Semaine Digitale #12 - Fleishman-Hillard France
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Semaine Digitale #12 - Fleishman-Hillard France

on

  • 801 views

 

Statistics

Views

Total Views
801
Views on SlideShare
800
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
4
Comments
0

1 Embed 1

http://twitter.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Semaine Digitale #12 - Fleishman-Hillard France Semaine Digitale #12 - Fleishman-Hillard France Document Transcript

    • La Semaine Digitale #12 (vue par) Fleishman-Hillard France Semaine du 18 au 22 avril 2011 Contact : Michael JOVANOVIC – Directeur des Stratégies Digitales – michael.jovanovic@fleishmaneurope.com+
    • La Semaine Digitale #12Fleishman-Hillard FranceLa Semaine Digitale #12Lundi 18 avrilL’art de savoir utiliser FacebookUne étude très intéressante a été publiée par Buddy Media sur l’art et la manière d’utiliserFacebook comme outil de communication vers ses clients et audiences.Que retenir de cette étude sur la méthodologie à adopter ? - Longueur des posts : on estime que 80 caractères maximum suffisent > en effet, les taux d’engagement sont quasiment 30% supérieurs avec des statuts de ce type - Raccourcissement des URLs : très bénéfique pour le tracking, ces URLs deviennent de plus en plus impersonnelles, car elles viennent à cacher la destination finale du clic de l’internaute, de plus en plus méfiant. Attention donc à les utiliser avec parcimonie, et à capitaliser sur des URLs faciles à retenir - Activité de la page à la journée : le taux d’engagement est 20% supérieur à la normale lorsque les publications des marques interviennent en dehors des heures de bureau - Activité de la page à la semaine : elle a aussi son importance, le taux d’engagement est 18% supérieur les derniers jours de la semaine travaillée - Différence sectorielle o Entertainment : le week-end reste un moment privilégié de partage d’informations avec ses fans o Media : ne surtout pas poster le lundi, car embouteillage dans les contenus, préférer une publication en fin de week-end ou après le lundi o Retail : le dimanche a le taux d’engagement le plus important, alors que seulement 5% des contenus sont postés ce jour là par les marques o Automobile : c’est le dimanche que les réactions sont les plus nombreuses et le taux d’engagement le plus fort o Business & Finance : ce sont les mercredi et jeudi qui sont plébiscités o Mode : C’est le jeudi qui gagne une grande majorité des suffrages o Food & Beverage : bien que ce secteur publie en grande partie le week- end, il apparaît que c’est le mercredi et le jeudi que les fans réagissent o Santé & Beauté : il semble que le jeudi soit le jour plébiscité par les fans o Sports : les marques dans le domaine du sport ont tout faux, elles engagement le moins leur audience le dimanche alors que les utilisateurs sont les plus nombreux à réagir ce jour là - Tourisme : bizarrement, le tourisme qui devrait plutôt bien fonctionner le week- end semble être surtout efficace le jeudi et le vendredi, à l’approche du week-end - Champ lexical participatif de Facebook : plus les mots clés et le call to action sont simples, plus les fans réagiront massivement - Champ lexical promotionnel de Facebook : de la même façon, quand il s’agit de jeu-concours, il faut aller droit au but (promotion, événement, jeu-concours..) - Comment poser une question sur Facebook ? o Plutôt à la fin du « post », car vous aurez un taux d’engagement 15% supérieur dans ce cas o Avec des mots clés qui reflètent une prise de risque minimum dans l’engagement du fan2
    • La Semaine Digitale #12Fleishman-Hillard FranceMardi 19 avril12 conditions pour organiser un jeu-concours sur FacebookC’est ce mardi qu’ont été rappelées 12 conditions très importantes à la réussite d’unconcours sur Facebook, par Christophe Ramet – dit Kriisiis – dans cet article.Condition #1 – Faire un concours directement sur le mur de la page fan, c’est interditIl faut le faire via une application dédiée, pour ne pas « tromper » l’utilisateur. Vous pouvezégalement le faire via un onglet. La marque Kiabi s’était fait tirer les oreilles à ce sujet.Condition #2 – L’exécution d’une action ne peut pas être demandéeParticiper à votre jeu-concours doit être une décision prise par le fan de votre page, aucuneincitation à participer au jeu-concours