Your SlideShare is downloading. ×
Semaine Digitale #11 - Fleishman-Hillard France
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Semaine Digitale #11 - Fleishman-Hillard France

693
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
693
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. La Semaine Digitale #11 (vue par) Fleishman-Hillard France Semaine du 11 au 15 avril 2011 Contact : Michael JOVANOVIC – Directeur des Stratégies Digitales – michael.jovanovic@fleishmaneurope.com+
  • 2. La Semaine Digitale #11Fleishman-Hillard FranceLa Semaine Digitale #11Lundi 11 avrilMash-up digital : 69%, MonParkinson.fr, IT et digital, les seniors et Internet69%C’est le pourcentage d’internautes français prêts à consulter plus souvent les sites demarque s’ils proposaient des informations de fonds et pas seulement des élémentscommerciaux et publicitaires. C’est ce qui ressort de la récente étude Ipsos / Logica.Une vérité est plus vite perçue chez les + de 35 ans. Les internautes de 45 à 64 ansapprécient particulièrement les dossiers thématiques.Concernant la fiabilité d’un site de marque, elle ne se dément pas : 2 internautes sur 3estiment avoir confiance dans un site officiel de marque. Quasiment 1 internaute sur 2(44%) en consulte au moins 1 fois par semaine avec une préférence pour les secteurs de lamaison, la banque, du transport et de la mode.La maladie de Parkinson a désormais son site webC’est Novartis Pharma qui en a eu la bonne idée avec MonParkinson.fr. Une pathologie quitouche 150 000 personnes en France, soutenu par le Professeur Tisot qui s’est prêté au jeude l’interview.Un site d’environnement qui propose d’accompagner non seulement les malades mais aussileurs proches et amis avec notamment des fiches sur la gestion de la maladie au quotidien.63% des professionnels de l’IT se tiennent à l’écart des médias sociauxC’est ce qui ressort de la dernière étude de NetMediaEurope : les professionnels de l’ITsont 63% à n’accorder peu ou pas d’importance aux médias sociaux.Pour ceux qui les utilisent : 21% le font à hauteur de 1 à 4h par semaine contre seulement12% au-delà de 4h par semaine.Une perception bien particulière des médias sociaux qui correspond à trois « utilités » pourl’IT : le réseautage, l’information et le marketing.Seniors : la question générationnelle d’InternetA lire sur Netpublic, les résultats d’une étude mettant en évidence une questiongénérationnelle de l’Internet chez les seniors : - Pour les personnes nées avant 1940, l’informatique reste le plus souvent une inconnue, et ce d’autant plus pour les femmes - Les inégalités numériques liées au genre et au niveau d’instruction sont plus profondes pour les générations nées avant 1955 - Plus les seniors sont « sociables » et plus leur compréhension des TIC est forte - Les seniors assimilant les TIC dans leur quotidien soulèvent les mêmes avantages : relations familiales à distance, organisation des activités culturelle et/ou de loisir, facilitation des transports et actes administratifs - Les seniors dépassant le cap des 60 ans entament un « processus de déclin » : mémoire, rapidité d’exécution, capacités sensori-motrices, vue et audition…2
  • 3. La Semaine Digitale #11Fleishman-Hillard FranceMardi 12 avrilNadine au top avec #MoranoFactsS’il y avait un alter-ego féminin à Frédéric Lefebvre, ce serait sans nul doute Nadine Moranoqui sait visiblement aussi bien parler de culture que son collègue : elle adore Renault ouRenaudLes internautes ont évidemment sauté sur l’occasion pour créer le hashtag #MoranoFacts.Se pose la question de l’impact que les médias sociaux les plus réactifs (et notammentTwitter) peuvent avoir sur une prise de parole ratée, impact qui ira crescendo jusqu’auxélections en 2012.Près des 2/3 des moins de 25 ans en France confirment en effet commenter en direct surles médias sociaux ce qu’ils regardent à la télévision. On peut s’attendre, notamment lorsdes différents débats autour de 2012, à avoir des envolées lyriques qui seront de plus enplus sanctionnées par les internautes, qui se positionnent comme contre-pouvoir de laparole politique.3
