Semaine Digitale #7 - Fleishman-Hillard France
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Semaine Digitale #7 - Fleishman-Hillard France

on

  • 454 views

 

Statistics

Views

Total Views
454
Views on SlideShare
454
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Semaine Digitale #7 - Fleishman-Hillard France Semaine Digitale #7 - Fleishman-Hillard France Document Transcript

  • La Semaine Digitale #7 (vue par) Fleishman-Hillard France Semaine du 14 au 18 mars 2011 Contact : Michael JOVANOVIC – Directeur des Stratégies Digitales – michael.jovanovic@fleishmaneurope.com+
  • La Semaine Digitale #7Fleishman-Hillard FranceLa Semaine Digitale #7Lundi 14 marsNe jamais profiter d’une crise pour servir sa communication…Microsoft ou l’art de profiter de la « vague » ? “C’est toute une opération de notoriété pour leC’est toute une opération de notoriété pour le moteur de recherche Bing qui s’est vue moteur denoyée par la critique sur Twitter. Le tweet initial mis en cause indiquait aux gens comment recherche Bing quifaire pour « soutenir le Japon », et renvoyait vers les engagements citoyens de Microsoft.Autant vous dire que la levée de bouclier fut puissante, Microsoft étant obligé de faire ses s’est vue noyée parexcuses pour le tweet à propos de Bing, et de verser tout de même les 100 000 dollars (quisoit dit en passant, est une somme toute petite compte tenu des fortunes amassées par le la critique surgéant de l’informatique). Twitter"Le Monde en a parlé, mais également le Seattle Times pour ne citer qu’eux.Air France, ou l’art d’avoir un ‘community manager’ en congé le dimanche ?Retour d’expérience un peu plus complexe que celui qu’a vécu Air France le week-enddernier, littéralement pris entre deux feux : ceux qui pensent que les médias sociaux sontla clé de voûte d’une communication de crise et ceux qui pensent que tous les autrescanaux sont tout autant indispensables.Un débat qui soulève plusieurs questions : - Le community manager doit-il travailler et être disponible 24h24 ? - Quelle différence doit-on faire entre ‘community management’ et gestion de la relation client online ? - Est-ce qu’aujourd’hui – plus que jamais – les médias sociaux doivent être une “Quelle différence priorité en matière de veille ou un canal de réponse à part entière (et là se pose le problème de la confidentialité des données), point notamment soulevé par la doit-on faire entre CM d’Air France dans un commentaire de ce billet) community - Est-ce que véritablement l’on a compris l’importance de se préparer à l’éventualité de la crise : cellule de crise, implication de collaborateurs identifiés, guidelines, management et formation à la prise de parole, stratégies de réponse… de nombreux outils qui permettent d’appréhender de façon plus structurée ces problématiques ? gestion de laUn exemple simple, mais efficace en revanche, celui de Groupon : « pour chaque don de 2 relation clienteuros réalisé par un internaute, Groupon rajoute 2 euros ». Simple. Efficace. online ?"2
  • La Semaine Digitale #7Fleishman-Hillard FranceMardi 15 marsEt si les femmes britanniques étaient peu attirantes ?Alors qu’un éboueur tentait désespérément de rentrer au Sénat avec son camion-poubelles, et qu’une femme - somme toute saine d’esprit - lançait des steaks congelés à lafigure de son mari, c’était aussi l’occasion mardi dernier de parler de l’humour trèsparticulier du CEO de Burger King.A peine une semaine après la journée de la femme, le PDG de Burger King s’emploieeffectivement à sa manière à rendre hommage aux femmes, aux femmes britanniquessurtout.C’est lors d’une conférence à Chicago devant un parterre d’étudiants, que le PDG de 40ans, prononce une double phrase d’anthologie : - En parlant de Chicago : « Here the food is good and you are known for your good- looking women » - En parlant de ses anciennes années d’étudiant à Warwick : « The food is terrible and the women are not very attractive »Pas la meilleure façon de se mettre en jambes, quand on sait qu’il a été nommé il y a àpeine six mois.Réactions en chaîne évidemment, et reprise dans les médias – Daily Telegraph, Le Figaro,L’Express… - mais surtout la réponse du porte-parole vaut son pesant de cacahuètes : « MrHees apologises if his comment has offended anyone. It… was intended as a humorousanecdote to connect with this audience. »Une drôle de façon de se connecter… on peut être certain que chez Burger King, on auraitpréféré que Bernardo reste muet.3
