1
Le Mystère de La tête d’Henri iV                                   Diffusion dans                                     « La...
O            n a retrouvé la tête d’Henri IV !             Loin, bien loin de la basilique             de Saint-Denis où e...
Le Mystère de La tête d’Henri iV                                   Entretien                                   avec Stépha...
Comment avez-vous construit le documentaire ?S. G. : Nous filmions en même temps que nous progressionsdans notre travail. ...
Le Mystère de La tête d’Henri iV                                     Un peu                                    d’histoire ...
L’étude   scientifiqueSous la coordination du Dr Philippe Charlier, médecin légiste etpaléopathologiste, dix-neuf scientif...
Le Mystère de La tête d’Henri iVUnité documentaires                         Edité par la direction de la communication de ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Dossier le mystère de la tête d'henri IV

1,231

Published on

Diffusion dans
« La Case du siècle »
présentée par
Fabrice d’Almeida
dimanche 13 mars
à 20 h 35
Documentaire
Format 70’
Auteurs-réalisateurs
Pierre Belet et
Stéphane Gabet
Production
France Télévisions

Published in: Travel, Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,231
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Dossier le mystère de la tête d'henri IV

  1. 1. 1
  2. 2. Le Mystère de La tête d’Henri iV Diffusion dans   « La Case du siècle »  présentée par  Fabrice d’Almeida   dimanche 13 mars   à 20 h 35 Documentaire Format 70’ Auteurs-réalisateurs  Pierre Belet et   Stéphane Gabet Production   France Télévisions Galaxie Presse (Contact : Sandy Legros) Rmn-Grand Palais (Contact : Florence Le Moing) Année 20102
  3. 3. O n a retrouvé la tête d’Henri IV ! Loin, bien loin de la basilique de Saint-Denis où elle était censée reposer. Mais pour- quoi et comment le célèbre roi de France a-t-il été dépossédé de son crâne ? La tête momifiée acquisepar un brocanteur en 1919 et mystérieu-sement disparue pendant un demi-siècleest-elle celle du Béarnais ? Voilà un défipour deux journalistes férus d’histoire.Pour résoudre l’énigme, Stéphane Gabetet Pierre Belet ont mené l’enquête deuxans durant en France, en Italie et en Alle-magne. Soutenus par des historiens etune équipe pluridisciplinaire de scienti-fiques dirigée par le Dr Philippe Charlier,médecin légiste et paléopathologiste derenom, ils sont parvenus à élucider unmystère aussi méconnu que passionnant.Déroulé à la manière d’une affaire crimi-nelle, le documentaire retrace cette aven-ture extraordinaire qui nous fait parcourirquatre siècles d’histoire.Après le filmPour en savoir plus sur cette aventure,Fabrice d’Almeida recevra Stéphane Gabet,coauteur et coréalisateur du documentaire. 3
  4. 4. Le Mystère de La tête d’Henri iV Entretien avec Stéphane Gabet  et Pierre Belet Comment êtes-vous partis à la recherche de la tête d’Henri IV ? Stéphane Gabet : Nous étions en train de préparer une émis- sion sur le « bon roi » avec Jean-Pierre Babelon. Alors que nous évoquions les thèmes forts de l’existence du monarque, l’historien a parlé d’une anecdote « folklorique » bien connue des historiens : Henri IV aurait perdu sa tête, mais on ignorait tout de sa localisation. Quelques semaines plus tard, Jean- Pierre Babelon nous transmettait une lettre a priori sans impor- tance : un homme lui avait écrit quelques années plus tôt pour lui poser des questions sur cette énigme. Nous l’avons donc appelé, mais il semblait particulièrement embarrassé au télé- phone. Plusieurs mois de patience ont été nécessaires pour qu’il nous avoue enfin que c’était lui qui la possédait et pour qu’il accepte également de nous la confier pour une expertise. Pierre Belet : Pour le 400e anniversaire de la mort d’Henri IV, on trouvait là un angle original pour parler du Vert Galant. Au début, nous étions loin d’imaginer pouvoir retrouver la tête du roi. Mais on s’est dit que cela valait le coup de tenter l’aventure : on ne met pas la main sur une momie tous les jours ! Au fur et à mesure de notre enquête, nous progressions dans nos découvertes et pre- nions peu à peu la mesure de la matière que nous avions entre nos mains : nous avions là tous les ingrédients d’un film policier. S. G. : Ce qui s’est passé est un véritable événement archéolo- gique et historique : tout d’abord, nous découvrons une momie, ce qui n’est pas courant. Ensuite, il s’avère que c’est celle d’un roi. Puis nous réussissons à identifier que c’est celle du plus populaire d’entre eux ! Ce genre de choses n’arrive jamais… Vous avez eu beaucoup de chance de récupérer la tête… S. G. : Effectivement. Dix ans plus tôt, M. Bellanger n’aurait pas accepté de nous confier sa relique. Mais nous avons établi une relation de confiance avec lui et sa femme. Ils ont vu qu’on se passionnait pour ce mystère. C’est un véritable cadeau qu’ils nous ont fait. Nous nous rappellerons toujours ce 22 janvier 2010, le jour où nous avons vu la tête pour la première fois. Elle était dans une armoire, mais le propriétaire avait perdu la clé depuis plus de dix ans et celles que les ébénistes nous avaient confiées ne fonctionnaient pas. Nous avons alors fait venir un serrurier. La situation était drôle et, en même temps, surréaliste. Vous avez pris de sacrés risques, Galaxie Presse également… S. G. : Oui, c’est certain. Galaxie Presse nous a fait confiance alors que nous n’étions sûrs de rien. Cette société a un vrai souci du travail d’auteur, et c’est très appréciable. P. B. : Ils ont vu que nous étions passionnés et se sont pas- sionnés également pour cette histoire. Ils savaient que nous étions entourés de personnes compétentes aussi bien du côté historique que scientifique.4
  5. 5. Comment avez-vous construit le documentaire ?S. G. : Nous filmions en même temps que nous progressionsdans notre travail. Nous devions donc gérer plusieurs élémentssimultanément : à la fois notre enquête historique et scienti-fique et les aspects techniques et artistiques.P. B. : Je pense que nous aurions perdu en vérité si nous n’avions pasfilmé au fur et à mesure. Ce parti pris renforce notre démarched’authentification.Comment avez-vous procédé pour cette étude ?S. G. : Nous nous sommes appuyés sur les compétences duDr Charlier. C’est lui qui a défini chaque étape du protocolescientifique.P. B. : Philippe Charlier a fait preuve d’une froideur scientifique. Iln’avançait jamais de conclusions hâtives. Il attendait de terminertous les examens pour se prononcer. Il nous a toujours laissésdans le doute. Nous alternions donc entre déception et espoir.S. G. : Avec lui, rien n’était jamais perdu. Nous pouvions allerjusqu’au bout.Finalement, êtes-vous absolument sûrs d’avoir trouvé latête d’Henri IV ?P. B. : Tout coïncide. Comme les scientifiques, nous sommessûrs à 99,9 %. L’étude a été menée avec rigueur par des per-sonnes compétentes.S. G. : Il n’y a aucun doute pour moi. Nous avons trente élé-ments de preuves et aucune donnée contradictoire.Bios expressPierre Belet (photo ci-dessous, à droite), journaliste, docu-mentariste. Ancien rédacteur en chef du magazine Echappéesbelles (France 5), il a réalisé des reportages et des documentairespour Envoyé spécial (France 2), Secrets d’histoire (France 2),Thalassa (France 3), Reportages (TF1), ainsi que pour Voyage,NT1 et La Chaîne parlementaire.Stéphane Gabet, journaliste, documentariste. Ancien auteuret rédacteur en chef des magazines Secrets d’histoire (France 2),il a aussi écrit et réalisé plusieurs documentaires et docu-fictionspour France 5, Planète, Voyage, La Chaîne parlementaire. Il estmembre de l’Association des journalistes du patrimoine (AJP). 5
  6. 6. Le Mystère de La tête d’Henri iV   Un peu  d’histoire 1610 Henri IV est frappé de trois coups de couteau par Ravaillac et succombe à ses blessures. Il est inhumé après son embaumement dans la basilique de Saint-Denis, nécropole des rois de France. 1793 Pendant la Terreur, des révolutionnaires profanent les tombeaux des rois. Saint-Denis devient un marché aux reliques. La dépouille d’Henri IV est exposée debout à l’admiration du public durant deux jours. Les restes royaux sont ensuite jetés dans deux fosses communes creusées à quelques mètres seu- lement de la basilique. 1817 A la restauration de la monarchie, Louis XVIII ordonne l’ouverture des charniers de Saint-Denis pour en extraire les corps des rois et reines de France et leur redonner une sépul- ture décente. Parmi les ossements sont retrouvés trois corps sans tête. 1919 Joseph-Emile Bourdais, un brocanteur de Montmartre, achète une tête embaumée aux enchères à l’Hôtel Drouot pour 3 francs. La momie ayant des ressemblances anatomiques avec Henri IV (grain de beauté, cicatrice à la lèvre, oreille droite percée), il est persuadé qu’il vient d’acquérir la tête du Vert Galant. Joseph-Emile Bourdais va passer le restant de ses jours à tenter de le prouver. 1947 Joseph-Emile Bourdais meurt sans avoir pu confirmer ses intuitions. Après le décès de sa sœur en 1955, la tête dis- paraît pendant plus d’un demi-siècle. Janvier 2010 La tête refait surface dans le grenier d’un retraité de 84 ans. Son propriétaire actuel, Jacques Bellanger, l’a ache- tée en 1955 à la sœur de Joseph-Emile Bourdais et n’en a, depuis cette époque, jamais parlé à personne. A l’occasion des 400 ans de la mort d’Henri IV, il décide de confier aux journa- listes Stéphane Gabet et Pierre Belet la momie anonyme afin que l’énigme soit enfin résolue.6
  7. 7. L’étude   scientifiqueSous la coordination du Dr Philippe Charlier, médecin légiste etpaléopathologiste, dix-neuf scientifiques ont participé bénévo-lement, chacun dans leur domaine de compétence, à l’étudepermettant l’authentification de la tête d’Henri IV. Bien que lestests ADN n’aient pas donné de résultats concluants – le maté-riel dont disposaient les généticiens étant inexploitable –, latête a été formellement identifiée après six mois de travaux.Les principaux éléments ayant permis l’authentification :– correspondances anatomiques : âge, sexe, cicatrice à lalèvre, oreille droite percée, grain de beauté au coin du nez ;– réalisation d’un portrait-robot par un expert anthropologueà partir du scanner de la tête. Le portrait est conforme àl’image du roi ;– travaux de superpositions faciales laissant apparaître uneparfaite concordance anatomique ;– datation au carbone 14 montrant que l’individu est décédéentre 1450 et 1640 (Henri IV est mort en 1610) ;– mode d’embaumement particulier correspondant à laméthode pratiquée par le médecin d’Henri IV, Pierre Pigray ;– présence de résidus de plâtre de deux types différents confir-mant la réalisation de masques mortuaires successifs. Le documentaire  en DVD Le Mystère de la tête d’Henri IV sera disponible en DVD en avant-pre- mière, en vente en ligne et dans les librairies-boutiques de la Rmn-Grand Palais, dès le 14 mars 2011. Il sera ensuite disponible en sortie natio- nale le 6 avril. Ce DVD, coédité par France Télévisions Distribution et la Rmn-Grand Palais, comprendra les versions française et anglaise. 7
  8. 8. Le Mystère de La tête d’Henri iVUnité documentaires   Edité par la direction de la communication de France Télévisions - Février 2011France Télévisions Directeur de la publication : Rémy Pflimlin | Directeur de la communication externe :Patricia Boutinard-Rouelle /   Stéphane Bondoux | Réalisation : Studio France Télévisions | Directeur délégué : EricFabrice Puchault Martinet | Responsable éditoriale : Isabelle Ducrocq | Rédaction : Isabelle Ducrocq, Beatriz Loiseau, Amandine Deroubaix | Secrétariat de rédaction : Bénédicte MielcarekContacts presse  | Responsable du service photo : Violaine Petite | Photo :Valérie Blanchet | ResponsableFrance 5 de la direction artistique du Studio : Philippe Baussant | Responsable du service créationPhilippe Broussaud  graphique : Nathalie Autexier | Direction artistique France 5 : Eric Rinaldi, Sinclair01 56 22 92 54 Godon | Graphisme : Antoine Vu Dinh Khiem | Conception graphique de la couverture :philippe.broussaud@francetv.fr Hélène Majera | Crédits photo : Couv. : « Buste de Henri IV portant la croix du Saint- Esprit ». Pourbus Frans © Rmn (Château de Versailles)/Droits réservés ; p. 2 : © RmnFrance Télévisions Distribution  (Château de Versailles)/Droits réservés ; p. 3 : © Rmn (Château de Versailles), © NathalieSophie Lefevre  Guyon/FTV France 5 ; pp. 4 à 8 : © Galaxie Presse/S. Gabet/P. Belet.01 56 22 90 60sophie.lefevre@francetv.comEn partenariat avec8

×