Your SlideShare is downloading. ×
Interview de Yves le Mouël dans la revue "Administration", revue de l'administration territoriale de l'Etat
Interview de Yves le Mouël dans la revue "Administration", revue de l'administration territoriale de l'Etat
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Interview de Yves le Mouël dans la revue "Administration", revue de l'administration territoriale de l'Etat

799

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
799
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. numérique et a ménagement du territoire PAR M. YVES LE MOUEL, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DES TÉLÉCOMSRELEVER LE DÉFIOPÉRATIONNELDU TRÈS HAUT DÉBITLa fibre optique constitue l’un des grands chantiers de ces quinze prochaines années, créateur de valeur, decroissance, d’emplois, d’innovations industrielles et de services pour la Nation toute entière. Son coût est évaluéà environ 25 milliards d’euros.Après une phase très importante de stabilisation du cadre réglementaire de déploiement, force est de constaterque le déploiement de la fibre optique est en cours. LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE EST S’INSCRIRE DANS UNE TOTALE EN COURS COMPLÉMENTARITÉ DES INITIATIVES Plus de 5,5 millions de logements sont d’ores et déjà PRIVÉES ET PUBLIQUES éligibles à une offre très haut débit fixe dont 1,7 million Pour les 40% de la population française située dans en FTTH (Fiber To The Home). les zones rurales (hors zones très denses et hors zones Les opérateurs ont répondu positivement à l’Appel à man- AMII), la couverture numérique des territoires néces- ifestations d’intentions d’investissement initié par l’Etat sitera, vraisemblablement, l’engagement de contrats (AMII), en s’engageant à couvrir 60% de la population de partenariat public/privé entre les industriels et les française en fibre optique d’ici 2020 (3 600 communes). collectivités territoriales faisant suite aux investissements En dehors des zones très denses (148 villes), les opérateurs déjà réalisés sur le haut débit. ont, en effet, conclu des accords de co-investissement Toutefois, et afin de trouver leur pleine efficacité, il est permettant de mutualiser l’infrastructure optique. indispensable que ces investissements s’inscrivent dans une totale complémentarité avec ceux réalisés dans les Les opérateurs ont manifesté leur volonté de conduire zones AMII et dans un cadre technique, préalablement ces déploiements autour de deux priorités qui rejoignent défini avec les aménageurs numériques, correspondant pleinement les préoccupa- aux attentes et aux besoins des opérateurs. Ce sont, en S’engageant à couvrir tions des pouvoirs publics : effet, les opérateurs qui seront demain les clients des 60% de la population - assurer la couverture ho- réseaux d’initiative publique et qui participeront, de ce française en fibre mogène des territoires con- fait, à la stabilisation d’un modèle économique favorable optique d’ici 2020 cernés (ville ou aggloméra- à l’aménagement des zones rurales. tion), Si la généralisation de la fibre optique à l’horizon 2022 - achever les déploiements dans les cinq années suivant constitue un défi qui semble aujourd’hui difficile à re- le démarrage des travaux (soit 2020 au plus tard). lever, la diffusion du très haut débit auprès de tous les C’est dans cet esprit que de nombreuses Conventions foyers français passera vraisemblablement par le dével- cadre (zones AMII) ont été signées entre les opérateurs oppement de technologies complémentaires permettant et les collectivités territoriales, afin d’inscrire ces déploie- d’offrir des solutions techniques performantes et évolu- ments dans un dialogue concerté et partenarial. tives, adaptées à la spécificité de tous les territoires. Pour déployer la fibre optique dans les délais annon- Les opérateurs accélèrent les travaux cés, il est indispensable que les opérateurs disposent opérationnels d’harmonisation indispensables rapidement d’une visibilité à long terme sur le cadre au déploiement de la fibre optique législatif et réglementaire. La coexistence à terme de réseaux privés et publics né- 14
