• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Bilan expérimentation C2i2e en Rhône-Alpes
 

Bilan expérimentation C2i2e en Rhône-Alpes

on

  • 3,321 views

Bilan expérimentation C2i2e en Rhône-Alpes : support de l'évaluation

Bilan expérimentation C2i2e en Rhône-Alpes : support de l'évaluation

Statistics

Views

Total Views
3,321
Views on SlideShare
947
Embed Views
2,374

Actions

Likes
1
Downloads
0
Comments
0

5 Embeds 2,374

http://c2i2e.formavia.fr 1829
http://www.scoop.it 541
http://id.formavia.fr 2
http://tweetree.com 1
http://www.pearltrees.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • OV CONCERNANT LES QUESTIONS : Vous avez la possibilité de poser toutes vos questions. Comme nous disposons d’un temps très court, vous pouvez les poser sur des post-it que nous allons vous distribuer. Nous les collecterons à la fin pour répondre à quelques unes d’entre elles en fonction du temps dont nous disposerons. Nous répondrons à la totalité ensuite en ligne sur le site de FormaVia
  • Les résultats 42 dossiers JMJ
  • http://prezi.com/2usxoj6nv3ra/le-c2i-c2i2e-applique-experimente-aupres-des-acteurs-de-la-formation-continue/ JMJ
  • OV Enquête phase 1 : Un questionnaire en ligne (20 questions) a été diffusé du 28/03/12 au 10/04/12 auprès des candidats C2i2e (16) et accompagnateurs (2 UCBL et 4 FormaVia) sur : https://docs.google.com/spreadsheet/viewform?formkey=dHdJckR4c0VQYl9aVXpnZ19lc1NvcHc6MQ Résultats sur : https://docs.google.com/spreadsheet/ccc?key=0AtGyR4ywM4PrdHdJckR4c0VQYl9aVXpnZ19lc1NvcHc#gid=0 Enquête phase 2 : 33 questions https://sharing-data.satisfactory.fr/fr/client/formatice/evaluation_phase2_c2i2e.html
  • OV
  • OV -> au niveau des profils de candidats, phase 1 et 2 confondues, nous avons prés de la moitié qui sont formateurs salariés + des indépendants, une partie d’animateurs EPN et d’autres profils : responsables de structures pou chargés de mission
  • JMJ
  • JMJ Niveau de compétences numériques a aussi augmenté chez les tuteurs (fortement 40%, un peu 60%)
  • JMJ
  • JMJ Evaluation de l’accompagnement uniquement par les candidats : Par leur tuteur : 71% satisfaits) Par UCBL : 81% Par Formavia : 91% Plate forme formavia non satisfaisante pour 24% 57 plutot satis et 19 tres satisf soit 76 % satisfaits
  • OV La moitié des candidats estiment que le référentiel est adapté à leur métier 33% le jugent inadapté 19% ne savent pas Ce qui en facilite la compréhension, ce sont principalement les interactions (avec les animateurs, le tuteur, les autres candidats) et les activités (ateliers, concergeries, micro conf) Cela facilite aussi la construction des compétences du référentiel Ce qui signifie que les candidats se forment en suivant ces activités, et en interagissant avec les autres (Q21). Le référentiel de compétences du C2i2e est-il pertinent eu égard à votre activité professionnelle ? Q22 et q23 Les activités et ressources suivantes ont-elles facilité la compréhension des compétences du référentiel ?
