Conception d’un dispositif massif de formation - CFPB 9R
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Conception d’un dispositif massif de formation - CFPB 9R

on

  • 1,263 views

Conception d’un dispositif massif de formation à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Présentation de Gilles MACCHIA, directeur R&D, CFPB, lors des 9es ...

Conception d’un dispositif massif de formation à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Présentation de Gilles MACCHIA, directeur R&D, CFPB, lors des 9es rencontres du fffod, le 15 novembre 2011 à Orléans

Statistics

Views

Total Views
1,263
Views on SlideShare
1,263
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
10
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Conception d’un dispositif massif de formation - CFPB 9R Presentation Transcript

  • 1. Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 2. Centre de Formation de la Profession BancaireConception d’un dispositif massif de formation à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme1. Le contexte2. Le dispositif3. Le bilan4. Les développements futurs Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 3. Le Centre de Formation de la Profession Bancaire• 230 salariés permanents• 2 500 intervenants• 30 000 apprenants/an (dont 11 000 cursus diplômants)• 450 entreprises bancaires et financières clientes du CFPB sur les 3 dernières années• 40 millions d’euros de chiffre d’affaires• Un réseau de 10 délégations régionales et de 14 CFA Banques• Une présence dans 7 départements d’Outre-mer, et 25 pays du Maghreb, d’Afrique Subsaharienne et du Proche-Orient Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 4. Le Centre de Formation de la Profession BancaireLe CFPB intervient en concertation étroite avec lesinstances de la profession bancaire (FBF, CSF…) : à deux niveaux • intégration professionnelle des jeunes collaborateurs grâce à l’alternance, • accompagnement des collaborateurs en poste à chaque stade de leur carrière. sur deux métiers • formateur (170 000 heures de formation), • certificateur (26 diplômes et certifications professionnelles en 2010). Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 5. 1. Le contexte La lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme20 ans d’évolution du cadre réglementaire • 1991 : Première directive européenne suite aux recommandations du GAFI • Décembre 2001 : 2ème directive européenne • Février 2004 : transposition de la 2ème directive en droit français • Octobre 2005 : 3ème directive européenne avec obligation de transposition pour les états membres avant fin 2007 • 30 janvier 2009 : transposition de la 3ème directive en droit français Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 6. 1. Le contexte• Une obligation de formation des collaborateurs des professions bancaires • 2002-2003 : Réalisation du premier bagage de formation de place • 2004-2007 : Actualisation régulière • 2007 : Premières réflexions pour la création d’un nouveau dispositif de formation • 2008 : Démarrage du projet Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 7. 1. Le contexte• Le cahier des charges de la profession • 400 000 collaborateurs à former • Une formation pour tous mais différenciée selon les activités, les métiers et personnalisable • Une formation utilisable en e-learning, en mix formation, en présentiel • Une formation qui aborde tous les aspects de la compétence (savoirs, savoir-faire et savoir-être) • Des actions de formations courtes et efficaces • Des modules e-learning à installer sur les LMS des établissements • Un outil pérenne, facilement actualisable Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 8. 2. Le dispositif• L’organisation du projet • Un financement par souscription • Un comité de pilotage composé de représentants des souscripteurs et du CFPB • 4 groupes de travail inter-établissements par activité bancaire en charge de la conception des contenus • Un groupe en charge de la validation pédagogique • Un outil de gestion documentaire et de travail collaboratif à distance (Alfresco) Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 9. 2. Le dispositif• Les principes de la souscription • Financement bouclé en amont • Budget du projet réparti entre les souscripteurs selon des règles prenant en compte la taille des établissements • Participation active des souscripteurs à la conception du projet • Un partage des recettes ultérieures entre le CFPB et les souscripteurs Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 10. 2. Le dispositif• Les acteurs du projet • Les souscripteurs : Allianz banque, la Caisse des dépôts, les groupes BNP Paribas, BPCE, Crédit Agricole, Société Générale et leurs filiales • Les institutions : FBF, AMAFI, TRACFIN, Autorité de contrôle prudentiel (ACP) • Les participants : plus de 70 collaborateurs des différents établissements et institutions • Un sous-traitant technique : Solunéa • Un pilote : le CFPB Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 11. 2. Le dispositif• La solution du CFPB • Utiliser une approche inductive • Utiliser les ressorts du jeu pédagogique • Modulariser, granulariser et laisser le choix de la mise œuvre aux établissements • Une formation en 2 volets : • Un catalogue de séquences d’apprentissage des savoirs et savoir-faire • Un catalogue de cas pratiques pour la formation comportementale • Un outil permettant l’automatisation des actualisations • Des méthodes de conception pour calibrer les contenus Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 12. 2. Le dispositif• Les séquences d’apprentissage (2 à 3 mn) • Sur le fond, utilisation de messages simples et concis mettant en évidence le rôle prépondérant du collaborateur dans une démarche responsabilisante et citoyenne. • Sur la forme, une approche pédagogique qui permet de mobiliser les collaborateurs par l’aspect ludique de l’apprentissage. • Constitution d’un catalogue classé en 3 domaines : • Réglementation (tronc commun) • Enjeux (tronc commun) • Obligations de vigilance en pratique (spécifiques par métiers et activités bancaires) Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 13. 2. Le dispositif• Les cas pratiques • Un serious game • Des missions à accomplir • Un univers professionnel simulé • Des situations inspirées de cas réels • 3 modes pédagogiques disponibles pour chaque cas : • Le mode guidé : « On vous explique » • Le mode accompagné : « A vous de jouer » • Le mode libre : « A vous de résoudre » • Constitution d’un catalogue de 15 cas pour les différents métiers Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 14. 2. Le dispositif• Une application de Gestion et d’Actualisation des Modules (AGAM) • Une gestion des éléments constituant un module en 3 couches : • Les objets pédagogiques • L’interface (IHM) • Les scripts de communication interface-LMS • Des espaces dédiés par établissement permettant une personnalisation des objets pédagogiques • Gestion des différentes langues • Gestion dynamique des modules e-learning et des kits de démultiplication pour le présentiel • Gestion automatisée des mises à jour Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 15. 3. Le bilan• Un déploiement massif des formations par les établissements souscripteurs principalement en e-learning• Des stratégies d’utilisation différenciées par établissement• Un retour positif des établissements, des collaborateurs et du régulateur• Une utilisation progressive par les établissements non- souscripteurs (plus de 25 ventes)• Une transposition du projet aux assureurs (22 souscripteurs) et aux sociétés de gestion d’actifs (20 souscripteurs) Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011
  • 16. 4. Les développements futurs• Une actualisation annuelle des contenus• Une évolution constante des outils• Utilisation d’AGAM pour d’autres projets (certification AMF)• Projet de développement de nouvelles IHM avec réutilisation des objets pédagogiques• Réutilisation des concepts développés pour les formations réglementaires Les 9es Rencontres du fffod – Orléans – Novembre 2011