ne doit donc être faite par le biais de votre page fan.Condition #3 – Toujours associer une mention aux champs de participationIl est question ici d’indiquer que les données collectées ne le sont pas par Facebook maisbien par la société organisatrice. La précision de la politique de confidentialité de cesdonnées est évidemment conseillée (fortement).Condition #4 – Les utilisateurs entre 13 et 18 ans ne doivent pas pouvoir participerCondition #5 – Toujours vérifier qu’on a le droit de réaliser un concours sur FacebookCertains secteurs sont interdits : jeux de hasard, tabac, armes à feu, médicaments ouencore l’essence.Condition #6 – Faire attention aux dotations que vous proposezA priori pas de mal à comprendre que l’alcool, les armes à feu et les médicaments soientdes gains prohibés. Mais c’est également le cas pour les produits laitiers par exemple.Condition #7 – Garder un process de participation simpleNe surtout pas conditionner la participation au jeu-concours à une action trop complexe del’utilisateur (parrainage de ses amis, obligation d’achat…).Condition #8 – Toute participation ne doit pas engendrer de création de compteVous ne pouvez demander à vos clients de créer un compte sur Facebook pour participer.Condition #9 – Il est interdit d’organiser un concours « Facebook »Condition #10 – Décharger Facebook de ses responsabilitésVeillez à faire valider à votre fan les conditions de participation au jeu-concours, qui doiventmentionner expressément que Facebook est déchargé de toute responsabilité.Condition #11 – Veiller à la transparence des informations recueilliesIl vous faudra préciser les mentions légales et les conditions de la collecte des informationsdes utilisateurs participants dans le cadre de votre jeu-concours.Condition #12 – Les gagnants ne peuvent être contactés via le mur de la page FacebookIl ne faut pas utiliser le mur de la page Facebook pour contacter directement les gagnantsdu jeu. Veillez à bien demander les informations correspondantes à l’internaute lors de sonenregistrement dans le cadre de votre jeu-concours, afin de pouvoir le recontacterultérieurement via un canal privé.3
    • La Semaine Digitale #12Fleishman-Hillard FranceMercredi 20 avrilOuverture officielle du Facebook StudioCe mercredi s’ouvrait officiellement le Facebook Studio.Quels objectifs à première vue pour Facebook ? - Consolider ses relations avec les agences qui constituent une clé d’entrée importante vers du business supplémentaire pour Facebook, sans nul doute - Booster la créativité en proposant un panel des meilleures opérations menées sur Facebook en mode déclaratif (cest-à-dire que chaque agence peut tout à fait proposer son opération qui sera jugée par les visiteurs de la plateforme) - Marteler ses différents messages, notamment autour des règles à respecter et des « meilleures pratiques » à intégrer (comme expliqué dans le Daily Digital de la semaine dernière)Quels bénéfices pour les agences ? - Plein de « case studies » évidemment, pour pouvoir démontrer ce qui est possible, ce qui fonctionne et là où l’on est susceptible de se tromper - Une vue directe sur ce qui a marché, pourquoi et si c’est effectivement bien jugé par les membres de la communauté marketing / communication - La possibilité également de distinguer des tendances par régions géographiques, par secteurs, par langues pour inciter les agences à prendre en compte la dimension culturelle de FacebookQuels risques de créer un outil comme celui-là ? - Finalement, on peut risquer de « vivre dans le passé » : les plus belles opérations de Facebook ont été menées from scratch et c’est là l’innovation - On peut également créer un « effet de lassitude » sur la longueur : typiquement les opérations de vote sur Facebook commencent à être légion, l’effet de surprise auprès des fans et utilisateurs Facebook est donc moindre à chaque fois qu’une nouvelle opération apparaît - Du point de vue des agences, on peut provoquer du « social me too », un concept cher à Cédric Deniaud - Enfin, nous risquons de rester dans un modèle publicitaire / promotionnel vs. un modèle construit autour des contenus, car finalement cette démarche promeut des opérations mettant en avant des dotations, des jeux-concours, alors qu’une action digitale doit d’abord être basée sur un contenu, avant de valider son contenantQuelle préconisation d’utilisation ?Le Facebook Studio est évidemment intéressant à parcourir car cela ouvre vers denombreuses possibilités offertes par ce réseau social. Néanmoins, il sera complexed’intégrer des exemples existants à une démarche de réponse « sur mesure » vis-à-visd’une marque ou d’un client. Facebook est avant tout un outil qui doit être utilisé commeun canal complémentaire qui serve les messages d’une entreprise, il ne peut être envisagécomme un élément central, car il reste un outil, qui ne peut vivre sans contenu et sansdémarche relationnelle.4