  • OV L’ensemble des répondants identifie des pre-requis nécessaires pour suivre cette formation. Avant tout une certaine maitrise de l’outil informatique qui pourrait etre valorisée par un C2i niveau 1 ou un B2i Adultes Il estiment également nécessaire une initiation à l’outil de réseau social Viennent ensuite la connaissance ou l’usage des outils de publication et de travail collaboratif Et une initiation à EmaEval On retrouve dans « autre » des éléments d’ordre pédagogique , notamment tout ce qui concerne la valorisation des preuves dans le dossier numérique (prise de recul sur ses pratiques, approche pédagogique des outils, …) [Sur tout l’échantillon phase 2 / La Q.31 D'après vous, les éléments suivants constituent-ils des pré-requis pour passer le C2i2e : Autres : des notions de pédagogies et d'évaluation Les aspects pédagogiques Le niveau de base doit être un B2I adulte avec du temps long pour faciliter l'infusion des pratiques et de sa mise en oeuvre effective en formation. D'où la nécessité de découpler temps de préparation et temps de certification Une information claire et précise sur le temps qu'il faudra y consacrer, les livrables attendus, l'implication nécessaire ! Probablement qu'une maîtrise informatique de type B2I adultes pourrait suffire. une bonne maitrise d'internet des pratiques et réflexions pédagogiques Il faut une certaine fluidité dans la gestion de son environnement informatique, pas forcément le C2i1, mais avoir des usages personnels ou professionnels non-procéduraux (réfléchis). Une approche pédagogique critique des outils permet de pallier les manques en TIC : le C2i2e valide l'équilibre de ces 2 jeux de compétences, et leur articulation. En réalité, le niveau des compétences techniques du C2i2e n'est pas très élevé : mais il demande une démarche critique vis-à-vis des outils, et une utilisation critique de ceux-ci : on ne doit pas penser "solution" mais "outil" ou "moyen" pour réussir. Le niveau de maîtrise des outils est une aide incontestable, mais pas nécessaire.
  • OV 82% des candidats disent rencontrer des difficultés pour formaliser leur dossier de preuves dans EmaEval Cela s’explique par le fait que la consultation intervient à un moment où ils sont en train de créer leur dossier de preuves. Certains d’entre avaient à peine commencer. Cependant, le travail collaboratif et la formalisation des preuves sont globalement difficiles à mettre en œuvre puisqu’egalement sur le site FormaVia Autres difficultés : pour assister aux micro conf, aux classes virtuelles, etc Par contre pas de difficulté pour travailler à distance avec son tuteur. [Réponses candidats Q26 avez vs rencontré des difficultés pour : Les difficultés que j'ai rencontrées sur EmaEval sont des difficultés nécessaires : il n'est pas simple de mettre de prendre de la distance avec son quotidien pédagogique et de repérer dans sa pratique ce qui peut faire preuve pour une compétence donnée.
  • OV La principale difficulté des candidats est le fait de trouver le temps. Cela n’est pas étonnant car ce sont des personnes en poste. Ils ont également des difficultés d’ordre pédagogique (objectifs à atteindre, supports fournis) et pour faire le travail individuel. En termes de temps, 62% des candidats estiment que la durée totale du dispositif n’est pas adaptée (les verbatim montrent que ce n’est pas temps le fait d’avoir plus d’heure de formation, que de les répartir sur une durée plus longue) La moitié déclare ne pas avoir travaillé régulièrement 67% des candidats souhaitent plus de présentiel . [Réponse des Candidats Autre : Accompagnement pédagogique différents en fonction des tuteurs / tuteur.. Mon niveau en maitrise des TIC était largement insuffisant pour que je puisse m'approprier les techniques rapidement. moment de flou sur les consignes "juridique" Les difficultés que j'ai rencontrées sur EmaEval sont des difficultés nécessaires : il n'est pas simple de mettre de prendre de la distance avec son quotidien pédagogique et de repérer dans sa pratique ce qui peut faire preuve pour une compétence donée. manque d'accès appropriés ou d'informations - toujours lié à la remarque initiale sur Candidat / Pas candidat ??? Q17. ds quelle mesure etes vs d accord avec (57.1 plutot pas d accord, 4.8 pas du tt d accord)
  • OV 67% des candidats ont passé moins de 75h Autant de temps passé en présentiel qu’en distanciel 57% présentiel / 43% distanciel (pour les candidats) Beaucoup plus de travail individuel (76% des candidats) que collectif (24%)
