Em Swedenborg Doctrine De La Nouvelle Jerusalem Sur Le Seigneur Le Boys Des Guays 1883
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Em Swedenborg Doctrine De La Nouvelle Jerusalem Sur Le Seigneur Le Boys Des Guays 1883

on

  • 1,115 views

Emmanuel Swedenborg, Doctrine de La Nouvelle Jérusalem sur Le Seigneur

Emmanuel Swedenborg, Doctrine de La Nouvelle Jérusalem sur Le Seigneur

Statistics

Views

Total Views
1,115
Views on SlideShare
1,115
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
10
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Em Swedenborg Doctrine De La Nouvelle Jerusalem Sur Le Seigneur Le Boys Des Guays 1883 Document Transcript

  • 1. DOCTRINE DE LA NOUVELIJE JERUSAJ.JEM SOR LE SEIGNEUR PAR EMMANUEL SVllmENBOHG TRADUITE DU T-ATHI PAR J.-F.-E. LE BOIS DES GUAYS SUI' l'Édition princeps (Amslcl'dam, 17G:.{) TROISIÈME ÉDITION "Revue par O. il. PAlUS LIBRAIRIE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM 1'!. lWE TROVIN, 12 1883
  • 2. ~ ~ ~ ~ z ~ - z ~ E-t ~ ~ rn 0 0 ~ Cl ~ ~ ~ l' rn ~ , - ., ., .1 ~~ kt' ~, - ~- ~ ~ - , 1
  • 3. l DOCTRINE DE LA NOUVELIJE JERUSAIJEM SUR LE SEIGNEUR PAR EMMANUEL SVrmlj~NBORG TRADUITE DU LA'rIN PAR J.-F.-E. LE BOIS DES ODAYS Imprimerie DESTENAY, Saint-Amand, (Cher). Sllr J'Éditioll pl'illcep. (Amsterdam, 1763) TROISIÈME ÉDfTlON Revue par C. H. PARIS LIBRAIRIE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM 12, RUE THOUIN, 12 1883
  • 4. ffABLE DES MATIÈRES Page•. CI) Toute I~crilnl'e sainle traite du Seigneur, el le Seignenr e"t la Parole 3 rIT) Pal' ces mots: Le Seigneur a accompli toutes les choses de la loCn- est signifié qu'II a accompli toutes les choses de la Parole. . , . . It lIT) Le Heigneur est venu dans le monde pour subjuguer les enfers, t glorifier son humanilé; et la passion de la croix a élé le dernier combat, par lequel il a pleinement vaincu les enfers et pleinement glorifié son humanité. .22 .li) Pal' la passion de la croix, le Seignenr n'a pas enle'é les péchés. mais il les a portés J[--> L'imputation du mérile du Seigneur n'est antre chose que ia l'émission (les péchés après la repentance. .J Le Seigneur, qla~t au divin humain, est appelé Fils de Dieu; et, quant à la parole, il est appelé fils de l'homme. . J fi (VII Le Seigneur a fait divin son humain pal' l'in!luenoe dLI divin qui était en lui, et ainsi il a été fait un avec le Père. . t,.6 CViiÛ Le Seigneur esl le Dieu même par qui existe la Parole et de (-fi, qui elle traite, . . . . . . . . 62- ~ Dieu es.llln; elle Seigneur est ce Dieu . . . . . . . . ~J 1 ~ L'es~l'i~ saint es~ le divin proc~nnt du Seigneur el ce divin es! r:; le ;::;elgneul' ItH-même . . • . . • . . . . . . . +3 .Xï) La ùoctl'ine de foi _athanasionne concorde avec la vérité, pourvu que par trinité des personnes on enlende la trinité l de la personne, qui est dans le Seigneur. . . . '85') Par la nouvelle Jé~m, dans l'apocaIJ'pse, il est entendu llne nouvelle Eglise . 9t
  • 5. P'HEFACE DE L'AUTEUR 11 ya quelques années, il a été publié cinq Opus­ cules, à savoir: t ° Du ClEL ET DE L'ENFER; 2° Doc­ TRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM; 3° DU JUGEMENT DERNlEn; 4° DU CHEVAL BLANC; 5° DES PLANÈTES ET DES TERRES DANS L'UNIVERS, dans leslJuels oni é!é dévoi­ lées plusieurs choses qui, jusqu'à ce jour, avaient été ignorées. M~intenant, d'après un ordre du SEI­ GNEUR, qui s'est révélé à moi, les Trailés suivants vont être présentés au public. DOCTRINE DE LA Nom'ELLE JÉRUSALEM SUR LE Sln­ GNEUR. DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉnUSALEM SUR L'ÉCRITURE SAINH. OOCTRINE DE VU!:. poun LA NOUVELLE JÉnUSALEM, D'A­ PRÈS LES PRÉCEPTES /JU DÉCALOGUE. DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM SUR LA FOI. CONTtNUATlON SUR LE JUGEMENT OERNIEn. LA SAGESSE ANGÉLIQUE SUR LA DI VINE PROVIDENCE. i
  • 6. 2 PRÉFACE DE L'AUTEUR LA SAGESSE ANGÉLIQUE SUR LA DIVINE TOUTE-PUIS­ DOCTRINE SANCE, LA DIVINE TOUTE-l'RÉSRNCE, LA DIVINE TOUTE-SCIENC~, L'INFINITÉ ET L'ÉTERNITÉ. DE LA NOUVELLE JÉHU SALEM LA SAGESSE ANGÉLIQUE SUR LE DIVIN AMOUR ET SUR SUR LA DIVINE SAGESSE. LA SAGESSE ANGÉLIQUE SUR LA VIE. LE SEIGNEUR Il est dit Doctrine de la Nouvelle Jérusalem, et il est entendu Doctrine pour la Nouvelle Église, q1J.i aujourd'hui va être instaurée par le Seigneur, car ~) la vieille Église est parvenue à sa fin, comme on TOUTE r:ÉCRl'CUR~ SAINTE TRAITE DU SEIGNllUR, ET LE SEIGNEUR peut le voir d'après ce qui a été dit dans l'Opuscule EST LA PAI~OLE. sur le JUGEMENT DERNIER, N°' 33 à 39, et comme on le verra d'après ce qui sera dit plus tard dans les ~. On lit dans Jean: • Au commencement était la l'arole, et la Parole était chez Dieu, ~t Dieu elle était, la Parole, Traités ci-d~ssus nommés. Que par la Nouvelle Jé­ Elle, eLLe était au cOJ'l1mencement chez Dieu. Toutes choses 1 rusalem, qui est prédite dans le XXI" Chapitre de l'Apocalypse comme devant venir après le Jugement, 1 par EUe ont été faites, el .~ans Elle n'a été (ait rien de ce qui a été fait. En Elle Vie il y avait, ec la Vie était la Lu­ il soit entend!!,..une NQu!.e~É~e, on le verra plus Il miè7'e des hommes. Et ta Lumière dans les ténèbres appa7'Qtt et les téneb7'es ne l'ont point reçue. Et la Parole Chair a été loin dans le dernier Article de ce Traité. (aite,et elle a habité parmi nous; et nous avons VIt sa gloÎ7'e, gloi/'e c011lme de Clinique-Engendré du Père, plein de grâce, fi et de 'Cé7'ité. » - 1. -l, 2,3, 4, 5, H. - Dans le Même: «La Lumière est venue dans le monde, mais les hommes ont mieux aimé les U!nèbres q'ue let Lumière, cm' leurs œuvres ~I étaient mauvaises. III. ~9. - EL ailleurs, dans le Même: Il (lTandis que la Lumière vous avez, croyez en la Lumière, afin que fils de Lumière vous soyez. Moi, Lltmière, dans le monde je suis venu, afin que quiconque croit en Jlloi ne de­ meure point dans les ténèbres. XII. 36, 46. - Par ces )l- passages,il est évirlcnlque le Seigneur est d'éternité Dicu, et que Dicu Lui-Même est cc Seigneur qui est né dans le monde; car il esl dit « la Parole était cbez Diou, eL Dieu elle élaiL, la Parole; » pui~, " saos Elle Il'a été fait rien àe ce qui a été fait; » el ensuite,IC 1< Purole Cbair a été f'lile, el nous l'avons vue. » Que Ic Seigneur soil appelé la Parole, cela est peu compris dans l'Église; mais il est appelé la Parole, parce que 1
  • 7. N° { " DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM la Parole signifie le Divin Vl'ai ou la Divine Sa~esse, et N° 2 SUR LE SEIGNEUR. qu'il sache que dans la Parole il y a non-seulemflnt un sens 5 parce que le Seigneur est le Divin Vrai Même ou la Divine naturel, mais encore un sens spirituel, et que dans ce sens Sagesse Même; c'e$t pourquoi il est aussi appelé la Lumière, par les noms de Personnes et de Lieux il est signifié quelque de laquelle il est même dit qu'elle est venue tians le monde. chose du Seigneur, et par suite quelquecbose du Ciel et de Comme la DivineSa~esse et le Divin Amour font un, et que l'Église d'après le Seigneur, ou quelque cbose d'opposé. Comme d'éternité ils avaient été un dans le Seigneur, voilà pourquoi toutes et chacune des clLoses de la Parole traiLenl. du Sei­ il est dit encore: En Bile Vie il y avait, et la Vie était la Lu­ ~neur, el comme la Parole est le Seigneur, parce qu'elle est miè1'e des hommes; la Vie estlc Divin Amour, et la Lumière le Divin Vrai, on voit clairement pourquoi il est dit: " Et la est la Divine Sagesse. C'est cct un Qui est entendu par au com­ Parole Chair a été faite, et Elle a habité parmi nous, ct nous mencement la Parole était chf'z Dieu,et Dieu elle était,laPa­ avons vu sa gloire; " puis aussi, pourquoi il est dit: " Tan­ role; chez Dieu, c'est en Dieu, car la sagesse est dans l'amour dis que la Lumière vous avez, croyez en la Lumière, afin que et l'amour est dans la sagesse; pareillement ailleurs, dans fils de Lumière vous soyez; Moi, Lumière, dans le monde je Jean: « Glol'i(ie-Moi, Toi,Père, chez Toi-Méme, de la gloire suis venu, afin que quiconque croit en Moi ne demeure point q'ue ,j'ai eue chez Toi,avant que le monde fût. l) --XVII. 5 ; dans les ténèbres; " la Lumière est le Divin Vrai, par con­ - chez Toi-Même, c'est en Toi-même; c'est aussi pour cela séquent la Parole. C'est pour cela qu'aujourd'hui même qui­ qu'il est dit « et Dieu elle était, la Parole; 1) et qu'ailleurs il conque s'adresse au Seigneur Seul en lisant la Parole, et le est dit que le Seigneur est dans le Père, el que le Père est en prie, eit illustré en ello. Lui; puis aussi, 'lue le Père et Lui sontun. Maintenant, puis­ 3. Il sera même dit ici en peu de mots quels sont les su­ que la Par'ole est la Divine Sages!'e du Divin AmOUr, il s'en­ jets, concernant le Seigneur, qui sont traités, en général et suit qu'Elle est Jéhovah Lui-Même, ainsi le Seigneur, par en particulier, dans tous les Propbètes de l'ancien Testament, Qui a été fait tout ce qui a été fait; car tout a été créé du Di­ depuis Ésaïe jusqu'à Malachie; ce sont les suivants: 1. Le Sei­ vin amour par la Divine Sagesse. gneur est venu dans le monde dans la pl~nitude des temps, 2, Que la Parole, qui a été manifestée par Moïse et les Pro­ à savoir, quand Lui-Même n'était plus connu des Juifs, et phètes, et pal' les Évangélistes, soit la même que ce qui est quand d'après cela il ne restait pl us rien de l'Église; si le Sei­ spécialement errtendu ici, on peut le voir clairement en ce ~neur ne fût venu alors dans le monde ct ne se mt révélé qu'elle est le Divin Vrai Même, d'où les anges tirent toute sa­ l'homme eût péri de mol'l éternelle; Lui-Même le dit, dans gesse et les bommes toute intelligence spil"ituelle; car celle Jean: « Si vous ne cl'oyez pas que Moi,je suis, vous mourrez même Parole, qui est cbez les hommes dans le monde, est dans vos péchés. " - VIII. 24. - rI. Le Seigneur est venu aussi chez les Anges dans les cieux; mais dans le monde dans le monrle pour faire le Jugement Dflrnier, et par ce ju­ chez les hommes elle est natul'elle, tandis que dans les cieux gement subjuguer les Enfers qui alors dominaient, oc qu'il elle est spirituelle: et commc elle est le l>ivin Vrai, t'Ile est lU par des Combats, ou par des Tentations ad mises dans son aussi le Divin procédant; et cc Divin, non seulement vient du Humain provenant de la Mère, et alors pal' de continuelles Seigneur, ,nais est aussi le Seigneur Même. Comme ce Divin ~ victoires: si les enfers n'eussent été subjugués,aucun homme est le Seigneur Même, c'est pour cela que toutes et chacune n'aurait pu être sauvé. III. Le Seigneur est venu dans le des choses de la Parole ont été écrites de Lui Seul; depuis monde pour glorifier son Humain, c'est-il-dire pour l'unir Ésaïe jusqu'à Malacbie, il n'y a pas une seule chose qui ne au Divin qui était en Lui par la conception. IV. Le Seigneur traite du Seigneur, ou dans le sens opposé, de ce qui est con­ esl. venu dans le monde afin d'instaurer une nouvelle Église tre le Seigneur. Qu'il en soit ainsi, personne ne l'avait encore qui le reconnût pour Rédempteur et Sauveur, et fût rachetée vu, mais cependant tout homme peutie voir, pourvu qu'il le et sauvée par l'amour et la foi envers Lui. V. Alors il a en sache, et qu'il y pense pendant qu'il lit, et surtout pourvu même temps mis en ordre le Ciel, pour qu'il fît un avec )
  • 8. 6 DOCTRINE DE L~ NOUVELLE J!tlUSALEM N° 3 N° 4 SUR LE SEIGNEUR. 7 l'Église. VI. La Passion de la Croix a élé le dernier combal, ne seront pas prolongés. )} - XIII. 6, 9, 13, 22. - " Il arri­ ou la dernière tentation par laquelle il il pleinement vaincu vera, en Cf. JOUR-LA, que la gloire de Jacob sera alfaiblie. Err­ les En l'crs et pleinement glorifié son Humain. Que la Parole CE JOUR-LA, l'bomme l'egardera vers son Facteur, et ses yeux ne truile pliS d'autre chose, on le verra daos l'Opuscule sui­ vers le Saint d'Israël. En CE JOUR-LA deviendront les villes de vant sur l'I~ClIITURE SAINTE. son l'efuge des lieux abandonnés de la forêt. » - XVII. 4, 7, . POUl' conlîrmer qu'il en est ainsi, je vais, dans ce Pre­ 9. - • f}habilant de celle île dira 'en CE JOUll-LA: Voilà mier Article, "apporter seulement les pas~ages de la Parole notre allente. En CE Joun-LA,il .Y aura cinq villes dans la terre où il est dit CE JOUR-LA en CE JOUR-LA et en CF. TIlMI'S-LA, ex­ d'Égypte, parlant. de la lèvre de Canaan. En CE JOUR-LA, il y pressions dans lesquelles pal' le Jour el pal' le Temps il est aura un autel à Jéhovah dans le milieu de l'Égypte. En CE entondu l'Avénement du Seigneur. JOUR-LA, il Y aura un sentier de l'Égypte en Assur, et Israël Dans ÉSAÏJ.: : Il Il arrivera, dans LA l'OSTIRITÉ: ilES JOURS, sera au milieu de la terre... - XX. 6. XIX. 18,19,23, 24. ­ que él.<lblie sera la montagne de Jéhovah en tête des monta­ « JOUR de tumulte et d'oppression et de perplexité par le Sei­ gnes, Exalté sera Jéhovah lui seul en CE JOUR-LA. Un JOUR A gneur Jéhovih Sébaoth. ».- XXII. 5, ~2. - « En CE JOVR-LA, Jr':nOVAH Sébaoth (il y aura) sur quiconque est. orgueilleux et Jéhovah fera la visite SUl' l'armée orgueilleuse et sur les rois hautain. En CE JOUR-LA, l'homme jellera les idoles de son ar­ de la terre. AprèS une multitude de JouRS ils seront visiLés, gent et de son 01'. » - II. 2, ·H, '12, 20. - " En CE Joun-LA, alors rou~ira la Lune et confus sera le Soleil. • - XXIV. 21, le Seigneur Jéhovih ôtera l'ornement.» .- HI. ·t8.·- Il En 23. -- • On dira en CE JOUR-Li: Voici, notre Dieu, Celui-ci, CE JOUR-LA sera le germe de Jéhovah en honneur et. en que nous avons allendu pour qu'il nous délivre,» - XXV. gloire. » - IV. 2. - « On frémira contre lui en CE JOUIt-LA, 9. - « En CE JOVR-LA, on chantera ce cantique dans la ct il regardera vers la terre; et voici, ténèbres, angoisse; et terre àe Jehudab : Une ville forte (est) à nous. - XXVI. ~. ­ la lumière s'obscurcira dans les ruines... - V. 30. - « Il « En CE JOUR-LA, Jéhovah fera la visite avec son épée. En CE arrivera que, en CE JOUR-LA, Jéhovah sifflera 11 la moucbe, qui JOUR-LA, répondez-vou3 l'un à l'autre sur la vigne du vin (est) à l'extrémité des fleuves d'Égypte. En CE JOUR-LA, le Sei­ pur. " - XXVII. ~, 2, n, 13. - " En CE JOUR-LA, Jéhovah gneur rasera dans les pa~sages du fleuve. En (:E JOUR-LA, il Sébaoth sera ponr couronne de parure et pour tiare.. ­ viviliera. Il arrivera, en CE JOUR-LA, que tout lieu en l'onces XXVIII, 5. - « En CE JOUR-LA, les sourds entendront les pa­ et en épines sera (réduit). - .. VIL 18, 20,2-1, 23. - " Que role du Livre; et, (délivrés) des ténèl.lres, les yeux des aveu­ ferez-vous au JOUR de la visile, qui viendra? En CE JOUR-LA, gles vert'ont. » - XXIX. ~8. - « Il y aura des conduiLs Israël s'uppuiera sur Jéhovah, Je Saint tl'lsraël, dans la vé­ d'eaux au JOUR du grand carnage, quand tomberont les tours; rité. " - X. 3, 20. -- « II arrivel'a, en CF. .loUR-LA, que la et sera la lumière de la Lune comme la lumière du Soleil, au racinc d'Ischaï, df('ssée pour enseigne des peuples, les na­ JOUR que Jéhovah bandera la fracture de son peuple. » - XXX. tions la chercheront, et. sera son "epos gloire. En CE JOUR-LA 25,26. - « En CE JOUR-LA, ils rejelleront, chacun, les idoles le Seigneur recherchera principalement les restes de son de leur argent et de leur or. » - XXXI. 7. - "JouR de ven­ peuple. » - XL 10,11. - « Tn diras en CF. JOUR-LA: Je te geance pour Jéhovah, ANNÉE de ses rétributions. " XXXIV. confesserai, Jéhovah! Vous direz en CE JOUR-LA: Confessez 8. -" Sur toi viendront ces deux choses en un seul JOUR, pri­ Jéhovah, invoquez son Nom. » - XII. '1, 4. - « Il est proche valion d'enfant et veuvage. " - XLVII. 7. - « 110n peuple le JOUII ilE .l1novIlH; comme une dévastation par Schaddaï il connaitra mon nom,et,en cldoUR-LAque(c'est) Moi qui dirai: vienlll'a. Voici, lc JOUR DE JÉnovAH vienl, crur.I, el d'indigna­ Me voici. » - LII. 6. - « Jéhovah m'a oint pour proclamer tion, el d'emportement, et de colèl'e. J'ébranlerai les cieux, l'ANNÉE du bon plaisir pour J~hovah, et le JOUR de la ven­ et sel'a rcmuée la terre de sa place, lluJoun de l'emportement geance pour notre Dieu, ponr consoler tous les affligés." ­ de sa colère. Procbe est son TEMP.S, et il viendra, et ses jours LXI. 1, 2 - « Le JOUR de la vengeance (est) dans mon
  • 9. 8 DOCTRINE DE LA NOUVELLE lÉRrSALBM N° 4 N~ .i SUR LE SEIGNEUR. 9 cœur. et l'AN:'iÉE de mes rachetés e~t vcnue. LXIIL 4. )l - vih-Sébaoth, un Joua de vengeance, pour Iirer vengeance Dans JJ.:RÉMIE: « En CES JOURS-L,I. VOliS ne direz plus: L'Ar­ de ses ennemis. 1.0 JOUR de leur deslruction est venu SUI' che de l'alliance de Jéhovah. En CE TEMPS-LA, on appellera eux, le TEMPS de leur visite. » - XLVI. 10, 2~. - « A cause Jérusalem le (rône de Jéhovah. En CES JOURS-l,A, ils il'onl, la du JOUR QUI VIENT pour dévaster. " - XLVII. 4. - « Je ferai maison de Jehudah, vers la maison d'Israël. )l III. 16, 17, - venir sur lui l'ANNÉE de la visile. Toulefois je ramènel'ai sa ~8. - « En CE JOUR-LA sera éperdu le cœur du roi,et le cœur des princes; et stupMaits seront les prêlres el les prophètes. » - IV. 9. - « Voici, Lf.S JOURS VIENNENT, dans lesquelles la 1 caplivilé dans l'EXTRÉMITÉ DES JOURS. » - XLVlIf. 4.1, 47. _ « J'amènerai la destruction SUI' eux au TEMPS de leur visile. Ses jeunes hommes tomberonl dans les places. et, terre sera en désolation. VII. 3-2, 34.. - c lis lomberonl )l - tous les hommes de guel're seront retranchés en CE JOUR-LA. parmi ceux qui lombenl, au TE~IPS de leur vbile. » - VIII. Dans les DERNIERS JOURS je ramènerai leurs caplifs. » _ 11. - « Voici, LES JOURS YIENNENT,OÙ je ferai la visite sur lout XLIX. 8, 26, 39. - « En c~s JOVRS-LA, et en CE TE~IPS-LA, les circoncis dans le prépuce. » - IX.24. - " Au TE~IPS Je leur fils d'Israël et les fils de Jehut.tah vicndront ensemble, et Jé­ visite elles périront. )l -X. ~5. - « De restes il n'y aura hovah leur Dieu ils chercheront. En CES JOURS-LA, et en CE point pour eux; j'amènerai le mal Sil l'eux, l'ANNÉE de leur TEMPS-LA, on cherchera ('iniquité d'lsl'aël, mais il n'yen visile. » - XI. 23. - « Voici, us JOURS VIENNENT, dans les­ aura pas. Malheur à l~UJ! parce 'lU/Ii vienl, leur JOUR, le quels ou ne dim plus. » - XVI. ~ 4. - « Pal' la nuque et TEMPS de leur visile. » - L. 4, 20, 27,31. - « Vanité, elles; non pal' la face je le!:' regarderai, au JOUII de leur destruc­ ouvrage d'erreurs; au TEMPS de leur visile elles périront. ,,_ tion. )l - XVflr. 17. - « Voici, LES JOURS VIENNENT, dans LI. ~ 8. lesquels je mellrai ce lieu en dévastation. » .- XIX. 6. -­ Dans ÉZÉCHIEL: " La fin vient: elle vient, la fin. Il vient « Voici,LIi:S JOURS VIENNENT,Olt je susciterai à David un ~erme le matin, sur toi: il vient, le TEMPS; le JOUR du tumulle est juste, qui règnera Roi. En CES .I0URS-LA, sera sauvé Jehudah, proche. Voici, le JOUR; voici, il est venu; il a paru, le matin et Israël habitera en sécurité. C'est ponrquoi, voici, LES JOURS elle a neuri, la verge; ellca germé, la violence. Il est arrivé, VIENNENT, dans lesquels on ne dira plus. Je ferai venir le le JOUR; il est arrivé, le TE~lPS, sur toute sa multitude. Leur mal sur eux dans l'ANNIŒ de leur visile. A la l'IN DES JOURS, argent ni leur or ne les délivreront pas au JOUR de la colère TOUS comprendrez avec intelligence. )l XXIII. 5, 6, 7, ~2, - de Jéhovah. » - vn. 6, 7, -fO, ~2, 19. - « Ils disaient du 20. - " Voici, LES JOURS VIENNENT, dans lesquels je l'amène­ Prophète: La vision que celui-là voil, s'accomplira après une rai. Oh! grand (sera) CE JOUR-LA! et il n'yen aura point mullilude de .JOURS; pOUl' des TE~[PS ÉLOIGNÉS celui-là pl'O­ comme lui. Et il arrivera, en CE J9UR-LA, que je brü,erai son phétise.• -XII. 27.-" Ils ne se maintiendront point dans la joug, et les liens je romprai. » - XXX. :3, 7, 8. - « Il 6st un guerre, au JOUR de la colère de Jéhovah. )l ­ XIll. 5. _ JOUR Où les garde~ crieront en la montagne (t'Éphraïm: Le­ « Toi, impie transpercé, prince d'Israël, dont vient le JOUR, vez-vous, monlons à Sion, vers Jéhovah notre Dieu. Voici, dans le TEMPS de l'iniquité de la lin. " - XXI. 30, 34. ­ LES JOURS VIENNENT, où je traiterai lIne alliance nouvelle. « Ville qui répands le sall~ au milieu d'elle, afin que son Voici, LES JOURS VIENNENT, dans lesqucls sera bâlie la 'ille à TEMPS vienne; et lu as fail approcher les JOURS, et lu es venue Jéhovah.» -XXXI. 6,27, 3i, 38. - « LES JOURS VIENNENT, jusqu'à tes ANNÉES. » - XXII. 3, 4. - « N'esl-ce pas qne, au dans lesquels j'accomplirai la bonne parolc. En CES JOURS-LA JOUR où je leur aurai enlevé leut" fOt"cc, en CE J OUR'LA et en eE TE:Il'S-LA, je ferai germer à David un ~erme juste. l'échappé viend:'a ver; loi pour informalion d'oreilles? En CE En CES JOURS-LA, Jehudah sera sauvé. » - XXXIII. U,15, JOUR-LA s'ouvrira ta bouche avec celui qui sera échappé. » _ ·16. - « Je ferai venir mes paroles en mal conlre celle ville, XXIV. 25,26, 27. - « En <:Il JOUR-LA, je ferai croître une en CE JOUR-LA. Mai je te délivrer'ai, en CE JOUR-LA. » __ corne à la maison d'Israël. » - XXIX. 2·1. - « Gémissez; ah! XXXIX. ~6, /7. - « CE JOUR-LA (est), pour le Seigneur Jého­ ce JOUR! cal' il est proche, le JOUII ; il est proche, le JOUR DE ~.
  • 10. to DOCTRINE DB LA NOUVELLE JÉRUSALBM N° -4 Nb 4 SUR LE SEIGNBUR. u JÙTOVAIl, JOUR de nuage; TEMPS des nalions ce sera. En CE éloigné le (sacrifice) conltnuel, el qu'aura été établie l'abomi­ Joun-LA sortiront des messagers de deva ul Mol. )) - XXX. 2, nation qui dévaste, mille deux cellt qualre-vingt-dix jours. 3, 9. - « Au JOUR de sa descente en l'enfer. Il XXXI. 15.­ Tu t'élèveras pour ton sort vers la FlN DES JOURS. " XII, 4, 9, ~ ~, ~ 3. . « Moi je cberchel'ai mon lroupeau, au JOUR qu'il sera au mi­ lieu de son 1l'OU peau , et je les délivrerai .le tous les Dans HOSÉE: « Je mettrai FIN aU règne de la maison d'Is­ lieux où ils onl été dispersés. Au JOUR de nuage et d'obs· raël. I~n CE JOUR-LA, je romprai l'arc d'Israël. Grand (sera) curité. Il - XXXIV. 1-1, ~2. - « Au JOUR que je vous aurai le JOUR d'Izréel. )) - 1. 4,5, 11. - « En CE JOUR-LA, tu puriliés de Ioules vos iniquités. )) - XXXVI. 33. - « Prophé­ (m') appelleras: Mon mari! Je traiterai pour eux alliance lise et dis: Est-ce qu'en CE JOUR-LA, où mon peuple Isra~l ba­ en CE JOUR-LA. En CE JOUR-LA, j'exaucerai. » - II, 16,~8, 2~. bilera en sécurilé, tu n'auras pas de connaissance? Dans la - « Ils se retourneront, les Iils d'Israël, et chercberont Jé­ POSTÉRITÉ DES JOURS, je te conduirai dans ma lerre. En CE bovah leur Dieu et David leur Roi dans l'EXTRÉMITÉ DES JOURS.» JOUR-LA, au JOUR que viendra Gog sur la terre. Dans mon zèle - III. 5. - « Allez, el retoul'Oons il Jéhovah; il nous vivi­ au JOUR de mon indignation, si en CE JOUR'LA il n'y a un fiera dans deux jours; le TROISIÈ~JE JOUR il nous élèvera, et ~rand tremblement de terre 'sur la terre d'Israêl! , ­ nous vivrons devant Lui. )) - VI. '1,2. - « Us sont venus, XXXVIII. H, '16,18, ·19.- « Voici, il vient, ce JOUR dont les JOURS cie la visite; ils sont venus, les JOURS de la rétribu­ j'ai parlé. Il arrivera, en CE JOUR-J"A, que je donnerai à Gog lion.)) - IX. 7. un lieu pour sépulcre dans la Lerre d'lsraël. Pour que la mai­ Dans JOEL: « Ah! ce JOUR! car il est proche,le JOUR DE JÉ­ son d'Israël connaisse que Moi (je suis)Jéhovah leur Dieu, dès HOVAH; el comme une dévastion par Schadda"i il viendra. )) ­ CE JOUR-LA el dans la suite. ); - XXXIX. 8, H, 22. I. 15. - « Il vient, le J OUR DE JÉHOVAlI; il (est) proche, le Dans DANIEL: il y a un Dieu dans les cieux qui a révélé les JOUR de ténèbres et de brouillard, le JOUR de nuage et d'obs­ secrets, ce qui ri ail arriver dans la POSTÉRITÉ DES JOURS. )) ­ curil6. Grand esl le JOUR DE JtnovAlI, et terrible li. l'exlrême, II. 28. - « Jusq u'à ce que le TEMPS vînt que les saints affer­ et qui le soutiendra? )) .- II. ·1. 2, H. - « SUI' les serviteurs missent le royaume. )) - VIl. 22. - « Fais attenlion, parce et sur les servantes, en CES JOURS-LA, je répandrai mon es­ que pou l' le TEMrs DE LA FIN, la vision. Il dit: Voici; moi, je prit. Le soleil sera changé en ténèbres, et la lune en sang, te ferai connaître ce qui doit arriver dans l'EXTRÉMITI:; de la co­ avant que vienne le J OUR DE J'ÉHOVAH, grand et terrible. )) ­ 1ère, parce que, au TE~II'S DÉTERMINI-:, LA FIN. La vision du SOil' HI. 2, 4. -. « En CES JOURS-LA, et en CE TEMPS-LA, je rassem­ et du malin esl la vérilé; toi, cache la vision, parce qu'elle blerai toules les nalions. Proche cst le JOUR DE JÉliovAn. Et n'arrivera que dans BEAUCOUP Il.E JOURS. " - VTlI. -17,19,26. il arrivera en CE JOUR-LA que les montagnes distilleront du ._ « Je suis venu pOlir le faire comprendre cc qui arrivera à moûl. )) - TV. ·1, 14, 18. ton peuple dans l'EXTRÉ~lITi: ilES JOURS, parce que la vision Dans OIlADIE : « }<jn CE JOUR-LA je ferai périr les sages (est) encore pour ces jours. " - X. 14, n. - « Les inl.elligents d'Édom. Ne te réjouis pas SUI' les Iils de Jehudah au JOUR de seront éprouvés pOUl' êlre purifiés el netloyés jusqu'au Tln(PS leur destruction, au JOUR de leur angoisse. Car proche est le DE LA FlN, car (cel(1 durera) ellcore.i IIsqu'an TE~IPS déterminé.)) JOUR DE J(moVAll sur toutes les nations. J) - 8, ~2, ~3, _ Xl. 35. - « En CF. TEMPS-LA s'élèvem Michaël le grand 14, ·15. prince, qui lient ferme pour les fils de Ion peuple; el ce sera Dans AMOS: (l Celui qui est fort en son cœur s'enfuira nu cn TEMPS ct'angoisse, tel qu'il n'yeu a point eu depuis que III en CE JOUR-LA. )J - II. iG. - « Au JOUR où je ferai la visite nation existe. En Cil TEMPS-LA, cependanl, délivré sera ton des prévarications ct'lsraël sur lui. " - Ill. 14.. - « llalheur peuple., quiconque sera trouvé écrit dans le Livre. )) ­ à ceux qui désirent le JOUR DE JÉHOVAH! ,A quoi bon pour XII. 1. - « Toi, Daniel, ferme ces pal oIes, el scelle le livre vous le JOUR nE JÉrrOVAlI ? lui, de ténèbres et non de lu­ jusqu'au TEMPS DE LA FIN. Mais depuis III TEMPS qu'aura été mière. Ne (sera)-t-il pas ténèbres, le JOUR DE JÉUOVAU, el non
  • 11. t2 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 4 N° 4 SUR LE SEIGNEUR. 1.3 lumière? obscurité, et non splendeur? » - V. -13, ~8, 20. ­ délruirai tes oppresseurs, en CE TF.~IPS-LA. En CE TEMPS-LA « On cllanlcl'a en gémissant les canlic;ues du Templc cn CE je vous ferai revenil'. l'~n CE TEMPS-LA, je VOUS rassemblerai JOUR-LA. En Cf, JOUR-LA, je ferai coucher le soleil à milJi; et parce quejevousmellrai en renom et en louauge. » - Ill. je couvrirai de ténèbres la 'Lerre en jour de lumièl·e. En l:Il 8, 11, '16, -19, 20. JOUIl-LA défailliront les vierges belles, et les jeunes hommes Dans ZACHARIE: " J'ôterai l'iniquité de la terre en UN SEUL par la soif. » - VIII. 3, 9.~3. - « En CE JOUR-LA, je relève­ JOUR. EN CE JOUR-I.A, vous crierez l'homme il son compagnon, rai la lente de David, tombée. Voici, LES JOURS VIENNENT que sous le ccp et sous le figuier. " - III. 9, ~O. - « Alors s'al­ les montagnes di stil/eront du mOIÎt. » - IX. H ,13. tacheront des nations nombreuse, à Jéhovah,en CE JOUR-LA. )l Dans MICHfE : « En CE JOUR-LA, on se lamentera, disilnt: - II. 15. - Cl En CES JOURS-U" dix hommes saisiront le pan En dévastant nous avons été dévastés. » - Ir. 4. - « Dans (de la robe) d'un homme juif. ), - VIII. 23.- .. Jéhovah leur l'EXTRÉMITÉ DES JOURS, il arrivera que la montagne de la mai­ Dieu les sauvera, en CE JOUR-LA, comme le troupeau, son peu­ son de Jéhovah sera établie en tête des montagnes. En CE ple. » - IX. ·16. - « ](on alliance a élé rompue ell CE JOUR­ JOUR-LA, je rassemblerai la boiteuse. » - IV. ~, 6. - « En LA. )l - XL ~ t. - " En CE JOUR-LA, je mNtrai Jérusalem CE JOUR-LA, je retrancherai tes chevaux et tes chariots.» - V. comme pierre de fardeau pour tous les peuples. En CE JOUR­ 9. - « Le J OUR de tcs sentinelles, ta visile est venue. Voici LA, je frapperai toul. cheval de stupeur. En CE JOUR-LA, je le JOUR qu'oll rebâtira tes masures. Ce JOUR-LA, jusqu'à toi placerai les chefs de Jehudah comme un royer de feu dans on viendra.• - VII. 4. 11, 12. d11 bois. En CE JOUR-LA, Jéhovah protégera les habitants de Dans HABAKUK: « Encore vision (il y a) pour le TEMPS Jérusalem. En CE JOUR-LA, je chercherai il pel'dre toutes les délerminé, et elle soupire pour la nn: s'il diffère, allends-le nalions. EN CE JOUR-LA, le g~missement ,'accrollra dans Jé­ car venant il viendra. et il ne tardera pas. » - IL 3. - « Jé­ rusalem. » - XII. 3, 4, 6. 8, 9, 11. - « En CE JOUR-LA, il Y hovah, dans le 1I11LIEU DES ANNfES vivifie ton ouvrage; dans aura une fontaine ouverte à la maison de David et aux habi­ Je mLIEU DES ANN~:ES fais (-le) connailre; Dieu viendra. Il tants de Jérusalem. Il arrivera,en CE JOUR-LA, que je retran­ - III. 2. cherai de la terre les noms des idoles. En CE .IouR-LA, confus Dans SÉPIlANIE: « Proche est III JOUR ilE JÉHOVAH. Au JOUR seront les prophètes. » - XIII. 1,2, 4. - " Voici, un JOUR du sacrifice de Jéhovah, je ferai la visite sut' les princes et vient pour Jéhovah. Ses pieds se tiendront, en CE JOIiR-LA, sur sur les flls du roi. En CE JOUR-I.A, il y aura voix de cri. En la monlagne des oliviers. En CE JOUR-L,l, il n'y aura ni lumière CE TEMPS-LA, je ferai des recherches dans JéruSlllem avec des ni splendeur. Ce sera un JOUR, qui sera connu de Jéhovah, (le­ lampes. Proche (esl) le grand JOUR DE JÉHOVAH. JOUIl d'empor­ quel ne sem) ni jouI' ni nuiL ; vers le tem[Js du soir il y aura tement, CE JOUR-LA; JOUR d'angoisse et de délresse; JOUR de lumière. En CE JOUR-LA sorlirontdes eaux vives de Jérusalem. vastation et de dévastalion; JOUR de ténèbres et d'ohscurité; ~' En CE JOUR-LA, Jéhovah sera un el son nom un. En CE J'OUR­ 1 JOUR de nuages el de brouillard; .JOUR de trompelle et de LA, il Y aUI'a le grand tumulk de Jéhovah. En CE JOUR-LA, il Y bruit retentissant. Au JOUR de l'emportement de Jéhovah sera aura SUI' les sonnelles des chevllux : Sainteté il Jéhovah. Il n'y dévorée loute la terre, et consommalion prompte il fera de aura plus de Cananéen dans la maison de Jéhùvah, en CE JOUR­ tous les habitants de la terre.»- 1. 7,8, 9, ~O, ~2,H, ~5, LA. " - XIV. -l, 4, 6, 7, 8,9, -13, 20, 21. ~6, ~8. - « Pendant que ne vient pas encore sur vous leJouR Dans MALACHIE: « Qui soutiendra le JOUR de son Avéne­ de la colèrè de Jéhovah. Peut·être serez-vous cachés au JOUIl ment? et l]ui se maintiendra, quand il apparailra? Qu'ils de la colère de Jéhovah? » - II. 2, 3. - « Allendez-moi jus­ soient il moi, comme pécule, au JOUR que je fais. Voici, le qu'au JOUR que je me lèverai pour le pillage, car (c'est) mon JOUR vient, ardent comme un four. Voici, Moi, Je VOliS envoie jugement. EN CE JOUll-LA, tu n'auras pas honte de tes œuvres. Élie le prophète, avant l]ue vienne le JOUR DE JÉHOVAH, grand En CE JOUR-LA, on dira à Jérusalem: Ne crains point. Je etterl'ible. )l - ur. 2, n, HI, 23.
