• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
 

Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938

on

  • 2,122 views

p.92 : Paroles de Joseph Folliet à l'Hymne à la Joie (9ème Symphonie de Beethoven)

p.92 : Paroles de Joseph Folliet à l'Hymne à la Joie (9ème Symphonie de Beethoven)

Statistics

Views

Total Views
2,122
Views on SlideShare
2,122
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
8
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938 Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938 Document Transcript

    • OFflC.E GÉNéRAL DES de Flallrll, PAlUS (V")
    • Chantez, . les gars! - 1.g38 ­
    • Chantez les gàrs 1 ••Recueil noté.. 21 francs • Recueil sans musique 2 Fr. 90 • Même édition (Pour les filles) Ch ntons- •• Recueil noté 21 francs • ~ fr. 3S, Recueil sans musique .• Tous droits de reproduction cies paroles et de la musique .. réservts peur tous pays.
    • .~~~!!!!!!!!!!!!~!!!"!!!!!!!"!!!!"!!!!!!~~~~~il ~-M) PRE M1ÈRE PAR T,I E ~~~i l ;; NOT RE I.D EAl i~~~~~~~~..~ ·u.-u~~~~tl Cest: JIGUS, les ~ts GaN • .f!l8ftceN° 1 •Par. de M. GÉNY et J. VAILLANT, mus. de P. CHAUDET Ohé les gars! Chantons en chœur Refrain Cest nous les petits gars de France, Ecoutez nos joyeux accents; Notre nom chante lespérance, Car nous sommes les Cœurs Vaillants.1. Cœurs Vaillants, notre âme est joyeuse, Le soleil brille dans nos yeux, Le secret dune vie heureuse Cest un cœur pur et généreux.2. Cœurs Vaillants, nous .avons pour frères Des c!lTlitiens en nombre infim, Ceux du ciel et ceux de la terre, Et Jésus nous tient tous unis:3. Nous avons la Croix pou l insigne, Elle bri1le à notre drapeau, Haut les cœurs! Car eHe est le signe Et lespoir dun monde plus beau.4. Nos al nés déjà nous pr~cèdcnt, Bicnlôt nous serons auprès deux. Nous ycnons lcur porter notre aide, Pour Mllir la Cité de Dieu.
    • 1). Sur le moude où rôde la guerre, Sans souci des difficultés, Nous saurons porter la lumière Et le feu de la Charité. 6. Dans nos rues et dans nos écoles, Nos maisons, nos bo-urgs, nos cités, Par lexemple et par la parole, Nous rayonnerons la bonté. 7. Cœurs VailJants, à travers le monde, Pour changer légoïsme humain, Nous ferons une immense ronde, -En chantant la main dans la main. 1I1111111111111111111111N1I11I11I11I11I11I1I11I1I11I11I11I11I1I11I11I1I11I11I1I1I11I1UIIIIIIIIIIHII La Loi de CharitéN° 2Paro/u de lAbbé Jean Pouze/. Sur lair de l « Ubi Cari/as •• 1Lorsque nous aimons en Jésus tous nos frères, Dieu est avec nous.LAmour infini de Jésus nous ra"-semble Et nous unit.Réjouissons-nous en - Jésus notre Frère 1 Restons [joyeuxlAdmirons la Bonté et la Puissance du Dieu vÎant,Et, du fond de nos cœurs, comme des. frères, En vrais Cœurs Vaillants aimons-nous, IIf-orsque nous aimons en Jésus tOllS nos frères, Dieu est avec nous.Puisque nous portons Jésus-Christ dans no-s âmes, Restons unis.- 2
    • --~------------De diviser nos cœurs où JésuS habite, gardons-nous [bien.Oublions les querelles lrop méchantes restons [amisEt quau milieu de nous Jésus rayonne, Nolre lumière el nolre joie. IIILorsque nous aimons en Jésus tous nos frères, Dieu est avec nous.Au. Paradis, lorsque n()us irons rejoindre Les Saints du Ciel,Nous pourrons acclamer Jésus notre Frère et nolro [DieulEt sans fin nolre joie ardente et pure voudra [chanlerDans la splendeur des Enfants de Lumière, Dans le Paradis du Bon Dieu ...Lorsque nous aimons en Jésus tous nos frères, Dieu est avec nous. Fierté chrétienne N° 3 Paroles de M. VERNEUlL et .Jean VAILLANT. Musique de J. BLINN. 1. Nous sommes les. fils de lEglise Cest notre titre de fielté; Dans un élan que den ne brise Nous bâtirons la Chrélienté. Refrain Nous lançons partout à la ronde , otre programme et notre cri : Nous voulons conquérir le monde Pour le gagner à Jésus-Christ. bis 3
    • 2. Nous sommes fiet·s de nos Ilrands frères Dont nous renforcerons les tangs; Nous senirons il leur mnnière « Fiers, purs, joyeux ct conq.lérauls •. 3. Nous ne ,oulons pas <?tre apôtres Daulre nrme que la eharilé; Nous sommes fiers daimer les autres Comme Jésus 1110US a aim~s. 4. Debout, cest Jésus qU! nous mène Soyons fiers de !oll~e-Seigncur Rions du Illal et de la haine Nous sommes sûrs dètre vainqueurs. 5. Pour rendre à Jésus-Christ la France Soyons fiers davoir à lutter; Unis dans une tâche immense Plantons la Croix sur la Cité. 6. «Nous referons chrétiens nos frètes Par Jésus-Chtist nous le jurons, Nous leur portero,ns la lumière Et ln flamme dont nous brülons ,.::=:=:=:=:: : :: : : :=:=:::=::: :: : : :=:=:::::: :e=:=:=::=::=:::=: :: Chant pré·jociste Paroles de Mal/riel BATO:". Musiglle de C. GUIl,Ll::ny ct B, FAn nA UT. 1. Vive la joie, on sort de clnsse : Dans un fracas de cds et de chants, Voici la jeunesse qui passe Avec lardeur de ses ùuuze ans! Refrain IarchollS "crs la lumière, Travailleurs dl ùelllain; Dune âme Dure et fièlC Et dun eUûr plein dentrain.4­
    • 2. :ous n,-ançons ;.}YCC courage Ytll"S luycnir, "ers latelier, Chacun ,oulant être à rOI Tage·: l-ne ,"aleul dans le métiel. 3. :"nus "oulons choisir nolre tâche, Librement pour mieux lestimer, Puis 1I0US ,- donner sans relâche, El de jouI" Cil jour mie-ux laimer, ... Pour tlÏompher dc lignorance_ Que dobstacles à surmonter, Quc tle fatigue et de ~ouarance : Mais nous sommes prêts à lutter 1 5. El puis nous serlYns des Apôtres, Allant toujours en conquérant, l"ous ferons partager aux autres :"otre bonheur et noire cran. 6. Portallt dans notre âme sincère Lamour, lEspélance et la Foi ;OIlS felons par notre _prière De Jésns accepter la loi. 7. :"OIlS sommes la Jeunesse ardentc, .- v(c son Christ prèle à servir, Dans ulle clarté rayonnante;:- Quil sem beau nohe A,"cnit! r*±±±*TTT++T++++++++TT+T+*++++T+*+~ o noble croix N°S Paroles fill « Cygne clEtallg •• 1. Quand il pal"tait pour la Croisaele, Pour délivrer k saint lambeau, Le chevalier fier, sans hraade, Prenait la Croix pour son drapeau. ---- (1) Extruit t Cl!(Lïton,l I~s .coufs, ~n·cc lautorjsu­ tion spt.:el3L: de lantt. :". Titre original: 0 Croix des SUJl.lfs. -f)
    • Refrain o Noble croix, croix glorieuse, Croix des héros des anciens jours, A lâme haute et généreuse, Tu resteras chère toujours. 2. Enrôlé sous cette bannière Il affrontait - tous les dangers, Il était doux à la misère, Et secourait- - les affligés. 3. Guidé par Elle, il savait être Aimable et franc - loyal et fort, El sur les pas du Divin Maitre Prêt à servir - jusquà la mort. 4. Aujourdhui Jésus nous réclame Au seCOUlS de - la Chrétienté, Et pour la eonquêle des âmes Il nous appelle - à ses cotés. 5. Nous a"ons la Croix pour insi~ne Elle indique - le seul vrai hut, Nouhlions pas quelle est le signe Du sacrifice - et du salut. A Jésus-Christ notre jeunesseN°6 Parofes et mllsiqne de J-f. COLAS. Rejrain A Jésus-Christ notre jeunesse. A Jésus-Cbrîst nos saints labeurs, Dans la souffrance et lallégresse, A lui nos esprits et DOS eœurs (bis). 1. Nous voulons conquérir ln France: Ce nest pas un rêve insensé,6­
    • Amis, cest un dC~oir immellse Que Dieu même nous a tracé; Nous devons porter la lumière A cell~ q.i vivent dans le noirs, Parler dAmour et de Prière A ceux qui vivent sans espoir 12. Tandis que le ~Ial sorganise, Ne gaspillons pas notre temps, Apportons, joyeux, à lEglise, Lardent effort de nos vingt ans 1 Sans souci dbonneur ou de gloire, Sans orgueil, saJls haine et sans peur, Unissons-nous pour la Victoire Où Jésus-Cllrist, seul, soit vainqueur 13. Tendons une main fraternelle A nos compagnons de labeur, Aimons-les de tout notre cœur; Ils douteront dabord, quimporte 1 Nous serons patients et bons, Notre Foi sera la plus forte, Et leuTS âmes, nous les aurons 14. Puisque Dien nous a fait tous frères, Aimons-nous bhm entre Français; Aimons an delà des frontières, Pour les triomphes de la Paix 1 Que le Christ et son Evangile Soient notre force et llotre amour, Et, fussions-llous un contre mille, Nous fInirons par vaincre un jour 15. Debout! les jeunes CatJwliques, Nous "ivons des jours de beauté! Montrons-nous vaillants, éRergiques, ùnis dans la diversité; Debout, pour la moisson nouvelle, Debout, le peuple nous attel:ld, Debout, Jésus-Christ nous appelle, Jeunesse de France, en ,Halilt! -1
    • Chant de la J. A. C N° 7 Paroles et musique dJ Joseph FOLLIET. 1. Le profil ùes coteaux se dore, Un eo</ jeUe son premiel chant; - Le soleil ne iu il pas encore, Mais nous, jacistes, en avant 1 ••• Notre idéal, notre jeunesse Rendent jO~eux tous nos laheurs. Confiants en notre promesse, Nos champs attendent leurs semeurs. Refrain Jocistes debout 1••• Lappel du Grand Semeur sélève; La jeunesse bout Dans nos veines, comme une .séc. Lauhe lremble sur les monts. e !Weil les gars !... Semons, semons, Et plantons la Croix de lumière Sur notre terre!...2. Nous aimons nos champs et nos vignes, Notre cloche, et notre toit., Notre horlzo.n aux nobles lignes, Notre travail et notre foi. Comme le vin aux cuves pleines, Fermente en nous une fierté, Car ce sont nos mains et nos peines Qui font vine lhumllnllé 1... (Ref.)3. Pareil au chant de lalouette, Qui, sur nous, tombe de lazur, Notre chant, que lécho répétc. Jaillit de cœurs simples et purs. Clairs Comme leau de no& fontllines, Nos yeux déS" voient le foyer Dont la nomme ardente et sereine, En leur mlroil viendrn briller. (Ref.)8­
    • 4. Nous ignorons lombte d doute Et le vcnt glacé de la peul; Quand le Chl"Ïst nous montre la route, 1)lIvllne(l nOlis sommes vainqueuts. Dans· la routln~, herbe têtue, Quil fasse chaud, qui! fasse floid, "111, f)Olnt r",s tCl;; socs des chalTues Vers lavenir - fettne etto;)t droitl... (Ref.)5. De tous les pay.ana, DOS frères, Nous saurons dfendre les droits, Et Doua voulous jusUee entiere Pour chacuD de noua - quel quil soiL Mais une chariU féconde Nous engerbe dalla Inas-Chdttt A tous les travaWeun du monde, Œuvrant des maios el de leaprit. (Re.)6. Dévoués à notre patrie, Pal nos soifl!l de tous ICI Inlttants, Kous la faisons "crtc et fleurie, Ainsi quun "crgcr 1111 print mp•. Poutllmt nous sommes pacillques, Et, dun seul cœur, nous trllvaillons POUl que ln Pnb: éVlIDgélique GenTIl enfin dRnl tous les sillons!.•• (Ref.)7. J.insi~ue aux couleUls despérance, Que fièlement nou!! arborons, Proclame !t. tous Je r<"e Immense Quun jour nOlIS r~llfls(rohl. Et ton lIoutlln, Croix rédMflptrice, y supporte le blé nouveAU, Afflnnanl que nns !IAtrfflccs Construfrcthl un monde plus bOllo. (Ref.)8. « Kous referons thrétillns nos frères, Par Jésus-Chlist, nolis le Jurons. Kous leur pollllrons III ltnnière Et la flamme dont liObS br6lohs.• Dans noire sol. "Ierge dlrnle, Les grains dorés qtle no11s Illnçons, Au soleil cIune amiti~ ,·rnie, Lènront cn Jourdes 11l()lssôn~. (Ref·) -9
    • JeunesseN°S Pareles et musique de Joseph FOLLIET. Refrain .J eunesse, Jeunesse, Printemps de Beauté, :Iarche - I~ temps presse - Vers la Vérité. Jeunesse, jeunesse, Fleur dhumanité, Accueille livresse De la liberté. 1. Comme éclatent les genèts Sur les guérets, La jeunesse dans nos .cœurs, XIet ses ardeurs. Le passé jaloux lfeurt à- nos genoux. Et lavenir est à nous!... (Ref.) 2. Lor des matins radieux Brille en nos yeux; Du feu coule en frémissant Dans· notre sang. ~ Nos cœurs sans remords Et nos muscles forts Narguent la crainte et la mort. (Ref·) S. Nos esprits ont la clarté Dun ciel dété, .La droiture dun roseau Parmi les eaux, Et, très silllpleme 11t , Souffrent le tourment Du Vrai quon trouve en aiment. ,Ref·)10 -
    • 4. Nous aimons lair pnr et frais De nos forêts : . La mer, les lacs et les monts Nous les aimons, Le solcil qui luit . Et leau qui sênfuit, Nous aimons tout ce qui -vit. (Ref·)5. Mais plus que lnir et -le paiu, Frères humains, Nous DOUS nimons dun eœU! pur, Fidèle et sûr. Sur le monde elOltier, Tel un épervier, Nous lançons nohe amilié. (Ref.)6. N<5us serons des militaJüs, Des conquérauts, Prêts à servir, à souffrir, P.êts à mourir; Nous snurons pOIter Dnns la chrétienté Une juste chnrité. (Ref,7, Acc la fOlce dun cri, Vers Jésus-Christ Nohe espo.ir et notre foi Montent tout dpoH. Ta croix est le sceau Dnn monde plus beau, o Seigncul des temps nouveaux. (Ref.)
    • N° 9 ~usjqlJ de F. f~~T9US. 1. Debout, lappel dq ellli~t réso!1I1e, Jociste, Il vien ~ous cpn"icr. Qebout, ct g"e çnaclI n se donnc. Jo)eux, au Divin Ouvrièr. " ~ll(fai" Forts de lOS dloih, soyons vaillllnh, Fiers, purs, joyeux et c{lDquéranls. Serrons les r:lngs, Hardi! Serrons l~s r!lllgs! Jocisles, cn aV:lllll :4. Dans notre vaillanle Fall"Ïe, Dans notre sol, il Il planl~ Sa haule el loulde {;~oix rPllllje, Quenlace un jeque épi de t>JIi. a. Le blé de foi cl d~sl1él!lqce Etreinl la Croix, gesle da~our. Lapôtre embrasse la souITrance. Sachons lutter à nQtl! tOl1.4. Nous referons cl1F~tje!ls nQs fr!:l~s, Par Jésu-Ch1ht, nQlIS le p,Qllrrons. Nous leur porhHQlts Il! IUl1i~rll f;t la Oaml!!e llQut P.PJ! ~rYlons.5. Quand lappel strident de~ sirènes Sonne le grnnd labeur des jours, Plus haut que les clameurs de haine, Nous chantons notre chant damour.6. La ville aux usines fumeuses, Crache son brouillard ténébreux, Mais nos âmes sonl radieuses, De la pure clarté des cieux.
    • 7. Respect aux jeunes ouvrières, Osons protéger sans détQHs, Nos sœ",lS, vaillantes, ohMes ct fières, Te ~fallon. jamais lalllQUI. 8. Les flammes rt1Utelij ~ lf"I,,"~s Quil fait flamber dans tous les cœurs Jailliront chaude!!, ~o}jalles, Mieux que dq QharbQ" dll~ Plinç"f&, 9. CQWllltl q~ a~illl JlQS llllctÏlfll~, Pour les oQmll~s litl!flnt tNlnUI~5 Et résist3P.tft C1mlP~ l~~ p~en~~ Que nous cxt14lYQllS ~,~ Qfb~rll, 10. Au rythme joyeux des naettes, Lançant l~ t"aplt !Iv~ l,dlllf. Nous tisson!! tqlivre d~ lQpQipt@ De tous les jllYPt1l 1!lvllHloJIs, 11. Nous bâtissons 11 çpthé{lrllill Où nos rçlllHdli 11mbiU~l1O Voient déJB lllWo tflQmpllll~ Du retour du peuplç ~ §oq Uilll.Il.1111.IUI.IIII.III. . . . .IIU~IIU.I1.IIIIIIII .IIUIP.n.lllIun~ . Sol. ...., euy"N° 10 Pareles ç1!l A, fRAPJ~, ;t!USil(/l8 dt. lflbb~ ROj.!/CIN.I. Toi qui sans ccsso bdehes, !t-lmos, Loyal et vaillant travailleur, As-tu songé que tOll labeur A quelque chose de slblime? Que grâce à toi, lh~manité Possède un peu plus de bie!l-êlre, Et que sans toi la société Ne saurilil être: - 13
    • Refrair. Sois fier, ounier! Ton 411!uvre est fcconde, Sans loi qae dCiendrait le monde, Ke roug4s pas de ton métier, Sois iel, ouvrier!2. Nécoule pas les faux apôtres, Menant les luUes de pm·tis. Ecoute Cel.i qui nous dit : c Aimez-vous bien les uns les autres. • Dis-moi pourquoi donc se haïr? Ici-bas nous sommes tous frères, Et nous delons déjà subir Tant de misi>res. Ne sait-lu pas quen Palestine, Un Dieu voulut être oUTier? Maniant loutil de charpentier De sa main robuste et divine? Jésus, ·Ie doux Nazaléen, Par sa mort, brisa notre chaine Il a vaincu le genre hlmain, Vaincu la haine.4, Tu nes pas « damné de la lene ,., Tu nes pas « forçat de la faim ,., Tu vis libre et gagnes ton pain, Pal ton travail ct ton salaire. Bannis la haine de ton cœUl". Tlavaille gaiement, sans contrainte, Grâce au Christ. DiYin TIavailleur, Ta tâche est sainte.
