• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Zapping 22   août -
 

Zapping 22 août -

on

  • 393 views

 

Statistics

Views

Total Views
393
Views on SlideShare
393
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Zapping 22   août - Zapping 22 août - Document Transcript

    • N° 022 LETTRE D’INFORMATION DE LA VILLE DE PIA Une rentrée tout sourire ! Nous venons de vivre un été riche en événements. Fêtes de quartiers, animations sur tous les tons musicaux, pour tous les goûts et pour tous les âges ont, je crois, satisfait un très large public. Je remercie ici tous les bénévoles qui ont œuvré à la réussite de cette activité estivale de qualité. Maintenant l’heure de la rentrée a sonné. Ce rendez-vous annuel est important. Votre municipalité accorde la plus grande attention à ce moment particulier, car la réussite de vos enfants, leur épanouissement comptent parmi les objectifs prioritaires et permanents de vos élus. Nous avons rénové durant lété nos groupes scolaires : • Créé un préau et une classe au groupe scolaire François-Mitterrand • Créé une nouvelle classe à l’école maternelle Marie-Curie • Terminé lopération façade de l’école élémentaire Louis-Torcatis. Nous poursuivons de plus, notre effort en faveur de la gratuité scolaire afin de limiter les charges supportées par les familles. Nous consentons aussi un effort pour le périscolaire, et pour toutes les questions, essentielles, liées à la restauration scolaire. Cest là, une volonté municipale affichée. Cest là, des lignes budgétaires dégagées sans cesse renouvelées dannée en année et ce pour le bien de vos enfants, car lécole est là, pour libérer chacun des inégalités. Lécole doit être une chance et un tremplin pour développer tous les talents et permettre à chacun de trouver sa place dans la société française. Votre ville soyez en sûr est, et sera toujours a vos cotés pour donner corps à ce grand dessein. Bonne rentrée à tous, Michel MAFFRE, Maire Adjoint Son sourire illumine son visage... Ronda del Campanar 2012 : ...ses yeux pétillent, dans son bureau de l’Hôtel de ville, (à son image : clair, très clair6) une rencontre s’imposait pour mieux connaître cette élue A vos marques..., prêt..., partez... « comme les autres » aime-t-elle à préciser. Marie-José Ruiz, Maire Adjointe DEPART avenue Maréchal Joffre (devant la mairie) : en charge des Affaires scolaires, de la petite-enfance et plus globalement de •Randonnée : 8h00, même circuit que la course pédestre. l’enfance-jeunesse. •Mini ronda : 9h00, Course à pied de 1,200 km pour enfants (jusqu’à 12 ans) dans les Le Zapping : Bien avant que les thèmes de la jeunesse ne soient « à la rues de Pia.mode » Pia à toujours été à la pointe dans ce domaine •Ronda : 9h30 précises. Course à pied de 10km et de difficultés variables, destinée auxMJR : C’est vrai, ça a toujours été une de nos priorités et je dois remercier Guy Parès et Michel hommes et aux femmes de toutes catégories d’âges, des cadets (16 ans) jusqu’auMaffre de m’avoir laissé évoluer dans ce sens. vétérans 4, aux coureurs du dimanche comme aux coureurs plus confirmés qui veulentLe Zapping : Je ne vous demande pas de chiffres, mais vous êtes à la tête d‘un gros budget ? participer à un moment de convivialité autour de l’effort sportif.-MJR : Chaque élu est sûrement comme moi et aimerait gérer des budgets plus importants, on Pour tous renseignements ou inscriptions contacter la Mairie de Pia au 04 68 63 28 07manque toujours de quelque chose6 mais, avec les moyens de la commune et un souci de ou par courriel sports@mairie-pia.fr ou sur le site : www.mairie-pia.fr sur lequel vous pour-« bon équilibre des finances publiques » je crois que nous faisons le maximum et nous pouvons rez télécharger le bulletin d’inscription.le constater au niveau des actions et projets toujours plus nombreux et plus variés.Le Zapping : Activités multiples et tranches d’âge larges ?MJR : 6 (sourire)6 Tranches d’âges ? De quelques semaines à 18 ans6 et plus, oui, les pro-blèmes ne sont pas les mêmes, les intervenants non plus, la compréhension des problémati-ques non plus, c’est quelques fois le grand écart mais j’ai autour de moi une équipe solide dé-diée à chaque solution à trouver6Le Zapping : Vous avez envie de parler de vos collaborateurs, faites-le, combien sont-ils, quisont-ils ?MJR : je ne peux malheureusement parler de chacun, mais oui, je suis très fière de cette équipequi s’est constituée au fur et à mesure de nos besoins. Quelques noms quand même en m’excu-sant auprès de ceux que je ne citerai pas aujourd’hui. Dominique Ruiz fait un travail formidablecomme coordonateur, il a su insuffler à son équipe une dynamique qui ne demandait qu’à s’épa-nouir où chacun, chacune a trouvé sa place dans son domaine de compétence. Steve, Pasca-line et Anita sont « au top» (sourire, langage Planet’jeunes ?) et