Réchauffement climatique et malaria

909
-1

Published on

Presentation in French showing that there is no firm relation-ship between global warming and malaria epidemics

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
909
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
7
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Réchauffement climatique et malaria

  1. 1. Malaria et réchauffement climatiqueFrancis MassenLaboratoire de Physique du Lycée classique de DiekirchStation météorologique du LCDhttp://meteo.lcd.lu francis.massen@education.lu 1
  2. 2. Un raisonnement simple (simpliste?)1. Suite aux émissions anthropogènes de gaz à effet de serre (surtout CO2) le climate global se réchauffe considérablement2. La malaria est une maladie des régions chaudes. Donc elle va migrer vers les régions du Nord qui sont en train de s’échauffer. 2
  3. 3. IPCC (GIEC) TAR 2001: l’icône!Le hockeystick de Mann et al. (MBH98):proxies de températures = pins de bristlecone du Great Basin (Nevada).Pas de MWP, pas de LIA ! (“we must get rid of the LIA”)→ démoli par McIntyre/McKitrick, puis par la Commission Wegman de la 3National Academy of Science( NAS)
  4. 4. Reconstruction de Loehle (2008),sans bristlecones +0.8 °C 380 ppm CO2 +0.6 °C 280 ppm CO24
  5. 5. 5 depuis 1850… + 0.17/décade Émissions annuelles de carbone par énergies fossiles (GtC)[Akasofu, 2009]
  6. 6. Europe…réchauffement 1900-1935 Par rapport à la moyenne des 36 années précédentes6 [www.climate4you.com]
  7. 7. Europe…refroidissement 1935-1975 Par rapport à la moyenne des 41 années précédentes7
  8. 8. Europe…réchauffement 1975-2000 Par rapport à la moyenne des 26 années précédentes8
  9. 9. L’arctique bouillonnante? Alaska Groenland L’arctique bouillonnante? IslandeSpitzbergen 9 [www.climate4you.com]
  10. 10. Niveau de la mer depuis 188010
  11. 11. Conférence de Copenhague (2009)11
  12. 12. Niveau des mers 1992-200812
  13. 13. Les îles du Pacifique qui se noient… 0-3 mm/year = augmentation “normale”13 [NOAA]
  14. 14. Refroidissement global récent…. approx. -0.28°C/décade Le taux de refroidissement est env. 65% plus important que les taux de réchauffement du XXe siècle!Aucun des modèles climatiques duIPCC n’avait prévu ce refroidissement! 14
  15. 15. Réchauffement statistiquement insignificatif depuis 1995 [Lindzen,2009]Les15 intervalles d’incertitude des températures de 2008et de 1995 se recoupent!
  16. 16. L’irradiation solaire en décroissance 2008: 266 jours sans tâches solaires dernier record: 1913 (311) Le cycle #23 ne finit pas de finir Y aura-t-il un nouveau minimum de Dalton? (-2°C)16
  17. 17. Réchauffement global = Variation naturelle ? PDO AMO Solarperiod ~60 years nous sommes ici! 17 [Akasofu, 2009]
  18. 18. Vrai?  Suite aux émissions de gaz à effet de serre (surtout CO2) le climate global se réchauffeRichard Lindzen, MIT, 2009:“…natural climate variability remains sufficiently largeto preclude the identification of climate changewith anthropogenic forcing “ 18
  19. 19. La malaria et le climat19
  20. 20. La litanie20
  21. 21. 21
  22. 22. Paul Reiter, Institut Pasteur:“There is a widespread misconceptionthat mosquito borne diseases requiretropical temperatures, or at least thetemperatures of the warmer temperateregions.”Une erreur très répandue est que les maladiespropagées par les moustiques nécessitent lestempératures tropicales ou au moins lestempératures des régions tempérées chaudes. 22
  23. 23. Période d’incubation du parasite dans le moustique 18°C 15°C23
  24. 24. Modélisation douteuse? Rogers & Randolph, 2000: “ these (prediction) studies generally use one or at most two climatic variables” effet net sur l’exposition potentielle: +0.84% suivant HadCM2, scénario moyen à haut -0.92% suivant HadCM2, scénario haut HadCM2 = modèle couplé du Hadley Climate Centre 24
  25. 25. Connu? Inconnu? Potentiel de transmission: EP=a2*b*c*pT/(-ln(p)*r) a = taux journalier de piqûres sur humains (biting rate) p = taux de survie journalier du vecteur b = probabilité de transmission vertébré infecté → moustique non infectée c = probabilité de transmission moustique infectée → vertébré non infecté r = taux journalier de rémission b c r inconnus! T = période d’incubation = seul paramètre sous influence climatique 25
  26. 26. Angleterre: “Britain has a long history of locally- transmitted malaria (the ague)” [Lindsay & Joyce: Climate Change and the Disappearance of Malaria from England, 2000]Taux de mortalité dans les régions marécageuses: jusqu’à 50 °/°° 26
  27. 27. Taux de mortalité due à l’ague(malaria*) en Angeterre1840 to 1910 [Kuhn, 2003]*Plasmodium vivaxpar vecteur Anopheles atroparvus[Kuhn et al:Malaria in Britain: Past, PresentAnd Future, PNAS, 2003] 0.96 – 1.14 °/°°Taux global de mortalité > 23°/°° 27
  28. 28. Décès dus à l’ague et au climat (1)28 [Kuhn, 2003]
  29. 29. Décès dus à la ague et au climat (2)29
  30. 30. Décès dus à la ague et au climat (3)Epidémies concurrentes avec étés très chauds(marécages non drainés)Eté chaud et humide: pas d’épidémie! 30