  • 12. i.'4 DOCTRINE DE LA NOUVBLLE lÉRU5ALEM N°4 N° 6 SUR LE SEIGNEUR. i5 Dans DA.vlD : ({ Dans SES JOURS fleurira le juste, et beaucoup son repos gloi-re. " - I~saïe, XI. ", 2, 5, lU. - « Envoyez, de paix; et il dominera de la mel' à la mer, et du neuve jus­ l'Agneau du Dominateur de la tB1Te, du rocher vers le désert, li qU'llUX extrémités de la lerre, » - Ps. LXXII. 7, 8. - Et en la montagne de la fi,lie rie Sion. Affermi a été pm' la miséri­ outre ailleur~. corde son tr6ne ; et il s'est assis sur lui d(t11s la vérité, dans le 5, Dans ces passages, par le JOUR et par le TEllPS il est en­ tabernacle .de David, jugeant et recherchant le .iugement, et tendu l'Avénemenl du Seigneur, Pal' le JOUR ou le TF.MPS de hâtant la justice. " - Ésaïe, XVI. 1, 5. - « On dira en ce Ténèbres, de Brouillal'd, d'übscul'ité, de non Lumière, de Dé. jOUl'-là: Voici, notre Dieu. Celui-Cl, que nous avons attendu vastalion, d'Iniquité de la fin, de Destruction, il est e!Wlndu pour qu'il nous délivre .. CELUI-Cr, JÉHOVAH, que nous avons 1 l'Avénement du Seigneur, quand il n'éJail plus connu, e~r attendu; bondisson, et soyons dans l'allégresse en son sa.lut. " l conséquent lorsqu'il ne restait plus rien de l'Eglise": 'Par le - Ésaïe, XXV. 9. - ({ Voix de qui crie dans le dése?'t: Prépa­ JOUR Cruel, Tenible, d'Emportement, de Colère,-oe TumulLe, l'ex lin chemin à HHovAH,aplanissez dans la solitude un sentier de Visite, de Sacrifice, de Rétribution, d'Angoisse, de Guerre, à NOTRE DIEU; cal' sem révélée la gloire de JÉHOVAH, et ils la de Clameur, il est entendu l'Avénement du Seigneur pour le verront, toute chair ensemble. Voici, le SEIGNEUR JÉIIOVlH en jugement. Par le JOUR OlJ Jéhovah sera seul exalté; où il sera (ort 'Vient, et Son b1'C/s dominem pow' Lui.. voici, Sa récom­ un et son nom un : où le germe de Jéhovab sera en honneur pB1tse avec Lui,. comme un Pasteur il paîlm son. troupean. " et en gloire; où le juste fleul'ira ; où Jéhovah vivifiera; où il - esaïe, XL. 3, 5, tO, H. - « Mon J~lu, en qui mon âme a cherchera son troupeau; où il traitera une nouvelle alliance; mis son bon plaisir. Moi, UHOVAII, je l"ai appelé dans la Jns­ où les montagnes distilleront le moût; oh des eaux vives sor­ tice; je Te donnemi pow' nlliance au peuple, pour llLmière tiront de Jérusalem; où l'on retournera au Ohm d'Israêl, et des nations, afin d'ouvri?' les yeux aveugles, de ti?'e?' de la pri­ par plusieurs autl'P'S expressions semblables, il ,~st, entendu son l'enchaîné, de ln maison de ?'éâusion ceux qui sont assis ( l'Avénement du Seigneur' pour inslaurer l'Église nouvelle, dans les ténèbres. Moi, JIHOVA.H, c'est là mon Nom; ma gloire qui le "econnaîtra Lui-Même pour Rédempteur ëLSauVeûr. ù, un autre je ne donnemi pas. » - Ésaïe, XLII. 1, 6, 7, 8. ­ 6. A ces passages il en sera lljouté quelques autres dans les­ Qui a cm à notre parole? Et le bras de Jéhovah, sur qui (kt-il quels il est parlé plus ouvertement de l'Avénement du Sei­ été l'évélé? Point de (rrme en Lui, nous L'(won.ç vn, mais point gneur ; ce sont les suivants: • Le Seigneu?' Lui-Meme vous cl'aspect. De nos maladies il s'est chargé, et nos douleurs il a donne un signe: Voici, la Vierge concevm et en(antem un porté. " - Ésaïe, LIlI. 'l, 2, 4. jusqu'à la fin. - « Qui est Fils, et on appeilera., son Nom DIEU AVEC NOUS. » - Ésale, VfI, celtti-ci qui vient d' I~dom, les hnbits teints, de Rostra, ,l'avan­ fil. Mattb. 1. 22, 23. - « Un en(ant nous est né, un Fils nous çant d(ms la multitltele de sa (01'ce? (c'est) ftloi qui pade dans a été donné; SUI' ,çon épaule sera la principauté; et on appellera la .iustice, g1'Œl1d pour sauver. C(tr le jour de la VB11geance (était) son nom: Admirable, Conseiller, Dieu, Héros, Père d'éterniltI, d(ms mon cœur, et {'LImée de mes 1'ftchtJtés était venue. Ainsi, Prince de paix. A sa multiplication de principauté et de paix, il est devenu pour eu.'!; u.n Sauveur. )l - Ésaïe, LXIII. 1 à 8. il n'y aura point de fin, SUI' le (l'Ô ne de David, et SU?' son - « Voici, les jours viennent, oit je suscite?'(ti ci D(wid un gB1'­ royœume, pour l'affermir t:n iugement et en ,iustice, dès main­ me juste, qui règnel'a 1loi, et il prospérem, et il fera iugement tenant et It éternité. » - Esaïe, lX, 5, 6. - « Il sortira un et fustice en la terre; et voici son nrm pnr leqt~el on l'appellera : ramemt du tronc d'lschai, et un r~ieton de ses racines portera JÉHOVAH NOTRE JUSTICE. " .I6rém, XXIIi. 5,6. XXXIIi. '15; 16. du fruit; et SUI' lui repo,lem l'esprit de Jéhovah, esp,.it de sa­ - « Bondis ci l'extrl!me, (ille de Sion; éclate en cds d'nllé­ gesse et d'intelligence, esprit de conseil et de (orce. Ut fustice gresse, fille de Jérusale'm,. voici, ton Roi /lient il toi; iuste et sera la ceinture de ses reins, et la vé!'ité 1(( ceinture de ses cuisses. sauvl!, Lui; il pa,1'lera de 7Jai:c nux nations; sa domination, de­ Il ar1'Îvera donc, en ce jow'-là, que la. racine d'lschaï dressée puis la mel'jusqu'iJ, la me!', et depùisle /leuvejusqu'((.Ux extré­ pO'ur enseigne des peuples, les nations la chercheront, et sera mités de la. terre. » Zach. IX. 9, W. - « Sois dans la joie et
  • 13. f6 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JéRUSALEM N° 6 N° 6 SUR LE SEIGNEUR. t7 clans l'allégresse, fille de ~wn; voici, Moi, ie viens pour habi­ session les bouls de la ten'e. Rctisez, le (rIs, de pew' qu'il ne s'ir­ ter au milieu de loi. Alors ùtUacheronl il. JÉHOVAH des nations rite, el que vous ne périssiez en chemin. li eureux 10U$ ceux nombreases, en ce jour-là, et elles me seront pour peuple. )) qui se confient en Lui! " - Ps. II. 6,7, 8, ~2. - « Tu L'avais Zach. II. i4, ~ 5. - ({ Toi, Bethléem Êphratah, c'est peu que réduil un peu en comparaison des anÇ/es; mais de gloire el tu sois enlre les milliel's (le Jelwdah, de toi me sortim celui d'honneur tu L'as couronné; lu l'ns{aitdomine,'sul' les œuvres qui doit etre Dominateur en Israël, el dont les is.mes sonl d'an­ de tes mains; toutes choses lu as mis sous Ses pieds. )) - Ps. ciennete, des jOUI'S d'étemilé. Il se maintiendra, et il fera paî­ VIII. 6, 7. - " JÉHOVAH t Sotwlens-loi de Dctvid., qui a .iuré à tre dans la (OI'ce de JIHOVAH. » - Michée, V. '1, 3, - ({ Voici, JÉHOVAH, qui a (ait (ce) vœu au puissant de Jacob: Si .fenlre Moi, J'envoie mon Ange qui prépa.rera le chemin devant Moi, el dCfns la tenle de m'l. maison, si je monle SUl' la couche de mon incontinent vienclm vers son Temple le SEIGNEUR que VOltS cher­ lit, .si ,ie donne d·u sommeIl à mes yeux, .iusqu'à ce que j'aie chez" et l'Ange de l'alliance que vous désirez,: voici, il vient: t7'ouvé un lieu pOUl' JÜIOVAll, des habitncles pour le puissant Qui souliendl'lf. le ,iour de son Avénement? Voici, Moi, ie vous de Jacob! Voici, nous a/ions entendu (parler) de Lui en Êph,'a­ envoie Élie le Prophète avant que vienne le jour de Jéhovah Wh; nous L'avon. lrouvé dans les champs de la rOT~t ; nous en­ gmnd et lerrible. )l - Malach. III. ~,2, 23. - ({ Je vis, ,t trerons en Ses habitacles, nous nous prosternerons devant le vOIci, avec le.s nuées des Cieux comme tm Fils de l'homme qui marchepied de Ses pieds, Que tes prêtres soient revélus de jus­ venait. El il. Lui (ut donnée domination, et gloire et royaume; tice, et que le.s samts soient dans la jubilation, )) - Ps. exxxn. el tous les peuples, nlf.tions el langues Le servil'ont; sa domi­ ~ à 9. - Mais ce n'est là qu'un petit nombre de passages. nation, domination' él13rnelle qui ne passera point; et son 7. Que loute l'Écritul'e Sainte ait été écrite concernant le ,'oyaume, (royaume) qui ne périm point. Et toute.s les domina­ Seigneur Seul, on le velTa plus facilement d'après les passa-. tions L'adoreront et Lui obéiront. )) - Daniel, VII. 13, 14, ges qui suivront, et surtout d'après ceux Qui seront rappor­ 27, - « Soi.mnte-dix semaines onl élé décidées sur Ion peuple, tés dans l'Opuscule SUl' l'~CRITURE SAINTE. De là et non et SUI' la ville de sainteté, pour ccnsommer la pl'évaricalion, et d'ailleurs vient la sainteté de la Parole; cela aussi est en­ pour sceller la vision el le p"ophèle, et pour oinclre le Saint des tendu par ces paroles, dans l'Apocalypse: • Le Témoignage saints. Sache donc el perçois, que depuis l'issue de la P'trole de Jésu-s est l'espril de ln P7·ophélie. " - XIX. 10. jusqu'à ce que soit rétablie et bâtie Jérusalem, .iusqu'au llfessie Prince, (il y a) sept semaines. » - I)aniel, IX, 24, 25.­ ({ .Te poserai dans La mer Sa main et dans les fleuves Sa droite; Lui m'appellera: Jlfon Père, Toi; mon Dieu, et le Rocher de mon salut. Aussi, Moi, Premier-né .ie l'établimi, Souverain Sl/.7' (10 les 7'ois de La Lerre. J'établirai à éternité Sa semence, el Son Trone comme les ,iours des cien.x. » - Ps. LXXXIX. 26, 27, PAR LE SEIGNEUR A ACCO~{PLI TOUTES LES CHOSES DE LA LOI, [L 28, 30. - " Parote de H:HIlVAH li mon SEIGNEUR: Assied$-IOi à EST SIGNln~ QU'IL A ACCOMPL[ TOUTf:S LES CHOSES DE LA PA­ ma clroile, jusqu'à ce que .faie mis Les ennemis pour marche­ ROLE. pied de te.s pied.s. Le sceplre de Ta (o/',~e, JIHOVAH l'enverra de Sion; domine au mitieu de Les ennemis. Toi, Prétre à éte1'1lilé, 8. Plusieurs aujourd'hui croient que là où il est dit du Sei­ selon le mode de j'Ielchisédeck » - Ps. ex. ~, 2, 4. Mallh. gneur qu'il a accompli la Loi, il est entendu qu'il naccompli XXIf. 1,4. Luc, XX. 4~. - " ~Ioi .fai oint mon Roi sur Sion, tous les préceptes du Décnlogue, et qu'ainsi il est devenu la La montagne de ma saùltelé. J'annoncerai d'après le stalut: Justice, et a même juslifié les hommes du monue par ce JÉUOVAH m'a dit: Mon fils, Toi; il/oi, auiourd'hui je l'ai engen­ point de foi. Cependant, ce n'est pas cela qui est entendu dré; je clonnerai le.s nalions pour Ion hérilage, el pOUl' la pos­ par ces ex pressions, mai> c'est qu'II a accompli toutes les
  • 14. t8 DOCTRINE DB LA NOUVELLB JÉRUSALEM N° 8 N° 9 SUR LE SEIGNEUR'. 19 choses qui ont été écriles de Lui lians la Loi et dans les Pro- jours de leur purification selon la Loi de Moise, ils porlèrent phètes, c'est-à-dire, uaus toute l'Écriture Sainte, parce que 'Jésus à Jérusalem pour le présenter uu Seigneur, selon qu'ri a l'Écriture Sainle traite de Lui Seul, comme il a été dit dans été écrit dans la. Loi clu SeigneuT, que tout mâle ouvranll'ulérus l'Article précédent. Si plusieurs ont cru autrement, c'est sel'a appelé .saint au Seigneur, ; et pour donner en sacrifice, parce qu'ils n'ont pas scruté les ÉcrilUres, ni vu ce qui est selon qu'il a été dit dans la Loi du SeigneuT, une paire de entendu là pal' la Loi. Là, par la Loi il est entendu dans le tourterelles ou deux petits de colombes. Et ses parents appor- sens strict les dix préceptes du Décalogue; dans un sens plus têt'ent Jésus au Temple pour faire à son égard selon la cou- large, toutes les choses qui ont été écrites par Moïse dans ses lume de la 1.oi. Lorsqu'ils eurent accompli Ioules les choses cinq Livres; el, dans le sens le plus large, toutes le~ choses qui sont selon la Loi du Seigneur, etc. » - II. 22, 23,24, 27, de la Parole. Que paT la Loi dans le sens strict, il soit entendu 39, - Dans Jean: " Moïse, dans la Loi, nous a commandé les dix prétextes d·u Décalogue, cela est notoire. que de lelles (femmes) fussent lapidées. » - VIII. 5. - Dans 9. Que pm' la Loi, dans un sens plus large, il soit entendu le ~Iéme : « La Loi par Moise a été donnée. » - 1. 17. - toules les choses qui ont été écrites par .ll o'ise dans ses cinq Li- De là il esi. évident que lantôl il est dit la L{li, etlanlôt Moïse, vres, on le voit clairement par les passages suivants: Dans quand il s'agit de choses qu i onl été écrites dans ses Livres; Luc; 1< Abraham dit au riche qui élait en enfer. Ils ont Moïse comme aussi dans MaUhieu, VIII, 4. Marc, X. 2, 3,4. XII. et les Prophetes, qu'ils les écoutent. Si Moïse et les Pl'ophètes 19. Luc, XX. 28, 37. Jean, Ill. H. VII, 19, B1. VIII. 17, XIX. ils n'écoutent point, lors même que quelqu'un des morts res- 7. Moïse donne aussi le Clom de Loi à plusieurs commande- ~usciLerait, ils ne seront pas non plus persuadés. » - XVI. ments qui out été fa ils ; par exemple:· SUt' les Holocaustes. 29, 31.·· Dans Jean: Philippe dit à Nathanaël : Celui qu'a (l - Lévit. VI. 2. VII. 37. - Sur les Sacri'lces, - Lévil. VI, décrit /l[oïse dans la Loi et les Prophètes, nous l'avons trouvé. » 18. VII. ~ à 11. - Sur la Minchah, - Lévi!. VI. 7. - Sur - r. <16. - Dans Mallhiflu : « Ne pensez pas que je sois venu la Lèpre, - Lévit. XIV. 2. - SUI' la Jalousie, - Nomb. V. abolir /.a Loi et les Prophètes; je suis venu non pas (les) abo- 29, 30. - SUI' le Naziréat, - No mb. VI. 13, 2,'. - Et Moïse lir, mais (les) accomplir. » - v. n, t8. - Dans le Même: lui·même nomme ses Livres la Loi: « Moïse écrivit cette Loi, « Tous les Prophètes et la Loi JUSqU'il Jean, ont prophétisé. 0 et la donna aux Pl'él l'es fils de Lévi, qui portaient l'arche de - XI. t3. - Dans Luc: « La Loi et les PTophètes jusqu'à l'alliance de Jéhovah: el il leur dit: Prenant le Livre de celte Jean, depuis lors le Royaume de Dieu comme bonne nou- Loi, placez-le à côté de l'Arche de l'alliance de Jéhovah. » velle est annoncé. » - XVI. ~6. - Dans Mallhieu : « Toutes - Deut. XXXI. 9, H, 26; - il fut placé à côté de l'Arehe, les choses que V:Jus voulez que vous (assent les hommes, cal' au dedans de l'ArchEl étaient les Tables de pierre, qui, de même aussi, vous, failes(-Ies)-Ielll'; c'est là la Loi et dans le sens stl'ict, sont la Loi. Les Livres de Moïse sonl d!ns les Prophètes. » - VII. 12. - Dans le même: « Jésus Jit: Tu la suite appelés le Livre de ln Loi: « Ln grand prêtre Hiskia aimeras le Seigneur ton Dieu de toul. ton cœu l' et de toute dit au Scribe Schaphan : J'ai trouvé le Livre de la Loi dans lon âmc; el: Tu aimeras ton prochain comme loi-même. la maison de Jéhovah. Lorsque le Roi eul entendu les paroles Oe ces deux commandements la. Loi et les PTophètes dé- du Livre de la Loi, il déchil·a. ses vêlements. » - II Rois, pendent. " - XXII, 35, 37, 38. Dans ces passages, pal' XXII, 8, ·tl. XXIII. 24. Moïse et les Prophètes, et aussi par la Loi et les Prophètes, '10. Que pal' la Loi, dans le sens le plus large, soient enten- sont entendues toutes les choses qui onl été écrites dans les dues toutes les choses de la Parole, on peut le voir par ces pas- Livres de Moïse el dans les Livres des Prophètes. Que par la sages; " Jésus dit: N'esl-il pas écrit dans Votre Loi: Moi, Loi, en particulier soient entendues loutes les choses qui ont j'ai dit: Des Dieux vous êtes? " - Jean, X. 31. - Cela est été écrites pal' Moïse, c'est encore ce qu'on voit par les pas- écrit, - Ps. LXXXIL 6. - « La foule répondit: Nous, nous sages suivants; Dans Luc: (1 Quand furenl accomplis les avons appris de la Loi que le Christ demeure à éternité, II
  • 15. 1 ~ N° H SUR LE SEIGNEUR. 2i 20 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° to et sur ma tunique ils ont jeté le sorl. » - Jean, XIX. 24, - - Jean, XlI. 3~. - Cela est écril,- Ps. LXXXIX. 30. Ps. {( Après cela, Jésus sachant que toules choses étaienl déjà CÀ. /1. Daniel, VII. [IL - « Afin que Iùt accomplie la parole r accomplies, afin que fût accomplie l'Écriture, dit: J'ai soif. » écrite dans leur Loi, etc. : Ils M'ont haï sans cause.• - Jean, - Jean, XIX, 28. - « Lorsque Jésus eut pris le vinaigre, il XV. 25. - Cela e~t écrit, - Ps. XXXV. 19. - « Les Phari- ~ diL: C'est consommé, c'esl-à-dire accompli. - Jean, XIX. siens dirent: Est-ce que quelqu'un d'entre les chefs a cru en )1 30. - « Ces choses arrivèrenl afin que !' Écriture (ût accom- Lui? !lais celle foule, qui ne connaH pas la Loi. • - Jean, plie: D'os il ne sel'a poinl brisé en Lui. El encore une autre VII. 48, 49. - « Il est plus facile que le ciel et la terre pas- 1 ÉcritUl'e dit: Ils regarderont vers celui qu'ils onl percé. » - sent, qu'il ne l'est que de ln Loi un seul accent tombe. » - Jean, XIX. 36, 37. - Et en outre ailleurs où des passages des Luc, XVI. n. - Là, par la Loi, il est entendu toute l'Écriture Prophètes sont r~pportés, sans qu'il soit dit en même temps Sainle. f< que la Loi ou l'Bcriture il été accomplie. Que le tout de la ~ ·1. Que par le Sei~neur a accompli toutes les choses de la Parole ail été écrit de Lui, et qu'il soit venu dans le Monde Loi il soit signifié qu'il Il accompli toutes les choses de la Pa- pour l'accomplir, c'est même ce qu'il a enseigné à ses disci- role, on le voit par les passages où il est dit que l'Écriture a ples en ces tennes, avant qu'i! s'en allât: « Jésus dil aux t1is- été accomplie par Lui, et que toul aété consommé; par exem- . ciples : 0 insensés, et lenls de cœur à croire toutes les cho- ple, par ceux-ci : « Jésus entra dans la synagogue, et se leva t ses qu'ont prononcées les Prophètes! Ne fallait-il pas que le pour lire; alors on Lui pr8senta le Livre d'Esaïe le Prophète, 1 (;hrist sou(f:'îl ces choses, et qu'il entrût dans sa gloire? El, 1 et il Mroula le Livre, et illrouva l'endroit oi! il est écrit: L'es- commençant par Moïse et par tous les Prophètes, il leur ex- prit du Seigneur est sur Moi; c'est pourquoi il M'a oint, pour pliquail dnns loutes les I~critures les choses qui Le concer- itnnoncer la bonne nouvelle à des pauvres il m'a envoyé, pour guérir les froissés de cœur: prêcher aux captifs le renvoi, et aux aveugles le recouvrement de la vue; pour proclamer Il naient. f, - Luc, XXIV. 25, 26, 27. - Puis: « Jésus dit aux disciples: Ce sont là les paroles que je vous ai prononcées, quand j'étais encore avec vous, qu'il {allait que (ussent accom- l'année favoraLle du Seigneur. Puis, roulant le Livre, il dit : plies toutes les choses qui ont été écrites dans ta Loi de lIfoïse Al~iourd'hui a été accomplie cette Écritur~ en vos oreilles. » et rlnns les P/'ophètes et dans les Psaumes, à mon égard. " - - Luc, IV. 1G à 2·1. - « Vous sondez les ÉcritU7'es; et elles Luc, XXIV. H, /15. - Que le Seigneur ail accompli dans le rendent témoignage de Moi. " - Jean, V, 39." - « Alin que Monde toutcs les choses de la Parole, jusqu'aux plus petites l'/~Cl'itU1'e fiU nccomplie: Celui qui manp;e avec Moi le pain particularités, on le voil clairement par ses propres paroles: a levé sur Moi le talon. » - Jean, XIrr. ~8. -" Aucun d'eux " En vérité,je vous dis: Jusqu'à ce que le ciel et la tene pas- ne s'est perdu, sinon le fils de perdition, afin que l'11critw'e sent, un seul iota, ou un seul trait de lettre, ne passera pas de fût ar.complie. » - Jean, XVII. ~2. - « Afin que fût accom- plie la Parole qu'il avait dite: De ceux que tu m'as donnés, la loi, jusqu'à ce que toutes choses soient f'aites. " - Mallb. V. 18. - Maintenant, d'après ces passages, on peul voir claire- je n'en ai perdu aucun. » - Jean, XVlII. 9. - « Jésus dit à ment que !Jar ces expressions: Le Seigneur a accompli toules Pierre, remets ton épée en ~on lieu; comment donc seraient les choses de la Loi, il esl enlendu qu'il a accompli, non pas accomplies les Ùritures : Qu'ainsi il Îaut Iju'il soit fait? ToUL lous les préceples du Décalogue, mais Ioules les choses de la ceci est arrivé, afin que fussent accomplies les Écritures des Parole. Pi'ophètes. » - Malth. XXVI. 52, 54, 56. - " Le Fils de l'homme s'en va, comme il a été écl'Îl de Lui, aHn que soient accomplies les Écritures. " - Marc, XIV, 2,1, 1,9, - « Ainsi (ut accomplie l'Écriture, qui dit: Parmi les inique,> il a été compté. » - Marc, XV. 28. Luc, XXII. 37. - {( Afin que l'ÉcritU1'e (ût accomplie: Ils se sont partagé mes vt1lements, ) L
  • 16. l' i2 DOGTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALBM N° H N' t~ SUR LE SBIGNEUR. 23 tions ne sont aulre chose que des combats contre les Enfers. SUI' les Tentalions ou Combals du Seigneur, voir dans le Trailé DE LA NOUVELLE ;/ÉRUSALIlM ET DE SA DOCTRINE CÉLESTE, Ill. publié à Londres, les Nos 201 el 302; el, sur les Tentations en général, les Nos 189 à 200 du même Traité. 13. Que le Seigneur par la Passion de la croix ait pleine­ LE SEIGNEUR EST VENU DANS I.E MONDE POUR SUBJUGUER LES ment vaincu les Enfers, Lui-Même l'enseigne dans Jean: ENFERS, ET GLORIFIER SON HUMAIN; ET LA PASSION DE LA " Maintenant il y a jugement de ce monde; mainten4nt le CROIX A ÉTÉ LE DERNIER iCOMBATl PAR LEQUEL IL A PLEINE­ Prince de ce monde va être jeté dehors. » - XII. 31. - Le MENT VAINCU LES ENFERS ET" PLEINEMENT GLORiFIÉ SON Seigneur s'exprimail ainsi, lorsque la passion de la croix HU~IN. . - --. . . était imminente. Dans le Même: • ~e Prince de ce monde esl jugé. " - XVI. H. - Dans le Même: • Ayez confiance, ~2. On sait, dans l'Eglise, que le Seigneur a vaincu la Mort, nloi, j'ai vaincu le monde.» - XVI. 33. - Dans Luc: " Jésus par laquelle ii esl enlendu l'Enfer, et qu'ensuile il esl monlé dil: J'ai vu Satan, comme un éclair, du ciel tombe,'. » - X. ~8. - Par le monde, le prince du monde, satan el le diable, avec gloire au ciel; maison ne sail pas encore que c'esl par des. il est enlendu l'enfer. Combals, c'esl-à-dire, par des Tenlali(i)ns, que le Seigneur a vaincu la Mort ou l'Enfer, que c'est en même temps pal' ces Que le Seigneur pal' la passion de la croix ait pleinement combals qu'il a glorilié son Humain, el que la Passion de la glorifié son Humain, il l'enseigne dans Jean: « Après que croix a été le dernier (ombat, ou la dernière Tenlalion par Judas fUl sorli, Jésus dit: Maintenanl ct été glm'ifié le Fils de laquelle il a opéré cette vicloire et celle glorificalion. Il s'agit l'homme, et Dieu a été glcrri(r.é en Lui. Si Dieu a été glorifié en beaucoup de ces Combats ou Tentations dans les Prophèles Lui, Dieu aussi Le glori(r.era en Soi-Même, cl à l'inslanl il et dans David, mais il n'en est pas aulant question dans les Le glorifiera. " - xm. 3'1, 32. - Dans le Même: « Père, Évangélistes; dans ceux-ci, les Tenlalions qu'il supporta dès l'heure est venue, glorifie ton Fils, afin qu'aussi Ton Fils Te sa jeunesse onl été sommairemenl décri les par ses Tenlalions glori(r.e. ,,- XVII. ·1, 5. - Dans le Même: " Maintenant dans le déserl, et ensuite par ses Tenlalions par le diaule, el mon âme esl lroublée ; el il dil: Père, glorifie Lon nom. El il les dernières pal' celle qu'il endura dans Gethsémané et sur sortil une voix du Ciel: El je L'ai glorifié, el de nouveau je la croix. Au sujet de ses Tentations dans le désert, et ensuite Le glorifierai. » - XII, 27, 28. - Dans Luc: « Ne fallail-il par le Diable, voir dans Matlhieu, Chap. IV, ~ à 1·' ; dans Marc, pas que le Christ soulfrîL ces choses, el qu'il enlrâl dans sa Chap. I. 12,13; el dans Luc, Chap. IV, ~ à 13 ; mais pal' elles gloire? " - XXIV. 26. - Ces choses onl élé diles de la Pas­ il est entendu toules les Tentalionsjusqu'aux dernières; il n'en sion; la Glorificalion esl l'Union du Divin el de l'Humain; a rien révélé de plus aux disciples, car il esl dil dans Ésaïe: c'est pourquoi il est diL : El Dieu Le glorifiera en Soi-Même. « L'exaction il a supporté, cependant iln'a pas ouve,'tsa bouche; 14. Que le Seignenr sail venu dans le monde pour remel­ comme un Agneau qui à la tuerie est mené, eL comme une b,'e­ lre loules choses en ordre dans les cieux el par suiLe dans bis devant ceu.'); qtd la tondent. il s'est l'u, et il n'a point ouvel·t les terres, et que cela ail été l'ail par des combals contre les sct bouche. " - LI II. 7. - Sur ses Tenlalions dans Getbsémané, Enfers, qui infeslaienl alors lout homme venant au monde voir dans Matthieu, Chap. XXVI. 36 à M; dans Marc, Chap. et sorlant du monde, el que par là il soit devenu la JUSlico XlV. 32 à 42; et dans Luc, Chap. xxrr. 39 à 46. El au sujet et ail sauvé les hommes, qui sans cela n'auraient pu êlre de ses Tentations sur la croix, dans Uallh. Chap. XXVI!. sauvés, c est ce qui esl prédil dans les Prophètes, dans un 33 à 57; dans Marc, Chap. xv. 22 à 37; dans Luc, Chap. grand nombre de passages, donl quelques-uns seulement vonl XXIII. 33 à 46, el dans Jean, Chap. XIX. -17 à 30. Les Tenta­ être l'apportés. Dans Ésaïe: " Qui (esl) Celui-ci qui vtellt ~ ho..
  • 17. 24 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 14 N° f4 SUR LE SEIGl'lEUR. 25 d'Édom, les habits teints, de Bosrah? Celui-ci, honoi'able dans justice .comme une cuirasse; » que ce soit ainsi 'lu'il a ra­ son vêtement, s'avançant dans la multitude de sa (orce? 1II0i qui cheté, cela est entendu par « el. il est venu pour Sion, le Ré· parle dans la Justice, grand pourl'sauver. poU/;quoi rouge en dempteur. Dans Jérémie: " Ils ont été consternés,. leurs ton vêtement, et ton habit comme (celui) d'un foulDur au pTes­ (hommes) (ort.s ont été meurtris,. ils ont pris la (tâte, el ils ne soir? Au pressoir j'ai (oulé seul, et d'entre le peuple pas tin se sont point retournés. Ce jour-là (est) pour le Seigneur Jého­ homme avec Jlloi. C'e8t pourqlwi.ie les ai (oulé.~ dans ma colère, vih Sébaoth, un jour de vengerlnce, pour tirer vengeance de ses et je les ai écrasés dans mon emportement,. de là s'est répan­ ennemis,. el l'epée dévorera et sem ?'assasiée. » - XLVi. 5, due leur victoire sur mes vêtements .. CUl' le jour de la vengeance ~O. - Le combat du Seigneur contre les Enfers el sa vic­ (était) dmls mon cœuT, et l'année de mes rachetés était venue. toire sur eux sont décrit, par « Ils ont été consternés; leurs Salut M'a procuré mon bras. J'ai (rlit descendre à terre leur homme~ forts ont été meurtris, ils ont pris la fuile, et ils ne victoire. Il n dit: Voici, mon peuple, eux .. de.~ fils; ainsi se sont point retournés; ,) leurs hommes forl s et les ennemis il est devenu pour eux un Sauveur .. û cause de son AmouT et (i, sont les Enfers, parce que tous, là, ont en haine le Seigneur; cause de .la Clémence, Lui les a rachetés. » - LXIII. ~ à O. son avénement dans le monde est entendu par « ce jour-là - Il s'agit là des combats du Seigneur contre les enfers: par est pour le Seigneur Jéhovih Sébaoth, un Jour de vengeance, le vêtement, dans lequel il était honorable et qui était l'ouge, pour tirer vengeance de ses ennemis. » Dans Jérémie: " Ses il est entendu la Parole à laquelle le peuple Juif avait fait jeunes hommes tomberont dans ses rue" et tous les hommes de violence; le combat même contre les Enfers, et la victoire guerre seront retmnchés en ce jour-là. » - XLIX. 26. - Dans SUI' eux, sont décrits en ce qu'il les a foulés dans sa colèré Joël: « Jéhovah a donné de sa voix devant SOli armée. Grand et les li écrasés dans son emportement; qu'i! ait combattu (est) li!.jour de .Jéhovah et te!:rible â l'extrêrr!§, et qui le sou­ seul et d'après la propre puissance, cela est décrit par ces tiendra? " .- II. 11. - Dans S"éphanlc ~ Au .iour du sacri­ paroles, « d'entre le peuple pas un homme avec Moi; salut fice de Jéhovah, ie (erai la visite sur les princes, sur les fils de M'a procuré mon bras; j'ai fait descendre à terre leur vic­ roi, sur tous ceu.'!': qui sont rel!l1lus de vêtement d' étmnger. Ce toire Il que par là il ail sauvé et l'acheté, cela est décrit par Jour·là, jour d'angoisse, jour de trompette et de bruit retentis­ « ainsi il est devenu POUt' eux un Sauveur; à caUbe de son .~ant. » - 1. 8. 9, 15, ~ 6. - Dans Zacharie; « Jéhovrzh sortira amour el à cause de sa clémence, Lui les a rachetés;)) que et combattra contre les nations, comme le jour de .5011 combat, telle ait été la cause de son avénement, cela est décrit par au jour de la bataille. Ses pieds se tiendront, en ce Jour-là sur « le jour de h vcngeance était dans mon cœur, et l'année de la montagne des Oliviers, qui (llsI) en (ace de .Jén.lscztem. Alors mes l'achetés élait yenue. Il Dans l~sale: u Il a vu, et pas un vous (uire:, par la vallee de mes montagnes. En ce Jour·lil, il homme, et il a été stupéfait de ce que personne n'intercédait,. n'y aura ni lumière ni splendeur. J1[ais Jéhovah sera Roi sur c'e~t pourquoi salut Lui a procuré son bras, et .la Justice L'a toute la Terre,. en ce Jour-là, Jéhovah sem un, et son Nom soutenu: De là il n revêtu la Justice comme une cuirasse, et un. » - XIV. 3, 4, 5, 6, 9. - J.)an~ ces passages,il s'agit aussi le casque du Salut sur sa tête,. et il Cl revêtu cles habits de ven­ des Combats du Seigneur; par' ce Jour·là, il est entendu son geance, et de zèle il s'est couvel·t comme d'un mrznteau. Et il Avéne ment. La montagne des Oliviers, en lace de Jérusalem, est venu pour Sion, le Rédemptellr. » -. LIX. ~6, 17, 20; ­ était le lieu oiL le Seigneur avait coutume de s'arrêter, comme ces choses aussi concel'llent les combats du Seigneur contre on le voil dans Marc, XIII. 3, XIV. 20; Luc, XXI. 37; XXII. les enfers, quand il était dans le monde: que seul il ait corn­ 39; Jean VIII. ~, et ailleurs. Dans David: Us M'avaient envi­ hallu contre eux par la propre puissance, cela est entendu ronné, tes cordeau.x de ta mort,. les cordeaux de l'En(er M'a­ par « il a vu, et pas un homme; c'est pourquoi salut lui a vaient environné .. il,s M'clvaient. devancé, les pièges de la mort; procuré son bras: » que pal' là ii soit devenu juslicl."l, cela c'est pourquoi il lança des traits et des toudl'es en grand nom­ est entendu pal' " sa justice l'a soutenu; de là il a revêtu la bre, et il les dispersa. .Te poursuivmi mes ennemis et je les sai­ 2
  • 18. 26 DOCTRIN~ DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° U N° 14 SUR LE SEIGNEUR. 27 sirai ; et je ne retournerai pliS Jusqu'à ce que je les [tie exter­ minés, que,je les nie /i'appés au point qu'ils ne puissent se re­ pel' celui qui est la lête sur beaucoup de terre, la détruire l/tuer. Tu Me ceindras de {orce pour la guerre, et t'u mettras entièrement. Comme le Seigneur il vaincu seul les Enfers, mes ennemis en /uite,. ie les briserai comme la poussiere de­ sans le secours d'aucun Ange, c'es~ pour cela qu'il est appelé: vant les faces du vent, com'me la boue des rues je lM {oulemi. HÉROS ET HOMME DE GUERRES, - Esaie, XLII. 13. -- H.OI DE - Ps. XVIII. 5, 6, ·I:.i, 38, 39, 40, 41, 43. - Les cordeaux GLOIRE, JÉHOVAH I.E FORT, LE HÉROS DE GUERRE, _ Ps. XXIV. et les piéges de la mort, qui avaient environné el devancé, 8, ~ O. - LE PUISSANT DE JACOB, Ps. CXXXII. 2. _ Et, dans signifient les tentations, qui, parce quelles viennent de l'ElI­ plusieurs passages, JÉHOVAH SÉBAoTH,c'esHl dire, Jehovab des fer, sont aussi appelées cordeaux Je l'Enfer: ces choses et les armées. L'Avénenlent du Seigneur est aussi nommé JOUR DE autres, dans tout ce Psaume, con0ernent les combats et les JÉHOVAH, jour terrible, cruel d'indignation, d'emportemenl, victoires du Seigneur; c'est pourquoi il est dit aussi: « Tu Me de colère, de vengeance, de destruction, de guerre, de trom­ mettras à la tête des nations; un peuple (que) j e n'avais pas pelle, de bruit retentlssanl'Ide tumulte, ainsi qu'on peut le connu Me servira. » - Vers. 41. - Dans David: « Ceins voir par les passages rapportés ci·dessus, Nol,. Comme le l'épée sur ta cuisse,à Puissant! tes traits (sont) acérés, les peu­ Seigneur a fait le Jugement Dernier, lorsqu'il élait dans le ples sous Toi tomberont, les ennemis de cœllr du Roi. Ton trône monde, en comhallant contre les Enfers et en les subjugant, (est) pour le siècle et pour l'éternité; tu as aimé la Justice, voilà pourquoi, dans beaucoup de pa,;sages, il estqllestion du c'est pourquoi il T'a oint, ton Dien. " - Ps. XLV. 4, 5, 6, 7, J'UGEMENT qu'il doit faire; ainsi, dans David: « Jéhovah vient 8. - Ces choses aussi concernent le combat contre les En­ pour jugel' la terre; il .1ugem le globe en iustice, et les peu­ fet's, et leur subjugation ; Cclr, dans tout ce Psaume, il s'agit ples en sa vérité. » - Ps. XCVI. ~3 ; - de même dans beau­ du Seigneur, à savoir, de ses combats, de sa glorillcation et coup de passages ailleul's. Tous ces passages sont lirés des de la salvalÏlm des !idèles par Lui. Dans David: « Un {eu de­ Prophétiques de la Parole. Mais, dans les Historiques de la. vant Lui marchera, il enflammera de toute part ses ennerftis; Parole, des choses semblables ont été représentées par les elle verra et elle t1·emblem., la terre. Les montagiws comme de guerres des fils d'Israël avec diverses nations: car tout ce cire se {ondl'ont devant le Seigneur de toute la terre. Les cieux qui a été écrit clans la Parole, tant Prophétique qu'Historique, annonceront sa justice, et tons les peuples verront sa gloire, » a été écrit sur Je Se!pneur; c'est de là que la ParoleestDivine. - PB. XCVII. 3, 4, 5, 6. - Pareiliement dans ce Psaume, il Dans les Riles de l'Eglise Israélite, par exemple, dans ses s'agit du Seigneur, et des mêmes choses. Dans David: « Pa­ Holocaustes et ses sacrifices, dans ses Sabhalbs et ses Fêles, el role de Jéhovah à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, fus­ dans le Sacerdoce d'Aharon et des Lévites, sont conlenus beau­ qu'à ce que j'[ile mis tes ennemis pour mli/'chepied de tes ]Jied~. coup d'Arcanes de la glorificalion du Seigneur; pareillement Domine (m milieu dd tes ennemis. Le Seigneur (est) à ta d/'oite, dans les nul l'es choses qui, dans Moise, sont nommées Lois, il li {mppé nlL jour de sa colère les l'uis. Il li rempli de cada­ Jugements et Statuts; c'esl aussi ce qui est entendu p'lr les vres,. il a {rappé (celui qui élait) la tête Sll1' beaucoup de terre. »' paroles du Seigneur aux disciples, « qu'i! Lui {aliait accom­ - Ps. CX. ~ à 7; - que cela ait été dit du Seigneur, on le plir tout ce qui (wait été écrit de Lui ([[tnl: la Loi de bIoise. " voit par les parélies du Seigneur Lui-Même, dans Mat­ tuc, XXIV. !i4; - puis aussi aux Juifs, « que Moi.se [tuait thieu, XXII. 1,4; Jans Marc, XII. 36, et dans Luc, XX. écrit de Lui. » - Jean V. 46. - Maintenant, d'apr0s ces con­ 42; pal' s'asseou' à la droite, il est signifié la toule-puis­ sidérations, il est évident que le Seigneur' est ver.u dans sance; pal' les ennemis sont signifiés les enfers; par les rois, le monde pour subjuguer les Enfers el. glorifier son Hu­ ceux qui J' sont dans les faux lIu mal; par les mellre poür main, el. que la Passion de la croix a été le dernier combat, marchepied des pieds, frapper au Jour de la colère, remplir ,par Jequel il a complètement valllCU les Enfers et de cadavres, il est signitié détruire leur p~issance, et par frap­ complèlement glorifié son Humain. Mai!' on en vena davantage, sur ce sujet, dans le Traité sur l'ÉCRITURE
  • 19. 1 r 28 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° U N° 15 SUR LE SEIGNEUR. 29 SAINTE, OÙ seronl rassemblés tous les passages de la Parole Prophélique qui ll'ailent des Combals du Seigneur conlre les varicatelU'sila intercédé. - LilI. 1 à '12; - toutes ces choses 1 Enfers et ùes Victoires qu'il remporta sur eux, ou, ce qui esl onl été diles des Tentalions du Selgneur et de sa Passion; la même chose, du Jugemenl Dernier qu'il fil Lui-Même, et par ôter les J!{ch.é~ el se charger des maladies, el pal' faire lorsqu'il élai! dans le monde; puis aussi, ceux qui trailent tomber sur Cui les iniquités de Lous, it esl entendu la même de sa Passion cl de la Glorification de son Humain, lesquels chose .que par portel' les douleurs el les iniquités. Il sera donc sont en si ~rand nombre que, s'ils étaienl rapportés, ils rem­ d'abord di l ce qui esl entendu par porter les iniquités, et ensuile pliraient des volumes. ce qui est enlendu pal' les ôler' : Par porter les iniquités, il ri'e,t pas entendu autre chose que de supporler de graves ten­ talions, et de souffrir que les Juifs agissent envers Lui comme ils avaient agi envers la Parole, el qu'ils le trailassenl G~ de la même manière, par.ce qu'il étail Lui-Même la Parole: en effel, l'Église qui étail alors chez les Juifs, avail été en­ tièremenl dévaslée ; el elle avail élé dévaslée par cela qu'ils PAR LA PASSION DE LA CROIX, LE SEIGNEUR N'A PAS ENLEV~ 1 avaient perverl.i toules les choses de la Parole, au point qu'il LES P~CHÉS, MAIS IL LES A PORT~S. n'élllil pas resté un seul vrai; aussi ne reconnurent-ils point le Seigneur; c'est ce qui a élé entendu et si!!nifié par tùutes 15. Il Y en a quelques-uns, au dedans de l'Église, qui les circonstances de la Passion du Seigncur. Il en était ar­ croienl que le Sei~neur, par la Passion de la croix, a enlevé rivé de mème pour les Prophètes parce qu'il~ repI'ésentaienl les péchés et salisfait le Père, el qu'il a ainsi racheté les le Seigneur quanl à la Parole, el pal' suite quant à l'Eglise; hommes; d'aulres aussi croienl qu'il a transporté sur Lui­ el le Seigneur étail Lui-Même Prophète. Que le Seigneur ait Même les péchés de ceux qui onl foi eu Lui, qu'il les a por­ été Lui-Même PrGphèle, on peut le voir par ces passages; tés, el les a jetés dans le fond de la mer, c'est-à-dire, dans li Jésus dil : Un PROPHÈTE n'esl sans honneur que dans sa pa­ l'Enfer: ils se contirmenl dans celle croyance par ces paroles trie el dans sa maison.,,- Mallh. XIII. 57. Marc, VI.4.Luc,IV. de Jean au snjel de Jésus: ,( Voici l'Agneau rle Dieu qui ôte 24. - « Jésus dit: Il n'esl point convenable qu'un PROPHÈTE les péchés du monde. » - Jean, I. 29; - et par les paroles meure hors de Jérusalem. » - Luc. XIII. 33. - « Hs disaienl du Seigneur, dans Ésaïe: « Lui, de nos maladies il s'est de Jésus; C'est le PROPHI~l'E de Nazareth.» - ilfullh. XXI. chargé, et nos douleurs il a porté; percé à cause de nos préva­ U. Jean, VII. 40, 41. - « La crainte les saisi: tous, et ils l'ications, meurtri li cause de nos iniquités, le châtiment pow' louaienl Dieu, disant « qu'un GRAND PROPHÈTE avail élé sus­ notre paix (a élé) sur Lui; pal' sa blessure la .anté nous (/. lié Cilé parmi eux. ,,- Luc, VI!. ~6. - « Un PROPHÈTE; sera (lonnée. Jéhovah a {ait tomber SUI' Lui l'iniquité de nous tous. suscité du lnilieu de les frères; il ~es paroles vous obéirez. " L'exaction il a SUPPOl'té, et il a élé affligé; cependant il n'a - Oeulér. XVIII. ~5 il '19. - Qu'il en SOil arrivé de même ~ pas ouvert sa bouche; comme un agneau à la tuerie il est mené. pour les Prophètes, on le Voil par les passages qui vont sui­ 1/ a été relranché de la terre des vivants pour la prévarication ,vre: JI a été or<ionné au Prophète Ésaïe, pour qu'il représen­ de mon peuple, leur plaie à eu.x, a.(1.n de livrer les impies en tâtl'étal de l'Église, " de délier le sac de dessus ses reins, son sépulcre, et les l'iches en ses mOI·ls. Par le travail de son d'ôter son soulier de son pied, et.lfal1er Duel déchaussé pen. âme il verra, il sera rassasié. Par sa scienceil en .justifiera danl trois ans en signe et en proLiige. » - Esaïe, XX. 2, 3. plusieurs, parce qu'il a ]lorté Lui-Même lenrs iniquités. Il a - JI a élé ordonné au Prophète Jérémie, pour qu'il repr~­ épuisé Jusqu'à let mort son âme, et pU1'mi les prévaricateurs il a sentât l'I~lat <ie l'Église, « de s'acheter une ceinture, de la été compté, et le péché de plusieurs il a porté, et pOUl' les pré­ meUre sur ses reins, de ne la poinl passer par l'eau, et de la .~a_cber dans un lrou du rocher vers l'Euphrate; el au bOUl de 2' ~
  • 20. 30 DOCTRINE DE LA NOUVBLLE JÉRUSALEM No f5 N° f5 SUR LE SBIGNEUR. 3t plusieurs jours il la trouTa pourrie. Il - Jérém. xm. 1 à 7. tre, les Prophètes représentaient encore d'autres choses; pal' - Le même Propbète a encoreréprésenté l'état de l'Église exemple, Sedkiah, pal' les cornes de fer rlu'i! se fit, - 1 Rois, « en ce qu'il ne devait ni prendre de fem me en ce lieu .là, XXII. ~ 1 ; - puis Inl aulre Prophète, en ce qu'il fut frappé ni entrer dans une maison de deuil, IIi s'en aller pour s'afii· et blessé, el mit de la cendre sur ses yeux, -- 1 Rois, XX. gel', ni entrer dans une maison de festin. ,,- Jérém. XVI. 2, 35, 37. - En général, les Prophètes représentaient la Parole 5; 8. - II a été ordonné au Prophète Ézéchiel, pour qu'i! dans son dernier sens, qui est le sens de la lettre, par une représentàt l'état de l'Église, « de passer un rasoir des liir­ tunique de poil, - Zach. XIII . .-l, - C'est pour cela qu'J~lie biers sur sa tête el sur sa barbe, el de diviser ensuite ce qui fut vêtu d'une sembable tunique et ceint autour des reins aura été rasé; d'en brûler une troisième partie au milieu de la d'une ceinlure de cuir, - II Rois, I. 8. - Il en fUl de môme ville, d'en frapper une troisième p'U'lie par l'épée, de disper­ de Jean-Baptiste, qui avait un habit de poils de cbameau ser au vent l'aulre troisième partie, et d'en lier quelques et une ceinture de cuir autour de ses reins, et qui man­ brins dans les pans de son manleau, et enfin d'en jeter au geait des saulerelles el du miel sauvage, - Mallh. IlI..I.­ milieu du feu et de les brûler. » - Ézéch. V. i à 4. Il a été D'après cela, il est évident que Je-tRrophètes ont représenlé ordonné au même Prophète, pour qu'il représenlàt l'élat de l'é1at de l'Eglise el la Parole; enelTe-ç-qui représente l'un l'Église, " de préparer son bagage pou l' déloger, et de représente au>si l'autre, car l'Église existe par la Parole et s'en aller dans un autre lieu aux yeux des fils d'Israël; de selon la réception de la Parole par la vie ct par la foi: C'Gst mettre dehors son bagage pendant le jour, de sortir le soir môme pour eelaque pal' les Prophètes dans l'un et dans l'au­ -par un trou fait à la mUl'aille, de se couvrir le visage pour ne tre Testament partout où ils sont nommés, il est signifié la pas voir la lerre, et d'êtreainsi en prodîge à la maison d'Israël; doctrine de l'Église d'après la Parole; mais par le Seigneur, puis, de dire: Voici, je suis votre prodige comme j'ai fait, de eomme le plus grand Prophète, il est signifié l'l~glise elle­ même illenr sera fail.» - Ézécb. XII.;) à 7, H. - Il a été même et la Parole elle-même. ordonné au Prophèle Hosée, pour qu'il l'eprésentât l'état de ~6, L'état de l'Église d'après la Parole, représenté dans les l'Église, « de prendre une prostituée pour ~pouse; el il eil Propbètes, était ce 'lui est entendu par porler les iniquités prit une, et elle lui enfanta trois enfants dont il nomma l'un et les péchés du peuple; qu'il en soit ain,;i, cela est évident Jizréel, l'autre Sans-miséricorde, et le troisième NOII:JJl9n­ d'après co qui est dil du Pl'ophète Ésaïe « qu'il irait nu et peuple. » - Hosée, l, 2 à 1). - Il lui a été de nouveau or­ déchaussé, trOls ans, comme signe et prodige, » - Ésaïe, XX. donné « de s'en aller, et d'aimer une femme aimée de son ~, 3, - et du Prophèle Ézéehiel "qu'il mettrait dehors son compagnon et adultère; et il l'acheta même pour quinze bagage: qu'il se couvrirait le visage pour ne pas voir la terre; pièees ll'ar~enl. » - Hosée, Il 1. 2, 3. - Il a été ordonné au qlt'il semit ainsi en pl'odiqe ù, Let maison d'ls7'aël, et qn'il di­ Prophète Ézéchiel, pour qu'il représenlâl l'élal de l'Église­ mit: Voici, je suis votre prodige. " - Ézéch. XII. 6, 1-1. _ « de prendre une brique, de graver dessus Jérusalem, d'en Que cela ail été pour eux pori el' les iniqnilés, on Je voit claire­ faire Je siége, de construire contre un retranchement et un ment dans J~zéchiel, lorsqu'il reçut ordre de eoucher 390 rempart, de placer une plaque de fer enlre lui el la ville, el de jours sur le oôté ;.:auche, el 1,0 jours sur le côlé droit contre concher Irob cent quatre-vingt-dix jours sur le côté gauche, Jérusalem, et de manger un gâteau d'orge fail avec de la et ensuite sur le côlé droit; puis, de prendre du froment, de fiente de bœuf; voiei cc qu'on y lit : « Toi, couche-toi sur ton l'orge, des lentilles, du millet el de l'épeautre, el de s'en c6té gauche, et place sur lui l'INIQUITÉ DE LA MAISON n'IsRAEL; faire du pain qu'il mangerait alors par mesure. » II lui a élé le nombre des jours que tu. couchel'(f,.s sur ce (côté), TU PORTERAS ordonné aussi « de se faire un /(âleau d'orge avec de la fiente LEUR l'iIQUITli. Car, moi je te donnerai les années de leur ini­ d'homme; mais à sa prière, il lui a éte permis de le faire quité, selon le nombre des jOUi'.~, 3HO jours, a.{in que TU l'OIITES avec de la licnte de bœufs. » - Ézéch. IV. ~ à ~5. - En ou- L'INIQUITÉ ilE Ll MiISO:V O'ISR,IEL. ftlais quand tu auras achevé
  • 21. lI1 • II 1 N° 16 SUR LE SEIGNEUR. 33 32 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 16 et adu/lél'é ces Vrais: le pariage de scs vêlements el le sorl ces (jours), tu t'etendras en second lieu sur ton côté droit, pOUl' jeté sur sa tunique signifiaient qu'ils avaienl dispersé tous l'ORTER L'INIQUITÉ DE LA MAISOl'l DE JEllUIlAH, 1,0 j(lurs. » ­ les vrais de la Parole, mais non son sens spirituel, la tunique Ézéch. IV. 4,5, ô. - Que le Prophète, pour avoir ainsi porté du Seigneur signifiait ce sens de la Parole: sa crllcificalion les iniquilés de la maison d'Israël et de la maison de Jehu­ signifiait qu'ils avaient détruit et profané toute la Parole. Le dah, ne les ail pas ùlées, ni par conséquent expiées, mais qu'il vinaigre qu'on lui présenta à boire signifiait que toul élait fal­ ait seulement représcntées et montrées cela est évident par silié et faux; c'est pour cela qu'il ne le but point, o3t qu'alors ce qui suit dans le même Chapitre; " De même, dit Jefwvah, il dit: « Tout est consommé.)) La blessure qu'on lui fil au les fils d'Israël mangel'ont leur pain souillé parmi les nations côté signifiait qu'ils avaienttotalemenl éteint tout V1'ai et tout vers lesquelles je vais les chasser. Voici, je vais rompre le M­ bien Je Parole: sa sépulture signifiait l'acliûnde rejeter le ton du. pain dans Jerusalem, afin qu'ils manquent de pain et 1 reste de l'humain qu'il lenait d'une mère: sa résurreclion le d'eau, et que soient désolés l'homme et son {l'ère, et qu'ils soient troisième jour signifiait la Glorilication. Partoul ol! ces mê­ languissants Ct cause de leu!' iniquite. » - IV. 13, Hi, 17. ­ mes particularités sonl prédites, dans les Prophètes el dans Pareillemenl, lorsque le même Prophète reçut ordre de se David, elles ont la même signification. C'esl pourquoi, lors­ montrer et de dire: Voici je suis votl'e prodige, il est dit qu'il cut été l'ouellé et qu'il sortit portant la couronne d'épi­ aIIssi : « Comme 1'ai fait, de même il leur sem {(lit. Il . - Ézéch. XU. 6, 11. - fi est donc entendu semblable chose du Sei­ .. nes et le manteau de pourpre que les soldals avaienl mis sur lui, il dit: « Voici l'Homme. " - Jean, XIX. ~ à 5; - ceci gneur, lorsqu'il est dit: " De nos maladies il s'est chargé; nos a été dil, parce que par l'homme est signifiée l'Église, car douleurs il a porté: Jéhovah a (ait tomber SUI' Lui l'iniq!dté par le Fils de l'homme il est signifié le Vrai de l'Église, et Ile nous tous. Pm' :.a connaissance il en justi(ie1'll plus!eurs, par conséquent la Parole. D'après ces considérations, il est pa.rce que lew's iniquités Lui·même il aura pOl·te.» _o. Esaie, donc évident que par portel' les iniquités, il csl entendu re­ Lf[( ; - là, dans tout le Chapitrc, il s'agit de la Pa-;sion du présenter en soi les péchés contre les Divins Vrais de la Pa­ Scigneur. Que le Seignell/', comme le plus grand Propbète, ait représenté Lui·même l'état de l'Église quant à la Pa­ role, cela est évident par chaque particularilé de sa Pas­ sion; par exemple: II a été trahi par .Judas. Tl (l ete saisi Il role et cn tracer une image. Que le Seigneur ail supporté el souO'el' de telles choses comme Fils de l'homme, cl non comme Fils de Dieu, on le verra dans ce qui suit; en effet, lc Ftls de l'homme signilie le Seigneur quant à la Parole. et condamne par les princes des prétl'es et paT les anciens. n. Maintenant il sera dit en peu de mols ce qui est en­ On lui (l donné des sou{flets. On lui a frappe la tête avec un tendu par ôler les péchés: pal' ôter les péchés il esl entendu roseau. On lui a mis une couronne d'épines. On fl partagé ses la même chose que par rachelér l'homme et le sauver; en vêtenumts, et on a jeté le sort sur sa tuniqu.e. On l'n cr'Uci{l.é. effet, le Seigneur est venu dans le monde pour que l'homme On lui a donné Ct boù'e du vinaigl·e. On lui a percé le côté ,I~ pM êlre sauvé; Silns son Avénement auculi morlel n'aurait Il a eté enseveli, et ü est l'essnscité le troisième jour. Sa trahi­ pu être réformé ni régénéré, ni par conséquenl sauvé; mais son pal' Judas signiliait qll'il élait trahi pal' la nation juive, celle impossibilité n'exisle plus, depuis que le Seigneur a cher. laquelle était alors la Parole; car Judas rcpréS<:lnlait celle enlevé au Diable, c'est-à-dire à l'Enfer, toute sa puissance, nation: son arrestalion et sa condamnation par les princes des et qu'il a glorifié son Humain, c'esl-à-dire, uni son Humain prêtres ct par les anciens signifiaient que tOlite l'~glisc juive au Divin de son Père. Si ces deux acles n'eussenl pas été ac­ a/?issait ainsi: le foueller, lui cl'acher au visage, lui donner complis, nul d'entre les hommes n'aurait pu recevoir aucun des soufOets "'1. lui l'rappel' la tête d'un roseau, signifiait que Divin Vrii qui demeurât cher. lui, ni 11 plus forte raison au­ les Juifs avaient agi de même envers la Parole, quant à ses cun Divin Bien; Cal' le LJiable qui, au para van., avait une Divins Vrais, qui tous traitent du Seigneur'? la COuronne d'é­ puissance supérieure, les aurait arrachés de son c:p-ur. D'a­ pines qu'on lui mit sur la têlr. signifiait qu'ils avaient falsifié un ~ . -"----- ­