le PIJ est en pleine évolutiontant au niveau de l’information qu’au niveau de l’animation. Christelle Palmade et Delphine Am-bert complète ce casting pour le centre de loisirs : « compétence, responsabilité, disponibilité ».Le Zapping : Vous êtes sur tous les fronts et relativement bien médiatisée pour vos actions, quemanque-t-il à votre action ?MJR : La médiatisation ! Notre quotidien régional nous oublie trop souvent (pourtant je ne suispas la plus mal lotie, c’est vrai), je ne sais pas pourquoi, malgré la pertinence de nos actionslargement aussi événementielles que dans certaines communes des alentours. Pia commence-rait-elle à faire de l’ombre par son développement et son action constante ? Je veux croire à ça,c’est positif ! Et puis, Le Zapping existe ainsi que notre site Internet et la page Facebook !Le Zapping : L’année scolaire va débuter, des projets concrets pour cette rentrée ?MJR : L’accroissement de la population nous oblige à ouvrir des classes supplémentaires : deuxclasses maternelles une sur le site de Mitterrand et une à Marie-Curie. La réalisation de troisclasses à l’Ecole élémentaire Mitterrand est aussi en projet. Un relais d’assistantes maternelles« RAM » va ouvrir sur le site Marie-Curie avec une animatrice. Un lieu d’échanges, d’écoute,d’information et d’animation au service des parents, des enfants et des assistantes maternelles.Le Zapping : Les écoles étant fermés, quelles ont été les activités de vos services cet été ?MJR : Les accueils de loisirs ont accueilli 150 enfants de 3 à 18 ans encadrés par 20 anima-teurs, 3 directeurs et un coordonateur, pour des activités ludiques, sportives et culturelles.Quinze jeunes du PIJ ont visité la Corse. Et pour tous « FEST’IN PIA » a battu son plein débutaoût6Le Zapping : il se passe toujours quelque chose autour des écoles, du PIJ, des accueils deloisirs, de la crèche. Pia une planète jeune en terre catalane ?MJR : Pas seulement et heureusement pour l’ensemble de la population mais oui il nous paraîtimportant de privilégier, de donner une priorité à l’éducation de la meilleure des façons qui soiten mettant en avant le plus possible les notions de responsabilité, d’autonomie, de respect del’autre en favorisant le vivre ensemble et la mixité sociale. Devenir citoyen demande un appren-tissage parfois long qui demande que chacun se comprenne. L’enfant, l’adolescent, le jeuneadulte doit pouvoir communiquer pour mieux appréhender son futur et si la commune peut aiderà son épanouissement et à celui de son entourage alors notre mission sera en partie réussie6
    • La tendance de l’Eté Pia ? Faire la fête !Un 14 juillet à Pia dans la Liberté, lEgalité et la Fraternité... Bal populaire : si Sardou savait…Le peuple de Paris en 1789 a participé à la prise de la Bastille. Nul besoin de téléphone, de fax, d’Internet pour queles campagnes françaises s’approprient cette victoire pour la démocratie à venir. Cet événement marquant de laRévolution française fut commémoré lannée suivante lors de la "fête de la Fédération", le 14 juillet 1790, à Paris auChamp de Mars. Fête de lunion et de la réconciliation, la fête de la Fédération rassemblait les gardes nationauxdes régions et de Paris. La date du 14 juillet cessa ensuite dêtre célébrée, jusquà la IIIème République qui lui don-na le caractère dune fête nationale, en référence à la prise de la Bastille mais aussi et surtout en référence à la fêtede la Fédération et à lesprit dunité qui y avait régné. Ainsi, depuis 1880, le 14 juillet est officiellement la Fête Natio-nale française et symbolise pour les Français la fin de la monarchie absolue et le début de la République et de ladémocratie.Un 14 juillet à Pia ... aujourd’hui, c’est une fête, lafête de la liberté, de l’égalité, de la fraternité et de lalaïcité, peut-être plus qu’ailleurs=Les festivités de la Fête Nationale ont débuté le 13, avecle bal populaire animé par AnimFun.Dès 9h, le samedi 14, les enfants ont participé aux jeuxsportifs spécialement conçus pour eux, par le Comitédes Fêtes (courses en sac, à lœuf, de vitesse,...) et de Un jour à Pia, le 21 juillet pour être exact, une ambiance populaire aux spotsnombreuses récompenses ont été distribuées pour la de guinche sempara de la cour de l’école primaire Torcatis. Nul besoin enplus grande joie des « compétiteurs »... ce soir de presque fin juillet de réitérer les coups de canons sous forme de pyrotechnies municipales pour trouver de l’ambiance. Guirlandes aux cou- leurs catalanes, éclairage façon guinguette et musette de prestige ont attiré de très nombreux danseurs, de très bons danseurs à en étonner un Comité d’Animation des plus actif : accueil souriant, service rapide d’une Fideuà magnifiquement préparée dans les règle de l’art (et6 excellente), l’œil conti- dAnciens Combattants et du Souvenir Français, les nuellement aux aguets pour satisfaire