  31. 31. NorvègeFoyers de malaria enNorvège 1860 – 1920Nombreux foyers situésau Nord de l’isotherme15°C de juillet considérésouvent comme limite detransmissibilité! 31 [Reiter, 2009]
  32. 32. Finlande (1830-1870)Hulden et a., 2005: malaria endémique = maladie sous-toit (indoor disease), car températures d’été en général trop froides. Existence indépendante des conditions climatiques. 32
  33. 33. Finlande 1830-1870: absence de traitementDécès augmentent avec température de l’été précédent;l’analyse ne permet pas d’expliquer le déclin pendant le 20e siècle 33
  34. 34. USAAtlanta: le CDCfut: Communicable Disease Centeraujourd’hui: Center for Disease Control 1946: le CDC supervise le programme national pour l’éradication du paludisme et fournit l’assistance technique aux 13 états où la malaria est toujours endémique. 34
  35. 35. Extension du paludisme aux USA 1882 à 19351882 193210.7°C 11.4°C1912 193510.6°C 12.7°C 35 [CDC]
  36. 36. Pauvreté et malaria (1)36 Cunningham & Poza, 2006]
  37. 37. Pauvreté et malaria (2)Taux de mortalité par 10000037
  38. 38. +0.08°C par déc.38 Cunningham & Poza, 2006]
  39. 39. Yakutsk (Sibérie)39
  40. 40. -57 °C40
  41. 41. La route vers Yakutz en été41
  42. 42. Yakutsk 42[Reiter, 2009]
  43. 43. François Rodhain, Institut Pasteur:De nombreuses régions d’Europe étaient autrefois impaludées,et ce depuis le néolithique ; l’endémie en fut éliminée au débutdu XXe siècle, sans pour autant que les vecteurs aient disparu.Le climat y est donc toujours favorable, et tout porte à penserqu’aujourd’hui, en cas d’introduction de parasites dans cespays industrialisés où des anophèles sont de toute façonprésents, une quelconque modification climatique necréerait guère de risque supplémentaire de réimplantationde l’endémie. 43
  44. 44. François Rodhain, Institut Pasteur:L’élimination de la maladie ne fut pas liée à desmodifications climatiques, mais aux progrèsaccomplis dans les domaines socioéconomiqueet sanitaire (amélioration de l’habitat, éloigne-ment du bétail, disponibilité de la quinine...) 44
  45. 45. Romi et al: Could Malaria Reappear in Italy?[Emerging Infectious Diseases, 2001]Etude sur la capacité des vecteurs (VC), le potentiel infectif et lavulnérabilité:“The overall malariogenic potential of Italyappears to be low, and malaria reintroduction isunlikely in most of the country” 45
  46. 46. Afrique Hay et al: Climate change and the resurgence of malaria in the East African Highlands Nature Dec. 2002“A high degree of temperal and spatial variationin the climate suggests that associations betweenlocal malaria resurgences and regional changein climate are overly simplistic” 46
  47. 47. Inde (Karnataka, 1975 – 1995)Reid, Brown University: “Temperature, precipitation, relative humidity and wind are the four main climatic factors that affect malaria transmission.” “…increases in mean temperatures in both hot and cold months is correlated with a decrease in malaria prevalence…” 47
  48. 48. Vrai? La malaria est une maladie des régions chaudes. Donc elle va migrer vers les régions du Nord qui sont en train de s’échauffer48
  49. 49. L’histoire d’un succès 1998: BHP Billiton construit une usine d’aluminium près de Maputo au Mozambique La malaria sévit dans la région Lubombo Spatial Development Initiative: action de pulvérisation des maisons, traitement, surveillance -> réduction de 76% du nombre des enfants portant le parasite. (Afrique du Sud: diminution de 96% des cas de malaria) [New York Times, 2005] 49
  50. 50. Richard Tren, Africa fighting malaria (2002)1. Priorité à l’eau propre et aux conditions sanitaires2. Accroître les contrôles humains3. Accroître la richesse et la prospérité4. Réduire la bureaucratie gouvernementale Le changement climatique n’apparait pas dans cette liste des priorités! 50
  51. 51. Malaria Atlas Project (MAP)World malaria map could guide control policy, 2009:…They found that fewer people live in high-riskmalaria areas than previously thought. Some 70per cent of the 2.4 billion people in malaria-proneareas live in low-risk areas where mathematicalmodels predict that simple interventions such asbednets could eradicate the disease."The map shows us, surprisingly, that the majorityof the endemic world is in fact very low risk..” 51
  52. 52. Plus de CO2 moins de moustiques?Tuchman et al:Nutritional quality of leaf detritus altered by elevated atmospheric CO2:effects on development of mosquito larvae. Freshwater Biology , 2003“..the indirect impacts of an elevated CO2 atmosphereon mosquito larval survivorship and development timecould potentially be great," because "longer larvaldevelopment times could result in fewer cohorts ofmosquitoes..” 52
  53. 53. Paul Reiter:Obsessive emphasis on "global warming" as a dominantparameter is indefensible; the principal determinants are linkedto ecological and societal change, politics and economics.Insister de façon obsessive sur le réchauffementglobal comme paramètre dominant estindéfendable. Les principaux facteurs sont liésaux changements écologiques et sociétaux, à lapolitique et à l’économie. 53
  54. 54. Conclusion:Ne nous trompons pas d’ennemi! Merci de votre attention. 54

×