  • JMJ Améliorer le contenu de mes ateliers en prenant en compte les compétences abordés Continuer le tutorat ? Mon C2I2E est une reconnaissance de mon expérience et une objectivation de mes compétences ; dans la démarche de transmission d'entreprise dans laquelle je suis, c'est une façon d'encourager mes jeunes collègues à s'engager dans le même parcours. De mon point de vue, la transmission aura réussi si à terme d'un ou deux ans, plusieurs collaborateurs obtiennent cette certification. Plus des souhaits que des projets: devenir tuteur et devenir formateur sur le B2I Réfléchir à la phase 3 et imaginer des offres de type formation continue L'expérience du C2I2e va permettre à notre structure de renforcer son approche méthodologique sur l'apport qu'elle peut proposer aux établissements du second degré en direction des enseignants. Personnellement l'expérience m'a permis d'envisager une VAE de formateur pour l'année prochaine ma structure va déposer un dossier d'agrément B2iA. je serai de fait la référente de cette action. former les formateurs de mon centre à leurs obligations/responsabilité, cadrer les formations, proposer de nouveaux types de formations Va me permettre de proposer des formations de maniere plus officielle et de valoriser mes compétences Développer dans mon centre de formation les pratiques numériques Développer le numérique dans le centre de formation à travers de nouveaux usages Former nos formateurs Obtenir l'agrément B2i adultes pour former et certifier nos stagiaires Développer la formation ouverte à distance Je suis dans une zone rurale, employée d'une petite communauté de communes qui ne va pas tarder à se faire aspirer par sa voisine un peu plus grosse, j'espère bien grâce à ce diplôme faire valoir mes compétences numériques Le cadre du C2I2E est intéressant pour entreprendre des démarches similaires dans d'autres secteurs professionnels. Utiliser les TIC dans des situations d'apprentissage mettre en place une veille pour un projet professionnel (lire mes verbatims à part) peut-être former à mon tour, qui sait - si j'obtiens mon C2I2E
  • JMJ (disséminiation dans la structure, professionnalisation des acteurs, exigence des appels d’offres, Sur ma structure, je suis le seul (il me semble) à valider ce titre, j'ai déja des collègues qui me demandent comment cela fonctionne et comment il faut faire pour le passer ? M'encourage, soutient dans la réflexion sur la mobilisation du numérique dans la cadre pédagogique, sur les compétences numériques "de base" pour tout professionnel en devenir ou en action. On verra par la suite! Avec mon C2I2E, l'organisme que j'intègre dans le cadre de la transmission, ajoute à son image une compétence certifiée en formation numérique. Pour mes nouveaux collègues, le C2I2E constitue un référentiel de compétence simple et objectif : mon parcours va leur faciliter l'accès à cette certification. pour moi même, l'aventure m'a permis de structurer des connaissances et des expériences disparates ; le travail personnel de "mise en ordre" est salutaire. Pour l'extérieur, je pense que l'impact est plus fort pour les clients que pour les stagiaires : une certification délivrée par l'université est évidemment un élément de crédibilité Le C2I2E va surement devenir exigé pour répondre a certains appels d'offre.D'ou la volonté de passer ce diplome. Si le C2I2e a parfois généré une certaine frustration (moins accessible qu'il n'y paraissait pour des personnels pratiquant la foad depuis longtemps) il a été un véritable moteur dans les pratiques numériques. Les pratiques ont évoluées, suscitées par une curiosité, une prise en main des outils dans le cadre de la phase 1 et 2, telles que la veille, les outils comme les cartes conceptuelles. La certification est en train de changer en profondeur les conceptions de cours, les situations d'apprentissage, rapidement pour certains, moins pour d'autres, mais avec un ancrage certain. Mon positionnement change: je cherche comment le numérique peut être utile dans ma pratique. Pour l'organisme, cela valide une démarche d'innovation . Ce qui permet de mieux communiquer sur ses pratiques son positionnement pédagogique. C'est aussi se préparer aux attentes de la Région en anticipant le changement. Changement de quelques pratiques numériques internes notamment en matière de veille. Expérience en parallèle d'un projet d'expérimentation de formation visant à développer la culture numérique des éducateurs dans une ville. La démarche réflexive du C2I2E à nécessairement impacter ce travail. Mes formations sont plus