le moindre désir d’un public nombreux élus, les autorités de tutelle, le conseil municipal des venu voir et écouter le N°1 des Orchestres de variétés françaises dirigé par enfants et la population pianencque venue nombreuse. Alain Musichini. Loin des plateaux de télévision dont il a l’habitude, entre le La cérémonie au monument aux Morts sest déroulée Festival d’Apt où il accompagnait Gérard Lenormand et le Festival d’Avi- avec solennité : dépôt de gerbes au pied de la stèle, gnon, c’est à Pia qu’il faisait étape, avec un plaisir non dissimulé, pour un allocution du premier adjoint, Michel Maffre, sonneries, clair de lune musical, on ne peut plus gai, à revisiter les années 50, 60 et 80 minute de silence et Marseillaise. pour le bonheur de ses spectateurs et spectatrices qui parfois dansant seu- Le spectaculaire lâcher de pigeons, symbole de Paix, les nous rappelaient les paroles de la célèbre chanson de Michel Sardou : par lassociation Pigeon Voyageur Roussillonnais, a « Dans les bals populaires, quand laccordéon joue Le tango des grand- comme chaque fois été très apprécié. mères, elles dansent entre elles et lon sen fout. Dans les bals populaires, Pour clôturer ces festivités, lapéritif offert par la munici- on chante un peu cquon veut. Moins on fait de manières, et plus ça tourne11 h : place au défilé, avec le traditionnel tour de ville et palité a réuni autour de tables bien garnies lensemble tourne mieux ». Quelle soirée ! Mesdames, Messieurs, responsables dede la distribution de mini drapeaux. En tête du cortège la des participants. l’animation de notre bonne ville de Pia, une question : « Quand recom-banda Los Amigos, les Porte Drapeaux, les associations mence-t-on ? ». I Love America et… Pia ! Il faut l’avoir vécu pour le croire. La FESTA MAJOR 2012 a été un millésime exceptionnel, la cuvée qui laissera des souvenirs de bonheur. Le Comité d’Animation de la Ville de Pia, sur tous les fronts, n’a rien laissé au hasard en ayant opté pour une programmation alliant culture, culture catalane, et « fiesta » traditionnelle. Du jeudi au dimanche l’agenda était chargé pour ne rien manquer. Voyez ou plutôt revoyez : le 2, Gilles PELLEGRINI au costumes des chanteurs et des musiciens revisitant de 1930 à nos jours les épisodes marquants souffle extraordinaire et au son magique en l’église de la comédie musicale et ses grands succès. Soirée atypique et remarquable offerte à des Saint-Cyr et Sainte-Julitte accompagné de ses fidèles spectateurs captivés et enchantés qui n’ont pas fini de dire et redire qu’ils y étaient à ce fameux musiciens dont le talent n’est plus a démontré, Jean- spectacle ! Traditionnellement le 5, jour de la Festa Major, voit ressurgir du passé, au petit matin, Michel CAZENAVE, à lorgue et au synthétiseur et âne, charrette, fougasses et banda6 le « llevan de taula » a donc réveillé la population pianenc- Gilles DAVID aux percussions, et d’un jeune Ténor que en commençant, tradition lyrique d’exception Franck Colyn, au timbre profond et oblige, par Monsieur le Maire et généreux (comme tout ce spectacle d’ailleurs), à la Madame. Les volets clos se voix maitrisée et puissante qui a rendu un hommage sont ouverts par gourmandise vibrant à Luciano Pavarotti et à Caruso et servit un mais surtout par générosité car Ave Maria de Santa Cruz (composée par Gilles Pelle- l’animation était au profit du grini) d’une façon poignante. Franck Colyn un nom qui Téléthon et durant deux heures ne restera pas longtemps inconnu. C’est debout que les ruelles du village ont repris tout le public « chamboulé » souvent jusqu’aux larmes les couleurs d’antan. Ce n’esta remercié ces grands artistes et d’une certaine façon la Ville de Pia de ce cadeau culturel. qu’en fin d’après-midi que leUn lendemain, le 3, c’était FEST’IN PIA, un événement du service « Enfance et Jeunesse ». De rendez-vous tant attendu desPerpignan et d’ailleurs ils étaient venus nombreux, très, très, nombreux pour découvrir les nou- enfants a eu lieu. Les person- veaux artistes de la scène roussillonnaise (Elisa et nages de Disney firent leur Morgane, Two Times Late mais aussi The Watts pour apparition. Une surprise de la scène Rock et les trois Djs Kriis Wide, Dj Vince taille attendaient les petits (et Delorme et Joe Maeght pour la scène électro) et as- les grands !) car Cendrillon les sister à ce Festival du talent, du talent à l’état brut accompagnait, elle était là pour avec un leitmotiv pour tous ces jeunes : s’exprimer, se de vrai ! Mickey et Mini en tête dépasser, bien faire jusque dans le moindre détail. De de cette troupe pas tout à fait 13 à 18 ans, bénévoles dans l’organisation des spec- comme les autres dansèrent sur scène mais mieux tacles, ils se sont tous mobilisés et à tous les niveaux, encore avec son jeune public. Rire, émotion des plus ils étaient partout pour que tout se