• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Semaine Digitale #46 - Fleishman-Hillard France
 

Semaine Digitale #46 - Fleishman-Hillard France

on

  • 1,388 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,388
Views on SlideShare
662
Embed Views
726

Actions

Likes
0
Downloads
8
Comments
0

4 Embeds 726

http://fleishman.fr 723
http://ranchero.com 1
http://paper.li 1
https://www.google.fr 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Semaine Digitale #46 - Fleishman-Hillard France Semaine Digitale #46 - Fleishman-Hillard France Document Transcript

    • La Semaine Digitale #46 (vue par) Fleishman-Hillard France Semaine du 12 au 16 décembre 2011 Suivez l’actualité de l’agence : Facebook Fleishman-Hillard France // Twitter officiel @fleishmanFR Contact : Michael JOVANOVIC – Directeur des Stratégies Digitales – michael.jovanovic@fleishmaneurope.com+
    • La Semaine Digitale #46Fleishman-Hillard FranceLa Semaine Digitale #46Lundi 12 décembre – Les internautes français s’ennuient sur FacebookEt oui c’est possible qu’une agence RP se fasse épingler à trop bidouiller Wikipedia. C’estd’ailleurs arrivé à Bell Pottinger accusée de manipuler un certain nombre de contenus sur leportail.Et c’est le fondateur de Wikipedia en personne, Jimmy Wales, qui a questionné lespratiques éthiques de la firme.Morceaux choisis :Bell Pottinger admitted to editing entries, but said it had "never done anything illegal".Mr Wales said he was "highly critical of their ethics"."Ive never seen a case like this. In general when I speak to PR firms they have ethicalguidelines that would prevent this kind of conduct.""I offered to pop by their office next week and give them a speech on ethical editing ofWikipedia - but I guess they didnt think that was too amusing so they didnt respond," MrWales said.En cause, les pratiques d’un certain compte « Biggleswiki » qui s’amusait à retirer desmentions négatives sur certaines pages, les remplaçant par un discours orienté.Conséquence, la firme est en train de mener un audit sur ses pratiques internes,discréditant ainsi un certain nombre de ses opérations antérieures.Wikipédia de son côté a posté une liste de tous les articles modifiés par l’agence RP mise encause, que vous pouvez retrouver ici. Mettant à jour quasiment 10 comptes « fake », etplus d’une centaine d’articles édités.Le problème relevé par Wikipédia ici est évidemment un manque de transparence.L’occasion de rappeler à quel point la démarche d’édition de pages Wikipédia est complexeet doit nécessairement respecter certains process, ne serait-ce que par respect de lacommunauté de bénévoles qui mettent à jour ce portail devenu une encyclopédie deréférence mondiale.2
    • La Semaine Digitale #46Fleishman-Hillard FranceMardi 13 décembre – La difficile relation marque / internauteNombreuses sont les marques qui hésitent encore à faire leurs premiers pas sur les médiassociaux. Force est de constater que la relation marque / internaute est rendue difficile parun certain nombre de facteurs.En effet, selon Performics, le paysage des médias sociaux est en constante évolution : - D’abord réservée à une élite de jeunes « early adopters », les utilisateurs sont désormais plus hétérogènes et des internautes plus vieux se mettent aux réseaux sociaux - Une forte attente dans la relation est à noter du côté des internautes, même si leurs premières demandes sont de recevoir réductions et promotions via les réseaux sociaux - Les marques fantasment leur présence sur les médias sociaux, quand les internautes demandent un strict minimum qui n’est pas toujours accompli du côté de l’entrepriseDe fait, plusieurs conséquences à cela.1. Les entreprises les plus dépassées font appel à des stratégies en totale contradiction avecle web social, et notamment les faux avis consommateurs2. D’autres entreprises monnayent leur influence, grâce à des vendeurs de rêve et despam.3. Les entreprises font face à des internautes de plus en plus « cavaliers seuls » sur la toile,la critique envers les marques devenant monnaie courante.4. Les experts de leur côté parlent déjà d’éclatement la bulle « social media », en témoignel’avis du CEO de Forrester Research3