  • 22. l 34 DOCTRINE DE LA NOUVELLE .JÉRUSALEM N° t7 N° i8 SUR LE SEIGNEUR. 35 près ces considérations, il est évident que le Seigneui' par la plice de la croix; on peut donc voir par là que ce n'a été Passion de lil croix n'a pas enlevé les péchés, mais qu'il les aucunement d'après une Justice vindicative, parce qu'une écarte, c'est-à-dire, les éloigne chez ccux qui croient en Lui, telle justice n'est pas un ALLribut Divin; les Attl'ibuls Divins " en vivantselon ses préceples. c'est aussi ce que le Seigneur en­ sonl la Justice, l'Amour, la Miséricorde et Ic Bien; et Dieu , est la Justice même, l'Amour même, Ja Miséricorde même, seigne dans MaLlhieu : « Ne pensez pas que ie sois ven'u abolil' la Loi et les Prophètes. Quiconque aura enfreint le plus petit 1 et le Bien même; et où se trouvent ces attributs il n'y a rien de ce.s commandements, et aura ainsi enseigné ttls hommes, 1 de la vengeance, par conséquent point de Vindicte publique. .Sera appelé le plus petit dans le Royaume ries cieu.x,· ma.is ce­ Comme beaucoup de personnes n'ont jusqu'à présent com­ lui qui fait et enseigne, celui-là sera appelé grand dcms le pris l'Accomplissemen t de la Loi et la Passion de la croix que Royaume des cieux, » - V, 17, 19, - Chacun peut voir d'a­ dans ce sens que le Seigneur aurait, par ces deux actes, sa­ près la raison seule, pourvu qu'il soit dans quelque illustra­ tisfait pour le Genre Humain, et l'aurait soustrait à une damna­ tion, que les ptSchés ne peuvent êlre enlevés de chez l'homme tion prévue ou résolue, au moyen d'une connexion et en que par unfl repentance actuelle,qui consiste en ce que l'homme même temps du principe que l'homme est sauvé d'après la voie ses péchés, implore le secours du Seigneur, et cesse de seule foi que la chose cst ainsi, il en est résulté le dogme de les commettre: vOÎl', croire eL enseigner autre chose.• cela l'Imputation du mérite du Seigneur, en prenant pour satis­ vienl, non de la Parole, ni d'une raison saine, mais de III cu­ faction ces deux actes qui ont constitué le Mérite du Seigneur. pidité etd'une volonté dépravée, qui oonlle propre de l'homme, Mais d'après ce qui a été dit SUI' l'Accomplissement de la Loi d'où résulte l'infatuation de l'intelligence. pal' le Seigneur, et sur la Passion de la Croix, ce dogme tombe de lui-même; et en même temps on peut voir que l'imputa­ tion du mérite est une expression de nulle valcur, à moins Cv que par elle il ne soit entendu la Rémission des péchés après la repentance;caI' rien decc qu i appartient au Seigneur ue peut être impulé il l'homme; mais le salut peut être accordé par le Seigneur après que l'homme a l'ail œuvre de repentance,c'est­ L'IMPUTATION DU 31ÉRITE OU SEIGNEUR N'EST AUTRE CHOSE QUE à-dire, après qu'il il vu et reconnu ses péchés, et qu'ensuite - -__0_­ LA RÉMISSION DES PÉCHlis APIÈS LA REPENTANCE:. il s'en riésiste, et cela d'après le Seigneur; alors le salut lui esl accordé, de manière que l'homm~ est sauvé, non par son ~_ propre mérite, IIi pal' sa pt'opre justice, mais pal' le Seigneur 18, Dans n:glise, on croiL que le Seigneur a été envoyé pal' qui seul a comlJallu et vaillca les cufel's, et qui ensuite com­ III le Père, afin de faire expiation pour le Genre humain; que bal aussi seul pour l'homme, et surmonLc pour lui les en­ cette expiation a été faite par l'accomplissement de la Loi et 1 fers. Tels sont le Mérite et la JUStice du Seigneur; et ils ne par la Passion de la croix; que c'est ainsi qu'il a enlevé la peuvenljamais être imputé;, 11 l'homme, Car s'ils lui étaient impulés, ce seraient le Mérite el la Justice du Seigneur ap­ ~1 damnation et satisfait; el que sans cette Expiation, celte Sa­ tisfaction et celte Propitiation, le Genre humain aurait péri propriés à l'homme Cornille lui appartenant, et cela n'arrive de mort éternelle; et cela, d'après l~ .Justice, que quelques. ! janiais et ne peut jamais arriver. Si l'Imputation était possi­ uns qualifient mème de Vindicte publique, Il est vrai que,sans ble, l'IJOmme impénitent et impic pourrait s'imputer le Mé­ l'Avénement du Seigneur dans le monde, tous les hommes l'ite du Seigneur, et se croire justifié lJar ce mérite, ce qui eussent péri; mais on a vu, dans l'Article II, comment il cependant serail souiller Je saint par les choses profanes, doit être entendu que le Seigneur a accompli toutes les cboses et profanel' le Nom du Seif(neur ; cal' ce serail tenir sa pensée de la Loi; et, dans l'Article nI, pourquoi il a souffert le sup- dans le Seigneur, et sa volonté dans l'Enfer; et cependant la Il
  • 23. 36 DOCTRINE DE LA NOUVBLLE JÉRUSALEM N° i8 N° 18 SUR LE SEIGNEUR. 37 volonlé est le loul de l'bomme. Il y a la foi de DIEU, et il y rie l'homme, qui en Sui esl le faux: ceux qui sont nés de a la foi de l'homme; ceux qui fonl œuvre de repenlance onl Dieu soul ceux qui onl. Até régénél'és par le Seigneur. D'après la foi de DIEu; mais ceux qui ne fonl poinl œuvre de repen­ celil, il est évidenl que sont sauvés eeux qui sont pal' le Sei­ lance, et qui loutefois pensent à l'imputation, onl la foi !Je gneur dans le bien de l'amour cl. dans les vrais de la foi, el l'homme; or, la foi de Dieu esl une roi vive, mais la foi de non ~eux qui son: Jans leur propre. l'homme est une roi morle. Que le Seigneur Lui-Même el ses disciples aient prêché la Repentance et la Rémission des pé­ ehés, on le voil pal' les passages suivanls: « Jésus commença à p7'echer et à dire : REPENTEZ-VOUS, car s'est approché le Royaume des cieux. )) - Mallh. IV. n. - « Jean dit: /t'aites @ des fruits dignes de la REPENTANCE ; d~iâ la cognée à la mcine des arm'es est mise. Tout arbre donc qui ne produit pas du fruit bon est coupé et au {eu est jeté. • - Luc, Il1. 8,9. - « Jésus LE SEIGNEUP., QUANT AU DIVIN HU)(AIN, EST AI'PEL~; FILS DE UIEU ; dit: Si œuvre de REI'ENTANCE vons ne (ait es pas, tous vous périrez. )) - Luc, XIII. 3, 5. - «Jésus vint, prechant la bonne nouvelle du Roya'ume de Dieu, et disant: Accompli est le temps, et s'est ll]Jproché le lloyaume de Dieu. Faites œuvre de ---- ET, QUA1iT A LA PAROLE, IL EST APPELE FrLsDE L'RO)(ME, "9, Dans l'Église, on ne sait autre chose, sinon que le REI'ENTANCE, et croyez à 1(1, bonne nouvelle. )) - Marc, 1. 14, Fils de Dieu esl une seconde Personne de la Divinilé, dis­ ~5. - «Jésus envoya ses Disciples, 'lui, étant partis, prechè7'ent linete de la Personne du Père; de lit vienl l<t foi concernant qu'on rit œuvre de REPENTANCE. )) - Marc, VI. 7, 12, - Jé­ un Fils de Dieu, né d'éternité. Cela ayanl élé universellement sus dit à ses Apôtres qu'il fallait « lju'on prechât en ~on nom reçu, elau sujel de Dieu, on n'aeu ni la faculté ni la permis­ la REPENTANCE, et let RÉilISSION des PÊCHÉS parmi toutes les na­ sion d'y penser d'après quelque entendement, ni même de tions, en commenr;(mt pnr Jémsalem. " - Luc, XXIV. 1i, ­ se demander que signifie" né d'éternité?» en elfet, qui­ « Jean prècha un BapUme de REPENTANCE pour RÉMtSSl.ON DES conque pense à cela d'après l'entendement doit absolumenl PÉCJII~S. ,,- Luc, 1lI. 3, Marc, 1. .4. - Pal' Bapl6me il eSl dire en soi-même: , Cela esl au-dessus dc ma compréhen­ entendu une Lavalion "piriluelle, qui esl celle des 'péchés el sion, mais néanmoins je le dis parcc qu'on Je dit, el je le est appelée .Régénération. La Repenlance el la Rémission des crois parce qu'on le croit. " Qu'on sache cependant qu'il n'y péehéssonlainsi décriles par le Seigneur clans Jean: « Elle est a pas de Fils d'élel'llilé, mais qu'il yale Seigneur d'élernité ; venue parmi ce qui était sien ,et les siC11sne l'ont point l'eçue,. mais quand on sail ce que C'(sl que le Seigneur et ce que c'est que à tous ceux qui l'ont reçue, elle leur Ct donné pouvoir de devenù' le Fils, on peul aussi d'après l'entendement penser à Dieu enfants de Dieu, cL ceux qui croient en son Nom ,. qui, n01l de 'l'riun, mais non auparavant. Que ce soit l'Humain du Sei­ sangs, ni de volonté de chair, ni de volonté d'homme, mais ae gneur, conçu de Jéhovah le Père et né de la vierge Marie, Dieu, sont nes. " - 1. li, 12, 13. - Pal' les siens sonl enlen­ qui esl le Fils de Dieu, on le voil clairement par les passages dus ceux qui élaient alors de l'Église, où étail. la Parole: pal' suivants; dans Luc: "L'Ange Gabriel {ut envoyé par Dieu les enfanls de Dieu, el par ceux qui croienl en son Nom,sont dans ww ville de la Gatilée, nommée Nazarelh, vers une Vierge entendus ceux qui croienl au Seigneur el ceux qui croienl {i.ancée à un hommc du nom de Joseph, de la maison de David ,. à la Parole; par les sangs sonl entendues les falsilicalior.s de et le nom de la Vierge (élait) Marie. Et, etant entré vers elle, la Parole el les con fi l'mations du faux par la Parole: la vo­ t'Ange dit: Salut à toi, reçue en grâce; le Seigneur est avec lonté de chail' eslte propre volontaire Je l'homme, qui en loi .. bénie, toi, entl'e les femmes. J1Iais elle, l'ayant vu, fut soi esl le mal; la volonté d'homme esl le 11I'0lJre inlellectuel troublée li cause de set parole,. et elle pensait en elle-mtme à. 3
  • 24. 38 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° t9 N° t9 SUR LE SEIGNEUR. 39 ce que pouvait ~tre cette salutation. Mais l'Ange lui dit: Ne tendu que c'est Lui·Même qui appellera Jéhovah son Père et crains point, ltfarie, cal' tu af trouvé gril-ce auprès de Dieu. qui sera le Premier-né, pllr conséquent qui est le Fils Ile Dieu. Voici, tu concevras et enfantems un Fils, et tu appellems son Pareillement ailleurs, où il est appelé: Verge du tronc d'Ischaï, Nom Jésus. Celui-â sera Grand, et FILS DU TRÈS-HAUT il sera - Ésaïe, XI. 1,2,10 ; - Germe de David, - Jérémie, XXIII. appelé. Milis Marie dit h l'Ange: Comment sel'a ceci, puisque 5,6; Semence de la Femme, - Genèse, lU. 15; - Unique­ d'homme point je ne connais? Et, répondant l'Ange lui clit: Engendr~, - Jean, I. 18; - Prêtre à éternité et Sl.'igneUl·, ­ ESPRIT SUNT VIENDRA SUR TOI, ET PUISSANCE DU TnÈs-HAuT Ps. ex. 4, 5. T'OMBRAGERA; c'est pourquoi aussi ce qui naîtra de toi, SAINT, Dans l'Église Juive, par Fils de Dieu on entendait le Mes­ sera appelé FILS DE DIEU. II - 1. 26 à 35; - il est dit ici: sie; on l'aUendait, et on savait qu'il naîtrait à Bethléhem. Tu concevras et enfanteras un Fils; celui-ci sera Grand, et Que pal' le Fils de Dieu on ait entendu le Mes~ie, c'e~t ce FILS DU TnÈs-I-LUT il sera appelé; et il est dit de nouveau: qu'on voit clairement par ces passages; dans Jean: » Pierre Ce qui naîtra de toi, Saint, sera appelé FILS DE DIEU; de là dit: Nous croyons, et nOlis reconnaissons que Toi, tu es le il est évident que c'est l'Humain, conçu de OiBu et né de la CHRIST, le fiLS DU DIEU VIVAN'r .• - VI. 69. - Dans le Même; vierge Marie, qui est appelé Fils de Dieu. Dans Ésaie: Le « Toi, tu es le CHuls'r, le FILS DU DIEU, qui devait venir dans Seigneur Ltâ-Même -vous donne un Signe; voici,. La vierge le monde. » - XL 27. - Dans Mathieu: « Le P7'ince des Prê­ concevra ct enfantera un Fils; et elle appellem son nom DIEU tres demanda à J~sus s'il ~tait le CnRlsT, le FILS DE UIEU. Jé­ AVEC NOUS. II - VII. U; - que le Fils,né de la vierge et conçu sur dit: je le suis. » - XXVI. 63. Marc, XIV. 61,62, - Dans de Dieu, soit celui qui sera appelé Dieu avec nous, ainsi ce­ Jean: « Ces choses ont ~œ ~cl'ites, c!fin que vous croyiez que lui qui est le Fils de Dieu, cela est évident; c'est même ce Jésus est le CHRIST, le FILS DE Dllm. » - XX. 3~ ; puis, Marc, qui est confirmé, dans i1allhieu, - I. 22, 23. - Dans Ésaïe: 1. 1. - Christ est un mot grec, et signifie Oint, pal'eillement « Un ENFANT nous est né, un FILS nous a été donné,. SW' son Messie dans la langue hébralque; c'est pourquoi il est dit III épaule (sera) la principauté, et on appellera son Nom: Admi­ rable, Conseiller, Dieu, Héros, PÈUE "'ÉTERNITé, Prince de Paix. » - IX. 5. 6; -- pareillement ici, car il est dit: Un dans Jean: « NOliS (WOns tl'OIlUé le Messie, c'est-à-dire, ~tant t7'(tduil,le CHRIST. » - 1. 42 ,. - et ailleurs: " Let femme dit: Je sais que le MESSIE vient, lequel est ctppelé CHRIST. » - IV. enfant nous est né, un Fils nous a été donné, lequel n'est 25. - Que la Loi eL les Prophètes, ou touLe la Parole de pas un Fils d'éternilé, mais un Fils né dans le monde: cela l'Ancien Teslament, traite du Seigneur, c'est ce qui a été aussi est évident par les paroles du ProphètE', au Verset 6 de montré dans le Premier Article; c'est pourquoi, par le Fils ce Chapitre, et par celles de l'Ange Gabriel à Marie, - Luc, de Dieu qui doit venir il n'eu est pas enlendu d'autre que r. 32, 33, - qui sont semblables. Dans David: « ,T'annonce­ l'Humain que le Seigneur a pris dans le monde. Il suit de là mi concernant le statut: Jéhovah m'a dit: MON FILS, Toi; Mùi, que cet Humain a élé entendu par le mot FILS prononcé du nujourcl'hui je T'ai engendré. Baisez te Fils, de peur qlt'i/ ne Ciel par Jéhovah, lorsque Ic Seigneur était baptisé: « Celui-ci s'irrite et que vous ne périssie~ en chemin.. » - Ps. II. 7, 12 ; est MON FILS RiEN-A Itll '" en qui je mc suis complu. » - Mallh. - ici aussi, cc n'est pas un Fils d'éLerniLé, mais un Fils né III. ~7. Marc,L 11. Luc, m. 22; - car c'est son Humain qui dans le monde, qui esL entendu, cal' c'est un propbétique sur était baptisé. Et quand il fut transfiguré : « Cei-tti-ci est" mon le Seigneur qui devait venir; aussi esl-il appelé statut annoncé FILS BIEN-AIMl:, en qui je me suis _complu; écoutez-Le. Il - ­ par Jéhovah il David; aujourd'bui, ce n'est pas d'éternité, mais Mallh. XVII. 5. Marc, IX. 7. Luc, IX. 3:>. - Puis aussi c'est dans le temps. Uans David: « Je poserctt dans lct mer SCt ailleurs;- pal' exemple, MatI. VlIf. 29. XIV. 33, XXVII. 43, main, Lui m'appellem : Mon Père, Toi. Moi, PREMIER-NÉ je L'~­ 54. Marc, III. H. XV. 39. Jea:n, 1. 18, 34, 50, Ill. -18. V, tablù'ai, » - Ps. LXXXIX. '26. 27, 28 ; - dans tout ce Psaume, 25. X. 36. XI. 4. il s'agit du Seigneur qui doit venir; c'est pourquoi il est en­ 20. Puisque pal' Je (ils de Dieu il esl entendu le Seigneur
  • 25. 40 DOCTRINE D~ LA NOUVELLE Jt::RUSAJ.Efd N° 20 N° 2i SUR LE SEIGNEUR. 4i quant à l'Humain, qu'il a pris dans le Monde, el qui est le lté ellgendl'é est d'ESPRIT SAINT, et elle enfantera un Fils, et tu Divin Humain, on voit ce qui est entendu par cela que le appellerassonNom Jésus.Il sauvem son pettplede leurs peches. Seigneur a si souvent dit qu'il a été envoyé par le Père dans Et Joseph, étant réveillé de son sommeil, (it comme lui avait le monde; et qu'il est issu du Père. Par il a été envoyé dans commandé l'Ange clu Seigneur, et ill'eçt<t sa fi.ancée: MAIS IL le monde par le Père, il est entendu qu'il a été conçu de Jé­ NE LA CONNUT POINT, jusqu'à ce qu'elle eût enfanté son Fils pre­ hovah le Père. Que par être envoyé par le Père il ne soit pas miel·né et, il appela son nom Jé:us. " - l, ·18 à 25. - Pal' ces signifié autre chose, on le voit d'après tous les passages où il passages et d'autres qui ont été écrits dans Luc sur la Nativité dit aussi qu'il faisait la volonté du Père et les œuvres du du Seigneur, ct par les passages ci-dessus rapportés, on voit Père, qui consistaient à vaincre les En fers, à glorifier son que le Fils de Dieu est Jésus, conçu de Jéhovah le Père et Humaiu, à enseigner la Parole et à instaurer une nouvelle né de la vierge Marie, au sujet duquel tous les Propbètes l:t Église, œuvres qui n'ont pu être faites que par l'Humain la Loi jusqu'à Jean ont propbétisé. conçu de Jéhovah et né d'une vierge,c'est-à-dire,par Dieu fait 22. Celui qui sait ce que signifie cbez le Seigneur le Fils Homme. Examine les passages où il est dit être envoyé et en­ de Dieu, et ce que signifie chez Lui le Fils de l'Homme, ce­ voyé, et tu le verras; - par exemple,Matth.X.40.XV.24. Marc, lui-là peut voir plusieurs arcanes de la Parole, car le Sei­ IX. 37. Luc. IV. 43: IX. 48. X. ~6. Jean, III. n, 34. IV. 34. gneur se nomme tantôt Fils, tantôt Fils de Dieu, tantôt Fils V. 23,24,36, 37, 38. y!. 29, 39, 40, 44,57. VII. i6, i8, 28. de l'Homme, partout selon le sujel dont il est question. Lors­ 29. VIII. i6, ~8, 29, ,42. IX. II. XI. 41, 42. XII. 44, 45, 49. qu'il s'agit de sa Divinité, de son unité avec le Père, de sa XIII. 20. XIV. 24. XV. 21. XVI. 5. XVI!. 3,8,21,23,25. XX Divine puissance, de la Foi en Lui, de la Vie qui vien t de 21. - Puis aussi les passages où Jéhovah est appelé Père par Lui, il se nomme le Fils et le Fils de Dieu, comme dans le Seigneur. Jean, - V. ~7 à 26; - et ailleurs: mais lorsqu'il s'agit de la 2t. Plusieurs aujourd'hui ne pensent, au sujet du Seigneur, Passion, du Jugement, de l'Avénement, et en général de la que comme au sujet d'un homme ordinaire semblable à eux, Rédemption, de la Salvation, de la Réformation, de la Régé­ parce qu'ils pensent seulement à son Humain, et non en nération, il se nomme le fils de l'Homme; et cela, parce que même Lemps Il son Divin, lorsque cependant son Divin et son Lui-Même quant à. la Parole est alors entendu. Le Seiljneur Humain ne peuvent pas être séparés. En effet, le Seigneur est désigné sous diver~ noms dans la Parole de l'Ancien Tes­ est Dieu et Homme; et Dieu et Homme dans le ~eigneur sont, tament; il y est nommé Jébovah, Jah, Seigneur, lJieu, Sei­ non pas deux, mais Ulie seule Pel'sonne, ainsi absoll~ment une, gneur Jéhovih, Jéhovah Sébaoth, Dieu d'Israël, Saint d'Israël, de même que l'Il me et le Corps sont un seul homme, selon la Fort de Jacob, Schaddaï, Rocber (Petra), et aussi Créateur, doctrine dans tout le Monde Cbrétien, doctrine tirée des Con­ Formateur, Sauveur, Rédempteur, partout selon le sujet ciles et appelée Doctrine de foi Atbanasicnne. Afin donc que dont il s'agit; pareillement dans la Parole du Nouveau Tes­ l'homme ne sépare pas désormai, par la pensée le Divin et tament, où il est nommé Jésus, Cbrist, Seigneur, Dieu, Fils l'Humain dans le Seigneur, je l'engage à lire les passages rap­ de Dieu, Fils de l'Homme, Propbète, Agneau, ct encore portés ci-dessus, d'après Luc; puis aussi, ceux-ci, dans Mat­ autrement, partout aussi selon le sujet dont il s'agit. th ieu : « La naissance de Jésus-Christ (ut ainsi: Sa mère ayant 2:3. Jusqu'ici il a été moutré pour quels motifs le Seigneur été fia7!cée à Joseph, avant q'~'il eussent été ensemble elle se est appelé Fils de Dieu; il sera dit maintenant pourquoi il trouva enceù~te par ESl'RIT SAINT. Et Joseph son fiancé, étant est appelé Fils de l'flomme. Tl est appelé Fils de l'Homme lors­ juste et ne voulant PC!S la diffamer, résolut de la renvoyel' se­ qu'il s'agit de la Passion, du Jugement,de son Avénement, et crètement. Or, comme il pensait à cela, voici, un Ange du Sei­ en général de la Rédemption, de la Salvation, de.ta Réforma­ gneul' lui apparut en songe, discmt: Joseph, (ils de David, ne tion et de la Régénération; et cela, parce que le I<'ils de crains poillt de l'ecevOtr Marie ta fiancée, car ce qui en elle a l'Homme est le Seigneur quant à la Parole; et que Lui-Même
  • 26. 42 DOCTRINB DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° !3 N° 25 SUR LE SEIGNEUR. 43 comme Parole, a souffert, juge, est venu dans le monde, ra- tout jugement se faiL selon le Divin Vrai, qui est dans la Pa- chète, sauve, réforme et régénère. Que cela soit ainsi, on l'ole; que ce soit la Parole qui juge chaque homme, il le dit peutie VOil' par ce qui va suivre. Lui-Même dans Jean: « Si quelqu'un entend mes paroles 24. Que le Seigneur soit appelé Fils de l'homme lorsqu'il s'a- et ne croil point, Moi, je ne le juge point, car jl3 ne suis git de la Passion, on le voit par ces passages: « Jésus dit aux point venu pour jugel' le Monde; la PAROLE QUE J'Al PRONON- disciples: Voici, nous montons à Jérusaiem, et le FILS nE CÉE, c'est elle qui le jugera au dernier jour... XII. 47,. 48. - L'HamIE sera livré aux Princes des Prêtres et aux Scribes, qui El ailleurs: « Le FILS D~~ L'HOMME est venu, non pOlU qu'il Le condamneront à mort et Le livreront aux gentils; et ils juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par Lui. le fouelleronl ,et ils cracheront sur Lui,et ils Le tueront; mais Qui croit en Lui n'est point jugé, ruais qui ne crQit pas a déjà le troisième jour il ressuscitera. Il - Marc, X. 33, 34 ; - pa- été jugé, parce qu'il n'a pas cru au NOIn de l'Unique-Engen- reillement ailleurs où il prédit sa Passion; - par exemple, dré Fils de Dieu. » - III. 14 à ~ 8. - Que le Seigneur ne Mal.t. XX. "l8, 19. Marc, VIII. 3~. Luc, IX. 22. - « Jésus dit juge personne pour l'enfer, on ne jelle personne dans l'enfer, aux disciples: Voici l'heure est proche, et le FILS DE L'HOMMF. muis que les mauvais esprits s'y .leltent eux·même~, on le voit est livré aux mains des pécheurs. Il - Malth. XXVI. .-15. - dans le Traité nu CIEL ET DE L'ENFER, Nos 545 à 55;), 574. " L'Ange dit aux Femmes qui étaient venues au Sépulcre: Par le NmI de Jéh'lvah, du Seigneur, du Fils de Dieu, il Souvenez-vous comment il vous a parlé, en disant: Il faut est entendu le Divin Vrai, par conséquent aussi la Pal'ole qui que le FILS DE L'Ho~ŒE soit livré aux mains d'hommes pé- existe par Lui, traite de Lui, et ainsi est Lui-Même. cheurs, et qu'il soit crucifié, ct que le troisième jour il res- 26. Que le Seigneur soit appelé Fils de l'Homme lorsqu'il suscite. » - Luc, XXIV. 6, 7. - Si le Seigneur s'est alors s'agit de son Avénement, on le voit par ces passages. « Les dis- nommé Fils de l'Homme, c'est parce qu'il souffrit que les ciples disaient il. Jésus: Quel sera le signe de ton Avénement Juifs agissent envers Lui de même qu'ils avaient agi envers la et de la consommation du siècle? Et alors le Seigneur pré- )l Parole, comme il a été montl'é ci-dessus en plusieurs en- dit les états successifs de l'Église jusqu'à sa fin ; et, au sujet droils. de sa fin, il dit: « Alors le signe du FILS DE L'HmIME appa- 25. Que le Seigneur soit appelé Fils de r Homme lorsqu'il raltra; et l'on verra le FILS DE I.'HO~IlIlE venant sur les nuées s'aait du Jugement, on lc voit par ces passages: « Quand du Ciel avec puissance et gloil"e.» - Matth. XXIV. 3, 30. viendra le FILS DE L'HOMME dans sa gloire, alors il s'assiéra Marc, XIII. 26. Luc, XXI. 27; - par la consommation du SUI' le trône de sa gloire; ct il mellra les brebis à sa droite, et. siècle est enlendu le dernier lemps de l'Église; par l'Avéne- les houes 11 sa gauche. » - Matlh. XXV. 3i. 33. - « Quand ment sur les nuées du Ciel al"ec gloire, il est entendu l'ouver- sera assis le FILS DE L'HOMME SUI' le trône de sa gloire, ju- ture de la Parole, et la manifestation que la Parole a été écrite geant les douze tribus d'Israël. » - Maltl1. XIX. 28. - « Le sur l~ Seigneur Seul. Dans Daniel: « Je vis, et voici, comme FILS DE L'HOMME doit venir dans la bloire de son Père, et un FILS DE L'HoM~1E qui vellait avec les nuées des cieux. » - alors il rendra 11 chacun selon ce qu'il aura fail. » - Mallh. VII. 13. - Dans l'Apocalypse: « Voici, il vient avec les XVI. 27. - « Veillez en tout temps, afin que VOllS soyez nuées, et Le verra tout ccii. » - 1. ~7 ; - cela aussi est dit trouvés dignes de vous tenir devant le FILS DE L'HoMME.» du FILS DE L'HomlE, comme on le voit, là, par le Vers. 13; - Luc. XXI. 36. - « A l'heure que vous ne pensez pas, le puis ailleurs, dans l'Apocalypse: « Je vis, et voici, une nUée FILS DE L'HOMME vienl. ». - Matth. XXIV . .-Iq. Luc, XII. .-II!. blanche, et sur la nuée Quelqu'un assis semblable au FILS Dt - cc Le père ne juge personne, mais le jug'cment tout enlier L'HOMME. » - XIV. H. - Que le Seigneur ait entendu autre il a donné au Fils, parce qu'il est FILS DE L'Ho~nlE.» - chose chez sni par le Fils de Dieu, ct autre chose pur Jean, V. 22, 27. - La raison pour laquelle le Seigneur, lors- le Fils de l'homme, cela est évident par sa réponse qll'il s'agit du Jugement, se dit Fils de l'Homme, c'est que au prince des prêtres: " Le grand-prêtre dit il Jésus:
  • 27. 44 DOCTRINE DE LA NOUVELLE lI~RUSALEM N° 26 N° 27 SUR LE SEIGNEUR. 45 Je t'adjure par le Dieu vivanl de nous dire si lu es le Christ, pilre: " Si vous ne mangez la chair du FILS DE L'Holl~lE, et le FILS DE DIEU. Jésu~ lui dil : l'oi-~hlme, lu l'as dil ; je (le) ne buvez son sang. vous n'aurez point la vie en vous-même. » suis; de plus je vous dis: Désormais vous verrez le FILS DE - Vers 53. - La chair ou le pain esl le bien de l'Amour L'HOIum assis à la dl'Oile de la puissance, el venanl sur les d'après la Parole; le sangou le vin est le bien de la foi d'aprèS nuées du Ciel. » - Mallh. XXVI. 63,61,; - ici il avoua la Parole, l'un el l'aulre par le Seigneur. d'abord qllïl eslle Fils de Dieu, et il dil ensuile qu'ils ver­ Semblable chose est signi{!ée par Fils de l'Homme dans les ronl le l-ils de l'Homme assis à la droile de Lt puissance. cl venant sur les nuées du Cie: ; par ces pllroies il esl enlendu 1 autres passages où se trouve cette expression; par exemple, dans ceux-ci: « Les renards ont des lanières, el les oiseaux qu'après la pllssion de la croix il scrail dans la Divine Puis­ des nids; mais le FILS DE L'HOMME n'a pas où appuyer la sance d'ouvrir la Parole el. d'inslaurer l'Église, ce qui n'a pu têle.• - Mallh. VIII. 20. Luc, IX. 58 ; - par là' il esl en­ être fait auparavant, parce qu'auparavanl il n'avait pas lendu que la Parole n'avait pas de place chez les Juif~,comme vaincu l'Enfer ni ~lorj[jé son Humain. Ce qui esl signifié par le SeigneurIe dil encore, - Jeall, VIII. 37; -el elle n'avail être assis sllr les nuées du Ciel el venir en gloire, a été expli­ pas de place chez eux, parce qu'ils ne Le reconnaissaienl qué dans le l'l'ailé DU CIFL ET DE L'ENFER, N° 1. point, - Jean, V. 38,39. - Dans l'Apocalypse aussi, par 27. Que le Seigneur soit appelé Fils de l'Homme lorsqu'il FILS de L'HomlE il esl entendu le Seigneur quanl à la Parole: s'agit de la Rédemption, de la Salvation, de la Réformation et " Dans le milieu des sepl chandeLiers d'or, je vis un sem­ de la Ré(Iénératioll, on le voit par ces passages: cc Le FILS DE blable au FILS DE L'Ho~mE, revêlu d'une robe longue, el L'Homm est venu pour donner son âme en Rachat pour lin ceinl vers les mamelles d'une ceinlure d'or. " - I. ,13 el sui­ grand nombre. » - Malth. XX. 28. Marc, X. 45. - cc LE FILS vants; - là, par diverses choses, le Seigneur a élé repré­ DE L'HOM~lE est venu pour sauver el non pour perdre.» ­ senlé comme Parole, c'esl pourquoi il est aussi appelé Fils Mallh. XVIII. H. Luc, IX. 56. -- cc Le FILS DE L'Ho~IME esl de l'Homme. Dans Oavid : « Que ta m,lin soit pour l'Uommf venu pour chercher el sauver ce qui étail perdu." - Luc, de ta droite, pour le FILS DE L'Ho~IME que I.u l'es fortifié; alors XIX. 10. - « Le FILS DE l'Ho~mE esl venu pour que monde nous ne nous relire l'ons pas de Toi; vivifie-nous.» .--- Ps. soil sauvé par Lui. " - Jean, Ill. ·17. - « Celui qui sème la LXXX. 18,19,20; -l'Homme de la droite est /Iussi ici le bonne semence est le FILS DE L'Ho~IME. " - Mauh. XIIl. 37: Seigneur quanl à la Pal'ole, lJal'eillement le Fils de l'Homme: - là, il s'agil de la Rédemplion el de la Salval.ion; ct il est appelé Homme de la droile, parce que le Seigneur a la comme elles sonl faites par le Seigneur au moyen de la Parole, puissance d'après le Divin Vrai, qui esl aussi la Parole, el c'esl pour cela qu'il s'y nomme le Fils de 1'(Jomme. Le Sei·· parce que la Divine Puissance Lui fuI acquise quand il eul gneur dil que « le FILS DE ,}HomlE a le pouvoir tle remellre accompli toule la Parole; c'est aussi de là qu'il avait dit qu'on les péchés, » - Marc, II. 10. Luc, V. 2·'1. - c'est-à-dire, de verrait le FILS DE L'Ho~LlE assis à la droile du Père avec puis­ sauver. Puis, « qu'il esl Seigneur du Sabbalb, parce qu'il esl sance, - Marc, XIV. 62. FILS DE L'Homm, » - ~iallh. XIJ. 8. Marc, II. 28. Luc, VI. 28. Que le Fils de l'Homme signifie le Seigneur quant à la 5, - parce 4u'i1 est la Parole, que Lui-Même alors enseigne. Parole, c'est parce que les Prophètes ont été aussi appelés fils Il dit lm ou Ire, dans Jean: « l'l'avdillez, non pas à la nour­ de l'Homme. Si les Prophètes onl élé appelés fils de l'homme riture qui pél'it, mais à la nourrilure qui demeure pour la vie c'élait parce qu'ils représenlaienl le Seigneur quanl 11. la éternelle, laquelle le FILS DE L'Homm vous donnera. » - VI. Parole, et par suile signifiaienl la Doclrine de l'Église 27. - Par nourriture il esl enlendu lout vrai el lout bien de d'après la Parole; il n'esl pas entendu aulre chose dans le Ciel la doclrine d'apl'ès la Parole, ainsi par le Seigneur: c'esl aussi par les Prophètes, lorsqu'ils sonl nommés dans la Parole, car cc qui esl enlendu, là, par la manne el pal' le pain qui esl la signiticalioo spiriluelle de Prophète, puis aussi de tlls de descendu du Ciel, el aussi par ces paroles dans le même Cba- l'homme, c'est la Doctl'ine de l'eglise d'après la Parole; el, 3' Jl 1
  • 28. 46 DOCTRINE oK LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 28 N° ~9 SUR LE SEIGNEUR. 47 quand il s'agit du Seigneur, c'est la Parole elle-merne. Que dans le Seigneur sont, non pas deux, mais un, comme l'Ame le Prophète Daniel ait été. appelé fils de l'homme, on le voit et le Corps sont un seul homme, et que le Divin en Lui a dans ce prophète, - VIlI. 17; - et que le Prophète Ézéchiel pris l'Humain. Il suit de là que le Divin ne peut pas être sé­ ait aussi été appdé fils de l'homme, on le voit dans ce Pro­ paré de l'Humain, ni l'Humain être séparé du Divin; cal' les phète, - II. 1,3,6,8. III. ~, 3,4, 10, ~7, 25. IV. ~, 16. V. ·1. séparer, ce serait la même chose que séparer l'Ame et le VI. 2. VII. 2. VIII. 5,6,8,12, 15. XI. 2, 4, ·15. XII. 2; 3, Corps. Qu'il en soit ainsi, c'est même ce que reconnatlra 9, 18,22,27. XU!. 2,17. XIV. 3, ·13. XV. 2. XVI. 2. XVII. 2. quiconque lit ce qui a été rapparIé ci-dessus, Nos 19 et 2i, XX. 3, 4, 27, 46. XXI. 2, 6, 9, ·12, 14, 19, 28., XXII. 18, 24. sur la Naissance du Seigneur, d'après deux Évangélistes, à sa­ XXIII. 2, 36. XXIV. 2, 16, 25. XXV. 2. XXVI. 2. XXVII. 2. voir, d'après Luc, - 1. 26 à 35, - et d'après Matthieu, ­ XXVIII. 2, ~ 2, 21. XXIX. 2, 18, XXX. 2, 21. XXXI, 1, 2. I. 18 à 25; - par ces passal,;es, il a été manifesté que Jésus XXXII. 2, ~8. XXXIII. 2,7, 10,12,24,30. XXXIV. 2. XXXV. 2. a été conçu de Jéhovah-Dieu, et qu'il est né de la vierge XXXVU, 17. XXXVII. 3, !I, U, 16. XXXVIII. 2, XXXIX. ~, Marie; qu'aillsi en Lui éla.it le Divin, el. que le Divin était 17. XL. 4. XLIII. 7,10,18. XLIV. 1, 4. - D'après ce qui son Ame. Or, puisque son Ame était le Divin Même du Père, précède il est maintenant évident que le Seigneur est appelé il s'ensuit que son Corps ou son Humain a été fait aussi Di­ Fils de Dieu quant au Divin Humain, et Fils de l'Homme vin, car lorsque l'un est Divin, il faut aussi que l'autre le de­ quant il la Parole. vienne. C'est ainsi et non autrement que le Père et le Fils sont un, que le Père est dans le Fils et le Fils dans le Père, que Lout ce qui est au Fils appartient au Père, et que tout ce qui est au Père appartient au Fils, comme le Seigneur ~iP Lui-Même l'enseigne dans sa Parole. Mais comment l'Union a été l'aile, c'est ce qui va être expliqué dans l'ordre suivant: I. Le Seigneur d'éternité est Jéhovah. Il. Le Seigneur d'bter­ LE SEIGNEUR AFAIT DIVIN SON HU~IAIN D'APRÈS LI': DIVIN EN nité, ou Jéhovah, a pris l'Humain pour sauver leshommes.III. LUI, ET AINSI IL A ÉTÉ FAIT ÜN AVEC LE PilRE:-- -­ Il a t'ait Divin son Humain d'après le Divin en Lui.lY.I1 a fait Divin son Humain par les Tentations admises en Lui. V. La complète union du Divin et de l'Humain a élé faite en Lui 29. D'après la DOCTRINE DE L'ÉGLISE, doctrine reçue dans par la Passion de la croix, qui a été la dernière des Tenta­ toute la Chrétienté, « NOTRE SEIGNEUR JÉSUS-OHRIST, FILS DE tions. VI. Il s'est successivement dépouillé de l'Humain reçu DIEU, EST DIEU ET HOM~IE; ET QUOIQU'IL SOIT DIEU ET HOMME, d'une mère, et il a revêLu l'Humain d'après le Divin en Lui, CEPENflANT CE NE SON'!' PAS DEUX, MAIS IL EST UN SEUL CHRIST; lequel est le Divin Humain et le Fils de Dieu. VII. Ainsi Dieu IL EST U:', PARCE QUE LE DIVIN A l'RIS EN SQ[ L' HUMAIN ; IL EST s'est fait Homme, afin qU'étant dans les Premiers il fût aussi MblE ABsoLualENT UN, CAR C'EST UNE SEULE PERSONNE; PUISQUE dans les Derniers. DE alÎmE QUE L'AaŒ ET LE CORPS FONT UN SEUL HOMME, DE 30. 1. Le Seigneul' d'éternité est Jéhovah: cela est connu ~tiiME DlIm ET HomlE EST UN SEUL CHEUST; » ces paroles ont d'après la Parole; en erret, le Seigneur a dit aux Juifs: " En été tirées de la Doctrine de la l'oi Athanasienne, qui a été vérité, je vous t1is : Avant qu'Abraham fût, Moi, je suis. " ­ rel]ue dans toute la Chrétienté; elles y sont les essentiels de Jean, VIII. 58 ; -- et ailleurs: « Glorifie-Moi, Toi, Père, de J'union du Divin et de l'Humain dans le Seigneur; ce que la gloire que j'ai eue chez Toi, avant que le monde ml.»­ cette même Doctl'Ïne renferme de plus sur le Seigneur sera Jean, XVII. 5 ; - pal' ces paroles il est entendu le Stligneur expliqué en son lieu. Parees paroles on voit clairement que, d'éternité, et non le Fils d'éternité; car le Fils, c'est son Hu­ d'après la FOI DE l'ÉGLISE CHRÉTIENNE, le Divin et l'Humai main conçu de Jéhovah le Père, et né de la vierge Marie dans
  • 29. 48 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 30 N° 3i SUR LE SEIGNEUR. 49 le temps, comme il a ~té montré ci-dessus. Que le Seigneur Seigneur ait pris l'Rumain, on le voit aussi par des passages d'éternité soit Jéhovah Lui-même, on le voit par un grand dans la Parole, où il est dit qu'il est issu de Dieu, qu'il est nombre de passages dans la Parole; il suffira pour le moment descendu du Ciel, et qu'il a élé 'envoyé dans le monde; pa.r d'en rappeler quelques-uns: « On dira en ce jour-là: NOTRE p.xemple, par ceux-ci: « Je suis SORTI du Père et je suis VENU DIEU, CEJ>Ul-CI, que nous avons attendu pour qu'il nous dé­ dans le monde. ), - Jean. XVL 28. - « Moi, de Dieu je suis livre; CELUI-cr, JÉHOVAH, que nous avons attendu; bondis­ ISSU et je VIENS, car de Moi-Même je ne suis pas venu, mais sons et soyons dans l'allégresse en son salut. » - Ésaïe, XXV. Lui M', ENVOYÉ. » - Jean, V[[!. 42. -" Le Père vous aime, 9: - par là il est évident que c'est Dieu Jéhovah Lui-Même parce que vous, vous avez cru que Moi DE DIEU:IE SUIS ISSU. 1) qui était attendu. « Une voix (il y a) de qui crie dans le dé­ - Jean, XVI. 26, '};J. - « Personne n'est monté au Ciel, si­ sert: Préparez un chemin à JF.HOVAH ; aplanissez dans la soli­ non Celui qui Du CIEL EST DEscr:mu. )) - Jean, 1TI. 13. ­ tude un sentier à NOTBE DIEU. La gloire de JÉHOVAH sera ré­ « Le pain de Dieu est celui qui DESCEND DU CIEL, et qui donne vélée, ct ils (la) verront, toute chair ensemble. Voici, le Sei­ la vie au monde. Jllan, VI. 33, 35, 4,1, 50, ;)·1. - « Celui 1) - gneur Jéhovih en fort vient. » - 8saïe, XL. 3, 5, ·10. Mallh. qui D'EN HAUT EST VENU esl au-dessus de 10US; Celui qui DU m. 3. Marc, l, 3. Luc, III. 4; - ici aussi le Seigneur est ap­ CIEL EST VENU est au-dessus de tous. Jean, III. 3j. ­ 1) - pelé Jéhovah qui doit venir. « Moi, Jéhovah, je te donnerlli « Moi, je connais le l'ère, car DE LUI m SUIS, et LUI M'A EN­ pour alliance du peuple, pour Jumièredes nations. Moi, Jf:­ voyL» - Jean, VII. 29: - que par être envoyé dans le UOVAU, C'EST LA MON WOll,ET iIlA GLOIRE A UN AUTRE JE NE DON­ monde par le Père il soit enlendu prendre l'Humain, on le NERAI POINT. " - Ésaïe, XLII. 6, 7. 8; - l'alliance du peu­ voit ci-dessus. No 20. ple et la lumière des nations, c'est [P Seigneur quant à l'IIu­ 32. III. Le Se~gnew' a {ait Divin son Humain d'après le Di­ main; comme cet Humain vient de Jéhovah, et a été fail un vin en Lui: on peut le voir pal' un grand nombre de passa­ avec Jéhovah, il est dit: Moi,Jéhov:;h,c'est là mon Nom,et ma ges de la Parole d'où vont être maintenant rapporlés ceux qui gloire à un autre je ne donnerai point, c'est-à-dire, à nul confirment les Proposition5 suivantes: 1. Cette opémtion autre.qu'à Soi-Même. Donner la gloire, c'esl glorifier ou unir s'est faite successivement. Ceux-ci le confirment: « Jésus à soi. « Incontinent il viendra vers son temple, le Seigneur croissait et se fortifiait en esprit et en sagesse, et la gl'il.ce de que vous cherchez. » - Malach. III. ·1 ; - pal' le Temple il Dieu était sur Lui. Luc, Il.40. - « Jésus avançait en )1 - est entendu le Temple de son Corps, comme il est dit dans sagesse, et en âge, et en grâce, devant Dieu et les hommes. )1 Jean, - Il. H~, 2-1. - « L'ORIENT D'EN HAUT nous a visités. » - Luc, Il. 52. - n. Le Divin a opéré par l'Humain comme - Luc, 1. 78 ; - l'Orient d'Cil haut, c'est aussi Jéhovah ou l'âme opère pm' le corps: ces passages le conlÎI'ment: « I.e le Seil!neur d'éternité. D'après ces passages il est évident que Fils ne peut faire de Lui-Même rien, à moins qu'il ne le voie par le Seigneur d'éternité il est entendu son Divin a quo (de faire au Père. Jean. V. ~9. - « Je ne fais rien de Moi­ )1 - qui tout procède), qui dans la PaL'Olû est Jéhovah ; mais par Môme, mais je dis ces choses selon que mon Père m'a en­ les passages qui vont être donnés ci-après, on verra claire­ seigné. Celui qui M'a envoyé est avec moi, et ne M'a pas ment que par le Seigneur et aussi pal' Jéhovah, après que laissé seul. » - Jean, VTJ.I. 28, 29. V. 30. - « Je n'ai point son Humain eut été glorifié, il est enlendu Je Uivin et l'Hu­ parlé d'après i'vloi-Même ; mais le Père, qui m'a envoyé, Lui, main ensemble, comme un; etque par le Fils seulement il m'a donné commandement sur ce que je dois dire et ce dont est entendu le Divin ~lumain. je dois parler. Jean, XII. 49, 50. - « Les paroles qu~ 1) - 3·1. 11. Le Seigneur d'éternité, ou Jéhovah, a pris l' Hmnaù~ Moi je vous prononce,de Moi-Même je ne les prononce pas; pour sauver les hommes: c'est ce qui a été confirmé d'aprês mais Je P(~re, qui demeure en Moi, Lui. fait les œuvres. 1) ­ la Parole dans les Arlicles précédents; que l'bomme n'aurait Jean, XIV. ~O. - « Je i1e suis pas seul, parce que le Père pas pu ôtl'e sauvé autremenf, cela ser~ dit ailleurs. Que le est en Moi. 1) - Jean, XVI. 32. - III. Le Divin et l'Humain
  • 30. 50 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 32 N° 32 SUR Lil SEIGNEUR 5t ont opéré avec unanimité: ceux-ci le confirment: « Les cho­ que personne ne peut voir le Divin même qui est appelé Père, ses que le Père fait, le Fils aussi les fait pareillement.» ­ mais on peut voir le Divin Humain; en effet, le Sa­ Jean, V. ~ 9. - « De même que le Père ressuscite les morts gneur dit : « Dieu, personne ne (le) vil jamais; l'Unique-En­ et vivifie, de même aussi le Fils, qui il veut, vivifie. « ­ gendré Fils, qui est dans le sein du Père, Lui L'a exposé. » Jean, V. 2~. - « Comme le Père a la vie en Lui-Même, pa­ - Jean, 1. ~ 8. - • Non pas que personne ail TU le Père, si reillement il a ausoi donné au Fils d'avoir la vie en Lui­ ce n'est Celui qUI est Dieu, Celui-ci a vu le Père.» - Jean, Même. » - Jean, V. 26. - « Maintenant ils ont connu que VI. 46. -- « La voix du Père vous n'avez entendu jamais, ni toules les choses que tu M'as données viennenl de 'roi. )) ­ son aspecl vous n'avez vu. » - Jean, V. 37. - VI. Puisque Jean, XVII. 7. - IV. Le Divin ct été uni ù l'Humain, et t'Hu­ le Seigneur a l'nit Divin son Humain d'après le Divin en Lui, et main au DIVin: ces passages le confirment: « Si vous m'avez puisque c'est à son Divin Humain qu'on doit s'adresser, et que connu, mon Père aussi vous avez connu, et vous l'avez vu. ce Divin Humain est le Fils de Dieu, il en résulte qu'il faut Il dit il. Philippe qui voulait voir le Père: Depuis si long­ croire au Seigneur, qui est et le Pere et le Fils: ces passages temps je suis avec vous, et tu ne M'as point connu! Philippe 1 le confirment: oc Jésus dit: A tous ceux qui l'ont reçu, il leur qui M'a vu, a vu le Père. Ne crois-tu pas que Moi (je suis) a donné pouvoir de devenir enfants Je Dieu, A CEUX QUI dans le Père, et que le EPère (est) en Moi? Croyez.Moi, que CROIENT EN SON NOM. )) - Jean, 1. 12. - « Afin que quicon­ Moi (je suis) dans le Père, et que le Père (est) en Moi.)) ­ que CROIT EN LUI ne périsse point, mais qu'il ail la vie éler­ Jean, XIV. 6 à H. - « Si je ne fais pas les œuvres de mon nelle. )) _. Jean, III. 15. - « Dieu a tellement aimé le Père, ne Me croyez pas; mais si je (le.~) fais, croyez aUx œu­ monde, que son Fils Unique-Engendré il a donné, afin que vres, afin que vous connaissiez et que vous crûyiez que le quiconque CROIT EN LUI ait la vie éternelle.» - Jean, III. Père (est) en Moi, et Moi en Lui. » Jearl, X. 37, 38. - « Alin ~6. - )) Qui CROIT AU FILS n'est point jugé, mais qui NE que tous soient un, comme Toi, Père,en Moi, et Moi en Toi.» CRan' l'OINT a déjà été jugé, parce qU'IL N'A l'OINT CRU AU NOM - Jean, XVIL 2,1, 22. - « En ce jour-là, vous connailrez, DE L'UNIQUE-ENGENDRÉ FILS DE DIEU. » - Jean, III. ~8. ­ vous, que Moi (je suis) en mon Père. )) - Jean, XIV. 20. ­ « Qui CROIT AU FILS a la vie éternelle; mais qui NE CROIT l'AS « Nul ne ravira les brebis de la main de mon Père; Moi et le AU FILS ne verra pas la vie; mais la colère de Dieu demeure Père nous sommes un. )) - Jean, X. 29, 30. - « Le Père sur lui. » - Jean, Ill. 36. - « Le pain de Dieu est celui qui aime le Fils, et a donné toutes choses en sa main. » - Jean descend du Ciel, et qui donne la vie au monde. Qui vient à Ill. 35. - « 'l'oules les choses Ilue le Père a sont miennes. » Moi n'aura point faim, et qui CROIT EN MOI n'aura jamais - Jean. XVI. ~5. - « Tout ce qui est mien est tien, et ce soif. )) - Jean, VI. 33, 35. - « C'est la volonté de Celui qui qui est lien est mien. » - Jean, XVII. ~O. - « Tu as donné M'a envoyé, que quiconque voit le Fils, et CROlT EN LUI, ait au Fils pouvoir sur toute chair. » - Jean, XVII. 2. - « Il la vie éternelle, ct je le ressusciterai, Moi, au dernier jour. » M'a donné loul. pouvoir dans le Ciel et sur terre.1) ­ Mallh. - Jean, VI 40. - (l Ils dirent à Jésus: Que ferons-nous pour XXVIII. 18. - V. C'est au Divin Humain qu'il faut s'adresser: travailler aux œuvres de Dieu? Jésus répondit: Ceci est l'œu­ ces passages le confirment: « Afin que tous honorent III Fils, vre de Dieu, que vous CROYIEZ EN CEl.Ul qu'il a envoyé.» comme ils honorent le Père. » - Jean, V. 23. - « Si vous Jean, VI. 28, 29. - « En vérité, je vous dis: Qui CROIT EN Me connaissiez, mon Père aussi vous connaîtriez. » - Jean, MOI a la vie éternelle. » - Jean, VI. 47. - « Jésus cria, en VIII. 19. - « Qui Me voil, voit Celui qui M'a envoye.» ­ disant: Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à Moi, et qu'il boive: Jean, XII. 45. - « Si vous M'avez connu, mon Père aussi qui CROIT EN :MOI, comme a dit l'Écriture, de son ventre cou­ vous avez connu, et dès à présent vous L'avez connu, et vous leront dcs tleuvesd'eau vive. » - Jean, VIL 37, 38. - « Si L'avez vu. » - Jean, XIV. 7. - « Qui Me reçoit, reçoil Celui vous NE CROYEZ PAS que Moi je suis, vous mourrez dans vos qui M'a envoyé. » - Jean, XIII. 20: -- la raison de cela, péchés. » - Jean, VIII. 24. - « Jésus dil : Moi, je suis la ré­
  • 31. 52 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALE~I N° 32 N° ·32 SUR LE SEIGNEUR. 53 surrection et la vie; celui qui CROIT EN MOI, bien qu'il meure Formes Humaincs, et que tout Divin tende à la forme hu­ vivra; et quiconque vit et CROIT EN Mo! ne mourra point du­ maine, on le voit dan, le Traité DU CIEL ET DE L'ENFER,No, 73 rant l'éternité. » - Jean, XI. 25, 26. - « Jésus dit: Moi Lu­ à 77, ct Nos 4;;:3 à 460, et on le verra plus corn piétement dans mière dans le monde je suis venu, afin que quiconque CROIT lèS Ouvrages suivants qui lruiteront de la Sagesse Angélique EN MOI ne demeure point dans les ténèbres.» - Jean, XII. concernant le Seigneur_ 46. VIII. -12. - <' Tandis que vous avez la Lumière, CROYEZ 33. 1V_Le Seigneur a (ait Divin son Humain par les Tenta­ EN LA LUMIÈRE, afin que fils de Lumière vous soyez.» _ tions admises en Lui, et :Llor.' par de continuelles victoires: II Jean, XII. 36. - « En vérité, je vous dis que les mort~ en­ en a été traité ci-dessus, Nos 12, 11, 14; il Y sera seulement tendront la voix du Fils de Dieu; et ceux qui auront entendu ajouté ce qui suit: Les tentations nc sont autre chose que vivront. » Jean. V. 25. - « Demeurez en Moi, ct Moi en des combats contre les maux et les faux; et comme les maux vous; Moi Je suis le cep; vous, les sarments; qui demeure et Ics faux SO!!t de l'Enfer, elles sont aussi des combats en Moi, etiUoi en Lui, celui-là porte beaucoup rie fmits; car contre l'Enfei' ; et ml1 me chez les hommes qui subissent des sans Moi, vous ne pouvez faire rien. » - Jean, XV. 1 à 5. _ Tentations spirituelles, ce sont des mauvais esprits de l'En­ Il a aussi été dit aux disciples qu'ils devaient demeurer dans fer qUI lcs introduisent: que cc soient los IPauvais esprits le Seigneur, et que le Seigneur demeurerait en eux, - Jean, qui introduisent los tentalÏons,l'homme l'ignore; que cepen­ XIV. 20. XVII. 23. - Il Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie: dant il en soit ainsi, il m'a été donné dc le savoir par un personne ne vient au Père que par Moi. » _ Jean, XIV. 6. _ grand nombre d'expériences. De là vient que l'homme est Dans ces passages et dans tous ceux où le Père est nommé, il tiré de l'Enfer et élevé au Ciel lorsque, par le Seigneur il est entendu le Divin qui a été dans le Seigneur par concep­ est victorieux dam les Tentations: il en résulte que par lion, et qui, selon JaDoctl'Ïne de 'la foi du Monde Chl'étien, a le~ Tentations, ou pal' les combats contre les maux, l'homme été en Lui comme chez l'homme l'âme est dans le corps; devient spirituel, par conséquent ange. Mais le Seigneur d'a­ l'Humain Même d'après ce Divin est le Fils de Dieu, Or, près sa propre puissance a combattu contre tous les enfers, comme cel Humain a été aussi fait Divin, voilà pourquoi, et il les a cntièrement domptés et subjugués; et comme, pal' afin que l'homme ne s'adresse pas au Père seul, et ne sépare là, il a en même tomps gloril1é son Humain, il les tient domp­ pas ainsi dans sa pensée, dans sa foi, et par suite dans son tés'et subjugués à perpétuité. En effet, avant l'Avénement du culte, le Père d'avec le Seigneur dans lequel il est, voilà Seigneur, les Enfers étaient parvenus par accroisscment à pourquoi, dis-je, le Seigneur, après avoir enseigné que le une telle hautcur, qu'ils commenç;iÏeuL il infester les Anges Père et Lui-Même sont un, que le Pèm est en Lui et Lui dans mêmc du ciel, et pareillement lout homme qui venait au I~ Père, qu'on doit demeurer en Lui, et que personne ne mondc et tout homme qui sortait du monde: si les enfe~s vient au Père que par Lui, enseigne aussi qu'il faut croire en étaient alors parvenus à une telle hauteur, c'était parce que Lui et que l'homme d'après la foi directe en Lui est sauvé. l'Église avait été entièrement dévastée, e! parce quc lcs hom­ Que l'Humain dans le Seigneur ait été fait Divin, c'est ce qui mes du mondc s'étaient plongés par leurs idolâtries dans ne peut être saisi par aucune idée chez beaucoup de person­ de purs faux et de purs maux, ct que Ics Enfers sont com­ nes dans le Christianisme, et cela principalement, parce posés d'hommes: de lit il était résulté que si lc Seiglleur ne qu'on pense au sujet de l'Homme d'après so n corps matérie fût vcnu dans le Monde, aucun bomme n'aurait pu être et non d'après le spirituel, lorsque cependan 1 lous les An sauvé. Il est beaucoup question de ces combats du Seigneur ges, qui sonl spirituels, sont aussi homme~ dans une forme dans les Psaumes de David et dans les Prophètes, mais il en complète, et que tout Divin, qui procède cio Jéhovah Dieu, est pcu parlé dans les Évangélistes. Ce sont ces combats qui depuis ses Premiers dans le Ciel jusqu'à SOli Dernier' dans le sont entendus pal' les Tcntations que le Seigneur a soutenues, monde, tend à la forme humaine. Que les Anges soient des et dont la dernière a été la Passion de la croix _ C'est de là ....:.