passe bien et tout petits, joie se lisaient sur ces visages bambins qui c’est bien passé6 aucune fausse note et pour un pour la plupart en oubliaient de prendre les sucettes événement musical : ça a son importance ! Si l’objec- qu’on leur offrait. Un comble pour un Bal des Sucet- tif était de démontrer les réelles possibilités d’une tes ! Ce fut bientôt l’heure d’un changement de pu- Présentation par MJ Ruiz et M Maffre, mixité sociale intergénérationnelle d’échanges francs, blic. Les petits rentraient, rêves de Cendrillon en de la pianencque Cindy Marcoux, élue le pari du service « Enfance et Jeunesse » de Pia est tête, aux mains de leurs parents et les « plus âgés » 4ème dauphine à l’élection Miss Roussil- gagné et bravo ! Le public en ce soir d’août particuliè- arrivaient pour l’apéritif concert, un dîner en bodega lon 2012. rement clément a salué cette initiative en restant jus- dans l’attente de Patrick JUVET. Un temps de tra- qu’au bout de la nuit. Nous noterons que vous étiez montane fit craindre le pire et ce fut le meilleur qui sesous le regard et l’écoute attentive de la DDCS (Direction Départementale de la Cohésion So- passa. N’étant pas la vedette qui se fait attendre, ilciale), que tous vos partenaires ont fait de même, souvent étonnés de votre performance, du déboule sur scène à l’heure dite et l’ambiance duchoix et de la qualité de votre programmation et par votre organisation de la manifestation. Viole- stade monte d’un cran. Un public debout, les grou-ta Duarte, elle-même et ses musiciens, qui étaient sur scène à 20h, étaient encore dans vos pies aux pieds de la scène, tout y était pour faire detravées, bondées de monde, bien après leur merveilleuse prestation à découvrir ceux qui se ces moments le spectacle de l’été. La « Musica »produisaient en ouvrant un résonne, la foule reprend connaissant la chanson parnouveau chemin6 musical. cœur. Quand il chante « Où sont les femmes », ilAutre coup de force et pas s’arrête de chanter quelques instants et invite les femmes du public à le rejoindre. Cohue fémi-des moindres : confier les nine sur scène, il s’en amuse, on le sent particulièrement gentil, pour ne pas faire de jaloux, lesmanettes de la sono et de la hommes sont eux aussi conviés à venir retrouver le premier groupe de fans. La scène immenselumière aux moins âgés, for- devient trop petite, il sourit etmés durant plusieurs semai- chante son répertoire (Rappelle-nes par Eric Carbonne sous toi minette, I love America6).l’impulsion de Marie-José Sur les chansons douces il flirteRuiz et à son enthousiasme gentiment avec ses groupies,contagieux. Une journée où fais un slow avec l’une ou avecun Festival est né ! l’autre, l’ambiance est détendue,Autre moment fort le 4 août tout le monde semble heureux.avec un démarrage des mani- Les fans ne voulaient pas quefestations « vrombissant » du ça se termine, Juvet peut-êtreClub Harley Davidson 66 de Elne et ses bikers insolites et passionnés de belles mécaniques pas non plus, il accepte du Co-venus tout spécialement faire voir et « entendre » (une Harley, ça s’écoute6) leurs machines mité d’Animations le tee-shirt delégendaires exposées en toute sécurité au Stade Daniel-Ambert pour la plus grande curiosité la Ville de Pia, il l’enfile, remer-des nombreux néophytes vite intronisés dans ce cercle « pas si fermé » de motards à part, mal- cie et cette fois c’est certain, il legré tout. La fête foraine battait son plein, les bodegas ouvraient, que déjà l’orchestre XL s’affai- chante : « I Love Americarait aux derniers préparatifs de son spectacle « Divine Comédie ». Somptueux, superbe, am- et ...Pia » ! L’été Pia c’était aussibiance détonante, mélange « Folies Bergère » et « Casino de Paris » aux mille couleurs des ce soir là6
    • Pia, ou l’Art de Vivre… L’Été Pia de sa jeunesse…6 en bonheur dans une maison pas tout à fait comme la sienne Comme chaque année, les enfants de la commune le désirant ont passé des vacances souriantes dans les Accueilsmais aux activités multiples : choix, contrainte ? Le jour ou la de Loisirs. Une vraie pause leur a été proposée par l’ensemble des équipes d’animations : 20 animateurs et 3 direc-question se pose ou se posera pour chacun de nous, pour cha- teurs ont réfléchi, réalisé et présenté un planning aussi varié que ludique aux 150 jeunes âgés de 3 à 18 ans.cune de nos familles (oublions les mauvaises6) les raisons d’une Ils ont participé à des activités sportives et culturelles. Ateliers divers étaient au programme mais aussi visites de musées,telle option sont nombreuses, individuelles et souvent médicales. organisation de jeux, sorties de toutes sortes et en tous lieux (Musée Terrus d’Elne, Grottes des Canalettes, Aqualand, pourPia les offre. les enfants du primaire, Labyrinthes aux Mille Fleurs de Trouillas, l’Espace de Liberté de Narbonne, l’Accrobranche