    • Chant de la J.E. C.N°U Paroles de Joseph FOLLIET. Musique de Charles CULOT. 1. .. Nous sommes la jeunesse ardente, Phalange sans resret ni peur, Et dans nos poitrines vibrantes Bat le cœur du Christ Rédempteur. Portons à travers les écoles Son Nom, sa Loi, sa Charité. Que tous entendent ses Paroles, Quils naissent à la vérité 1 Refrain Chantons 1 amis... La vie est belle Pour nos cœurs joyeux et fervents. Jécistes 1 le Christ nous appelle... Vers laven.ir... en avant 1... (bis). 2. AIlière la foi routinière, Plus de simulacres tro~peurs; Quand nos lèvres sont en prière, Que Dieu soit aussi dans nos cœurs. La foi nest pas un don stérile Ni lEvangile un parchemin: La Croix qui se dresse immobile Sera triomphante demain. (Refrain.) - 15
    • 3. A tMnel$. les pages des livres. f Nous chercherons la l!rifê, . Pour que notre âme en puisse vivre Et semplir dimmortalité. A Dieu sont nos intelligences A nos efforts de chaque jour Sa..oal baptiser la Scicnce Dans les eaux vivcs de lAmour. (Refmin.) 4. Nérigeons plus en privilege NotTe origine- et JtGtre a~t; Plus de bltlTière saeriJège Aut08r du saVf)Îr et àu raulf. Renion-s tout ~ qui sépare, Cherchons tollt ee fJUÎ. peut lIBir Rendons IIU monde qui égare Lhumble volonté d.e servir. (Refrain.) 5. Salut à la classe ouvrlere Et salut à vous, paysans... Tous les travailleurs sont nos frères En lunité dun même sang. Ensemble et dun mâl~ cou~. Nous édifierons III Cité ûil domineront SlIns partage La Justice cl III Chmité. (Refrain.) 6. Nous portons linsigne où senchaine Dans luur qui ne peut ternir . Aux épi& des moissons prochaines La Croix gage de lavenir. Nous referons chrétiens nos frères, Par Jésus-Christ. nous le jurons, Nous leur porterom la lumière Et la flamme dnnt nous brOlons. (Refrain,)lG­
    • N° 12 Paroles el mlLSiqu.e t4e ~ep iO"-"~E1," Jil.ef,railA Voici que parat ~ p~e.m.iè."e eoiW • Jeunes marins, parton,s saRS p<Uf, Le souffle de ~&pri e~plit !;lOS C~1,JrSo GonDe IlOS voiles. La croix damonr est notre charge, Et noue voix ~épo.ll,cl .. la 1y.w.cW d,es. Qot$" Ohé 1 matelotsl.• A Dieu vat et pO1sse àu Ia."ge.,1. Les vents ont b.I1ayé les J;J.1,I,e~, La vague chante doùcement, Et Q,S. vQAoJ},é son~ teJjl<ucs. Commè )es f.iw s 4,1,1 g.çéçneVt ~ Jeunes marins nJ.~l,lJie· es~ el,~e Vers lavenir, ~ons, p,~e~el,~2. La mer a f~_t ~ SOn hnage Nos yeux, Pl,llS eOffiJ.lllJ nO,tlc foi; Elle a modèlé DOS Vlsages, . Hâlés par le çhaud e lé! froid; Elle a rendu nos espJÏts sllges; Nos muscles durs ~ n,os cœll;"s droits.3. Marins de la barque romaine, Enrôlés à bord du vaisseau Dont le Christ es.t le (.;a.p~thle, Et dont la Croix est te drapeau, Lamour de Jésus nous entraine, Sur la mer, VCIS cles cieux nouveaux. ---
    • 4. Portés vers dinllu~u~e~ lonquêtes, PlIr la sple.lI"eur de Ilotre élan Des labeurs ROUS faiso.s ùes fêtes Et tels les oiseaux Ù4il grll.ct veut, Nous chaRtons parmi les tempêtes, Fiers, purs, joyeux et conquérants.li. Longs-courriers, que les eaux profondes Mênent de cité en cité, Nous passons, laissant à la ronde, Un sillage de vérité, Ainsi que le remous des ondes Montre où lc navire a porté.6. Pêcheurs, comme autrefois saint Pierre Avce un espoir entêté, Nous lançons, sur la terre enlière, Le filet de la charité Qui recueillera tous nos frères Pour les conduire à lUnité.7. Cols bleus, quil bruine, tonne ou vente Lair très crâne sous nos bérets, Nul danger ne nous épouvante Et, sans nous rebuter jamais, Nous servirons dune âme ardente, La France, le Christ et la paix.8. Nous referons chrétiens nos frères, Par Jésus-Christ, nous le pourrons. Nous leur porterons la lumière Et la flamme dont nous hlûlons Comme au cœur des houles amères Le soleil plonge ses rayom.18 ­
    • Chant de lUnitéN° 13 Paroles cie labbé J. PIH.tN. 1. Enfants de la même Cité LEglise du Seigneur, Enfants de la même Cité Nous ·navons quun seul cœur. Refrain Restons toujours unis, mes frères Jésus est parmi nous, Comme il nous la promis, mes frères Si nous nous aimons tous. 2. Cest lordre de notre Sauveur Qui nous a tant aimés. Cest l(}dre de notre Sauveur Restez dans lUnité. 3. Si nos chemins sont différents Ils nont tous quun seul but. Si nos chemins sont différents Ils vont tous à Jésus. 4. Que Dieu qui veut notre bonheur Nous garde en son anIOur. Que Dieu qui veut notre bonheur Nous réunisse un jour. -19
    • 1········· •••••••••• • • • . • Il DEUXIÈME PARTIE • li • •• •• EN ROUTE •• • N° 14 Paro/"s rl maSi"t(1le ile H. COLASI. . ltet;aiit . Qucst-c qui nà peur dè rien, -Mais. de ~ieft? - Ce~t Tjn!.in! Et qp.el;t-c qui rsuit p1lfteut, ~L.1is pllt;.t.Qilt? - Cest Milou 1 Sh~.a"ù tin -"oit TI1(.in MUtii D~~.l. PtlS ~tliù, Paf Milp. Lc bl;ilv Mil<ill Suit Tintin partout!1. Il à tàit t~ h>üt d. fuoiitte. Et ça ncst jàtUis fini" Sur ~~, ~ ,t1ir, un ~ir t"on~ Tinlin est touj~ti,l; ~fU. MiI(}u, toujours laccompagnc, " a pas plus fidèf q_ lllli, A la ville, à 11 bilifnglè, Lndmimhle Milou suit. 1. Tous droits réservés.20 ­
    • 2. liotin est tOlljours le même, Son 19 ne vari jamais, Figur ronde, œil noir, teint blême, Et toujours son plit. toupet. Milou, br:"e et magnanime A toujours son chic minois, Sa pauv queue sou"cnt victime Poil hirsute, et pall de bois.:1. En "là deux qui doi"ut connaître A fond leur géographi A lexception près, peut-être, De ccII mêlu de leur pays; On les trouve en Amérique. CcII ,du Sud et ecU du Nord, En Rus ie, Asie, Afrique, Où niIont-ils pas encore?4. Le plus drô) de leur histoirc Cest quils JI mauqullt pas plus dargent Que d courage ct que de gloire, La même chos po-.r le vêtmwl. A peïRe sortis dune affaire A "ous donner froid dalls ldos, Vous voyez m>s deux compères SoulÏants, frais et dispos.6. Tant quy aura ùes injustices. Sous quelque ciel q~ ce soil, Tintin sra en exercice, Et Milou sra aux abDis; Touts les maehins jDferl1a~C$ Peuvnt etlvahir Jeur selCt-eur. lIIilou brav,ra leurs rafaies, Tintin sra toujours l"aiDqueUt - 21
    • 1II11111l11nm 018111111111111 Oui! Non! Musique de Pierre DANJou.N° ]51. Le soleil tape un peu trop fort, Pas vrai, les gâs? Oui 1 non 1 On na pas eu si chaud encor, Pas vraI, les gâs? Oui 1 non 1 Ets vous pour oui? Oui 1 oui 1 Ets vous pour non? Non 1 non 1 Mettez-vous daccord ou sinon Nous continuons.2. Ya dla poussiè comm pas souvent, Pas vrai, les gâs? Oui 1 non 1 Il nous faudrait un plit coup dvent, Pas vrai, les gâs? Oui 1 non 1 Ets vous pous oui? Oui 1 oui, ete...3. Les cailloux nous font mal aux pi...ds, Pas vrai, les gâs? ~ Oui 1 non 1 Daucuns vont rentrer estropiés, Pas vrai, les gâs? Oui 1 non 1 Ets vous pour oui? ete...4. Vlà un bourg 1 On va ltraverser, Pas vrai, les gâs? Oui 1 nOD 1 On pourrait mêm sy reposer, Pas vrai, les gâs? Oui 1 non 1 Ets vous pour oui? ete... Extrait de Chansons de TQllle, avec lautorisation 9pé­claIe de lauteur. « Lyre Ghansonnière 1>, 46, avenuede la Bourdonnais, Paris.22 ­
    • 6. Vlà 111 rulsesau quoa ,oit bendir, litas vrai, les JAs? Oui 1 non 1 On pourrait p-~tre sy rafratchir, P.JIs vrai, les JAs? O.i t. n011-1 Ets vous pour oui? etc... 6. On voit des pAquretls dans les prés, Pas vrai, les g~s? Oui 1 non 1 On pourrllit en faire un bouquet, Pas vrai, les gAs? Oui! non 1 Ets vous pour oui? etc...7. Des milrs 1 On pourrait les manger, Pas vrai, "les gAs? Oui 1 non 1 Et les prunells se pnFtager, Pas vrai, les gâs? Oui! non 1 Ets vous pour oui? etc...8. Estce qne ça vous ennui dchanter, Dites-moi, les gàs? Oui 1 non! Cette chanson, jvais la répéter, Dites-moi, les gâs? Oui 1 non 1 Ets vous pour oui? etc...N° 16 Refrain: La colonie passe :_ Faites de la place. Hip, hourra! nous voilà Marchant tous au pas. Laissez-nous la route, Il nous la -faut toute. Et dun pas décidé, Nous ~nVODS marcher. 1. V.!Uianle : Le patronage paue -23
    • 1. Nous allons par les chemins, . Par lcs champs et les carrières, Chantant nos joyeux refrains, Le cœur gai, la mine fière, Et quand nous nous promeRons, Tous les échos des vallées Répètent aux en"ÏroBs Nos bruyantes envolées. 2. Il para It que lon a loiR: Tant mieux si longue est la route, On na pas des picds pour rien . Et nous la ferons bien toutel Pleins dcntrain et pleins dardeur Nous marchons il bonne allure., Avec du soleil au eœur Ainsi que sur la figure. 3. Cesl ainsi quaux plus beaux jours Nous allons rendre visite Aux villages dalentour Que lon traverse à la suite. « Quel est ce jo:ycux essaim? • Demand-t-on sur notre t:9J1t-e"; Tenez, Ioiel le refrain Qui va vous ldirc : quon lécoute t 4. Mais voici quil faut rentrer, De jouer que lon sarrête, On ne peut pas sattarder•.. En rangs l:J.ue chacun se mette t Allons, petit bataillon, Il faut chanier à volx pleine, Reprenons notre chansou En criant à perdre haleine.24 -
    • N° 17 Paroles et llJll$!IlIl11 Ile L.-R. BRIFE. 1. II fait beau; du Pi4lJt ~~~ c~H Le soleil PllfPJlIl!l, . Je pédale à qui mIeux mIeux Tant la route est bonne. Mon cheval Il j16t NS mé hild Il na pas ÙI !ftD!i !n~ §.e~*1i Car la bi bi bi Car la çi ~i Ili Car 1@. bi Cu ~ (Ii Car la bic~clftt4) Jamais ne rouspèt@._ 2. &l~ a deux çornes ci"1t8t,1l~ Tête blseoJll" Pour ne pas Illiat peu. aIlS PlU Elle est bien tenue : Cest p.llr Jes corJUls quqn prend Cet anl",.l W.lIta!Jt, Car III br b1 b1 Cal 4t et et d c~ Iii- 1)j Çar l!- Car 1ft b~yelettll loi Est très bou~ b~t•• Extrait de Cocorico. avee l·/W.~il.tatlon sleci"le <lerauteur. - Se trouve il lOllié 0, ;Il, r~ 0. l"IeUl·us. - 25
    • llo. ~~ "~aJ a~s temps IlOtnoeaux - N-c boil ni ne mange, Un peu dair dans ses boyaux Voilà qui larrnnge : Bien plus sobre quun chameau Sans avoir de bosse au dos 1<otre bi bi bi 1<otre ci ci ci Notre bi Notre ci Kotre. bicyclette JamaIs ne sarrête. 4. Ce cheval nest pas crevé Même quand il crève, Aplati sur le pavé Un rien le relève: La rustine sur le trou Une pompe à lautre bout, Et la bi bi bi Et la ei ci ci Et la bi .~, Et la ci • ,1 ••• Et la bicJclelle ._..û~, Est bientôt refaite. 6. Aujourdhui sur les chemins Tout le monde roule, La gamine et les gamIns Sont tous à la eoule : Pour aller et pour veuir Jamais on ne veut sorHr Sans la bi bi bi Sans la ci ci ci Sans la bi Sans la ci Sans la bicyclette Qui {ait la navettc.26 ­
    • 6. Tante Annelte -a bon tmin Avec énergie, Trois vitess et quatre freins, Un phare à bougie, Au virage son lorgnon Prend la courbe du guidon Et la hi bi hi Et la ci ci ci Et la hi Et la ci Et la bic:yclette Fait la pirouette. Jamais on na YUN° 18 Paroles et -musique de L.-H. BRIeL Refrain: Jamais on na vu, jamais on ne verra, La famill Tortu courir après les rats. Le papa Tortue et la maman Tortue Et leurs enfants Tortue Irout toujours au pas. 1. Cest leur tempérament Ils nont quune vitesse Qui les monte ou descend Tout doucement... 2. Jamais le mors aUll: dents Toujours même sagesse, Ils vont sans accidents, Tout doucement... Extrait de Cocorico, avec lautorisation spéciale délauteur. 1 - 27
    • 3, RalenÙr lUX fO"q 11) ants, Nest pas ù-ne faiblcsse, Le vintg"e se prend Tout doueernellt... 4, Jamais les bâtons blancs Pour eux ne se redressent Règlement, règlement, Tout doucement.. a. Sans bruit leur l"ottlc1llcnt :tJ. vilUte dus lit «,misse " Ils font léchappement, Tout doucernent... 6. Ils portent lourdement Leur boite de vitesse : Cest te d€}>litcen1ent Dun monument. • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 1 • • • • • • • • • • • • • •• N° 19 1. Il était ùl1 ebarleltte ~ bis Tirez, les gâs! r ;"ayant jàmais voyagé, Tirez les gâs, s"lr les ficelles; ~ayant jamais voyagé, . Tirez les gâs, ça va marcher! 2. A son premier voyage bis Tirez, les gâs! La roue droite sest :aussée. 3, A son deuxième voyage bis Tirez, les gâs! Le brancard gauch sesl cassé. 28 -....
    • 4, A son troisièftloe lOy.llgle { b1.l Tirez, les ogfrs Tout lbann! 5~ fnlca5~ 6. Deux cents kilos d·.bapfes 1 bis Tirez, les Mâsl f Ont fait lplong·eoD dans jioué. 6. Les colon s il 111 !I1Ige 4 ois TireE, m gi-s 1 f l"ont jamais pu rien rpêdte!. 7. On n_~ DU.Rage 1 lU 1iI&E, les Wk ~ Quun pUt . .OlIÜB il Clf.é. Pour compenser lrlommage 1 bis Tirez, Ja~.! .uu .chauet[ :aaus hJ.t. 4ODnée. 9. Ell .pr.omîl .lIare:s1lge 1 bi. TiT6%, tes gàs1 . Et de :n~116 .r.eoommencer. 10, Mais !lu premieT "llJage, 1 bis Tuez, -les p-s! La rone droite "Sest faussée, -e.b::...•••••••••••••••••N° 201. Peldu dans le désert immense, LiJlforluné bédouin douin-douin-douin-ùouin, Nirait pas Jojn, Iain, loin, loin, Iain, Si la divine Providence Nallégeait son fmdenu, do, do, do, do, Par un cadeau, do, do, do, do. - 29
    • Ce cadeau précieux Ce précieux cadeau De la bonté des cieux. Cest le chameau, HalIi-hallo 1 Refrain: Halli-hallo 1 Et vive le chameau 1 Voyez comme il trotte,~ Halli-hallo 1 Et vive le chameau 1 Voyez comme il est beau, Himalaya-Java-Calcutta-Sidiborina (bill) Ha, lèa, lèa, lèa, ohé 1 Ha, lèa, obé 1 ObéI bù.2. Il sait faire la révérence Et se meUre il genoux, DOU, nou, nou, nou. Sur les cailloux, iou, iou,· iou, iou, Et sur son dos quand on sélance Aussi léger quun daim, din, dln, din, din, If part soudaiu. dln, din, dln, din, Yeux fermés, Nez Guvert. Des sables du désert Il sonlève les 80ts De ses sabots, HalIi-ballo 18. GrAce il cet animal utile, Vrai chemin de fer vivant, van, van, van, van. De lHindoustan, tan, tan, tan, tan, On transporte dun pas agile, Cachemires et rubis, bi, bi, bi, bi, Et des habits, bi, bi, bi, bi, De la gomme et du thé, Du sucre et du café, Du riz, du cacao, De lindigo, Halli-hallo 1 88 ­
    • 4. Cet anrmal seul de sa race. Sans souci des repas, pa, pa, pa, pa, Il ne boit pas, pa, pa, pa, pa, El ne dévore que lespace. - Sobre comm un chameau, mo, mo, mo, mo, Disons le mot, mo, mo, mo, mo, Ce chameau précieux, Doux, calme, sérieux, Ce précieux chameau, Ah 1 quil esl beau, Halli-hallo!1). Quand un Arabe déménage, De Constantin à Tombouclou, lou, lou, lou, tou, Ou nimporle où, ou. ou. ou, ou, Le-chameau porle son bagage, Bédouin, famille ft les ballot~, 10, 10, 10, 10, Tout sur son dos, do, do, do, 40, Ce chameau précieux, Doux, calme, sérieux, Ce précieux chameau, Halli-hallo! Ah 1 quil est beau,N° 21 Paroles et musique de L.-ft. BRICE. Refrain Cest li pi pipe, pipe, pipe, piDe en bois, Cest li pi pipe, pipe, pipe, pipe en terre, Lhippopotame, ta me, lame mort deffroi Lhippopotame, lame, tame mort en guerre. Il a cassé sa pipe en bois, Il a cassé sa pIPe en terre, F;t cest pour cela quon lenterre. Extrait de Cocorico avec lautorisation spéciale deJauteur. - Se troouve à lOgé 0, 31, rue de Fleurus. . - 31
    • 1. Il habitait les ~t!x llfu~gtlllbt~, LhippopoUlln~ ft~ "("re éh~rWle et ~s) II a reçu en plein~ Panse o~, Une flèche lltg! ~ü ebinbïlt. 2. AuiouT de t1 Pilalifè -êiilht Ilofiil#e, Quelques amt"s plc~ùent "son trislè ~ort ... Dans son flanc neur, in tlèelle "èWlpOÏS-onnée A livré sa vie 11 la fuoft. ... Puisquil est mort .on "a I~ moettrè lm terre, Pour lenterrer il faut ~ir ~s .joones : Convoi funèhrc et dçsolant dun frère, PorIons Sil dépoùÜl() C, Iàgèons.,. 4. On fit un troUo, lrès prOfOf~d, .dans le sable. Chacun vel:19lI Soft iHeur très fraternel : Qtt~lqtlcs rli5èoilr~ ~t lOf! se IfIlt ~ tabj~ Dans un grtlnd. banquet s-orennel... Im.,m.III1.lln.WI.lln.ml.l:lilllI!liilllf*lImllnll.l1ïalllrtina.IIII.III.1 Paroles et mllsiqlllo de L.-R. BRICE. Refrain On "ft1~ AlOnté J.e Cou. lc COti, foc cou Et ça mennuie On ma monté le Cou, * cou, le cou Et ça mennuie ne:lUCOU1). 1. Mieùx "lIut Comme les clJamenux Une ou deux boss SUl ~e dos Quun cau si hallt. 2. Mieux vaut comme les serpents Un ventrc long et rampant Quun cou "Si gram!. Ext.... 1t de Cororiro, avec lautorisation splciale delauteur.32 ­ ..
