg 5 RéGIE DU RHônE 10pIleT & renAUD 4 sorg 5AlexAnDer IMMobIlIer 3 AlexAnDer IMMobIlIer 3sToFFel 0 régIe De lA coUronne 0Axe IMMo 0 sToFFel 0lUxUrY plAces 0 lUxUrY plAces 0Verbel 0 Verbel 0DMI© MAJ consulting 2011 – Tous droits réservés 8
  • 9. pUblIcITé eT lIens sponsorIsés DE RHAM 24 Verbel 18 lUxUrY plAces 18 cgI IMMobIlIer 8 la publicité et les liens sponsorisés sur internet permettent nAeF & cIe 8 de maîtriser précisément le budget lié à une campagne, de cibler de manière extrêmement précise la clientèle coMpToIr IMMobIlIer 8 potentielle que l’on souhaite toucher, mais surtout, présen- spg 8 tent l’immense avantage de pouvoir mesurer l’impact de la borY & cIe 8 démarche et donc le revenu sur investissement. bernArD nIcoD 8 Dans ce cas précis, nous nous sommes limités à étudier les principaux sites relatifs à l’immobilier en Suisse-romande, RéGIE DU RHônE 8 bien référencés dans Google et suffisamment pertinents sToFFel 8 pour que leur impact soit intéressant. Force est de consta- grAnge & cIe 8 ter que la majeure partie des agences étudiées ne sont clairement pas investies dans ce domaine. ou très peu. pIleT & renAUD 8 Aucune d’elle en revanche ne s’est positionnée sur les liens brollIeT 0 sponsorisés qu’offrent Google (Google AdWords). Cette cI léMAn 0 démarche permettrait à certaines entreprises éloignées dans le classement Google d’améliorer leur visibilité et régIe De lA coUronne 0 d’accroître leur trafic. A long terme, cela pourrait leur Axe IMMo 0 permettre d’obtenir un meilleur référencement naturel. rosseT 0 AlexAnDer IMMobIlIer 0 sorg 0 rIlsA 0DMI© MAJ consulting 2011 – Tous droits réservés 9
  • 10. InDex DMI (clAsseMenT générAl)coUrTAge gérAnce pour finir, voici le classement DMI représentant la moyennecgI IMMobIlIer 176 cgI IMMobIlIer 178 des différentes notes obtenues dans les exercices précédents. Il est important de noter que les différents exercices sontnAeF & cIe 172 nAeF & cIe 160 pondérés en fonction de leur importance. L’exercice « présenceDE RHAM 172 spg 157 internet » est notée sur 120, « référencement naturel » sur 60 etbrollIeT 151 brollIeT 156 « publicité et les liens payants » sur 30. nous avons par ailleurscoMpToIr IMMobIlIer 146 DE RHAM 149 rajouté un bonus de 5 points au DMI « courtage » aux agences qui produisent un magazine régulièrement. C’est un excellentspg 141 coMpToIr IMMobIlIer 145 vecteur de publicité et un très bon support pour la réputationcI léMAn 128 borY & cIe 125 d’une agence. Dans les deux cas, nous avons également ajou-Verbel 123 rosseT 118 té un bonus sur 5, relatif à la qualité de l’accueil téléphonique.lUxUrY plAces 106 régIe De lA coUronne 115 La plupart des agences ne réceptionnent qu’un appel sur deux, et souvent ne rappellent pas si on laisse un message. non liérégIe De lA coUronne 105 cI léMAn 112 au domaine d’étude qui nous intéresse ici, nous pensons queborY & cIe 96 Verbel 111 ce facteur peut avoir un impact considérable sur l’image de laAxe IMMo 94 bernArD nIcoD 98 société, donc sur ses performances.rosseT 92 RéGIE DU RHônE 91 Il est à noter que les disparités relevées ne sont pas forcémentgrAnge 92 grAnge 85 la preuve d’un désintéressement de certaines entreprises pourbernArD nIcoD 85 lUxUrY plAces 80 le digital. en effet, les résultats sont à mettre en relation avec la taille et le chiffre d’affaire des différentes agences. CetteRéGIE DU RHônE 85 sToFFel 72 considération faite, certaines entreprises « dans le rouge » ontsToFFel 82 rIlsA 70 beaucoup de mérite, malgré leur faible score. Difficile de lutterAlexAnDer IMMobIlIer 69 AlexAnDer IMMobIlIer 68 quand on se mesure aux grands groupes, ténors du secteur.pIleT & renAUD 68 Axe IMMo 63 Enfin, nous tenons à saluer la qualité d’accueil et d’écoutesorg 65 sorg 59 de l’agence Sorg qui, par son professionnalisme, a su nous rappeler que la qualité de service reste un atout majeur dans larIlsA 57 pIleT & renAUD 52 réussite d’une entreprise. Chapeau !DMI© MAJ consulting 2011 – Tous droits réservés 10
  • 11. lecTUre Des résUlTATs De 140 À 180 De 100 À 140 De 0 À 100 Un investissement intellectuel et fi- le nécessaire a été entrepris pour rester Vous avez regardé le train passer et nancier conséquent est probablement à jour sans toutefois faire du digital une n’avez pas pu ou pas voulu réagir. Un à l’origine de ce score. Vous êtes à la priorité. De légères améliorations sont fossé vous sépare des meilleurs dans pointe du marketing digital dans votre envisageables afin de remettre vos votre secteur. selon le business model, secteur d’activité et sur votre territoire. outils à niveau sans chambouler vos la stratégie et le positionnement que Une veille active de la concurrence et budgets et vos stratégies. Votre image vous adoptez, l’image que vous ren- une réactivité en conséquence vous sur internet ne vous met pas particuliè- voyez sur internet pourrait nuire à votre permettra de garder cet avantage rement en valeur mais ne vous nuit pas développement. Des solutions existent concurrentiel encore longtemps. Vos pour autant. Restez vigilants afin que pour combler ces lacunes, adaptées à efforts vous permettent de garder une cela ne soit jamais le cas. votre budget. Faites appel à un profes- excellente image de marque tout en sionnel du marketing et de la communi- développant votre clientèle, et donc, cation qui saura vous aiguiller au mieux votre chiffre d’affaire. afin de remonter la pente.DMI© MAJ consulting 2011 – Tous droits réservés 11
  • 12. MAJ consulting est une agence de communication et de MAJ Consulting conseil en marketing basée à genève. nous élaborons rue Dancet, 22c des stratégies qui mêlent marketing, marketing digital 1205 genève et relations publiques. notre approche systémique nous suisse permet dorganiser les moyens dactions afin quils rentrent en résonance et se renforcent mutuellement. Tél. +41 (0)22 550 14 24 nous œuvrons dans le but de développer les affaires de info@majconsulting.ch nos clients et notre travail se fonde sur les chiffres et la mesure des résultats. Enfin, nous proposons des services très spécialisés à travers un gestionnaire de projet qui est CHARGé D’éTUDE : paul Merz p.merz@majconsulting.ch un interlocuteur unique. CHARGé DE COMMUnICATIOn : a.reynaud@majconsulting.ch Des compétences pointues. le souci de la performance. Une vision claire. www.majconsulting.ch @majconsulting nos spécIAlITés : Facebook.com/majconsulting Stratégies de communication Relations publiques linked In Stratégies marketing Marketing digitalDMI© MAJ consulting 2011 – Tous droits réservés 12

×