abouties, plus construites. Cela a considérablement enrichit ma pratique pédagogique. J'ai déjà expérimenter un certains nombre d'outil et de ressources avec mes publics de stagiaires. J'ai également mis en œuvre des sessions de formation auprès de mes collègues formateurs afin de partager mon expérience et pérenniser ou initier certaines pratiques collaboratives (veille création - écriture collaborative etc.) Cela permettra de mieux cadrer l'utilisation de l'outil informatique, apporter un plus en terme de compétences numériques Voir question 4 Permet de valoriser mes compétences et de crédibiliser mon emploi et mon organisme Impact important pour répondre aux appels d'offre Pour mes stagiaires cela va me permettre de mieux les informer et les diriger quand cela sera nécessaire. Mes collègues me sollicitent maintenant pour les informer sur le contenu de ma formations pour qu'ils puissen t s'en servir dans les réponses aux appels d'offre. Cela n'a absolument rien généré... travail collaboratif, utilisation plus systématique des tic dans l'acte de formation. Un envie de travailler différemment, d'utiliser des pratiques de FOAD, de faire de la veille au niveau du centre, d'utiliser les réseau pour communiquer sur nos formations. Suivre la formation impacte forcément notre pédagogie vis à vis des stagiaires (rapidement, on voit l'intérêt de tel ou tel outil dans nos pratiques pédagogiques - ex. la carte heuristique). Un réflexe "numérique" s'installe .... dans ma relation avec mes équipes (pédagogique et technico-administrative), dans mes relations avec les stagiaires/bénéficiaires que je forme ou j'accompagne Mon organisme et mes collègues ne sont absolument pas concernés par cette pratique et donc peu informés. Pour l'instant il voit cela comme une démarche très personnelle de ma part et qui ne peut rien leur apporter. Etant indépendant, je n'ai pas de collègues et pas de structure. Par contre, cela entraîne une dynamique réseau intéressante et un questionnement de la part de mes clients. Pas spécialement sur le C2I2E mais plutôt sur l'indispensable culture numérique à acquérir Mise en place d'une veille pour l'organisme de formation Prise en compte des lois pour l'utilisation des TIC Organisme : non concerné Collègues : non concernés, mais certains dispositifs mis en oeuvre ont pu les intéresser pour d'autres contextes d'usage. Moi : impact surtout parce que cela me permet de forger de meilleurs outils dans le cadre de projets de ce type, qui en mobilisent plusieurs de diverses sortes, et nécessitent de ce fait une mobilisation de nombreuses ressources. Publics : en tant que bénéficiaires, non pas du C2i2e, mais des effets de bords générés par le projet : dispositifs de formations, ressources, etc. professionnalisation, prise de conscience de nos pratiques (bonnes ou mauvaise), apprentissage de nouveaux usages
  • JMJ Q10 Cela a considérablement enrichit ma pratique pédagogique. J'ai déjà expérimenter un certains nombre d'outil et de ressources avec mes publics de stagiaires. J'ai également mis en œuvre des sessions de formation auprès de mes collègues formateurs afin de partager mon expérience et pérenniser ou initier certaines pratiques collaboratives (veille création - écriture collaborative etc.) A 17 La certif … A11 (chantal) Suivre la formation … A44 (fatia)
  • OV Il faut déployer cette formation pour 86% des répondants (81% des candidats) Auprès des : Formateurs (principale cible de cette formation disent des formateurs) Animateurs d’EPN (indispensable disent des animateurs) Acteurs de la formation (OPCA) Acteurs de l’emploi, ….
  • OV Q12 A7 « Il faut, il me semble, découpler le dispositif : 1/ une phase formation (préparation au C2IE) qui doit fonctionner sur des temps variables en fonction des disponibilités des candidats et de son appétence 2/ une phase212 certification pour la construction du dossier de preuves et le passage devant le jury. Cela correspond aux demandes de la commission européenne en séparant la formation de l'évaluation. » Acteurs qui accompagnent des usagers dans l'initiation informatiques Cibles: Animateur EPN avec clarification du référentiel pour permettre une adaptation à leur cadre d'activités Formateurs des métiers du tertiaire Comment faire ? Travailler sur la question du financement Informer/sensibiliser Animateurs, formateurs Surtout le faire connaître ! Les formateurs, les animateurs de formation. Auprès des formateurs D'une personne par organisme, ayant déjà de bonnes compétences à utiliser le numérique dans sa