Les moines copistesutilisaient l’oculométrie !Raphaël Yharrassarry          iErgo
le triangle d’or                   iErgo
iErgo
iErgo
source : BNF               iErgo
source : BNF               iErgo
lecture en F               iErgo
source : useit.com                     iErgo
source : BNF               iErgo
source : BNF               iErgo
page Facebook d’unemarque                      iErgo
iErgo
http://mashable.com   iErgo
source : BNF               iErgo
source : BNF               iErgo
Pinterest            iErgo
iErgo
iErgo
source : BNF               iErgo
source : BNF               iErgo
«Les gens regardent les images et       lisent les textes.»                                iErgo
RaphaëlYharrassarrywww.iergo.frraphael@iergo.fr	 iergo                   iErgo
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

FLUPA UX-Day 2012 - Lightning Talk - Raphaël Yharrassarry

559

Published on

Lightning Talk "Les moines copistes utilisaient l'oculométrie" présenté par Raphaël Yharrassarry lors du FLUPA UX-Day 2012 à Paris.

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
559
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Bonjour,\nJe suis arrivé à la conclusion que les moines copistes utilisaient l’eyetracking, ou l’oculométrie en Français et je vais vous le prouver. \n
  • pour commencer le triangle d’or, \n
  • Le triangle d’or correspond à la zone la plus regardée sur une page de résultats Google, avec notamment les liens sponsorisées et les deux premiers résultats.\n
  • Cela forme un triangle «où il faut être»\n
  • On retrouve cette même utilisation du triangle d’or dans la Seconde Bible de Charles le Chauve au 9éme siècle, avec cette très belle lettrine et le paragraphe d’introduction.\n
  • On retrouve cette même présentation sur l’ensemble des chapitres.\n
  • La lecture en F\n
  • La lecture en F a été mise en évidence par différentes études, comme celle-ci publié par Jakob Nielsen. On commence à lire en haut à droite, puis on descend, en suivant les paragraphes.\n
  • Cette même mise en page se retrouve dans une bible latine du 13 éme siècle avec une utilisation particulière de calligraphie qui invite à la lecture en F.\n
  • Ou encore sur cette page d’une bible du 9éme siècle, l’utilisation de lettrines pour marquer les paragraphes et favoriser la lecture en F.\n
  • Maintenant si on regarde la page Facebook d’une marque. \n
  • On trouve en haut un bandeau d’images, avec en dessous un texte à lire. Cette mise en page est assez courante sur bien des sites web.\n
  • L’attention se porte bien sur les images puis sur le texte. \n
  • On retrouve ce bandeau d’image en tête de page, avec le texte en dessous dans un document de 1577. \n
  • Ou encore dans cette enluminure flamande représentant Phillippe le bon et son conseil.\nOn peut remarquer aussi l’utilisation de code classique du web, avec le logo en haut, et une marge portant les emblèmes héraldiques attestant de la puissance du prince.\n
  • Si on prend un service à la mode... pour quelque temps encore...\n
  • On a la une organisation centrée sur l’image avec du texte autour de chaque case, un peu comme une bande dessiné. \n
  • L’attention porte donc logiquement sur les images puis sur la lecture du texte associé.\n
  • Encore une fois cette présentation n’a rien de nouveau, on la trouve dans la bible de étienne de Harding, dés 1109 !\n
  • Donc j’en conclus logiquement que les copistes utilisaient l’oculométrie pour mettre en page leurs documents, comme le montre cette illustration flamande du 15éme siècle.\n
  • Ou sinon, il faut arrêter de faire des études d’eyetracking pour montrer que «les gens regardent les images et lisent les textes».\n
  • Les illustrations différentes illustrations sont issues de la bibliothèque Nationale de France, et notamment de la bibliothèque numérique Gallica.\n
  • FLUPA UX-Day 2012 - Lightning Talk - Raphaël Yharrassarry

    1. 1. Les moines copistesutilisaient l’oculométrie !Raphaël Yharrassarry iErgo
    2. 2. le triangle d’or iErgo
    3. 3. iErgo
    4. 4. iErgo
    5. 5. source : BNF iErgo
    6. 6. source : BNF iErgo
    7. 7. lecture en F iErgo
    8. 8. source : useit.com iErgo
    9. 9. source : BNF iErgo
    10. 10. source : BNF iErgo
    11. 11. page Facebook d’unemarque iErgo
    12. 12. iErgo
    13. 13. http://mashable.com iErgo
    14. 14. source : BNF iErgo
    15. 15. source : BNF iErgo
    16. 16. Pinterest iErgo
    17. 17. iErgo
    18. 18. iErgo
    19. 19. source : BNF iErgo
    20. 20. source : BNF iErgo
    21. 21. «Les gens regardent les images et lisent les textes.» iErgo
    22. 22. RaphaëlYharrassarrywww.iergo.frraphael@iergo.fr iergo iErgo

    ×