    • 3. l-Iie!i hut t!oinmt les poissons Wloil hi pieds; ni i:hnussons Qulin ceu s; lon~·, 4. :lirux .. aül côllifue tes tNtptbds Aoir une ~al l1ebù Qü111 Col M bà1h ~. !lieult vaut eomme iéiépha.tit POIlrr ul) queue sous les dents Quun col ~i g·aild. 6. h!eL ~a~ coWtWt~ le blllbeau Aoit du poil de picèti1 QÙltIl COu ~i hast. 7. Mieux bû connY! ~tes èlnàtJs ~hoïr du zi1c sur leS f1-nnCs Ouuù Ma st gHId, 8. Mirn,x n011 aycc des marrons Di! ttos l! ltod Quun cou si long, 9. lIieux "tIlH, COin""le lellelligot, Ayoir sa maison sur ldos Quun cou si hant. Âb! lè~ -=tic6d1lesN° :::3l, ln crococli], sen al1mlt à la guerre Dit all re,oir h ses petits eilfànts. Traînant sc~ pieds, s~s pieds dans la poussièrt.! Il srn nUait comfJattl" les éléphants, Refwin :Ah! les cro, cro, cro, res cro, cro, ero, les crocodiles Sur les bords du Nil Jls sont partis, nen parlons plus 1 (bis) ~ 3)
    • 2. Il fredolluait une march militaire, Dont il mâchait les mots à grosses dents. Quand il ouvrait la gueulé tout entière, On croyait voir les ennemis dedans. 3 Il agitait sa grand qneue à larrière, Comm sil était davance triomphant. Les animaux, devant sa mine altière, Dans les forêts senfuyaient tout tremblants. 4. Un éléphant parut; et sur la terre Se prépara ce combat de géants. Mais près de là, courait une rivière Le crocodil sy jeta subitment. 5. Et tout rempli dun crainte salutaire Il sen rtourna vers ses petits enfants. Notre éléphant, dune trompe plus fière, Voulut alors accompagner ce chant: c Ah 1 les [crocodiles.•• Lé rhinocérosN° 24 Paroles et musique de L.-R. BRicE; Re/rain Dans les marais, au frais Vêtu de cuir épais, Sortant le museau Dun collier de peau Cest le rhino, oh 1 Cest rO$s, cest ross, cest ross, le rhino 1 Cest ross, cest ross, cest ross, le rhino 1 Si tu vas le voir Crains de recevoir Son coup de boutoir. Extrait de Cocorico, avec lautorisation spéciale delauteur.34 -
    • 1. Sur le muflc un Iràton blanc Comme en dressent les agents 1 Cest ça, cest ça, je reconnais. 2. La tête sous U11 bonnet Fait doreilles de baudet, ,. Cest ça, cest ça, je reconnais. Deux petits ~eux eutrouverts Qui regardent de travers, C:est ça, cest ça, je reconnais. 4. Trois grands ongles mal taillés Au bout de très larges pieds, Cest ça, ccst ça, je reconnais. 5. A jeun comme après midi Un gros ventre rebondi, Cest ça, cest ça, je reconnais. 6. Dans sa peau mal fagoté Et drôlement culotté,... Cest ça, cest ça, je reconnais• 7. La botte à soufflet aux pieds Cest le roi des égoutiers, Cest ça, cest ça, je reconnais.~ La Mère MichelN° 25 Cest la lIèr Michel Qua perdu son chat. Oh 1 la la! (ter) ma chère Cest la Mèr Michel Qua perdu son chat. Oh 1 la la! (bis) oh 1 la! oh! la, la 1 1. Elle crie par la fnêtre Qui le lui rendra. c - 3~
    • 2. Le pèr Lustucru Lui a répondu : 3. Allon..},Ur Michel. Vot chat nest pas perdu. 4. Il est dans lgrenier, Qui rait la chasse aux rats. 5. Avee un f!Un dPfliHe Et un lAbre de boiJl.1I11111111111111111111111!JüJWIWIIUlllUWIIWJUlIlIWUlIIHUIUlIIIIIIIUlIIIIIIIIIIIIN° 26 1. Malbrough len ya-l-rea lU erre, Miront()ll miNUioa airontaiae, Mnlbrolllh Sen Va-t-en ~elft, Ne sals quand l·t:vi~ll(h·a... lttr) 2. Il reviendra zl Pâques, Ou. Il la Trinité. S. La TriDiU se PUlle, Malbrough ne revient pns. 4. lIadnme Il 1111 tout monte, Si haut queIl peut monter. 5. Elle aperçoit IOD page, Tout de noir httbillé. 6. Beau page, ah! mou beau page, Quell n01lyelle apportez? 7. Anx nouvells qlUl japporte, V,,· beaux 3etIX VODt pleurer.16 ­
    • u. Monsieur Malbrough est mort, Est mort et elllclTé. 9. Jlai vu porter en terre, Par quatre zofftciers. 10. Lun portait sa cuirasse, Lautre son bouclier. 11. Lun portait son grand sabre, Lautre ne pOI·tait rieu. 12. A lentour de sa tombe, Romarins lon planta. 13. On vit voler son âme, Au travers de& lauriers. 14. Jnen dis pas davantage, Car en voilà zasscz. VARIANTESN° 26 bis Malbrough sen va-t-en guerre, cest pas vrai 1 Ne sail quand re,"iendra, eest pas lrai 1 Tu dis ~ pour nous bbguer, Cest pas vrai, va-t-en tpromener, Tu radotes, tu radotes.:. On entend dans les champs, Les accents les plus charnlants, Non. Malbl()ugh nest pas mort (bi.) Car il vit encore! (bis) - 37
    • II Malbrough sen Ya-t-en gu,nc, Mironton, mirontainc, Malbrough sen va-t-en guerre, Ne sais quand reviendra. C nest pas vrai. Ah 1 il nfallait pas, il nfallait pas quil y aille Ah 1 il nfallait pas, il nfallait pas y aller. (bi$) III MalbrQugh scn va-t-en guerre, à baudet (bis) Ne sais quand reviendra, Et sul bau-bau, et sul da-da, Et sul baudet dsaint Nicolas. A baudet 1 A baudetl IV Malbrough sen va-t-en guerre Dans une bouteille 1 bis Ne sais quand reviendra Dans un panier (bis) Ne sais quand reviendra Dans un panier percé. Sur lair du tra la la la (bis) Sur lair du tra déri déra et tra la la. V Malbrough sen va-t-en guerr zim boum Itoum Ne sais quand reviendra. Holil. t Holà 1 (bis) Refrain: Ziro boum boum! Zim boum boum 1 Tra la la )a la la 1 1 bi838 ­
    • Et rintintin~027 Refrain : Et rin, tin, tin, nous partons demain, Et ri, ti, li, nous voilà partis, Et ron, ton, ton, demain nous partons.Lautre soir, deux crapauds, mourant de soif, de [faim,Dans un grand seau de lait, sautèrent à pieds . [joints.Ayant bu tout leur saoul, rondscomme des [boudins,Ils se dirent: « Rentrons, car minuit sonne au [loin. ~Nigauds, ils sen étaient donné tant et si bien,Que le seau nétait plus, hélas 1 quà demi plein.Alors, bonds, courte échelle, et mille autres [mo~·ens.Tout par eux, pour sortir, fut tenté, mais en vain.Fourbu, désespéré, laîné dit : « Cest la fin.Nous ne sortirons pas vivants de ce pétrin. ~ 39
    • 4: Pourquoi luHer ainsi contre un fatal destin,Alors que notie tombe est prêle dans ce bain?Et plellrallt comme un eau, le pauvre batracienSen alla trépasse), seul, au fond du bassin. Lautre dit : 4: Pour si peu, jetel sa langue aux [chiens,Cc nest pas eOUlageux, et ce nest pas malin.Jai fait dautres exploits, quand jétnis un gamin.Je suis dnns llac aussi. mais je nen mourrai [point. ,. Il retroussa sa manche, il eracha dnns ses mains, Et se mit à nager comme un vrai gal;rien.Quand le joyeux sollil reparut, le matin,Notre crapaud dormait., à Me, saI" du be1lrr fin.Moral : si nous trollnlllS un obstacle en chemin,Sachons garder espoir et nous ,ainerons enfin. YeukaïdiN° 28 lieiile chanosn détudiant/s.1, Quand se lève le soleil, Youkaïdi, Youkaïda, La cloche sonne le )é"eil, Youkaïdi, ~lïda Lon voit descendre en vitesse Les colons pleins dallégresse. Refrain: Youkaïdi, oukaïda, Youknïdi, aïdi, aïda, Youkaïdi, youkaida, oukaïdi, aida,40 ­
    • 2. Puis lappel et la toilette... Alols la colonie prêle... Au Seigneur, à la chapelle Othe... la joumée nouvelle. 3. Quand la ll"Ompe nous rassemble..• . ous jouons n"ec ensemble... Toute la journée, les jeux Font de nous autant dheureux.4" SUI" la piste ou le chemin... :-:ous seillons tous nos chagrins... Le cœur pur ct plein "entrain En chantant nos gais refrains.;,. Maill enfin, voici la nuit..• Duucement la lune luit... On nentend plus aucun bruit Les colons sont endurmis. Le petit navireN° 29 ] . Il était un petit mnire (bis)Qlli navait ja, jl, j:Huais n:li~ué (bis} ohé! ohé 1 Matc1ot, navi!(ue SUI" les Dots. Ohé! ohé! ohé! matelot, bis 2. Au bout de cinq à six semaines (bis) Les vivres vin, vin, vinrent il m:lI1quer (bis) 3". On tira zà la courie paille (bis) Pour sa"oir qui, qui, qui serait mangé (bis) 4. Le sort tomb: SUI" le plus jeune (bis) QIlÎ n""ail jll, ja. jamnis na"iguë (bi:f) 5" Lun "oulail quon le mil frire (bis) L:lUl~e ,·oulail ... lait... lait le fricallser (bis) 6. Pendaut quainsi lon délibère (bis) Il monta sW"•.. sur... SUI le gr:lOd hunier (bis) -011
    • i. Il fit au ci~1 uu pt>i.re (bis) Interrogeant... geant... g.a.t limmensité (bis) 8. Mais, regardant la mer entière, (bis) , Il vit les flots ... flots ... 110ts de tous côtés (bis) 9. a Sainte Vierge, ô ma patronne (bis) Empêchez les... les... les de me manger (bis) 10. Au même instant un grand miracle (bis) Pour lcnfant fut... fuL .. fut réalisé (bis) 11. Des ptits poissons dan s le na vire (bis) Sautèrent par... par... et par milliers (bis) 12. On les prit; on les mit à frire (bis) Et le petit... tit... tit mouss fut sauvé (bis) 13. Si· cette histoire vous amuse (bis) Nous allo s .la, la, la recommencer (bis) IL ETAIT UN... Sur lair du « Petit navire ,..N° 29 bis 1. JI était un tout petit gosse (bis) Qui navait· ja, ja, jamais voyagé (bis) Ohé 1 [ObéI 2. Pendant tout le temps de ses classes (bis) JI avait beau, beau, beaucoup travaillé (bis) 3. Et pendant toutes les vacances (bis) Seul il craignit t..e sennuyer (bis) 4. Ses camarads au Patronage (bis) Dla colo, lui, lui, lui avaient parlé (bis) 5. JI dit : jvoudrais en colonie (bis) Moi aussi a, a, aUer mamuser (bis) 6. On lui dit: Comment vas-tu faire (bis) Pour aller si, si, si loin voyager (bis)42 ­
    • 1. y a quà prenùre un train à la gare (bis) Jconnais un goss goss, goss qui y est allé [(bis) 8. Il y a ùes bois en colonie (bis) Tu -te perdrais dans, dans, dans les lentier. [(bis) Mais il y a dgentils camarades (bis) ". " Et de bons cnefs, chefs, cllefs pour nous gui. [der tbis) 10. Tu auras fairn en colonie (bis) Comment donc pou, pou, pourras-tu maR· [ger? (bis) 11. Ya une fine cuisiuière (bis) Qui nous fera, ra, ra, de bons dîners (bis) 12. Va mon gars, pars en colonie (bis) Dans ce pays, :r, y, si dé,sil"é (bis) 13. Et lon dit que le petit gosse (bis) Qui namit ja, ja, jamais voyagé (bis) 14. Fut si content de ses vacances (bis) _ Quil demanda, da, da, dy retourner (bis)1II111111111111111UIIIIIIIIIIIIIIIIIII1I11111111111l111111111 !! 111111111111111 1111 1111111111IlIIIIII 1 Oh! lav.J~:;~N° 30 Musilflle de C. RJLLER. Tetcle de "E. "omoL.1. Oh! laverse tombe, tombe, tombe sans cesser 1 Oh! la pl ine longue, longue, longue à traverser. Nous avons mangé des kilomètres sans nOliS - [reposer. Oh! laverse tombe, tombe, tomhe sans cesser 1 Extrait de Chanteeler. recueil des Scouts et des .Teu.nesses catholiques de la Suisse Romande. avec l:mto­ risation des éditeurs Foëtiseh Frères. S. A., Lausanne.- Tous droits réservés. -41
    • 2. Oh 1 la bise siffle, siffle, siffle sans répit! Oh! 53 rage perce, pelce, perec nos habits . • eos li. ons. les pieds recrus. et le risa~e entlo­ [lol"i! Oh 1 la bise s.iClle, sitlk, sifflle s.lnS répit! 3. Oh L la troupe clJante, chante, chante, ça va [mieux! OhL la cendre ~oue, eou"c, cou"c un joli feu! EL sa llamœe rouge et blanche monte de nos [cœurs joyeux! Oh! la trl1lpe chante, chante, chaIlte-, ça "a [mieux! 4. Oh L la,else passe, passe, passe en tapinois. Oh! la ph.iue dore, dore, dore tous ses bois! ~ous a .. ons mnngé des kilomètres, lassés mais [narquois, Oh! raYerseo passe, passe, passe co tapinois. 5, Oh! si lâme peine, Ileiue, peine tout le jour! Oh! le chant 060S -e-rsC. verse~ "crse un plompt [secours! On se sent des ,üles fortes à chan.t el avec [:unour! .Oh! si lâme peine. peine. peine tout le iour! La Pluie PUlOles et nlllsiqu.~ de L.-H, J3I1ICE. Refmitl EneOlc la pluie qui tumbe.. Qui tombe, qui tombe, Cest le temps le plus heau Pour les cl":lpauds. Encore la pluis qui tomhe, Qui tombe. qui hllnDe,.. Ça fait p60~r les eh()ux. Les aimez-vous? ­
    • 1 IVUn temps pour les choux Qu-e dit le melon,Nest pas pour nous Le potiron,Plaisir bien doux : Le eornichon ? ..Mais la bonne humeur Cucurbitacées 1Jamais ne meurt En ,la assezDans notre cœur. Des temps glacés. II VPour laver leur pC::lU Les petits goujonsLes ptits crap.1uds Font des plongeonsOnt besoin de:lU : Parmi les joncs,~Iais un fois douchés Sans redouter leauVont-ils lisqllel Qui tomhe à seauDe senrhumer? l)aus le ruisseau. m VIL ciel hicnfnilcur Lescargot qui craintVerse des pleurs Les cieux dairainSUI" les choux-fleurs ~ Sen plaindrait moins,Mais leU! cœur trempé Sil nétait jamaisSera fripé Mouillé les piedsSil nest pompé Dans des softliers!~ Quand la route monteN° 32 1. Qunnd 1:1 route monte Faut pas sen fair les cnfanls. Car après qaça monte Toujours ça descend. 2. Sil fait uo orage Faut pas sen fair les enfants. Car apr~s lorage Reient le beau temps. - 45 /
    • 3. Lorsque lc vcnt soufflc Faut pas scn fair lcs enfants. Palc qulc YCllt ça pousse Souvent. en avant. 4. Si lsoleil nous ltrille Faut pas scn fair les enfants. Cest unc preuy quil brilIe Et quil fait bcau temps. Histoire dun chien 1. Voulez-vous connaître lhistoire Dun pilit chien âgé de trois mois, 1 bis. Dun plit chien, oui, oui. oui, , Dun ptit chien, non, non, llon. Dun plit chien âgé de trois mois } bis. 2. Il a"ait un très long pelage, : On aurait cru voir un tapis. On aurait, oui, oui, oui, etc. 1 bis. 3. Sa couleur quétait café-crème, La,-ait fait nommer chocolat. 4. Il aimait tellement son maître Quil sortait toujours avec lui. 1 bis, 5. Si son maître allait à la ville Il suÏait fiel comme Artaban. 1 bis. 6. Quaud on le jetait dans la flotte Il nageait le museau tendu. 1 bis, 7. Les enfants lui donnaient du sucre Quil prcnait en faisant le beau. 1 bis.46 ­
    • 8. Il vhail très heu leUX sur tcrre Quand uu jouI la gucrle écJnta. 1 bis. 9. Mobilisé comllle son maîtle, Chocolat partit pour le front. 1 bis.10. Après plusieurs mois de campagne Un obus lenterra vivant. 1 bis.Il. Son bon maître marqua la place Où périt son tout petit chien. 1 bis. 12. Il lui fit même une épitaphe, Qui disait à tous les passants 13. Voulcz-vous conllaifre lhistoire bis. Ets., etc.1II1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111K1UHlm La vie heureuseN° 34 Ml/sique de C. BOLLER. Texte de E. "OIROL. 1. Il faut rire, mes frères, Sur la route sans fiu, (bis) Lheure passe, légère, Quand on chante un refrain. 1 (bis) Refrain: -La ln la la ... Extmit dc Chall/ecler, recueil des Scouts et des Jeu ­nesses catltOli{I"CS de la Suisse Romande, avec lauto ­risation des éditeurs Foëlisch Frêtes, S. A., Lausanne.- Tous droits réservés. - 47
    • 2. Après londe soudaine, Le soleil DOUS ravit l (bis) Quand une heure n().us peine Souvent lautre sourit. (bi.) 3. Comm loiseau sans richesse (bis) Accueillons le printemps. Il tiendrll ses promesess Le Bon Dieu qui fait lan. 1(bis) ... Chantons donc (que) mes frères, Dans les champs et les bois ~ .bis) Rions de nos misères, Plus heureux que des rois. (bia) Jeanne en chantantN° 35 J. Jeanne en chantant est parti pour la France, Ti-rau-li, Ra-ta-plan 1 Est parti pour la France, ra-ta-plan, plan, - plan 1 2. Sur son cheval chez le Roi est entrée... 3. Gentil Dauphin, le Roi du Ciel menvoie.... 4. «Vous faire Roi, détruir lEnglischcrie... 5: Duc de Becford, partez en Angleterre... 6. «Quand te tiendrons, te flamberons, Vachère . 7. «Duc de Beeford, aurez de mes nouvelles .. 11. En feu de joi fit griller leurs bastilles:.. 9. Les envoya boire au (ond de la Loire...48 -
    • 10. Et le restant tailla-zen mille pleccs ...11. Vi v Saint Michel, CathlÎne ct Margnerite...12. «Gentil DaupJlin, vous ménerai-zà Reims (ch13 Au gland galop haCIsa la Champagne...14. Filaient Anglais sans tamb(}Qr ni trompette... ,,".-B. Pour ce seul couplet, refrain modifié: lfuit, pfnit, pfuit, pan, pan, pan,15. Les bons Rémois cri.1icnt « Noël:» à Jeanne...16. «Sire le roi, rccccz ,ol couronne...17. Vivo le roi Char! ct bUons le champaj.(nc...• • Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il • Il Il ...-, .11 Il Il Il Il I l ................ Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il • Le départ de JeanneN° 36 Sur 1l1l air papulailc.Paroles de ~f, lAbbê TUAIID. Où vns-tu si légère, Belj.(ere, où vas-tu donc? , . - Je ne suis pIns bergere, Jail aissé mes moutons. Refrain: Mnrche, mlllche, marche donc, Vole légère Sainte guerrièle ~)arche, !narchc donc, Vole lOUjOUIS, nous te suivrons. - 49
    • II Si tu nes plus bergère? Dis-nous, que fais-tu donc? - Je men vais à la guerre Conduire un bataillon. III Tu vas à la bataille? . Mais ce nest pas un jeu! - Aussi jai ma médaille Et lappui de mon Dieu. IV Au bout de cette branche Que tiens-tu dans tes bms? - Cest ma bannière blanche Pour guider mes soldats. ••••••••••••••••••••• m•••• Joli tambourN° 37 1. Un jeune tambour sen revenait de guerre (bis) Et ri ct lau, ran pa ta plan. 2. Sur son tambour, il y avait une rose (bis) Et ri et lan, etc... S. La fill du Roi était à sa fenêtr.c. ... Joli tambour, donnez-moi votre rose. 6. Je vous la donne au nom dn maliage.60 ­
    • 6. Joli tambour, demandez à mon père. ° 7. Sire le Roi, donnez-moi votL·c fillc. S. Joli tambour, tu nes pas asscz riche. 9. Ja: trois vaisseaux. dcssus la mer jolie.10. Lun chargé dor, lautre de pierreries.Il. Et le troisième pour promener ma mie.12. Joli tambour; je te donne ma fille.13. Sire le Roi, je vous en remercie.14. Dans mon pays, yen a de plus jolies. Cétait Anne de BretagneN° 3& 1. Cétait Anne de Bretagne, duchesse en sabots [ (bis) Revenant de ses domaines, En sabots, mirlitontaine, Ah 1 ah 1 ah 1 Vive les sabots de bois. 2. Revenait de ses domaines, avee des sabots [(bis) Entouré de chàtelaines, en sabots...3. Entouré de cbàte1aines, avec des sabols (bi.) Voilà quaux pOltes de Rennes, en sabols... - 51
    • -1. VQi JI qua ux pol"lcs de Rcnnes. ~lec des sa­ [bots (bis) Lon "it trois beaux capitaines, co sabots... 5, Lon "it. trois bea ux capitaines, n vee des [sabots (bis) OfflÎr à leu! sou,erainc, ~ sabots... 6, OtTrir à lemr sou,erai;;)c, avcc dcs sabots (bis) Un joli pied de crveine, en sahots... 7. Un jol i pied de eMeirre, a"Ct des sabots (bis) Sil 8euril. Lu seras leinc, eu s:wots... 8, Sil neurit. tu scras reine, acc des sabots (bis) Elle li fleuri la ,eM·cine. ~ sabots.., 9. Elle a flcuri la l~M"eiuc, a"cc des sabots (bis) Anne de BIetagne fut reine, en sabots... 10. Ânne de 1i.1·anee fut reiue., acc des sabote (bis) Lcs Bretons sont dans 11 peiue., en SIOOts.­ Ne pleure pas, JeannetteN· 391. Nc plcurc pas, Jeannette. Tra, la, la. la, la, la. la, la, la, la, la, la, Ne pleule pas, Jeannette, Nous te maderons (bis).:!, Avec le fils dun prince, Tra, la, la ... Avec le fils dun prince, • Ou celui dun b:trOD (bi:;).
