Semaine Digitale #26 - Fleishman-Hillard France
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Semaine Digitale #26 - Fleishman-Hillard France

on

  • 962 views

 

Statistics

Views

Total Views
962
Views on SlideShare
962
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
7
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Semaine Digitale #26 - Fleishman-Hillard France Semaine Digitale #26 - Fleishman-Hillard France Document Transcript

    • La Semaine Digitale #26 (vue par) Fleishman-Hillard France Semaine du 25 au 29 juillet 2011 – Summer Edition Suivez l’actualité de l’agence : Facebook Fleishman-Hillard France // Twitter officiel @fleishmanFR Contact : Michael JOVANOVIC – Directeur des Stratégies Digitales – michael.jovanovic@fleishmaneurope.com+
    • La Semaine Digitale #25Fleishman-Hillard FranceLa Semaine Digitale #26Cet été, c’est aussi l’occasion de se relaxer et d’aborder l’actualité digitale de façon plusinformelle. Une version plus « light » de la Semaine Digitale, pour une lecture plus aérée,ensoleillée.Et aussi parce que nous préparons un nouveau format pour la rentrée, une Semaine Digitalequi se voudra plus interactive.Lundi 25 juilletNous savions depuis longtemps, non sans ironie, que plusieurs « social media boutiques »proposaient comme services d’acheter des fans Facebook ou des followers Twitter, pouraugmenter de façon organique.Ce qui est plus étonnant, c’est que même les célébrités s’y laissent prendre, en témoigne lecas de Rihanna, prise en flagrant délit « d’achat de fans Facebook », face à sa rivale LadyGaga.Loin de moi l’envie de commenter cette joute « sociale » entre deux stars de la musiquecontemporaine, mais le cas n’en est pas moins révélateur d’une situation nouvelle sur leweb, celle des marques / organisations / célébrités tentées d’augmenter leur base de fanssans effort, et surtout sans contenus.Nous apprendrons plus tard dans la semaine que même Google ne déroge pas à la règle,puisqu’il est désormais aussi possible d’acheter des « +1 ». Autant de services qui tendentà décrédibiliser la démarche de dialogue que nous, professionnels du digital, préconisons auquotidien.Mardi 26 juilletCe mardi, c’est la marque Old Spice qui faisait l’actualité avec son duel « Mano a Mano »entre le « old » Old Spice Guy (Mustafa) et le « new » Old Spice Guy (Fabio). Un dueld’abord lancé par Fabio qui va donner lieu à une véritable partie de ping-pong entre lesdeux protagonistes.Une façon maline, même si peu originale par rapport à l’ancienne campagne Old Spice quiavait fait grand bruit, de mettre en avant le produit et de faire voter les internautes pourleur représentant préféré.Sans surprise, c’est Mustafa qui aura généré le plus de retombées positives (35% de plusen moyenne que Fabio), propulsant Fabio en orbite…Une manière intelligente de faire valider à ses fans la « représentation future » de lamarque, et de s’assurer une pleine appropriation de ce représentant par les premiersambassadeurs de la marque.2
    • La Semaine Digitale #25Fleishman-Hillard FranceMercredi 27 juilletMercredi dernier, une étude faisait surface cassant quelque peu les idées reçues quant àla relation qu’entretiennent les femmes avec les TIC, et notamment les réseaux sociaux.D’un point de vue « idéologique », 3 femmes sur 4 pensent qu’il est désormais faux de direque les hommes se débrouillent mieux que les femmes avec les nouvelles technologies.Véritables adeptes des médias sociaux, les femmes ont repris le leadership en termesd’usages outre-Atlantique : - Elles vont en moyenne 4 fois par jour (ou plus) sur les réseaux sociaux - Elles passent en moyenne 3h30 par jour sur les réseaux sociaux - Elles sont très en avance sur la thématique « shopping » en ligne o 87% des femmes connectées sont adeptes des ventes flash o 91% sont prêtes à communiquer leur e-mail pour bénéficier de discounts, 50% leur numéro de téléphone et 25% leur localisation géographique o 71% des femmes connectent suivent également de près les recommandations de leurs ami(e)s - Elles sont de plus en plus exigeantes, 6 femmes sur 10 s’attendant à recevoir une réponse d’une marque face à un problème de relation client en moins de 24 heures, tandis qu’elles sont 38% à attendre d’une marque présente sur un réseau social qu’elle mette à jour son profil quotidiennementConcernant l’usage mobile d’Internet, nous pouvons noter les mêmes avancées quant à lacible féminine : elles sont 54% de femmes à posséder un smartphone (vs. 46% pour leshommes) et elles sont 75% à détenir au moins une application de jeu (vs. 67% pour leshommes).Jeudi 28 juilletNous savons tout l’effort que déploient en ce moment les réseaux sociaux pour s’attirer lesfaveurs des journalistes.Ce jeudi était publié un nouveau document « Facebook + Journalism 101 » censé donnerles clés indispensables à un bon usage du réseau social par les journalistes.De quoi relancer la bataille de la news « sociale » entre tous les réseaux sociaux et oùFacebook a semble-t-il encore un coup d’avance.Pour autant, et avec l’arrivée récente de Google+, certains usages tendent à se dessiner surGoogle+.3
    • La Semaine Digitale #25Fleishman-Hillard FranceVendredi 29 juilletNous avions relaté dans une Semaine Digitale précédente le cas d’Allopneus qui avait connuune mini-crise autour de la gestion de son jeu-concours sur Facebook.Loin d’avoir semble-t-il servi d’exemple, nous avons vécu cette semaine un autre cas decrise similaire dans la gestion d’un jeu-concours pour la marque Yves Rocher.Mais le contexte un peu différent a amené un participant du jeu-concours à se manifestervia son blog, pour dénoncer les pratiques étranges d’Yves Rocher dans la gestion de son jeu-concours.Toute la mésaventure de ce participant et de sa fille est décrite dans ce billet, qui nousindique encore une fois plusieurs éléments : - Un jeu-concours quel qu’il soit – et nous ne le répèterons jamais assez – ne doit pas être pris à la légère - Il est fortement déconseillé de procéder à des modifications de règlement en cours de jeu, car vous pourriez créer des situations discriminantes vis-à-vis de certains de vos participants antérieurs, et créer de la frustration - Privilégiez la clarté et la transparence dans les règles de votre jeu, elles faciliteront d’autant la participation à moindre effort (et ici à moindre coût) des personnes que vous ciblez par le biais de votre jeu - L’organisateur d’un jeu-concours fait de plus en plus face à des joueurs / participants / concouristes qui sont éduqués à ce genre de pratiques et qui décèlent – comme c’est le cas ici – les incohérences fortuites ou maladroites de votre principe de jeu4