  • 32. r ~~.' 54 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 33 N° 34 SUR LE SBIGNSUR. 55 que le Seigneur est appelé Sauveur el Rédempteur. Ceci est - Luc, II. to, H. - « Ils dirent: Celui-ci est véritablement bien connu dans l'Église, que l'on dit que le Seigneur a le SAUVEUR DU MONDE, LE CHRIST. Jean, IV. 42. - « Je )l - vaincu la Mort ou le Diable, c'est-à-dil'e, l'Enfer, et qu'il esl te secourrai, Moi, JÉHOVAH TO~ DIEU ET TON RÉDEMPTEUR, LE ressuscité avec la Vicloire ; on sait aussi que sans le Seigneur SAINT D'ISRAEL.» - Ésaïe, XLI. H. - « Ainsi a dit JÉHOVAH, il n'y a point de salut. Que le S.eigneur ail aussi glorifié son Lon Créateur,ô .Iacob! et TON FORMATEUR, Ô Israêll Ne crains Humain, et que pal' lil il soiL deve nu il éternité Sauveur, Ré­ point, car JE T'Al RACHETÉ. Moi, JÉHOVAH TON DIEU, le SAINT dempteur, Réformateur el Régénérateur, on le verra dans ce D'ISRAEL, TON SAUVEUR, » -. Ésa'ie, XLIII. ~,3. - « Ainsi a qui suit. Que le Seigneur par les Combats ou Tentations soil dit JÉHOVAH, votre R.(mnIPTEUR, LE SAINT D'ISRAEL: MOI JÉHO­ devenu Sauveur, cela est évident par les passages l'apportés VAR, VOTRE SAINT, le Créateur d'Israël, VOTRE RoI. » - Esaïe, en abondance ci-dessus, Nos n, ·13, -14, et pal' celui-ci qans XLIII, 14, ·15. - « Ainsi a dit JÉHOVAH, LE SAINT D'ISRAEL, ET Ésaïe: (( Le jour de la vengeance (élait) dans mon cœur, et SON FORMATEUR.»- Ésaïe, XLV.H. i5. - « Ainsi a dil JÉHO­ l'ANNÉE DE illES RACHETÉS était venue; je les ai foulés dans VAH, TON RÉDE~IPTEl:JR, le SAINT D'ISRAEL. » - Ésaïe, XLVIII. ma colère; j'ai fait descendre à terre leur vidtoire; AINSI IL 17. - « Afin que sache toute chair que Moi (je suis) JÉHO­ EST DEVENU POUR EUX UN SAUVEUR. )l ­ LXIII. 4, 6, 8; ­ VAH, ton SAUVEUR el Ion RÉDEMPTEUR, le PUISSANT DE JA­ dans ce Chapitre il s'agit des comt,ats du Seigneur. El dans COB. » - Ésaïe, XLIX. 26. - « Alors viendrll pour Sion David: ,( Élevez, pori es, vos têles; exhaussez-vous, entrées le RÉDEMPTEUR. « - Ésaïe, LIX. 20. - « Afin que tu saches , du monde, afin qu'entre le ROI DE GLOIRE. Qui (esl) CE ROI DE que Moi (je suis) JÉHOVAH, ton SAUVEUR el ton RÉDEMPTEUR, GLOIRE? JÉHOVAH, LE FORT ET LE HÉROS: JÉHOVAH, LE HÉROS le PUISSANT DE JACOB. » - Ésaïe, LX. i6. - « JÉHOVAH, QUI DE GUERRE. » - Ps. XXIV. 7, 8. - Ces paroles aussi sont M'A FORMÉ dès l'utérus. Ésaïe, XLIX. 5. - « Jlno­ )l - dites du Seigneur. VAH, mon Rocher et mon RÉDEMPTEUR. » - Ps. XIX. ·15. 34.. V. La complèle union du Divin el de l'Humain dans le - « Ils se sonl ressouvenus que Dieu était leur Rocher, et Seigneul' a élé (aite par la Passion de la croix, qui a été la der­ le DIEU TRÈS-I:lAUT Jeur RÉDEMPTEUR. » --...: Ps. LXXVIII. nière des Tenlations: cela a été conlirmé ci-dessus en son Arti­ 35. - « Ainsi a dit .rÉHOVAH, ton RÉDE,lPTEUR et ton FORMA­ cle, où il a été montré que le Seigneur est venu dans le Monde TEUR dès l'utérus. I~saïe. XLl:V. 24. - « Quant à NOTRE )l - pour subjuguer les Enfers et gtorilier son Humain, et que la RJ:;DEMPTEUR, JÉnOVAH SÉBAOTH (est) son nom, le Sainl d'Is­ Passion de la croix a été le demiel' combat par lequel il a l·aël. )l - Ésaïe, XLVII. 4. - « Avec une miséricorde ,l'éter­ pleinement vaincu les Enfers et pleinement glorifié son Ru­ nité j'aurai compassion de Toi, a dil ton RÉDEMPTEUII JÉtIO­ main. Maintenant, puisque Ir. Seigneur par la passion de la VAH. )l -Ésaïe, UV. 8. - « Leur RÉDEMPTEUR, FORT; JÉHO­ croix a pleinement gl~rifié son Humain, c'est-à-dire, puisqu'il VAH (esl) son NOM. Jérém. [,. 34. - « Qu'Israël espère )l - l'a uni 1 son Divin, et qu'ainsi il a fail aussi Divin son Hu­ en JÉHOVAH, parce qu'avec JÉHOVAH (est) la Miséricorde; avec main, il s'ensuit qu'il esl Lui-Même Jéhovah et Dieu quant I{ lui abondance de RÉDEMPTION; Lui, RACHÈTEIIA Israël de tou­ à l'un et à l'autre; c'est pourquoi, dans la Parole, en beau· tes ses iniquités. Ps. CXXX. 7, 8. - « JÉHOVAH Dum, )l - coup ù'endroils, il esl appelé Jéhovah, Dieu et Saint d'Israet, mon Rocher, ma forteresse, Il corne de mon salul., MON R6dempleur, Sauveur et Formateur, comme dans les passages SAUVEUR. )l II Samuel, XXII. 2, 3. - « Ainsi a dit JÉHOVAH, - qui suivent: « Marie dit: Mon âme magnifie le SEIGNEUR, et le RÉDE;IPTEUR d'Israël, SON SAINT: Les R.ois (te) verront et mon esprit a tressailli d'allégresse SUl' DIEU MON SAUVEUR. )l se lèveront, Il cause de Jéhovah qui (est) fidèle, du Saint d'Is­ - Luc, 1. 46, la. - « L'Ange dit aux bergers: Voici, je Il. raël qui l'a élu. Ésaïc, XLIX. 7. - Il Seulement en Toi )l - vous apporte la bonne nouvelle d'une grande joie, qui sera (esl) Dieu, et il n'y a POINT D'AUTRE DIEu; certes Toi, (tu es) pour tout le. peuple: c'est qu'il vous esl né aujourd'hui un Dieu, caché, le li>ieu d'Israël, SAUVEUR. » - Ésaïe, XLV. H, SAUVEUR, lequel est CHIIIST-SEIGNEUR, dans la ville de David. » ~5. - Il Ainsi a diL Jéhovah, le Roi d'Israël, et son RÉDEMP- Il II
  • 33. 56 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 34 N° 34 SUR LE SEIGNEUR. 57 'l'EOR JÉHOVAH SÉB.OTH: EXCEPTt MOI, POINT DE DIEU. » ­ Ttua, - Luc, I. 47. Ésaïe, XLV. 1a. LIV. 5. Ps.,. LXXVIII. És. XLIV. 6. - « MOI (je suis) JÉHOVAH, ET EXCEPTJ MOI, 35; - JÉnOVAH LE SAINT D'ISRAEL, SAUVEUR ET RÉDEMPTEUR, POINT DE SAUVEUR. » - Ésaïe, ~LIII. H. - " N'est-ce pas Ésaïe, XLI. U. XLIII. 3,11,14, ·15.XLVIII.17. XLIX.7.LIV. MOI, JÉHOVAH? ET IL N'Y A POINT D'AUTRI DIEU QUE MOI, ET 5; - JÉHOVAH SAUVEUR, RÉDEMPTIlUR ET FORMATEUR, ­ DE SAUVEUR POINT IL N- AQUE MOI. " - És. XLV. 21. - « MOI Ésaïe, XLiV. 24. XLVII. 4. XLIX. :?fi. LIV. 8. LXIII. 8, 9. Jé­ (ie suis) JÉHOVAH TON DIEU, et de Dieu excepté Moi tu ne recon­ rémie, L. 34. Ps. XIX. 15. Ps.' CXXX. 7, ~. Il Sam, XXII. 2, nalLras point, ct DE SAUVEUR IL N'EST POINT D'AUTRE QUE MOI.• 3; - JÉI-IOVAH DIEU RÉDEMPTEUR ET SAUVEUR, ET EXCEPTÉ - Rosée, XIII. 4. - « N'est-ce pas MOI, JÉHOVAH? Et il n'y MOI, POINT D'AUTRE, - Ésaïe, XLIII. 11. XLIV. 6. XLV. 14, a point d'aulre Dieu que MOI, DE DIEU JUSTE ET SAUVEUR POINT 15, 21, 22. Hosée, XHI. 4. il n'y a QUE Mol. Regardez vers moi, pour que vous soyez sauvés, 35. VI. IJe Seigneul' s'est succes,livement dépouillé de l'Hu­ (vou.<) , toutes les extrémités de la terre, parce que Moi (jesuis) main Teçu d'une mèTe, et il a 1'evl!tu l'Humain d'{tpTès le Di­ DIEU, ET IL N'EN ES'!' POINT D'AUTRE. » - ,És. XLV. 21, 22. ­ lIin en Lut, lequel est le Dwin Humain ,t le Fils de Dieu. Que « JÉHOVAH SÉDAOTH (e,'t) SON NOM, 1::1' TON RÉDEMPTEUR, LE f:lAINT le Seigneur ail eu le Divin et l'Hum~in, le Divi~s Jého­ D'IsRAEL, DIEU DE TOUTE LA TERRE seRA APPELÉ. » Ésaïe, LIV. vah-Père, et l'Humain d'apres la vierge Marie, cela est no­ 5. - Par ces passages, on peut voir 'lue le Divin du Seigneur, toire; il résulte de là qu'il a été Dieu e't Homme, qu'ainsi il appelé Père, et ici Jéhovah et Dieu, et son Divin Humain, a eu l'Essence Divine et la Nature Humaine, l'Essence Divine appelé Fils, et ici Redempteur et Sauveur, et aussi Formateur, d'apres le Père, la Nature Humaine d'après la Mère; et que c'est-à-dire, RMormaleul' ét Régénérateur, ne sont pas deux, par suite il a élé égal au Père quant au Divin, et inférieur au mais sont un; car non-seulement il est dit « Jéhovah Dieu Père quant à l'Humain; puis aussi, qu'il n'a pas changé en et le Saint d'Israël Rédempteur et Sauveur, Il mais il est dit Essence Divine celle Nature Humaine provenant de la Mère, encore "Jéhovah Rédempteur et Sauveur; Il bien plus, il et qu'il ne l'a pas mêlée avec celle Essence, ainsi que l'en­ est même dit (', Moi Jéhovah Sauveur, et point d'autre que seigne la DOCTRINE DE FOI qu'on nomme ATHANASIENNE; car Moi•• Par ces passagp.s, il est bien 'évident que le Divin et la Nalure Humaine ne peut êtro ni changée en ~ssence Di­ l'Humain dans le Seigneur sont une seule Per~onne, et que vine, ni mêlée avec elle. Et cependant, d'après notre m6me l'Humain aussi est Divin; car le Rédempteur et le Sauveur doctrine, le Dhin a pris l'Humain, c'est-à-dire, s'est uni à l'Hu­ du MonJe n'est pas autre que le Seigneur quant au Divin main, comme l'ilme s'unit à son corps, au point qu'ils sont, Humain, qui est appelé Fils; en effet, la Rédemption et la non pas deux, mais une seule Personne; il s'ensuit que le Sei­ Salvalion sont un propre Attribut de son Humain, aLLribut gneur s'est dépouillé Je l'Humain reçu de la Mère, lequel en appelé Mérite et Juslice ; car son Humain a supporté les Ten­ soi était semblable à l'Humain d'un autre homme et par tations el la Passion de la croix; ainsi par l'Humain il a conséquent matériel, et qu'il a revêtu l'Humain provenant du racheté et sauvé. Maintenant, puisque après l'uniou de l'Hu­ Père, lequel en soi en semlJlable à son Divin et pal' consé­ main avec le Divin qui était en Lui, union qui fut, comme quent substantiel, et d'après cela cet Humain aussi a été celle de l'àme et du corps dans l'homme, il y avait, selon la fait Divin. C'est d~ là que le Seigneur dans la Parole des doctrine du Monde Chrétien, non plus deux, mais une seule Prophètes est aussi, quant 11 son Humain, appelé Jéhovah et Personne. le Seigneur quant à l'un et à l'autre est donc Jého­ Dieu, et dans la Parole des Évangélistes Seigneur, Dieu, vah el Dieu, c'est pourquoi il est dit tantôt Jéhovah et le Saint Messie ou Christ, et le Fils de Dieu en qui il faut croire et d'Israël Rédempteur et Sauveur, et tantôt Jéhovah Rédemp­ par qui l'on doit être sauvé. Maintenant, puisque dans le Sei­ teur et Sauveur, comme on peuL le voir par les passages rap­ gneur il y avait dès le commencement ['Humain provenanl porlés; il Y est appelé CHRIST SAUVEUR, - Luc, IL 10, H. de la Mèl'e, et puisqu'il s'en est successivement dépouillé, Jean, IV. 1;2: - DIEU ET DIEU D'ISRAEL, SAUVEUR ET RÉDEMP­ voilà pourquoi, tant qu'il fut dans le monde, il y eut en Lui
  • 34. ~ 51 DOCTRINE DB LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 35 N° 35 SUR LE SEIGNEUR. 59 deux États, qui sont appelés Élat d'humiliation ou d'ex ina­ dans les Évangélistes: « JtJsus interrogea les Pharisiens, di­ nition, et J',tat de glorification ou d'union avee le divin qui sant: Que vous semble-t·t.l du 1 Christ? De q!Li est-il Fils? Ils est appelé Père; Etat d'humiliation en tant et alors qu'il était lui dil'ent : De David. n leur dit.' Comment clone D(wùl en es­ dans l'Humain provenant de la Mère, et État de glorification prit l'appelle-t-il 111.011 seigneur, en di.sant: Le Seignew' a dit en tant et alors qu'il était dans l'Humain procédant du Père. à mon Seigneur: AssUJ(ls·toi à ma droite, jusqu'à ce que j'aie Dans l'État d'humiliation il 'adresslüL des prières au Père mis tes ennemis pOUl' marchepied de tes pieds? Si donc David comme à un autre que Lui; mais dans l'Élal de glorificalion, L'appelle Sel.gnew', comment est-il son Fils? Et pel'sonne ne il s'entretenait avec le Père comme avec soi; dans ce dernier pouvazt Lui répondre une pa1·ole. " - Malth. XXII. 4·1 à 46. État, il a dit que le Père était en Lui et Lui dans le Père, et Marc, XII. 35, 36, 37. Luc, XX. 41, 42, 43, 44. Ps. ex. 1 ; que le Père et Lui étaient un ; mais dans l'état d'bumilhtion, - d'après cela, il est évident que le Seigneur, quant à l'Hu­ il a subi les Tentations, souffert la Passion de la croix, et ma;n glorilié, n'a été ni le fils de Marie ni le fils de David. prié le Père de ne pas l'abandonner; car le Divin n'a pu être Il a montré à Pierre, à Jacques et à Jean, quand if s'est trans­ tenté, ni, à plus forte raison, être crucifié. D'après ces con­ figuré devant eux, quel a été son Humain glorifié. « Sa (ace sidérations, il est donc évident que par les tentations .etalors resplendit comme le Soleil, et ses v~tements devinrent comme par les continuelles vicloires et par la Passion de la croix, ln Lumière; et alors une voix, de la nuée, dit: Celui-ci est qui fut la dernière des tentations, il a pleinement vaincu les mon Fils bien-aimé, en qui .ie me suis complu,. écoutez-Le. )) Enfers et pleinement glorifié son Humain, comme il a été - Matth. XVII. ~ à 8. Marc, IX. 2 à 8. Luc, IX. 28 à 36. _ montré ci-dessus. Que le Seigneur ait dépollillé l'Humain Le Seigneur apparut aussi à Jean, • cLe mbne que le Soleil qui provenant de la mère, et revêtu l'Humain procédant du Di­ luit dans sa puissance. )) - Apoc. 1. 16. vin qui était en Lui el. qui est appelé Père, cela est encore Que l'Humain du Seigneur ait été glorifié, on le voit d'a­ évident en ce que le Seigneur, toutes les fois qu'il a parlé près les choses qui ont été dites dans les Évangélistes sur Lui-même de sa bouche à la mère, ne l'a pas appelée Mère, sa Glorification; par exemple, d'après celles-ci, dans Jean: mais l'a appeléu Femme: dans les Évangélistes, on lit seu­ « L'heure est venue que le Fils de l' flomme soit glorifié. Il dit: lement trois fois que de sa bouche il a parlé à la Mère et a Père, glorifie ton nom! Il vint du Ciel une voix: Et je l'al parlé d'elle, et alors deux fois il l'a appelée Femme, et une glori(té, et de nouveuu je le glorifierai, " - XIr. 2.3, 28; ­ fois il ne l'a pas reconnue pour Mère: que deux fois il l'ait comme le Seigneur a élé successivement glorifié, c'est pour appelée Femme, on le dit dans Jean: « La mère de Jésus luz cela qu'il est dit: Et je l'ai glorilié, et de nouveau je le glo­ dit: De vin ils n'ont plus. Jésus lui dit: Qu'y a-t-il entre lttoi rifierai. Dans le Même: "Après que Judas (ut sorti, JésltS et toi, FR~[MI!? Mon hettre n'est pus encore venue. " - II. 4. dit' : Maintenant a été glorifié le Fils de l'homme, et Die!! a - « De la cl'oix, Jésus voyant sa mère, et ptés .l'elle le disci­ en Lui: Dieu aussi Le glol'ifiel'a en Soi-Mème, et 1~ été glorifié ple qu'il aimait, dit à sa· Mére : FEMME, lJoilà ton Fils, Puis il à l'instant il le glorifiera. Il - xm. 31, 32. - Dans le Même: dit au disciple: Voilà ta 111ère, " - XIX. 26, '2:7. - Qu'une « Jésus dit: Père, elle est venue, l'heure,. glorifie ton Fils, fois il ne l'ait pas reconnue, on le dit dans Luc: « Q!telques­ (tfin qu'aussi ton Fils Te glorifie l) - XVII. j, 5. - Et dans uns dirent à Jésus: Ta JIUre et tes (l'ètes se tiennent dehors, Luc: « Ne (allaü-iC pus que le Christ ,çouff1'U ces choses et et veulent te voir. Jésus, répondant, leltr dit: Ma MèI'e et mes entrâ.t dans sa gloire? » - XXIV. 26; - ces paroles ont frères, ce sont ceux qui entendent la Parole de Dieu, et qui la été' dites de son Humain. Le Seigneur a dit que Dieu a 1. (ont. )) - VIII. 20, 2L - Mallh. XII. 36 à 411. - Marc, III. * été glorifié en Lui; que Dieu aussi Le glorifiera en Soi-Même; 3~ à 35: - dans d'autres passages, Marie est appelée sa Mère, puis encore: Glorifie ton Fils, afin que ton Fils aussi Te glo­ mais non par sa bouche. C'est aussi ce qui est confirmé, en rlfie; le Seigneur s'est exprimé ainsi, parce que l'union a été li ce qu'il n'a pas reconnu qu'il fût Fils de David; en effet, on lit réciproque, à savoir, du Divin avec ('Humain et de l'Humain t t
  • 35. 60 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 35 N° 35 SUR LE SEIGNEUR. 6t avec le Divin; c'esl pourquoi, il avail dit aussi: « Moi (je Jésus bénissait ses disciples, il se sépara d'avec eux, et (ut élevé suis) dans le Père, el le Père (est) en Moi. » - Jean, XIV. au Ciel. » - XXIV. 5,1 : - el dans Marc: « Après qu'il leur '10, H ; - puis: « l'oules choses miennes son l tiennes, el eut parlé il (ut élevé au Ciel, et s'assit à la dl'oita de Dieu, » toutes choses tiennes sont mi~nnes. » - Jean, XVrT. ~ 0; ­ - XVI. '19 ; - s'asseoir il la droite de Dieu signifie la Divine de là il Y eut union plénière. Il en est de méme de toute Toute-Puissance. union; si elle n'est pas réciproque, elle n'esl pas pleine; telle Puisque le Seigneur esl monté llU Ciel llvec le Divin et doil &lre aussi celle du Seigneur avec l'homme el de l'bomme avec le Seigneur, commc Lui-Même l'enseigne dans Jean: l'Humain unis en un, el qu'il s'esl assis à la droile de Dieu, ce « En ce jour-là vous connaîtrez que vous, (VOltS tJtes) en Moi, qui signifie la Divine Toute-Puissance, il en résulte que sa et Moi en vous. » - XIV. 20. - Et ailleurs: « Demeurez en Substance ou Essence Humaine est comme son Essence Dï­ Moi, el Moi en vous: qui demeure en Moi, et Moi en lui, ce­ vine. Si l'homme pensail aulremenl, ce semiL comme s'il pensait que le Divin du Seigneur a élé élevé au Ciel et s'est lui-là porle beaucoup dw fruit. » - XV. 4, 5, Comme 1'I-1 umain du Seigneur a élé glorifié, c'esl-à-dire, assis à la droite de Dieu, et non en même temps l'Humain, a élé fait Divin, c'esl pour cela qu'après la morl il est res­ ce qui serail conlraire à l'Écrilul'e, el conlraire aussi à la Doclrine Chréllenne, qui déclare qu'en Christ Dieu el l'Homme sucilé le troisième jour avec tout son corps, ce qui n'arrive sont comme l'âme el le corps; les séparer, ce sel'aiL agil' à aucun homme; car l'homme ressuscite seulement quand contre la saine raison. Celle union du Père avec le Fils, ou à 'espril, mais non quant au corps. Pour que l'homme sût du Divin avec l'Humain, est entendue aussi dans les pasl>ages el que pel'sonne ne doulûl que le Seigneur élail ressusciLé suivants: « Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde; avec toul son corps, il ne l'a pas seulemenl Jil par l'inler­ médiaire des Anges qui élaienl aU sépulcre, mais il s'est aussi de nouveau je laisse le monde, et je m'en vais au Père. » _ montré dans son corps Humain devant ses disciples, en leur Jean, XVI. 28. -- « Je vais à celui CjUl M'a envoyé. » - Jean, t1isant, lorsqu'ils croyaient voir lin espriL: « Voyez mes mams VIL 33. XVI. 5, -16. XVII, ~·1,13. - "Si donc vous Doye:. et mes pieds, cal' c'est il/oi-Même. Touche;:,-moi et voyez,; car le Fils de l'Homme monter où il était aU]J(tmvant. » - Jean, un esprit chail' et os n'a point, comme 'vous Me voyez avoir. Vi. 62. - « Personne n'est monté lUI Ciel, sinon celui qui du Et en disant celet, il leur montra ses mains et ses pieds. » ­ Ciel est descendu. » --- Jean, IlL 13; - chaque homme qui Luc, XXIV. 39, 40, Jean, XX. 20. - Et de plus: « Jésus dit esl sauvé monle au Ciel, non pas de lui-même. mais d'après à Thomas: Porte ton doigt ici, et vois mes mains,. porte aussi le Seigneur; le Seigneur Seul y esl monlé de Lui-Même. 1lI main, et mets-la da1Z.s mon câté, et ne sois pas incrédule, 36. VIL Ain~i Dieu a été li/il Homme, comme dans les pre­ mais croyant. Thomas alors l~â dit: Mon Seigneur et mon Dieu! .. miers, de même drms les demie1'S. Que Dieu soit Homme, _ Jean, XX. 27, 28. - Pour conru'mel encore qu'il était, et que ce soil. d'après Dieu que lout Ange et tout Esprit est non pas un espl'it, mais Homme, le Seigneur dit aux disci­ homme, c'esl ce qui Il élé mOlll"é en quelques endroits dans pies: « Avez,-vous quelque chose à manger ici? Ils lui donnè­ le Traité DU CIEL ET DE L'ENFER,' el sera monlré plus lard I.ent un morceau de poisson rôti, et d'un rayon de miel; et, en dans les Traités SUI' LA SAGESSE ANGÉLIQUE. Toutefois, Dieu ayant pris, il mangea devant eux. ,,- Luc, xxrv. H,42, dès le commencement éLait Homme dans les premiers, el non 43. _ Comme son corps n'élail pas alors matériel, mais éta.it dans les derniers; mais après qu'il eut pris l'Humain dans substanliel Divin, c'est pour cela qu'il vint vers ses disciples, le monde, il a élé aussi fail Homme dans les derniers: c'est les portes étant (ermées, - Jean, XX. 19, 26; - et qu'après la conséquence de cc qui a été confirmé ci-dessus, il savoir, avoir été vu, il devint invisible, - Luc, XXIV. 31. - Tel que le Seigneur a uni son l'Iumain à son Divin, cL a ainsi rail était donc le Seigneur quand il s'éleva el s'assit à la droile Divin son Humain. Dtl là vieul que l(~ Seigneur se dit Commen­ <'le Dieu; car il e~t dil clans Luc: « Il arriva que pe?7,dant que cement et Fin, le Premiel' et le Dernier, l'Alpha el l'Omé2"il, comme on le voit dans l'Apocalypse: « Je suis l'A.lpha el 1'0­ -'1
  • 36. 62 DOCTRINE DE LA NOUVELLE lÉRUSALBM: _ N° 36 N° 37 SUR LE SEIGNEUR. 63 méga, Commencement et Fin, dit le Seigneur, Qui Est, et Qui de la Parole: tous les Anges du Ciel sont dans ce sens; c'est Était, et Qui Vient, Qui (est) Tout-Puissanl. J - I. 8. 11. ­ pourquoi, quand la Parole est lue par l'homme, ils ne com­ Lorsque Jean vit le Filsde l'Homme dam le milieu de sept chan­ prennent pas autre chose; en effet, il y a continuellement deliers, il tomba à ses pieds comme mort; mais le Fils de cbez l'homme des Esprits et des Ange~; et, parce qu'ils sont l'homme «imposa sa main dl'oite sur Lui,en disant: JlIoi,.ie suis spirituels, ils comprennent spirituellement toutes les choses le Premier et Le Dernier. " 1. ·13, n, II. 8. XXI. 6. - ft Voici que l'homme comprend naturellement. Que toute l'Écriture je viens bientôt, pour rendre à chacun seton que son œuvre Sainte traite du Seigneur, cela ne peut être vu qu'obscuré­ sem; Moi,.ie suis L'ALpha et fOméglt, Commencement et Fin, ment et comme à travers un treillis, d'après les passages de le Premier et Le Dernier. " - XXII. 12, ~3. - Et dans Ésaïe: la Parole rapportés dans le Premier Article, Nus ~ à 6, et "Ainsi a dit Jéhovah, le Roi d'ls1'Ilël et son Rédempteur, Jého­ d'après ceux qui maintenant vont être rapportés au sujet du vah Sébaoth: fIlai, ie suis le Premier et le Dernier. " ­ Seigneur, en ce qu'il est tant de fois appelé Seigneur et Dieu, XLIV, 6, XLVIII. ~2. d'où il peut commencer à êlre évident que c'est Lui-Même qui a parlé par les Prophètes, dans lesquels il est dit partout: JÉHOVAH APARLÉ, JÉHOVAH ADIT, et PAROLE DE JÉHOVAH. Que le SeigneU1' ait été avant son Avénement dnns le Monde, on @ le voit pal' ces passages: « Jean-Baptiste dit en parlant du Seigneur: C'est Lui qui, après moi venant, avant moi a été, duquel, moi, je ne suis pas digne de dénouer la courroie de l<... LE SEIGNEUR EST LE DIEU MÊME PAR QUI EXISTE LA PAROLE ET sa chaussure. C'esl lui de qui, moi, j'ai dit: Après moi vient DE QUI ELLE TRAITE. un homme, qui avant moi a été, parce que alllérieur à moi il était." - Jean, I.2ï,30. - Dans l'Apocalypse:" Les vingt­ quatre Anciens tombèrent devant le trône sur lequel était le 37. Dans le Premier Artic:e, il a été entrepris de démontrer Seigneur, disant: Nous Te rendons grâces, Seigneur Tout­ :rue toute l'Écriture Sainte traite du SeigneUl', et que le Sei­ Puissant, Qui Es, et Qui Üais, et Qui Viens. " - Xr. 16, ~7, gneur est la Parole; cela va en outre êlre démontré ici d'après - Et dans Michée: " Toi, Bethléhem d'Éphratha, c'est peu les passages de la Parole dans lesquels le Seigneur est appelé que tu sois entre les nlÎlliers de Jehudah, de toi Me sortira Jéhovah, Dieu d'Israël et de Jacob, Saint d'Israêl, Seigneur Celui qui doit être Dominateur en Israël, et dont les issues et Dieu, et aussi Roi, Oint de Jéhovah, David. Je dois dire, (sont) d'ancienneté, des jours d'éternité.» -V.L-On voit en avant tout, qu'il m'a été donné de parcourir lous les PI'ophètcs outre P,lf les paroles du Seigneur, dans les Évangélistes,qu'i1 et les Psaumes de David, d'cn examiner chaque Verset, et de a été avant Abraham; qu'il a ell la gloire chez le Père avant voir de quoi ily esttl'aité ; et gue j'ai vu qu'il n'y est pa;; ques­ la fondation du monde; qu'il était issu du Père; qu'au com­ lion d'autres choses que de 1'8glise instaurée et à instaurer mencement la Parole était chez Dieu, et que Dieu elle était par le Seigneur, de l'Avénement du Seigneul', de ses combats la Parole; et que la Parole Chail' a été faite. Que le Seigneur de sa Glorification, de la Rédemption et de la Salvation, du soit appelé Jébovah, Dieu d'[sraël et de Jacob, Saint d'Israël, Ciel qui vient de Lui, et en même temps de ce qui est opposé: Dieu et Seigneur, puis aussi, Roi, Oint de Jéhovah, David, comme toutes ces choses sont les œuvres du Seigneur, il fut Oll peut le yoir par les passages suivants. évident pour moi que toute l'Écriture Sainle traite du Sei­ 38. I. Le Seigneur est appelé Uhovnh: on le voit par ces gneur, et qu'en conséquence le Seigneur est la Parole. Mais passages: « Ainsi a dit JÉnOVAII Lon Créateur, ô Jacob! eL ton cela ne peut êl.I'e vu que par ceux. qui sont par le Seigneur Formateur, ô Israël! car lE T'AI llACHETÉ. Moi, JÉHOVAH ton dans l'illustration, et qui aussi connaissent le sens spirituel Dieu, le suint d'Israël, ton SAUVEUR. " - Ésaïe, XLIII. ~,3.
  • 37. 64 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° ·38 N° 38 SUR LE SEIGNEUR. 65 - « Moi, JÉHOVAH, votre Saint; le Créateur d'Israël, votre Saint, et son FORMATEUR. li - Ésaïe, XLIII. ·15. XLV. tL _ rejelon croîtra de ses racines; sur Lui reposera l'ESPRIT DE « Afin que ~ache loute chair 'lue !loi (je suis) U:HOVAH, Ion JÉHOVAH. » - Ésaïe, XI. l, 2. - (( On dira en ce jour-là: SAUVEUR et ton RÉDEMPTEUR, le Puissanl de Jacob. li _ J~s. Voici nolre Dieu, Celui-ci, que nous avons attendu, pour XLIX. 16. - « Afin que tu saches que Moi (ie suis) JÉHOV,J[ qu'il nous délivre; Celui-ci, JÉHOVAH, que nous avons al­ Ion SAUVEUR el ton RÉDEMPTEUR, le Puissant de Jacob. " _ len~u ; bondissons et soyons dans l'allégresse en son SALUT » f:saïe, LX. 16. - « JÉHOVUI, ton FOR~[ATEUR dès l'utérus. " - Es. XXV. 9. - Cl Une voix (il y a) de qui crie dans le Ésaïe, XLIX. 5. - « 0 JÉHOVAH! mon Rocher et mon RÉDEM­ désel'l: Préparez un chemin il. JÉHOVAH; aplanissez dans la PTEUR. U - Ps. XIX. ·15. - « Ainsi a dit JÉHOVAH, Lon Fac­ solilude un sentier à notre Dieu. Car sera révélée la teur et ton FOl~JATEUR dès l'utérus. Ainsi a dit JÉHOVAH, le GLOIRE DE JÉHOVAH; et ils la verront, toute chair en­ Roi d'Israël et son RJ!OEMPTEUR, JÉHOVAH SÉBAOTH. ,,- ESllï~, semble. Voici, le SEIGNEUR JÉHOVlH en fort vienl, el son XLIV. 2, 6. - , Quanl à notre RÉDEMPTEUR, JÉHOV,H SIl­ bras dominera pour Lui. • - Ésaïe, XL. 3, 5, W. - (( Moi, BAOTH (est) SON NOM, le Saint d'Israël. " - És. XLVII. 1,. _ JÉHOVAH, je te donnerai pour alliance du peuple, pour lu­ « Avec une miséricorde d'éternilé, j'aurai compassion de toi, mière des nalions. Moi, JÉHOV,Il, c'est là mon Nom, el MA a dit Lon RÉDEMPTIW". HnovAH. " - .Ésaïe, LlV. 8. - « Leur GLOIRE , un AUTRE JE NE DONNERAI POINT. " - Êsaïe, XLI!. RÉDEMPTEUR, forl, JÉHOVAH SÉBAOTH (est) sa.... NOM. " _ 6,7,' 8. - " Voici les jours où je susciterai à David.un germe Jérém. L. 31,. - « JÉHOVAH Dieu, mon Rocher, ma forle­ jusle, l0quel régnera Roi, el prospéreraetf'era jugemenlel jus­ l'esse, la corne de mon salu~, mon SAUVEUR. " - Il Sam. tice en la terre; el c'est ici son Nom, par lequel on l'appel­ XXII. 2, 3. - (( Ainsi a dit JÉHOVAH, votre RÉDEMPTEUR, le lera: JF:HOVAII NOTRE .JUSTICE. » - Jér. XXIII. 5, 6. XXXIII. Saint d'Israël. " - I~s. XLIIL ·14. XLVIII. 17. - (( Ainsi a 15, 16. - « Toi, Bethléhem d'Éphratah, de loi Me sortira dit JÉHOVAH, le RÉDE~IP'l1E(JR d'Israël, son Saiht: Les Rois (te) eelui qui doil êtr'e Dominateut' en Israël; il se maintiendra, verront. li - Ésaïe. XLDi. 7. - " Moi, (je suis) JÉHOVAH, el el il fera paître dans la FonCE DE J ÉHOV.m." - Michée, V, excepté Moi, poinl de SAUVEUR És. XLHL oH. - « N'est-ce 'i, 3. - « Un enf'ani nous esl né, un Fils nous a été donné; pas Moi, JÉHOVAH? el il n'y a poinl d'autre Dieu que Moi, de sur son 6paule sera la principauté; et l'on appellera son ;'oiom SAUVEUR poinl il n'y a que Moi. Regardez vers Moi, pour qne Dieu, Héros, P~:RE l)'ÉTERNtTL .... sur le trône de David pour vous soyez SAUVÉS (vous), toutes le3 extrémités de la lerre." l'afl'ermir en jugement el en justice dès mainlenant el à éter­ É~. - XLV. 2~, 22. - li Moi, (je suis) Jéhovah Lon Dieu, nité... - I~saïe. IX. 5, 6. - « JÉHOVAH sortira el comballra et de SAUVEUR il n'est poinl d'autre que Moi. " - Hosée, contre ces nalions, el ses pieds se tiendronl sur la monta~ne XIll. 4. - "Tu m'avais RACHET~;, Ô JéHOVAH! Dieu de vé­ des Oliviers (qni est) en face de Jérusalem. » .!- Zach. XIV. rilé. » - Ps. XXXI. 6. - (( Qu'Israël espère en JÉHOVAIJ parce 3,4. - « Élevez, porte~, vos têtes; exhaussez- Vous, en­ qu'avec Jéhovah (est) la Miséricorde; avec Lui abondance de trées du monde, afin qu'il entre, le Roi de gloire. Qui (est) RÉDEMPTION; Lui, RACHÈTERA Israël de toutes [ses iniqui­ ce Roi de gloire? J ÉFJOVAII le Fort el le Héros, J ÉHOVAII le tés. » - Ps. CXXX.7, S. - " JÉnovAH Sébaoth (est) son nom, Héros de guerre. " - Ps. XXIV. 7 il. W. - « En ce jour-là, el ton RÉDEMPTEUR, le Saint d'Israël, Dien de loule la terre JÉHOVAH SÉBAOTH sera pour couronne de parure el pour tiare sem appelé... - I~saïe, UV. 5. - Dans ces passages, Jého­ d'honneur aux l'estes de son peuple. ,,- 8s. XXVIrI. 5. ­ vah ·esl. appelé Rédempteur et Sauveur, el comme le Sei­ " Moi, je vous envoie Élie le Prophèle, avant que vienne le gneur' Seul est Rédempteur et Sauveur, c'est Lui qui esl en­ grand .JOUR DE JtHOVAH. » - Malach. III. 2::l; el en outre renrlu pal' Jéhovilh Que le Seigneur' soit Jéhovah, c'est-à­ aillellJ's, où il esl dit: « LejouR OF. JÉHOVAH grand et proche•• dire, que Jéhovah saille Seigneur, on le voit aussi par ces Comme dans Ézéchiel, - XXX. 3. JOël, 11. H. Amos, V. ,18, passages: (( Il sortira un rameau du tronc d'Ischaï, el un :!O. Séphan. I. 7, H, ~5, 11l. 39. II. Le SeigneuI' est appelé Dieu d'Israel et Dieu de Ja­ r
  • 38. r~""-i--------~-~. l 66 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 38 N° 3.9 SUR LE SEIGNEUR. 67 cob: on le voit par ces passages: Moïse prit le sang, et le 35; - et dans beaucoup d'autres endroits, où il est seulement répandil sur le peuple; et H dit: Voici le sang de l'alliance appelé Dieu d'Israël, comme daos Ésaïe. - XVII. 6. XXI. 10, qu'a traitée Jéhovah avec vous. Et ils virent le DIEU D'IsRAëL, 17. XXIV. IS. XXIX. 23. Jér~mie, VII. 3. IX. 14. XI. 3. XIlI. et sous ses pieds comme un ouvrage de pierre de saphir, el 12. XVI. 9. XIX. 3, 15. XXIII.~. XXIV. 5. XXV. Iii, '1.7. comme la subslance du Ciel. » - Exod. XXIV. 8, 9, ~O. ­ XXIX. 4, 8, H, '1.5. XXX. 2. XXXI. 23. XXXIl. 14, 15,36, .. Les foules étaient en admiration, en voyant que des muets XXXlli. t. XXXIV.2, 13. XXXV. 13,17,18,19. XXXVII. parlaient, que des boiteux marchaient, et que des aveugles 7. XXXVlII. 17. XXXIX. 16. XLII. 9, 15 18. XLlII. 10. voyaient; et elles glorifiaient le DIEU n'IsRAEL. » - MaLLh. XLIV. 2, 7, 11,' 25. XLVIlI. t. L. 18. LI. 33. Ézéch. XV. 3i. - « Béni (soit) le SEIGNEUR, le DIEU D'ISRAEL, de 1 VIII. 4. IX. 3. X. 19,20. XI. 22. XLlll. 2. XLIV. 2. Sé­ ce qu'il a visilé et. racheté son peu plo rsr~ël, et de ce qu'il a phan. II. 9. Ps. XLI. !4. LIX. 6. LXVIII. 9. suscité une corne de salut pour nons dans la maison de David.» 40. Ill. Le SeigneU1' est appelé Saint d'Israël: on le voiL par ~ Luc, I. 68, 69. - « Je te donnerai les tl'ésors des ténèbres ces passages: « L'Ange dit à Marie: Ce qui naîtra de toi, et les richesses secrètes des lieux cachés, afin que tu con­ Saint, sera appelé Fils de Dieu, » - Luc, I. 35. - « Voyanl naisses que Moi (je suis) Jého,ah, qui (T) ai appelé par ton j'étais en visions, et voici, un Veillant el SAINT qui du Ciel nom, le DIEU D'ISRAEL. » - Es. XLV. 3. - « La maison de descendait. li - Daniel, IV. 10, 20. - «Dieu viendra de Jacob, ceux qui jurent par le Nom de Jéhovah et du ·Dieu 'l'héman,el le SAINT, de la montagne de Paran. » - Habakuk, d'Israël; car d'après la ville de sainteté ils sont alipelés, et Ill. 3. - « Moi Jéhovah, votre SAINT; le Créateur d'Israël, sur le DIEu D'ISRAEL ils s'appuient dont le nom (est) Jéhovah volreSAINT, el son Formateur.» - Ésaïe, XLIlI. 15, XLV. 11. ­ Sébaolh•• - Ésaïe, XLVIlI. :.2. - « .Jacob verra ses en­ " Ainsi a dit Jéhovah le Rédempteur d'ISRAEL, son SAINT. »­ fants ; au milieu de lui ils sanctifieront mon Nom, et ils sanc­ Ésaïe,XLIX.7. - « Moi Jébovah Ion Dieu, le SAINT n'ISHAEL Ion tifieront le Saint de Jacob, et le DIEU D'IsRAEL ils crain­ Sauveur. " - És. XLIIl. 3. - Il Quant à noIre Rédempteur, dront. » - Ésaïe, XXIX. 23. - « Dans lâ postérité des jours, Jébovah Sébaoth lest) son Nom, le SAINT D'ISRAEL. » - Ésaïe des peuples nombreux iront et diront: Allez et monlons à la XLVII. 4. - (( Ainsi a dit Jébovah, voire Rédempteur, le montagne dé Jéhovah, à la maison du DIEU DE JACOU, qui SAINT D'ISRAEL. Ésaïe, XLIH. 1·i. XLVlII. 47. - "Jéhovah nous instruira de ses chemins, pour que nous allions dans Sébaoth (est) son Nom, et ton Rédempteur le SAINT D'ISRAEL. » ses senLiers. » - És. II. 3. Michéc, IV. 2. -"- « Afin que con­ - Ésaïe, LI 'V. 5..- « Ils ont tenté Dieu etle SAINT D'ISRAEL. » naisse Ioule chair que Moi (Je suis) Jéhovah Ion Sauveur, et - Ps. LXXVIlI. li. - « Ils ont abandonné Jéhovah, et ils ton Rédempteur, le FORT DE JACOU. » - Ésaïe XLIX. 26. ­ ont provoqué le SAINT I)'ISRAEL." Ésaïe, I. 4. - Il Ils ont « Moi Jéhovah ton Sauveur, et ton Rédempteur, le PUISSANT dit: Faites cesser de devanl nos faces le SAINT n'ISRAEL. C'est DE J·ACOB. » LX. 16. - « Par devant le Seigneut' tu es en tra­ pourquoi, ainsi a dit le SAINT n'ISRAEL. Il - Ésaïe, XXX. H, vaild'enfanlemenl,ôTerre! pardevantle Dieu DE JACOB.» ­ ·12. - « Ils disent: Qu'il bâte son œuvre, pour que nous Ps. CXIV. 7. - « David a juré à Jéhovah, il a fait vœu au voyions et que s'avance et vienne le dessein du SAINT n'ISIIAEL." FOR'!' DE JACOB: Si j'entre dans la tente de ma maison, jus­ - l'.saie, V. Hl. - « En ce jour-là, ils s'appuieront sur Jého­ qU'à cc que j'aie trouvé un lieu pour Jéhovah, des habitacles vah, le SAINT D'ISRAEL, dans la vériLé. » - Ésaïe, X. 20. ­ pout le PUISSANT DE JACOB; nous avons cnlpndu (parler) de « Pousse des acclamations, et éclale en jubilation, Fille de Lui en Éphl'atuh (Bethléhem).» Ps. cxxxn. 2, 3, 5, 6. _. Sion, parce que grand (est) au milieu de toi le SAINT D'ls RAEL.' « Béni (soit) le DIEU D'IsRAEL; de sa gloire sera remplie loute - Ésaïe, X.II. 6. - « Parole du Dieu d'Israël: En ce jour-là, III terre. " Ps. LXXII. 18, 19. - Et en outre ailleurs, où le l'homme regardera vers son Facteur, et ses yeux vers le SAINT Seigneur est appdé Dieu d'Israël, Rédempteur et Sauveur, D'ISRAEL se lourneront. " - I~saïe, XVII. 7. - «Les débon­ comme dans Luc, - I. 47. És. XLV.·15. LIV. 5. Ps. LXXVlII. naires auront en Jéhova; de la joie; elles indigents d'entre les ],'- _ II :