pratique professionnelle. De par mon coeur d'activité, je pense forcément aux retombées de ces nouvelles compétences sur les publics jeunes. À mon sens les animateurs socio-éducatif au sens large pourraient profiter de cette approche en proposant peut-être de compléter la formation par un volet dédié à la prise en compte des usages des jeunes dans la démarche didactique. auprès de l'ensemble des organismes de formation Aux animateurs d'EPN Faire de la publicité auprès des centres de formation auprès des formateurs. directeurs d'OF, EPN, élu, financeurs (OPCA, direccte, etc.) Auprès des formateurs et responsables d'EPN auprès des professionnels et de leurs publics auprès des professeurs de l'enseignement secondaire auprès des organismes de formation auprès des associations Public mixte de formateurs, animateurs et agents
  • OV les points forts VU PAR LES CANDIDATS Le personnel encadrant très disponible et à l'écoute L'accompagnement des tuteurs et leur statut de pionnier. Leur expérience est à la fois enrichissante et rassurante. La qualité des intervenants l'animation constante proposée par formavia la disponibilité des tuteurs Qualité du tutorat et de l'accompagnement individuel Qualité et solidarité des collègues pour le travail collaboratif Lieu d'échange des formateurs sur les pratiques Apprentissage de nouveaux outils Formation inclusive, quasiment sur-mesure. Créativité et formes variables des preuves proposées (suscitées via FormaVia et validées via UCBL). L'ambiance chaleureuse
  • OV Axes d’amélioration (par tous ) Q30 Nécessité de mieux border le dispositif du point de vue : responsabilité de l'équipe pédagogique (y compris la formation des tuteurs) formalisation des activités (sous forme de catalogue d'activités possibles ?) meilleure visibilité sur ce que doit faire un candidat Donner le choix aux participants de déposer leur dossier Emaeval après la formation (au plus tard 3 mois après) des consignes plus clair dans les rendus Présenter moins d'outils mais de manière plus pointue? Les séquences de présentiel mériteraient d'être plus programmées, même si elles doivent aussi laisser la place aux demandes personnelles apparues sur place. les classes virtuelles sur Adobe Connect sont très lourdes, et souvent plus consacrées à régler des problèmes techniques qu'à des questions pédagogiques. importance primordial du tuteurs dans la validation du titre une charte de participation signé par les personnes qui suivent cette formation pour y consacrer un minimum de travail en commun En effet, les Points faibles mentionnés par les candidats pas assez de temps en présentiel avec les tuteurs la différence des accompagnements proposés des consignes parfois floues un manque de participation de certains pour nourrir le groupe notamment dans la prise en main de la plateforme formavia 1-Temps de travail difficile a dégager dans le cadre professionnel 2-Tuteur non professionnel ou non rémunéré...Pas pertinent!! 3-objectifs cernés et intelligibles trop tardivement Le côté réflexif des éléments de preuves reste encore très flou. Continuité de la démarche : le passage des activités tutorées à l'alimentation de son dossier de preuve mériterait un temps plus progressif
  • JMJ En conclusion, cette première phase a été enrichissante malgré les difficultés rencontrées. Elle m'a permis de rencontrer d'autres professionnels, de mettre en oeuvre de nouvelles méthodes de travail et de découvrir de nouveaux outils numériques. (sylvie) Bravo et rendez-vous en juillet pour les résultats :-)loic Merci pour cette formidable aventure humaine :-) (guy) Le principal point fort de ce projet consiste dans le mode de travail innovant et collaboratif que cela a pu amorcé pour certains et renforcer pour d'autre. (Lydie) Une prise de conscience de l'impact des TICE en formation. La nécessaire formation des formateurs supérieure à celle transmise aux apprenants (passation du B2I adultes) (chantal)
  • JMJ « c’est un défi … » Aissa Relativement aux freins (manque de temps, résistance au changement, difficulté à appréhender pour certains formateurs l'usage du numérique dans leurs pratiques pédagogiques….), mon message est le suivant :" Oser ! lancez-vous ! C'est un bon moyen d'acquérir et/ou renforcer ses compétences...qu'il y ait certification ou pas !!!" (fatia, dir centre) Se laisser aller, s'ouvrir, ne pas vouloir faire de la rétention d'information. Le travail collaboratif étant très épanouissant, si on joue le jeu. « cela permet d’explorer … slb) Continuez cette exp (aissa)