    • 3. Je ne veux pas dun prince, (bis) Eneor moins dun baron. (bis) 4. Je veux mon ami Pierre, (bis) Celui qu-est en prison. (bis) 6. Tu nauras pas ton Pierre, (bis) Nous le pendouillerons. (bis) 6. Si vous pendouillez Pierre, (bis) Pendouillez-moi za·~. (bis) 7. Et lon pendouilla Pierre, (bis) Et la Jeannette avec. (bis) ~ - - - Dans lair et la lumière N° 40 Air populaire. .". 1. Dans lair ct la lumièle 1 b Vi" la route! IS. Marchons gai1l3l·dcrnent. Vi" la roule et le beau temps 1 Marchons gaillaldemen( 2. Loin des bruits de la ville, bis. Viv le calme! Jouissons de la paix. Vi v le calme -ct ses bienfaits 1 Jouissons de la paix. -63
    • 3. Lâme et le cœur en fète, 1 bis. Viv la Tic 1 Marchons avec ardeur. Viv la vie et le bonheur 1 :Iarcholls avee ardeur. 4. Loin de nous la tristesse, bis. Viv le rire 1 Chantons de gais refrains. Viv le rire et sail entrain 1 Chantons de gais refrains.• : I.HII.Un.UU.1Iil• • 1,~.!:.lr:."i • m.,:.~I.~I• •11 •....I.UU.illl.Uû.li• •U:I.ml.;,:,.:: •• ,i,.:û.I:I,.II1." • • iI.chrétiens qui nous voyez passer Paroles et musique de labbé REDoun.Chrétiens qui nous voyez plisser devant vous (bis) Venez lIvec nous. Ne craignez pas ce quon dira, Nous sommes plus forts que tout.Cbrétiens qui nous voyez passer devant ·vous Venez avec nons. Avec lautorisation spéciale de lauteur, chan_ierdes Cités de Jeunes (Cahier 8).64­
    • Chrétiens qui nous voyez Ckanter devant vous ("Ir) Chantez avec DOUS. Oui, notre chant elt le plus grand, Car cest un chant damour.Chrétiens qui nous voyez chanter devant vous . Chantez avec nous.Chrétiens qui nous voyez lutter devant vous (b.ls) Luttez avec nous. Vous combattrez A nos côtés, Et nous serons vainqueurs.Chlétiens qui nous voyez lutter devant vous LuUez avee nous.111111111111III1I111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111nlllll A Cœurs Vaillants, rien dimpossibleN° 42Faroles de lof. dll POIl/ollraude. Mllsiqlle de Palll Chaube/. nEFRAI~ A Cœurs Vaillants rt.;n dimpossible, Cest notre cri de ralliement, Cest notre devise} infaiNible, Qui nous fait tout prendre gaiement. 1 -3 CœUls Vaillants sont une élite ... ~ petits gars au cœur joyeux, ·~.nt pour lègle de conduite . _ ~ faire toujours de leur mieux, 55
    • IILes Cœurs Vaillants dans leur famille,Sont actifs, soumis, déférents,De la f:lçon la plus gentiIJeIls savent aider leurs parerrfs. IIILes Cœurs Vaillants dans Jeur école,Sont toujours parmi les meHIenI"S;SÜS oat parfois la tète foJJe,Ce sont dcxeellcD1s travaiIJeUl"s. IVPour samuser, Il•• s call1arades.Au Patrer.ttc. ils seat bulelD,Jamais querelles IIi brimadesJe désorganisent leurs jeux. ). VSil sagit de rendre service,On dn f t tI- )"09 Toadrlt,Dans leur· esfrit lfe. sMriece,Les Cœurs VaiThurts som toejenn l~. VIEt cest amsi quà lem mallJere,Cœurs Vaill_ts épris didéal.Passent leur e.xistellCc entièreFaÎollant le bien, fuyant le maL
    • Un ptit peu plus haut!,o 43 Paroles et musique dAndré COLIGNON.1. Soliste.. Lccz dom: vos pieds un plit peu [plus haut, Chœur: Levez donc os pieds UD pUt pcu [plus haut. Soliste .. Vous Cliit bien tro{l d poussièrc. Laitoun fa la la duette. Chœur: Vons C;lit hien trop d poussièrc, Lcs Cœurs Vaill(lDts.2. Levez donc vos gnoult on ptit peu abls [ha", c)is) otre march sra plus souple. LaïJoun la ta Ita ~i.teUc3, Levez donc vos m;lins un ptit peu plus [haut lbis) Comlll des chllwpionS d la marche, Laïroun...• - [etc.G. Levez d01l1l os tètes un Ptll pen plus EhaJt (bill) "font lOZ olre courage. Laïloun..., etc.r. Lenz donc vos ;ycux Dll ptit peu plus [ha", Uhs) Laissez-nous oir votre âmc. LaïrOlUl..., etc.3. Levez donc vos cœurs un ptit peu ps [hau.t ais) J~ua~ pays des Anges. Laïroun.... etc. ~
    • Quand -même!N° 44 REFRAINOn saime, on saime, cest ça le principal.Quon dvienne notaire, ministre ou général Quand même, quand même, Jamais on soubliera.On saime, on saimera tout le temps qu lon vivra. 1 Quand on est cinquante dans un patro, Ce nest pas trop. Mais y a toujours du bien à faire. On essaie dabord de scstimer " Et de saimer On" ~oit mieux ensuit quon cst tous frères. II Ce nest pas malin de pratiquer La charité Et dêtr-e partout de vrais apôtres. Il suffit seulment de ne montrer " Qu DOS qualités Il suffit d saimer Ics nns les autres. III Tant pis si les autr ne sont pas faits . Comme on voudrait " Puisque Dieu le veut, faut quon les aime. Unissons nos cœurs et nos oliprils . En Jésus-Christ A,"cc Lui, 011 saimera qllll.ad même!58 ­
    • • ••••••••••••••••••••••••••••••• •• En avant! le Seigneur nous appelle N° 45 Paroles et musique de labbé REBOUD. Rèfrain En avant, le Seigneur nous appelle, En avant. délivrons tous nos frères, En avant, construisons le Royaume, En avant; pour notre Chef.1. Voici que le monde sécroule, Voici que Satan se réveille. Il veut établir son royaume de haine, Les hommes lont fait leur chef.2. Voici que la lutte saggrave, Partout nous avons nos martyrs. Partout légoïsme sacharne à détruire La paix, la charité.3. Rions des efforts de la haine, Pour nous la victoire est certaine • Nous, jeunes chrétiens, marchons sans hésiter, Combattants pour la Cité.4. Nous sommes nombreux sur la terre, Nous sommes nombreux dans le Ciel; Les Anges, les Saints et la Force de Dieu Combattent à nos côtés •5. Nous ferons une ville nouvelle, Nous ferons la Cité fraternelle Où Jésus reviendra pour régner dans ]a paix Et dans la charité. Avec lautorisation spéciale de lauteur, chansonnier.des Cités de Jeunes (Cahier 8). - 69
    • Saint Paul, nous voulons te suivreN° 46Paroles de IMn 8ernard_ .Yusique de Jacques Cœur. REFftAr.q Sainl Paul /lOIIS vOilIons te suivre POlir conquérir le monde à Dieu. Donne-nolis Ion cœllr générellx. Dalls SOli amo/lr nO/l5 /Joulolls" vivre bis 1 Car il nous faut des eœurs dapôtres • De~ eœurs vaillnnts, des cœurs joyeux Pour micux selvir Dieu dans les autres Et Ic failc aim([ toujours mieux. Il Il nous faut des cœurs intrépides POUl vaincrc les difficultés Il nous faut ulle foi solide Et une immense charité. III AI"dcnte va notlc jeuncsse Vers Ic tra":lil qui nous attend ?Iais nous sm"OIlS notre faiblesse Afferm is nos pas hésitants. IV Comme toi nous selons fidèles Et Ic Christ pou"1"a ,·jne en nous. Saint Paul tu es notre modèle Et nous te suinons jusquau bont.
    • Sur la route il faut chanterN° 47 .:­ Sur la lout il faut chanter, Ptits frèr" Sur la lout il faut chanter, Allég."ement, sans sarrêter: Le chant fait mieux marcher. RcfTllin : Et 110US courons ?ar les pieds, par les bras, par la tête, Et 1I0US chantons, ,laI les prés, pal les llOis cL les monts. Il Prenons la ie en ehanlant, Ptits frèr, Prenons la vie en chantant, Ainsi fondl"Ont tous nos tourments. Chantons joyensement. Et nous courons.." II[ 1ous aimons. par tous les temps, Marchel ainsi, chcycnx au eut, Lhiver comme au printemps. - 61
    • IV Et quand le soleil nous cuil, Chaulons loujours, sans nul souci, Sur le chemin qui luit. V Si nous regardons • <lzur, Nous voudrions vers le ciel pur Déjà monter, bicn sür... En passant :lU picd des croix, Nous saluons de nos tIois doigts Tout en baissant la voix. VII Enfin, lorsque sonncra ... Linstant de bouclcr son harda, Quand le Bon Dieu voudra, Nous partir-ons Un jour vers léternelle plaine Et ebantelons Pour Dieu nos plus belles chansons.62 ­ ""l
    • •1!I1!I?-1!Iî==================1!I1!I1!Iiii ~iI!II!II!I 00 C!J I!II!II!I TROISIÈME PARTIE Au Cours de la iournée . I!II!II!I ;=================~i~.1I!II!II!I I!I AU MATIN Prière du matinN° 48 Paroles et musique de PASTOUR.1. Au ciel le clair soleil fait pâlir les étoiles; Déjà sur les flots bleus la barque tend ses [voiles. Vous dont lAmour habite au fond de notre [cœur Bénissez-nous, Seigneur.2. Merci pour cette nuit paisible qui sachève; Merci poui le jour clair dont laube aux cieux [se lève, Vous Aont lAmour veilla sur nos corps [endormis, Gardez nos cœurs unis.3. Bientôt dans les sentiers, les loes ct londe [pure, Nos ye.x contempleront votre aimable nature, Vous dont les Anges ont mission de nous [veiller, Ecartez le danger. -- 63
    • •4. Seigneur, pendllnt ce j1>UT, re"SleE Roi de not!:e [âme, ZI que nul souflle impur n,) flôle "olre [flamme. Demeurez, ô Jésus, Dolre joyeux espoir Jusquà la paL du soir. ... Prière lIIatinaleN° 49 Paroles el ml/siqlle de H. COJ.AS. Dans le silence du malin, o Jésus! dcscends dans mon âme; Sois ln-on cuml:!gllon de chemin: 1Ion eœu, artl,mment Tc réclame . • "e -Il! dOlic pas ie grand Am"} Dont le soucnir me réveille, Tandis que je dors il demi, Que mon .esprit encor sommeille? II Con,me il lon humble laboureur En nlcs nlainS l"<"111cts hl ch41rluc; Guide mes p~s, <Î doux Semeur! Dans ta 1erre eneolC si Hue; Si les obslaeles sont nomh,ellx, Si lennemi trouble ma roule, Oh! loin de détourner les yeux, Viens écarler de moi le doute. Avec lautorisation- spëciale de lautcUl.
    • III Pour cOJ1ainere 1eS incrrryant. Malhl"ureux que rCIreIU C=nchr;illC, Inspire-moi les cris pm snnLs De lamour plm; fort q~ hl hainc; Pour. que m~m sue creuse ..refond, Donne-mo! ta fon,c dhinc~ Pour que mou I""l,c~r soit f~cunrl, Vers lui que ton rc~nrd sinclinc. IV ...,i fa fatigue Ine surpl"cnd, lar pitié pour la mam qui tremhle, Viens il. moi, je suis Lon lnIant, Nous tnl":aillerons mieux cnsc:mble. Jusquau soir restc près de moi; Pui, qD1lJ.d tIu rcpos "icMIa lheure, Je mendomJirai près de Toi, Et Tu g:lrdenlS ma detneerc.,1II.lm. , . . . .11.IU.il!..III.n.rrn.n:.nll.flll.l.l:I!. . Offrande matinaleN° 50 Prllol.s el 1I/1I.igue de E.-J. NEüIlETTI"ZJI. Dès le malin, quand laurore "enucille DUIC Je ciel (t rcmpl:Jcc la luit, Vierge Marie, il lhcule où tout séveille, Nous vous oITrons nos cœuls et nos espl ;Ls. Pour YOUS JOU~I, la forêt frémissante ~loùnle un chant de luth et de hautbois; 1ous unissons il ses hymnes puissantes Lc SOli humain dc 1I0S plus faibles voix, o M:lria! Extrait de Mon/joie, avec lautorisation spéciale del:luteul". 65
    • II Voici nos corps pour être le ciboire Où le Seigneur jixera son séjour,. Gardez-les purs et dignes de la gloire Qui les revêt au matin de ce jour. . Dans les labeurs où va notre jeunesse, Quand le triomphe .est la palme des .forts, Protégez-nous de toutes les faiblesses, Tenez-nous prêts pour les plus hauts elTorts, o ~raria! lU Voici nos cœurs pour lamour de nos frères, Pour secourir le pauHc et le blessé, Pour soulager le deuil et la misère, Pour rayonner la paix et la bonté. Dès ce matin tout leur amour se porte Au divin Cœur du Maître Bien-Aimé, Tenez-les tous en cette place forte, Ne laissez pas quun seul cn soit chassé. o !Iaria 1 IV Après ce jour viendra la nuit encore, Après la nuit se lèvera le jour... Restez pour nous la lumineuse aurorc Dont les rayons guideront notre amour. Joyeux et fiers de la triple plomesse, Nous mucherons en tète des meilleurs, Et, grâce à vous, nous saurons sans faiblesse Servir la France, et notre doux Seilfneur, o ~faria 1116 ­
    • Laudes Paroles de L.-R. BRICE, 1Au nom du Pêre et du Fils et du Saint-Esprit, Seigneur, mon âme tadore, Par les claltés de laurore,Béni soit Dieu créateur du soleil qui luit! IIBéni soit Dieu pal la mer, la houle et le vent, Et par les eaux souterraines Qui vont jaillir aux fontaines,Béni soit Dieu par la source aux joyeux élans! IIIBéni soit Dieu par les bois, la plaine et_les monts, Et par les douces rosées. Par la chaleur des journées,Et la fraîcheur qui, le soir, remplit nos vallons! IVBéni soit Dieu par laiglon qui senvole aux cieux Loiseau caché sous la feuille Et dont la voix se recueilleAvant de dire au Seigneur un merci jOJeuxl VBéni soit Dieu pal .le cœtl.r de tous les humains : Le cœur ùes hommes qui peinent, Les cœurs meurtris, ceux qui traînent.Béni soit Dieu par leffort et le cœur des Saints, De Cocorico, a"cc JautorisatioD sprdale de lautcur. En vente à la Hutte. - 67
    • Il III III UI III111111111111111111111Il III1I1111111111111111l11111111111UlIII III III1II111111l111lll11itl AngelusN° 52 .llusique de J.~cQues Cm!:R.50/0. Lange ùu Seigneur annonça à ]Ofarie (IUcllc. scrait la ;Ière du Sauveur.TOlls. Et elle a conçu nar lopération du St-Esprit. Je vous salue, Marie.•.Solo. Voiei la servante du Seigneur.Tous. Q.;i1 ;ToP. soit fait selon votre parole. Je vous salue...S()/o. Et le Verbe sest fait chair.Tous. Et Il a habit4! parmi DOUS. Je vous salue...Solo. Priez pour nous, Suinte Mère de ·Dieu.TOlls. ."fln (lue nous soyons dignes des pr<>Jne55CS de Jésus-Christ.50/11. Prions. Répandez, Seigneur, voltc grâce dllllll nos âmcs, afin quayant connu, par le miuis­ tèlc dc lAnge, line~llnation de votre Fils Jésus-Christ, nous anidons, par sa Passion ct par sa cloix, il 1:1 gloÎle de la Rés.urrec­ timl, par le même Jésus-Christ, No~rC-Sei­ gncur.68­
    • REPAS Avant le repasN° 53 Bénissez-nous, Seigneur, Bénissez ee repas, cette lable accueillante, Et procurez du pain, à ceux qui nen opt pas. Ainsi soit-i11Extrait ùe >Jo.tjole. Après le re... Pc/Toles .~t mnsiqlle de JACQUES Cœl;R.JO 54Merci, Seilneur, pOUl tous vos bienfaits. Gardez nos âmes dans la paix.Et que nos cœurs joyeux vous ehantent à tout [jnmnis. Extrait de En Vacances. mon livre de prière... - 6i
    • ALÉGLI5EET5UIl TOUS US CH iM1NS Je crois en toi, mon DieuN° 55 1. Je crois en Toi, mon Dieu, Je crois en Toi. Lombre voile mes yeux, Mais jai la foi. Ta parole, ô mon Roi, Ma courbé sous ta loi. Je crois en Toi, mon Dieu. Je crois en Toi. 2. Jespère en Toi, mon Dieu, Jespère en Toi. :-liséricordieux, Sois-le pour moi. Du doute ou de lellroi, Quand passe le vent froid . •Jespère en Toi, mon Dieu, Jespèl-e en Toi. 3. Naimer que Toi, mon Dieu, Zaimer que Toi. Des SHints lont su faire, eux, Pourquoi pas moi? En regardant ta Croix, o mon IIlaîlre, apprends-moi COlllUHnt Ilaimer, mon Dieu, l "aimer que Toi.70 ­
    • 4, Plus près dc Toi, mon Dieu, Plus ptès de Toi. Cest là mon humble vœu, Veux-tu de moi? Je voudrais chaque jour Montet dans ton- amour, Plus près de Toi, mou Dieu, Plus ptès de Toi. A léglise en promenadeN° 56 Musique de A. VANDEWALLE. 1. Dans cette église de village, Jésus vous voulez habiter, Voyez: cest v,Dtre Patronage Qui vient ici vous visiter! Nous vous n,ons bien dit sans doute Avant de partir lè bonjour; Nous voulons pourtant sur la route Vous c11anter encor notre amour. 2. Dans cette église solitaire, Que le temps doit donc vous peser 1 Votre paune amour doit se tairc; Pas même un ,cœur pour lui causer! Et vous restez près de ces hommes Qui oublient de penscr à vous. Fidèle aux ingrats que nous sommcs, Vous ,oulez vivre parmi nous! 3, Si jhabitais dans cc village, Que je viendrais avec bonheur Vous demauder dètre plus sage, Con,oler votre pauvre Cœur! Je viendrais vous voil avec dautres "ails ne seriez plus étranger; Nous fedons commc vos apôtres: Le monde deHait bien changer!---- Exlrait ùe « Chants rte patronal(es et eolollies de va ­cances », avec autorisation spéciale. - 71
    • 4, :Iais pdsque jai fait ce beau rêve, Pour qui! soit la réalité, Je vous promets da~ir sans hê,-e! Chez nous, lons SCICZ visité, Pour applendre à bien nous conduire, Du péché pour rester ,-ainqueurs, Chaque jour nous viendrons ,-ous dire Que nous OUS aimons de tout cœDl! QuH est admirableN° 57 HABllDEL (1759), l, Quil est admirable Le nom du Seigneur! Quil est adora~le Le Dieu Créatcarl Sa magnificence Parait dans les l:ieux. Sa Toule-Puissanee Eclate en tous lieax. 2, Les cieux et la terre Que firent ses doigts .. Les vents, le tOllncrre, Sont autant de voix. Qui, de sa puissance, Parlant tour à tour De lhomme qui pense Prooquenl lamour. 3, Ces êtres sallS nombre Qui peuplent les mers, Qui recherchent lombre Qui fendent les ain Tout ce IJ,ui re6pire Sincline a sa voix Tout de son empire Proclame les lois.72 ­