d’Argelès,Difficile de croire au verbiage habituel négatif sur les maisons de pour les tous petits)6. sans oublier, bien sûr, pour la plus grande joie de tous, les indispensables baignades à la plage ou àretraites, photos et vidéo à l’appui (www.mairie-pia.fr), quand on a la piscine en cette période de l’année.assisté à cette seconde journée des familles du Ruban d’Argent « Planet jeun’s » a proposé l’organisation et la mise en place de la deuxième édition de FEST’IN PIA que les médias ont sa-sous le signe de la catalanité cette année. lué dans leur ensemble d’un gros titre « Un Festival est né ! », une vraie réussite pour tous ces jeunes responsables d’unElles6 (impression qu’elles sont plus nombreuses), eux d’un projet et l’ayant maitrisé de bout en bout.certain âge6 aussi, (le même sûrement) et toujours6 un peu Cette année un séjour en corse était proposé. Les « 15 chanceux », âgés de 13 à 17 ans, partis à la découverte de l’île de« machos » (si, si6) aux yeux d’adolescents pleins de projets beauté sont revenus émerveillés. Ils ont découvert un paysage préservé et sont allés à la rencontre des habitants de l’île, butencore6 ont vécu cette fête dans la fête tout autant que le per- de ce voyage, les valeurs du « peuple » Corse et son hospitalité. La découverte de la faune, de la flore marine et terrestre ensonnel de cette maison de retraite, un peu particulière, c’est vrai, a surpris plus d’un, tous pour tout dire !ou l’attention de tous (médecins, infirmières, aides-soignantes, A l’initiative de la DDCS (Direction départementale de la cohésion sociale) dans la cadre du « Playa Tour » près de 600 jeu-cuisiniers, agents d’entretien, tout un personnel dévoué6 hôtes nes se sont réunis sur la base nautique de Leucate pendant 3 jours. Les jeunes de Pia ont répondu présent à l’invitation etde chaque jour) Un travail exceptionnel à tous les niveaux, vrai- ont participé aux activités sportives et nautiques tellement recherchées en saison estivale.ment, des animatrices au plus proche de ses seniors heureux de Pour tous ces jeunes, l’Été Pia a été aussi l’occasion de poursuivre une action menée tout au long de l’année sur la sensibili-se sentir entourés, sensibles à ces gages de respect d’un autre sation à la prévention avec la BDPJ (Brigade de prévention de la délinquance juvénile) grâce à des activités de nettoyage detemps6 le temps qui importe celui d’une parole, de paroles d’aî- la commune, de découvertes ou redécouvertes aux comportements addictifs6 et surtout aux actions positives pour y remé-nés et d’une écoute permanente. dier. Ils ont entre 10 et 12 ans et leur espace en Accueil de Loisirs s’appelle : La Passerelle ! Véritable lieu de démocratie et de citoyenneté, c’est l’accueil d’excellence des préados qui sont trop grands pour fréquenter les activités des petits mais trop « petits » pour s’intégrer au Point Information Jeunesse, réservé aux 12/18ans. Ces jeunes se sont retrouvés nombreux chaque jour à la salle « Tramontane » guidés par trois animateurs. Planning propo- sé, ils se devaient cependant de le faire évoluer en fonction de leurs attentes et de leurs souhaits. La volonté affichée des éducateurs : être acteur de ses vacances et pas un simple consommateur d’activités ! Les actions de tutorats se sont ainsi développées avec la mise en place de « formation à l’animation » pour que les enfants puissent être dans la peau d’animateurs et proposer des activités aux plus jeunes qu’eux. Tous les soirs, ils se retrouvaient au PIJ pour en connaître les animateurs, les locaux et faire connaissance, petit à petit, avec le fonctionnement qui leur sera proposé dans un avenir proche6 Un autre temps fort, mais dont on reparlera, la réalisation De l’aide à son domicile ! d’un court métrage sur l’art contemporain en court de mon- tage6 Patience, patience : c’est du travail !En France, depuis les années cinquante les besoins augmen-tent en terme de demandes de services à la personne et ceprincipalement dû au vieillissement de la population maissurtout au choix, bien légitime, de rester vivre chez soi leplus longtemps possible.Pour répondre aux demandes des différents publics, le secteur del’aide à domicile de Pia s’est engagé dans une démarche de pro-fessionnalisation qui a pour objectifs d’offrir des services de quali-té (Label de la Fédération ADESSA / A DOMICILE obtenu en2008).L’assemblée générale de l’association Pia-Agly qui vient de setenir a été l’occasion de revenir sur le chemin parcouru en par-faite harmonie avec la municipalité depuis sept ans, date de sacréation. Aujourd’hui 70 salariés travaillent dans la structure etassistent journellement 450 bénéficiaires dans les actes essen-tiels de leur quotidien : tâches ménagères, aide à la toilette, prisedes repas, transport, accompagnement6 assurant une continuitédu service tout au long de l’année en étroite collaboration avecles services médicaux et en partenariat avec les différents acteurssociaux. Sandrine VILAPLANA, directrice de l’association, a souli-gné l’importance d’une telle synergie pour répondre au mieux auprojet individualisé de chaque bénéficiaire.Lors de la lecture du rapport moral et du bilan d’activité de l’année Oyez ! Oyez !