  • JMJ Q33 référentiel pas tjrs adapté à tous les profils Il faudrait avoir un accompagnement, tutorat beaucoup plus uniforme entre tuteurs ! #2 : notions de pédagogie et evaluation: #6 : les aspects pédagogiques #57 : … du temps long pour faciliter l'infusion des pratiques et de sa mise en oeuvre effective en formation. D'où la nécessité de découpler temps de préparation et temps de certification #65 : des pratiques et réflexions pédagogiques Q33 a11 #11 : Nécessiterait un véritable parcours de formation modulaire, dont les parcours seraient réalisés en fonction des éventuels pré acquis des apprenants
  • JMJ

Bilan expérimentation C2i2e en Rhône-Alpes Bilan expérimentation C2i2e en Rhône-Alpes Presentation Transcript

  • Expérimentation C2i2e pour lesformateurs et animateurs d’EPN en Rhône-Alpes - Résultats phase 1 et résultats préliminaires phase 2 - 2 juillet 2012
  • Plan – Les acteurs des phases 1 et 2 – La présentation du parcours phase 2 – La consultation et ses objectifs – Les tendances / les résultats – Les prochaines échéances
  • Les acteurs des phases 1 et 2 Phase 1 : Phase 2 : - 17 participants - 25 candidats inscrits - 14 dossiers certifiables - au 26/06 : 5 candidats n’ont (jury du 4 juillet) pas encore créé de dossier ; 5 - 3 dossiers à finaliser (en candidats ont créé 1 seul cours, prolongation de la dossier ; 15 en ont créé au période de construction) moins 2 -7 pionniers aptes à devenir - 5 tuteurs (recrutés par l’UCBL) tuteurs pour la phase 2 - 3 animateurs UCBL - 3 évaluateurs UCBL accompagnant les tuteurs - 4 animateurs FormaVia - 4 animateurs FormaVia 42 dossiers à présenter au jury
  • Le parcours phase 2
  • La consultation – Profils • 42 candidats • 5 tuteurs • 7 animateurs – Au total : • Echantillon de 50 répondants • Phase 1 : 20 répondants, par questio en ligne (du 28/03 au 10/04) • Phase 2 : 30 répondants, par questio en ligne (du 11/06 au 20/06) • Consultation au fil de l’eau à chaque événement (72 évaluations) non comptabilisée ici
  • Les objectifs – connaître les résultats des 2 phases – évaluer le temps passé par les candidats (volume d’heures estimé) – mesurer leur satisfaction – connaître les incidences sur le plan professionnel – connaître l’utilité pour leur emploi, pour leur formation, pour leur vie professionnelle – connaître les difficultés rencontrées – connaître les points forts et les points faibles de cette formation – connaître les recommandations, remarques, axes d’amélioration
  • Les profils de candidats (phases 1 et 2)La motivation principale – En phase 1, la motivation principale était de participer au développement de la culture numérique en Rhône-Alpes (84% des répondants). – En phase 2, c’est aussi pour obtenir son C2i2e (62% des répondants ont cité les 2 motivations)
  • Les tendances / les résultats – Une satisfaction élevée (90 %) • Résultats phase 1 jugés satisfaisants à 90 % (16% très satisfaisants, 74% plutôt satisfaisants). • 90 % des participants phase 2 ont une satisfaction > ou = à 5 (57% >ou= à 7) niveau de satisfaction (en % des réponses) 26,7% 26,7% 16,7% 16,7% 3,3% 3,3% 3,3% 3,3% 0,0% 0,0% 0 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
  • Les tendances / les résultats – 90 % estiment que leur niveau de compétences numériques a augmenté (fortement 27%, un peu 63%) – Y compris chez les tuteurs
  • Les tendances / les résultats – Les modalités de formation ont été particulièrement appréciées en phase 2 : • Alternance présentiel / distanciel : 97% très ou plutôt satisfaits – La durée des face-à-face pédagogiques est jugée adaptée pour 73% – Les créneaux proposés sont jugés adaptés pour 67 % des répondants • Formation-action : 90% de satisfaits • Travail collaboratif : 76% de satisfaits (comme le contenu de la formation) – Les ressources pédagogiques produites sont jugées de qualité (83%), et en nombre suffisant (63%) – Les intervenants sont jugés réactifs (83%) et les interactions programmées avec les intervenants sont jugées pertinentes (79%)
  • Les tendances / les résultats – L’accompagnement est jugé satisfaisant • L’accompagnement par le tuteur donne un taux de satisfaction de 80%, • 83% de satisfaction pour l’accompagnement par l’équipe UCBL • et 93% pour l’accompagnement par l’équipe FormaVia – Néanmoins, 76% des candidats estiment qu’il faut plus d’accompagnement et de tutorat – L’outil EmaEval n’est pas satisfaisant pour 40 % des répondants (plutôt insatisfaits 37%, très insatisfaits 3%) ni facile à utiliser pour 33 %. – La plate-forme FormaVia n’est pas facile à utiliser pour 43%.