    • La Semaine Digitale #12Fleishman-Hillard FranceJeudi 21 avrilJournalisme et IntégritéAlors qu’était récemment publié le classement des 60 premiers sites d’informations en eFrance, de nombreux débats animent la toile sur le positionnement du journaliste du 21siècle : - La commission Sauvé qui sous-entend qu’un journaliste est un acteur public, et qu’en tant que tel est soumis aux mêmes questions liées aux conflits d’intérêt - Les invectives entre blogs interposés autour de la preuve d’un certain « anti- journalisme » qui serait de plus en plus ressenti au sein de la profession – et dont Mediapart est l’exemple le plus souvent cité o La tribune de Raphaël Enthoven ici o La réponse d’Eric Mettout ici o L’avis de Guy Birenbaum ici - La difficile équation entre privé et public pour les journalistes lorsqu’il s’agit de réseaux sociaux, même si Facebook a par exemple fait le premier pas avec l’ouverture d’une page dédiée « Journalists on Facebook - Le fait que les maisons de presse elles-mêmes se décident à créer des « policies » internes et à se demander jusqu’où les journalistes peuvent aller sur Facebook et Twitter - La rémunération des journalistes au clic – notamment avec l’exemple d’USA Today - mal accueillie car génératrice de titres parfois racolleurs, quand on sait que ce sont évidemment les faits divers qui font vendreUne dernière notion de rétribution qui fait également écho chez les blogueurs, où la difficilerelation avec les agences notamment RP fait apparaître le spectre de l’intégrité depuismaintenant 2 voire 3 ans, en témoignent ces quelques articles : - La RP blogueurs à l’usage des Bisounours – avec un débat qui a fait grand bruit dans les commentaires de l’article entre la rédactrice du billet et une blogueuse « influente » - Bloggers, are PR people ruining your Personal Brand? – qui en dit un peu plus sur la question de la reaction d’un blogueur face à une solicitation RP - How to sponsor bloggers? – qui va bien au-delà en mettant en pratique une vision empirique de la relation blogueurs indépendants / marques et agences.5
    • La Semaine Digitale #12Fleishman-Hillard FranceVendredi 22 avril erCarenity.com, 1 réseau social dédié aux patientsC’est depuis cette semaine qu’a été lancé en grande pompe le nouveau réseau social dédiéaux patients, Carenity.com. Un site créé par Michael Chekroun qui explique vouloir prendrecomme modèle « PatientsLikeMe » et atteindre 30 000 membres d’ici 3 ans dans soninterview pour Midi LibreQuelles sont les caractéristiques principales de ce réseau social ? - Evidemment il s’adresse aux patients, mais pas n’importe lesquels, ceux qui sont identifiés dans l’une des 12 pathologies du site (diabète, obésité, asthme, hypertension artérielle…) - Il semble avoir été conçu avec un parterre de médecins et experts pour constituer un vivier de contenus de base permettant de donner une information santé fiable aux internautes qui s’y connectent - Une chaîne Dailymotion dédiée a été créée pour donner accès à un certain nombre de contenus santé très bien réalisés - La possibilité d’échanger avec des patients qui sont atteints par la même pathologie que soi - Des outils de suivi disponibles en ligneUn lancement qui coïncide avec une véritable montée des start-up françaises de la santé,et qui remet encore plus en question le positionnement des laboratoires pharmaceutiquesqui traitent ces patients grâce à leurs solutions, mais qui sont désespérément absents de cetype d’initiatives, obligés de sortir elles-mêmes leurs propres sites, en témoigneMonParkinson.fr, lancé récemment par Novartis.Même si la CNIL a donné son accord, certains aspects de ce réseau social restent à surveillercar pouvant peut-être sortir de tout contrôle médical, et pour éviter de recréer une vagued’« internetose ».6