écoulée, Marie-José Ruiz, secrétaire de l’association, a insisté, Gentilshommes et gentes dames, damoiselles et damoiseaux sont venus nombreux à l’appel des Chevaliers du Roiparticulièrement, sur la formation des personnels : « La formation d’Aragon pour festoyer dans le village des Ourtoulanes disparu depuis des siècles et recréé pour l’occasion autourreste pour la direction de l’association le facteur clé de la qualité de la petite chapelle de Notre-Dame-de-la-Salut, sur la commune de Pia, partenaire de cette manifestation particuliè-du service rendu et permet au personnel de valoriser son métier rement originale et hors du temps.et de progresser ». Un plan de formation est d’ailleurs établi an- Durant deux journées entières en ce milieu de mois d’août un campement du XIIIème siècle s’est ouvert pour permettre à unnuellement afin d’atteindre les objectifs de satisfaction fixés. Fran- large public encore en vacances d’assister à la reconstitution d’une histoire médiévale souvent méconnue. Sur place, il étaitcis Verdaguer, trésorier, pris ensuite la parole pour énoncer les assez étrange de quitter en quelques secondes le 21ème siècle et de se retrouver plongé dans la vie d’un camp de chevaliersdifférents chiffres du bilan comptable secondé en cela par Mr pour vivre la vie quotidienne des hommes et des femmes du Moyen Âge, au milieu de toutes sortes d’étals et d’ateliers deDavid Planes (expert-comptable, qui précisa quelques points et tous genres (calligraphie médiévale, initiation à la cuisine de l’époque, au montage d’une cotte de maille6) Nous avonsrépondit à quelques questions). même rencontré un chevalier bienveillant qui n’hésitait pas à donner de précieux conseils sur le maniement de l’épée, unMichel Maffre, président de l’association, qui avait ouvert la dépaysement total ! Et, comme dans le film « La Machine à remonter le temps » notre balade s’est poursuivie par une ren-séance avec semble-t-il un réel plaisir l’avoua par des mots sim- contre des plus étranges : Guillem de Montcada (en 2012, il s’appellera Laurent Ruby et sera président d’une associationples : « plaisir car nous sommes une association qui progresse et justement nommée « Chevaliers du Roi d’Aragon) me serre la main, un peu fort à mon goût mais que dire à ce noble degrandit, et ce, dans un contexte difficile, réel plaisir de sentir une haute lignée ? Je me contente d’un « bonjour » intimidé et le suis vers ses chevaux. Au passage il salue Berny le forgeron aumobilisation franche du personnel, réel plaisir de voir la satisfac- travail, il forge, il sue, ses gestes sont précis mais forts, très forts et rien ne semble pouvoir le détourner de sa tâche. Bernytion de nos bénéficiaires ». Sa conclusion, tout aussi optimiste, est en train de réaliser un chandelier qui restera ensuite, l’ouvrage terminé, dans la petite chapelle de Notre-Dame-de-La-rappela une partie de la politique de la ville de Pia : « Notre com- Salut. Guillem l’encourage, lui propose une pause pour se désaltérer à l’échoppe du Chaudron et peut-être goûter les déli-mune mise sur la jeunesse, certes, mais elle tient aussi à assurer cieuses crêpes confectionnées par Dames Clothilde et Christine. Rien y fait, Berny forge ! Guillem décide alors d’aller guer-le meilleur confort possible à ses aînés. Les prestations à la per- royer. Je frissonne devant l’époustouflant spectacle de combat donné par ces irascibles che-sonne pour le maintien au domicile contribuent, sans doute, à valiers qui font revivre les grandes batailles de notre histoire médiévale sous la couronne d’A-l’accroissement de l’âge d’entrée en maison de retraite. En agis- ragon, je suis en admiration durant les démonstrations à cheval, l’habilité des cavaliers, l’éner-sant ainsi Pia Agly veut permettre d’aider à conserver dans nos gie des purs sang6 Je suis, je suis6 heureux d’être là. Apaisé après tant d’événements inso-communes, chez eux, celles et ceux qui sont là depuis bien long- lites, je m’amuse de leur humour, ils en ont énormément et force le sourire, pendant lentraine-temps et représentent la mémoire de nos villages » ment de la troupe. Lors de lassaut final des enfants courageux qui ont osé attaquer la cata- pulte à bonbons et ces chevaliers d’un autre monde6 le regard du public en dit long : « moi aussi j’ai rêvé ! ».De gauche à droite : David Planes, expert comptable, FrancisVerdaguer, trésorier, Marie-José Ruiz, secrétaire, Renée Gar-ci-Nuno, communication, Michel Maffre, président, SandrineVilaplana, directrice.