  • Les tendances / les résultats – Le référentiel est jugé adapté à leurs métiers pour 48% des candidats – Ce qui facilite la compréhension du référentiel : • les interactions avec équipe UCBL (76%), FormaVia (71%), tuteur(71%), autres candidats (67%) • ainsi que les conciergeries, micro-conférences et ateliers (67%) – Ce qui facilite la construction des compétences : • les activités (micro-conf, ateliers, conciergeries) et les interactions avec équipe FormaVia pour 71% des candidats • les interactions avec le tuteur, les autres candidats et l’équipe UCBL interviennent à 62%.
  • Les pré-requis jugés nécessaires – Essentiellement des bases techniques (c2i niveau 1, B2i adulte?) et une initiation au réseau social Pré-requis (en % des répondants)80% 68%70%60% 55%50% 42%40% 32% 29%30% 19%20%10% 0% une bonne maîtrise de la connaissance des un usage courant des une initiation à une formation à autre (précisez) linformatique (ou le outils de publication et outils de publication et lenvironnement du EmaEval C2i niveau 1) de travail collaboratif de travail collaboratif site FormaVia (type conciergerie)
  • Les tendances / les résultats – Des difficultés rencontrées pour : Difficultés rencontrées (en % des réponses des candidats) travailler à distance avec un tuteur 23,8% assister aux conciergeries 28,6% assister aux réunions 28,6% comprendre la méthodologie 38,1% suivre la formation en général 38,1% assister aux classes virtuelles 38,1% échanger et rassembler des preuves sur le site 52,4% FormaVia suivre les micro-conférences 66,7% formaliser votre dossier de preuves dans EmaEval 82,4%
  • Les tendances / les résultats – La principale difficulté pour les candidats : trouver le temps Nature des difficultés (en % des candidats) 90,00% 81% 80,00% 70,00% 60,00% 50,00% 42,90% 42,90% 40,00% 30,00% 23,80% 19% 20,00% 14,30% 10,00% 0,00% pédagogique technique de temps pour faire le autre au niveau de travail individuel lingénierie de formation – En effet, 62% des candidats estiment que la durée totale du dispositif n’est pas adaptée – La moitié déclare ne pas avoir travaillé régulièrement – 67% des candidats souhaitent plus de présentiel.
  • Les tendances / les résultats – Le temps passé difficile à estimer précisément • 33% des candidats ont passé de 50 à 75h • 24% de 25 à 50h • 10% moins de 25h 35% 33% 30% 24% 25% 20% 14% 14% 15% 10% 10% 5% 5% 0% moins de 25h de 25 a 50 h de 50 a 75h de 75 à 100h plus de ne sait pas 100h – Autant de temps passé en présentiel qu’en distanciel – Beaucoup plus de travail individuel (76% des candidats) que collectif (24%)
  • L‘utilité – Le C2i2e est jugé utile par tous ! Utilité du C2i2e (en % des répondants) 0,8 67,70% 0,7 54,80% 0,6 0,5 41,90% 0,4 29% 0,3 16,10% 0,2 0,1 0 0 Inutile Je ne sais pas Utile pour votre Utile pour votre Utile dans un Utile pour votre encore emploi formation autre domaine vie personnelle (précisez) : – 73% des répondants ont des projets liés au C2i2e (73% professionnels, 13% personnels) notamment : former des formateurs, faire du B2i adultes, intégrer plus de numérique dans la formation
  • L’impact – L’impact est jugé plutôt fort ou moyen essentiellement sur soi- même et sur son organisme, plutôt faible ou nul sur ses collègues et ses publics
  • L’impact – Professionnalisation – Dissémination (C2i2e, B2i adultes) – Evolution des pratiques pédagogiques et du positionnement du formateurVerbatim – « Cela a considérablement enrichi ma pratique pédagogique ». – « La certification est en train de changer en profondeur les conceptions de cours, les situations dapprentissage, rapidement pour certains, moins pour dautres, mais avec un ancrage certain » . – « Suivre la formation impacte forcément notre pédagogie vis à vis des stagiaires (rapidement, on voit lintérêt de tel ou tel outil dans nos pratiques pédagogiques - ex. la carte heuristique). Un réflexe "numérique" sinstalle .... dans ma relation avec mes équipes (pédagogique et technico-administrative), dans mes relations avec les stagiaires/bénéficiaires que je forme ou jaccompagne »
  • Le déploiement – Il faut déployer cette formation pour 86% des répondants (81% des candidats) – Auprès des : • Formateurs • Animateurs d’EPN • Acteurs de la formation (OPCA) • Acteurs de l’emploi, ….