    • 4. T:mdis que la terre Tandis que le ciel A te satisfai"e Conspirent, mortel, Connais la tendresse Du Dieu souverain Qui, dans sa sagesse, Mit tout sous ta main. 5. Quils sont magnifiques Les dons cie ton Dieu! Par mille cantiques Hépète en tout lieu : Quil est admirable Le nom du Sei~neur, Quil est adGrable Le Dieu Créateur!. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . l Louons le Dieu puissantN° li8 J.-S. BACH,1. Louons le Dieu puissant, vrai Seigneur, Vrai Roi du monde, Cest Lui «ui fit le ciel radieux, La terre et londe, Olgues chantez, Cors ct tl"Ompettes sonnez Et que les anges répondent.2. Louez le Dieu lui vient nous bénir, Et nous défendre, Qui fait sur nous ses dons, ses faveurs, Sans fin descendre; Et songez tous A ce que Dieu fit pOUl nous . Sourds qui passez sans lentendre. - 73
    • 3. Honneur ct ë,loire à Toi, Roi du ciel, Le iel tadore Et lunivers entier, prosterné, Tacclame encore, Lastre qui luit Chante ton nom à la nuit, La nuit le dit à laurore.UIIIIIIIUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIUlllllllllllllllllllIIfllIIlIIlIIlIlIlllllllfllll. Sois notre force Refrain Sois notre force dans la vie, Garde-nous purs dâme et de corps, Dieu vivaut caché sous lhostie bis o pain des vierges et des forts.1. Dans lhumble et frêle hostie, adorant ta pré- [sence, Pour lacclamer nous accourons, ô Dieu caché, Implorant avec eonfiauce . Un secours à nus maux, un remède au péché.2. Jésus naissant pOUl nous autrefois sur la terre, Tu revètis lhumilité du corps hu!nain, Aujourdhui, surcroît de mystère, Ton corps même est voilé sous lespèce du pain.3. Tu fus des saints martyrs la vigueur souveraine, Tu leut portais dans la prison tOll réconfort. Grâce il tui leur cœur dans lmène Restait felme ct leurs yeux souriaient à la mort.4. Ainsi nos cœurs humains, souvent faibles et [lâches, Vonl dlsonnais. jendus par loi ,aillants et forts, Affronler les plus lourdes tâches, Et suhir, il le faut, la plus âpre dcs morts. Chan! du CongriS Elièharisliquc de C,wlhage,74-
    • 6. 0 cœur que chaque jOlir lhomme insulte ct [blasphème, Et qui, pour nou~, mystiquement, meurt chaqu> [jour, Entends-tu ce peuple qui taime Te jeter son cœur dans un 11ymue damour?6. Pour toi le monde entier doit ne faire quune [âme, Et par nos voix chantant ta gloire en ce rnome.ft Cest le genre humain qui tacclame, o Jésus, Roi damour, dans ton Saint Sacrement• • Chant des Cœurs Vaillants au Christ-RoiParoles de Henri Colet.<. Sur rail de Il: Parle: coml/wllde, ,ëgllc1 •N° 60 REFRAIN Les Cœurs Vaillants cie France Cœur de Jésus, cest Toi. Leur secret cie vaiUance, Cœur 14" Jésus, cest Toi. 1, Partout le ~Ial, partout la Haine Menacent denvahir Ics cœurs; Il faut que lAmOlli nous Cl1tl:lÎne, Que nous sOJons tous des sauveurs. 2. Seigneur, une :udel1te jeunessc Dun fier élan se donne il Toi; Ccst eomme une immcnse promesse Du lltour des cœurs à la Foi. Extrait de « Chantons en chœur ... - 75
    • II. P~Ul n .. u~ les p"Uts ~rolS de France Au nom si beau de Cœuls Vaillants, NolIS voulons être une cspérance Et de"enil des conquérants, ~. Nous sa"ons bien que la conquête Ça coûte cher, même :a.u petits : Quimpoltc! lâme toute en fête, Seigneur, nous y mettrons le pm, S. Chacun youdra, dans sa famille, Etre obfi~s1ti.t <:6l1tfl~ Toi, POUl que Ton :om résonne ct brill" Par tOlAt lullin:,s, ô Christ-Hai! 6, Pour Tôi. Jésns, dam; nos écoles, Nous oflrirons not1e tla"ail, Notre silenCl, ct nos paroles, Et toul jusqU:1U moindre .détail. 7, POUl toi. ililns tous leurs patronages Les Cœurs Vaillants sefforceront Dêtre les mcilleurs, les plus sages, Les plus "iants des compagnons. 8, Alnés, ne perdez pas :onrage, Vüs cadets SOllt dignes de vous, Déjà nous sommes à louvrage, La glàee du Christ est en nous, !J, Demain nous serons ùans larène Près de ,ous I)OUl les saints combats, Am is, Iro Vicloire est prochaine Doul nous scrolls les fiers soldats!ïG
    • lU Jésus! lOur que Ton Règ-nc arrhc Daigne utiliser notre ellorl. Hcnds notre Foi toujours plus vive, 1 otlC AllIl>1lr plus fOI"! que la nlort 1 _D_a_a_...Jésus, bénis tes Cœurs Vaillanl,sN° 61 Paroles e! mllsïqru Ife H. CeLAS. R~fmin Jésus., hénis tes (..<lUl·S ~liIlallls, Jesus, fais de nons tI-es CIlI:II1Ls A [âme pU1e cl r"Yoiln;l11le~ Pm oSlaric ainl.ahJe ct pubsolllte, J és us. bénis tcs Ceri! l:; :lillallts 11. Appl"l~nds-nolls:1 Jlmllc scrice Toujours 1l:t11 ou t, duIT cocur jo.yeux, A seconrir Jiellcs ou gUL"UX Sans pn:Ïti-enee et sans capricc; AppJXlHIs-n611~ il nc oir que lai Sous les p:us hunl1Jilcs apparences Des deuiis, des el1agrins, des souJJrlluees, Qne ton arnou! soit notre loi. .2. Disposc-:,oUS:lU s:crifice, Si sen::!c qucn iOOif je nOlD, lou, qu<, Tlivmplu11lt du démon, 1ous puis ious boire à ton e:tHee; Tout doucement pose la croix Sur nos épaules eucor frêles Qui parleront. si Til len mêles, Sans trop tJéchir, ton dhin poids. EX.kni! <J~ " Chanlons eu chœur », recueil des chanisCuurs Yuillunts. - 77
    • 3. Prépare-nous pour la conquête; On nous dit que. tout Cœur Vaillant Doit viser haut et rêvcr grand; Nous "oulons être de la fête: Avec Toi, rien ne nous fait peur, Slltan peut bien mener sa ronde Les Cœurs Vaillants ,-aineront le monde o Jésus, par ton Sacré Cœur._a_a_ ~~..-.o_a_r.--~_c_c_~~ . Visite au ,Saint-SacrementN° 62 Musique de A. VANDEWALLB. 1. Mon bon Jésus, au patronage Nous voilà tous à vous prier. Je voudrais vous faire lhommage De mon petit cœur tout entier. Il est peut-être un peu volage, Vous oubliant sans faire exprès; Pour quil pense à vous davantagc, Parlez à mon eœUl de tout près. 2. Cest à ma mère que je pense, Je vois son sourire si doux; Tout le jour, elle se dépense, Sans y songer, car ccst pour nous 1 A tant damour et de courage, Ouvrez votrc cœur, ô Jésus 1 Faisant avec vous son ouvrage, Quelle vous aime toujours plus 1 3. Je vois en esprit mon bon père Qui se fa ligue à latelier, Écoutez, Jésus, ma prière, Il faut le plendre tout entier! Il a si bon cœur, il vous aime 1 Sil ne le montre pas asscz, Penchez-vous vers lui, tout de même, Dites que vous le bénissez.- - -de Extrait " Chants de pallollages et colonies de va ­ cances », avec autorisation spéciale. .78 - _ J. 1
    • 4. Je vous recomm ande mcs fr~res, Et mes sœurs et tous mes parents ; Quen grandis sant, leurs âmes fières Garùent pour vous des cœurs denfant s. A tous ceux de mou patrOlla ge, Qui sont aussi frères pour moi, Donnez toujour s plus de courage , Toujour s plu~s damou r et de foi! 5. Accept ez cbaque sacrifIce Quil faudra pour me corriger ; Ramene z à votre service, Quelque pauvre cœur éll·ange r. Que tous autour de moi compre nnent Le bonheu r dêtre vds amis. En Yivant pour vous, quils apprenn ent A commen cer leur Paradis ! Chez ~US, soyez ReineN° 63 Musique de M. le chanoin e HUET. 1. Salut, brillant e étoile Qui nous monllez les cieux, Par ~OUs Dieu se dévoile; Jetez sur nous les :yeux. Refrain Chez nous, soyez Reine Nous sommes à YOUS, Fondez votre domain e, Chez nous, chez nous. Soyez ]a ~[adone Quon prie à genoux, Qui sourit et pardonn e Chez nOliS, chez nous. - 75
    • 2. Brisez, Reine bénie, Les lhaines du pécheUl, Portez lumiële et vie Dans lol1lhl"l~ de son cœur. 3. Vous êtes notre Mère, Daignez à votre Fils Offrir lhumble prièle De V{)cS enfants chéris. 4. G;ll"dcz. ô Vierge PUIC, o cœur doux entre tous. Nos âmes sans souillure, N(s cœurs "aillants et doux. 5. Que notre chaste vie Soit digne des élus, Notre âme un jour ravie Au ciel "erra Jésus. Reine de la paixN° 64 PI/mlcs et musique de H. COL.S 1. Marie, ü Reine de la Paix, Nous "oulons ne péchcr jamais lous en aons fait la promesse! Mais soutlncz notre faiblesse lOU! quc nçus nc péchions jamais Marie, ü Heine de la Paix. 2. Maric, ô Reinc de la Paix, Répandez SUI cux "05 bienfaits SUI le: cœUlS tentés par la haine. Et:tchall1cz-les dans lollc chaîne, HC(l~nd<;z sU.r eux vos bicnfaits___ ~Inne. 0 RellJe. de la Paix. AlCC lautorisation spéciale de lauteur.80 ­
    • 3. Marie, ô Heine de la Paix, Triomphez de lesplit mauyais Qui rôde près de nos frontières, Gal"dez-nous de 1I0l1el]es guerres, Triomphez de lesplil maunlÏs ~Iarie, 0 Reine de la Paix. 4, :Ilal"Îe, ô Heine dc la Pnix, Restez a"cc. nous désormais, Hendez meilleur le cœur des hommes, "ous sa "(z hicu commcnt 1I0US sommes! Restez a"ec nous dkormnis ~hlrie, ô Reille de la Paix. 5. :II,;ric, ô Rcine de la Paix, P":s du Chdsl ouvrez-nous laccès, Qufi règnc :t"œ TOUS sur 1:1. terre, Ccst 1,1 toule notre plière : Pr~s du CIll"ist ouvrez-nous laccès :lia rie, ô Heine de la Paix.111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111 Comme un petit pâtreN° 65 1. Joy,·ux colons, Dnns ies "lIIons, Comme p~lil pMre Cil montngnc RedIsons tous 1os chants si doux Et que lécho nons accompagne. Avc, A"e, Ave :ln-l"Î-a. 2. ers les grands monts Que nous aimons, Nous ln issons yoler la prière, Et nous chantons, Et répétons ~otre hymne à la plus tendlC 1Ifèle. Ave. Extl"ait dlS « Chants de patl"onagc et des colonies deY;leanCt"S ». -- 81
    • 3. Du haut ùes cieux Jetez les yeux Sur nous, ô très douce Marie, Que chaque jour Avec amour Vous bénissiez la Colonie. Ave:......•............HALTES ET FEUX DE JOIE Barbouya Musique de BOLLER.N° 66 1Solo. - Barbou,}l1 a bien des maux (bis)Tutti. - Barbou,}a a bien des maux (bis)Solo. - La mal c pied-ci,Tutti. - La mal c pied-ci.Solo. - La mal c pied-là,Tutti. - La mal c pied-là. Refrain:Il est malade, il est malade,Il faut quil meure, il faut quil meure,Ah 1 pauvr Barbouya, faut-y qui meurAh 1 pauvr Barbouya, faut-y qui meur ùe wut [cela? Extrait de Chan/ec/er, recueil des Scouts et des Jeu ­nesses catholiques de la Sui~se Romande, avec lautorisa ­tion des éditeurs Foellsch frères, S. A., Lausanne. Touadroits réservés.82 ­
    • IISolo. - Barbouya a mal au cœur (bis)Tutti. ~ Bmbouya a mal alJ. cœur (bis)Solo. --Cest comme un feu,Tutti. ~ Cest comme un feu,Solo. - Dans tout son corps.Tutti. - Dans tout son corps. IIISolo. - Barbouya a mal aux dents (bis)Tutti. - Barbouya a mal aux dents (bisSolo. - Il a sa têt,Tutti. - Il a sa tête,Solo. - Dans du coton,Tutti. - Dans du coton. IVSolo. - Barbouya n peut plus manger (bis)Tutti. - Bmbouya n peut plus manger (bis)Soto. - Il na plus faim,Tutti. - Il na plus faim,Solo. - Il va maigrir,Tutti. - Il va maigrit·. VSolo. - Barbouya il mal partout (bis)Tutti. - Barbouya a mal partout (bis)Solo. - Il a écrit, .Tutti. - Il a écrit,Solo. - Son testament,Tutti. - Son testament. VISolo. - Balbouya on la purgé (bis)Tutti. - Barbouya on la purgé (bis)Solo. - Il dort beaucoup,Tutti. - Il dort beaucoup,Sol·o. - Mange pas mal,Tutti. - Mange pas mal. - 83
    • ::,est plus malade, nest plus malade,Faut plus quil meure, faut plus quil meurAh! Îv Burbouya qui nest pas mort.Ah! viv Bar1>ou)a, qui ncst pas mort de tout cela. LArche de NoéN° 67 1 Quand Dien. lâcha Ics grandes eaux, POlIr quon pût aller dans les îles, Ca bouscula les animaux, Êt ~oé qui vÎaient tranquillcs, Et tous en sc sentant mouil1és Poussaicnt de grands cris effrayés. Refrain: Hi ban! Miaou! Coeorico! Oua ~ Oua t Meu! .Meu.! Bée! Bée! Coin! Coin ty avait qules poissons qui ne cri-aient point nlac-clamaient poiat Dpro-tes-taicut poiot nrmer-CÎ-aient point. II Alos Noé ftt un hatc:lu, ln bateau grand ,comme une é"lise. Et dit :lUX bits : venez sur leau. :Mieux qudessaus lou vit à sa guise 1 Et tous les animaux ravis Aee1amaient Noé par leurs cris. III Depuis trois jours, ils flottaient tous, Quand ~oé qun"ait triste mine, Dit : «Il faut que je mnng lun d,·ous. Pour ne pas mourir de fnmine! • :fais tous les nnimaux ingrats Criaient ensemble: « Je nveux pas! •84 ­
    • IV Alors voyant queux ndisaicnt rien, Noé conclut que cétait signe Qules pauvres poissons Vouhlicnt bien, Inventa la pêche à la ligne, Tandis que tous les animaux Remerciaient Dieu par ces mots:1ll1.1Ii.IIII.nll.IIII.IIII.nH.IIII.nn.III.HI.ill.IIlI.liII.im.iJn.lIIl. Quft vive!N° 68Quil viTel quil vive! quil vive et soit heureux 1 Ce sout là nos vœox!Quil vive! quil vive 1 quil vive et soit heureux! Ciel entends nos vœux 1 Et nous allons boire à sa Et nous allons boire il sa saBté. Chez le Bon DieuN°69 1 Chez le Bon Dieu bis, pflr le chœury avait du bien beau nUlDde,Des B9U.gmfPl8D5, .Des Picards, des Bretons,Et tous chantaient avec 1:1 Sainte Vierge,Et tous dansaient dans les pal"vi.s ùes deux. Il Mais, dans un coin, bis par le chœury en a quétaient tous tristes,Ch018àaient en ,ainQUlÎf{a chos qui ntrouvaient peioat.LBOIl Dien leur dit : « Dites-moi q1&Ï "011$ êtes?,.Lui répondiI" : « :ous chom les Auvergnats! ,. -- lf5
    • III « Que YOUS faut-y bis par le chœurMes pauvrs enfants, pour êtreComm tous mes filsContents au Paradis? ,.« Excusez-nous, chest un toupin pOUl faireComme chez nous, dla bonne choupe aux choux. ,. IV Lors leur donna bis par le chœurPour toupin, lfond dla lune« Et-vous comme çaContents, bravs Auvergnats? ~« Bien chur, fouchtra!,. Et les voilà qui dansentDans .lfirmament, Bon Dieu, quel branlebas. V Prenant le bras bis par le chœurDes saints, des patriarches,Smirnt à chanterLes hraes Auvergnats :_ Tutti :« La cboupe aux choux,~.se fra dans la marmite,Dans la mar~llit, se fra la choupe aux choux,. Martin prend sa serpeN° 70 Martin prend sa serpe Au bois, il sen va (bis). Faisllit giand froidure, Le nez lui gela. Refrain: Ab! quel domma~e. quel dommag, Murtin, Martin, quel dommage 186 ­
    • IIFaisait grand froidure,Le nez lui gela (bis)~Iartin prit sa ~erpc,Son nez il coupa. IIIMartin prit sa serpe,Son nez il coupa (bis):Lors trois pauvres moinesPassèrent par là. IVLors trois pauvres moinesPassèrent par là : (bis)« Ah! dit le plus jeune,Quest-ce que voilà? » V« Ah! dit le plus jeune,Quest-ce que voilà? » (bis)« Cest le nez dun hOlllillC,Ne le vois-tu pas? ,. VI« Cest le nez dun homme,Ne le vois-tu pas? ,. (bis)Le mit dans sa poche«ça nous servira! :t VIILe mit d.ans sa poche:«ça nous servira Ibis)Pour moucher les ciergesAu bout dléchalas. ,. VIII«Pour moucher les ciergesAu bout dléchalas. :t (bis)Mais ~fartin, lpauvre homme,Ne peut plus smoucha•. - 87
    • ++++++++++++++++++++++++++++++++++, Mon père àvait un chèvre N°n Mélodie populaire. 1. Mon père avait uo chèvre Quavait les quatr pieds blancs, Qui venait de lEspagne et parlait lallemand. Refrain: En branlottant la queue, En grignotlant des dents. (bis) 2. Qui venait de lEspagne et parlait lallemand Elle enlnt-I-un beau jour dans le champ dun [Normand 3. Elle entra-t-nn beau jonr dans le champ dun [Normand Elle y prit un gros chou qui valait bien trois [francs. (Le deuxième vers dun couplet devient .toujours le pt"emier vers du couplet suivant.) 4. Et la queu dun poireau quen valait bien [autant. 6. Le Normand l"assigna devant le Parlement. 6. Elle entra dans la salle et tout tranquillement. 7. EÜe fit : flut pour le juge et zut pour l Prê ­ [sident 8. Et puis planta sa corn dans le dos du Normand 9. Après quoi ell rentra dans son département. En br.mlott:"t la (Iuene... etc...88 ­