    • La Semaine Digitale #46Fleishman-Hillard FranceMercredi 14 décembre – Facebook lance une application pour mieuxprévenir les suicidesLe réseau social a très souvent été pointé du doigt dans sa capacité à mettre à jour desdrames touchant les adolescents et leurs familles.Pour endiguer ce phénomène de cyber-bullying, Facebook a décidé de lancer uneapplication pour prévenir les suicides.Lancé dans un premier temps pour les Américains et Canadiens, cet outil permettrait dedéceler des messages à caractère suicidaire postés sur le réseau social.L’application enverrait ensuite un e-mail conseillant à l’auteur de ces propos d’appeler unnuméro d’urgence ou de discuter en ligne avec un spécialiste.L’intérêt derrière cette annonce de Facebook est de montrer qu’on est ici en plein dansl’utilisation d’un digital à des fins « utiles », puisque cette application a été créée encollaboration avec l’organisation américaine National Suicide Prevention Lifeline.Un organisme qui traite plus de 70 000 appels par jour et qui a été l’un des premiers à« veiller » sur Facebook, et ce depuis 2006.Pour rappel, selon la directrice générale de la Santé Publique américaine, près de 100suicides ont lieu chaque jour aux Etats-Unis.4
    • La Semaine Digitale #46Fleishman-Hillard FranceJeudi 15 décembre – Plus d’1 milliard de vidéos vues en ligne par moisMédiamétrie vient de mettre à jour le premier volet de sa nouvelle mesure d’audience.Youtube apparaît comme le grand gagnant - Dans le monde, la plateforme de vidéos rachetée par Google affiche une part de marché de 43,8% (vs. 2,3% pour le numéro 2, Youku) - En France, le constat est tout sauf différent o Youtube engrange 39,6% de parts de marché o Dailymotion, en tant que second, plafonne à un tout petit 2,7%Du point de vue du profiling des vidéonautes français, voici ce que l’étude révèle - 7 internautes sur 10 ont regardé une vidéo en septembre 2011 - Youtube représente près de 1 milliard de vidéos consommées en ligne - Youtube et Dailymotion restent les deux outils les plus populaires, car identifiés comme les premiers sur le marché français - En termes de millions de vidéonautes uniques par mois o Youtube engrange 23,2 millions o Dailymotion plafonne encore une fois à 11 millionsQui sont les concurrents qui émergent une fois ces deux portails mis de côté ? - Le portail de TF1, avec 8,2 millions de vidéonautes uniques et qui arrive (oh surprise) devant Facebook et Vimeo - France Télévisions qui met depuis maintenant 1 an l’accent sur sa stratégie e « online » n’est pour l’instant que 6 au classement (mais toujours devant M6 et Canal+)Qu’en est-il du temps passé sur ces plateformes sur le mois de septembre 2011 ? - Tout dépend du format des vidéos mais globalement o Les portails de TV (TF1, M6) ont des scores évidemment plus élevés car ils proposent des programmes plus longs en catch-up TV : en moyenne, le temps passé sur ce type de portail est de 3h16 minutes - Dans le reste du classement, on note : o Youtube o Facebook o Dailymotion o TF1 / France Télévisions - Autre point à noter, les sites de streaming sont absents de ces classements5
    • La Semaine Digitale #46Fleishman-Hillard FranceVendredi 16 décembre – Facebook teste le « couponing » avec certainesmarquesUne étape de plus vers l’utilisation du réseau social comme un outil de social-CRM pour lesmarques.Facebook teste depuis peu avec certains annonceurs triés sur le volet l’intégration d’unservice de « couponing » social.Des coupons que les marques devraient pouvoir publier de deux façons : - Soit sur leur page officielle, au travers du mur de publications et à destination de tous leurs fans - Soit en mode recrutement de nouveaux fans, dans des annonces sponsoriséesLes utilisateurs de Facebook pourront ainsi obtenir un coupon qui leur seraautomatiquement envoyé par e-mail et pourront le partager directement sur leur mur, cequi relance nécessairement la dynamique de construction de réseau d’ambassadeurs pourles marques qui se lancent sur Facebook.Les marques pourront également décider si le coupon envoyé par Facebook peut êtreutilisé en ligne, physiquement en magasin ou les deux.A titre d’exemple, la page d’Orange en France permet depuis la semaine dernière detélécharger un coupon, à vous de tester !6