    • L’abécédaire de La Boite à Club informatique Les Vacances de Ouvrage au Ruban d’Argent MENTHE GRENADINEA comme Amitié, B comme Boite (à ouvrages), C comme Menthe Grenadine est partie, en juillet, pour la deuxième an-Cadeau, D comme Décoratif6 était-ce bien le message de née consécutive avec certains de ses élèves en Ecosse. Sé-l’association « La Boite à Ouvrages » venu spécialement à la jour linguistique de 10 jours à Edimbourg, cette fois-ci et mal-maison de retraite Le Ruban d’Argent pour offrir à ses rési- gré les 15 degrés ambiants, les enfants ont apprécié laccueildents un abécédaire magnifiquement brodé ? Aux mots em- de lécole Mackenzie dans laquelle ils ont participé, chaqueployés par Mesdames Lucette GOT et Annie-Claude BARBA jour, aux cours matinaux. Mettant en pratique la langue an-nul doute possible, il s’agissait bien de cela, d’amitié ! Il y avait glaise pendant les excursions et lors de leurs échanges aveccomme un air de fête, la surprise passée, dans la grande salle leur famille daccueil, ils sont déjà prêts pour un futur voyage.du rez-de-chaussée où tout le monde s’était réuni pour l’occa-sion les yeux grands ouverts sur le bel ouvrage. Les questionssur la technique employée, le nombre d’heures passées, lamatière, furent nombreuses car les souvenirs resurgissantc’est en spécialistes que certaines de ces dames apprécièrentle présent. Quand nous avons quitté les lieux les discussions Grillade de fin de saison à l’espace Jordiallaient bon train pour savoir ou serait exposée la superbebroderie... Venez faire partis de la grande famille du judo ! Saison 2012/2013 : Reprise des cours mardi 11 septembre 2012. Cours baby (4/5 ans) : le mercredi de 14h00 à 15h00 et sa- medi de 11h à 12h Cours mini poussin (de 6 à 7 ans) : le mardi et le jeudi de 17h30 à 18h30 Cours poussin (de 8 à 9 ans) : le mercredi de 15h à 16h et le jeudi de 18h30 à 19h30 Menthe Grenadine propose pendant les vacances scolaires Cours benjamin, minime (à partir de 10 ans) : le mardi de (Toussaint, Noël, Février, Pâques et été) des stages de révi- 18h30 à 20h (Nouveau cours compétition) et le samedi de 10h sion tous niveaux et toutes matières (principalement maths, - Ne pas jeter sur la voie publique à 11h français, anglais et espagnol) dans ses locaux sur Pia. Ces Cours Judo Jujitsu adulte : le mardi et le jeudi de 20h30 à « ateliers » de révision permettent d’approfondir chaque ma- 21h30 tière en petits groupes (4 ou 5 élèves de niveau équivalent). Pour d’autres renseignements visitez le site : D’autres informations au 06.79.78.65.19 ou sur judoclubpia.overblog.com www.menthegrenadine.com Colette- Au complexe sportif Colette-Besson Ecole Sportive Pia Basketball Pia Espace Gym reprends ses cours Si tu as envie dapprendre le basketball, rejoins nous au plus vite ! Nous nous ferons un très grand plaisir de taccueillir et de tenseignerLe 10 septembre, Mademoiselle, Madame, Monsieur, dès 16 ans, Pia toutes les subtilités de notre sport qui associe l’endurance, ladresse, et lesprit déquipe.Espace Gym vous invite à suivre des cours de bâton, ballon, poids, élasti- Saison 2012-2013 :que, Step, Lia, danse, cardio, fessier, musculation dans des disciplines de : Le prix fixé des licences sera de 100 € par enfant (sauf pour les Babys où le prix sera de 75 €). © Ville de Pia - Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la rédaction - Diffusion gratuite à toute la population pianencque - Imprimerie Marcellot Pia - Papier issu de forêts gérées durablement-Gym traditionnelle, Gym tonique, en matinée, en après midi ou en soirée. Un sac de sport aux couleurs et avec le logo du club sera compris.Pour tous les adhérents et futurs adhérents sachez que les séances sont (Si 2 enfants ou plus par famille sont inscrits, une réduction de 10 € sera appliquée par enfant).ouvertes aussi bien aux dames qu’aux messieurs et durent 1 heure. Système de parrainage permettant de