    • Le facteur de la ColonieN° 72 (Sur lair du : Tm dé ri déra.)J. Bonjour, monsieur rracteur, conunent vous - • [portez-vous? - Vous ","oyez, mes -enfants, ça n"1 pas mal [du tout, Et je suis ~)ien contl"ol dous voir ~11 bonn -[santé! - De "olre bonn" ,-isit ,Iout lmonde est en ­ [chanté! Refrain: Entrez, enlrez, monsieur lfacteur (ter)2. Que nous apportez-,ous, vous avez lair ehargé? Tout le monde est, bien s6r, prêt à "ous sou­ [Iager. - Jai des let ct des cartes des amh, des [parents, Jai même des ptils colis pOUl les enfants [gourmands. Refrain : 1ous le sommes lous monsiclI le facteur (ter)3. Yoilà un plit pllquet qui scnt bon lchocolat, "laiment ces chers parents gâl1lot trop ces ell­ [fants-là! Sentez dOllc celui-ci, mes enfants, quel parfum! - On voil, monsieur lfacleur, que vons avez [lnez fin! RefralR : 011! que! nez fin, monsieur le facteur (ter)
    • 4. Et cest tout, mes eufants, jsuis arrivé zau [haut 1 Vous mregardez de travers, mais jny peux [rien du tout, y ell a qui nont pas de lettre, cest toujours [lmème refrain. Cest quils ont, pour écrire, un ptit poil dans la main. Refrain: - Oh 1 cest pas vrai, IDensieur le facteur (ter)5. lIIaintenant ouvrez loreille à mes avertisse­ [ments, Ecrivez vos adresses as ez lisiblement. Les facteurs de chez ous doivt perdr leur [latin. Oh 1 les facteurs des villes, .y sont de vieux [malins. Refrain: - Oh 1 quel nez fin, monsieur le facteur (ter)6. Mais il faut ménager aussi mes pauvres yeux, Jen aurai grand besoin lorsque Je serai vieux. - Ne vous en faites pas, nous nous cotiserons Pour vous fah: le cadeau dune grosse pair de [lorgnons....... Refrain: Des lorgnons exprès pour facteur (ter)7. Allons, mes bons petits, au revoir, à demain 1 Je vais tout doucement continuer mon chemin. - Au plaisir dvous rvoir, à demain monsieur [lfacteur, Bon voyage, sur vos pas, semez partout lhon­ [heur. Refrain: - Semez lhonheur, monsieur lfacteur (ter)90
    • Les grands oiseaux Paroles et musiq~J de H. COLAS•. N° 73 1 Jai vu sortir les grands oiseaux De leurs modestes nids de planches, Ounant leurs vastes ailes blanches; Ja i vu sort ir les grands oisea ux. Et leU! chanson était jolie Comme la chanson dun enfant Qui malhabile ct souriant Fait ses premiels pas dans la vie. II Jai vu monter les grands oiseaux A tire daile ,·ers la nue, Si haut quon les perdait de vue; Jai vu monter les ~rands oiseaux! Et leuI chanson était troublante C6mme la chanson des héros, Qui fait frissonner les échos De cris dorgueil et dépouvante. III Jai vu passer les grands oiseaux Sur la ville et la campagne, Sur locéan, sur la montagne; Jai vu passer les grands oiseaux! Et leur chanson était joyeuse Comme sont les alleluias, Les carillons, les hosannas, Comme une hymne victorieuse! -Avec autol"i --- alion pécîale de lauteur. - 91
    • IV Jai vu to.mher lun des oiseaux, Ivre duur, Îre despncc; Et le sang, rougissait sa tIace : Jai vu tomber lun dcs oisea.ux! ~Iais voici qunu lieu dun blasphème ~fontait cneOl une chanson, Tant le sang "eut être fécond: Les grands oiseaux volaient quand même. V Le vol fiévreux <les Itrands oiseaux, Cest léternelle nostalgie De lâme humaine inassouvie. Il faut aimer les grands oiseaux 1 Car un rêve commun nous hante, Et ce rêve dimmensité, De vitesse et de libel"té, Cest linfini qui nous tourmente! Chantons le feu Du fagot jaillit la flamme, ChantRlls le f<m, Quel joli bouquet détoiles Dan5c le dei IllflU. Du f:lgot jaillit la flamme, Chantons lc feu! .Hymne à la joie Parole!! tle Joseph FOLLIET sur UII thème de la 9" Symplwllie de BEETHOVEN.1. Joie discrète, humble fidèle, Qui Ill.UrmUIe dans les (:IUX, Dans le froissement des ailes, Et les hymnes des oisenux,92
    • Joie qui vibre dans les feuilles, Dans les prés ct les moissons, (bill) Nos âmes blanches taccueillent Par de nnïves chansons. 2. Joie de lêtre et de la vie, Sanglante comme un beau soir, Eclosion infinie Des réves et des espoirs; Dans notre coupe tendue, Verse-nous le vin vermeil (bis) Où se clôt, fervente ct drue, La puissance du soleil. 3. Joie limpide, joie nustère, Pâle fille du Devoir. Dont limmaculé m~stère Se revêt de voiles noirs. Ah! surgis, ardente et pure, De lœuvre de tous lcs jours, Pour lui donner la parure (bis) Lumineuse rie JAmour.4. Joie immense, joie profonde, Ombre "hante de Dicu, Ahats-loi SUI notl·c monde Comme un lil(lc vient des cieux. Ensclle dans ton ëtleinte ( Ln trcmblante humanitë. (bis) Que sévapore la clainte: Quc naisse la liberté!5. Joie énorme, joie terrible Du sacrifice total, Toi qui domptes limpossible Et maitriscs Je fatal; Joie sauvage, âpre et farouche Cavalière de la Mort, Nous soumons à pleine bouche (bis) Dans livoire de ton cor. - 93
    • 6. Joil: qui monte et déborde, Tu veux nos cœurs ? .. Les ·ooilà. Et nos âmes sont les cordes Où ton archet passera... Que ton rythme nous emporte . Aux splendeurs de lEternel Comme un vol de feuilles mOl"tes (bis) Que lorage entratne au ciel.1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111"1111111"111111111111111111111111 Les Paysans Adapté par E. REGRE1TlER.N° 76 Refrain: En suÏa,ll la route, garçons En snivant la route. 1 On voit de rudes paysans, En suivant la route, Le dos courpé, les b"as ballants, Ronli, roulant, la mute suivant. II Le dos courbé, les bras ballants En suivant la route, Sen vont tout droit, sifflant gaîment Rouli, ronlant, la route suivant. III Sen vont tout droit, sifflant galmelll En suivant la route, Semer aux champs le pur froment, RouH, roulant, la route suivant. ---- Reproduit avec lautorisation de lauteur. Extrait de Montjoie (Procure générale, 3, rue de Mézières). 94 ­
    • IV Semer aux champs- le pur froment, En suivant la route, Sans nulle llâte, simplement, Rouli, roulant, la route suivant. V Sans nulle llâte, simplement, En suiant la route, Du point du jour jusquau couchant, Rouli, roulant, la route suivant. VI Du point du jour jusquau couchant, En suivant la route, Ainsi quont fait tous leurs parents, Rouli, roulant, la route suivant. VlI Ainsi quont fait tous leurs parents, En suivant la route, Depuis quil est des paysans, Rouli, roulant, la route suivant. Ma NormandieN° 77 1 Quand tout renaît à lespérance Et que lhiver fuit loin de nous, Sous le beau ciel de notre France Quand le soleil redent -plus doux, Quand la nature est reverdie, Quand lhirondelle est de retour, Jaime à reoir ma Xormandie, Cest le pays qui ma donné le jour, - 95
    • II Jai vu les lacs de lHelvétie, Et ses cha lets et ses glaciers. Jai U le ciel de lItalie, Et Venise et ses gondoliers. En saluant chaque patrie Je me disais: Aucun séjour Nest plus beau que ma :>;ormandie : Cest le pays qui ma donné le JOUI". III JI lst un âge d..ms la "ie Où eha<lue rêl doit finir, Un âl(e où lâme !"tcucillie A besoin de se soulnir. Et quand ma muse refloidie Aura fini ses chanl~ ,!fIInour, Jirai revoir ma , onnandie Cest le pa3s qui mu donné le jour, 1...ftll.lIl.illl.II.1.II!I.i1il.II.J.ml. ,:11:1.1.,• • :1.lIi. ,U. Je taime, i ilia Patrie..•N° 78 .-tdopfafion de REGRETTIEII. 1 ,Je taime ô ma Patrie... Pour {(S monts ncij(cux ct ficrs, lOUI" la chanson jolie De les nemcs toujours c1ai."s. Pour tes grèu bis Que sorrlë"cnt Des Rob si bleus Que lon croit y "oir les cieux Encore plus radieux.-Extrait de --- Alonljoie. aycc lautorisation spéciale de lauleur.96 ­
    • II Je taime pour tes plaines Où mûrissent les moissons, Pour tes forêts de- rhènes, Pour tes bois et tes vallons; Pour tes vignes bis Qui salignent Sor tes eoleaüx, Pour le chant de tes ru).ssenux Où boivent les oiseaux. IIIJe taime pour la grâeeDont se parent tes enfants,Pour la fierté qui passeAux regards de leun "mgt ans, Pour leur âme bis Qui senBamme Prompte aD secours,Et sc donne sans retourDun simple et pur amour. IVJe taime, il duuce «101 nec.Pour la gloilc de ton nom,Pour les bienfnits immensesDe tau CŒUl joyelill el bon. De P<tlrie bis Plus chérie Il nen est pas.Pour la paix voici nos bras,Nos corps pour les combats, - - 97
    • 1111111111111111111111111111111111111111111111111111811111.110 Le vieux chaletN° 79 Musique et texte du c11~l!Io:lle DOET.1. Là-haut sur la mofttagne 1 . Létait un vieux chalet (bIs) Murs blancs, toit de bar<le:lux Deant l:l porte, un vieux I;ou!eau Là-haut sur la montagne Létait un vieux chalel.2. Là-haut sur la monlacne Croula le vieux lha let. (bis) La neige et les I"Oc!lers Sétaient unis pour larracher Là-haut sur la montagne Croula le vieux chalet.3. Là-haut sur la montagne Quand Jean vint au chalet (In") Pleura dc tout son eŒur Sur les débris de son bonheur Là-haut SUI" la montal(ne Quand Jean vint lIU c11!1Iet.4. Là-haut sur 111 montagne 1 Lest un nouveau chalet, (bIS) Cal Jean, dun cœur vaillant La reconstruit plus beau qu:Iant. Là-haut sur III montllgne Lest un nouveau chalet.--- Reproduite aec- autorisation spéciale. Tous droitsrésenés.98 ­
    • •••••••••••••••••••••••••• La chanson de Saint PierreND 80 Paroles d musiqlle de lAbbé REBOUD.1. n était un pêcheut qùî pêchait la truite (bis) 11 sen allait sur sail. batea u. Que le pècheur [est bien sur leau. Il sen allait pi)cher. Hardi mon beau navire. [0 ~ué!2. Le soir il" sen allait pour pècher la truite ,bis) Jetait ses filets aussitôt. Que le pêcheur est [bien sur leau. Tout pleins les retirait, Hardi mail beau navire. [0 I(ué!3. Jésus passa un jour quil pêchait,.. (bis) Lui· dit: «Laisse là ton bateau.» Que le [pêcheur... « Et viens à mes côtés.» Hardi .4. Saint Pierre sarrêta de pècher (bis) -Mais pêcha poisson bien plus gros. Que le [pêcheur... LEglise du Seigneur. Hardi.,.5. n quitta son bateau qui pêchait (bis) Pour gouverner un grand bateau. Que le ). [pêcheur... LEglise du Seigneur. l1ardi...6. Et depuis deux mille ans vogue le navire l.bis) Nous en sommes les matelots. Que le pêcheur... Le mènerons au pOtt. Hardi... Du cahier 8 des Cités des jeunes, avec lautorisationde lauteur. - 99
    • Si tous les gars du monde KO 81 1. Si tous les gars du monde Voulaient s donner la main, Tout autour de la terre On pourrait faire un ronde. Refrain: VI:! l beau temps. turc lure lure, V·1.:l l be:!u temps, pour"u qo ça dure. VI:! l beau temps pOllr les brav gens. 2. Si les bra" gens du monde Voulaient s donne. la main. On D parirait plus d misère A tra"ers tout la terre. Refrain: C serait l beau temps... pour les bravgens. 3. Si les chrétiens du monde Voulaient s donner ln main, On ne errait plus d guerre A tr:lers not pau,, monde. .Ilefrain: Cserait l beau temps..• pour les pauvgens.KO 82 o Nuit J.-R. RAMEAU.o nuit! Quil est profond ton silence,Qu:!nd les étoiles dor scintillent dans les cieux.Jaime ton manteau radieux,Ton calme est infini, ta splendeur est immense,Ton calme est infini, ta splendeur est immense.o nuit Toi qui fais nattre les songes,Calme le malheureux qui souffre en son réduit.Sois compatissante pour lui;Prolonge son sommeil, prends pitié de sa peine,Dissipe la dou leur. luit Iimlide et sereine.tOO ­
    • AU SOIR Seigneur, notre jeu se tennineN· 83 1. Seigneur, notre jeu se termine, Mais avant de nous en aller, l;nis dans le jour qui décline, Nous voulons Te reJ1lereier. 1e sois pas surpris des prières Qui "(rs tOH cœur sen vont monter. Car nous sommes tes petits {l"ères El comme nous, Tu as joué. Refrain 1ous venons Il. fairl. lhommage De nos plaisirs et de nos jeux, GaIde-nous, 10ujouls joyeux, Dans notre patronage, Bénis-nous, Ô JlSUS, dans les cieux. 2. Seigneur, la bonlé nous rassemble, Pour saluer la fin du jouI" Tes fils laissent ll.ur "oix "ui tremble Voler "els Toi pll.Ïne damour. Tu dois aimer (humble prière Qui de nos cœurs sen va monter? o Toi qui nanlÎs SUI la terre Pas de maison POUl" tabritel". 3. Ml.rci de ce jour dexistmee Oi! tn bonté nous eonser"a, ~lelci de tn sainle prësence Qui de tout mal nous préserva. Mel"ci de cette Colonie, ;lcl"ci des bons conseils n!:us, :lc!"ci de lllmour qui nous lie Comme des fl"ères, ô Jésus. - lOI
    • 4. Nos cœurs O.t-KS perdu ta grâce, Pardonne encor il tes enfants, Seigneur, que tII clémence efface Les fautes de tei Cœurs Vaillants, Et que, rempli de lalég]cs~e Davoir répété son serment, Chacun sendorme en la promesse De te servir sincèrement. 5. 0 Toi qui veillais tes Apôtres, Et les « bordais ~ durant la nuit, Protège-nous avec les autres Des rondes du malin esprit! Monte la garde, ô notre Père, Afin que nous puissions demain Nous éLeilIer tous lâme claire Devnnt lEtoile du ~latin.~ Chant du soirN° 84 Musique ùe A. FtRON. Refrain: Ecoute bien notre prière, Nous te la disons à genoux, o Dieu puissnnt et noIre Père, Exauce-nous! (bis) 1. Laslre des nuits déjà séclnire Au fond du sombre firmament; Enfants, disons notre prière; Cest lheure où le bon Dieu lntlend. 2. Si pendant le jour qui sachève Nous layons peiné, toi si bon, Noire regard vers toi se lève Pour imploler noIre pardon.102
    • 3. o père, que ton rè""e arlÎve, Que soit f.aite ta volenté; Quenftn Sllr terre cRacan vive Dans III billn, dans 111 ~érité. 4. Fais que le rê~e saocomplisse De ceux qui ve.lont ici-bas Le triomphe de la justice... Aide-les dans les bOlls combats. 5. Nabantloune pas la patrie, EUe ne peut vivre saDS toi. Pitié pour la France chérie, Oh 1 quelle revienne à ta loi. 6. Pour notre père tt notre mère, Nous te prions avee ferveur; Que nos parents passent sur terre Des jours nombreux pleins de bonheur. 7. Enfin, bénis le patronage, Veille sur nous qui sommes à toi; Fais que chaque jour davantage Nous vivions selon notre foi. (Avec auto,isation spéciale.) ... ~ Des chants des Patronages et Colonies de Vaeancel.avec autorisation spéciale••••••••••••••••••• Reste avec nous, SeigneurN° 85 Paroles et musique de PASTOUR. ,1. Sur la mer immense apparatt la nuit, . Et les astres dor dans le ciel ()Dt lni : Cest le soir qui descend, le .soir èt son cortège Dombre et de silence et de rêves donx. Près de nous, Seigneur, viens et nous protège : Oh 1 reste encore avec nous. - 103
    • 2. Cest Toi qui créas le ciel scintillant Et lâpre baiser du lal"ge attilant, El la vague qui pleure, et le .l!ot qui chad.lule, Et la dune verte et le sable doux. Reçois le merci que chacull te donne Et reste encore avec nous.3, Voici dans nos mains le prix de ce jour Que nous voudrions toffrir en retour : Ici notre prière et là nos sacrifices, Prends-les dans ton Cœur, grand Frère si doux. Ne regarde pas nos pauvres caprices. ~fais reste enCOle avec nous.4. Reste pour veiller sur notre sommeil, Et nous entourer jusquà notre é"eil; Dépose sur nos fronts le baiser de nos mères, Pour que le repos nous semble plus doux. Bénis tous eeux qui nous aiment sur terre Ob 1 Jésus, reste avec nous. Un jour de plusN° 86 Un jour de plus vient de passer, SeigDeur Jésus, Maître très bon Nous vous aVODS bien offensé. PourtaDt, IDOD Dieu, DOUS vous aimons. Ce jour qui senfuit saDs 1ID bruit, Dans le sUeDee de la nuit Quen dirons-nous au dernier jour, Sinon que grand fut notre amour.04
    • VeiHéf! religieuse Mualqve dl! ST-JEQUIBR. Re/rllin Caché sous lhumble et blanche hostie. o Jétius, présent puit et jou" Je te contemple et je te prie: Remplis mon cœur de ton amour 1 1. Un joUI de plus va dtsparattre. Et ta bonté me la donné 1 Je te bénis, ô mon dowc ~laltre, Veilt.-moï ~ m• ... Irhe ainé 1 Mais si ma foi fut défaillante, Daigne accepter mon repentir 1 Ouvre la liUUf&e jaillissante De tes pardons pour me bénir 1 2. Sur ma paupière à demi-close Lorsque la nalt .. ~sera Dan. le sommeil SI dmu des ebe;;cs ,luetOD AIaou vllil» •• 1aOi. PariDut. Seiguur, ùt jour ,acbiwe Ecoute encore ce vœu fervent : Fais-moi de loin revlir en rêve, A. la maison, mes bons parents. 3a. Et piûa demain, l )h_le 0(1 Unte De lAu,eJIlti lappel Wnt, )jeta . . IIIOU eœut ta Gri,ee utntc lour te servir mieux quaujourdhui. o mon Jésus, bce Lumièrc, Eclaire-moi, guide IDeS pliS, Que ta bouJ.é si coutumière Me garde auprès de Toi.--- Avec lautorisation .pédale dl Ch. 811011, édillur.Saint-Laurent-sur-Sèvrcs, YClldée. Tous drotts réservés - 105
