Your SlideShare is downloading. ×
Etude Fcpi Afic Mars 09
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Etude Fcpi Afic Mars 09

689
views

Published on

Etude AFIC et OSEO de mars 2009. …

Etude AFIC et OSEO de mars 2009.
Bilan de 10 annnées de FCPI.

http://finance-perso.blogspot.com/

Published in: Economy & Finance

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
689
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. afic.asso.fr oseo.fr OSEO – Document non contractuel – Réf. : 8160-01 – Mars 2009
  • 2. Activité d’investissement des FCPI dans les entreprises innovantes 1997 – 2007
  • 3. 10 années d’investissement des FCPI dans les entreprises innovantes PRÉAMBULE Cette étude est réalisée à partir des déclarations des sociétés de gestion de FCPI sur leurs investissements, à fin 2007, au titre du quota des 60 % des fonds levés à investir dans les entreprises innovantes. Les réponses représentent, selon les années de collecte, entre 70 % et 90 % des FCPI, ce qui permet de cerner clairement les enjeux et de présenter les tendances d’investissement de ces acteurs du Capital Investissement. Une première analyse avait été effectuée sur l’activité d’investissement des FCPI sur la période 1997-2005 à partir des données collectées par OSEO auprès des sociétés d’investissement. En 2007, OSEO et l’AFIC ont signé un partenariat permettant d’améliorer cette collecte d’information par une couverture plus importante des investisseurs concernés et de réaliser cette analyse de l’activité d’investissement des FCPI sur la période 1997-2007. A fin 2007, • 4,4 milliards d’euros de fonds levés par 35 sociétés de gestion à travers 216 FCPI. • 2,2 milliards d’euros investis dans l’innovation. • Plus de 800 entreprises innovantes accompagnées. … dont plus de 8 sur 10 ont été qualifiées “entreprise innovante” par OSEO. • Forte progression des entreprises qualifiées “innovante” au bout de 3 ans. • De meilleures performances pour les entreprises qualifiées et investies par les FCPI, en particulier en termes d’emploi et d’internationalisation. 2
  • 4. Méthodologie Entre les deux études, la méthode de comptabilisation des investissements déclarés par les sociétés de gestion a été harmonisée : elle prend désormais comme référence l’activité de la société de gestion et non celle du véhicule FCPI comme c’était le cas dans l’analyse précédente sur la période 1997-2005. Ainsi deux investissements réalisés à travers deux FCPI différents par une même société de gestion à une même date dans une même entreprise seront considérés comme un seul et même investissement. Si la date diffère, deux investissements seront alors retenus. Par ailleurs, les données d’investissement recueillies sur les entreprises peuvent varier d’une étude à l’autre pour une année donnée du fait du rapprochement des bases OSEO et AFIC en 2007, de la mise à jour des informations par les sociétés de gestion et de l’entrée en base de nouveaux investisseurs. Il en est ainsi de la collecte d’information pour les années 2006 et 2007 qui a donné un taux de réponse plus important que pour les enquêtes précédentes. Les caractéristiques des investissements et des entreprises investies sur cette période impactent donc fortement les résultats descriptifs globaux. Cependant, l’activité d’investissement en 2006 et 2007 ayant été particulièrement soutenue, il a été choisi de présenter en l’état ces résultats, dans la mesure où il était difficile de départager le poids d’un taux de retour meilleur de celui d’une activité plus dense, en partie liée à la phase de maturité dans laquelle est entré cet outil d’appel à l’épargne privée en faveur de l’innovation. 2007 correspond, en effet, à la 10e année d’investissement des FCPI. Enfin, les tendances en matière d’évolution de ces entreprises ont été analysées en comparant leur situation moyenne au cours de deux années avant et après un évènement donné, ce qui permet de mieux lisser les aléas conjoncturels annuels. Il est donc impossible de comparer les résultats de cette étude avec ceux obtenus dans l’étude précédente qui couvrait la période 1997-2005. 3
  • 5. 4,4 milliards d’euros levés sur la période, via 216 FCPI Evolution de la création de FCPI & de la levée de fonds par les sociétés de gestion de FCPI Nombre de FCPI créés Levées de fonds (en ME) 2,2 milliards d’euros investis dans l’innovation… • Plus de 2 500 investissements ont été réalisés sur la période. • La moitié des investissements est d’un montant unitaire compris entre 224 kE et 1 113 kE (ticket unitaire médian : 528 kE). • Une envolée des investissements réalisés par les FCPI en 2006 et 2007 1. Evolution des investissements des FCPI dans les entreprises innovantes (quota des 60 %) * avec date d’investissement et montant investi connus, soit plus de 90 % des investissements déclarés. • Les FCPI créés entre 1997 et 2004 ont, en moyenne, investi les trois-quarts des fonds gérés dans des entreprises innovantes (y compris les nouveaux investissements réalisés après désinvestissements). 1- Attention, une partie de cette hausse, difficilement quantifiable, est également liée à un taux de réponse plus important de la part des sociétés de gestion des FCPI sur cette période. Ce qui est intéressant, ici, c’est la tendance d’investissement sur la période au-delà même des niveaux annuels. 4