  • Verbatim déploiement – « Les animateurs EPN dont je fait partie son un peu tous dans ma situation (non diplômé TIC), je trouve que pour ce public cest indispensable de faire cette formation ». – « Les principales cibles à viser sont les formateurs quils soient indépendants ou permanents dorganismes de formation. Pour les premiers, ils gagneront en "employabilité" auprès des organismes qui les salarient. Pour les seconds, ils impulseront chez leur employeur une évolution stratégique vers le numérique » – « Auprès des OPCA pour en faciliter la prise en charge (prendre en compte une partie du temps de travail personnel dans la prise en charge pour faciliter ladhésion des OF notamment) - auprès de Pôle Emploi pour les DE - et enfin, prenant en compte lutilité personnelle et professionnelle, ce type de formation peut, peut-être, aussi senvisager dans le cadre du dispositif de promotion sociale et professionnelle (dispositif Région) ? - Sensibiliser le monde de la formation et de lorientation via le prao ? »
  • Les points forts
  • Les points faibles et axes d’amélioration – Le tutorat est à la fois point fort et axe d’amélioration ! Axes damélioration (en % des répondants) autre (précisez) : 35,50% le dispositif technique 38,70% laccompagnement, le tutorat 45,20% les modalités de formation (formation-action, 35,50% alternance de présentiel et distanciel, travail individuel le contenu de la formation, les thématiques 41,90% – Les points faibles : • Pas assez de présentiel avec les tuteurs, une différence dans les accompagnements, des consignes parfois flous (objectifs compris tardivement), la difficulté de compréhension du côté réflexif des éléments de preuves, le manque de support EmaEval, l’activité A2 inadaptée …
  • Verbatim phase 1 (« à froid ») – « Une formidable aventure humaine :-) ». – «Cette première phase a été enrichissante malgré les difficultés rencontrées. Elle ma permis de rencontrer dautres professionnels, de mettre en œuvre de nouvelles méthodes de travail et de découvrir de nouveaux outils numériques.» – « Le principal point fort de ce projet consiste dans le mode de travail innovant et collaboratif que cela a pu amorcé pour certains et renforcer pour dautres. » – «Bravo et rendez-vous en juillet pour les résultats :-)»
  • Verbatim phase 2 (« à chaud ») – « Cest un défi à relever que de suivre cette formation, cest un moment qui permet de se questionner sur ses pratiques » – « Cela permet dexplorer, développer, formaliser des pratiques - et peut à terme renforcer la reconnaissance de celles-ci. » – « Oser ! lancez-vous ! Cest un bon moyen dacquérir et/ou renforcer ses compétences...quil y ait certification ou pas !!!". » – « Continuez cette expérience, elle est de qualité »
  • Pour la phase 3 - La sensibilisation auprès des responsables et des financeurs - Un positionnement pour préciser les pré-requis pédagogiques et techniques - « référentiel pas toujours adapté à tous les profils » - Le tutorat : à la fois point fort et à améliorer - Mieux outiller et poursuivre la formation des tuteurs - Des consignes claires concernant le déroulement et le temps à passer - « Une information claire et précise sur le temps quil faudra y consacrer, les livrables attendus, limplication nécessaire ! » - Une plus grande progressivité qui facilite la VAE - « Nécessiterait un véritable parcours de formation modulaire, dont les parcours seraient réalisés en fonction des éventuels pré acquis des apprenants »
  • Prochaines échéances – Jury du 4 juillet – Prolongation de la phase 2 jusqu’au 31 juillet – Jury du 27 août – Evaluation « à froid » de la phase 2 (sept.12) – Réflexion phase 3 avec l’ensemble des acteurs