    • 3b, tpand nous tirant loin de nos rêves Luiront les fttlx du jour velmeit Que Dotre esprit vers Toi sélè"e Et soffre à Dieu dès son réveil. Rends, ô Jésus, notre Ame pUTe Et donne-nous ta Communion, ... Afln que restent sans souillure,........... Pieux et vaillan~s tous t{~ colons, ~ Prière du soirN° 88 Paroles dA:,:lr~ . -S.,Y. 1 Avant que sétende la nuit Sur les choscs que tu conduis Seigneur, jélève ma prii-:c Sois mou rcp~. sois mou appui. II Le silence engourdit mon cœur Et les ombles me font grandpeur Fais-moi connaitre ta lumière Garde-moi jusquau jour, Seigneur. III Ton Ange veillera sur moi Et je dormirai sans effroi; Que mon cœur la nuit te répète Jésus, que je suis tout à Toi 1- - -de Extrait c Chantons en chœur ,.. , ~,106 ­
    • V Le sommeil ressemble à la mort. Tu peux venir, je me sens fort; Je tattends, et mon âme est prête Tu peux venir... je Taime encor. Bonsoir, ma Bonne MèreN° 89 Refrain Bensoir. ma bonne Mère, Bénissez vos enfants, Recevez la prière De leurs cœurs reconnaissants. 1. Ce sera pour vous plaire, Que nous reposerons Sur votre cœur de Mère, Nous nous endormirons. 2. Sainte Vierge ~larie Bénissez nos parents, Notre âme les confie A votre cœur aimant. 3. Dans le ciel qui se voile, Nos regards ont cherché La radieuse Etoile Aux divines clartés. 4. A notre heure dernière Près de vous pour mourir, Nous voulons, tendre Mère, Encor nous endormir. Extra!". d6 c Chantll de patronal!e et d .... clJonlea devaClIJleea ». - 107
    • Bonsoir! petits frères!N° 90 Parole5 et musique de Lo-R. BRItB. Bonsoir l peUls t-ères) Bans ln Sninte pnh ton~ 1M ~lIr~ ~"nt 1lt1fll Bonsoir 1 petits frères! Le Bon DI ndu! VOn :"nOS tlésir! Sbnl btlds.1. Seigneur Jésus, n"ous oulons le premier Vous " [servr. Le tentateur à ce soin pourra-t-il nous ravir?2. Seigneur Jésus. donnez-nous les vertus de nos . [Preux, Vos che"aliers étaicnt ~un, igïlants; généreux.3 Seigneur .h!sÜ!;, Wôüs seral!!; nllS re~roche et . {" :. . . ." ... ~ . (sa~ peur, S 1 vous TeS CZ CHaque -Jou," Je sou len ue nos [cœurs. --- " " ""i De Cocorico, ave-c lau"torflrntlOlt !ljl€ca1e de lauteur. Bonsoir "t· h01Ute nuitN° 91 IIfélodi-e l)Opll~aire. Bonsoir et bonne Dnit! Bonne nuit! La lune sc lève, La nuit sera brève. Gagnons notre nbri. NoUc cher et doux abri, Et nous dOtmirons, Et nons rèclons Des heaux jours ct des belles chansons. E.u·uit de Chall/eelcr. lOt! -
    • Prière des Compliea Marc de RANs.. lA1l" !éIlOè" toimtr sOVlS 1 télè.~Do"x M41i1"è; ",.lfnhleMellt, tI ~,Tes fils tou"fcnt leur cœur sans voiles,Si nous avons péché, pardonne-nous. nEloigne de nous tous le mal qui passe,Cherchant dans la nuit son buti~Sans Toi, de toules ses nieiJacès,Qu: nous plotégerà, tle:rger dN-W!. nIProtège aussi, Seigneur, èèUX qui nous aiment,Partout garde-les du péril,Pitié pour les méchants ~lt~s.Et paix à tous nos mor·ls. Ainsi sOit-il. Sous la car4e de DieN° 93Soli~le : Entre vos mains Seignenr je remets mon - [esprit. Sainte Vierge Marie (1) à vous je me confie.r.lJœur : Èntre vos mains... - 109
    • SolisteVous nous avez rachetés, ô Dieu de vérité.Chœur Sainte Vierge ~Iarie ...SolisteGloire au Père (1), gloire au Fils, et gloire [au Saint-Esprit.Chœur: Entre vos mains... o Vierge de lumière Lombre sétend sur la terre, Vois tes enfants de retour, A tes fieds, 6 bonne Mère, Pour t offrir la fin du jour. o Refrain Vierge de lumière, Etoile de nos cœurs. Entends notre priè"e, , Dans le calme du jour qui meurt. 2. o toi, plus blanche que neige Ravie au mont ·virginal, Ta beauté, Vierge, nous protège Contre la laideur du mal. 3. Oue te8 bontés maternelles VeUlent sur ceux !Jui sont tiens, Abrite-nous sous les ailes Des bons anges, nos gardiens. 4. Fais-nous quitter lexistence, Joyeux et pleins dabandon, Comme, après les jours de vacances, On retourne Il la maison. ••119 - .1
    • :mm: QUATRIEME PARTIE - 1­ i!!ft Reng aines Ba ns et Ca nons 1::.. u RENGAINES Savez-vous ce quil y a un 7 .N· 95 Chant populaire.1. Savez-vous ce quil y a Un (bis) Il ny a quun Dieu qui règne dans les ·:leuz.2. Savez-vous ce quil y a deux? (bis) I1y a deux Testaments, lAncien et le Nouveau. Mais il ny a,quun Dieu qui règne dans les cieuz.3. Savez-vous ce quil y a trois? (bis) Il y a trois personns en Dieu, Il y a deux· Testaments, Mais il ny a quun Dieu qui règne dans les cieuz.... Savez-vous ce quil y a quatre! (bis) Il y a quatre évangélistes. Il y a trois personnes en Dieu, etc.5 •. Savez-vous ce quil l a cinq? (bis) Il y a cinq pams d orge, . Il y a quatre évangélistes, etc. -111
    • 4j, :Sacz-VOus cc qui! y a six? (bis) t~ y a six vascs qui ont été chançés AO~ Mtlts de CamI ~ ~. (A parfil" de ~e O&tl.]"kt . . ~ remonte flÏllUs jusquà lin, mais on sarrête aux nocefl de Cana.) 7. Savez-vous ce qui] y a sept? (tIis) . if .y ~ "lIqt ~ .liIais il y a six vases qui ont été cha~ Alix noces de Cana en Galilée (bis). 8. Savez-vous ce quil y a huit? (bis) Il y a huit ..èéatitU61e&, Il Y a sCllpt .~_ntl;, de. 9. Saez-vons"Ce 1jn"9j1 Y a lleuT? (bis) "Il !i a neuf chœurs des anges, <LI ~. a hu.iil béaLWA&de.. .etc.10. Savez-vous ce qu"iJ. y a dix? (bis) Il y a dix commandements, Il "y:a rrcUf IChœuls dcs anges, etc.11. Savez-llW1lS 1re qIIil ~. a romre? tlIis) ll ,. ... h MlQIième lIevre, Il y a dix commandements, etc.J.2. S~ez-vous cc q.u~l ,_. a iloWNi1 :(biB) TI s a ~es Qeu:ae .apôl.l1cs, TI --y -a la ollzièmc beulc, clt:. ON A PERDUN° 96 On a pcrdu, pan, pall, pan, pan, SUI lchemin dc lécol, pail, pall, pan, pan, Une jenne Espagnol, pan, pan, pan, pan, De quatre-vingt-diK ans, pan, pall, pall, pan, Pan, pan.112 ­
    • De quoi _ ,Ja? j)e fÙoi "lUy"à d-èft ? Ya deux Testaments, LAYlcien et ~ Oa~:tn Oh ~ ob! 1:>h! 6h l rbfs) Mais y"à ~un dent Dans la màchoire à Jean. Ou bien: ",lais Ya qUUR -dte"E:ù Sür ia -tête à h-1âtbleu. Pe liJuoi qui -Y:l trob? {il TroYes en -Champagne, Ya deux Testaments, etc. "ft CàTl(:rWrc - *tJ te, "a simplification, Ya systèmc métl"ique, Yft c 1It é1>àlàn~ Ya huhre de Cancale, Ya Dœuf à la coque, Ya once de café, V1I doù cqQe tu sor!., Ya très in(eiligeiJt, Ya Castor l:"t Pol1ùx, Ya QnÏlize- Vingfs 11alls Paris, Ya Sésame 6ùvre-loi! Le canard ét te dlien [0 98 A. - Vn canard rencontr un _jeun chien 13. -Un canard rencontr un jeun chien A. - Et lui dit : Espèc de saI chien! n. - Et lui dit : Espèc de saI chien! A. ct B. - Voilà }cl1icn qui lui saute au coti,.. .- 113
    • Qui lui saute au cou, qui lui saute au cou, ou, ou, ou Voilà lchien qui lui saute au cou, Et lcanard {Jui meurt sur le coup. Vlà la mèr du canard qui vient (bis). Qui lui dit : Espèc de saI chien! (bis) Voilà lchien qui lui saute au cou,. etc. Voilà lpère du canard qui vient, etc.Le grand-père, la grandmère, loncle, la tante, lecousin, la cousine, le parrain, la marraine, etc. N.-B. - On peut chanter celle chanson à deux4:hœurs : A et B. Trois compagnons Trois compagnons sen vont jouga, (bis) Sen vont jouant dla clarineU SeD vont jouant dla cIatina. Cla, cla, cIa, dla clarineU. Cla, cla, cla, dla clarina. Reftain : Bonhomme 1 Bonhomme! tu nes pas maUre dans ta Quand nous y sommes 1 [maison, (A chaque couplel, on cite un nouvel instrum~nt : flageolette, banJonelle, {utinette, pianolelle, violo­ nelle, varinette, pistonette, .~t lon reprend ensuite tous les instruments déjà cités en finissant par le re{rain.) 1.}4 ­
    • Pal exemple:3. Tlois cumpagnons sen vont j~u!ta, (bill) Sen vont jouulll dla banjonett, Sen vont jouant dla banjona. Ban, lIan, ban, dla bau.!Qnett, Ban, ban, ban, dla banjona, Fla, fla, fla, dla flageolett, Fla, fla, Oa, dla flageola, Cla, cla, cla, dla cla1"Ïnett, Cla, cla, cla, dla clarina. Bonhomme 1 etc. BiquetteN° 100 1. Biquette ne veut pas sortir du chou Ah 1 tu sortiras, Biquette, Biquette. Ah 1 tu sortiras de ce chou.-Ià 1 2. On envoie chercher le chien 1 hi. JI Pour venir mordre Biquette, Le chien ne veut pas mordre Biquette, Biquette ne veut pas sortir du chou, ,I.h 1 tu sortiras, etc. 8. On envoie chercher le loup Afin de mordre le chien, Le loup ne veut pas, etc. 1 bis Le chien ne veut pas ... Biquette... 4. On envoie chercher lblton Pour venir battre le loup. bis 5. On envoie chercher le feu bis Afin de briller lbâton. - 115
    • 6. Lors on envoie cJ1erchcr leau 1 11$ Afin déteindre le feu. "1" 7. On cIlVQIc. ChCIcllep I~ " Il li II bi, Pour qgi! lJlll~s, boir~ lCUQ. 1 8. On el1(lle rlH!rI:lur j}}Qyçllçr Afin de tuer I~ VOltU, 1 l1Z~ 9. On envoie oberchtlf l~ di3ble Pour emporter le bgllc}Jel, Lbouchel veut bien. b Le diable veut bien. lBIlIIIIIIIIIIIIIIiUllWUlltlllllltmlftlHlQlllltlltlflllllllllUllllllllllllllllllllllnlll1Rlt Un jeun fille de 90 • •N° 1011. Ua jeUB IIll do 80 /lIM, En manle.nt 1114 erèlJM l.ltU, Un jeun ftll 4e 90 ans, c En mangellDt"c1"1a etèmo ,"!llt 44ssé U12 dent. 2. Un jeun ft1~ de 9ft ans, En man~al)t dla crème (h;) UII J~ 1I1~ de 90 anl, . En mangHnt dla crèJne ."Ii ellssé deult dent~ (On continue: trois dent., zle.) Napoléon avait 500 soldats N° 102 1. Napoléon avait cinq centa soldah (ter) ~larchaDt du même pu. 2. Napoléon avait cinq cents sol... (1er) MllrchaDl du mIme p3.l. 11> -
    • 3. NapoléOlt avait cinq cents... (ter) Marell.at du même pas. Etc. On slIpprime fme syllabe à chaqlle couplet en se chantant m._ nlalement le reste de la phrase [.ollr Ile pas perdre la mesure et arriver en même temps au refrain . .-.o__ll___ _ _ _D_._~_._a_a_~. Les trois poulesN° 103 Quand trois poules vont aux champs La première, la première, Quand trois poules vont aux champs La plemière va devant. La second suit la première, La troisièm vient la delnière. Quand trois poules vont aux champs La première va devant. Quand quatre poules..• Quand cinq poules.•• -------_.....­................................................... 1 • • • • • • • • • • • • Cliai~qui vit rotN° 104Ecoutez lhistoire du chat quI vit rôt :Chat vit rôt, chat vit rôt, chat mit pllttl! Il rôt,Rôt brûla palle à chat, patte à chat quitta rôt.~<Iaudil rôt! Maudit rôt t dit chat qui vit lÔt. Alouette, genti. alouetteN° 105 Alouette, «lnUlle aloueUe, Alouette, je te plumerai. Alouette, «entUle aloueUe, Alouette, je te plumerai. - 111
    • 1 Je te plumerai le bec (b~ ­ A.h 1 Alouette... n Je te plumerai les yeux (bis) et le bec Ah 1 Alouette... III Je te plumerai la tét (bis) et les yeux (bis) et le bec (bis) Ah! Alouette..• IV Je te plumerai le cou (bis) et la tét (bis) et les yeux (bis) ... Puis: Je te plumerai le cou, les .ailes, le dos. les pattes. U1I1I11I1I1I1I1I1I1I1I11I1I11II11I1I11I1I11I11I1I1I11I11II11I11IUlllllnIllIlIlIllHllllllllnDlIIl LorphéonisteN° 106 Il était un orphéoniste Sappelait-il Pierre ou Baptiste, Lhistoire nen dit pas un mot, Do si la sol fa mi ré do. Il entreprit un - long voyage En emportant pour tout bagage Quatre chaussettes et un faux col, Sol fa mi ré do si la sol. Il faisait voile vers lAngleterre, Mais par leffet des vents contraires, li aborda près du Congo, Do si la sol fa mi ré do.118 ­
    • La reine de ce pays sauvage Se promenait sur le rivage Sous un très vaste parasol, Sol fa mi ré do si la sol. Elle lui dit : Ptit blanc approche, Je veux te manger à la brocbe Avec de lail et du persil, Si la sol fa mi ré do si. Dans cette situation critique JI smit à faire de la musique, Et la reine voulut lépouser, Ré do si la sol fa mi ré. Par cette histoire si mirifique On voit quen faisant dla musique On peut dvenir roi du Congo, Do si la sol fa mi ré do. Le ratN° 107 Air poplliaire. Va un rat dans lgrenier, Jentends le chat qui miaule. Va un rat dans lgrenier, Jentends le chat miauler. Jentends, jentends, jentends le chat qui miaule, Jentends, jentends, jentends le chat miauler. Va deux rats dafts lgrenier, etc...Il..IIH_"U_U_allll_IU_IIN_ :llI• •IIII_IIII_I. Ti ya ya ti
    • Quil fait chaudN° 109 Ah! quelle cha, ah 1 qllelle cha, quelle chaleur dans la baraque, On est mou. on est mou, on cst mouillé jusquaux os. On est mouillé jusquaux os. On sent son, on sent son, on sent son gilet dflanelle, Coller à, coller à, coller à la peau du dos.~~_a_._ll_a __ Ah! cquil fait chaud, ah 1 cquil fnit chaud. ._11 a_a_D-..:II Mon merle avait une plumeN° 110 Mon melIc avait un plume! (bis) Yochllntcl:l plus, Illon mcrlc, Y·n·chant.a plus. (Continuer (IPCC d~ux plumes, trois plumes...) Tehl ka la kaN° 111Teh ka 1. ka, Teht ka la ka, teho, teho., tebo,Boumalaka, Boumalaka, bo, hG, bo,Tchi ka la ka, Boumalaka, Zim, boum, ah 1Les colons d·... sont là a-a-a. . VariaRle après un bon dëjtuner:Chaud lElesk.. -chaud lEleska, chaud, c:.àaDd, chaud,Bon lEleska, bon lEleska. boa, 1I0D, bon.Chaud lEleska, chaud lEleska, Zi.... boum, ah 1GIou, glou, glou, ~Iou, i1-. 11oR.120 ­
    • N° 112 (En italien) Faïtlolh bIdoli, faïtl:oli, . FaidoH, faïtloli, faïdoli, Fa, fq, le, fa, fa, fa, fe. fa, f.âïdoli, faidolh faïdoli, Faïdulh faïdGJh faidolt. (En espagnol) Hidalgo", »i hi hl.,. (En nègre) TefulInhaf·a ... Tchoû. kholl ... (En russe) thôtiberskl... Ou ou ou ... (En arabe) Ben Homer.., Be Ire be.,. On peut ajoHe des adap~.H9flS tI volonlé. Pour finil : (En javanais) L~ tn~ràe ~r, slrtU. (En lapon) Sn~n~ ... eolliptet met1telement ~~ etmïcr pai" l1n formi­ tlabre ~ HtllVariante. 1. Un colon Rencontre Jn allt .eolon El ça fan dèitlt leèttlils . Qui nsen font pas Ah! ab! ah! ah! ahl Un colon Rencontre UI. aut colon Et ça fait deux colons Qui nsen font pas Ah! 1. Deux colons... · Er ça fail trois colons... -121
    • Le ptit princeN° 113 1. Lundi matin, lElJlp~eur, sa femme et le ptit Prince, Sont venus chez moi pour me serrer la pince. Comm jétais pas là, Le ptit Prince a dit: Puisque cest comm ça, Nous revicndrons mardi. 2. Mardi matin, lEmpreur, sa fcmme et le ptit Prince, Sont venus chez moi pour me serrer la pince. Corn m jêtais pas là, Le ptit Prince a dit : Puisque cest comm ça, Nous reviendrons mercredi. (Ün .c)JI/inue avec les autres jours de la ~enwine.) -=122 ­
    • BANS Ban japonaisN° 114 RlItachim, ratachim, ratachïm la, la Trou, la, la. Trou, la, la. Ratachim, ratachim, ratachim la, la Trou, la la la la la la. Position : bras repliés contre les épaules, maiusfermées, index levé. Sur chaque tchim élever et abaisscr aUernalive­ment les blas en balançant la tête du côté du brasleé. Sur la la, même mouvement, un par croche,~ SUl troll la la, frapper des .mains en mesure. Ban dartillerie· Jo 115 Chaqùe fois que le cOJlducteur du ban lance lepoing en avant, tous battent une fois des mains.On rYthme ces battements à volonté: BOllm - boum, boum - boum, boum, boum- boum, boum - boum - boum - boum, boum - boum, boum, boum, boum, boum ­ boum ­ A la fin on déchaine une véritable pétarade decoups rapides et de bruits de pieds. - 123
    • Na 11& La fusée. - Tou, Itf. ~ suit exactement lesgestes et bruits du Ç9.Q,mç~çv-r du ban. La fusée par~ : %1 ~Ii~~ du, s~ çlever le bras endécrivant de tout pétIts cercles et en imitant lesifflement de la fusée «pschiiiiiiiii ~ 1 Elle éclate : EcaI:ter les bras en lair en criantavec enscJ;DbI,e :. 1#J!1/l./ El~e de$ceryj ~ p(vie d,é(()i~t;& : ~ui"r~ <WS yeuxles étincelles qv. ·~oin;ben,t ~t a,balss~ lentementles bras en faiSaIÛ : ah aaaaaaaa ~ Le 80..... - Jmite~ le m~vemel}t ~tl: 1;I,.r:l,itdu,Q tOW;J;I.ique~ ~ fa,l.sant t9urn,~J; rès. r:,t <!~ntJ.a l;1la.iB 9,uve1;te ~van~ la J:!Quch,ty a,vec b~i.tsi&g.aD coninu : pschimiiii, etc• ..... * poé.&~cds" - Qy imite ~s jeb d.e pé~.~dsqui ~éellappe» dU sole}), eo. )ançan les hrashaut (bras droit) et en bas (bras gauêhe), puis àdroite (bras gauche) et à gauche (bras droit), enfinrapidement d.lMlA ~WM Ç$ ~s ~ ~~sant pan, pan,pan, pan 1 Bombe finale. - On écarte les bras en clÏW.t$:~~~ ­N l!Jj~ Cinq battements ().J;c:W1~~ rapides et très ryth­més. Elever le bras droit, index tendu, avec unlàu.i.b ~, ~ ~,".,. C~ ~U~,"s. .tbais­sèrle bras ((Ïhv,ç,ltè ~ p,i~.i.... Ç~1I u.Uements.~-