  • 6. … dans plus de 800 entreprises innovantes • 60 % de ces entreprises ont bénéficié de plusieurs investissements de la part des FCPI. 30 % d’entre elles ont été investies pour la première fois en 2006 ou 2007 ; ce qui explique le poids important des sociétés à investissement unique (41 %). Nombre d’investissements réalisés par % d’entreprises concernées les FCPI dans une même entreprise 1 41 % 2 24 % 3 11 % 4 et plus 25 % • Les entreprises mono-investissement ont été financées en moyenne à hauteur de 1,1 million d’euros (médiane : 790 kE). Ce montant d’investissement moyen s’élève à 3 millions d’euros pour les sociétés pluri-investissement (médiane : 2,5 milions d’euros). • La moitié de ces entreprises avait au plus 4 ans au moment du premier investissement d’un FCPI ; un quart d’entre elles avait alors moins de 2 ans d’existence. Répartition des entreprises innovantes investies et des montants investis selon l’âge de l’entreprise au moment du premier investissement A fin 2007, le niveau d’investissement des FCPI dans les entreprises investies dès les premières années de leur vie, est inférieur à celui des entreprises qui étaient en développement au moment du premier investissement. 5
  • 7. • 4 entreprises investies sur 10 ont une activité relevant du secteur de l’informatique2. Répartition sectorielle des entreprises innovantes investies par les FCPI • Les sociétés étrangères représentent près de 10 % des entreprises investies. • 9 entreprises françaises investies sur 10 sont encore en activité à fin 2007 : ❚ Elles emploient au total 33 000 personnes. 75 % d’entre elles ont moins de 48 employés. ❚ Elles réalisent un chiffre d’affaires total de 7 milliards d’euros dont un tiers à l’export. 1 sur 2 a un chiffre d’affaires supérieur à 3,4 millions d’euros ; 1 sur 4 dépasse les 10 millions d’euros. ❚ 4 entreprises sur 10 réalisent au moins le quart de leur chiffre d’affaires à l’export et près d’une entreprise exportatrice sur 2 a l’international comme marché principal. Etendue du marché principal En % du nombre total En % du nombre d’entreprises d’entreprises investies investies exportatrices Marché international dominant 23 % 43 % (CA export > 50 % du CA total) Marché national dominant / Export 31 % 57 % (CA export < 50 % du CA total) Marché national uniquement 46 % - (CA export nul ou inférieur à 5 % du CA) ❚ La moitié d’entre elles détient plus de 2 millions d’euros de capitaux propres. 1 sur 4 est dotée de moins de 430 kE. ❚ 53 % sont sans filiale, 17 % n’en ont qu’une, 21 % en ont de deux à six. 2- Changement de la classification d’activités : utilisation de la NAF2 révision 2008. 6
  • 8. … dont plus de 8 sur 10 ont été qualifiées “entreprise innovante” par OSEO • Soit 685 entreprises sur les 1 787 qualifiées par OSEO sur la période (soit 38 %). • Elles drainent 90 % des montants investis par les FCPI, soit 2 milliards d’euros. • Pour les entreprises françaises, 80 % des investissements sont concentrés dans trois régions (Ile-de-France, Rhône-Alpes et PACA), suivies de dix régions qui collectent entre 1,5 % et 3 % des fonds investis. Onze régions ont au moins un tiers de leurs entreprises, qualifiées par OSEO, qui a été investie sur la période 1997-2007. Répartition régionale des entreprises qualifiées “innovante” et investies par les FCPI entre 1997 et 2007 (Part dans le total des entreprises régionales qualifiées – Montant total investi en ME) • 3 entreprises sur 4 ont bénéficié d’au moins une aide à l’innovation de la part d’OSEO 3 pour un soutien total de 302 millions d’euros. ❚ 51émanent du Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes. ❚ 41 d’entre elles sont engagées dans des projets relevant des thématiques des pôles de compétitivité. 3- Autres aides que la qualification “entreprise innovante” au titre des FCPI. 7
  • 9. ❚ 80 % des entreprises ont été investies un peu plus de 4 ans après l’obtention de l’aide à l’innovation, assurant en quelque sorte la relève des soutiens publics sur les phases prin- cipalement aval des projets. ❚ Deux tiers des investissements ont eu lieu après la qualification, dans un délai de 14 mois. Lorsque l’entreprise a été investie par un FCPI avant d’être qualifiée, cet investissement a été effectué environ 6 mois auparavant. Des entreprises avec un fort potentiel de croissance Précisions méthodologiques L’analyse porte sur les entreprises françaises qualifiées “innovante” par OSEO entre 1997 et 2005, encore en activité à fin 2007. Afin de comparer l’évolution des entreprises qualifiées investies d’une part, et non investies d’autre part, à un instant donné relativement homogène, un délai d’investissement théorique à partir de la date de qualification