bénéficier dune réduction selon les cas cités ci-dessous:Vous trouverez des activités d’expressions corporelles sur support musicalet d’énergie du mouvement, placement du corps dans l’espace, sollicitation • 10 € par enfant parrainé.de la fonction respiratoire type aérobic. A toutes les séances abdos, fessier • 10 € pour un sponsor sur calendrier avec son logo. (valeur minimum 50 €)et musculation sont programmés. • 50 € pour 1 jeu de 12 maillots offerts par un sponsor floqué sur les maillots. (valeur minimum 500 €, un reçuAccessibles à tous ces activités permettent de répondre à vos attentes, à fiscal sera remis à chaque sponsor.)vos motivations, vous qui êtes soucieux de préserver le plus longtemps En espérant vous compter dans nos rangs pour la nouvelle saison qui démarre, nous vous donnons rendez vouspossible votre condition physique. dès maintenant à la salle Colette-Besson à PIA.(Prévoir des chaussures de salle, une tenue confortable une bouteille Recrutement pour cette saison :d’eau, et une serviette). • babys, nés en 2006-2007-2008Tarifs : 6 heures de cours forfait de 100 € dont 22 € de licences • mini-poussins et mini-poussines, nés en 2004-2005 Spécial masculin 1 heure de cours 76 € dont 22 € de licencesNos horaires : lundi : 14h15/15h15 – 20h30/21h30 • poussins et poussines, nés en 2002-20031heure spéciale « MASCULIN »19h30/20h30 • benjamins et benjamines, nés en 2000-2001mardi: 9h15/10h15 - jeudi : 9h15/10h15, 14h15/15h15, 20h/21h. • minimes, garçons et filles nés en 1998-1999Infos : 04 30 19 37 67 – 06 32 04 23 61 – 04 34 10 09 10 – 06 75 53 63 70 • cadets et cadettes, nés en 1995-1996-1997 • ainsi que des seniors et des encadrants. • du basket loisir Renseignements : Tél : 04 68 63 54 56 ou 06 26 97 43 69 - Courriel : espcbb@gmail.com Permanence du lundi au vendredi de 18h à 19h30 à la salle Colette Besson de PIA. Ecole de rugby SMPia- SMPia-Bompas 13 L’école recrute des jeunes minimes et cadets (nés en- tre 1996 et 1999). La rentrée pour les enfants nés entre 2000 et 2007 se fera le mercredi 12 septembre à partir de 14h00. Les entraînements auront lieu tous les mercredis de 14h15 à 15h15 au stade Daniel-Ambert. Les enfants faisant 5 ans au cours de l’année peuvent s’inscrire afin de pouvoir participer aux tournois une fois leurs 5 ans révolus. Si tu es intéressé par la pratique du rugby à 13, contacte l’école au 06 62 87 84 50 ou visite le site Tennis Club de Pia www.pia.sm13.info.Reprise de l’école de tennis le mercredi 19 septembrePermanences au club pour les inscriptions le mercredi 5 de10h à 12h, le vendredi 7 de 17h à 20h et samedi 8 de 15h à Pour embellir la ville ensemble…18h . 6 des mots simples et suffisamment efficaces pour une affiche, sobre et très belle, précisant : « concours de jardins etLes cours seront dispensés le mercredi matin (enfants) de 9h balcons fleuris organisé par la municipalité ».à 12h, le vendredi à partir de 17h30 (enfants et adultes) et le Une action, à saluer, de promotion et d’encouragement au fleurissement de la ville et à l’amélioration du cadre de viesamedi après midi à partir de 14h (enfants). des pianencs. La nature s’est donc emparée de la ville pour la rendre encore plus attrayante.Plus d’infos, téléphoner à Jacques Pla au 06 14 38 84 84 Fin juin le jury du concours constitué d’élus, de techniciens et de professionnels a sillonné la ville sous la présidence d’Andrée Estivill, l’élue en charge de l’environnement, organisatrice de ce sympathique challenge. Nous savons que les membres du jury ont eu de grandes difficultés à départager tous les participants tant les jardins et les balcons étaient jolis6 Les lauréates : 1er prix Marie-France Crau, 2ème prix Patricia Descamps, 3ème prix Geneviève Farabia Remise des prix à l’Hôtel de Ville et annonce des résultats : (de gauche à droite) Geneviève Farabia, Michel Maffre, premier adjoint, Marie- France Crau, Andrée Estivill et Patricia Descamps.