  • La Semaine Digitale #7Fleishman-Hillard FranceMercredi 16 marsComment les Français consomment-ils l’information ?Une récente étude publiée par L’Express porte sur les nouvelles pratiques deconsommation de l’information des Français.La consommation d’information - 97% s’informent quotidiennement, ils y passent en moyenne 2h16 par jour - 72% des Français déclarent s’informer plus qu’il y a cinq ans - Le principe de « Fast News » est né, une information qu’on veut consommer en temps réelLa consommation d’information par médias - La majorité des Français (75%) consomment plus de trois médias par jour - Dans l’échelle du temps de média consommé, cela donne o Télévision (indice 72) o Radio (indice 61) o Internet fixe (indice 58) o Presse magasine (indice 30) o Presse quotidienne (indice 26) o Internet mobile (indice 19) - Le principe de « Fast News » a complètement fractionné les moments de consommation de l’information o Les mobinautes à 55% vont consommer de l’info plus de trois fois par jour o Les autres suivent derrière : Presse Mag à 48% / PQN à 45% / Radio à 40% / Internautes à 35%De nouveaux challenges pour l’information - La connaissance à 93% - Le décryptage à 96% - L’échange avec les autres à 90% - La proximité recherchée à 57%La complexification de l’accès et du traitement de l’information - 76% des Français se sentent submergés par l’information - 65% d’entre eux aimeraient approfondir et prendre plus de recul sur l’information - Les Français recherchent trois points clés dans l’information o L’altérité, comme une nécessité o Les faits, comme point de départ o L’implication, face à l’informationNouvelles ambitions pour les médias ? - L’info-telling : orchestrer la façon dont on raconte l’information - L’utilisation de l’outil digital : la presse ne peut plus passer à côté - L’axe temps / canal : ou comment adapter au mieux le format de l’information - Une nouvelle écriture journalistique : la notion de mise à jour permanente - Une nouvelle prérogative : la gestion des réactions, et non plus celle des scoops4
  • La Semaine Digitale #7Fleishman-Hillard FranceJeudi 17 mars#SuperOasis, pour « follower du fun »Aujourd’hui nous allons parler d’une opération éphémère menée par Oasis sur Twitter, autravers du compte @oasisforfunUn objectif à atteindre : Promouvoir les trois nouveaux parfums d’Oasis : - Tropical / Goyave - Grenade / Cassis - Orange / AcerolaUne tactique employée : Proposer de livrer les trois produits à tout follower du compte@oasisforfun qui vienne tweeter le hashtag #superoasis en implorant qu’on lui donne un« coup de jus »Un outil unique : Twitter évidemmentEt les résultats dans tout ça ? - Une avalanche de photos (ici, ici, ici, ici ou là) et d’articles (ici et là) remerciant @oasisforfun - Une avalanche de followers > plus de 200 depuis ce matin - Des feedbacks en pagaille grâce à un formulaire très intelligent de feedback > ici - Une mécanique de ‘cross-promotion’ tout aussi intelligente pour promouvoir les autres comptes sociaux de l’entreprise5
  • La Semaine Digitale #7Fleishman-Hillard FranceVendredi 18 marsAnonymat sur Internet : l’épine dans le pied du web ?Certains de nos lecteurs connaissent certainement 4chan : une communauté qui existedepuis fin 2003 et qui met l’anonymat à l’honneur, où des internautes pouvaient lors de sonlancement discuter principalement de mangas et de la culture japonaise dans son ensembleavant de toucher un nombre plus important de sujets.Plus récemment, 4chan a été assimilée à une communauté de ‘haters’ qui passent leurtemps à dénigrer la culture mainstream et à créer des ‘fakes’. En témoigne l’acharnementrécent à l’égard de la nouvelle star du web Rebecca Black. - What’s 4chan going to do to Rebecca Black ? - Retour de bâton pour Rebecca BlackLe fondateur de 4chan, Christophe ‘M00t’ Pole, était l’invité majeur du dernier SXSW. Et ilen a profité pour faire trois annonces importantes : - Défendre sa vision de l’anonymat sur Internet - Attaquer plus spécifiquement Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook - Annoncer la création de Canv.as, un portail de détournement de photosSauf que 4chan est dans une position quelque peu indélicate, après un rapprochement liantla plateforme au groupe des Anonymous (voir le passage de « The Vicious Man » dansl’émission Salut les Terriens)Les Anonymous notamment réputés pour avoir attaqué un certain nombre d’organismespour défendre la liberté d’expression de Julian Assange, et le financement de Wikileaks. Etles sujets pleuvent mettant en cause ces activistes de la toile : - L’armée américaine sur le point d’infiltrer les réseaux sociaux - Les Anonymous accusent Bank of America de « fraude » - Les Anonymous promettent déjà des attaques DDOS contre le site Hadopi.frEn France, nous avons aussi notre version de 4chan, qui s’appelle le Bla Bla 15-18. Ce sontnotamment eux qui sont à l’origine de l’orchestration de la fausse mort de Jean Dujardin,qui avait donné tant de fil à recoudre aux différentes rédactions françaises : - La fausse nouvelle de la mort de Jean Dujardin - Non, Jean Dujardin n’est pas mort : décryptage d’un « fake » - Jean Dujardin annoncé mort, une blague de potachesDeux visions s’opposent sur le web : la première souhaite un anonymat et une libertéd’expression totale et la seconde souhaite une plus grande transparence, l’identificationdes personnes et la suppression de tous les usages tendancieux.Les entreprises sont elles-aussi de plus en plus confrontées à la problématique des usagesd’Internet en milieu professionnel : - Comment gérer l’usage personnel d’Internet ? - Internet au bureau : les entreprises vont-elles devoir instaurer le filtrage des sites ? - Le filtrage d’Internet, déjà une réalité dans les entreprises6