  • 39. N° 4{ SUR LB SEIGNEUR. 69 68 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 40 dans la (main) droile de Celui qui était assis sur le Trône, un hommes dans LE SAINT D'IsRAEL s'égaieront.» Ésaïe, XXIX. Livre écril en dedans el par derrière, scellé de sept sceaux; 11. XLI. 16. - « Les nalions vers toi accourronl, à cause el personne ne pouvail l'ouvriI'. Alors un des anciens dit: de J6hovah ton Dieu, et à cause du SAINT D'IsRAEL. » - f:s. Voici, il a vaincu, le Lion qui esl de la Tribu de Jehu~ab, LV. 5. - « A Moi les îles se conlleront, pour ramener tes la racine de David pOUl' ouvrir le Livre et en l'ompre les HIs de loin au nom de JéhovahSébaoth etauSAINT D'IsRAEL.» sepl sceaux. Et je vis, au milieu du Trône, un Agneau qui - És. LX. 9. - « Leur terre est pleine de délil conlre le gisail; et il vinl el prit le Livre; et les vingt-qualre se pros­ SAINT D'IsRAEL. » - Jérém. LI, 5. - El ell plusieurs en­ ternèrent et adorèrent Celui qui vit au:r siècles des siècles, » droits ailleurs. Par le Saint d'lsmël il esl enl,endu le Sei­ Apoc. V. ·1,3,5,6,7,14. gneur quant au Divin Humain; car l'Ange Gabriel a dit à n. V. Le Seigneur est appelé Roi et Oint: c'esl parce qu'il Marie: « Ce qui naîtra de toi, SAINT, sera appelé Fils de Dieu.» était le Messie ou le Christ, et que Messie ou Christ signi­ - Luc, 1. 35. - Que Jéhovah ct le Saint d'Israêl soient un, fie Roi et Oinl; de là vienl que le Seigneur est au'>si en­ quoique nommés distinctement, on peut aussi le voir par les Il)Odu par Roi dans la Parole: pareillement pa.r Dnvid, qui passa~es ici rapporlés, dans lesquels il esl dit que Jéhovah étai~ Roi sur Jehudah el sur Israël. Que le Seigneur soit esl ce Saint J'Israël. appelé Roi el Oinl de Jéhovah, cela est évidenl par plusieurs 41. IV. Le Seigneur est appelé Seigneur et Dieu: on le voit passages dans la Parole; c'est pourquoi, il est dit dans par un si gl'and nombre de passages, qu'il Îaudmil remplir t'Apocalypse; « L'Agneau les vaincra, parce que SEIGNEUR des pages pour les rapporter tous i il surtira d'en rapporler DES SEIGNEURS il est, el ROI DES ROIS" - XVII. H. - Et quelques-uns; dans Jean: « Quand Thomas,d'aprèsl'ol'dredu dans un aulre passage: « Celui qui élail monlé sur le Che­ Seigneur, eut vu ses mains el louché son côté, il dil: MON val blanc avail sur son vêtemenl (ce) nom écrit: ROI DES UOIS SEl&NEUR ET MON DIEU! » - XX. 'l7, 28. - Dans David: ET Sr,;IGNEUR DES SEIGNEURS. » - XIX. ~6. - En raison de Ils se sonl ressouvenus que DIEU est leur Rocher, el le DIEU ce que le Seigneur est appelé Roi, le Ciel el l'Église sont TRt:s, HAUT ieur RÉDEMPTEUr.. » - Ps. LXX VIlI. 35. - El appelés son ROYAUME, el son Avénement dans le Monde est dans Ésaïe: « Jéhovah Sébaoth (est) son nom; el ton RÉDEM­ appelé ÉVANGILE (ou BONNE NOUVELLE) DU ROYAUME. Qlle le PTEUR, le Saint d'Israël, DIEU DE TOliTE LA TERRE SERA AP­ Ciel et ['';:glise soient (lppelës son Hoyaume, on le voiL dans PELÉ.» - LIV. 5.- Cela aussi est évident, en ce qu'on l'ado­ fl'Iallbieu, - XII. 28. XVI. 28. Marc, I. t4, t 5. IX. 1. XV. U. rait et qu'on tomb<tÏl sur ses faces devant Lui, - MalLh. IX. Luc, I. 33. IV. 43. VIII. 1, 10. IX. 2,11, 60.X.11. XVI. Ill. XIV. 33. XV. 25. XXVIII. 9. Marc, I. 40, V. 22. VII. W. XIX, t l. XXI. 3l. XXII: 18. XXIII. 51. - El dans 25. X. t7. Luc, XVII. 15, 16, Jean, XI. 32. - El dans Da­ Daniel: « Dieu rera surgir un ROYAUME qui pour les siècles vid : « Nous aVOliS entendu (parle?') de Lui en Éphralah, nous ne sera point renversé; il brisera et consumera Lous les au­ entrerons en ses Habitacles, et nous nous prosternerons deva.nt tres Royaumes; mais lui subsislera pour les siècles. » II. le marchepied de ses pieds. « - Ps. CXXXII. 6, 7. - Pareil­ 44, - Dans le Même: « Voyant je fus en vision de nuit, et lemenl dans le Ciel, comme on le voil dans l'Apocalypse: voici, avec les nuées des cieux comme un Fils de l'homme « Je devins en espril, el voici, un T"âne élaiL placé dans le Ciel; qui venait, et à lui ful donné domination et gloire el ROYAUME; el sur le Trône Quelqu'un assis, el Celui qui étail assis était et tous les peuples, nalions el langues Le serviront. Sa Do­ semblable d'aspecl à une pierre de Jaspe el de Sardoine; et MINATION, Domination du siècle, et son ROYAUME, Royaume un arc-en-ciel aulour du Trône, semblable d'aspect. à une qui ne périra point. » - VII. ~3, 14, 27. - Que l'Avénemmt Émeraude. El les vingt-quatre Anciens SE PROSTERNAIENT du Seigneur soit appelé J~1J(lngile (ou Bonne Nouvelle) du devant Celui qui étail assis sur le Trône et ils ndomient Celui Royaume, on le voil dans Mallhieu, - IV. 23. I:. 35. XXIV. qui vit aux siècles des siècles, et ils jetnient leurs couronnèS U. Il devant le Trône. » - IV. 2, 3, 10. - El ailleurs; « .Je vis II
  • 40. 70 DOCTRINE DE LA NOuvELLE JÉRUSALEM N° 43 ~ N° 44 sua LE SEIGNEUR. 7. 43. VI. Le Seigneur est appelt! David: on le voit par ces " miséricorde (seront) avec Lui, et en mon Nom sera élevQe passages: « En ce jour-là, ils serviront J'éhovah leur Dieu, et " sa come; et je poserai dans la mer sa main, et dans les David leur Roi, que je leur susciterai. " - Jérém. XXX. 9. » fleu"es sa droite. Lui M'appellera: Mon Père. To:, mon - Il En3uite les fils d'Israël se l'etoul'Oeront et chercheront Il Dieu, el le Rocher de mon salut; aussi Moi, Premier-né je Jéhovah leur Dieu eL David leur Roi, et avec crainte ils vien­ )l l'établirai, Souverain sur les l'ois de la terre. Mon alliance dront à Jéhovah eL à son bien, dans l'extrémité des jours. " " (sera) stable avec Lui: J'établirai à éternité sa semence; et - Hosée, Ill. 5. - « Je susciterai sur eux un seul Pasteur, " son Trône comme les jours des cieux. J'ai juré une fois qui les paîtra, mon serviLeur David; lui les paîtra, et lui sera " pal' ma sainteté, si à David je mens (jamebis); sa semence leur Pasteur; et moi, Jéhovah, je leur serai pour Dieu, et " à éternité sera, et son Trône comme le Soleil devant ,Moi ; mon serviteur David, Princ;~ au milieu d'eux. ,,- Ézéch. " comme la LU'ne affermi il sera à éternité, el Témoin dans XXXIV. 23, 24. - « Ils seront mon peuple, et je serai leur " les nuées fidèle, " - 4, 5, 6, 20, 2'1, 22, 25, 26,27,28,29, Dieu; mon serviteur David (sera) Roi sur eux, afiD qu'il y 30,36) 37, 38. - Pareillemenl dans d'autres Psaumes: ­ ait un seul Pasteur pour eux tous. Alors ils habiteront sur la par exemple, PS, XLV, 2à t8. CXXII. 4,5. CXXXIl. 8 à ·18. lerre, eux et leur fils, et les fils de leu l' fils, à étel'Oité; et David (sem) leur Prince à éternité; eL je Lraiterai avec eux une alliance de paix, et une alliance d'étel'Oité il y aura avec eux. " - Ézéch. XXXVII. 23 à 26. - « Je traiterai avec vous une alliance d'éternité, les miséricordes assurées de @ David; voici, pour Témoin aux peuples je l'ai donné, pour Prince et Législateur aux nations, " - Èsa'ie, LV. 3, 4. ­ 1 « En ce jour-là, je relèverai la tente de David, tombée, et je 'r" DIEU EST UN; ET LE SEIGNEUR EST CE' DIEU. réparerai ses ruptures; ses ruines je rétablirai, et je la bâti­ rai comme au jour d'éternité. " - Amos, IX, H. - « LlI maison de David (seI'a) comme Dieu, comme l'Ange de Jého­ 45. Par le grand nombre de passages de la Parole qui on vah devant eux." - Zach, XII. 8. - « En ce jour-là, il y été l'apportés dans l'ArLiele précédent, on peuL constater que aura une fontaine ouverLe à la maison de David. " - Zach. le Seigneul' est appelé Jéhovah, Dieu d'Israël et de Jacob, XIII. 1. Saint d'Isl'a~l, Seigneur eL Dieu; puis aussi, Roi, Oint et Da­ 44. Celui qui sait que le Seigneur est entendu par David, vid; d'après ces passages on peut voir, mais encore comme peut savoir pourquoi David, dans ses Psaumes, en parlant de à Lravers un treillis, que le Seigneur est le Dieu même par lui-même, a tant de fois écrit touchant le Seigneur, comme Qui existe lit Parole et de Qui elle traite, Ct,pendant il est dans le Psaume LXXXIX, où sont ces paroles: « J"ai traité connu dans toull'univers que Dieu est un, et il n'est pas un " alliance avec mon Élu; j'ai juré à David mon serviteur: homme, doué d'une saine raison, qui le nie; il reste donc à " A éternité j'affermirai ta semence, eL je bâtirai pOlir géné­ le confirmer d'après la Parole, et de plus à confirmer " ration et génération ton lrône; et les Cieux confesseront que le Seigneur est ce Dieu. - I. Que Dieu soit tm, " tes merveilles, et aussi La vérité, dans l'assemblée des saints, 1) cela est Ilonfirmé par ces passages de la Parole: « .Jésus }) Alors tu as parlé en vision à ton Saint, et tu as dit: J'ai dit: Le premier de tous les préceptes est: Écoule, Israël: I.E }) placé (mon) sellours sur le Puissant; j'ai exalté celui que SEIGNEUR NOTIU! DIEU EST UN SEUL SEIGNEUR; c'est pourquoi, }) j'ai élu d'entre le peuple. J'ai trouvé David mon serviteur; lu aimeras le Seigneu l' ton Dieu de tout ton cœur et de toute " de l'huile de ma sainleté je L'ai oint. Avec Lui ma main ton âme. " - Marc, XII. 29,30. - • Écoute, Israël: JÉROVtH » sera ferme, mon bras aussi le fortiliera. Ma vérité et ma NOTRE DIEU, (est) SEUL JÉHOVAH; lu aimer'as donc: Jéhovah ! ~ ~
  • 41. N° 46 SUR LE SEIGNEUR. 73 72 DOCTRINE DI! LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 45 ton Dieu de tout Ion cœur et de Ioule Ion àme.» - Deutél'. VI. 4, 5. - u Quelqu'un, s'approchant de Jésus, dit: Bon Maître, quel bien ferai-je pour aVoir la vie élernelle'! Jésus lui dit: Pourquoi m'appelles-tu Bon? NUL N'EST BON QUE LE @ SEUL DIEU. » Mallh. XIX. 46, ·17. - « Afin que saohcnt tous les Royaumes dc la terre que Toi (tu es) JéHOVAH, TOI SEUL.» - Ésaïe, XXXVII. 20. - « MOI Jf:HovAH, ET P01NT d'AUTRE; L'ESPRIT SAINT EST LE DIVIN pnoc~DANT IlU SEIGNEUR, ET CE EXCEPTf: 1101, POINT DE DIEU. Afin qu'on connaisse depuis le DIVIN EST LE SEIGNEUR LUl-MtME. lever du soleil, et depuis le couchanl, que POIN1.' DE DIEU EX­ CEPTÉ MOI; MOI Jf:HovAH, ET POINT D'AUTlIE. » - f:s. XLV. 5,6. - « Jéhovah Sébaoth, Dieu d'Israël, qui habiles sllr les Chérubins, c'est TOI QUI ES DIEU, TOI SEUL, SUl' tous les ro­ 46. Jésus dil, dans Matthieu: « Il M'a éte donné tout pou­ yaumes de la terre. » - Ésaïe, XXXVII 46. - « Est-il un voir dans le Ciel el sur Terrt1; allez donc, (aites disciples tou­ Dieu excepté Moi? Et un Rocher? Je n'en connais point.» tes les natioll.s, les baptisant aIt Nom du Père et du Fils et du - Ésaïe, XLIV. 8. - « Qui (est) Dieu excepté Jéhovah? et Saint Esprit, leur enseignant à observer tOlites les choses que qui (est) un Rocher, sinon notre Dieu? » - Ps. XVIII. 32 je vous ai commandées. Et voici, Moi, avec vous je suis tous - 11. Que le Seigneur soit ce(Dieu, cela est conOrmé par ces les jours, jusqu'il ln consommntion du siècle. li - XXVIII. 48, passages de la Parole; « Seulement en Toi (est) Dieu, et (il 49, 20. - Jusqu'ici il a été montré que le Divin qui est aJ!­ n'est) POINT D'AUTHE DIEU. Cel'tes, TOI, (tu es) Dieu caché, pelé Père, et le Divin qui est appelé Fils, sont un dans le le Dieu d'Israël; SAUVEUR. » Ësaïe, XLV. U, 15. - « N'est­ Seigneur; maintenant donc il sera monlré que l'Espl'it Saint ce pas Moi, Jéhovah? Et il n'y a POINT D'AUThE DIEU QUE est le même que le Seigneur. Si le Seigneur a dil à ses dis­ Mor, de Dieu jusle et SAUVEUR POINT IL N'Y A QUE Mol. Rc­ ciples de baptisel' au Nom du Père et du Fils el. du Saint gardez vers Moi, pour que vous SOYEZ SAUVf:S, (vous), toutes Esprit, c'est parce que le Trine ou la 'l'rinité esl dans le les eXlrémilés de la terre, parce quc iIoi (je suis) DIEU, et il Seigneur, car en LUI il y 11 le Divin qui es!. appelé Père, le n'en est POINT D'AUTRE.» Ésaïe, XLV. 2,1 22. - ({ Moi, Divin Humain qui e,t appelé Fils, et le Divin Procédant qui Cie sui~) Jéhovah, et EXCEPTé MOI, POINT ilE SAUVEUR. » ­ est appelé Esprit Saint. Le Divin appelé Pèl'c el le Divin ap­ Ésaïe, XLIII. 14. - « Moi, (je suis) Jéhovah Ion Dieu, el de pelé Fils, c'est le Divin ex Quo (de Qui tout procède) : et le Dieu excepté Moi lu ne reconnaîtras point; et de SAUVEUIl Divin Procédant appelé Esprit Sainl, c'est Je Divin pel' Quod IL N'EST POINT D',UTRE QUE Mol. » Hos. XIII. 4. - « Ainsi (par Qui lout se fail). Ce sujet exigeant un cxamen plus ap­ a dit Jéhovah, le Roi d'Israël, et son RtIlEllPTEUR, Jéhovah profondi, c'est dans les 'l'l'ailés sur la DI VINE PROVIIlENCE, la Sébaoth: Moi, le Premier et le Dernier'; et EXCEPTf: MOI, TOUTE-PUISSANCE, la TOUTE-PRÉSENCE et la TOUTE-SCIENCE, POINT ilE DIEu.» És. XLIV. 6. - "Jéhovah Sébaoth (est) qu'il sera monlré qu'il n'y a d'aUlre Divin Procédant du Sei­ son Nom; et Ion Rf:oEMPTEun, le Suint d'Israël, Dieu de ~neur que le Divin qui est Lui-Même. Que le Trine soit dans toute IR terre sera appelé. " -- - És. LIV. 5. - «En ce le Seigneur, c'est ce qui peut être illustré par une comparai­ jour-là, J éhovalHera Roi sur toute la terre; en ce jour-là, son avec l'Ange: L'Ange a une àme et un corps, ct aussi un Jéhovah sera Seul, et son Nom Seul. " - Zach. XIV. 9. ­ procédant; ce qui procèdli1 de lui est lui-même hors de lui: Puisque le Seigneur Seul est le Sauveur et le Rédemptelll'; il nl'a été donné dc savoir bien des choses SUI' ce Procédant, et puisqu'il est dit que Jéhovah est ce Sauveur et ce Ré­ mais ce n'est p:J.s ici le lieu de les rapporter. Tout homme dempteur, et qu'il n'yen a point d'autre que Lui, il s'ell­ qui porte ses regards vers Dieu est d'abord, après la mort, suit que le Dieu Unique n'est autre quc le SeigneUl'. 5
  • 42. 74 DOCTRINE DE LA NOUVELLE lÉRUSALEM N° 46 N° 47 SUR LE SEIGNEUR. 75 inslruil par les Anges que l'Espril Saint n'est autre que le Seigneur, el que Sortir et Procéder n'est pas autrc chose peut le voir d'après le langage ordinait'e: Quant un homme qu'illustrer el enseigner par une Présence qui est selon la meurt, on di qu'il rend l'esprit; c'est pourquoi, par l'espril, réception du Seigneur; il résulte de là qu'après la mort la dans ce sens, il est entendu la Vic de la· respiralion; et plupart se dépouillent de l'idée qu'ils avaient conçue dans le même le mol Espl'it lire sa dérivai ion de Respiration; c'est monde sur l'Esprit Saint, et reçoivent l'idée que c'est la pré­ de là que, dans la Langue Hébraïque, il y a un seul mol sence du Seigneur chez l'homme au moyen des Anges et des pour esprit et vent. Chez l'homme il y a deux sources de vie; Esprits, pl'ésence par laquelle et selon laquelle l'bomme est l'une est le mouvement du cœur, el l'autre la reslliration du illustré et instruit. Outre cela, il est d'usage, dans la Parole, poumon; c'es,t la vie d'après la respimtion du pôumon qui de nommer deux Divins, el fJuelquel'ois trois, lesquels ce­ est proprement entendue par esprit, el. aussi par âme; que pendant sont un; par exemple: Jéhovah et Dieu, Jéhovah et cette vie fasse un avec la pensée de l'homme d'après l'enten. le Saint d'Israël, Jéhovah cl le Puissant de Jacob, et aussi dement, mais que la vie t1'après le mouvement du cœur fasse Dieu et l'Agneau; et comme ces Divins sont un, il est dit un avec l'amour de la volonté de l'homme. on le verra en sou aussi dans d'autres passages: Jéhovah seul eEl Dieu: Jého­ lieu. Que la Vie de l'homme soit entendue dans la Parole vah seul esl Saint, et Lui est le Saint d'Israël; et il n'yen a par l'espril, on le voil par ces passages: « Retires-tu leur es­ point d'autre que Lui; puis aussi, il est dit l'Agneau au lieu prit, ils expirent, et en leur poussière ils retournent. " _ de Dieu, et Dieu au lieu dc l'Agneau; l'un de ces DIodes est Ps. CIV .. 29. ~ « Il s'est souvenu que chair. eux, (ils employé dans l'A pocalypse, el l'autre dans les Prophètes, Que étaient), un esprit qui s'en' allait et ne l'evenait point. " _ ce soit le Seigneur Seul qui cst enlelldu par le Père, le Fils Ps. LXXVIII. 39. - « Lorsque sera sorli son esprit, il s'en et le Saint Esprit, - lUallh. XXVlIJ. 19, - cela est évident retournera en sa terre." - Ps. CXLVI. 1,.. - « Hizkias se' d'après ce qùi précède et ce qui suit ce passage; dans le Ver­ lamenlait de ce que la vie de son espl'it s'en allait. » Esaïe, set précédent, le Seigneur dit : Il jlI'a été donné tout pouvoir XXXVIII. 16. - f( L'esprit de Jacob fUI ravivé. 1) - Genèse, dans le Ciel et sur Terre: et dans le Verset suivant, le Sei­ XLV. 27. --. « Mensonge, son image rie fonle, el point d'es­ gneur dit: Voici, Moi, avec vous je suis tous les jours, jusqu'à prit en elle. " - Jérém. LI. 47. - " Ainsi a dit le Seigneur la consommation du siècle. Ainsi, c'est de Lui Seul qu'il Jéhovih à ces os desséchés: Moi, je ramène ESPRlT en vous parle: aussi a-l-il dit cela pour qu'on sût qu'en Lui il y a la pour que vous viviez, des quatre vents, viens, esprit, et souffle Trinité. en ces tués, et qu'ils vivent. J~l vint en eux J'espl'U, et ils Afin qu'on sache que ['Esprit Saint n'est pas un autre Di revécurent. " - Ezéchiel, XXXVII. 5, G, 9, 10. - « Jésus vin que le Seigneur Lui-Même, il va être montré ce qui est ayant pris la main de la fille de Jaïrus, son espl'it rcvint. ét 'entendu dans la Parole par Esprit. Par Esprit il est. entendu: elle se leva à l'inslant. " - Luc, VIII. 5-1, 55. 1. La vie de l'homme dans le commun. II. Comme la Vie Ile , 48. TI. Comme la Vie de l'homme est variée .selon ses états, l'homme est variée selon ses élals, en conséquence par Es­ en conséquence par Esprit il est entendu l'affection variée de la prit il est entendu l'afl'ection viJriée de la Vie chez l'homme. Vie chez l'homme; par nxemple: 0/ ° LA VIE DE SAGESSE: III. Puis aussi, la Vie du régénéré, laquelle est appelée Vie « Bessaléel fut rempli d'esprit de sagesse, d'intelligence et de spirituelle. IV. Mais quand l'Esprit se dil du Seigncur, il est science. ,,- Exode, xxxr. :~. - " Toi, tu parleras à tous les entendu sa Vie Divine, ainsi le Scigneur Lui-Même. V. Spé­ sages de cœur que j'ai l'emplis d'esprit de sagesse. " - Exode, cialement la Vie de sa Sagesse, qui est appelée Divine Vérité. XXVIII. 3. - « Josué fut rcmpli d'esprit de sagesse. ,,_ VI. [1 sera monlré aussi que Jéhovah Lui-Même, c'est-à-dire Deulér. XXXIV. 9. - « Nébuchadne.ssar avait reconnu, au 'le Seigneur, a prononcé la Parole par les Prophètes. sujet de Dfllliel, qu'un esprit excellent de science, d'intelli­ n. 1. Par Espri~ il est entend,u la Vie de l'homme: on gence et de sagesse, élait en lui. » - Daniel, IV. 5. - « Ceux dont l'esprit était égaré eonnailront l'intelligence. » - Ésaïe,
  • 43. T~ 76' DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 48 (N° 48 SUR LE SEIGNBUR. 77 XXIX. 24. - 20 L'EXCITATION DE LA VIE: « Jéhovah a excité t'esprit des rois de Médie. » - Jérém. LI. H. - Jéhovah NALE: « L'esprit immonde je ferai disparaître de la terre. " excita l'esprit de'Zorobabel, et l'esprit de tout le reste du - Zach. XIII. 2. - « Quand un esprit immonde est sorti de peuple. » - Hagg. 1. U. - « Je vais mettl'e dans le roi d'As­ l'homme, il parcourt des lieux arides; et ensuite il prend chur un esprit tet, qu'il entende une nouvelle, et qu'il re­ avec lui sept esprits plus méchants que lui; el, étant entrés, tourne dans sa tl'rre. » - Ésaïe, XXXVII. 7. - « Jéhovah ils habitent là. » - Mallh. XII. 43, 44, 4;). - " Babylone avait appesanti l'esprit de Sichon roi de Resbon. » - Deutér. est devenue prison de tout esprit immonde. » -- Apoc. II. 30. - « Ce qui s'élève dans votre esprit n'arrivera jamais. XVIII. 2. - 7° El, on outre, les ESPRITS INf'ERNAUX EUX­ - Ézéchiel, XX. 32. - 30 LA LIBERTÉ DE LA VIE: "Les MÊilES par lesquels les hommes onl été tourmentés, - Mat­ quatre animaux que vil le Prophète Ézéchiel, et qui étaient thieu, VIII. 16, X. 1. xrr. ~3, H, 45. Marc, 1. 23 à'28. IX. des Chérubins, allaieut partout où l'espnt les portail à aller.» n à 29. Luc, 1V. 33, 36. VI. 47, t8. VII. 21. VIII. 2, 29. - Ézéch. T. 12,20. - 40 LA VIE DANS LA CRAINTE, DANS LA IX. 39, .42, 55. XI. 2.-1, 25, ~6. XIII. II. Apoc. xm. 15. XVI. DOULF.UIt ET DANS LA COLÈRE: « Afin que se fonde tout cœur, 13. H. et que soient relàchées toules mains, et que soiL affaissé tout 4.9. III. Par Esprit il est entendu la Vie du régénéré, la­ esprit. » - Ézéchiel, XXI. ~ 2. - « En moi (1 dé(ailli mon quelle est appelée Vie spirituelle: " Jésus dit: Si quelqu'un esprit, au milieu de moi a élé interdit mon CŒur.» - Ps. n'est engendré d'eau et d'Esprit, il Ile peut entrer dans le CXLlJ. 4. CXLIlI. 4. - « Consumé'a été mon esprit. » - Ps. Royaume de Dieu. " -- Jean, III. 5. - "Je vous donnerai CXLIII. 7. - « De douleur (lIt saisi mon esprit, quant ù ce un cœur nouveau et un Esprit nOl/,veau. ])[011. Esprit je mettrai qui me concerne, moi, Daniel.» - Dan. VII. 15. - ~ Agilé au milieu de vous, et je ferai que vous marchiez dans mes fut l'esprit Je Pharaon. » -- Genèse, XLI. 8. - « Nébuchad­ statuts. " - Ézéch. XXXVI, 26, 27. - « Je donnerai un nessar dit: Agité a été mon esprit. » - Daniel, Il. 3. - « Je cœur nouveau et un Esprit nouveau. » - Ézéch. XL ~9. » m'en allai trisle dans l'emportement de mon esprit. » - Ézé­ - « 0 Dieu! crée en moi un cœur pur, et un Esprit renne ch. III. 14. - 5° LA VIE DE DIVERSES AFFECTIONS MAUVAISES: renouvelle au milieu de moi. Rends-moi la joie de ton salut, « Que seulement dans son e~prit il n'y ait point de rose. » ­ et qu'un Esprit spontané me soutienne. » - l's. LI. 12, ~ 3, Ps. XXXII, 2. - « Jéhovah a mêlé au milieu d'elle un es­ H. - « Faites-vous un cœur nouveau ct un Espl'it nouveau; prit de perversites. » - Ésaïe, xrx. 14. - « Il a dit aux Pro­ pourquoi mourriez-vous, maison d'israël? » - Ézéch. XVIII. phètes insensés qui s'en vont après leur esprit. » - Ézéch. 31. - " Tu envoies ton Esprit, elles sont créées, et tu re­ XIII. 3. - « fou, le prophète; insensé, l'homme (gui a) l'es­ nouvelles les faces de la terre. » - Ps. CIV. 30. - " Une prit. Il - Rosée, IX. 7. - « Examinez-vous par votre esprit, heure vient, et elle est maintenant, que les vrais adorateurs et n'agissez point avec perfidie. » - Malach. II. 16. - « Un adoreront le Péril en Esprit el en vérité.» - Jean, IV. 23. esprit de scm·tations (les) a séduils. » - Hosée, IV. 1':'. ­ - " Jéhovah Dieu qui donne Ulle àme au peuple sur la terre « Un esprit de scortations au milieu d'eux. » - Rosée, V. 4. et un Esprit à ceUI qui y marchent. » - Ésaïe, LII. 5. _ - « Lorsqu'aura passé sur lui l'esprit de jalousie. ,,- Nomb. « Jéhovah forme J'Esprit de l'homme au milieu de lui. » _ V. H. - « Un homme qui el're çà et la par l'esprit, et qui Zach. XII. ~. - « De mon ~me je T'ai désiré dans la nuit; profère le mensonge. » - M:ichée, II. ·1 L - l( Une généra­ de mon Esprit au milieu de moi je T'ai attendu le matin. " tion dont l'esprit n'test) point constant avec Dieu.» - Ps. - Ésaïe" XXVI. 9. - « En ce jour-là, Jéhovah sera en Es­ LXXVIII. 8. - " Jéhovah a ,'épandu SLIr vous un esprit d'as­ prit de jugement à celui qui esl assis pour le jugement. » _ soupissement. » - Ésaïe, XXIX. ·10. - " Vous concevrez de Ésaïe, XXVUI. 6. - "De joie a tressailli mon ES7Jrit sur la balle, vous enfanterez.du chaume; quant à votre esprit, un Dieu mon Sauveur. » - Luc, I. 47. - " Ils ont faiL reposer feu vous dévorera. » - Es. XXXIII. ·11. - 60 LA VIE INFER­ mon esprit dans la terre du Septentrion. » - Zach. VI. 8. _ " En la main je remels mon Esprit, tu m'avais racheté. » _ ~
  • 44. 78 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 49 N° 50 SUR LE SEIGNEUR. 79 PS. XXXI. 6. - « Pas un ne fait (cela), même ceux qui sont lui; alors il viendra pour Sion, le Rédempteur. » - Esaïe, de reste, en qui (est) l'Esprit. » - Malach. II. t5. - « Après LIX,t 9, 20. - (l L'Esp"il du Seigneur Jéhovih (est) sur moi, Ip.s trois jours et demi, un Espr.it de vie (venant) de Dieu en­ Jéhovah m'a oint pour évangéliser aux pauvre;;.» - f:saie, tra dans les de ux témoins tués par la hête. » - Apoc. XI. H. LXI. L Luc. IV. 18. - « Jésus connaissant en son Esprit - « Moi, Jéhovah, le fonnateur des montagnes, et le créa­ qu'ils pensaient ainsi en eux-mêmes." - l1al'c, II. 8. ­ teur de l'Esprit. » - Amos, IV. 13. - « Dieu! Dieu des es­ « L'Esprit dt Jésus li'essaillit, et il dit.» - Luc, X. 21. ­ prits quant à toute chail'. » - Nomb. XVI. 22. XXVII. ~8.­ « Jésus fut ému en son Esprit. » - .Jean, XIII. 2'1. - « Jé­ « Je répandrai liur la maison de David, et sur l'habitant de sus soupirant en son Esprit. " - Marc. VIII. ·12. Jérusalem, l'Esprit d'en haut. » Zaeb. XII. ~O. - « Jusqu'à L'ESptit est pris pour Jéhovah Lui-Même Olt le Seigneut: ce qu'il ait répandu sur nous l'Esprit d'en haut. » Ésaïe, on le voit par ces passages: « Dieu est Esprit. » - Jean, IV. XXXII. ~ 5. - « Je répandrai des eaux sur l'altéré, et des 2~, - « Qui Il diri;;é l'Esprit. de Jéhovah, ou qui (II été) ruisseaux sur l'aride; je répandrai mon esp"it sur ta se­ l'homme de son conseil? " - Esaïe, XL. ~3. - (l L'Esprit de mence. ,,- Ésaïe, XLiV. 3. - Il Je répand.rai mon Esprit Jéhovah les a conduits par la main de Mo'(se. » - ~saïe, LXlll. sur toute chair; même sur les serviteurs et sur les servantes, 11,. - « Où imi-je loin de ton Espl'it? et ail fuirai-je? " ­ en ces jours-là, je répandrai mon Esprit. » - Joël, III. 1,2. Ps. CXXXIX. 7. - « J'éhovah dit: Non par force, mais par - Par répandre l'Esprit il est entendu régénérer; pareille­ mon Esprit il agira." - Zach. IV. 6. - « Eux ont irrité ment par donner un cœur nouveau et un Esprit nou­ l'Esprit de sa sainteté; de là il s'esl tourné contre eux en veau. ennemi. " - Ésaïe, LXIIl. ~ O. Ps. CVL 33. - « Mon Esptit Par esprit il est entendu ln Vie spirituelle pour ceux qui ne reprendra point l'homme ù perpétuité, parce que lui est sont dans l'humilùllion: « J'habile chez le contrit et l'humble chair. " - Gen. VI. 3. - « Je ne disputerai pas à éternité, espl'it, pour vivifier l'esprit des humties, et pour vivitier le car l'esprit de devant Moi accablerait. " - Ésa'(e, LVII. cœur des contrits. » - Ésaïe, LVII. ,15. - « Les sacrifices 16, - « Le blasphème conlre l'Esprit Saint ne sera point par~ de Dieu (sont) un esprit froissé i le cœur froissé el contrit, donné, mais celui qui a parlé contre 10 Fils de l'homme, il Dieu nc (le) méprise point. " - Ps. LI. 19. - « Il donnera lui sera pardonné." - iiulth. XII, 31, 32. Marc, If 1. 28, 29, une huile de joie au lieu du deuil, un manteau de louange au 30. Luc, XII. 10. - Le blasphème contre l'Esprit Saint, c'est lieu d'un esprit accablé. » - Ésaïe, LXI. 3. - « Une femme le blasphème contre le Divin du Seigneur; parler contre le abandonnée et affligée d'esprit. » - Ésaie, LIV. 6. - « Heu­ Fils de l'homme, c'est dil'e quelque chose de contraire à la reux les pauvres en esprit, parce qU'à eux est le Royaume des Parole, en interprélll.nt son sens Ilu,trement; en effet, le Fils Cieux. » - MaUh. V. 3. de l'homme, comme il a déjà été dil, es!. le Seigneur quant à 50. IV. Quand l'esprit se dit du Seigneur, il est entendu sa la Parole. Vie Divine, ainsi le Seigneur Lui-Même: on le voil par ces 54. V. Petr l'Esptit, quand it se dit du Seigneur, it est entendu passages: « Celui que le Père a envoyé prononce les paroles spécialement la Vie de sa S,1gesse, qu.i est appelée Divine de Dieu; non pas par mesure Dieu lui a donné l'Esprit; le Vérité: « Moi, la Vérité je vous dis, il vous est avantageux Père aime le Fils, et a donné toutes choses en sa main. »­ que Moi je m'en aille; cal' sije ne m'en vais, le Consolateur Jean, Il!. 34, 35. - « Il sortira un rameau du tronc d'Is­ ne viendra point ù vous; mais si je m'en vais, jo vous l'en­ chaï; SUl' lui reposera l'Esprit de Jéhovah, Esprit de sagesse verrai. " - Jean, XVI. 7. - « Mais quand il sora venu, lui, el. d'inlelligence, Esprit de conseil et de force. ,,- ÉSllie, XI. l'Esprit de Vérité, il vous conduira clal)S toute la Vérité. Il ne l. 2. - « J'ai mis mon Esprit sur lui; le jugement aux na­ parlera point d'après lui-même, mais lout ce qu'il aura en­ tions il prononcera. » f:sllie, XLII. ~. - « Il viendra comme tendu, il l'énoncera. » - Jean, XVI. ~3. - « Lui Me glori­ un fleuve resserré; l'Esprit de Jéhovah dressera l'étendard sur fiera, parce que du Mien il recevra, el il vous l'annoncera.
  • 45. 80 DOCTRINE DI! LA NOUVEr.LE JÉRUSALEM N° .5i N° 5-1 SUR LE SEIGNEUR. 81 Toutes les choses que le Père a sont Micnnes ; c'est pourquoi .l'ai diL que du Mien il recevra, et vous l'annoncel'a, » - Jean, Sagesse qui procède du Seigneur, el leur Pulsalion du cœur XVI. 14, ~5, - • Moi, Je prierai le Père pour qu'un autre seTon la réceplion du Divin Arnoul' qui procède du Seigneur; Consolateur il vous donne, l'Esprit de Vérilé que lc monde ne qu'il en soil ainsi, on le verra en son lieu. peul recevoir, parce qu'il ne le voit point, et ne le connaîl Que l'EspriL Sainl soit la Divine Vérité qui procèdc du point; mais vous, vous le connaissez, parce que chez vous il Seigneur, on le voil encore par ces passages: « Quand ils demeure, et qu'en vous il sera. Je ne vous laissel'!lÏ point or­ vous Iivreronl aux synago~ues, ne soyez poinl en souci de ce phelins; je viens à vous. Vous, vous Me verrez.» -- .lean, XIV. que vous direz: l'Esprit Saint vous cnseignera à l'heure même 16,17, 18, ~9. - « Quand sera venu le Consolalew', que Moi ce qu'il faul dire.» - Luc. XIT. H, ,12. Malth. X. 20. Marc, je VOI.S enverrai du Père, l'Esprit de Véritli; celui-là rendra XlII. H. - « Jéhovèlh a dil : ilIon ES1J1'it qui (esl) SUI' loi, cl témoignage de Moi.» - Jcan, XV. 26. - « Jésus cria en mes paroles, que j'ai mises dans la bouche, ne ~e relireronl disant: Si quelqu'un a soif, qu'il viennc à Moi et qu'il boivc. point de ta bouehe. » - És. LIX. 2·'. -" II sortira un rameau Qui croit en Moi, comme a diL l'Écrilure, de son ventre du tronc d'jschaï : il frappera la Lerre de !a verge de sv. bouche, couleront. des fleuves d'eau vive. Il disait cela de l'Esprit que el par l'Esprit de ses {êvres il IUCl'a l'impie: la Vérité sel'a la devaient recevoir ceux qui croienl en Lui; car il n'y avait ceinture de ses cuisses.'" - Esaïe, XI. ,1 . .01, 5. - « De bouche pas encore Espril Sainl, parce que Jésus n'av ail pas encore I,ui-même a commandé, el sail Esprit les a l'assemblées. » _ été glorifié. li - Jùan, VII. 37, 38, 39. - « Jésus souflla sur Esaïe, XXXIV. ·16, - « Ceux qui adorenl Dien, en Esprit et ses disciples, et dit: Recevez Esprit Saint.» - Jean, XX. en Véritt! il fauL qu'ils l'adorenl. JI - Jean, IV. 24. - « C'cst 22. Que par le Consolaleur (ou Pamclel), l'Espl'it de Vérilé, l'EoI'prit qui vivifie; la cbair ne serl de rien. Les Paroles (lue l' E.~pril Saint, le Seigneur ail enlendu parler de Lui-Même, Moi je vous énonce SMl Esprit et Vie. » - .1 ean, VI. 63. ­ on le voiL en ce que le Seigneur dit que le monde ne le con­ Jean dit:« Moi,je vous baptised'eau pour la repenlanre maiscelui naissait point encora; car ils ne connaissaienl pas le Seigneur; qui après moi viendra baplisera d'Esprit Sainl el de Fen, » ­ 'el lorsqu'il dit qu'il l'cnTerrait, il ajoule: Je ne vous laisserai Mallb. rn. H. Marc, 1. 8. Luc, III. ,16. - Bapliser d'Espril point orphelins: Je viens à vous, el vous nIe verrex.. » - Jean, Saint el defeu, c'est régénérer par le Divin Vrai qui appar­ XIV. 16 à'19, 26, 28. - Elailleurs : « Voici, Moi, avec vous je tienl à la foi, et par le Divin bien qui apflarlient il l'amour. suis lous les .iours jusqu'à la consommation du.~iécle. » - MatLh. « Jésus ayant éLé bèlptisé, les Cieux lui furenl ouverls, cl il XXVIII. 20. - " Et lorsque Thomas dit: Nous ne savons où vit l'Espl'il Saint descendanl comme une Colombe. »_ lu vas; Jésus dit: Moi je wis le chemin et la Vérité. » _ lIallb. III. W. Marc, 1. 10. Luc, III. 21. Jean, I. 32, 33. ­ Jean, XIV. 6. - Commé l'Fsprit de Vérilé ou l'Espril Sainl La Colombe esl le représenlalif de la purilication el de la ré­ n'csl aulre que le Seigneur, qui esl la Vél'ité même, c'esl pour génération par lc Di vin Vrai. cela tju'il esl dit: « Il n'y avait pas encore Esprit Saint, parce Comme par l'Espril Sainl, 101'SqU'j] s'agil du Seigneul', il esl que Jésuol' n'avail pa.5 encore été glorifié. » Jean, VII. 39;­ enlendu Sa Vie Divine, ainsi Lui-Même, et spécialement la car après sa Glorification ou ia eomplèlll Union avec le Père, Vie de sa Sagesse qui est appelée Divine Vérité, c'est pour qui fut effecluée par la Passion de la croix, le Seigneur élail cela que par l'Esprit des Propbèles, qui dussi esl appelé alors la Divine Sagesse même, el la Divine Vérité même, el Espril Sainl, il esl enlendu le Divin Vrai d'après leSeigneur; ainsi l'Espril Sainl. Si le Seigneur soufna sur ses disciples ainsi dans les passages suivanls l'Esprit dit aux Eglises.»­ et leur di! : Recevez Esprit Sainl, c'éLail parce que louLe Res­ Apoc. II. 7, H, ,17, 29. III, 6, 'l3, 22. - « Sept lampe, de piralion du Ciel vient du Seigneur; car les Anges onl. de feu arden/es devant le lrône, qui sont les Sept Espril~ de mêmc que les hommes, une Respiralion el une Pulsation du Dieu. » - Apoc. TV. 5. - « Je vis au milieu des anciens uo cœur; leur Respiralion esl selon la réceplion de la Divine Agneau, ayant sept yeux, qui sont lcs Sept Esprits de Dieu, envoyés par "toulc la terre. " - Apoc. v. 6. - Les lampcs de 5' ilil ~
  • 46. Il 82 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N°' 51 N°"52 SUR LE SBIGNBUfI', S8 feu eL les yeux du Seigneur signifienL les Divins Vrais, et et l'amena à Jérusalem dans les VISIONS DE DIEU, el 'lu'i1 vit se pL signifie le saint. « L'Esprit dil: Afin qu'ilsse reposenL de des abominations, - VIII. 3 eL suiv. - Pareillement donc, leurs Lravaux. » - Apoc. XIV. 13. - "L'ES]J'ril eL la fiancéc en vision de Dieu ou en Esprit, il vil les quatre Animaul, disenL : Viens.» - Apoc. XXII. 17. - « Ils se sont fait nn qui éLaienL des Chérubins, - Chap. l eL X. - Puis une oœur de diamanl, pour ne poinL écouLer la loi ou les parolès nouvelle Terre eL un nouveau Temple, eL un Ange qui les que Jéhol'Uh d(tP!s son Esprit a envoyées par la main des Pro­ mesurail, - Ohap. XL à XLVIII. - Qu'il aiL été alors dans phèles. » - Zach. VII. t'2. - « I;Esprit d'Élie vint sur les Visions de Dieu, il le dit - Chap. XL. 2; - el. qu'alors Élisée. » - 1 Rois, IL ·15. - ({ Jean marcha devant le 1'1 l'Espril l'ail enlevé, il le diL - Chap, XLIII. 5 - Il en Seigneur dans l'Esprit et la puissance d'Élie. » - Luc, J. n. arriva de même il ZACHARIF., en qui éLaiL alol's un Ange, - « ]~lisabeth fut remplie d'Esprit Saint, eL elle prophé­ lorsqu'il viL un Homme chevauchanl parmi des myt'tes, ­ Lisa. » - Luc. l. 41. - « Zachal"Îe fUl.rempli d'Esprit Saint, L 8 eL suiv. - Lorsqu'il vit q'uatre cornes, eL ensuite un. eL il prophélisa. " - Luc, L 6ï. - « David il dit en Esprit lJomme, dans la main duquel éLaiL un cordeau de mesure,­ Saint: Le Seigneur a dit il mon SeigneuI': Assieds-toi il ma IL ,l, .'i eL suiv. - Lorsqu'il viL le grand-prêlreJehoschua, ­ lir'oilc ... - )Iarc, XII. 36. - (l Le témoignage de JéSlts est III. t et suiv. - Lorsqu'il vit un chandelier et deux l'Esprit de la prophétie,» - Apoc. XIX. la. - Puis donc que oliviers, - IV. ~ et sui .... - Lorsqu'il vil un rouleau volant par l'Espl"ÎL l:lainL il esL spécialemenL entendu le Seigneur Bt un éphalJ, - V. ~, 6. - El iorsqu'il viL quatre Chars quant il la Divine Sagesse, et par suiLe quant il la Divine sorlanl d'enlre deux monlagnes, el des Chevaux, - VI, t et Vél'ÎLé, on voiL clairement d'où vient qu'il esl dil de suiv. - Dans ;Jn semblable éLat étail DANIEL, lorsqu'il vit l'EspI'U Saint, qU'IL ILLUSTRE, qU'IL -~NSElGNE, qU'IL INS­ qualre Bêles momanL de la mer, - VIL t et suiv. - Et PIRE. 10rsl"]u'i1 viL les comhaLs enLl'e le bélier eL le bouc, - VIII. 1 52. VI. Jéhovah Lui-JUme, c'est-à-dire, le Seigneur (t pro­ el suiv. - Qu'il aiL vu ces choses dans des Visions, on le noncé la Parole par les ?l'opMtes : on Iii, au sujeL des Pro­ liL - Chap. VII. 1, 2,7, 13. VIII. 2, X, t,7, 8. - Il diL que phèLes, qu'ils onL élé en VISION, el que JtHOVAH, APARLt l'Ange Gabl'iellui paruL en Vision eL conversa avec lui, ­ AVEC EUX: quand ils ont été en Vision, ils éLaient, non dans Chap. IX. 21. - Il en arriV'l de même à JEAN, lorsqu'il écrivit leur corps, mais en leu t' espriL ; dans cel étal, ils ont VII des 1 l'Apocnlypse;il diL qu'il se lrouva en e,'prilun jour de Dimanche, choses qui sonl dans le Ciel; mais quand Jéhovah a parlé 1 - Apoc. 1. W. - Qu'il rul LransporLé en esprit dans le 1 avec eux, iis élaienL alors dans leur corps, el ils onl enlendu 1 désel'!, -- XVII. 3. - Qn'il fuL Il'ansporlé en e.•prit sur une Jéhovah parlel'. fi faul bien dislinguCl' ces deux élals des haute monla~me, - XXI, ·10. - Qu'il vil Jes chevaux en Prophètes: Dans l'élaL de VISION, les yeux de leur esprit vi.lion, - IX.' -17. - Et ailleurs, qu'il V.T les choses qu'il a élaient ouverts, el les yeux de leur corps fermés, eL alors il leur se,mblail èLI'c transporLés d'un lieu dans un autre, le ~ l décriLe,. Hinsi en espriL ou en vision, - Chap. l, t2. IV. t. V. 1. VI. ~ ; - et dans les Chapitres suivanLs. corps resLanl dans sa place. Ézéchiel, Zacharie, Daniel, et 53. Mais quanL à ce qui concerne la Pdrole el:e-même, il Jean, lorsqu'il écrivit l'Apocalypse, furenL parfois dans cet n'esL pas dit dans les ProphèLes qu'ils l'onL prononcée d'après élaL; eL alors il esl diL qu'ils élaient en VISION oU en ESPRIT. l'EspriL SainL; mais il esL diL qu'ils l'onl prononcée d'après En elIel, I~ZÉCHIF:L dit : « L'Esprit m'enleva en haut, eL me Jéhovah, Jéhovah Sébaotb, d'après le Seigneur Jéhovih; car ramena en Chaldée vers la CapLiviLé, en VISION DE DIEU, en on y lit :LA. PAROLE M'A ÉTÉAIHtESSÉE PARJÉHOVAH,JtUOVAH M'A ESPRI1' DE DIEU; ainsi monta sur moi la VISION, que je vis. " PARLt, el le plus souvent: JÉnovAH A DIT eL PAROLE DE - XI. J, 211. - Il dit que ('esprit l'enleva en bauL, eL qu'!! JtHOVAH; el comme le Seigneut' esl Jéhovah, ainsi qu'il a éLé enlendiL Jel'l'ière lui un tremblemenL de Lerl'll, elc. - III, 12, montré ci-dessus, Ioule la Parole a flonc élé prononcée par H. - EL aussi, que-I'Espril l'enleva enLre la terre el le ciel, le Seigneur. Afin que personne ne douLe qu'il en soiL ainsi, je !