    • Lancer le br d ~ôtQ g.allChe : pschiiii... Cinq battements. Lancer le bras gauche du côté droit: pschiiii... Cinq battements, puis répéter à la suite et plus vite les mouvements des bllls ci­ dessus : psch.iü... ~hiii.. p~biii.. p5:hiü. Ban de la carpe N° 118 Battre les pouces seuls a,·ec ouverture muette de la bouche. BaD de cavalerie N° 119 On commen~ à battre un doigt sur la table en imitant le trot dun che,at lointaIn. PuIs on met deux doigts, trois doigts, etc., la matn tout enUêre, puis on ajoute un pied, deux pieds, en imitant ])rogressivcment larrIvée de toute une cavalerie...... Ban des crapauds N"120 On se divise en quatre groupes. Chaque aroupe crie une ef)a)eur de nrtes : eœur, piqu.e, carreall, trèfle. Ces e.ts fa Ils a,-ec ensemble lmlteut les croassements des habitants de nos mares. - 125 , ,,
    • Ban du bravoN° 121 Tchikélika, Tcllikélika, tcho, tcho, tcho 1 Boumélika, BouaMikll, bo, bo, bo 1 Tcbélika, Bou.élika, Zim, Boum, Ba 1 B.R.A.V.O.l 0 bravo 1 (bis) Ban arabeN° 122 ."1- ­ - 1-2-3-4-5. Arbi, Arbi, Arbi 1 (très sec). - 1-2-3-4-5. Chouya, cbouya, chouya 1 - 1-2-3-(..5. Barka, Barka, Barka 1 - 1-2-3-4-5. Arbi, Cbouya, Barka 1 Râhl Râbl Râhl Ce ban se fait ..Jn accompagnant les cris de gestes.rythmés du bras et de la main droite vers c;elaique lon acclame. t:.­ Ban hollandaisN° 123Ridighidighi, ridighidigbi, bodjn, hodja, bée (bis)Hodja, hodja, hée (bis) Hée 1 bée 1 bée 1 Ce ban se fait en accompagilCl:nt les cris !ft! gestesrythmés du bras et de la main liroite vers .daique lon acclame.126 ­
    • Rip! Rip! Rip!N° 124 (10 liS) - Rip, dp, rip, - Alahi", Alahoup, Alaha, - Aki, Aka, Cahin, Caha, - Ah 1 (long et decrescendo). (Solo) - Outaki. . (Tous) - Ah! (idem), (Solo) - Outaka (ou Peau dzébul) (Tous) - Ah! (idem). - Rip, rip, rip, - Alahip, alahoup, alaha, . - Ah! (idem) . . Ban de la guêpeN° 125 1. La guépe ; Zzzzz... 2. Lhomme essaie de la clwsser : bruit de cla­ques. 3. La guépe hl pique sur le nez : Toc (claque ­ment de langue). 4. Lhomme: Aïe! Il (geste avec les deux mains,montrant le nez qui enfle, en faisant: Teh, ch•••). S. Appel désespéré : Vinaigre 1 Vinaigre 1 6. Il sasperge le nez avec le vinaipre (bruit spé­cial, avec la langue, du liquide qUI coule). 7. Appel encore ptlls désespéré: Ça pique quaDdmême l! 1 - 12"
    • hn de ta talntN° 126 Brouhaha de voÎ.1: diverses : Hou! Hou! Une grosse voix: QJest..ee ql~ cest? Une petite voi31 II~té~ : Cest ~e peuple, Sire 1 Grosse lIoi~ ~ Ct qge "euHlt Petite voix: II a faim! Gross~ voix: Quon lui j~He 11 moulaI 1 Tous: Baum Le peuple : Ah 1 (Bruit varltl de nllcholres !llJl çJaquent, de bou­ehes qui mâchent: Hmm! Nlam 1 Nlam! Homph!) La petite voix: Ny a pu ..• Brouhaha : Hou 1 Hou! Grosse VQi~; QaC&t-oe Clae 0" tt etc... La secondlo fois, on jette un veau, la troisièmejois un bœuf. etc. Ban de léternu.mentN° 127 Oq portage le ç!lc:cur en trola plrlle~ 1 1. cb.., 2, Atch... S. Oueh3.., Bien prQ!QPlIer hall c ch.." et bilm Illlrtlr I!n­semble.128 ­
    • Ban du eoneterg,e 1. Antoine sonne à sa porte: Dzzz... dzzz ... 2. Ça ne féfond pas. 3. Antoine recommence : Dzzz... dzzz... 4. La porte souvre (déclic: claquement de lan~l{pe). q. Antqjnll ~tre el rejuIfle la PQrle : ~roUPIm 1 6. ~l passe devant la loge et annond : Antoinc 1 .1· H ~ell.ute le~ piedli aq paillps4Qn ~rllH depieds). ft. Il qtantl! s!!~ ~ ~tfl!lflli He P/Ils lUI ptu. lentllment ,"n faisant : "(Jur! aux tl patiers. (Bruit de la montée: c1aquemcnt de mains SUIles lluiliSfIJ. slclle$sivemtlll~.) 9. Il a oublié sI! f!~ ; ?q~ 1 lll, Il r efff!4fPfl4 rallinllmeIJt 4P4 ~sçqli~rs (Cf. 8)de plus en plus vite, Jl. U PQ§1ifl !1jlvQfllsi ou plhl~ 1 IfI l~qfl RH " fq 1lç!erqfl : Çprdon, 1~, f.,~ fPf!pillff/P IIfl rçllRM PRIj, 13. Antoine recommence: OotdoD, si ou Illalt 1 14, Anlaine lamllourine sur la porle du (on­ctl!rqtl ; Pins! Ilin/{! fqr!jQQ 1 16. la;;p 4" IlQm:;frg~ du IRnd" da sa Ipge el ~Bon lit : Bon 1 Bon. Ça va!" - 129
    • 17. Déclic de la porte. 18. Antoine referme la porte derrière lui: Broumm! 19. Antoine senfonce dans la nuit: Brrl Quel froidi Ban de:; pompiers N° 129 (On fait dabord le ban des explications à haute ,-oix. Puis une deuxième fois, avec le ban propre­ ment dit: cris et imitation de bruits seulement.) 1° Je me promenais hier avenue de la Répu­ blique, quand jentends crier: «Au Feul ~ . 2° Un passant qui était là brise la glace de ravertisseur dincendie: (Bruit -de verre cassé). 8° Chez les pompiers, la sonncrie retentit : dur. 4° Ils étaient en train de faire leur sieste, mais Ils se jettent aussitôt au pied de leur lit : (on saute sur ses pieds) : Boum 1 5° et se laissent glisser au rez-de-chaussée par la perche : pefff 1••• boum 1... 6° Déjà le chauffeur met le moteur en marche:ratatatata ... rata tata ln... rrrr... 7° Et la voiture part; pnim-pon; paim-pon (deplus eu plus fort). 8° Un coup de frein déchirant: crrri 1 ... 9° On déroule les tuyaux, on lance les échelles(Bruits divers, treuil à cliquet tacatncatac..., mur-­mures de la Coule).130 ­
    • 10° Le moteur de la pompe entre ea actifité tche... tche... tche..• 11 ° Un pan de mur sécroule : broul1l1... 12 Le mur en sécroulant sur les flammes aéteint lincendie. On replie les échelles: Tacatacatacalac... 13° On remet le moteur en marche: Balatatata... ratataklta... H° Et les pompiers Teparlent : Paimpon... paimpon. (de moins en moins fort)~ 15° Et le bon peuple sécrie Oh 1 les braves geDS 111 Ban du chemin de fer 1. Une voix: Les voyageurs pour... (choisir des stations sur laligne locale). 2. Un coup de sifilet du chef de gare. 3. Un coup de sifflet à vapeur de la locomocive. 4. Des voix aiguës. Au revoir! Au revoir 1 Bonjour à Nénesse! . Dans ltrain tu menverras des nouvelles 1 Le œur du train: (imitant la locomotilJe).Jfiche le camp... jfiche le camp... jfiche le camp. (10 fois environ, de plus en plus vite.) - 131
    • 5. (Pendant la mOlllé~) Le chœur: Jfais cqÙQ jpenn:, jfais cque jpeux... 6. (Slir N platlan) : Ça ~a fout &eU 1... ça va tout lIeul... 7. (Ça descend) : Si jtombe JfIItue... Si jtombe jmtue.,. 8. (Larrivé.~): Jen peux plus... j en peux Jllus•.. (de plus en plus Ientemen!). 9. Voix diverses: (Un noft! de slaf/oh.) ~ Arrôt4huITet! - Bonhons acidulés, pastilles de menthe- O,cillers, couvertures! - Limonade, bière, vinblnne - Demandez le Plit Parisien! - etc. =-=: _ :.. It:132 ­
    • CANONS (à 2 voix) Chantons à pleines voixN° 131 Dans lair pur des campagnes, Chantons à pleine voix La paix de la montagne Et le charme de ses bois. (à 3 voix) Sur le quai de la FerrailleN° 132 Sur le quai de la Ferraille, Le vieux Hambotot, marchand de coco, Disait, dune voix de bass t:lille, A tous les passlmtl quavaient chaud: « A la fraiche, à la glace, qui veut boire? Venez, mes enfants, venez, mes enfants, Mais surtout, pa~ez argent comptant 1 .. l1lais le malin ne dllalt plis Ion fin peUt mot Cest que la prétendue glace avait clian"é, DurlUlt tloil Jour., ad grand soleil. La sombre nuitN° 133 La sombre nuit sétend nI lei grandi monts 1 Redisons à Jésus que nous laimons: • Sei,ncur JéllUS, noui "ous aimons. li - 183
    • Le printempsN° 134 Le printemps séveille, Les chants font merveille; Nous charme le petit pâtre Sur son agreste roseau : La, la, la, la, la, la, la, la (bis) ...Dans la forêtN° 135 Dans la forêt prochaine, on entend le hibou, Et snr le haut dun cnêne, on entend le coucou. Con-cou, cou-cou, cou-cou, cou-cou, cou-cou. La chasseN° 136A. La trompette sonne dans les bois; Lardente meute passe, Chasseurs brillants, piqueurs adroits Sélancent à la fois.B. Entendez-vous? de trente voix Le bruit frappe lespace, Taiaut 1 Le cerf est aux abois, Il meurt, il meurt, je crois. --s.::,C. Ah 1 que la chasse soit le phlisir des rois 1 (bis)134 ­
    • Debout, les gars!N° 137 1 Debout les gars 1 En route 1 Le soleil est levé! Allons, mauvaise troupe, Il f:lut le rattraper. Il En route, en route 1 Le soleil est levé! En route, en route! Il faut le rattraper. III Au pas, au pas, e. route, Au pas, au pas, en ronte 1 MiaouN° 138 Miaoû, miaou, la nuit dernière (bis) Jentendais dans la gouttière (bis) Le chnt de notre portière (bis) Cà 4 voix) LAngélusN° 139 Entendez-vous pnr la campagne, Au vieux clocher, sonner lAngélus? La cloche tinte et nos voix accompagnent. Dinng, ding, dong. Din.ng, ding, dong. - 13:i
    • Le bien Le bien quon a, la mort le plend; Le bien quon fait, le ciel Je rend;Faisons tout le bien dont nons sommcs capables Ici-bas. Ici-b:ts. Frères I~N° 141 Frèrc Jacques (bis) Dormez-vons? (bis) Sonnez les matines (bis) Dig! ding! dong! (vis) La ClocheN° 142 Din, din, din, din! Cest la cloche du matin Qni sonne au lclour du jour. Bonjour! bonjour! A. Don. don, don. don! K Cest la ,cix du gros hourdon C. Qui eltnnte quand vient le soir. D. Bonsoir! bOllsoir!
    • Le BeurdonN° 143 Le bourdon dit à la clochette: Tais-toi donc, méchante sonnette! Dong! dong! dong! dong! La clochette lui répond: Ding, dong, ding, dong, ding, dong. ·Ecoutez tousN° 144 Ecoutez tous! Ecoutez tous! Lécho! Lécho! Il dit, il dit : Soyons toujours unis 1 Yra la laN° 145 Elltendcz-·ous sur lormeau Chanter le petit oiseau. Tra la la la la la la la la la la Tra la la, tra la la.Sllr le même air: " __ . _ .... / -- Un canard dans leau barbotaif Un can suÏ"ait cancanant. " Coin, coin, etc... A la 26 entt-ée : Deux canards Deux l;:ln. A la 3e entrée: Trois canards Trois taIn. 137
    • Bonjour Pierrot Bonjour, Pierrot! Bonjour, Jacquot 1 Tuous le coq, tuons le coq 1 Tu ne diras plus cocodi cocoda, Tu ne diras plus. cocodarico. Loué sois-tu, cariHonneurN· 147 Loué sois-tu, carillonneur! Que Dieu bénisse ton labeur! Dès le point du jour à la cloche il saccroche El le soir encor carillonne plus fort. Chantons tous en chœur : vive le sonneur 1 - - =138 ~-
    • TABLE DES. MATIERES PREMIERE PARTIE: NOTftE IDEAL 1. - Cest nous, les petits gars de France. 1 2. - Loi de Charité .................•.• 2 8. - Fierté chrétienne ..... 3 4. - Chant pré-jociste ; " &. - 0, noble Croix 5 6. - A Jésns-Christ, notre jeunesse....... Ii 7. - J. A. C. . ..... ~................... 8 L - Jeunesse .....••........••....••.•. 10 8. - J. O. C. . ) 1210. - Sois fier, o.nvrier ..........•....•.• 1311. - J. E. C. ....•.................•..•. 1512. - J. M. C. .•..........••...•..•.•..• 1718. - Unité ...........................•. III DEUXIEME PARTIE: EN ROUTE14. - Tintin et Milon 20115. - Oui, non 2218. - La colonie passe 2317. - La bicyclette .....................• 2518. - Jamais on na vn 2719. - Il était une charrette 2820. - Le chameau 2921. - Lhippopotame ...................• 3122. - La girafe 3223. - Ah 1 les crocodiles 3324. - Le rhinocéros 34215. - La mère Michel 3528. - Malbrough, Variantes 36 et 3727. - Et Rintintin 3928. - Youkaïdi 4029. - Il était un petit navire 4130. - 0, lavers-e :....................... 4i)31. - La pluie.......................... 4432. - Quand la route mante 4583. - Histoire dun ohien 4634. - JJa vie heurense .. -:.~" 47315. - Jeanne en chantant 4838. - Le départ de Jeanne .,............. 49
    • 37. - Joli tambour . ,... 50 38. - Cétait Anne de Bretagne 51 39. - Ne pleure pas, Jeannette 52 40. - Dans lair et la lumière 53 41. _ Chrétiens qui nous loyez passer. . .. 64 42. - A Cœurs Vaillants, rien dimpossible 65 43•.- Un ptit plU plus haut 67 ~4. - Quand même 68 46. - En aant, le Seigneur nous appelle.. 69 .8. - Saint Paul. nous voulolls te suivre.. 60 .7. _ Sur la route, il iant chanter........ 61l!ROI8IEME PARTie: AU COURS ft UA iIOURlft!E a) Matin. 118. - Prière du matin ............••••.• 63 118. - Prière matinale .............•..•.. 64 &O• ....: Offrande matinale . 65 51. - Laudes . 67 52. - Angelus .. 68 b) Repas.&8. - Avant le repas ...............•..•. 69&4. - Après le repas . 69 c) A léglise et sur les chemins.66. - Je crois en Toi, mon Dieu . 7056. - A léglise en promenade , . 71 - ]67. - Quil est admirable , . 7258. - Louons le Dieu puissant . 7359. - Sois notre force ., ",. 7460. - Chant des Cœurs Vaillants au Christ- Roi , " ,, ,., . 7561. - Jésus, bénis tes Cœurs Vaillants . 7762. - Visite au Saint-Sacrement . 7863. - Chez nous, soyez Reine " , . 7964. - Reine de la Paix . 8065. - Comme un petit pâtre , . 81 d) Haltes et feux de joie66. - Barbouya : .. " , . 8267. - Larche de Noé " . 8468. - Quil vive ;, , . 8569. - Chez le Bon DIeu , . 8570. - Martin prend sa serpe . 86
    • -:,. - Mon père avait un chèvre 8872. - Le facleur de Ia r:olonie ,....... 8973. - Les grands oiseaux 9184. - Chantons le feu ..............•... 9273. - "ymne à la Joie .... ,............. 9276. - Les paysans ,..................... 9477. - ~[a :ormandie ,........ 9518. - Je taime, ô ma Patrie ........•••.• 9679. - Le "jeux chalet ... ,............... 9880. - I:.a chanson de saint Pierre ...••••• 9981. - Si tous les gus du monde •.•..••••• 10082. - 0 nuit ............... •.•.•. 100 Au soir.88. - -Seigneur, noire jéu se termine .••••• 10184. - "Chant àu soir ... ,................ 10286. - Reste a,ee nlus, Seigneur ...••...• 10386. - Un jour de plus 104tri. - Veillée religieuse 10588. - Prière du SOil ..•••••.•••••••••••• 0689. - Bon oir, ma bonne Mère ... ,...... 10790. - Bonsoir! petits frères .,........... 10891. - Bon oir et bonne nuit 10892. - Prière des Complies 10933. Sous la galde de Dieu 10994. 0 Vierge de lumière , , 110 QUATRIEME PARTIE: RENGAINES, BANS, CANONS a) Rengaines. 95. - Savez-vous quil y a un? 111 98. - On a perdu ,............... 112 97. - De quoi qui y a ",............... 113 98. - Le canard et le chien 113 99. - Trois compagnons ... ,............ 114100. - Biquette ,............... 115101. - Un jeun fille de UO ans .,......... 116102. - lapoléor: avait cinq cents ·soldats.. 116103. - Les trois poules ............... 117104. - Ch.at vit rôt 1171 CS. - Alouette 117106. - Lorphéoniste , .. ,......... 1181.07. - Le lat , .. "................. 119
    • 108. - Ti ya ya ti . 119iDe. - Quil .fait chaud . 120110. - Mon merle avait une plume . 120111. - Tchikalaka .....•................. 121112. - Faïdoli . 121118. - Le ptit prince . 122 b) Bans.114. - Ban japonais ..............••..... 1231115. - Ban d:1rtillerie ...........•....... 123116. - Ban de feu dartifice . 124117. - Ban chinois ..................•... lU118. - Ban de carpe .. 125118. - Ban de cavalerie ................•. 125120. - Ban de crapauds . 125121. - Ban du bra,o . 126122. - Ban arabe . 126123. - Ban hollandais . 126124. - Rip! Rip! Hip! . ]27125. - Bali de ]a guêpe . 127126. - Ban de la faim . 128127. - Ban de léternuement . 128128. - Ban du concierge . 129128. - Ban des pompiers . 130180. - Ban du chemin de fer . 131 c)- Canons.131. - Chantons à pleines voix ] 33132. - Sur le quai de la Ferraille ] 33133. - La sombre nuit 133134. - Le printemps ]34135. - Dans la forêt ;. 134136. - La chasse 134137. - Debout, les gars ................... 135138. - Miaou ] 35139. - LAngelus 135140. - Le bien j 36141. - Frère Jacques 136142. - La cloche 136143. - Le bourrlon :............... 137144. - Ecoutez tous 137145. - Tra la la 137148. - Bonjour Pierrot 138147. - Loué sois-tu carillonneur 138 •~ ~I,~? ~n nn "UN" .....
    • Prix: