[Kit agile] Formation scrum (explications jeux et points marquants)

2,413
-1

Published on

Kit agile pour formation scrum (Juillet 2010):
- jeux et ateliers de mis en relief de certains principes agiles
- résumé de la formation pyxis

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
2,413
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
111
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

[Kit agile] Formation scrum (explications jeux et points marquants)

  1. 1. Formation Scrum1er juillet 2010Exercices.................................................................................................................................................................2 Sur les idées Scrum.............................................................................................................................................2 Sur la construction d’un backlog.........................................................................................................................2 Sur le processus général......................................................................................................................................3 Sur l’autogestion..................................................................................................................................................3Plan détaillé.............................................................................................................................................................4 Principes..............................................................................................................................................................4 4 piliers................................................................................................................................................................4 Rôles ...................................................................................................................................................................4 Le scrum master..............................................................................................................................................4 Le product owner.............................................................................................................................................4 L’équipe de réalisation. ..................................................................................................................................4 Modèles d’équipe................................................................................................................................................4 Réunions..............................................................................................................................................................5 Artefacts..............................................................................................................................................................5 Qu’est ce qu’il faut pour sprinter ?......................................................................................................................5 Comment construire le backlog initial ? .............................................................................................................5 Story mapping, de Jeff Paiton. .......................................................................................................................5 Le cône............................................................................................................................................................5 Comment définir la valeur métier ?.....................................................................................................................6 Argent fictif ....................................................................................................................................................6 Kano................................................................................................................................................................6 Impacts............................................................................................................................................................6 Comment définir la complexité ?........................................................................................................................6 Exercices.............................................................................................................................................................6 Page 1 sur 6
  2. 2. ExercicesObjectifs du jeu :- application toute bête des principes ? apprendre la meme chose sous une autre forme ?- ou en tirer des leçons ?Sur les idées ScrumNom de l’exercice : Scrum or not ScrumSupport de jeu : principes scrum.pptEn se mettant en petits groupes (3 personnes), on réfléchit à ce que Scrum aurait pu apporter à l’un de nosprojets.La personne qui a vécu le projet fait office d’objecteur de Scrum quand les autres essaient de le lui vendre.A la fin, les idées principales sont affichées sur un mur, on peut débriefer dessus.Variante : On peut aussi prendre un cas fictif (Adidas).Sur la construction d’un backlogNom de l’exercice : Forever CompanySupport de jeu : backlog.pptL’exercice consiste à voir comment construire le backlog :-adaptation des user stories, voire redécoupage-estimation de la valeur métier-estimation de la complexité-priorisation des user stories à prendreDans un groupe de 4 personnes, il y a un PO, qui veut organiser son mariage. Le reste de l’équipe exécutera lestâches nécessaires.On remarque aussi qu’il y a toujours des ajustements manuels à faire derrière. Il faut aussi gérer des usersstories dépendantes.Les user stories sont de l’ordre de :-choisir un traiteur en fonction du budget, de la région visée et du thème-établir le menu parents-établir le menu enfants-faire les faire-parts-choisir un lieu en f° nombre d’invités (une seule grande salle, )TODO : mettre image de debriefing à la finVariantes possibles : organiser les prochaines vacances, construire une maisonAutre variante : partir sur un projet plus informatique, qui a l’avantage d’avoir des problématiques plus réelles(billeterie en ligne). Les gens se prennent encore plus au jeu. Page 2 sur 6
  3. 3. Sur le processus généralNom de l’exercice : AgivilleSupport de jeu : process scrum.pptLa classe entière cherche à construire un village en legos, avec le formateur comme PO. Ils se chargerontd’estimer la complexité et de réaliser le village.Ils devront bien étudier les besoins en avance car les legos ne pourront pas être échangés pendant un sprint.Ils se verront refusé des stories au premier sprint pour les encourager à poser plus de questions et construire unedéfinition de DONE.Les gens pourront se sentir un peu plus impliqués car c’est un enjeu de la classe entière et qu’il faut manipulerdes objets.Variante :1. Sur un faire-part Avec comme critères -représentation du couple -adresse du lieu -date -carton de retour -texte d’invitation sobre -faire que certains aient du matériel, d’autres pas Par contre, les désavantages sont notamment : -pas de définition of done -complexité des stories pas assez différenciéeDésavantage : ca fait un peu trop de mariage2. XP Game, avec des ballons et des jeux de cartes. Par contre, il n’y a pas de projet global auquel tout lemonde contribue (même au contraire, avec le sentiment de compétition entre équipes).3. Brochure toutou (voir « process scrum (2) »). Pas mal, il y a le daily en plus et c’est moins loin. Par contre,moins d’apprentissage du terrain, il s’agit plus d’une application de ce qui est enseigné dans scrum.Sur l’autogestionNom de l’exercice : Dessinez c’est gagnéSupport de jeu : microgestion.pptEn 10mn, on montre à toute la classe que se faire dicter des consignes est nettement moins productif que d’êtreautonome.Et donc pourquoi l’autogestion est valorisée dans Scrum.Variante : mettre plusieurs managers qui dictent les consignes (comme cela arrive quand finalement le PDG oule Directeur Marketing met son grain de sel après la bataille ou qu’il y a plusieurs PO). Page 3 sur 6
  4. 4. Plan détailléRemarques :- je suivrai le plan jusque réunions- puis on simulerai un projet en utilisant une façon de faire, et en mentionnant les autres- je ne ferai pas un long exercices mais plusieurs petits tout le long. Entrecoupées de « comment…. ? »Principes-Transparence : rendre les problèmes visibles, mais pas de solution.-Inspection / Feedback : retour rapide pour pouvoir corrigeroStandupoSprint reviewoSprint meeting-Adaptation : si suite à l’inspection, ça ne va pas. Le plus tot possible.-courageofatburger – le client nous demande quelque chose qu’on ne peut pas lui donner et on trouve une solutionvaseuse (squirrel burger, dette technique)  « ok, on va essayer »oeffet vert (plus une information est remontée, plus elle est embellie et les décisions sont prises sur cette base).SM doit souligner la visibilité pour qu’on prenne les actions adéquates.-rythme soutenable – cf recette de l’improductivité (pression => laisser mijoter qq sprints => raccourcis pris =>pb bientôt au max => baisse productivité). Prévoir du temps pour travaux non identifiés (20%)4 piliers-incréments de taille constante-carnet de produit priorisé-processus empirique (avec changements)-équipe autogérée (prise de décision)RôlesLe scrum masterquestionner mais laisser l’équipe essayer / se manager (voire se tromper/on peut se tromper)scrum master leader et facilitateur p 54 et p58attention != chef de projetLe product ownerL’équipe de réalisation.Modèles d’équipe1.“the wisdom of teams”. Etre une “veritable équipe” : un petit nombre de personnes ayant des compétencescomplémentaires et ayant un but, une approche et un ensemble d’objectifs liés à la performance communs pourlesquels ils se tiennent mutuellement responsables. Page 4 sur 6
  5. 5. 2.« Création, turbulence, harmonie, performante » (on ne se pose plus de questions, on sait qui fait quoi)3.« the 5 dysfunctions of a team », où vulnérabilité n’est pas dissimulée  débats encouragés pour éviter lesconsensus mous.  plus de responsabilisationAu début : voir qui est bon en quoi, aime quoi, pour trouver la place de chacunRéunions-mélée quotidienne-sprint planning-sprint reviewArtefacts-backlog-release burn down chart-sprint backlog / carnet de taches-sprint burn down chart pour suivi avancement-incrément livrable (waterfall : engagment important au début... et bcp plus tard : revenus. ==> petitesitérations. Livrables à la fin de chaque)-plan de livraison en X sprint pour le long terme-document de vision. Una page avec mission et objectifs du produits, avec les priorités (le quoi négociable etnon négociable : budget, date, contenu ?). Facteurs de réussite à définir et risques (proba + conséquences).Qu’est ce qu’il faut pour sprinter ?-définir DONEopour chaque storyoa faire évolueroà rendre au plus proche de la production-définir rôles-définir règles de fonctionnement de l’équipe-définir vision et objectif clairs (SMART : Spécifique Mesurable, etc)Comment construire le backlog initial ?Story mapping, de Jeff Paiton.Exemple d’un passage en caisseFonctionnalité Scan Passer au suivantConfort minimal Reconnaissance du prixSurplus RapiditéLe cône Page 5 sur 6
  6. 6. Comment définir la valeur métier ?Argent fictif15 jetons pour 9 storiesKanoEn fonction de l’effet waouw, linéaire ( ?) ou obligatoireImpactsQu’est ce que ça fait avec / sansComment définir la complexité ?- Partir du plus simple (story étalon)- Planning poker- Estimation sur le mur : frise avec les complexités 1, 3, 8, etc…. Chacun positionne les stories dessus.Exercices-microgestion où le chef dit « avance », « recule »  collision. Si laisse marcher : plus de motivation etd’anxiété aussi.-Exercice Adidas : trouver des arguments pour décrocher le contrat (sachant qu’il s’est déjà vautré sur le budgetet les délais)-exercice scrum en 59 mn : développement de la brochure Toutou-pour évaluer la complexité : cf peinture de maison p94-billetterie en groupe (qu’on a fait) p.110 :ocréation de user storiesovaleurs daffairesocomplexitéoprioritéovélocité Page 6 sur 6

×