  • 47. ,N°,55 SUR LE SEIGNEUR. 85 84 DOCTRINE DE LA ~OUVELLE JÉRUSALEM N° 53 vais indiquer, seulement dans JÉRÉMIE, les passages où il est dit: La parole m'a éU adressée par Jéhovah, Jéhovah m'a, parlé, Jéhovah a dit et Parole de Jéhovùh ;cesontles suivants: - 1. 4, 7, H, ~2, ~3, 14, t9.1I. ~, 2, 3,4,5,9, t9, 22, 29, 31. III.~, 6, ~o, t2, 14, ~6. IV. 1,3, 9,17,27. V. H, 14, t8, 22, 29. VI. [' @ 6,9, n, ~5, ~6, 2~, 22. VII.~, 3, H, ~3, ~9, 20, 2L VIII. t, 3, t2, t3. IX. 2,6, 8, t2, 14, ~6, 2t, 23, 24. X. t, 2, ~8. XLI, 6, 9, H, ~7, ~8. 21,22. XII. -14, n. XIII. t, 6, 9, H, LA DOCTRINE DE FO[ ATnANAslENNE CONCORDE AVEC LA VÉR[TÉ, t2, ~3, 14, t5, 25. XIV. 1 ,~o, 14, -15. XV. t, 2, 3, 6, H, ~9, POURVU QUE PAR TRI1'ilTÉ DE PERSONNES ON ENTENDE LA TR[­ 20. XVI.~, 3,5,9, 1!l, 16. XVII. 5. 19, 20, 2-t, 24. xvrn. t, N[TÉ DE LA PERSONNE, QUI EST DANS LE SEIGNEUR. 5,5, H, ~3. XIX. ~, 3, 6, t2, 15. XX. 4. XX!. t, 4, 7, 8, H, t2.XXII. 2, :>,6, H, 16,18, 2.-1, 29, 30. XXIII. 2, 5,7, ~2,15, 24,29,31,38. XXIV. 3,5, 8. XXV. t, 3, 7,8,9, 15, 27, 28, 2~,32. XXVI.~, 2, t8. XXVII. t, 2, 4, 8, H, t6, t9, 21, 22. 55. Si les Chrétiens ont reconnu Trois personnes Divines, XXVIII. 2, t2, 14, -16. XXIX. 4, 8, 9, ~5, 19,20, 21,25,30, et ainsi comme Trois Dieux, c'est parce qu'il y a dans le Sei­ :'H, 32. XXX. t, 2,3,4.5, 8,10, H, t2, 17, t8. XXXI. t, 2, gneur un Trine (d'allributs), dont l'un est appelé Père, l'au­ 7, tO, 15, t6, t7, 23, 27,28, 3t, 32, 33, 34, 35, 36. 37,38. lre Fils, et letroiSièiiieESpril Saint, et que ce Trine est dis­ XXXII. l, 6, 14, t5, 25, 26, 28, 30, 36. 41. XXXIII. t, 2, 4, tinctement nommé dans la Parole, comme aussi sont dislinc­ to,H,t2, t3, n, 19,20,23,25.XXXIV.~,2,4,8, t2,~3,n, ((tement nommés l'Ame, le Corps el ce qui procède de l'une 22. XXXV.~, t3, 17, 18, ~<J. XXXVI. 1,6,27,29, 30. XXXVI[. ..l et de l'autre, lesqlïèrs cependaot-sôiil uI1."La-parole, dans le 6,7,9. xxxvrn.2, 3, ~7. XXXIX. t5, ~6, t7,t8.XL. LXLIf. sens de la lnllre, est telle aus!>i, de sorte qu~choses qui 7, 9, ~5, t8, t9. XLIII. 8, Hl. XLIV, '1,2,7, H, 24,25,26,30. sont un, elle les distingue comme si elles !l'étaient pas un ; XLV.~ ,2, 5. XLVI. t, 23, 25,28. XLVII. L XLVIII.t, 8, t2,30, 35, de là vient que Jéhovah, qui est le Seigneur d'éternité, elle 38,40, 43, 44, 47. XLIX. 2, 5,6, 7, t2, t3, W, t8, 26, 28, le nomme tantôt Jéhovah, lantôt Jéhovah Sébaolh, tantôt 30, 32, 35,37,38,39. L. ~, 4, 10, ~ 8, 20, 21, 30, 31, 33, 35, lJieü-;taiïl6t Seigneur, et en même temps Créateur, Sauveur, ..0. LI. 25,33,36,39,52,58. -Ces passages seulement dans Rédempteur et Formateur, et même Schadda'L; et que son JÉRÉM[E: dans tous les autres Prophètes il est dit de même,et Humain, qu'il a pris dans le monde, elle le nomme Jésus, non que l'Esprit Saint ail parlé, ni que Jéhovah leur ait Christ, Messie, Fils Je Dieu, Fils de l'homme, et, dans la parlé par l'Espril Saint. Parole de l'Ancien Testament, Dieu, Saint d'Israël, Oint de 54. Maintenant, d'après ce qui précède, il est évident que Jéhovah, Roi, Prince, Conseiller, Ange, David. Or, comme la JÉHOVAH, qui est le SH[GNWI d'ÉTERN[TÉ, a parlé par les Parole dans le sens de la lettre est telle, qu'ella ~~ar Prophètes, et que, lorsqu'il est dit l'ESPRIT SAINT, c'est Lui ­ p!usieurs noms ce qui cependant eS.!...!In, voilà pourquoi les Même: que, par conséquenl, DIEU EST UN ET EN PERSONNE Chrétiens, qui dans le commencement étaient des hommes ET EN ESSENCE, ET QUE CE DIEU EST LE SEIGNEUR. simples, el entendaient tout selon les paroles du sens de la lettre, distinguèrent la Divinité en Trois Personnes; c'est même ce qui fut permis à cause de leur simplicilé, mais cependant de telle sorte qu'ils crussent aussi, aU sujet du Fils, qu'il était Infini, IncrM, Tout-Puissant, Dieu et Sei ­ gneur, abilolument égal au Père; et qu'on outre ils crussent qu'ils ne sont pas deux ou trois, mais qu'ils sont un en
  • 48. 8B N°' 56 SUR LE SEIGNEUR. 87 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 55 Essence, en Majesté et en Gloire, ainsi en Divinité. Ceux qui F~i dans son tout et dans son intégrité, il périra pour croient ces choseg avec simplicité, scion la Doctri ne, et ne l'Eternité. La Foi catholique (d'autres disent: Chré­ sc confirment poinl dans l'idée de Trois Dieux, mais qui des tienne), c'est que nous adorions un Seul Dieu dans la Trois en font Un, ceux-Ià( après leul' mort, sont instruils par le Seigneur, par l'inlermédiaire des Anges,_q!!.'i1 ~~~_~_ui­ TI'inité, et la Trinit~ dans l'Unité, en ne mêlant point les même Cel Un, el Ce Trine; cela aussi esl reçu par tous ceux Personnes, et en ne séparantpoint la Substance (d'autres qui viennenl au Ciel ;-car nul ne peul être admis dans le disent: L'Essence). puisque une est la Personne du Ciel, s'il pense à Trois Dieux, de quelque manière qu'il dise Père, autre celle du Fils, et aulre celle de l'Esprit . de bouche qu'il n'yen a qu'Un: en effet, la vie,dn Ciel en­ Saint; mais la Divinité du Père, du Filset de l'Esprit 1 lier el la sagesse de lous les Anges sonl fondées sur la Rc­ connaissance, el par suile sur la Confession d'un seul Dieu, Saint, est Une et la même, la Gloire égale, et la Majesté el sur la Foi que ce Dieu Unique esl aussi Homme, el que coélernelle. Tel est le Père, tel est le Fils et tel est c'eslle Scigne.ur Lui-~r.~e, qni esl à la fois Dieu el. Hôllïïile. l'Esprit Saint. Le Père est Incréé, le Fils est Incréé, D'après cell1, il est évidenl quc ce fut par une permission et l'Esprit Saintest Incréé. Le Père est Infini, le Fils Divine que les Chrétiens dans le commencement recevaienl la Doctrine dcs Trois Personnes,. pourvu qu'ils reçussenl en est Infini, et l'Esprit Saint est Infini. Le Pèreesn~ternel, même lemps que le Seigneur élait aussi Dieu Infini, Toul­ le Fils est Éternel, et l'Espri t Sain t est Éternel: et ce­ . Puissant et Jéhovah; car s'ils n'eussent pas aussi reçu cela, pendant ils sont, non Trois Éternels, mais Un Seul c'en aùt été fait entièremenl de l'Église, puisque l'Église esl lhernel; el ils sont, non Trois Infinis ni Trois Incréés, Église par le Seigneur, el que la Vie élernelle de tous vient mais Un Seul Incréé et TJn Seul Infini. De même que le du Seigneur, et non d'un aulre. Que l'Église sail Eglise par le Seigneur, c'est ce qu'on peut voir par cela seul que toute Père est Tout-Puissant, de même le Fils est Tout-Puis­ la Parole, depuis le commencement jusqu'à la fin, traite du sant, et l'Esprit Saint est Tout-Puissant; et cependant Seigneur Seul, comme il a été montré ci-dessus, et déclare ils sont, non TrOIS Tout-Puissants, mais Un Seul Tout­ qu'il faul croire en Lui, el que ceux 'lui ne croient pas en Puissant. Comme le Père est Dieu, de même le Fils est Lui n'ont point la vie éternelle; bien plus, elle déclare que la colère de Dieu demeure sur eux, - 1ean, Ill. 36. ­ Dieu, et l'Esprit Saint est Dieu; et cependant ils sont, :VIaintenant, comme chacun voit en soi-même que si Dieu non Trois Dieux, mais Un Seul Dieu. Bien que le Père esl Un, il est UN ET EN PERSONNE ET EN ESSENCE, car nul ne soit Seigneur, que Je Fils soit Seigneur et que l'Esprit peuse ni ne peut penseraull'ement, lorsqu'il pense que Dieu Saint soit Seigneur, toujours est-il cependant qu'ils sont, est Un, je.JJ!~J:!lpporte2:.... en entier_la Doctrine_qlJi porle le non Trois Seigneurs, mais Un seul Seigneur. Puisque nom d'Athanase, el derllontm ensuile que toules les choses cfui y o-nt été diles sont vraies, pourvu qu'au lieu de 1'l'iniLé comme nous avons été obligés, d'après la Vérité Chré­ de Personnes on enlende la Trinité de la Personne. tienne, de reconnaître que chaque Personne par elle­ 56. VoiCI celle DoctrLne : même est Dieu et Seigneur, toujours est-il cependant ( qu'il nous a été interdit par la Religion Catholique de Celui qui veut être sauvé doit. de toule nécessité garder dire qu'il y a trois Dieux ou trois Seigneurs (selon celle Foi CatholiCfue (d'autres disent: Chrétienne); si d'autres: Nous ne pouvons pas, d'après la Foi Chrétienne, quelqu'un ne conserve pas, sans le moindre doute, cette nommer trois Dieux ou troi, Seigneurs). Le Père n'a
  • 49. 81 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 56 N" ,56 SUR LE SEIGNEUR. 89 été fait par personne; il Ii'a pas non plus été créé, et il cependant que le Divin ait été changé en Humain, mais n'est pas né: le Fils est par le Père seul; il n'a été ni le Divin a attiré à soi l'Humain); un absolument, non fait ni créé, mais il est né: l'Esprit Saint vient du Père par confusion de substance (selon d'autrés: Non par com­ et du Fils; il n'a été ni fait ni créé, et n'est pas né, mixtion), mais par Unité de Personne (selon d'autres: mais il est le procédant. Ainsi, il y a un seul Père, non Il est absolument un, non pas cependant que les deux trois Pères; un seul Fils, non trois Fils; un seul Esprit natures aient été mêlées ensemble, mais il est Une Seule Saint, non Trois EspritsSaints; etdans cette Trinité nul Personne) ; puisque, de même que l'âme rationnelle et n'est Antérieur ou Postérieur à l'autre, ni plu[: Grand le corps sont un seul homme, de même Dieu et Homme ou plus Petit que l'autre; mais les Trois Personnes sont est un seul Christ, lequel a souffert pour notre sai va­ toutes ensemble éternelles, et sont absolument égales; tion, est descendu aux enfers et est ressuscité des morts ainsi il faut absolument, comme il a été dit ci-dessus, que le troisième jour: et il est monté au Ciel et est assis à l'on adore l'Unité dans la Trinité, et la Trinité dans la droite dn Père Tout-Pubsant, d'où il viendra pour l'Unité (selon d'autre~: Que l'on adore trois Personnes juger les vivants et les morts; à son Avènement, tous en une seule Divinité, un seul Dieu en trois Personnes). les hommes ressusciteront avec leurs corps, et dans la C'est pourquoi, il faut que celui qui veut être sauvé vie éternelle en treront ceux qui ont fait de bonnes pense Ainsi sur la Trinité. œuvres, et dans le fell éternel ceux qui ont fait de De pins, il est nécessaire aussi ponr le Salut, qu'il mauvaises œuvres. l) croie bien l'Incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ (selon d'autres: Qu'il croiefermement queNotre Seigneur 57. Que tout ce que renferme celle Doct rine soil vrai quanl à chacune de ses expressions, pourvu qu'au lieu de Trinité est vrai Homme); puisque la vraie Foi est que nous de Personnes on entende la Trinité de la Personne, on peut croyions et confessions que Notre Seigneur Jésus-Christ, le voir par cette mèlOe doclrine transcrite de nouveau, en y Fils de Dieu, est Dieu el Homme; Dieu. d'après la subs­ subslituant celle Trinité. La Trinité de la Personne, c'est que tance (ou l'essence; selon d'autres: D'après la natul'e) « LE DIVIN DU SEIGNEUR EST LE P~:RE, LE DIVIN HU~U1N LE FILS, ET LE DIVI~ PROCÉDANT L'ESPRIT SAINT. Il Lorsque du Père, né avant le monde; el Homme d'après la subs­ l'homme entend ain~i la Trinité, il peut pen.~r à un seul tance (selon d'autres: D'après la nature) de la Mère, né Dieu, et il peut aussi dire qu'il y a un seul Dieu; mail' autre­ dans le monde; Dieu parfait et Homme pal'fait, consis­ ment, qui ne voil qu'on ne saurait s'empêcher de penser à tant en une âme rationnelle et en un corps humain; trois Dieux? Athanase le vil bien aussi, et c'est pour cela égal au Père quant au Divin, et inférieur au Père même qu'il a inséré dans sa Doctrine ces paroles: " Comme nous avons été obligés cl'après la Vérité Chrétienne de recon­ (selon d'autres: Pluspetitque le Père) quant à l'Hulllain. naitre que chaque Personne par elle-même est Dieu et Seigneur, Quoique Dieu et Homme, cependant ce sont, non pas toujours est-il cependant qu'il nous a été intel'dit par la Reli­ deux, mais un seul Christ; uri, non par conversion de gion Catholique Olt par la Foi Ch"étienne, de dire ou de no,n­ l'Essence Divine dans le Corps, mais par assomption de mer trois Dieux ou trois Seigneurs. Or, n'est-ce pas comme s'il avait dit: - 'Quoiq~, d'après la Vérité Chrétienne, il­ l'Humain en Dieu (selon d'autres: Il est un, non pas
  • 50. 90 DOCTRINE DE LA NOUVELLE lÉRUSALEM . N° 57 N° 58 SUR LE SEIGNEUR • 9i s~!l p~j~ de reconnaître trois Dieux et trois Seigneurs ou non trois Dieux, mais un seul Dieu. Bien que le Père sail de penser à trois Dieux el. à trois Seigneurs, tQ..ujours est-il Seigneur, flue le Fils soit Seignenr, et que l'Esprit Saint cependant q1L~ _n'~~t pa~pel'mis, d'après la Foi Ohrétienne, soit Seigneur; tOIJjours est-il cependalll qu'ils sont, non de dire ou de nommer PiuS d'un Dieu' et plus d'ull Sei­ trois Seigneurs, mais un seul Seigneur. Maintenarit, gneur ? )) Et cependant la conjonction de l'homme avec le Seigneur et avec le Ciel se fait par la reconnaissance el pa~ comme nous reconnaissons, d'apres la Vérité Chré­ la P®§..ée, et non par le langage seul. D'ailleurs, nul ne corn· tienne, le Trine dans une seule Personne, qui est prend comment le Divin, qui est Un, peut être divisé en Dieu et Seigneur, de même, d'après la Foi Chrétienne, lroi~ Personnes, dont chacune est Dieu, car le Divin n'est nous pouvons dire Un Seul Dieu et Un Seul Seigneur. pas divisible; faire que les trois soient un par Essence ou Le Père n'a été fait pal' personne; il n'a pas non plus Substance, ce lI'esl pas enlever l'idée de trois Dieux, mais c'est seulelrent donner i'idée de leur Unanimité. été créé, et il n'est pas né: le Fils est par le Père Seul; 58. Que tout ce que l'enferme celte Doctrine soit vrai, il n'a été ni fait ni créé, mais il est né: l'Esprit Saint quant à chacune de ses expressions, pourvu qu'au lieu de 1 vient du père et du Fils; il n'a été ni fait ni créé, et Trinité de Personnes on entende la Trinité de la Personne, n'est pas né, mais il est le procédanL Ainsi, il y a Un on peut le voir d'après ceUe même Doctrine, Iran~Q.!'ite...d:e nouv~u, ainsi qu'il suil : . Seul Père, non Trois Pères; Un Seul fils, non trois Fils; Un Seul Esprit Saint, non trois Esprits Sainls; et (!:;) CelUI qui veutêlre sauvédoitdetoutenécessitégarder dans cette Trinité, nul n'est plus grand ou plus pelit que celte Foi Chrétienne: Cette Foi Chrétienne, c'est que l}autre, mais ils sont absolument égaux. Aussi il faut que nous adorions Un Seul Dieu dans la Trinité, et h absolument., comme il a été dit ci·dessus, que l'on adore Trinité dans l'Unité, sans mêler le Trine de la Personne, l'Unité dans la Trinité, et la Trinité dans l'Unité. ni séparer l'Essence. Le Trine d'une seule Personne, 59. Voilà ce que renferme celle Doctrine SUI' la Trinité et c'est ce qui esl appelé Père, Fils et Esprit Sainl. La l'Unité de Dieu; ce qu'elle enseigne ensuite concerne racle Divinité du Père, cl u Fils el de l'Esprit Sain t est Une et par lequel le Seigneur prit l'Humain dans le monde, acte ljU la même; la gloire et la majesté sont égales. Tel est Je est appelé Incarnation. 'l'out ce que celle Doctrine renferme, en général et en parLiculier, sur ce sujet, est de même vrai, Père, lei estle Fils el tel est l'Esprit Saint. Le Père est pourvu que l'on entende distinctement l'Humain venant de la Incréé, le Fils est Incréé, et l'Esprit Saint est Incréé. Le Mère, llumain dans lequel élait le Seigneur dans l'état d'hu­ Père est Infini, le Fils est Intini, et l'Esprit Saint est miliation ou d'exinanition et quand il supporta les tentaLions infini; et cependant ils sont, non trois Infinis ni trois 'JI et la passion de la croix, et l'Humain venant du Père, Hu­ Incréés, mais un seul Incréé et un seul Infini. De même main dans lequel il était dans l'état de Glorification ou d'U­ nion; car le Seigneur dans le monde a pris l'Humain conçu que le Père est Tout·Puissant de même Je Fils est Tout­ de Jéhovah qui est le Seigneur d'éternité, et né de la vierge Puissant, et l'Esprit Saint est Tout-Puissant; et cepen­ Marie; par conséquent il avait le Divin el l'Humain, le Divin dant ils sont, non trois Tout·Puissants, maisunseul Tout­ pal' son Divin d'étemité, et l'Humain par Marie sa mère, Puissant. Comme le Père est Dieu, de même le Fils est· dans le temps: mais il dépouilla cet Humain, el revêtit l'Hu­ main Divin; c'est cet lIumain qui est appelé Divin Humain, Dieu, et l'Esprit Saint est Dieu; et cependant ils sont, 1·11 1 ~ . - ,1. _
  • 51. N° 60 SUR LE 8EIGNEUR. 93 92 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM ,N° 59 tout ce qui est au Père est à Lui, et que tout ce qui est à Lui et qui est entendu, dans la Parole, pal' ie Fils de Dieu. Quand est au Père; 'lue Lui esl dans le Père, et que le Père est en donc les paroles que l'on trouve d'abord dans cette Doctrine Lui; que toules choses Lui ont été données en la main; que sur l'Incarnation sont entendues de l'Humain maternel dans tout pouvoir Lui appartient; qu'il est le Dieu du ciel et de la lequel il était dans son état d'Humiliation, et que celles qui terre; que celui qui croit en Lui a la vie éternelle; et, de viennent ensuite sont entendues du Divin Humain dans plus, que Ion-seulement le Divin, mais aussi l'Humain ont lequel il était dans son état de Glorification, alors aussi toutes été élevés au ciel, et que quant à L'un et à L'autre il est assis y coïncident. à La droite de Dieu, c'cst-à-dire qu'il e~t Tout-Puissanl ; oulre Avec l'Humain mate"rnel dans lequel dtait le Seignew' dans beaucoup d'autres passages de la Parole sur son Divin l'état d'humiliation coïncident. les paroles que l'on tl'ouve d'a­ Humain, rapporlés ci-dessus en grande quantité, qui tous bord dans cette Doctrine.­ att~stent que DiEU EST UN, TANT IlN PERSONNE QU'EN ESSENCE, QU'EN LUT EST LA DIVINE TRINlTIl, ET QUE CE DIEU EST LE SEI­ Que Jésus-Christ était Dieu et Homme. Dieu d'après GNEUR. la substance du Père, et Homme d'après la substanctl Il 6t. Si ces choses, concernant I~ Seigneur, sont divulguées de la Mère, né tians le monde; Dieu parfait el Homme maintenant pour la première fois, c'est parce qu'il ;J. été pré­ parfait, consistant en une âme rationnelle et en un corp~ dit, dans L'Apocalypse, - Chap. XXI et XXII, - qu'une nou­ humain: égal au Père quant au Divin, plus petit quI". le velle ÉgLise, dans laquclle ce Doctrinal tiendrait la, première place, serait inslituée par le Seigneur à la fin de la précé­ Père quant à l'Humain. rlente: c'est celle Église qui est entelldue là par la Nouvelle Puis, celles-ci: Jérusalem, dans laquelle nul ne peut entrer à moins qu'il ne reconnaissc lc Seigneur Seul pour le Dieu du Ciel ct de la Que cet Humain ne fut pas changé en Divin ni mêlé tcrre: et je puis annoncer ceci. que le Ciel tout enlirr recon­ au Divin, mais qu'il fut dépouillé, et que l'Humain Divin naille Sei~neur Seul, et {lue celui qui ne le reconnaît pas fut pris en sa place. n'est point admis dans le Ciel; car c'est par le Seigneur que le Ciel est Ciel; celle Reconnaissanee elle-même, procédant Avec l' Htlmain Divin dans lequel ét/ùt le Seigneur dans N­ de L'amour et de la foi, fait que tous y sont dans le Seigneur, tat de Glorification, et dans lequel il est mamtenant à dtetnitd, et que le Seigneur est en eux, comme Lui-même l'enseigne, coïncident ces paTOles qui suivent dans cette Doctrine: dans Jean: " En ce .iour-là 'vous connattrez, que Jfoi (je suis) Quoique Notre Seigneur Jésus-Chrisl, Fils deDieu. soit dans mon Père, et vous en 1I1oi, et iHoi en vou.~. » - XIV. 20; _ puis, dans le Même: « Demeurez, en iUoi, et Moi en vous. Dieu et Homme, cependant ce sont, non pas deux, mais Moi, je mis le cep; vous, tes sarments. Celui qui demeure en Un Seul Christ; il est même absolument Un, car il est lIfoi, et Moi en lui, celui-là porte du rruit beaucoup; car sans une seule Personne; puisque, de même que l'âme et le lIfoi vous ne pouvez raire rien. St quelqu'un ne demeure pas en corps font un seul homme, de même Dieu et Homme est Moi, il est ietd dehors . .. - XV. 4, 5, 6, et aussi XVII. 22, un seul Christ. 23. --- Si ce Doctrinal, tiré de la Parole, n'a l'as été vu aupa­ ravant, c'est parce que, s'il eût été vu plus tôt, il n'eût tou­ 60. Que Dieu et Homme dans le Seigneur soient, selon la tefois pas été reçll; car le Jugement Dernier n'avait pas doctrine, non deux Personnes, mais Une seule, et absolu­ encore été fait, et avant ce jugement la puissance de l'Enfer ment une, comme l'Ii me et le corps sont un, on le voit clai­ prévalait sur la puissance du Ciel, et l'homme est dans le rement par un grand nombre de déclarations du Seigneur milieu entre le CieL et l'Enfer; si dODC ce Doctrinal eût été Lui-Même; par exemple, que le Père et Lui sont un; que 1 ~lll -~ . L_ • .• Jtz ~
  • 52. r N° 62 SUR LE SBIGNEUR. 95 9~ DOCTRINE DE LA !!IOUVELLE JÉRUSALEM N° 6t le Renouvellement de l'Église (Novum Ecclesùe) dan_s_ le vu auparavant, le Diable, c'est-à-dire, l'Enfer, l'aurait arra­ Monde Spirituel, At le Renouvellement de l'Église, dan!, ,lè ché du cœur des hommes, e! même raUl'ait profané. Cet. état Monde Naturel. Comme un Renouvellement de l'Église dans de puissance de l'Enfer a été entièrement détruit par le Juge­ l'!!Jl_e,Ll'autre fdo!!de, tant dans le Spirituel que danSTh ment Dernier, qui esl mainlenant terminé: depuis ce juge ­ Ifaturel, a été fail pal' le Seigneur lorsqu'il était dans le ment, ainsi mainlenant, tout homme qlli veut être illustré et monde, voilà pourquoi pareille chose est prédite dans les' devenir sage le peut: sur ce sujet, voir ce qui a été dit dans Prophètes, à savoir, qu'alors un nouveau Ciel et une nouvelle le Traité DU CIEL ET DE L'ENFER, No. 589 li. 500, et N°s 597 à Terre existeraient; par exemple, dans Ésaïe, - LXV. n. 603; et aussi dans l'Opuscule sur le JUGEMiNT DERNIER, N°' LXVI. 22, et ailleurs; - par ces expressions, on ne peut 65 à 72, el No' 73, 74. donc pas entendre un Ciel visible aux yeux, ni une Terre habitable par des hommes. Par le Monde spirituel il est en­ tendu le Monde où habitent les Anges et les esprits, et pal' le Monde naturel il est entendu le Monde où habitent les Hommes. Qu'un Renouvellement de l'É~lise ail'été fait der­ @ nièrement dans le Monde spirituel, et qu'un Renouvellement de l'Église dans le Monde nalurel doive avoir lieu, c'est ce qui a déjà été montré dans quelques endroils du Traité sur le JUGEMENT DERNIER, et ce qui sera montré plu~ aOlplemtlnt PAR l,A NOUVELLE JÉRUSALBI, DANS L'ApOCALYPSE, IL EST dans SA CONTINUATION. ENTENDU UNE NOUVELLE ÉGLISE. 63. Par la Ville Sainte, Je1"US(ûcm Nouvelle, il est enlendu celle Nouvelle Église quant à la Doctrine; c'est pourquoi elle a été vue descendant de Dieu, du Cl:el; cal' la Doctrint' du Vrai 62. Dans l'ApOCALYPSE, après que l'État de l'Église Chré­ réel ne vienl point d'autre part que du Seigneur par le Ciel. tienne a été décrit. tel qu'il sera li. la fin, qui maintenant est Comme l'Église quant à la Doctrine est entendue par la Ville, arrivée, et après qu'eurent été jetés dans l'enfer ceux de cette la Nouvelle J'érusalem, voilà pourquoi il esl dil: • Parée Église qui sont signifiés pal' le Faux Prophète, pal' le Dragon, comme 1me Fiancée ornée pOUl' son M(ll'i. ,,- Vers. 2: - et par la Prostituée el par les Bêt,es, ainsi après que le Juge­ plus loin; « Un des sept Anges vint à moi, et il me parla, ment Dernier eut élé fait, il esl dit: « Je vis un Ciel nouveau disant: Viens, .ie te m01w'elCLi la FÙlncée, de l'Agneau l'épouse. et une Terre nouvelle, car le premier Ciel et la première Tel're Et il, m'enleva en esprit sur une montagne gmnde et élevée, avaient passé. Et moi, Jean, je vis la Ville .Iainte, Jérusalem et me montm la Ville grande, lei sainte Jérusalem, descendant nouvelle, desc.nutcmt de Dieu, du Ciel. Et .J'entendis une voix du Ciel, de Dieu. " - Vel's. 9, 10 du même Chap. - Que par grande du Ciel, disant: Vnici le tabemacle d, Dieu avec les Fiancée et Épouse il soit entendu l'Église, lorsque le Seigneur hom'mes; et il habitera llvec ewc, et eux seront ses peuples, et est représenté pal' le Fiancé et le Mari, cela esl noloire. Lui sera avec e'lLX, leu/' Dieu. Et Celui qui étaU assis sur le L'Ê~lise est Fiancée, quand elle veut recevoir le Seigneur, et Trône dit: Voici, nouvelles li'U.tdS choses je fais; et il me dit : Éponse quand elle l'a reçu. Que le Seigneur soit entendu là Écris, car ces paroles sont vé'ritrtbles et certaines. " - Apoc. par Mari, cela est évident, car il est dit, LA FIANCÉE DE XXI. ., t, 3, 5, - Pal' le Ciel nouveau et la Terre nouvelle, L'AGNEAU ,,'ÉPOUSE, que vit Jean, après que le premier Ciel et la première Terre 64. Si pal' Jérusalem, dans la Parole, il est entendu l'Église eurent passé, il Il'est pas entendu liU nouveau Ciel astral et quant à la Doclrine, cela vien! de ce que c'est là, dan;, la atmosphérique, visible aux yeux humains, IIi une nouvelle terre de Canaan, e~ non ailleurs, qu'était le Temple, que se Terre SUl' laquelle habitent des' hommes, mais il est entendu Lt
  • 53. 96 DOCTRINE DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 64 N° 64 SUR LE SEIGNEUR. 97 trouvaiL l'Alitel, que se faisaient les Sacrifices, ainsi le CuIle royaulé dans la main de Dieu, en laquelle Jéhovah se com­ Divin lui-même; c'esl même pour cela que trois fêles y plaira, et qu'on appellera ville recherchée, non déserte: pl!.r élaienl célébrées chaque année, el que chaque mAle de loute ce~ cho.ses on nqaurail e1l!:!lndre la J~.~us.~l.e!!! qU'~lai~n~ la contrée avail ûrdre d'y assisler. C'est de là que par Jéru­ l~§.iuifs, lorsque le Seigneur vint dans le monde, car cel~e salem il est signifié l'Église quant au culle; et, par suile Ül!.e élait enloul poinl l'opposé; elle devait préférablement aussi, l'Église quant à la Doctrine; car le culle est prescrit êlre appelée Sodome, comme aussi elle esl ap'pelée dans J'A­ dans la doctrine, el se fait conformément à la doctrine; puis pocalypse, - XI. ti, et dans Ésaïe, III. 9. Jérémie, XXIII. aussi, parce que le Seigneur a été à Jérusalem, et a enseigné U. Ézéchiel, XVI. 116,48. - Ailleul's, dans Ésaïe: " Voici, dam son Temple, el ensuiLe y a glorifié son Humain. Er{ Moi, je crée un Ciel nouveau et une Terre nouvelle,. on ne se outre, pal' la Ville dans la Parole, dans le sens spirituel, esl souviendra plus des précédenls. Soyez, dans l'allégresse et bon­ signifié la Doclrine; et par Ville sainte, la doclrine du Divin disser. il éternité sur les choses que ll/oi je crée. Voici, je vais Vrai d'après le Seigneur 1. Que par Jérusalem on enlende créer Jérusalem bondissement, et son peuple allégresse, afin l'Église quanl à la Doclrine, on le voit d'après d'aulres pas­ que je bondisse SUI' JtJrusalem, et que je sois dans l'allégresse sages, dans la Parole, par exemple, d'après ceux-ci, dans sur m&n peuple. Alors le 10'U7) et l'agneau p(litront ensemble; Ésaïe: « A cau.se de Sion, je ne me taimi point, et à cause de de mal ils ne feront pO,int dans toute la lIlontclgne de ma Sain­ Jérusalem je ne me reposerai point, ju.squ'à ce que l'essorte teté. » - LXV. 17, 18, '19, 25; - dans ce Chapilre, il s'agit comme la splendeur sa Justice, et que son Salut comme un aussi de l'Avénemenl du Seigneur et de l'Eglise qu'il devait flambeau, soit allumé: alors verront les nations ta ju.stice, et instaurer, laquelle a élé inslaurée, non chez ceux qui ha~i­ tous les l'ois ta glolre, et l'on t'appellera d'un Nom nouve.tu laienl Jéru.salem, mais chez·ceux quiétaieril au déhors, c'est que la bOllche de Jéhovah énoncera; et tu sems une cow'onne pourquo!cetle Eglise esl entêùdue par la· JéruslÎleli-t qui sera de parure dans la main de Jéhovah, et un turban de l'oyauté bondissemenl pour le Seigneur, el donl le peuple sera pour dans la l1win drJ ton Dieu; Jéhovah aura son bon plaisir en toi, lui allégresse, dans laquelle aussi le loup et l'agneau paill'o'nl et ta terre sera mariée. Voici, ton Salut vient,. voici, sa ré­ ensemble, el où de mal ils ne feront point. Ici aussi il esl compense avec lui; et on les appellera le Peuple de Sainteté, dit, dans l'Apocalypse, que le Seigneur doit créer un Ciel les Rachetés de Jéhovah; et toi, on t'appellera ville recherchée, nouveau el une Terrn nouvelle, par lesquels sonl entendues non déserte. » - LXII. 1,2,3, 4, H, 12; - dans lout ce des choses semblables, el il esl dit aussi qu'il doil créer Jé­ Chapilre, il s'agit de l'Avénement du Seigneur et de la Nou­ rusalem. Ailleurs, daus Esale; « lltJveille-toi, réveille-toi, re­ velle Église qu'il devait inslaurer ; c'esl celte Nouvelle Église vets-toi de ta {m'ce, Sion; revets-toi de tes habits de parure, qui esl entendue par l1!...J_érusalem qu'on appellera d'un Nom Jérusalem, Ville de sainteté, pane que cher. toi ne continue­ nouveau que la bouche de Jéhovah énoncera, qui sera une cou­ l'ont plus il venir 1''inci1'concis et le souillé. Dégage-toi de la ronne de parure dans la main de Jéhovah, et un turban de pou.ssière; lève-toi, assieds-toi, Jérusalem. ,)fan peuple connai­ tra mon Nom en ce jour-là, que c'est Moi qui dimi : Me Voici (1). Dans les ARCANES CJiLESTES, on vo!t que par la ville, dans Jéhovah (1 consolé son 7Jeuple, il (1 mcheté Jérusa.1em . • - LI! la Parok, il est signifié la Doctrine de l'Eglise et de la Religion, 1,2,6,9; - dans ce Chapitre, il s'agil encore de l'Avéne· No' 402, 2451, 2943, 3216, H92, H93; que par la porte de la ville menl du Seigneur et de l'Église qu'il devait instaurer; c'esl est signifiée la Doctrine, par laquelle se fait l'introduction dans pourquoi par Jérusalem dans laquelle ne viendront plus l'in­ l'Église, Nos 2943, H77, 4478 ; que c'est pour cela que les Anciens circoncis et le souillé, el que le Seigneur rachetera, il esl s'asseyaient iL la porte de la ville, et y jugeaient, ibid; que sor· tir par la porte, c'est se retirer de la Doctrine, Nos 4492, ii93; entendu l'Église, el par Jérusalem, ville de Saintelé, l'Église que des villes et des palais sont représentés dans le Ciel, quand quanl à la Doclrine d'après le Seigneur. Oans Séphanie: Ré­ les Anges s'entretiennent de Doctrinaux, Nol 3216. jouis-toi, fille de Sion j sois dans l'(lllégresse de tout ton cœur, 6 1 l!.l.
  • 54. 98 DOCTRINE DE LA NOUVELLE lÉRUSALBM N° 64 fille de Jérusatem. Le Hoi d'Israël (esl) (IlL milieu de toi,. ne N° 64 SUR LE SEIGNEUR. 99 crains plus de mal. ft s'égaiem sur tOI: avec joie: il se reposera dans ton amour,. il tressaillera sur toi (wec iltbilation. Je vous Jélwvah, il Jér'usalem, et elles n'iront ptus après la confi'rma­ mettrai en renom et en louage pm'mi tous' les peuples de la tian de leur cœur mauvais. " - III. -17. - Dans Ésaie: " Re­ terre. " - III. -14, -15, -16, -17,20; - pareillement ici, il s'a­ garde Sion, let Ville de notre Fête solennelle: que tes yeux git du Seigneur el de l'Églisc qu'il devait instaurer, sur la­ voient Jérusalem, l'habitacle tranqu.ille, le tabenlacle qui ne quelle le Roi d'Israël, (lui est le Seigneur, s'égaiera avec sera point déplacé,. !Jtés 'l,e seront point .Ies pieux il perpétuité, joie, ll'essaillera avec jubilalion, dans l'amour de laquelle il et aucun de ses cordages ne sem rompu. » -. XXXIII. 20; _ se l-eposera, et qu'il mellra en renom et en louange parmi el en oulre aussi ailleurs; par exemple, - rCsaie, XXIV. 23. tous les peuples de la terre. Oans Ésaïc : « flinsi a dit Jého­ XXXVI!. 32. LX VI, 10 à H. Zachar, XII. 3, 6, 8, 9, 10. XIV, vah ton nédempteur et ton Formalezl1', disant à Jérus(ûem : Tu 8, H, ~2, 21. Malacb. m. 2, 4. Ps. CXXIL 1 à 7. Ps. seras habitée: et aux villes Je Jehudah: Vous serez bâties. " CXXXVlI. 4, 5, 6. - Que par Jérusalem, dan~ ces passages, -. XLIV. 24, 26. - El dans Daniel: « Sache donc et pel'çois il soit enlendu l'Église qui devait êlre inslaurée pal le Sei­ que depuis l'issue de la Pal'ole jusqu'à ce que soit rétablie et gneur, cl qui même 1.1 élé inslaurée, et non la Jérusalem de bâtie Jérusalem, jusqu'a'u hIesrie Prince, (il y a) sept sem(ti­ la lerre de Canaan, habilée par les Juifs, on' peùïCiiCOré le l1es. " - IX. 25; - que par Jérusalem, ici, il sail aussi en­ voir par lès passages de Ta Pai:Oli;, 'où'il est dit, en parlant, lendu l'Êglise, cela est évident; car e'esl elle el non Jérusa­ de celle vil/e,qu'elle esl enlièrement perdue,~! qu'elle doil lem, demeure des juifs, qui fut rélablie el bâtie pal' le Sei­ êlre cl~l:.t.ujte ; pal' exemple, - dans Jérém V. 1. VI. 6,7, gneur. Par Jérusalem il esl eneo.l'e rnlendu l'Église rélablie VU. 17, 18 el suiv. VJlJ. 6,7,8 et suiv, IX, ·10, H, ~3 et par le Seigncur, dans les passages sllivanls; dans Zacharie: suiv. XIII. 9, 10,14. XIV. 16. Lament. l. 8,9, n. J<jzéch. « Ainsi a dit Jéhovah: Je retournemi vers Sion, et flwbiterai IV. '1 à 17. V. 9 à 17. XII. ~8, 19. XV. 6,7,8. XVI. ~ à 63. a'u milieu de Jér'usalem, de là sera (tppelée Jémsalem J'ille de XXIII. 1 Ù 4!J, :1allh. XXIII. 37, 38. Luc, XIX, 4~ à 41,. Vérité; et la Jllontagne de Jéhovah Sébaoth, Montagne de Sain­ XXI. 20, 21, 22. XXllI. 28, 29, 30; - et dans beaucoup d'autres endroils. teté. " - VIII. 3, 20 à 23. - I)ans Joël: « Alors 'Vous con­ naitrez que Moi (je suis) Jéh01Jah, votre Dielt, q1tt habite en 6:>. Il est dil dans l'Apocdlypse: UN NOUVEAU CIEL ET UNE Sion, Montagne de ma Saintete,. et sem Jérusalem sainteté. Et NOUVELLE TERRE: cl ensuite: VOICI, NOUVELLES TOUTES CHO­ il al'rivera, en ce jour-là, que les montagnes distilleront du SES JE FAIS; par ces exprrssions il n'esl pas enlendu aulre moût, et glU: les collines couleront en lait; et Jérusalem de­ cbose, sinon que dans l'Église que le Seigneur inslaure meurem pour générution et génération. ,,-.:-. IV. 17 à 21. -­ mainlenant, IL y AURA UNE DOCTRINE NOUVELLE, qui n'élait Dans Ésaïe: « En ce four-là, le germe de Jéhovah sem en /tan­ pOlIll dans l'Église précédente; el la ['aison pour laquelle neur et en gloire,. ct il arrivem que le l'esté dans Sion, et le elle n'exislail point, c'est que si elle eÛl existé, elle n~a!!.0iL résidu dans Jérusalem, Saint sem appelé, quiconque a été écrit pas élé reçuo ; ear le J ugemenL Dernier n'avait pas enco.r e pour la vie d(!ns Jérusalem. ,,- IV, 2, 3. - Dans Michée: élé fail, et avanl ce jugemenl la puissance de l'En@r pré~i­ « Dan$ t'extrémité des jours, il arrivera que la .~fontagTu:i de la lait sur la puissance du Ciel; c'esl pourquoi, si elle [Cil, sortie Ilfaison de Jéhovah sera établie ell tête des montagnes-; cal' de de la bouche du Seigneur auparavanl, elle ne serail pas res­ Sion sortira /ct Doctrine, et la Pm'ole de Jéhovah de Jérusalem. lée chez l'homme; el aujourd'bui elle..ne reste que chez A toi l'eviendm la Domination premi~re, le H.oyaume à la fille «e.ux qui s'adressent au Seigneur Seul, et_llill le reconnaissenl de Jérusalem. " - IV. 1,2, 8. - Dans Jérémie: « En ce pour Oieu Ju Ciel el de la Terre; voir ci-dessus, L'l0 61. temps-là, on appellera Jérusalem le trône de Jéhovah, et vers Celle même Doclrine a élé, il esl vrai, donnée auparavant eUe seront assemblée.s toutes les natiurlS, à cause d,u Nom de dans la Parole; D'luis camille l'Église, ll'ès-peu de Lemps après son inslaUI'ation, s'est cbangée en Babylonie, el chez d'aUlres ensuile en Pbilisl~e, il en est résulté que celle Doe­
  • 55. tOO DOCTRINB DE LA NOUVELLE JÉRUSALEM N° 65 TABLE trine n'a pu être vue d'après la Parole; car l'Eglise ne voilla ALPHABÉTIQUE ET ANALYTIQUE Parole que d'après le principe de sa religion et d'aprè's la doctrine de celle religion. Les Choses Nouvelles, qui sont .dans cet Opuscule, sont en général celles-ci. Lo~ CI.iffl'es l'envoient aux Nnm6ros et non aux Pages; sign. est l'abrél'ia­ lion de signifie on de signifiant; mon.t. signifie montré d'après les passages de la Parolo ; f. lÀ. la $luite J'un nombro ~jgnino Cln. "f Dieu est Un en Personne et en Essence, et ce Dieu dans laCfurdlû cerlains mot:.; doivonl ~lT~ pri~ esl présentée en est le Seigneur !Ir. Toute l'Écriture Sainte traite de Lui L'acception Observation. Seul/QI. li est venu dans le Monde pour subjuguer les Enfers, et pour glorifier son Humain; il a fait l'un et l'autre par les Tentai ions admises en Lui, et pleinement ACCOMPLIR la loi. Pal' " le Sei- vine sagesse et le divin amcror gneur a accompli tontes les cho- font un. et d'éternité ils ont été par la dernière des tentations qui a été la Passion de la ses de la loi,,, il est signifié un dans le Seigneur, L Croix: par là il est devenu Rédempteur et Sauveur; et qu'il a accompli toutes les choses A"'GF.. Les anges sont des for­ de la Parole, 8 il 11. Le Seigneur mes humaines, 32, f. Tout ange par là le Mérite et la .lustice appartiennent à Lui Seul. a acco<upli dens le monde tou- est homme, 36. L'ange a une (IV1.Il a accompli toutes les choses de la Loi, signitle qu'Ua tes les choses de la Parole jus- âme, un corps et un procédant; qn'aux plus petites particulantés, ce qui procède de lui est lui­ aécompli toutes les choses de la Parole. J.' Par la Pas­ t 1. même hors de lui, 46. Tous les ACCOIIPLISSEMEN'f de la loi par anp:es sont dans le sens spirituel sion de la Croix il n'a pas enlevé les péchés, mais il les le Sei~neur. De la fausse inter- de la Parole, 37. 11 Y a continuel­ a portés comme Prophète, c'est-à-dire qu'il a souffert, prétation de cet accomplisse- lement chez l'homme des esprits ment est résulté le dogme er- et des anges; ils comprennent afin qu'en Lui il fût représenté comme l'Eglise avait ronné de l'imputation du mé- spirituellement toutes les choses maltraité la Parole. (y.D L'Imputation du mérite n'est rite Seigneur, 18. . que l'homme comprend naturel. Al.L1AI'IŒ (l') du peuple,- Esaïe, lement, 37. quelque ch9se, que si par elle on entend la rémission des XLIJ. 6, - c'est le Sei~neur ANGOISSE. Dans la Parole, "jour quant il l'humain, 30. d·angoisse.. sign. l'avénement péchés après la repentance. ALPHA. Le Seigneur se dit l'Al- du Seigneur pour le jugement, 5. pha et l'Omél!a, parce que Dieu AI'RÈS (d'). Ce sout là les Choses Nouvelles qui sont dans cet Opus. dès le commencement était o.,. Cetté Jooution prép",itive est Homme dans les premiers et souveut employéo pour rendrola propo,i­ cule; dans les Traités suivants, sur l'ECRITURE SAINTE, ·sur non dans les derniers, mais tiou I.tino ex; ello esdllrlout omployé. LA DOCTRINE DE VIE, sur LA FOI, et sur LE DIVIN AMOUR ET qu'après qu'il eut pris l'Humain 101'''!,lO ootro 'p"époSltlon de Joo.neralt 'l ' . él' f ' hou à uno 6qUlvOqllO, et pour évIter la LA DIVINE SAGESSE, on verra encore d'autres Choses Nou­ dans le mon d e 1 a au~sl c ait trop rnlq?cnto r6pétilion do .•e, mol, velles. [-Tomme dans les derOlers, 36. qUI procede de ou qUI p"ovrent de; et AME. Dans la Parole, par âme ausSI, du rcslo, pour ,c conformer ,,1. il est entendu proprement la briil'elil du In,le. vie d'après la respiration du ARCANES. Eeaucoup d'arcanes poumon, 47. L'âme du Seigneur de la glorification du Seigneur était le divin même du Père, 29. sont contenus dans les rites de AMOUR (l') eôt un attribut divin, l'É"lise israélite; par exemple, 18. Dieu est l'amour même, 18. dag" ses holocaustes ct ses sacri­ L'amour est dans la 5agesse, et fices, dans ses sabbaths et ses la sagesse est dans l'amour, L fêtes, et dans le sacerdoce d'A­ Tout a été créé du divin amour haron et de ses fils, 14. par la divine sagesse, 1. La di· ARRESTATION (l') dn Seigneur 6' ....