  • 4. La Semaine Digitale #11Fleishman-Hillard FranceMercredi 13 avrilTwittoscope du mois de mars 2011 eC’est ce mercredi qu’a été publiée la 3 vague du Twittoscope, baromètre politique sur eTwitter. Vous pouvez retrouver les résultats de la 2 vague, publiés en février 2011.Que retenir de l’activité politique de ce mois de mars ? - La personnalité politique la moins en vogue – et on peut le comprendre – est Claude Guéant pour l’ensemble de son œuvre - L’apparition soudaine de Ségolène Royal dans le classement qui – avec Arnaud Montebourg – jouit d’un capital sympathie très important - Le véritable buzz de Marine Le Pen qui comptabilise plus de 44 000 mentions (contre 9 000 mentions seulement au mois de février), soit la moitié de ce qui est attribué à Nicolas Sarkozy (toujours au top des mentions avec un peu plus de 80 000 citations)Que retenir de l’évolution sur ce premier trimestre ? - La percée de Marine Le Pen, qui engrange de plus en plus de mentions - La dégringolade de Nicolas Sarkozy, qui même s’il garde le même nombre de mentions en volume, voit la critique grimper en flèche - L’exemple Besson, qui continue à affoler les critiquesUn fait majeur : l’apparition d’un « racisme compréhensif », avec la publication aujourd’hui edu 20 rapport annuel sur le racisme, très instructif sur le rôle des politiques dans labanalisation de ce sujet.Une question qui reste en suspens : est-ce que ce Twittoscope arrivera un jour à rendrecompte de véritables sujets de fond, ou va-t-il accentuer la mauvaise popularité despolitiques basée sur des déclarations chocs et de l’affect ?4
  • 5. La Semaine Digitale #11Fleishman-Hillard FranceJeudi 14 avrilLe CEO de RIM déclenche-t-il la crise ?Vous l’avez peut-être suivie, la sortie de la tablette tactile de RIM, couplée au Blackberry,avait généré une énorme attente auprès des fans.Bizarrement, le Playbook est en train de générer un nombre incroyable de « bad reviews »outre-Atlantique.Tandis que certains influenceurs pointent le fait qu’un « complot » serait en train de sejouer contre RIM, le New York Times et Engadget n’hésitent pas à parler de produit « mi-cuit » (half-baked ou panned au choix).Pour autant, et c’est là où réside toute la confusion, d’autres articles chantent les louangesdu produit.Jusqu’à ce que le CEO entre en jeu – certainement un peu tendu – et demande toutsimplement au journaliste de la BBC de stopper l’interview.Une vidéo qui s’est vite retrouvée sur le web, et qui sert évidemment de teaser à la BBCpour reparler des problèmes de sécurité du Blackberry.Mike Lazaridis nous a servi un condensé de ce qu’il ne faut pas faire en interview. - Il tente d’amadouer le journaliste qu’il connait bien : “That’s not fair Roy” - Il se braque en refusant d’admettre ce que toute la presse a fortement relayé : les problèmes de sécurité du Blackberry en Asie et au Moyen-Orient - Il stoppe l’interview à cause d’une simple question : “Allright that’s over” – “You should turn that off”Une affaire qui risque de faire de l’ombre au lancement du Playbook, prévu le 19 avrilprochain.Le format long de l’interview de la BBC est prévu quant à lui fin avril.5
  • 6. La Semaine Digitale #11Fleishman-Hillard FranceVendredi 15 avrilLe feuilleton Skyrock sur les médias sociauxVous avez peut-être suivi le récent débarquement de Pierre Bellanger, non seulementprésident et fondateur de Skyrock, mais aussi précurseur du web avec le lancement de cequi demeure aujourd’hui la première plateforme de blogs française – les Skyblogs.Une annonce qui a révolté les auditeurs de la radio « première sur le rap », révolte danslaquelle se sont engouffrées les personnalités politiques de tous bords : - François Hollande - Jack Lang - Xavier Bertrand - Rama Yade...En l’espace de quelques jours, Skyrock est devenue « the place to be ».Et même si certains crient à la démagogie, il n’empêche que ce mouvement a incité AXA às’expliquer très clairement sur le choix de nommer Marc Laufer, surnommé le« liquidateur ».Loin de moi l’envie de commenter sur le fond cette décision, mais plutôt la mécanique demobilisation qui – non sans rappeler celle de NRJ en 1984 – a pris des airs de révolte par lesmédias sociaux : - Une vidéo « racoleuse » – Skyrock en « danger de mort » - La page officielle Facebook qui a pris des airs de soutien tous azimuts - Une page dédiée à l’événement « Défendons la Liberté de Skyrock » o Lancée mardi dernier dans la soirée, la page comptabilise 43 000 fans le mercredi matin o Mercredi en début d’après-midi, nous en sommes à 80 000 fans o Elle passe le cap des 100 000 puis 200 000 fans très rapidement o Ce vendredi soir, nous en sommes à plus de 465 000 fansCependant, un contexte plus complexe semble entourer ce débarquement de Bellanger –notamment dû aux mauvais résultats de la plateforme de blogs qui a subi de plein fouet laconcurrence de Facebook en France – il semblerait que Pierre Bellanger souhaite remettrela main sur le groupe Skyrock qu’il aimerait racheter directement à Axa PE.Et à cette occasion, Pierre Bellanger se prête au jeu de « l’interview en continu » et en toutetransparence en répondant directement aux internautes.Dernier point et non des moindres, Skyrock profite aussi de cette mobilisation pour mettreen pratique un des éléments de son programme pour « redorer le blason » des Skyblogs,avec un principe d’ « honneurs » à distribuer comme on distribue les badges surFoursquare.6