  • 2. RELEVER LE DÉFI OPÉRATIONNEL DU TRÈS HAUT DÉBIT (SUITE) cessitent l’engagement de travaux opérationnels, afin du chantier de la fibre optique. Les opérateurs ont, à de parvenir à une homogénéité des déploiements et cet effet, engagé des actions d’harmonisation de leurs à une parfaite interopérabilité des réseaux FTTH qui processus de gestion et systèmes d’information. seront mis en service. Il s’agit, en résumé, de mettre en Un groupe de travail, réunissant opérateurs, opérateurs place un processus industriel permettant de produire de réseaux d’initiative publique et régies publiques, est à plusieurs millions de prises optiques par an. l’œuvre, depuis plusieurs mois, afin de parvenir à la mise au point de protocoles d’interopérabilité qui fluidifie Objectif fibre : une initiative des acteurs de la les processus de commande, de livraison, de service filière fibre optique en faveur d’un déploiement après-vente ou encore de facturation. La prochaine étape massif en France structurante de ce groupe concernera l’identification des Les acteurs industriels concrètement impliqués dans le prises optiques chez l’abonné, afin de mettre en place déploiement de la fibre optique ont entrepris, depuis une nomenclature commune des accès fibre entre tous plus de trois ans au sein de la plate-forme Objectif fi- les opérateurs. bre, d’identifier et de lever les freins opérationnels à un Aussi stratégiques que techniques, toutes ces étapes déploiement massif et industrialisé, par la production sont des conditions indispensables pour relever le défi d’outils d’intérêt multisectoriel. de la fibre optique en France ; plusieurs ont d’ores et Après avoir publié un premier guide sur le câblage des déjà été franchies et le déploiement de la fibre optique logements neufs, Objectif fibre vient ainsi d’éditer un est désormais bien engagé. second guide pratique de portée nationale traitant de Le Gouvernement, à travers sa feuille de route numérique l’ensemble des règles de déploiement d’un réseau en fibre et la mise en place de nouveaux outils de gouvernance optique dans les immeubles neufs. S’adressant priori- et de pilotage, a démontré son ambition de faire du tairement aux concepteurs et réalisateurs d’ensembles très haut débit un puissant levier de croissance et de immobiliers, ce guide va permettre de garantir la qualité, modernisation pour la Nation toute entière. la pérennité et l’homogénéité des infrastructures op- La Fédération Française des Télécoms salue résolument tiques qui seront déployées cette dynamique et cette volonté de rapprochement L’objectif fibre dans les immeubles et les de toutes les parties prenantes au service d’un projet s’attache à renforcer logements neufs. national indispensable au rebond de notre économie l’offre de formation Les partenaires industriels et de sa compétitivité. ■ d’Objectif fibre souhaitent bien évidemment poursuivre leurs travaux en établissant des références similaires dans les zones pavillonnaires et tertiaires, afin que tous les cas de figure soient couverts. FOCUS Objectif fibre s’attache également à renforcer l’offre de « Objectif fibre » publie un guide technique de portée nationale traitant de l’ensemble des règles de déploiement de la partie terminale d’un réseau en formation permettant aux 15 000 techniciens de terrain fibre optique depuis la prise du logement jusqu’au point de raccordement de d’être formés et opérationnels sur le déploiement de la l’immeuble. Il est le fruit d’un important travail d’échanges et de concertation entre les acteurs de la filière fibre optique (opérateurs, équipementiers, instal- fibre optique dans les cinq prochaines années. lateurs…), associant également l’ARCEP et le CETE de l’Ouest. Ce guide va permettre de garantir la qualité, la pérennité et l’homogénéité GARANTIR L’INTEROPÉRABILITÉ des infrastructures optiques qui seront déployées dans les immeubles et les logements neufs. DES RÉSEAUX DU FUTUR S’adressant prioritairement aux concepteurs et réalisateurs d’ensembles im- mobiliers à usage d’habitation ou à usage mixte, ce guide apporte une référence Outre l’industrialisation des déploiements, technique à des milliers d’entreprises locales (installateurs) qui vont ainsi pouvoir l’interopérabilité constitue le second enjeu stratégique se positionner sur de nouveaux marchés à forte valeur ajoutée. 15

×