  • 56. 2 3 et sa condamnation par les prin- do l'égli'o d'aprè' l'amoul' do soi, - A CIEL. Le ciel est ciel par le Sei- suscita, son corps n'était pas a­ ces des prêtres et par les au- n, 717. gneur, 6i. Nul ne peut être ad- lors matériel, mais était substan­ ci~n~ .si.gnifiaie.nt C[ue toute l'é-' BAPTlhlE. Par le baptême il est mis dans le ciel, s'il pense il tiel divin, 35. ghse JUive agIssaIt ainsi envers entendu une lavatiou spirituelle, trois dieux, de qUt:lque mauière CÔTÉ. La blessure an coté du la Parole, 16. qui est celle des péchés et est qu'il dise de bouche qu'il n'yen Seigneur sign. que les Juifs . ASSEOIR (s') à. la droite de appelée régénération, 18. a qu'un, 55. Quiconque ne re- avaient totalement éteint tout vrai Dieu s!f/n. la dlvlDe toute-puis- BAPTISER d'e~prit saint et de connalt pas le Seif:lilem seul et tout bien dc ta Parole, 16. sance, 35. feu, c'est régénérer par le divin n'est point admis (Jans le ciel, COURO~NE (la) d'épines, qu'on ATRAI'lAsl!. Il vit bien flue d'a- vrai qui appartient à la foi, et 61. La vie du ciel entier, et la mit sur la tête du Seigneur, sign. près sa doct.rme on ne ~aurait par le divin bien qui appartient sagesse de tous les anges, sont que les Juifs avaient falsifié et s'~mpêcher de penser il trois il l'amour, 51. Si le Seigneur a fondées sur la reconnaissance et adultéré les divin" vrais, 1.6. D.leux, el Il chel'cha il y remé· dit de baptiscr au nom du Père, par suite sur la confession d'un CRÉEll. Tout a été créé du divin dler, 57. du Fils f't du Saint-Esprit, c'est seul Dieu, 55, et sur la foi qu~ amour par la divine sagesse, 1.­ ATBANASIENNE (Foi). Ce que ren- parce que le tl'ine ou la trinité cc Dieu unique est aussi homme, CIIOIRE. Il faut croire au Sei­ f~rme la doctrine de foi atbana- est dans le Seigueur, 46. et que c'est le Seigneur qui en gnèur, qui est et le Père et le sienne sur la trinité est vrai, l31E;-( (le) est nn attribut divin, mêwe temps est Dieu et Homme, Fil~, 32, pag. 51. pourvu qu'au lieu de trinité de 18. Dicu est le bien même, 18. 55. Par le nouveau ciel qlle vit CRUCIFIER. Le divin n'a pu être personnes on entende la trinité Ou•. Dan, Jo. oerits de l'Autour, Jean, il e,t entendu non pas un tenté, ni il plus forte misol) être d~ la personne, 58. Cette doc- quand il ost dit simplement Ju bien, ciel visible aux yeux, mais le re· crucilié, 35. trlDe textuellement rapportée c'est loujour. du bi.if .piritu'l qu'il 'a­ nouvellement de l'égli~e dans le CRUCIFIXION (lu) du Seigneur 56, 59. ' gît; :'il e~t quc.stion d'ull antre bien: il monde spirituel, 62: sign. que le~ Juifs avaient dé- ATfRIBUT. La justice, l'amour t1!lt dit ou le ~H)n .n~tUl·ol, ou 10 bIen CLA~IEUA. Par" Jour de cla- tl'uit et profané toute la Parole, la miséricorde et le bien, sont moral, ou 10 bwn e:v,1. ,. me ur II il est entendu l'avéne- 16. des attributs divins, 18. La ré- BLASP~EME (le; COD~[e 1Espnt ment du Seigneur pour le juge- CRUEL, Pal' ., jour cl'uel " il demption et la salvatiou sont un Samt! ~ est le blaspheme contre ment, 5. est entendu l'avénement du Sei- proprt: attribut de l'humain dn le dlVID dll Sel~,ueur; pa~ler COLl~RE, Par" jour de colère II gneur pour le jugement, 5,-14. Seigneur, attribut appelé mérite coutre le Fils de 1 homme, c ~st il est entendu l'avénement du CUI.TE (le) e~t prescrit dans la et justice, 34. ?Ire quelque ch~se de contraIre Seigneur pour le jugement, 5, H. doctrine. et se fuit confol'Ulé­ AUJOURD'HUI. " Aujourd'hui je a la Fal'ole, en I~terprétant ~on COLOUBE (la) est 1(: représenta- ment il la doctrine, 6L t'ai engendré,,, - l's, Il''7, _ sens autrement, "9' tir de la purification et de la ré- DAVID. Dans la Purole, par Da­ ce n'est pas d'éternité, mais c'est BL~sunR (la). qu on fit au cÔt.é génératiOil par le divin vrai, 51. vid il est entendu le Seigneur, dans le temps, Hl. du Seigneur s!gn. qu~ ,les JUIfs COmIENCR)IENT. Le Seiguenr se 42: mont. 43, H. Le Seigneur, AVENEMEN'r. Cause de l'avéne- avu.lent totalement ctelnt tant dit" commencement et fin;» quant à l'humain glorifié, n'a ment du Seigneur, 12,13,14. Sans vrai et tout bIen de la P~role, '16. pourquoi? 36. pas été le fils Je David, 35. l'avénement du Sei"neur aucun BIOUILLARO. Par" Jour de CONOAMt<ATION (la) du Seigneur DÉPO[!ILLEMEl'iT successirde l'hu­ mortel n'aurait pu "'être ~éforrné brouillard» il e~t enteGdu l'av~­ par les princes des pr6t['es et p,llr main maternel d.u 8eigneur,. 35. ni régéuéré, ni par cOQsè<juent n~ll1~nt dn Seigneur quand Il les auclens ,'!gn. que toute l é- DERNIER. Le Selg-neur se dit le sauvé, n, {g, Quand il s'agit de u ét.alt plus c?l1nu. et par consé­ glise juive agissait ainsi envers Premier et le Dernier; pourqnoi? son avénement, le Seigneur se quent 10rsql,1 Il ne restait plus la Parole, 16. 36. nomme fils de l'homme 29 23 fieu de 1 é~hBe. 5. CONJONCTIO~ (la) de l'homme DESTIIUCTION. Par" jou!' de des- 26. L'avénement du Seigl;eu;' BRUIT. L'avér.e~ent du Sei­ avec le Seigueur et avee le ciel trnction et dc dëvastation ,l il sur les nuées dn ciel avec gloire gneur e,t nommé Jour de brUIt se fait par la reconnaissance et est entendu l'avénement du Sei­ sign. l'ouverture de la Parole, et retentl~sant, 14. pal' la pen~ée, ct non pur le lan- gneur. quand il n'était plus la manifestation que la Parole a . CHAIR (la), - J~an, VI. ?3, ­ gage seul, 57. connu, et par conséquent lors­ été écrite sur le Seigneur seul, 26, S'Lf/n. le bl~n de 1 lImour d après (;ONSOLATFUR. VOiJ'PAr.ACLET.. qu'il ne restait plus rien de l'é BAavLOlllE. L'égli~e, très-peu de la Parol~, 27. . CONS~MlIATIONDUSIECi~l!(la) s!,qn. glise, 5, 14. . temps après son instauration, a CHRÉTlllN: Les chrétten~ on.t re­ le dermel' temps de 1églIse, 26. DÉVASTATION. Jour de devasta- été changéc en Babylonie 65. connu troIs personnes ÙIVl[JeS, COROE.~UX (les) de la mort et tion. Voir D'EsTRCCTlON. , et pal' conséquent comme trois les cordeaux de l'enfer, - l's. DIABLE. Dans la Parole, par le Ob•. La B"by!or,ie o,t 1. eatho!ici,mo- dieux; pourquoi? 55. La fin de XViiI. 5, G, - sign. le~ tenta- diable il est entendu l'enfer, 13. rom~H1; - V?''· D. P. 264. - C est l'a- la première église chrétienne est tioBS, 1.4, moU[ de doullnor sur les choses ~lOtos maintenant arrive, 62. CORPS. Qua nd le Seigneur l'es' O••. Dans l'onfor, CCllX qui son! mi:
  • 57. 4 5 ohants d'apres l'enten.lernent habil.enl Père et le divin nom mé Fils Dieu ~ll ciel et de la terre, 65. ment tout homme qui venait au la partie antériénre ot sont appolé••a- c'est le divin ex quo (de qui tout Doctrme de foi athanasienne; monde et tout homme qui sor­ tan" et ccnx qUI sont méchaut, d'a- procède). et le divin procédant comment elle peut concorder tait du monde, 33. Voir DIABLE, près 1. volonté bablt~nt la partIe postù- nom é Esprit Saint est le divin t'loure cl sont appcles dlabl6l'O~ _ A)(. ID . . avec la vérité, 55 à 61. SAUlI. C. 492 - Voir SUAN, o... pel- Quod (par qUi t0':lt. se fait" DOGME (le) de l'imputation du ENNEMIS. Dans la Parole. les . . 46. Il n'y a d'autre dlvlQ procé· mérite d~ Seigne~r. tel qu'il a ennemis sign. les enfers, H. 1 DIBU est la JU~tIC~ même, 1'11.- dant .du Seigneur que le divin été eomprls Jusqu à présent, est ENVOY~ (Missus). Par" envoyé mour lII~me,la.mlsérlCord~même qui est lui-meme, 46. Il est ordi­ opposé aux attrib~ts divins, 18. dans le monde par le Père, il l) et le bien lDeme, 18. Dieu est naire, dans la Parole, de nom ­ J<.CRITURB.Toute l'Ecriture sainte est entendu que le Seigneur a Homme, et c'est d'après pieu mer deux divins, et quelquefois traite du Seigneur, 1 il 7; mont. été conçu de Jéhovah le Père; que tout ange .et tout esprit est trois, lesquels cependant sont un, 37,~5. mont. 20, ou qu'il a pris l'hu- homme, 36. Dieu, dès le com- 46. Tout divin qui pro.;0de de EGLIS. (l') est église par le Sei- main, 3i. mencement, était Homme dans Jéhovah Dieu, depuis ses prc ­ gneur, 55. L'église existe 'pclr la ÉPOUSE. Quand le mari signifie les premiers et non dans le? der- miers dans le ciel jusqu'à son Pal'ole 'Ct selon la réceptIon d.e le Seigneur, l'épouse signifie l'é­ niers, 36. Dieu a été fait Homme. dernier dans le monde, tend iL la Pa~?le par la vie et par la fOI, glise, 63, L'église est fiancée eomme dans les premiers, de la forme humaine, 32, f. Voir 15. ,L eghse ~rès-peu. de temps quand elle veut recevoir le Sei­ môme dans les derniers, 36. Dllm SEIG!!WR. apres son lDstauratlOn, a été gneur et épouse quand elle l'a Dieu s'est f,üt Homme, afin qu'é· DI~I;-I HVMAIN. C'est au divin hu ­ tournée en Babylonie, et plus reçu 63. tant. dans les pr~miers il .mt main qu'il faul s'adresser; mont. tard en Philist~e, 65. L:église ne ES;'RIT. Dans la Parole, par es· aussI dan~ les derlllers, 29. Dieu 32. Le divin humain est entendu. VO!t ,la Parole q.u~ d apr,ès le prit il est entendu: 1. la vie de est un, et le Seigneur est ce dans la Parole par le Fils de prl!lClpeide sa.rehglon et d après ['homme; mont. 47; 2. les diffé­ Dieu: mont. 45. Dieu est un et Dieu, 59. ' sa doctr ne, 6n. rentes affections de la vie chez en perso~.ne et en e~sence, 55; ORS. L'oxprcssion D,vINu" F!u".NU>l, VOIr 60, 6~. Le Dleu d lsr":ël et le emplo)'ée trOs-.ouyont. pOl' l'Auteur dan. OBS L'égli,e du Seigneu.. est lIni- l'homme; mont. 48 ; 3n la vie du DieU de .Jacob, c est le Seigneur, 'o. 'l'rai tu., RYait rI'ahonl été ""ndue en ve~"cllo, et ch?T.. tous e?n< <[ui reoon- régénéré, appelée vie spirituelle; 39. ( Chez Dieu, ») - Jean, I. i, fran(Fi~ pa .. l)"'HŒ HUW.ll'lITI~, nt coLLe nmssout le d,vlu, et vivent dan. la mont ~9' 40 la vie divine du - c'est en Dieu 1. Voir DIVIN 10clltion 6lait 1;:501. génôrlllcmcnt ru/mise; charité, quel., <[uo soiont d'aille ur, leu.., Sei"~e~r' et par conséquent le tlogmoSri malS il v a sp6clal~ment égh"o S .0 DIVIN HU~lAI~, S!::I'GNEUn. mai~ ~n sub[o:tantif prcccd6 d'un a.Jj~~tif '. ". • ' là où est la Paro~e, et oil par lB Parolo elgne~r IUI-meme, mont. 50.• . o1VIN. Personne ne comprend • ,. est. lOin do l'endl'!) «ar.tement la loeut.on latine ql1l. composéo dl) deux mol~ [H'l!'lo le Sei~noul' e,t connu. Dan, 10. eonll'éo' 50 la vie de la sa~esse du Sel ­ ...:ommeot l~ . dlV1D, qu~ est UD, substantivement, marque l'union réci ­ où la P....olo n'existe pas, on bien, quand gneur, qui est la ai vine vérité; peut être dl Visé en troIs person· proquo des deu, E..ouces c'ost-ll-diro, la Pa..ole ost onlo,-éo au poupIn et ..om- mont. 5t. Dans la Parole, par nes. 57. Le divin est indivisible, l'union du Divin (H'f'C l'Ùuffi'lin cl Je placée "".. des :iéci,ion. humaine., commn esprit il est entendu proprement 57. Le divin et l'humain du Sei- l'Humain a"oe 10 Divin; et, outre cola, dan. le cathollclSme-romaln, li y n l'eh· la vie d'afrès la respiration du ,:;oeur ne peuvent pas être sé- c,ette e'pro,.';on DI'"'' HI)>l.~ITt, .i on SIOn seulement, eL à propremont parler )... il n'y a pas église. Ch.T. [e. Protestant, po.umon, 7. 1 ~r r~pan",rQ r es­ 1emplo)'a,lt toujOurs dRl~s le~dlv('r. TrRl­ Pa f és , 21. Le divin du Sei17neur l"J t~s de 1 Auteur, auralt Ilnconv6nlcnt il y a ésli.e. mai. eettc uSliso ost il sa prtt sur quelqu un Il est entendu ne .peut ,être sépar~ de son hu- de jl)ter dl) la confn.ion <Inn. boautonp fin cheT. oux, pal'ce '100 la Pal'ole a été le régénérer, 49; pareillement, malD, DI. S~lD humalD être séparé do pas"ge. pal' consé'luont, pOUl' ~<i­ porvertie, par lui donner un esprit nou- de son diVID. 29. Les séparer, ce ter cot iutonvuniout, et au"i pouo' pIn. EMPORTEMR!IT. Par « jour d'em- veau, 49. " serait la même chose que sépa- d·o~ac.titudo, au liou do Diville HU11Ia­ portement n il est entendu 1'11.- ESPRIT ~E vBRITÉ (~) n est au~re rer l'âme et le corps. 29. Le di- "'te. 1.1 e.t dIt le DlVm liU»U".'I/'U·. vénement du Seigneur pour le qu.e le SeIgneur qUI est la vérité vin même du Père était l'ûme tout ou dan. 10 te,tu t1)' a D"'1num jUlI;ement, 5,14. meme, 5i. du Seigneur, 29. Le divin a pris [{umanum, ., ENFA!!Ts. Par les enfants de ESPRIT S.t.UlT (') est le divin l'humain, c'est-iL· dire. s'est uni Dlvl~l1'~. Lorsqu'Il s'agit de sa Dieu, - Jean, 1. 12, - sont en- procédant du Seigneur. et ce di­ à l'humain. comme l'âme s'unit. divinité, le Seigneur se DOlIlme tendus ceux qui croient au Sei- vin est le Seigneur lui· même ; iL son corps, 35. Le divin a été Fils et Fils de Dieu, 2~. gneur, t8, f. mont. 46 il 54. L'esprit saint uni à l'humain. et l'humalD au DOCTRINE. La doctrlDe de la ENFERS (les) sont composés n'est pas une personne distincte divin; mont. 32. 1e divin et l'bu- nouvelle J~rusalem n'a pas pu d'hommes, 33. Avant l'avéne- du Seigneur, 46 ; l'esprit saint main dans le SeignE;ur sont une être vue dans la Parole. quoi ­ ment du Seigneur, les e~fers et .le Seigneur so~t ,un, 46: L'es~ seule personne, et.l'hnmain au'ssi qu'elle y ~oi.; pourtluoi? 65. étaient parvenus par accrolsse- prit sal!lt est la dlvlUe vérIté qUI est divilJ. 34. Le divin n'a pu être Celte doetrlDe ne reste que chez ment à une telle hauteur, qu'ils procède du Seigneur; mont. 5t. tenté, ni à plus forte raison être ceux qui s'.adressent a.u Seigneur commençaient il infester les an- L'esprit saint est la présence du crucifié, 35. Le divin nommé seul, et qUI le reconnaissent pour ges même du ciel, et pareille· Seigneur chez l'homme au moyen
  • 58. 6 7 quant à l'humain glorifié, n'a Iln:;l;es, 37. L'homme est dans le des anges et des esprits, pré FIA!lCÉI::. roir FIANCÉE. d~'glise r sence par laquelle et selon la est fiancée quand elle veut rece­ pas été le fils de Marie, 35. milieu entre Je ciel et l'enfer, 61. Fil';' Le Seigneur se dit" Com- Çhaque homme qui esl sauvé quelle l'homme est illustré et voir le Seigneur, et épouse quand mencemeut et Fin; " pourquoi? moute au ciel, non pas de lui­ instruit, 46. elle l'a reçu, 63. :16. même. mais d'après le Seigneur; ESPRITS. Il Y a continuellec FILS. Le Seigneur se nomme FOI. Il Y a la foi de Dieu, et il le Seigneur seul y est monté de ment des esprits chez l'homme, tantôt Fils tantôt Fils de Dieu, y a la foi de l'homme, 18. La foi lui-même, 35, f. Dieu est Homme 37.Tout esprit est homme, 36. tantôt Fils' de l'homme, partout rte Dieu est ·une foi vive, mais dans les premiers et dans les VOIr ANGE. selon le sujet dont il est ques- la foi de l'homme est une foi derniers, 36. Dans la Parole, le ESSENCE (l') humaine du Sei- tion. 22. Le Fils, quaud il s'agit morte, 1S.Ceux qui font œuvre de Seigneur est appelé homme de P;!1~ur est eomme son esse~ce du Seigneur, c'est son humain repentance ootlafoide Dieu,mais guerre, parce qu'il a vaincu seul dlv!iJe, ~5: Le ~elgneur a eu 1es . conçu de Jéhovah le Père, et né lieux qui ne font pas œuvre de re- les enfers sans le secoul'S d'aucun sence dlVlDe d après le Père et la de la vierge Marie dans le temps, pentance, et qui toutefois pensent ange, 14. L'homme de la droite, nature humaine d'après la mère, 30. à l'imputation, ont la foi de - Ps. LXXX. 18, _ sign. le Sei- 3~ ..Il n'a pas enangé eu e:;seuce FILSOE OIEU. Le Seigneur, quant l'homme, 18. Voù' IlEPENTANCE. gnenr quant à la Parole, 27. ~lvlDe ~ette nature hUlllame, et au divin numain, est appelé Fils FOlllIA'fEUR. Le divin humain' HUMAIN (l') du Seigneur d'après Il ne 1a ~as mêlée avec cette de Dieu, 19 à 22. Par le Fils de du Seigneur e:lt aussi appelé la mère était semblable à l'hu­ essence, 3:>. . Dieu, il est entendu le Seigneur formateur, c'est-à-dire, réforrlla- main d'un autre homme, et par ÉTA~. fi Y a eu dans le SeIgneur quant à l'humain qu'il a pris teur et régénérateur, 31.. (;OJ)séquent matériel, ;J5. L'hu- d~ux ~l~ts! qUI so~t ,!-ppe!é.s état dans le monde, et qui est le di­ GENRE HUMAIN. Sans l'avéne- main du Seigneur d'après le Père d humlhatlOn ou ~ eXlDaDl~lOn,et vin humain, 20. Dans l'église menl. du Seigneur claus le monde était semblable à son divin. et état de gIo!,lficatlOn ou d U~IOII Juive, par le Fils de Dieu, on le genre humain aurait péri de par conséquent substantiel, 35. avec le dlvlD appelé. Père, 3".. eotendait le Messie; mont. 19. mort éternelle, 18; car aucun Le Seigneur s'est dépouillé de EXl~~l'IITIO~. !-e S~lgneur était L'humain que le Seigneur a re­ mortel n'aurail pu être réformé l'humain reçu de la mère, et il dans ,état d eXIDaDitlOn, en tant vêtu d'après le divin en lui est ni régénéré, ni par couséquent a revêtu l'humain ~rovenant du et alors qu'il était dans l'?umain le Fils de Dicu, 35, 59. provenant de la mère, 3b. Dans , . sauvé, n. Père, 35. Quand le Seigneur s'est GLOIRIl.. Donner la gloire, - transfiguré devant Pierre, Jac­ l'élat d'exinanitioll, il adressa( FILS pE L fIOllME. Le Sel~~e~r. Ésaïe. XLII. 30, - ~ign. glorifier ques el Jean, il a montré quel des prières au Père comme il un qua~t a la Parole, e~t appe v :!"I~S ou unir à soi, 30. . est son humain glorifié, 35. Voir autre que Ini. 35. 1 de 1 homme, 19, ~4 a 28;,Le Sel- GLORIfiCATiON lia) est l'unIOn DIVIN; DIVIN HU'''AIII. EXPIATION 1'), telle qu'elle a été gneur ,est appelé Flis de. h0l!lme du divin el de l'humain, 13. La HU~lILlATlON. Le Seigneur était comprise jusqu'à présent, est lorsqu il . s a~lt ?e l~ ",l?asslO,n ~ glorification du Seigneur Il été dans l'état d'humihation, ou opposée aux atlributs divins, 18. mont. 24, 100Sq~ II s a",1t ~u J,u faite successivement, 35. Le Set- d'exinanition, en tant et alors FAIJX (les) H et ailleurs. g~ment : mont. _5 ; lorsqu II B a­ gneur était dans l'état de ~lorir!- qu'il ét.ait da~s l'humain prove­ '. ' . glt de son avénement ; mont. 26 ; o.s. Il est dL~ (allx au plLtrLel, 'LUOl- lorsqu'il s'agît de la rédemption, cation en tant et alors qu li étaIt uant de la mere. 35. Dans l'élat qu." dans cclto aeeoptlU~ lut pali dl:' (aux de la salvation, de ' . pris substanlt'1emcnt. n .10 mot plu- la réformation t 2 duns l'humain procédant du Père, d'humiliation, il adressait des 35. Dans l'état de glorification il prières au Père comme il un riol ; mais l'Anteur employant les dau" et d~. la ré~énératlOn, mon., !. s'ent.retenait avec le Père COlllme autre que lui, 35. expressions (alsa ct (als1tates, 1. pro- Le hl. de 1homme slgn. le Sel­ miéro a été traduile par les {allx. ct ln gneur quant Il la Parole, 16, (. avec soi, 35. iLLUSTRER. A.ujourd'hui même .eeond. pal' le. ("IlSselés. Il faul di.tin· Le Fils de l'homme sign. le Sei­ GUleRRE. Par" jour de guerre" quiconque s'adresse au Seigneut gner e entro I~s faux ol los [au..elé. "'neUl' quant à la passion, parce il est entendu l'ayénement du seul cn lisant la Parole, elle prie, co"':n '?'~lrc 1ante...eur ct,la po.Il"',cur, que les propbètes ont aussi él.r Seigueur pour le jugement, 5, H. est illustré en elle, 2. ct 1anlenenr .st pIns ullIversol que 1" ,lé fil d l'h 28 L HtlROS. Dans la Parole, le Sel- o.,. L" mollUusll''''', dans 1., écrit, postéricu,'" - voir R. C. 21. - On appe s. s e omme, . .. .e peut nLmi considon,,· Ics (aux commo fils de 1homme, . quand II s agIt gueur est. appelé héros, parce de l'Auteu,·,. e,t, p,.i, "II I;é né 1'(11 don. prineipos, ct les ({I.lIsseles comme dôri- des prophètes. srgn. la doctrlUe qu'il a Val0Ctl les enrers sans le ! ~~eeptlon cl ecJall'CI'.. d(l Olctt.l'û en ill­ secours d'aucun an"'e, 14. "'''''o. vations. de l'église d'après la Parole, et HOLOCAUSTRS (les)'" de l'église hll'lTTATlOX (l') dn mérite du FllTES (les) de l'église israélite quand il s'agit du Seigneur, israélite contiennent beaucoup Seigneur, telle qu'elle a été com­ contiennent beaucoup d'arcanes c'est la Parole elle· même, 28. d'arcanes de la glorification du pri~e jusqu'il présent, est illI­ de la glorification du Seigneur,H. .FILS D'I~I·HR"T.É. Il n'y a. pas de Sei"'neur, t4. possible, '18; c'est une exrression FiANCÉ. Quand le !lancé signi· FII.s né d é~erlllt~. maIs II y Il le HOhUlE. Il ya continuellement de nulle valeur, 18. D'ou est fie le Seigneur, la fiancée signifie Seigneur d 9terDlté, 19. chez l'homme des esprit;, el des résulté. ce dogme, 18. L'imputa. l'église, 63. FILS OE MARIE. Le Seigneur,
  • 59. 8 9 tion du mérite du Seignenr n'est p,oint l'~tr., mais l'E~is.ter . (fapros tout homme qui veut être illus- lui a parlé, et alors .deux fois il autre chose que la rémission des 1Etr" ; 1 Etrfl ou 10 D'Vin BIen -t!!t tré et devenir sage le peut, 6L l'a appelée femme, et une fois péchés après la repentance, 1.8; J6bovah. - A. C. 8267. JUGER. Le Seigneur ne juge il ne 1a pas reconnue pour mère; elle n'est quelque chose qu'au- J~BOVAH. Voir SEIGNEUR. Jého­ personne à l'enfer, ou ne jette mont. 35. tant qu'elle est entendue ainsi, vah e.t appelé Rédempteur, personne dans l'enfer, mais le~ MÉRITE (le) apparlient au Sei­ 1.8. Voir REPK.~TANCB. Sauveur; mont. 34; mont. 38. mauvais esprits s'y jettent eux- gneur seul, 18. L'accomplisse. IMPUTER. Rien de ce qui appar- Jéhovah, qui est le Seigneur mêmes. 25. C'est la Parole qui ment de la loi et la passion de tient au Seigneur ne peut être d'éternité, est nommé tantôt Jé· ju~e chaque homme; mont. 25, la croix sont le mérite du Sei- imputé à l'homme, 1.8. hovah, tantôt Jéhovah Sébaoth, JUSTlCY, (la) est un attribut di· gneur, en ce sens que par là il INCAIU!ATION. L'acte par lequel tantôt Dieu, tantôt le Seigneur, vin, I8. Dieu estla justice même, a combattu seulles enfers et les le Seigneur prit l'humain dans et en même temps Créateur, 18. La rédemption et la sai va- a vaincus, et que seul il combat le monde est nommé incarna- Sauveur, Rédempteur et Forma­ tion sont un propre attribut de pour l'homme et surmonte pour tion, 59. Doctrine de la foi atha· teur, et aussi Schaddaï; pour­ l'humain du Seigneur, attribut lui les enfers, 1.8. Le mérite du nasienne sur l'incarnation; corn- quoi? 55. Jéhovah lui-même, qui est appelé mérite et justice, Seigneur ne peut jamais être ment elle doit être entendue, c'est..à-dire, le Seigneur, a pro ­ 34. La justice du Seigneur ne imputé à l'homme; pourquoi? 59. nonce la Parole par les prophé- peut jamais être attribuée li t8. La rédemplion et la salvation INDIGNATION. L'avénement du tes; mont. 52. Dans les prophè­ l'homme; pourquoi? 18. sont un propre attribut de l'hu- Seigneur est nommé jour d'in- tes, il n'est pas dit qu'ils ont JUSTICE VINDICATIVE (la) n'est main du Seigneur, attribut ap ­ dionation, U. prouoncé la Parole par l'esprit pas un attribut divin, et par pelé mérite et justice, 34. INFATUATION (l') de l'intelligence saint, mais il est dit qu'ils l'ont conséquent il n'y il pas de jus- MISÉRICORDE (la) est un attri ­ résulte de la cupidité et d'une prononcéè par Jéhovah, par Jé­ tice vindicative, IS. bllt divin, 18. Dieu est la misé- volonté dépravée, qui sont le hovah Sébaotb, par le Seigneur LA~IPE. Les lampes de feu, - ricorde même, 1.8. propre de l'homme, 1.7 f. Jéhovih; mont. 53. Jéhovah a Apoc. IV. 5. - sign. les divins MoïSE. Par, Moïse ct les pro ­ INIQUITÉS. L'état de l'église d'a- pris l'humain pour sauver les vrais, 51. phètes, il est entendu toutes les près la Parole, représenté dans hommes, 3t. LANGUE. Dans la langue hé- choses qui ont été écrites par les prophètes, était ce qui est JÉRUSALEM, dans la Parole, braïque, il n'existe qu'une seule Moïse et par les prophètes, 9. entendu par porter les iniquités sign. l'église quant au culte, et expression pour désigner l'esprit MONDE. Par le monde ~pirituel et les péchés du peup~e ;. mon~. par suite quant à la doctrine; et le vent, 47. est entendu le monde où habi- 1.6. Par porter les IlIlqUltés, II pourquoi? 64. LOI. Par la loi, dans la Parole, tent les anges et les esprits, et est entendu représenter en soi JÉRUSALEM (la nouvelle). Par la il est entendu dans le sens strict par le monde naturel celui où les péchés contre les divins vrais nouvelle Jérusalem, dans l'Apo­ les jix préceptes du décalogue, habitent les hommes, 62. Par le de la Parole, et en. tr~ce~ une calypse, il est entendu un: nou ­ 8; dans un sens plus large, monde, - Jean, XVI, 33, - il image, 16. Quand II ~ a.glt. du velle église; mont. 6~ à 65. toutes les choses qui ont été est entendu l'enfer, 33. Seigneur, par porter les 11IlqUltés, JOUR. Par « en ce Jour-là, » et écrites par Moïse dans ses cinq MORT. Dans la Parole, par la il n'est pas entendu autre chose par « le jour de Jéhovah, » il livres; mont. 9; et dans le sens mort, il est entendu l'enfer, 1.2. que de supporter de graves ten- est entendu l'avénement du Sei· le plus large, toutes les choses Comment le Seigneur a vaincu talions, et de souffrir que les gneur, 5, 1.4. de la Parole; mont. 10. la mort, 1.2. Juifs agissent envers lui comme JUDAS, qui trahit le Seigneur, LUMli:Rl': (la) sign. la divine sa- NATURE. La nature humaine ils avaient agi envers la Parole, représentait la nation juive, 1.6. gesse, L La lumière est le divin du Seigneur provel1ait1de Marie, et qu'ils le traitassent de la JUGEMENT. Quand il s'agit du vrai. pllr conséquent la Parole, 35. Cette nature humaine n'a pu m~me manière, parce .qu'il était jugement, le Seigneur se nom~e 2. La lumière des nations, - être chanp;ée en essence divine, lUI-même la Parole, 15. le Fils de l'homme, 22. Tout JU- Esaïe, XLII. 6, - c'est le Sei- ni être mêlée avec cette essence, INTELLIGEllCE. Les hommes li· geUlent se fait selon le divin gneur quant à l'humain, 30. 35. rent de la Parole toute intelli- vrai qui est dans la Parole, ?5. MANNE (la)1 sign. tout vrai et NÉS DE DIEU (les), - Jean, I. gence spirituelle 2. JUGE)IEllT DERNIER. Avant le JU­ tout bien de la doctrine d'aprés 1.3, - sont ceux qui ont été ré ­ JAII. C'est un' des noms du gement dernier la puissa.nce de la Parole, 27. générés par le Seigneur, 18, t. Seigneur dans l'ancien 'l'esta- l'enfer prévalait sur la pu~ssance MARIE, Le Seigneur, quant à NOK. Par le nom de Jéhovah, ment 22 23 25. du ciel, 6t. Cet état ~e pUissance l'humain glorifié, n'a pas été le du Seigneur, du Fils de Dieu, il , " . .. de l'enfer li. été entièrement dé- fils de Marie, 35. Le Seigneur ne est entendu le divin vrai, par Ons. Ce mot e,t dé;mi d" Jehov.lt, truit IJar le jugement qui main. l'a jamais appelée sa mère; on conséquent aussi la Parole, qui et si"'uilie le DIVlll V l'al procédant du . / 6i D . lit seulement trois fois dans les existe par lui, traite de lui, et DivinoHuuntin du Seigneur; ce Divin ten~nt est term.ln~, : epU1S Vrai est appelé Jah, pnrce qu'il n'est ce Jugement, amsi mallltenant, évangélistes que. de sa bouche il Ilinsi est lui-même, 25. Noms du 7
  • 60. fO fi Seigneur, 22, 35, 37, 50. Par les les anges dans les cieux, 2; reconnu trois Personnes divines, PBOPntlTBS. Chez les prophètes, noms de personnes et de lieux, mais dans le monde chez les et par conséquent comme trois il y a deux états bien distincts; dans la Parole, il est signifié hommes elle est naturelle, tan ­ Dieux; pourquoi? 55. C'est par état de vision et état pour rece­ quelque chose du Seigneur, et dis que dans les cieux elle est une permission divine que les voir la Parole, 52. Dans le pre ­ par suite quelque chose du ciel spirituelle, 2. Tout ce qui a été chrétiens ont reeu dès le corn· miel' état, ils étaient non dons et de l'église d'après le Seigneur, écrit dans la Parole, tant pro ­ mencement la doctrine de trois lenr corps, mais dans leur esprit; ou quelqufl chose d'oppooe, 2. phétique qu'historique, a été Personnes, 55. et dans le second état, ils étaient NOURRITURE (la), - Jean, Vi. écrit sur le Seigneur; c'est de PBILlSTÉE. L'église, tri~s-peu de dans leur corps, 52. Jéhovah ou 21, - s(qn. tout vrai et tout là que lu Parole est divine, 14. temps après son instauration, a le Seigneur a prononcé la Parole bien de la doctrine d'après la La Parole, dans le sens de la été changée en Babylonie, et par les prophètes, 52. Il n'est dit Parole, 27. lettre, désigne par plusieurs plus tard en Philistée, 65. nulle part que l'Esprit Saint leur NOUVELLES. Choses nouvelles noms ce qui cependant est un, j . " ait parlé, ni que Jéhovah leur ait contenues dans ce Traité, 65. 55. Elle distingue les choses qui o~,. Par la hdlSlée Ii '''l .cIIV·ndll parlé par l'Esprit Saint, 53. C'est OBSCURITÉ. Par jour d'obscu· sont un comme si elles n'étaient la f~1 sopal·tle d aya•• la eh"... te, - D. le Seigneur lui. même qui a parlé rité, il est entendu j'avénement pas un, 55. La Parole sign. le P.•64. pal' les prophètes. 31. Les pro­ du Seigneur, quand il n'était divin vrai ou la divine sagesse, PIÉGES (les) de la mort, - l's. phètes ont représenté l'état de plus connu, et par conséquent 1. XVIII. 6, - sign. les tentations, l'é~lise et la Parole; mont. 15. lorsq.u'il ne restait plus rien de PASSION. La passion de la croix, U. Par les prophètes, dans l'un et l'église, 5. a été le dernier combat du Sei- PORTE (la) de la ville sig71. fa dans l'autre testament, partout OINT. Le' Seigneur est appelé gneur, par lequel il a pleine- doctrine par laquelle se fait l'in- où ils sont nommés, il est signi­ Oint; pourquoi? 42. ment valUCU les enfers et plei- troduction dans l'église, 64. C'est fié la doctrine de l'église d'après OMÉGA. Le Seigneur se dit nement glorifié sou humain, 3; pour cela que les ancieus la Parole. 15. Les prophètes re· l'Alpha et l'Oméga; pourquoi? mont. 13. La complète union du s'asseyaient à la porte de la ville présentaient le Seigneur quant à 36. divin et de l'humain dans le et y jugeaient, 64. Sortir par la la Parole, etJJar suite signifiaient ORIENT D'EN BAUT (l'), - Luc, Seigneur il été faite par la porte, c'est se retirer de la doc- la doctrine e l'église d'nprès la 1, 78, - c'est Jéhovah ou le passion de la croix, qui a été la trine, 6i. Parole, 28. C'est pour cela qu'ils Scigneur d'éternité, 30. dernière des tentations, 34. Par PORTER les iniquités de tous et étaient appelés fils de l'homme, PAIN (le) sign. le bien de l'a· la passion de la croix le Seigneur les péchés du peuple, 15 et suiv. 28. La signification spirituelle de mour d'après la Parole, 21. n'a pas enlevé les péchés, mais Voi,- INIQUITI::s et PÉCUÉs. proph.ète, c'est la doctrine de PALAIS. Des Palais sont repré- il les a portés comme prophète, PB~;DICATION de la repentance et l'église d'nprès la Parole, 28. Le sentés dans le cicl, quand les 15, 16, 17; c'est-à-dire, qu'afin de la rémission des péchés. 18. Seigneur était lui-même pro­ anges s'entretiennent de doctl'i- que l'église fùt représentée en PREMIER. Lol Seigneur se dit le phète; mont. i5. Le Seigneur, naux, 64. lui, il a soufl'ert tous les outrages Premier etle Dernier; pourquoi? comme le plus Ilrand prophète, PARACLET. Quand le Seigneur que cette église avait faits il. la 36. sign. l'église elle-même et la Pa· parle du Paraclet ou Consolateur, Parole, 65. Ce que signifiait PRli:RES. Dans l'état d'humilia- l'ole elle-mèD;le, t5. Les prophù ­ c'est de lui·même qu'il entend chaque particularité delap'assion tion, le Seigneur adressait des tes, depuis Esaïe jusqu'à Mala­ parler; mont. 51. du Seigneur, 16. Quand Il s'agit prières ab. l'ère comme il un chie, traitent en général et e1l PAROLE (la) qui était chez Dieu, de sa passion, le Seigneur se autre que Lui, 35. particulier de six sujets concer- _ Jean, 1. l, - est la divine nomme Fils de l'homme, 22, 23, PIiINCE. Par le prince du mon- nant le Seigneur, 3. sagesse du divin amour, 1. Elle 2'•. de, il est entendu l'enfer, i2. PROPITIATION (la), telle qu'elle a est Jéhovah lui-même ou le Sei- pÉclIIls. L'état de l'église d'a ­ PROCÉDANT. Le divin procédant été comprise jusqu'à présent, est gnelll', par qui a été fait tout ce près la Parole, représenté dans nommé esprit saint est le divin opposée aux attributs divins, t8. qui a été fait, 1. La Parole, qui les prophètes, était ce qui est pe'!' 'quod (par qui tout se fait), PRQPRE. Le propre volontaire li été manifestée par Moïse et entendu par porter les iniquités 46. L'ange a une ,me et un de l'homme est en soi le mal, et les prophètes et par les évangé· et les péchés du peuple; mont. corps, et aussi un procédant; ce le propre intellectuel est en soi listes, eSl la même que celle qui 16. Par ôter les péchés, il est gui procède de lui est lui-mêmë le faux, 18. était chez Dieu. 2. Elle est le entendu la même chose que ra ­ hors de'lui, 46. divin vrai même, d'où les anges cheter l'homme et le sauver, 11. PROCÉDER, quand il s'agit du . O.s: Le ~ropr". do l·l~~m~",,,.,.' ~6116- tirent toutp sagesse et les hommes Voi?' hlPUTATION, INIQUITÉS. S . n ne signifie pns autre 1',11, e,t do. aIDIO, do pldtllt/lCO a DlCll, elg eur-,;oo . d'almel' le mondo do rrl"~férellco flU clol, toute intelligence, 2. La même PI::RE. Comment le Père et le: chose qu Illustrer et. enseigner ct de coll,idul'Ol' le procbain comillo l'ion Parole, qui est chez le? hommes Fils sont un, 29. par une présence t'IUI est selon r;~lath'emr:n il soi.mèmo; ninsi, e'ast dans I~ monde, est aussi chez PERSONIIES. Les chrétiens ont la réception du Seigneur, ·i6. llamoll. de ~oi 01 "" monde, - C. E. ~83.
  • 61. ,12 f3 PSAUMES. De quelles choses il Dieu, mais ceu!' qui ne. se repen· est traité dans les Psaumes, 37. tent pas, et qUi toutefoIs pensent SALUT (le) peut être accordé gueur d'éternité, il est entendu PUISSANT DE JACOU. Le Seigneur à l'imputation, ont la foi de par le Sei~neur après que le Divin à quo (de qui tout pro· est appelé le Puissant de Jacob, l'~o~me, 1S. Le Seigneur et ses l'homme a fait .euvre de re· cède), qui dans la Parole est Jé· parce qu'il a vaincu seul les. en· disciples ont prêcbé la repen ­ pentance, tS. Voir REPENTANCE. hovah, 30. Le Seigneur d'éter. fers sans le secours d'aucun ange, tance; mont. 1S. .. SALVATION. La rédemption et la nité, ou Jéhovah, a pris l'humain H.· RESPIHATION. Toute reSpiratIOn salvation sont un propre attribut pour sauver les hommes; mont. PULSATION DU COEUR. Les anges du ciel vient du Seigneur, 5I. de l'humain du Seigneur, attri· 31. Il est venu dans le monde ont, de même que les hommes, Les anges ont, de mêm~ que ~.es but appelé mérite et justice, 34. poursubjuguer les enfers etglo­ une pulsation du cœur, 51. C~tte hommes, . un.e respiratIOn. ,,1. Quand il s'agit de la salvation, rilier son humain, t2 à t4, 3/,; et pulsation est selon la réce2!!Q.!!. Leu~ resJllratlOn est sel?~ la ré: le SeigneUr se nomme Fils de pour remettre toutes choses en ae l'amour divin qui procède du ceptloll de la ~agesse dlvlDe qUi l'homme, 22, 23. ordre dans les cieux, et par suite Seigneur, 5t. procède du Seigneur, 51. ' SANG. Le sang, - ,lean, VI. 53. dans les terres, f4. Si le Seigneur RECONNAISSANCE. La conjonction RESSUSCITKR. 1.'homme ressus­ - sign. le bien de l'amour d'a- ne fCtt pas venu dans le monde, de l'homme avec le S6igneur et cit~ seulement quant à l'espri~, près la Parole, 27. Par les sangs, aucun homme n'aurait pu être avec le ciel se fait par la recon- mals non quant au corps; le Sel­ - Jean, 1. 13, - sont entendues sauvé; pourquoi? 33. Le Sei­ les falsifications de la Parole, et gneur a fait divin son humain. naissance et par la pensée qu'il gnenr seul? ressuscité avec, to~t y a un seul Dieu et non par le son corps, 35; son corps fi était les confirmations du faux par la a'après le divin en lui et ainsi langafYe seul 57. ' . , pas alors matériel, mais il était Parole, 18, f'. il a été fait un avec le Père, 29 " , substantiel divin, 3.':i. SATA..... Dans la Parole, par Sa· il, 36. Il a fait divin son humain tan il est entendu l'enfer, t3. par les tentations admises en lui, o." Lo mot reeollnaissallce, dans les RÉS~~RF.CTI?N (la). du Seign~ur , ' . et alors par de continuelles vic ­ uerils <lo l'Auteur. est pris presquo 1011- le ~rolslème Jour slgn. la gloflfi ­ On•. Dans Ja Pal'ole, ~ar le d,ob,l? tI toires 33 lia combattu par la pro- jour,1:, dan!; l'acception de connai~sm(!e catlOll, t 6. e~t ontendu ect enfer q01 est en arl·J~r~. 1. • rusllilant d'un examen appr"fo",I;. RÉTRIBUTION. Par jour de rétri­ cl où sonl les pills muchant, nommus l?re pUJ~sance co~tre tous les en ­ bution il est entendu l'avénement mallvai. génies, ct pal' Satan, cet onfer lers, et liles Il entIèrement domp ­ RÉDEMPTEUR. Jéhovah est nom· du Seigneur pour le jugement, 5. qni est CIl nvant, où sc trOllvenl. ceux tés et subjuitués, 33. Il s'est nié Rédempteur; mont. 34, 45. HITES (les) de l'église israélite 'lni n~ sont pas .i muchants, ~t '1~li ;,:ont successivement dépouillé è.e l'bu­ nommes mail v,,, .SPrlts, - C, E. :>4'1. main reeu d'une mère et il a H.~DEMPTION (la) et la salvation contiennent beaucoup d'arcanes - VOU' OI4n .. ", Ons. revêtu lë divin d'apTès'le divin sont un propre attribut de l'hu· de la glorification du Seigneur,H. main du Seigneur, attribut ap- ROI. Le Seignenr est appelé SATISFACTION (la), telle qu'elle a en lui, qui est le dIvin humain pelé mérite et justice, 3/~. Quand Roi; - pourquoi? 42. Les rois, été comprise jusclu'à présent, est et le. Fils de Di~u,. 35. Par la il s'agit de la rédemption, le - ex. 5, - sign. ceux qui, dans opposée aux attributs divins tS. passIOn de la croIx Il a pleIDe­ Seigneur se nOlllme Fils de l'enfer, sont dans les t'aux du SAUVEUR. Jéhovah est nO~lIné ment gloriAé son humain, c'est- l'homme, 22. 23, 27. mal, H. Sauveur: mont. 34, ,.5. à-dire qu'il l'a uni à son divin, RKFORMATION. Quand il s'agit SAOnAl'RS (les) de l'église israé ­ SCBADDAÏ. C'est un des noms et qU'l1insi il a fait aussi divin de la réformation, le Seigneur lite contiennent beaucoup d'ar­ du Seigneur dans l'ancien testa- son humain, 34. Le Seigneur est se nomme Fils de l'homme, 22, canes de la glorification du Sei· ment, 22, 55. Jéhovah; mont. 38. Il est appelè . '. . Jéhovah; mont. 38. Il est appelé 23, 27. gneur, H. Ons.Dcs IIltc'.'prètes "e~dcllt Scharldal Dieu d'!Haël et Dieu de Jacob' RÉ(}ÉNÉRATION. Quand il s'agit SACERDOO: (le) d'Aharon et dcs pBt' Jo Tout-PUI.!l!1illnl i d autres pal' Il) • d" de la régénération, le Seigneur Lévites contient beaucoup d'ar· .Foudroyant; mni. il sisnifio propromenl mont. 39. Il est appelè Samt I~­ s,e nomme Fils de l'homme, 22, canes de la glorification du Sei· 10 Tilnt"reur, cl aprils los tentations la raël ; mont. l,O. 11 est appelé Sel­ 23, 27. gneur, 4.. Bienf'ïlolll"; co mot Jlli·mùmc signifie gneur et Dieu; mont. 4i. Il est vaslation, 'et par oons6quunt tentation, appelé Roi et Oint; mont. 42. Il Rl<llISSIOi' DES pÉca~;s. Le Sei- SACRIFICE. Par jour de sacrifice oal' la lentatlOn ost U"e nsptno dû "us- est appelé David' mont 1,3 44 gneur lui·même et ses disciples il est entendu l'avénement du talion, - A. C. 19ü2. Le Seigneur est l~ Parol~. I: 37: ont prêché la rémission des pé- Seigneur pour le jugement, 5. chés, t8. Les sacrifices de l'église israélite SEIGNEUR (le) est d'éternité Le Seigneur quant au divin hu· REPENTk'(cE.La repentance actu- contiennent beaucoup d'arcanes Dieu, et Dieu lui·même est ce main, es! appelé Fils de Dieu; elle consiste en ce que l'homme de la glorification du Seigneur, Seignenr qui est né dans le et, quant à la Parole, il e~t ap­ voie ses péchés, implore le se- H. monde, i. Le Seigneur est. I~ pelé Fil~ de l'homme, '9 il 28. cpurs du Seigneur et cesse' de S.(}ESSE (la) est dans l'amour, DJ.lli..!Dême.par qui existe la Pa- Par « le Seigneur li accompli les commettre, 17. Ceux qui font et l'amour est dans la sagesse, role, et de qui elle traite, 37 à toutes les choses de ln loi, " il œuvre de repentance ont la foi de t. Voir. AMOUR. H. te Seigneur d'éternité est est signifié qu'il a accompli tou ­ Jéhovah, mont. 30. Par le Sei- tes les choses de la Parole, 8 à