a été appliqué à chaque génération d’entreprises qualifiées non investies. Ce délai théorique a été calculé à partir des délais d’investissement effectifs de chaque génération d’entreprises qualifiées investies. Les tendances en matière d’évolution de ces entreprises sont analysées en comparant leur situation moyenne au cours des deux années avant l’investissement (réel ou théorique) avec celle des deux années à compter de l’investissement. Ces investissements (réels ou théoriques) ont donc eu lieu entre 1998 et 2005 au plus tard. 964 entreprises répondent à l’ensemble des critères de qualification FCPI et d’investissement. La population étudiée ci-après ne comprend que les entreprises pour lesquelles les données sont disponibles aux dates considérées et dissocie les résultats selon que les entreprises sont en phase de création/décollage (moins de 5 ans) ou plus matures (5 ans et plus). La population totale étudiée représente plus de 60% des entreprises concernées et la comparaison “investie/non investie” selon l’âge s’effectuera sur des populations dont le poids est quasi similaire. Répartition des entreprises étudiées pour chaque variable analysée dans le temps Qualifiée – Moins de 5 ans Qualifiée – 5 ans et plus Total Investie Non investie Investie Non investie entreprises Nombre (%) Nombre (%) Nombre (%) Nombre (%) renseignées Effectif 140 (46 %) 163 (54 %) 136 (47 %) 155 (53 %) 594 CA et CA export 145 (45 %) 174 (55 %) 137 (46 %) 159 (54 %) 615 8
  • 10. • Une forte progression des entreprises qualifiées “innovante” au bout de trois ans. ❚ Forte augmentation de l’emploi (+ 42 %)… ❍ 4 entreprises sur 10 ont, a minima, doublé le nombre de leurs salariés. ❍ 22 % ont perdu des emplois. ❚ … et du chiffre d’affaires (+54 %) ❍ 7 entreprises sur 10 ont augmenté leur chiffre d’affaires d’au moins 20 %, sachant que 36 d’entre elles ont, pour la première fois, réalisé des ventes au cours des deux années après l’investissement. ❍ 13 % seulement ont un chiffre d’affaires qui s’est réduit de plus de 20 %. ❚ La moitié des entreprises a augmenté le niveau de leurs exportations d’au moins 20 % après l’investissement du premier FCPI, contre seulement 16 % qui ont connu une baisse de leurs ventes à l’étranger (dans les mêmes proportions). ❚ 30 % des entreprises qui s’adressaient uniquement au marché domestique avant l’investis- sement d’un FCPI, sont passées au statut d’exportatrice dans les années qui ont suivi. Evolution des entreprises qualifiées “innovante” Avant l’année Après l’année Variation nette d’investissement d’investissement Effectif cumulé 15 500 22 000 + 42 % CA total cumulé (million E) * 2 430 3 750 + 54 % CA export cumulé (million E) ** 678 1 200 + 77 % Marché national uniquement 56 % 48 % - 14 % (en % des entreprises avec CA) * dont 47 entreprises ne réalisaient encore aucun CA avant l’investissement ; 11 sont encore sans CA après. ** dont 345 ont déclaré des ventes à l’export avant l’investissement contre 414 pour la période suivante. • De meilleures performances pour les entreprises qualifiées et investies par les FCPI, en particulier en termes d’impact sur l’emploi et d’internationalisation. ❚ Si le taux de croissance du chiffre d’affaires est identique, que les entreprises soient investies ou non (54 %), son niveau est en général relativement plus élevé chez les entreprises investies et sa croissance chez les jeunes entreprises investies est beaucoup plus élevée que chez les non investies. Evolution du chiffre d’affaires 9
  • 11. ❚ Les entreprises investies réalisent toutefois un chiffre d’affaires individuel d’un tiers plus élevé que les non investies : ❍ 2,8 millions d’euros contre 1,6 million d’euros pour les moins de 5 ans et 12,5 millions d’euros contre 8,5 millions d’euros pour les entreprises plus matures. ❚ Quel que soit leur âge, les entreprises qualifiées “innovante” et investies emploient davantage de personnes : ❍ en valeur absolue, avec 14 500 personnes contre 7 600 ; ❍ et en nombre d’employés moyen par entreprise : 50 contre 27. ❚ … et ont embauché davantage sur la période étudiée (+ 49 %), surtout chez les entreprises plus matures (le double). Evolution de l’effectif 10
  • 12. ❚ Une dynamique d’internationalisation plus forte chez les entreprises investies : ❍ Plus d’un quart des entreprises investies sont devenues exportatrices sur la période alors que l’évolution est faible pour les entreprises non investies. Cette ouverture aux marchés internationaux est plus forte chez les jeunes entreprises. Evolution de la part des entreprises exportatrices ❍ Le différentiel de taux d’ouverture entre entreprises investies et non investies s’est accru sur la période, après l’investissement (2 à 3 points d’écart en moyenne avant l’investissement, 7 points en moyenne après). Les entreprises matures investies par un FCPI ont un poids de l’export dans le chiffre d’affaires qui a augmenté deux fois plus que celui des entreprises non investies. Evolution du degré d’ouverture des entreprises exportatrices 11