  • 62. 14 Hl H: mont, ft. Voir DIlIU, DlVlJ'l tuel, par conséquent ange, 33. mais c'est seulement donner l'entendement de l'homme, .7. DIVIN HUMAIN. Les' tentations lJ.ùe le Seigneur l'idée de leur unanimité, 57, 1. La vie, - Jean, I. 4, - est le . , supporta dès sa eunesse ont êté UNION. Il Y a eu chez le Sei- divin amour, et la lumière est la O~s.Par 10, Se'f/llcllr, dan, le, écrIt sommairement aécrites par ses gneur union réciproque, à savoir, divine sagesse, L do 1Autour, Il est uUlqll{'meIlL entundJ tentations dans le désert et en­ du divin avec l'humain et de VILLB (la) si,qll. la doctrine, et 10 Sanv',ur du Illondo Jésll,-Chn,1 A" C. 14. ' t t t' , SUi te par ses en Il IOns pal' e 1 l'humain avec le divin; mont. la ville sainte la doctrine du di­ diable, et les dernières par celles 35. En général, l'union n'est pas vin vrai d'après le Seigneur, 64­ SENS. Dans la Parole, il y a qu'il endura dans Gethsémané non-seulement un sens natnrel) et Rur la croix, t2. t' pleine, si elle n'est pas récipro: Des villes sont représentées dans gue, 35. L'union du divin et de le ciel quand les anges s'entre­ mais encore un sens spirituel, 2. TRRRIl. Par la nouvelle terre 1 humain dans le Seigneur s'est tiennent de doctrinaux, 64. SEPT si,qn. le saint, 51. que vit Jean il est entendu, non faite successivement; mont. 32. VIN (le) sign. le bien de la foi SIlPULTURE (la) du Seigneur une terre habitable par des Dans cette union le divin a opéré d'après la Parole, 27. sign. l'action tle rejeter le rest~ hommes, mais le reoouvel1emeot par l'humain, comme l'âme opére VINAIGRE (le) qu'on présenta à de l'humain qu'il tenait d'und de l'église dans le monde naturel, par le corps; mont. 32. Le divin boire au Seigneur signifiait que mère, t6. 62. et l'humain ont opéré avec una- tout était falsifié et faux, 16. SIElIS (par les), - Jean, l. H, TBRRIBU. Par jour terrible il nimité, mont. 32. La complète VISION. Quand les prophètes - 50nt entendus ceux qui étaient est entendu l'avénement du Sel­ union du divin et de l'humain étaient en vision, ils étaient, non alors de l'église où était la Pa- gnenr pour le jugement, 5, H. dans le Seigneur a été faite par dans 1eur corps, mais dans leur l'ole, i8, f. 1 TRAmsoN (la) du Seigneur par la passion de la croix, qui a été esprit, 52. STATUTS (les) tI~ l'église israé- Judas signifiait qu'il était trahi la dernière tentation, 34. VISITE. Par le jour et pm' le lite contiennent beaucoup d'ar- par la nation juive chez laquel1e UNJTK. Lorsqu'il s'agit de son temps de la visite, il est entendu CIlMS de la glorification du Sei- était la Parole, 16. unité avec le Père, le Seigneur l'avénement du Seigneur pour gneuI', 14. TIIl'Œ (le) ou la Trinité est se nomme Fils et Fils de Dieu le jugement, 5. SUBSTANCE (la) ou e!;llleIic.e hl!.- daos le Seigueur, car en lui il y 22. VOLONTK (1a) est le tout de maine du Seigneur est comme a le divin appelé Père, le divin VAIJ'CRE. Le Seigneur a vaincu l'homme, 18. Dans Jean, - I. 50n essence divine, 35. humain appele 'Fils et le divin les enfers par la propre puis- t:3, - par volonté de chair il est SWEDBNBORG pRrcourant tous les procédant appelé Esprit Saint, sance, -14. entendu le propre volontaire de Prophètes et les Psaumes de Da-I 46, 60; illustré pal' une comJ?a. VENGEANCE. L'avénement du l'homme, qui en soi est le mal, vid, examinant chaque verset, raison avec l'ange, 46. Ce trille Seigneur est, nommé jour de et par volonté d'ho~me le pro: et voyant de quoi il est traité, est distinctement nommé dans la vengeance, h. pre intellectuel de 1 homme, qUI 37. Parole, comme on nomme dis- VÊTEMBNTS. Le partage des vê- en soi est le faux, t8, f. SVMBoul D'ATHANASE rectifié, 58, tinetemeut aussi l'âme, le corps ~e~ents du Sei~neur,. et le sort VRAIS (les), 16 et ailleurs. 59. et ce qui procède de l'une et de Je~e sur s.a tUlU~ue, sl~n. que les OD•• Il Dst dit vrais au pluriel, quoi" T C)I l'S. Par « en ce temps-là, " l'autre, 55. JU1~S avalent dlspers~ tous les 'luo dans cotto accoptio~ 10 mot vrai' il est entendu l'avénement du TRINITK. Voi,·. TRINE. vraiS de la Parole, malS non .on pris substnntlvoment, n .. t pas de plu- Seigneur, 5. TROMPETTE. L'avénement du sens spirituel, 16. "iol ; mai, l'Autour employant los <fenx TÉNI~BRES. Pllr jour ou temps Seigneur e~t nommé' jour de VICTOIRES du Seigneur, 14. expre"lOn, vera ~t vcrllales, la. pre- ' l'h VJE. Il y a c h ~z d miill'O " été tradultc par los vra.., et de ténèbres il est entendu l'a vé-l trompette, 14. ,omme eux la socond., par los v/ù·ilés. Il f.ut dis- nement du Seigneur, qlland il TUMULTE. Par jour de tumulte sources de la Vie, 1une est le tin~uc" ont'·o les vraIs et les vérItés n'était plus connu, et par consé- il est entendu l'avénement du mouvement du cœur, et l'autre eo~mo cotl'O l'antùrieul' ct lo posté"ieurj qnent lorsqu'il ne restait plus Seigneur pour le jugement, 5, la respiration du poumon, 47. l'antérieur ost plu, univorsol que le rien de l'église, 5, 14. La vie qui vient du mouvement l'0stél'ieul:; - ~oir R. C, 21. - On TEIiTATIONS (les) ne sont Ilutre TUNIQUE (la) du Seigneur signi­ du cœur ne fait qu'un avec l'a- peut ,aus'I coo ..db,·or ,Jo' Vl'al' eo~mo chose que des combats, contre fiait le sens spirituel de la Purole, mour tle la volonté de l'homme, p."'nclpo•• et 10. verlle. commo dénva ­ les Dlaux et'tes-taux,"p1lr consé- 16. La tunique de poil des pro ­ 47. La vie qui vient de la respi- tlOn,. quenl contre les enfers, 12, 3:3. phètes sign. le dernier sens de la ration du poumon ne fait qu'un YEUX (les) du Seigneur sign. Chez les hommes qui subissent Parole ou le sens de la lettre, HI. avec la pensée qui procède de les divins vrais, 51. des tentations spirituelles, ce, Voi". VIrIiME:'T. sont les mauyais esprits qui les UNAlilMlTK. Faire que trois per­ introduisent, 33. Par les tenta- sonnes divines soient un pal' es­ tions, ou combats contre les sence ou substance, ee n'est pas maux, l'homme devient spiri- enlever l'idée de trois Dienx,
  • 63. i6 AVERTISSEMENT Signes de, Ovvrage& de t"Autevr<;ités dans les OBS. de cette Table. Le principal but des Index que nous vlaçons li la suite des ouvrages de Swedenborg, c'est de préparer les moyen d'arriver plus tard ù obtenir, en langue vulgaire, une traduction de la A. C, Arcanes Célestes. Bible aussi exacte qu'il sera possible. Voir dans la Revue" LA C. E. Ciel et Enfer. NOUVELLE Jf:nUSALEM" deux Lettres, où ce sujet est développé, D. P. Divine Providence. l'une dans le tome vu, pages 249 il 254; et l'autre dans le tome A. H. Apocalypse Révélée. Vil!, pages 369 il. 372. AH. C. Amour Conjugal. Pour remplir ce but, deux choses nous ont paru nécessnir~s: R. C. Religion Chrétienne. i 0 Avoir des Index complets. 20 Indiquer par etes signes parti­ culiers, non-seulement les Numéros où le passage est eltpliqué ou illustré, en tout ou en partie, mais aussi les Numéros où, dans l'original, le texte hiblique est donné en latin. Les Index doivent dtre complets, parce que telle citation qui, à la première vue, paraîtrait de trop -peu d'importance pour être signalée, pourrait cependant, avrès examen, offrir de pré­ cieux documents; et aussi, parce que telle remarque, qui n'in­ téresserait que médiocrement certains lecteurs, rourrait être d'un très-grand intérêt pour d'autres. Le texte tatin doit (Jt,.e signalé, afin d'éviter une grande perte de temps à ceux qui veulent s'assurer du texte. En effet, dans ces Index un grand nombre de Versets de la Parole sont cités sans que le texte soit donné; et souvent, lorsqu'il est donné dans certains Numéros, il ne l'est pas dans les autres. Dans le premier cas, le lecteur est averti qu'il le chercherait en vain; dans le second cas, il Ile le cherchera que dans les Numéros signalés. Un autre avantage, c'est que, quanJ un Verset est donné tex­ tuellement dans plusie'.Jrs Numéro" on pourra facilement s'y reporter pour s'assurer s'il y a des variantes ou s'il n'yen a pas, ces variantes pouvant être d'un grand secours pour la traduc­ tion du passage. Enfin le passage est cité ou textuellement ou en termes non for­ mels. Il importait encore d'indiquel' cette différence: car si le texte exprimé en termes Don formels n'a pas la même valeur que le texte même, il peut du moins servir ù reconstituer ce texte en donnant les racines de mots. - Oésigner ces diverses indications par des signes typographiques qui par eux-mêmes n'auraient aucune signification, ce serait charger la mémoire du lecteur; nous avons donc préféré recourir il des lettres initiales dout ln siguification sera facilement retenue. Les trois lettres 0, i, l, initiales des mots Explication, Illustration et texte su rfisent pour exprimer' huit indications dil1'érentes, l signifiant texte {ormel du passage, et cette même lettre retournée l, signifiant texte en tel'mes non {ormels, 7'
  • 64. 19 DEUTÉRONOME INDEX Cbap. Vel·S. NumérO'leba p• Ver•. Nam6_ Il. • .30 .. 0481 XXXI •• 9, 11,26. • • 9e DES PASSAGES DE LA PAROLE CITÉS DANS L'OUVRAGE VI .• • 4,5. . • 45' XXXIV . 9. . .• • .481 XVIII . • 15 à 19 . • .15' NOTA. - Les Lettres placées à la suite d'un Numéro signifient, II. SAMUEL à savoir: Texte formel du j.Jassage. XXIf • . • • 2, 3 • . . • 34 1i , 3't, 38 Texte en termes non formels. Explication. 1 r. ROIS Ilhl$tration. 1 n.. . 15 .• · 51 le/XXII • . 11 . • . • • • 151 '0 Texte formel et explication. 1 XX. 035,37 0 • 151 li Texte formel et illustration. t O Texte non formel et explication. IL ROIS, li Texte non formel et illustration. Si le Numéro n'est suivi d'aucune Lettre, il y Il seulement 1. . . • 8. . · 151e1XXIII. • 21t • • . • • • 9 renvoi au Passage pour confirmation. XXII • S,11 · 9 Le signe i (illustration du passage) indique, non paB seulement une Explication détaillée, mais aussi et principalement un de PSAUMES ces t.raits de lumière, qui ne consistent souvent qu'en lin seul mot, et C!ui cependant peuvent résoudre un point controversé. IL • , . 6, 7, 8,12. . . 6 LXXVUr. 8 •. 0 , . . • 48 7, 12 . . • • . 1910 35. 34i,3!1,39, 411 VIII. . . 6, 7. . •. 0 . 6 t 39. • • . • • • 471 GENÈSE. XVIIl 55, 6, 15, 38) 1410 41.. . • • • • 40to . • t39,40,H,43" LXXX.• 18,19,20. • • 0270 Chnl" Vers. Numéro, 1Cho/,. Vcril. Numéro:! 32 . 0 45t •••• LXXXII. 6. • .• 10 0 •• m. VI . . 15 .3 .. . • • 191 XLI. ••• SOI XLV .8 .27 • .. •. 48 . • . . 47 H . . • . 1i 14. XIX. • . 15 • . • 34 ,34,38 t 0 • ~' 5, 6, LXXXIX 21,22,25,26 201 4" XXIV •• 7,8. • . . . • 33t . 7,28,2),30 . . fi EXODE 7 à 10 • . 0 • 38 36,37,38 8, 10 • . . •• Hlo 26,27,28. . . • 1910 XXIV. .8, 9, 10. • 39 IXXXI. . 3. . • . . • . 48 t XXXI •. 6 . • . • . 38,49" 26,27,28,30 XXV[lf .3. • . . • • /18 • 61 XXXII. • 2. . • . • . . 48 1 30 • . . · 10 0 • LÉVITIQUE XXXV.• 19 • 0 • • . 0 la XCVI. 0 13 . 0 . . .141 XLI. . 14 . • • . . . 39 XCVII. . 3, 1" 5, fi • .1.410 VI • . . . • . . • • . 9 IVII •.• 1àt1 • . • 9 2 XLV .2 à 18 . . . • 44 CIV. • • 29 •. .47 1 7... . . . • • 9 37.. 9 4, 5, 6, 7, Il. . 140 30 • . .49 1 18 .• '. . • • 9 XFV. • . 2. •• ••. Ç) LI. • 12, 13, 14. • 49' ÇVI. • 33 . . .50t 1 19 .• • . 49t CX . 0 1. . • • .35e NOMBRES LIX. • • 6. • . . . • 39 1 li 7 • • 14 1i V. . . 14 . • 29,30 . VI ••. 13,21. •• • 48 rVI. •• 22 • .• •• 4Pl • • . 9 XXVII'. . 18 • • • . • . 49 • 9 LXVnr . 9. . . • • . . 39 LXXII. . 7,8. . 18,~9. . 41 •• 0 39 1 l''1 rI' 1, 2,i q.. 4, 5. • • 6t .10 • • 1)1
  • 65. 20 21 PSAUMES. ÉSAïE., t, Numéro~ Ch.p. Ver.. 1 Num.é,·o. C~.p. Vers. 1 N umél'Oi Chap. V.ro. Numéro. Ch.p. Vers. CXIV • • 7. • • . • • . 39 CXXXII. 8 A 18 .44 XUI • . 1. • •• " 501 LII . • 1, 2, 6, 9 • . . 64 10 CXXII . . 1 à 7 • • . • . 64 0 exXXVII 4, 5, 6 .64· 1, 6, 7, 8 • • . 6 6 ••..•• 4 4, 5 . . . . . 44 eXXXIX. 7. .501 1 5 ' . • • • . • 49 LIII · 1,2,4 à la fin • 6 exXX .• 7, 8. . 34i, 31" 381 eXLII. .1,. .481 6, 7, 8 . • 3010,38 1 à 12 • • • • 151e CXXXII .1 A 9 . • • • • 6 eXLIII .4. •• 118 13 . . . . •• 14u 7 • • • • •. 12. 2. • • • • • . 1410 7. •• • 48 t XLIII .• 1,3 . • • 3411,38 Chap. cité. • • 160 2, 3, 5, 6. • 39 eXLVI . 4. • 47 3 . . • . • • 4010iLIV 5 ~34Ii, 34,38 1,39 6, 7 . •• • 41 3, 11,14,15 .• 34 . · . /40 10 ,41,4.5 Ii 1 11 • 34li,34,38,45Ii 6 . . • . • • 49 10 ÉSAÏE 14 • . • . 381,1,00 8. . • 34 11 ,34,38 1 1 j, 11" 15 • • • . 34.li LV . · 3,4 . • •• 431 1. • • 4. . • . . . . 40le XXIV. • 15 . • . . • • 39 15 • . • . 381,4010 5 • • . • • • 40 10 II .2, H, 12, 20 • 41 21,23. . • • • 4 XLIV •. 2,6 . . • • • 381 LVII • 15 • • • • • • 49 3. . •• .• 39 23 . • • . . . 640 3 • • • . • • 491 16 • • .• .50 1 III • 9.. •• • 61,1 XXV . • 9 • 4,6, 30e,38 6. 34i, 34, 36, 45. li LIX. .16,17,20 • • . 14 li 18 . • .• . 4 XXVI. • 1 • • . . . . 4 8 • . • . • • 45 19, 20 • • . . 50 IV · 2.. •• . 4 9 . . ' . • • 49 24 . • • • 34li ,34.1 20 . • • . • • 34. le 2, 3 •• •. 640 XXVII • 1,2, 12, 13 • • 4 24, 26 • . . . 54le 21 . • • . • • 51 1 v. • 19 . . • 40 10 XXVIII • 5 • .• . 4 1,38 1 XL V . • 3. •. • •. 39 /LX • .9. • . . . 40 10 30 . • • • . • 41 6 . • • . . 491 5, 6 •• . . 451 16 • • 34li ,381 ,39 VII. • .14 . • . • . 6 1,19 Ie XXIX . • 10 • •• ·.481 11. • • • • 38,40e LXI. · 1 • • . • . • 50 1 18~20,21,23 . . 41 18 • . • . 41 il, 15 • . . . 3410 1,2 • . . • • 41 IX • . 5. 6 •• 6 1,19 Ie ,38 19 • • . . 40 1 i.4,1~, 34 Ii ,3)1. . 45li 3 • • • • • • 49 X. • 3,20 • • • • . 4 23 .1 ••• 39 1,39 14,15,21,22 •• 34 ILXII . .1;2,3,4,11,12 . 64 1i 20 . • • . • • 4010 2/l • • • 48 15. . • • • 34,39 LXITI. .1. à 8. • 6 XI .1,2 . , .38,50 XXX •. ii,i2. • . • 40· 21 . . . . • . 341i 1 à 9 .• •. !)lli 1, 2,5,10 • • • 6 25,26. • • 4. 21,22. 34 1i , 381,451i 4 ••. •• 1.1 1, 2, 10 . . . . 191 XXXI . '~ 7. . . • • • . 4 XLVII . 4. • 34Ii,34,38,4.01. 4, 6, 8 .• • 331 1,4,5 • • • . 51 1 XXXII .15 • • •• .1,9 9. . • . . . . 111 8,9 . . . .34 10, 11 . . • . 4 XXXIII . H .'. •• . 48 1 XLVIII. 1.2 . . • • . 391 10 • • . . .501 XII . • • 1,4. • • . . . 4 20 • ,64 1e 12 • • . • . . 36 14 . • • • • • 50 1 6. • • .• • 40 10, XXXIV • 8 • • . • • • 41 17 . 3,4i, 34, ~8,-iOe /LXV • • 17~ • • . .r. • 62te XIII .0,9,13,22 . • • 4 1 16 .• . .• 51 XLIX. • 5 • • • • 3'1le,381 17,18,1P,25 . 64i XVI • 1, 5. • . • • • 6 1 XXXVII. 7 . • • • • 48 7. 34i,34, 38 1,40e LXVI. • 10 à 14 • . . • (34e XVII • 4, 7, 9 . • •. 4 ~6 • • • • • • 45 26 • 34 li ,34,38,39 1 , 22 • . . • • • 621e 6 . • . . • . 39 20 . . 45 7 • • • . • . 40 10 32 • •• •• 64 0 JÉRÉMtE Xl'X · 14 . . • . . . 48 XXXVIII 16 • • • • • . 471 4,7,11,12) • 53 dll .16,17,18 • • 4 1S,19,23,24 • • I, XL . • . 3, 5, 10 •. 30 1',38 1 · /13,14, 19 17 . • •• • 641• XX. XXI .2,3 . • • . 1.51.•161 6 • • • • • . 4 3, 5, 10, 11 •• 6 1 13 •• · w,n ..... 39 XLI •• 14 • . • • 34 li ,34 e • .• 50 Il III j 1.2,3.4,5,9) · 19,22,29,31' .53 i,6, 101 .53 V V r .1,3,9,17,27 9 · 1 •••.• • 53 • 4' .64 XXII • 5, 12 . . . • • 4 16 • . • • • • 40 • 12,14,16 .•
  • 66. 22 23 JI!;RÉlI1E. Cb.p. Vers. N UIDitl'OS Chap. Vers. Numéros JÉRÉMIE. 11,14,tS) V • • • ~22 29 ' " 53 XIX 3,15 . • . • • 39 Cuap. Vers. Numéro'lcbap. Vers. Numéros 6 4.1 ~ VI. • • ô,'7 • . . • .M XX. • . 4 : : : : : : 53 1, 2, 4, 10~ XLVI . • 1,23,25,28 •• 53 XXXIII. 11,12,13,17 .• 53 5,10 • . • . • 14ti 6'9''12'151 53 XXI •• 1,4,7,8,11,12 .53 19,20,23,25 10, 21 . . • . 41 (to,21,22'" XXII .• 2,5,6,11,16) .53 . 4 • • • • . . 39lxLvn · 1 • . . • • • 53 VII •• ~1,3,11.13 . • . 53 '" ~~8,24,29,301 14,15, 16 • . . 41 4 • • • . • • 4t (19, 20, 21 XXlU . 39 '15, 16 . . . 61,38 XLVIII .1 M •••••• 3 " • • . '.' .39 2,5,7,12,15) •• 53 39 XXX IV . 1,2,4,8,12/ •• "3 ~ 17,18 et SUIV • • 64 ~24,29,31,381 1,8,12,30~ . ~13, 17, 221 ô) 35, 38, 40 •. 53 32,34 . • • • 41 1, .Il 1 5,6 . • • 61,19,381 . 2,13 . . . . . 39 113,44,47 VIII • ~ 1, 3, 12, 13 . . 53 5,6,7) 41 XXXV • 1,13,17,18,19 .53 44, 47 . . • . 41 IX 6,7, 8 et suiv • 64 12 • • • . • • 4 1 2,6,8, 12, 14~ ~12,201" 14 • •• 53 XXIV . 3, 5, 8 • •• 64 . • . 53 13, 17 t U819 • • • . 39 2, 5, 6, 12,13,16,18 7153 · • • (16,21,23,24~' .' 5 • • . . . . 39 XXXVI. 1,6,27 ,29,30 •. 53 IXLIX • {26283032 • XXXVII. 6, 7, 9 • . •• 53 35:37;38;39, 10,11,13 et s . 64 XXV 1,3,7,8,9,15) "3 7 . . • . • . 39 8,26,39 • . . • 41 14 . . . • . . 39' . . ~27,28,29,321 .:) 24 • . • . • . 41 '15, 27 • • • . 39 XXXVIII.Z, 3, 17 • . . . 53 26 1I11e 17 • . . • • • 39 ~ X . • • 1,2, 18 . . • 53 XXVI • 1,2, 18 '" 53 1, 4, 10, 18~ XXXIX . 15, 16, 17,18 .53 IL • . 20,21,30,31 .• 53 15 . • • • . . 41 XXVII 1,2,4,8,11/ 53 16 . • . . . . 39 33,35,40 XI 1,6,9, H/ 53 .• ~16,19,21,221' . 16, 17 . . . . 41 4.1 · .• /17,18,21,22' XXVIII. 2,12, 14,16 •. 53 /1,20,27,31 • XL ••• 1 • • • . . . :)3 3 • • • . . • 39 4, 8, 9, 16~ 23 • . . . • . 41 XXIX • j19,20,21,25 . . 53 XLII . . 7,9,15,18,19 . . 53 18 34 .39 • 34.1; ,3 /1,381 ~),15, 18. • •• 39 1LI • ·i • .40 1e XII • 14, 17 . • .• 53 r30,31,32 XLIII. • 8, 10. . • . • 53 11 . 48 1 xm 1,a,9,11,12/ -3 4,8,21,25 •. 39 10 . • • . • • 39 17 .471 · • (13,14,15,251' . a ~1,2,3,4,5~ 18 • lit 1 11 7 • • . . . 15 XXXi: • 8, 10, 11. .53 XLIV 1, 2, 7, 11/ 53 9,10,14, • . . 64 121,'17,18 • /2 1 1,25,26,30 . 25,33,36/ '2, 7,11,25 . . 39 .53 12 • . • • . . 39 2 . . • . • • 39 ~39,52,581 XIV •• 1,10,14,15 .53 Il 3,7,8 . • • • 41 XLV •. 1,2,5 • . . . 53 33 • . . .39 16 • • • • . . 64 9 l" • • • • • 43 1 LAMENTATIONS XV · • 1,2,3,6) ••• " ~ 11 1920 , " XVI .• 1,3,5,9,14,16 . 53 53 XXXI . • !1,2,7J 10 15 16 17,23,27 l , 1 . • • . . . 8,9,n . . . . . • 64 53 2, 5, 8 • • . . 15 '" 28,31,32 9 . . • . • . 39 33,34,35 ÉZÉCHIEL 14 . . " . 41 36,37,38 5, t9, 20) XVII · • ~21, 24 1···· 53 6, Z7, 31, 38 . 41 23 • . . • . 39 1 et X • . . . • .• 1 . • . 12,20 .• .52 •• 48 IV ,lU ·• 1 11 .15 1" .48 1 • • . 15 xvnr . 1,5,6,11,13 .53 . ~1,6,U,15~ II . . . 1,3,6,8 • . • • 28 1 à17 .64 g6}7,~5~ 17 . • •. . 4t XXXII. 25,26,28 • . 53 1,16 . .28 1,3,6/ XIX •. ~12, 151 . . 53 3Q,3fl,111 III .•• . .: 28 4;5,6 . • • . 161 . .' 14,15,36 • • . 39 12,14 . . . . 521 13,16,17 .161
  • 67. 24 25 ÉZÉCHIEL. DANIEL. 1 Chap. Vel's. Numéro • Chap. Vers. V • • •1 ... NuméroS' ~ •. 28 XXIII . . ~ à.9 Chap. Ver~. Numéro,s Chap. Ver!';. Num6ros 1à 4 . • 15' 9 à 17 • • • • 64 XXIV. . 2,~6,25 • 2,36 . . • .• 64 • .28 II . .3 • • . • . . 48 1 vm .• ~ et slliv . • • 521 28 . • • • • • .!lI 2 • . • • • • 52t •• 28 VI ••• 2. . • • • . • 28 25,26,27 • • • 41 4. • • . . 421 1 n . . . . . . 28 VII . .2 • . . . • • • 28 XXV •. 2 •.• .28 IV • .5 • • • • • . 48t l' ~7,~9,26 • • 41 6,7,10,12,19 .• 41 XXVI •. 2 • • • • • • 28 ~ 0,20' • . .401 IX . . . 2·1 • • • • .52t VIII . • 3 et suiv. • • . 52t XXVII .2 .. .- .28 VII. • • ~ et suiv • . . 52t 24,25 . • • . 61 .!l . • • . • • 39 XXVIII . 2,~ 2,2~ .• . 28 1 ~ ,2,7,~ 3 .521 25 ••• • .641• 5,6,8,12,1;J •• 28 XXIX . . 2,18 . • . • • 28 ~3 . • • . . . 261 X · . ~ ,7,8 . .521 IX ••• 3 . . • . .39 2~ . • • • • . 41 1 ~3,H.27 • . 6 1,42 1 H,~5.. • .!lI X •.• t9,20 •• • 39 XXX •. 2,3,9 • H .' . . . • • ~O XI .•• 35 • . • , • 41 Xl. • 1,24 _ . .521 2,2~ ..• •• 41 .28 H> • . . • . • .!l81 XII ••• 1 • • 41 , 2,4,15. • .28 3 • • • . • • 381 22 • . . . • • 41 4,9.H,~3 •• /,1 19 . • . . • . 491 XXXI . . 2 · 22 . . . • .39 ·15 .• ... .28 · • • 4 t HOSÉE XII /2, 3, 9 ~ 28 XXXII .2,18 • . • • • 28 . •• 1829 2 7 ' f2 7 ~O~ 3 li.7: 11 • . • 151 xxxm . ~2,2~,30 • . • 28 1·. •. 2 à 9 •. • ~51 IV ~2 1 6,11 • . • 161,16 1 XXXIV. 2 . • . . . ' .28 t8, 19 • . . 64 H ,~2 • • .!l 1 Il . 4,5,H .. • 41 . ~6,H,2~ • . • 41 V . ...• ,; · •• • . • .•. 48t vi. · . ~,2. . • • . . • 48 .!lI 2i " ....!ll 23,24. • • • : 431 III • • • 2,3. • • •• Œl IX .7 · . . ' • 41,48 1 XIII • • 2, 17 . . . 28 XXXV • 2 . . • • 28 5 • • . . . 41,43 1 XIII .4 • 34 Ii ,34,38 1,45 1 3 •. • .481 XXXVI . ~,~7. • .28 5 .• • . 41 26,27. .• ; 491 XIV • . 3, 13. • . 2~ 33 . • . . • • ,fI 1 JOEL XV ••• 2 •• • •• 28 XXXVII. 3,9,1~ ,~6 ••• 28 6,7,8 XVI •• ~ à 63 • j . • 64 ••• 64 • 5,6,9,~O '" 471 23 à 26.. . 431 1 . . . . 15 . . . • . • "1 ([J • • • 2.'. . . . .,' II . • . ~,2,H . . • . .!lI IV ••. ~,4,~8 • • • • 4t 2.. • • . 28 XXXVIII. 2 . • .• • 28 H • • • . 14 18 ,38 n à 2~ . • • . 64 1 46, 48 . l','';t H,~6,~8,~9 • • 41 III • • • ~,2 • • • • • • .!l91e XVII •• 2 . . • • • • 28 XXXIX. ~,47 . . . • • 28 XVIII .• 3~ • ' . • . .!l91 XX • . • 3,4,27,46 8,H,22 •. .28 XL à XLVIII . . . • • . 52 • 41 ... AMds 32 . • • • • . 481 XL • • . 2 '" •• 521 XXI f 2 ,6, 9,~2l 98 4 28 II . ~6 . • . 4t V • . . ~8,~0 .• .• 38 .• U,i9,28 • . . - ~ 2 . • .• . 481 XLIII •. 2 : : : • : : 39 ;) . " •• 521 III . • . H . • . IV • . . ~3 . . • . 4t VIII • • 3.9,~3 • .!l91 IX • .H . . · 4t • .• 431 . 30,34. • . • • 41 7,W,~8 . .28 1 V • 13,~8,20 • . • 4 t 1 H,~3 . 41 ... XXII •. 3, 4 . • • 41 XLIV. • ~,4 •• " • 28 ~8, 24 ••• . 28 2. • • . • • 39 1 OBA~IE 1 8,.~2,~,3,H,~5 . . . ; •. • • . 4t,
  • 68. 26 '?l1 MICHÉE MALACHIE Ch.p. Vars. Numéros Chap. VEH·~. Numéros n ••. 4 • 4t V ~·I • . • • • . q8t ... ~ .. • . . • . • 37' Ch.p. Il • • . Ver•• ~5 •• • Numéro. Chap. 49t HI • • . 2,4 •• Vers. • .640 NDméras ~,3 . 61,38' IV • . ~ ,2,8 . • . • . 64t. 9 . . 41 ~6 . · • 48 1 l2, 23 • . • . 41 n( 1,6. . • • • • 41 VII. III • . . ~ · • • . • • SOte ~9 2 .... .39 . 4,H,~2 •• . • 41 ~,2,23 • • 6' 23' • • . . • • 38 t HABAKUK 1] MATTHIEU H ••• 3 .•• III • • • 2. . • • 4' . • • 41 IIII ... 3 . • • • . • 401 1 1. · ~8 à 25 •• 2'1 1,29 SÉPHANIE 22,23 .61,19 III • • . 3 • • • . . . 30 XV . . • 24 • . • • 25 3~ .. .20 .M • •• 39t ·. .. t,8, 9,~O,~2~ • . . H,~5,~6,~8 . • 1 .H il •.. 9 ••.• ~8,H,~ô~ . .39 4 • ~51.,~9 li . . . . . . 5~'e ·16 • • • • • . 54te XVI • .27 . 28 . . • • • . 42 .25 t XVI[ . .1 à 8 • • • • . 351e 7,H,~5,18 • . 38 HI . ~9,20 ~ . • 4t n .. • •• ~91e 5 .. • •• ~910 8,9,.15,·16 • • • Hte, ~U,~5,~ } IV • . . ~ à~1 • . • • ~2 XVIII •• H . • • • .27 1 II • • • 2,3. . . • • • 41 -17,20 ' • . 64 te n .. • •• ~81 XIX · . ~6,n • .451 1 23 • . • • • . 42 28 .• · • . 25 1 HAGGÉE '1 V • • .3 · .. n,~8 . • • · . 49' • 9 1e XX • . ~8,.19 • • • . • 24 2~ . . . .271 1. • • . . . . ~ 4. . . • . •• 48t VII . n,~9 . ~8 • ..· · n .. • •• 91e • ,Ii'e · ,I·P XXI • . H . . • " •• ~51 XXII • • 35,37,38 • • . 91e 4~ il 46 • • . . 35 1 e ZACHARIE VTII •• 1- · 9 44 . . .61, !4e ~ô . .48 XXIII. . 37,38. • • .64 1. . 8 et suiv. . . 521 • •• 27 1e XXIV. . 3,30 . • . • . 26 10 n ..• ~,5 et suiv. • 521 H,~5 . . • • • 61 XI • • . H . • . • • • 41 XII . • • ~ · . . . • • /191 20 •• 29 .• · 1ge ~4 . . . . • • 42 3,4,ô,8,9,H • • /{I IX. • ·18 . • • •. 4i ~5 • . • • . . 4' 3,6,8,9,.10. • • 64" 35 . • .42 44 . . · XXV • . 3~ ,33. • • • • 251 .251 III. · ~ et "uiv • 521 9,.10 • . • . • 4t 8 ·. •. 43t 10 • . • • • • 49t X • 4 • . • • • • 48 20 . . . .51 XXVI •• 36 il 44. . •• ~ 2 45 • • . • .24 t IV • ~ et sui v 6 . . . . .521 • 50 t XIII •• ·1 .. . .4a t 40 . . .20 52,54,56 .Ht ~ ,2,4 . • . • . 4t XI • · ~3 • . • · 9 1• 63 . . . • . ~91 V VI · ~,6 . • . • . 521 • . ~ et suiv • • . 521 2 ·... • 481 XII. .8 . 271 e 1 63,64 •. • .261; 4 • ~51e 11 28 . . · !'2 XXVII .33 il 57 . • ~2 8 . . . • • 49 1 XIV ~~,4:6:7:8( 4 3·1,32 . • . . 50 to 1 43,54. . • • . ~ 9. VII ••• ~2 . • . . • • 5~le •• 9,~3,20,2~ • t 43,44,45 • 4S t , 48 XXVm.9 . • • . • . 4·1 VIII • . 3, 20 il 23. • • Mte 3,4. . . • • 38t 46 à 49 . . . . 35e ~8 • . . • . • 32' 23. •. • 4t 3,4,5,6,9 . • • ~ 4to XIII .37 . • • . . 271. ~8,~9,20 • •• 461 • IX . . • 9,W . " • 6t 8,H,~2,2~. 64e 57 • . • . • . -151 ~9 • . • . • • 46; ~6 • . •. • 41 9 '" . • • 45t. XIV • 33 • • . • ~9o, Id 20 • . . . 46 e 1 ,5~ 1
  • 69. 28 29 MARC LUC Chap. Vel'S. N"méro'l Ch.p. Vel'j, Nllm~ros Chal'. Ver!'. N llw6l'O~ 1ChR.p. Vers. Numth'os l . .1 .19 IX . 7 • . . • • • 190 V ,.24 • • • . .270 XVII · 15,16 • • 44 3 .30 17 à 29 • • • . 48 VI • 5 .. · ~7 e XIX • ~0 • .27 t 4 • 188 37 . • • . . • 20 H,·18. .48 1~ . • .42 8 · 5~8 IX .2,3,4 . • 9 VII. . . 16 ••• · ~5t 22 • . • .24 10 · 5~8 17 . . . • . • 41 2~ .• .48 4~ à 44. .64 11 • . · ·Ige 33,34. .• 24 t VIII . 1,10 • .42 Ixx. • .28,37. 9 12,13 . · 12 45 . •• ..27 2,29 .41' 4~ • • . 61 11,,.15. . 18 t , 42 IXII. . 19 •. • •• 9 20,21 •• • 35 to 44 à 44 • • .358 23 il 28. .48 29,30 . . . . • 45 t 54,55 ••• · 47t 42 .• • Ho 40 • .4·1 35,36,37 . . . 35e IX ••• 2,H,60 . .42 IXXI • • 20,2~,22 .64 II .8 • .50t 36 . . • . Ho, 5~te 22 . . . • .24 27 .260 10 . . •• • 271 e lXIII •• 3 • • • • . • ~4· 28 à 36 .• .350 3~ • <12 28 • • . • .278 H . . . . • • 51 35 . . ' . • ·1ge 36 ; 25 t III .H . . • · ~ge 26 • • . • . . 260 39,42,55 · 48 37 .H 28,29,:30 • 500 IXIV • :H ,49 . . . . . ~1 t 48 · 20 1XXII.• • ·18 .42 31 il 35 • .350 26 . • • . 14,27 56 •• .27 37 · Hl V •• 22 • · 4~ 32 à 42 • • . • 12 58 • .270 39 .14 VI .4 • .15 61,62 • . • • ~9 X .H • , • .<2 39 à 116 . .12 7,12 · 181 62 . • • . • . 2710 16 .20 IXXIII .28,29,30 .64 VII. VIII .25 .12 • · 4~ .50t 1 IXV, " 22 à 37 . • •• 12 28. • •• 11t ·18 2~ • 13 t 8 .5O t 33 il 46 . 51 • . • • • ~2 • .42 31 • .24 39 • . . tge Xl ••• 21,25,26 • •• 48 XXIV •. 6,7. .24 t IX • 1 .• .42 43 . • • . 42 XII • • 10 •• .50e 25,26,27 .Ht 2 à 8. .358 IXVI . 19. •• • 35t8 H,12. · 5~t 26 . . . • 13t ,35 te 40 • • .25 3~ . . • .351 LUC XIII •• 3,5 •• • •. ~ 8 t 39,40. _ • .35 t H • .<8 41,42,43 · 35 t 33 • • ~5t 44 . .. Hto l . .17 • • . . • . 5ltolIf .40 .32t XVI •• 16 9te .<2 44,45. .Ht 26 à 35 . . 19to,29 52 •. 32t ~ 7 • • • •'10 10 47 · 181 32,33. • • • • 19 III .3 · 18 10 29,3~ • 9t. 51 .35t 33 " . • . 42 4 • .30 35 • • . . 40to,40t 8,9. · ~8t JEAN 4~ • • . . . . 5·' te ,. 16 •• 51e 46,47. • . . • 34to 21,22. · 5~0 29 47 . . . 34.39, 49 t 1,2,3t · l ti ,2i ,1. · 15t 22 . • · ~9o 1. • t4,5,14~ • 32,33 . .518 67 • . . . • 5ltel IV . ·1 à 13 .12 H,12,13. · 18ti 42 · 19t 68,69. . ••• 39t 16 à 21. .Ht .32t 9t o ~I 78 • • • . . • 30t8 . ·IO,U • . • 34to,34 18 •• 24 .• .501 .15 12 17 18 , • • )t . 191,32t .,' III. 46 . . .4 . . : 19,21 . . 35 t 8 .30 1 ., 22,23,24) /27,39 • . • " nt 33,36. 43 •• • .48 20,42 18,34,50 27,30. , • •. 190 III • • ,37 t .5. 13 .49 t • 3~ t, 35t
  • 70. 30 3t JEAN JEAN Chap. Vel'!", NUmtll'O!'l Chap. Ver::. Nllmùro~ III. . 14 . . . · 9 VI . .6!J . . . . · 19t Chap. Ver.:;;, Num(wos CtUlp. . Ven;. Nllméroll H U8. · 25t VII. . 16,18,28,29 .20 XIU. .21 . . . . 50 t XV!. · 33 . . . . . . 13to 15 . . · .32t ~9,51 . . 9 31,32. 13 t ,35to ~VU · 1,5. . . . 131,35 to 16 . . • .321 29 . . . .3110 XIV. ,6 . . . 321,51 2 . . . . . . . 321 17 . . .27t 33 . . . .351 6 il 11. , 321 3,8,21,23,25. . 20 n,34. · .20 37,38 . . .321 7 ..... .321 5. • .• 110 ,30 1i ·18 . . ~90,321 37,38,39. . . 511 10 . . . . . 32t 7 ... · .321 ~9 . . 1t e 39 . . · 5~1 10,11 . . . . 3510 10 . . 32t ,35 to 31 . . · . 3110 4011 . , 15 16,17,18,1) . . 51t 11,13 . .35 31,35. · .50t 48:49. · 101 ~6 à 19,26,28 ,5·11 12 . . · 111 35 36 . . . 32t VUL . . 32 t ,55l . .. ~. •. 14 20. 321,32l,35t,6·11 21,22 . .321 5, . . 24 , . 22,23 . ,61 IV . . . 23 24 25 · .49 t 50 t ,51 t · . ~91 12 . . . . ·15,~8,29,42 17, •. · 91 .20 3') XV 1 • • 1 à;). 4,5 . . 4,5,6 , · 20 ·3'H .32 t .61 t ­ 23 . . XVIII .. 9 . . . XIX . . . 1 à'5 .32 , 111 16lo o 34 · 9 0 · .20 19 . 0 . . 321 2~ . .20 7. . . . 9 12 . . . 34 1,34 1 :24 . , .3 t ,32 1 25 . · 10 1 17 à 30. .12 V. . . . 17 il 26 . · .22 28,29. .321 26 . · ;')1 t 24 . . .HI ·19 . . . 32t ,32 1 37 . . .27 XV!. . . 5 . . .20 26,27, , 3510 21 . . . .321 42 . . · 31 1 • 5,16 .35 28 . . . • .HI 22,27 . . · .25 1 58 . . .301i 7 .. .51 t 30 . . .HI 23 . . . · .32 t IX . 4. .20 ~~ . . 13 1e 36,37 . .HI l23,24,36~ X. .29,30 . .32 13 . , · 5~t XX . . . 19,26. · .35l 37,38 · .20 14,~5 . . 511 20 . . 34 . . · ·101 .35 25 . . 1g e,32 1 36 . . " . • 1ge 15 . . .32t 21 . . .20 26 . . . 321 37,38 . . . .321 26,27 . . . . 3110 22 . . · . 5·1 le 30 . . · 32l XI . . . 4 . . . , . · 190 28 . . . 3~ le,35 t 27,28 . 35 1,4Ü 37 . . ., . 38,39. .321 0 25,26 . .1 : . 321 39 ..... •. 32 t 31 . . · . ·191 · 27 27 . . . . · ~91 39 . . · HI 32 . . . , .Id APOCALYPSE 46 . . . · Hlo 4~ ,42 . . . .20 W ... 27 . . 1 .2710 XU , .23,28 . . 1. 1 . . . • 7. .261 IV .2,3,10. . . , .411 . 35 te 0 28,29 . . .321 27,28 . 8,11 .36t 5 . . . . . . . 51 1e · 13t ~O . .52l V. · ·1 . . . . . . . 52l ~29,39,40~ . 20 31 . . · ~31 • 44,57 ·12 . · 52l ~,3,5,6,7,14 . . 4~1 31 . . · 10 t 13 . . . . .26 6. · 5~te 33,35 . . .321 36 . . . . . 32t 13 et suiv . .27 l e VI ,1. • . 52l )33,35,4~~ 1 1/) 36,46. . •. 11°, 2; 50,51 · 311 ~3,17 . . . • ,36 1 IX · ~7 · 52l .i4,45,49. . 20 40 .321 II 16 . . . • .35l XI .8. Ml o 45 . . • . 32t 17 . . . , .261 46 · 32t 16 . . ... .32t oH · 49l 47 · 32t fI .• 1 .7,H,17,29. , . 511e ~6,17 •. .37 t 47,48 '. .:. • . 251 53 62 il' . .2710 49,50. •• ,32t · 35t X~II . . . 18 . , • • . ,~~t III 8. . . .36 XIII. .15 .6,13,22 • , • 1 51 1e XIV. • . ~3 IV • , . ~ . • • . . • . 52l 14 • 48 . .. · 51to .261 63 .51t 20 • • • . 20,32t
  • 71. 32 APOCALYPSE TABLE DES Chap Ver,:;. Numét'o:::lchur . Vers. Numéro! . 631e Erreurs typographiques du Texte latin XVI. .13,14 . · . 48 XXI. .2 . . XVII ,3. · .521 6 .. .36 COl'1'igées dans celle tmduction 14 . . · .42t 9,10 . 631e XVlII . . 2 . . . · . /i8 1 W .... .521 .6 1,51 Ie Cbap. cité. .61 NOTA. - Il n'est question, dans la seconde partie de la Table, XiIX:. • 10 . . que des erreurs qui ne peuvent pas être reconnues à une pre­ ·16 .• • .-2 t IX'XII .12,13. : . .36 t mière inspection . XXI. . . 1,2,3,5 · . 62 te 17 .1 . . • . 51t 1,5 . · . 641i Chap. cité. .6i Pag. Lin. Toxt.lat. Tl'aduc. Pag. Lig. Pag. Lin. T~xt.lat. Tl'adue. Pag. Lig. 7 42 5,11. 5,12 7 1329 14 17,18. H à 18 43 11 8 2 XXV. i. XXVI.1 7 203:-1 1 VII. 27. VII. 29 49 16 8 21 32. 32,34 8 9 33 22 XVII.6. XVII. 7 50 9 8 23 X.5. X. 15 8 1333:W 36,38. 37,38 50 20 8 24 XI. ~ 3. XI. 23 8 15 33 30 22. 21,22 50 22 10 7 XIII. XII. 11 3 33 32 30. 29,30 50 25 10 9 1.5,11. 1.4,5,H 11 7 33 35 XVIII. XVII. 50 29 10 42 VII. 5. VII. 4 1217 34 7 1.11. I. 12 51 15 H 16 III. 11. 111.8,H 13 4 37 25 14. 15 57 1 1335 VII. 6,7. VIII.6,7 17 73726 3i. 3557 2 j·1 ,_ 14 2/i XVU7. XVI. 16 18 2737 29 4. 2.4 57 5 ~ 1512 8,10. 8,11 19343840 39'ld44. 4~ à 4659 S 15 15 LXXI. LXXXII 19 3939 2 XVIII. XVII. 59 .f7 15 36 19. 9 20 3~ 39 13 1. 6. i. :> 59 33 15 38 54. 52,5-4 20 3542 15 UV.5t. UV. 5 64 15 17 1 31 ad 41. 32 à 42 22 30 42 4<'1 XXX.12. XXX.3 65 38 ... 17 2 17 3 22 ad 38. 22 à 37 22 3243 25 33ad49. 33 à 46 22334327 19,20. 3i. 18,19 66 3567 38 1 17 3 17 ad 37. ·17 à 30 22 33 43 :W XIX. XXIX. 67 3 17 ~ 2 XVII. XVI 23 13 43 35 XI.2. XI. 22 67 9 18 34 3,4. 3 25 35 44. 19 L.29. LI. 5 68 7 19 22 15. ·13 27 .- 44 32 IX.19. IX. 1868 26 1923 XIV. XXIV. 27 54.4 34 X.17. XI. 3268 28 19 32 XCV. XCVI. 27 1845 2 V.·I ,5. V.1,3,5 69 9 19 4·1 1,5. 44. 27 33 -45 15 26. 16 69 28 20 39 26. H 29 27 46 31 V.4,5. VU,5 72 2 22 9 XX. 3. XX.2,3 31 27.-6 38 21. 16 72 13 26 3·1 1,2,20. 1,2,10 39 4 48 35 28. 27 75 22 27 6 XUI. III 39 33 49 27 XIXX. XXIX. 76 38 27 27 XX. 20. XX. 21 40 18.-9 35 23ad29. 23 à 28 77 9 28 38 6. 6,7 42 19 49 36 X. XI. 77 H 29;) XXII. XXIV. 423650 7 XXXVI. XXVI. 77 35 29 6 V.27. V.22,2742 3950 9 U7. 1.47 77 38 8
  • 72. I! Il 34 PA';. Lin: T13xt. lat.. Tradu(~. Par;. Liei. Pao. Lin. Toxl... lat. l'rsduc. Pss. Lig 50 14 IV. IV.13 78 G 61 38 2450. 2451 96 34 50 51 51 52 17 5 23 13 16. 17. -15 78 16 79 26,27. 16 à 19 80 IV.25. IV.2!' 8~ 11 61 22 62 9 63 17 63 39 31 1 17 /1·447. X. 25. II. IV. 4477 IX. 25 IV 96 98 98 V 99 36 ~6 33 ·19 CATALOGUE 54 5 5,9. 5,19 84 10 63 18 37,39. 37,38 99 20 DES OUVRAGES 54 6 12,16. ~2,15 8/1 12 D'EMMANUEL SvVEDENBORG ~ SECONDE PARTIE DE LA 'l'ABLE Num. 1"5. Lin. EN VENTE /1 7 40 Cap. XX. ô, 18, 21, 24, lire Cap. XX. 6. XXI. 18, A la Librairie de la Société Swedellborgienlle, l'ue Tltouin, 19, 23, 2ft. 4. 8 21 in DIE, lire in TEMPORE, comme dans A. C. 6588. 1'2, près le Panthéon (Paris). 4 9 19 ad amores tuos, lire ad annos tuos, comme dans A. C. 48R. '1 10 9 DŒs lsraelis, lire DIES Jisreelis. 4. H H super nos DIES, lire super vos DIES. I. Ecrits de Swedenborg, traduits par Le Boys des Gunys. 5 12 40 Lill, ad {in, lire LUf. 1, 2, 4, ad (in. ----+-<~ ~9 26 28 Ps. LXXXIX. 27,28, 37, lirePs. UXXIX. 26,27,28. 19 26 ~!) 26 31 40 Gen. l. ~8, lÎl:e .Joh. 1. ~8. Marc, Xl. 27, lire Mnre, XIV. 6'1, 62. Il ~. Du Ciel et de ses merveilles et de l'Enfer, d'après 30 32 14 Esaj. XVI. 10, H, lire Esaj, XXV. 9. ee qui a été vu et entendu par l'auteur, traduit en fran­ 31 33 8 Après homines, ajou ter Luc, Il. 52. çais par Le Boys des Guays et Harlé.. av~c index, sec. édit. ~ vol. in-8 . . . 3 fr. 40 43 43 Esaj. XL/V.H, 15, lire ES(~i. XLlIl. ·15. XLV. 11. 47 48 32 Ps. LXXXVllf. 39, lire Ps. LXXVlll. 39. 2. La Vraie Religion chrétienne, contenant toute la !18 49 H Ps. CXLVlI. 4, lire Ps. CXLl/l. IL théologie de la Nouvelle-Eglise, sec. édit. 2 vol. in· 8. 8 fr. 50 50 43 Saeh. IV. 6, lire Esnj. LX. 13. 3. Appendice à la vraie Religion chrétienne, ., vol. 50 51 3 Après Ps. CV!. 33, ajouter Esa.i- LXUI. 40. in·.f2. . . . . . . . . . . . . . . . 1 fr. 5~ 52 6 Lac, XIf. 12. Cap. X. 20, lire Luc, XII. '11, 12. 4. Arcanes célestes qui sont dans l'Écriture sainte, ou Jllallh. X. 20. la Parole du Seigneur, avec les merveilles qui ont étli 51 -'J ;)~ 26 Apoe. Il. 7,11,29. Cnp. [[J. ~, 3,6, ·13,22, lire vues dans le Monde des Esprits et dans le Ciel des Anges. Apoe. Il. 7, H, ·17, 21:1. W. 6, '13, 22. - Premier ouvrage théologique publié par Swedenborg, (Londres, 17ft:.i-1755), comprenant l'explication du sens spirituel de la Genèse et de l'Exode, 15 vol. in-S. 80 fr. • :EH ~~I :1. Index des noms et des choses contenues dans les Arcanes célestes, ouvrage postbume de Swedenborg, 1 vol. in-S . .~ l'r. 6. Index méthodique des Arcanes célestes, par Le Boys des Guays, 2 vol. in-S., '" 5 fr. L~~~
  • 73. 36 37 7. Apocalypse Révélée, dans laqueJl(l sont dévoilés les 22. Idem. . . . . . . • in-12 . . . . . 75 c. Arcanes qui y sont prédits, et qui jusqu'à prellent ont été 23. Idem. . . . . in-32 . . . . . 50 c. profondément cachés (original latin: Amsterdam, 1766.) 24. Doctrine de la Nouvelle Jérusalem sur la Cha ­ 3 vol. in-12, avec Table an. et Index à la fin du 3. vol. rite, ouvrage posthume, ~ vol. in-32 50 c. 9 fr. Décalogue, ~ vol. in-8 . . . . . . . . . ~ fr. S. L'Apocalypse expliquée selon le sens spirituel, tra­ vail préparatoire à l'Apocalypse révélée, 7 vol in-Il. 35 fr. 26. Idem. 1 va 1. in-32. . . . . . • . . 50 c. 9. Index général des passages de la parole cités dans les 27. De la Nouvelle Jérusalem et de sa doctrine céleste, écrits de Swedenborg, par Le Boys des Guays, in-S. 20 fr. d'après ce qui a été entendu du Ciel, ~ vol. in-18. 1 f.5u 10. Scriptura sacra seu Verbum Domini, ex lingua 28. Exposition sommaire de la doctrine de la Nouvelle- originali in latinam, duce Emmanuele Swedenborgio, Eglise, ·1 vol. in-12. . . . . '. . . . . . 75 c. translata. - Accedunt sensus spiritualis explicationes ex 29. Du commerce de l'Ame et du Corps, 1 vol. in-12. ejusdem Operibus tbeologicis collectœ. Recensuerunt, 75 c. suppleverunt, notas adjece ru nt. J.-F. Stepb. Le Boys des 30. .cu Jugement dernier et de la Babylonie détruite Guays et J .-B.-Aug. Harlé. Pars tertia, Psalmi, 1 vol. in-li. (Apoc. chap. XVIII,) 1 vol. in-12, avec Table anal. 2 fr. 10 fr. 31. Continuation sur le Jugement demier et sur le Monde 11. Idem .... Pars quarta, libri Prophetici, tomus ( (totius spirituel, 1 vol. in-~2, avec Table. . . . . . 1 fr. Operis VII), Esaïas, in-S. " 10 fr. 32. Des Terres dans notre monde solaire, qui sont appe ­ 12. Idem .... Novum Testamentum,. Mattbeus, Marcus, Luca, lées Planètes, et des Terres dans le Ciel astral; de leurs Johannes. - 1 vol. in-x. 12 fr. Esprits et de leurs Anges, d'après ce qui a été entendu et Cette traduction latine de la Parole de Dieu, d'après les écrits vu par l'auteur, 1 vol. in-12, avec Table anal. . 2 fr. de Swedenborg, sera t:ontinuée par l'impression de.~ manus­ 33. Du cheval blanc, dont il est parlé dans l'Apocalypse crits laissés par le Boys des Guays. (ch. XIX.) et ensuite de la Parole et de son sens Spirituel 13. Exposition sommaire du sens interne des Prophètes ou Interne, ~ vol. in-~2, avec T. an. et Index. . ·1 fr. et des Psaumes, ~ vol. in-S . '" 3 fr. 34. Les Psaumes, traduction littérale en français, par Le ~ -1. Du divin Amour et de la divine Sagesse, ouvrage Boys des Guays et Rarlé, avec les sommaires du sens in­ posthume, ~ vol. in-8 . . . 3 fr. terne, d'après Swedenborg, ~ vol. in-32. . . • 1 f.50 15. La Sagesse angélique sur le Divin Amour et la Di­ 35. Le Nouveau Testament: (Les quatre l~vangélistes, vine Sagesse, 1 vol. i n-~2. . . . • 3 fr. et Apocalypse.) Traduction littérale, par J.·F.-S. Le ~ 6. La Sagesse angélique sur la Divine Providence, 1 Boys des Guays et J .-B.·A. Harlé, ·1 vol. in-32. 1 fr. 50 vol. in-~2 . 3 fr. 36. L'Évangile (même trad. sans l'Apocalypse), in-32. 17. Délices de la Sagesse sur l'amour conjugal; à ~ fr. la suite sont placées les Volupt~s de la folie sur l'amour 37. Doctrine sur le Dieu Triun, ~ vol. in-32. . . 1 fr. scortatoire, 2 vol. in-t2, avec table analytique et index. 353. Traité des Représentations et des Correspon ­ 6fr. dances, in-32 . . . . . . . . . • 1 l'r. 50 1S. Les quatre Doctrines sur l'Écriture-Sainte, sur la 39. De la Toute-Présence et de la Toute-Science de Foi, sur le Seigneur, sur la Vie, 1 vol. in-~ 2 . . 3 fr. Dieu, in-32 . . . . . . • . . . . . . 25 c. 19. Chaque Doctrine séparément, 1 vol. in-32. 50 c. 40. De la Parole et de sa Sainteté, in-32 . . 25 c. 20. Idem ... ~ vol. in-~2 . 75 c. M. Dos joies du Ciel et des noces dans le Ciel. Ex­ 2·1. Doctrine de la Charité, in-8. . . . • 1 fr. trait de l'Amour conjugal, iD-12. . . . . . . 50 c.
  • 74. T 38 39 42. Neuf questions sur la Trinité etc., proposées ù in-8 . . . . , . . . . . . . • . . • 50 c. E. S'",ppenbor~, par Th. Hartley, réponses in-~ 8 . 25 c. 60. Id. - Le Pain de l' ,fme in-8 . . . , . . . 25 c. 43. Autobiographie de Swedenborg, in-18 . . . . 25 c. 61. Giles (le Rév. Chauncey, - De l'espl'it et de l'ho-mme comme N/'e spirztuel, traduil de l'Anglais, pal' V. K. ·1875. in-18. . . . . . . . . . . . . . • . 1 fr. û2. Hindmarsh. Abrégé des principaux P01:Tlts de doctrine 44. Plusieurs exemplaires d'éditions TJl'ineeps d'ouvrages pu ­ de la vmie religion ch7'étienne (traduit de l'Anglais) deu­ bliés en latin par E. Swedenborg, chaqe vol. 25 fr. xième édition. 1862, in-12. . . . . . . . . 1 Cr. I~ G3. Id. - Lettres an Dr Priesley (traduit de l'Anglais par ~ Rcllet). 1864, in-12. , . . . . . . . . , 1 Cr. 64. Le Boys des Guays. L'Apocalypse dans 05071 sens spi­ II. ÉCRITS D'APRÈS SWEDENBORG­ rituel. 1841, in-S. . . . . . . . . . . . 3 fr. 60. Id. - Lettres à un homme du monde qui voudrait croil'e. ·15. Ami de la Nouvelle Église (Un). Histoù'e sommaire 1852, in-~ 2. " . . , . . . . . . 1 fr. 50 de La Nouvelle EgLi$e, fondée SUI' les doctl'ines de Sweden­ 66. IcI. - De la Religion considérée dans .1071 àction SUI' l'état bOl'g. 1870, in-8 . . . 2 fr. de la Sociélé. 1862, in-·12 . . . . • . . . . 75 c. 46. Id. Notice biogmphique el bibliogmphique sur E. Sweden­ 67. Noble (le Rév. P.) Appel au,'t hommes 1'éflléchis (traduit borg. 1875, in-S . . . ~ Cr. cIe l'Anglais par Rollet), deux. édit. 1862, ill-IZ. 1 fr. 07. Id. Etudes sur les religions de l'antiquité. '1880. in.8. 68. Rendel!. (le Rév.). Pal'lieularilés de la Bible (traduit de 1 fr. 50 l'Anglais par Rnllet). in-12 . . , . . . . . ~ Cr. 48. Anonyme. - Ollertin était disciple de la Nouvelle-Jéru­ 69. Richer et le Boys des Guays.·- J1lélange~, 1861­ salem, in--j8 . . . . . .... 20 c. 65, 4 vol. in-12 . . . . . . . . . . . . 6 Cr. 49. Id. - La tcLS.~e brisée. _. Extmit du Jou1'11al. Nouvelle-Jé­ rusalem., in-8. • . . 25 Co. Il 70. Richer. -- La Ileligion du bon sens, deux. édit. 1860, in-12. . . . . . . . . 1 fr. 50 50. Id. - Adresse aux Catholiques Allemands, in-8 25 c. 51. Id. Exégèse sw' Jean. Ch. XX-XXI, in·8 . " 50 c. 52. Id. - Le vérila.ble obiet du. culte chrétien, in-8 50 c. Les ouvrages sont également vendus reliés moyennant un 53. Blanchet. - E.r:pflsition popnlaire de la vraie religion supplément chrétienne, ·1 842, in-~2. 75 c. 54. Id. L'Humanité et la Rédemption, ~882, in··12. ., fi'. Bibliothéque des oUV1'a(Jes fml1çais, angtais, allemands et latins 55. Chazal (Ed. de). - Discussions SUI' la Nouvelle-Jérusa­ de la Nouvelle-Eglise dile Nouvelle-Jé/'usalem., et sa/.le de lec­ lem. 1860, in-8 . 50 c. ture gratuite desdits ouvmges. 56. Id. - Catéchisme de la Nouvelle-Jérusatem pOUl' les enfants (traduit par). 1860,in-·16 . . . 50 c. Il 57. Edleston (le Rév. R. R.). - Ln Fontaine de l'Immortu­ ~ lité, traduit de l'Anglais par A. Th. 1862, in-32. 25 c. 58. Fraiche (Capitaine). - Di,lcow's p/'éliminaire lJOU/' ser­ vir à la teelu/'e des oUVl'ages d'E. Swedenb01'{J. 1848, in-8. 50 c. 59. Id. - Résumé de mes éludes sur les vé/'ités révélées. 1837. Imprimerie de lhsmNAY, Sa;ot·Amand (Cher.) 1. -,
  • 75. rrABLE DES MATIÈRES Page., CI) l'outençrilure sainle [l'aile rln Soigneur, et le Seigneur est la Parole 3 f) Par ces mols: Le Seigneur a accompli toules les choses de la loi, il - est signifié qu'Il a accompli toules les choses de la Parole.. . .1"1- Œ) Le Seigne~r est venu dans le monde pour subjuguer les enfers. etgloriner son humanité; ct la passion de la cl'oix a été le dernier combat, pal' lequel il a pleinement vaincu les enfers el pleinement gloriilé son humaniLé. ,22 Pal' la passion de la croix, le Seigneur n'a pas enlc'~ les péchés, mais il les a portés . 28 [.J L'imputation du mérite dll Seig-nenr n'est autre chose que la l'émission des Péchés après la repentance. .J Le Seigneur, qllaEt au ùivin humain, esi appelé Fils de Dieu; t, quant à la parole, il est appelé fils ùe l'homme. . .3 (VII Le Seignour a fait divin son humain pal' l'inOuence du divin qui était en lui, et ainsi il a été fait un avec le Père. , 1,.6 ViV Le Seigneur est le Dieu même pal' qui exisle la Parole el de q lli elle traite, (]X Dieu csL!!n; et le Seigneur es! ce Dieu "J) L'esprit saint est le divin procé.Q,ant Ùll Seigneul' el l' le Seigneur lui-même . . • . . . . . . .1-3 ( lIT ) La ùoct!'inc de fOÎ_alhanasienlle concorde avec la vérité, pOUl'VU que pal' trinilë tlos personnes on entende la trinité de la personne, qui esl dans le Seigneur. . ~5' I>.~r la nouvelle Jérusalem, dans l'apocalypse, il est enlendu 1 nne nouvelle Eglise 9t 1.