Your SlideShare is downloading. ×
N°18 Dec 05
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

N°18 Dec 05

398
views

Published on

Journal de l'école Marcel Pagnol

Journal de l'école Marcel Pagnol

Published in: Education

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
398
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. La feuille de Marcel Pagnol Journal n°18 Décembre 2004 Meilleurs vœux à l’école !!! La fin d'année approche, et, avec elle, les premiers frimas mieux pris en charge (qui ne le souhaiterait pas ?), mais de l'hiver. Il nous faut nous habituer à ces jours qui n'envisage que de redistribuer les rôles des personnes qui diminuent, au froid qui arrive. Mais en même temps, on interviennent au niveau du Rased (classe d'adaptation, sait que la période des fêtes approche. Ça réchauffe, mine rééducateur, et psychologue scolaire). Ils sont dèjà de rien. Et après les fêtes de fin d'année, les résolutions à actuellement en net sous-effectif par rapport aux besoins prendre pour la nouvelle année. des élèves. Tiens, on y pense déjà à ces résolutions ! Qu'est-ce qu'on Que l'école aide nos enfants à rentrer de plein pied dans va pouvoir souhaiter pour cette année ? Bon, je vous ferai l'ère des nouvelles technologies, afin de ne pas se laisser grâce de celles qui ne regardent que chacun d'entre nous développer une insertion sociale et professionnelle à double individuelle ment : la cigarette, le grignotage (encore que, vitesse. Les communes consentent des efforts en matière avec Epode, c'est tout le monde qui s'en mêle d'équipement, mais il est avéré que le nombre important maintenant !), la télé, le sport, etc. Non, là, on est entre d'élèves dans un groupe est un frein à l'utilisation des nous, on pourrait parler de choses qui nous concernent nouvelles technologies. Or le taux d'encadrement a diminué tous. Comme l'école par exemple. avec la disparition des aides-éducateurs. Oui, c'est ça, que pouvons-nous souhaiter pour cette école, Que l'école soit un lieu ouvert sur le reste du monde, et pour l'Ecole de nos enfants, pour Notre Ecole ? notamment sur l'Europe. M. Fillon a reconnu le retard de la Qu'elle ait les moyens de fonctionner dignement, France dans l'apprentissage des langues étrangères. efficacement, humainement. Mais c'est vrai que d'une école Apprentissage qui est obligatoire dès le cycle 2. Là encore, à l'autre, les décisions incombant aux municipalités, les ce qui se passe sur le terrain est très disparate. Mais une financements varient de 1 à 10 sur l'ensemble de la France. réelle volonté politique est nécessaire. Au lieu de quoi, le C'est mal parti pour l'égalité républicaine. ministre propose un dédoublement des classes de Qu'elle soit un lieu d'apprentissage de la citoyenneté. On langues.... en terminale ! Tout ceci manque d'ambition ! peut le voir, d'ores et déjà, à travers ce qui est mis en place Et puis nous, les parents ! Co-éducateurs avec les sur le groupe scolaire Pagnol, soit dans les classes, soit enseignants. Notre rôle est primordial dans l'éducation de dans les cycles : conseils d'élèves, conseils des délégués. nos enfants. Celui de l'école aussi bien entendu, mais les Tous ces moments sont des temps forts de l'apprentissage deux sont complémentaires, et sont amenés forcément à se de la citoyenneté. Ceci est bien évidemment mis en avant rencontrer. Pour discuter de la scolarité des enfants, pour par le ministre, mais, dans le même temps, il prône le prendre des décisions en connaissance de cause, pour aider retour des punitions collectives. On sait tous ce que cela les enfants à avancer sereinement.... Dans le projet de peut entraîner comme injustices, frustrations et conflits. réforme que le ministre a présenté à la télé (18 novembre), Sans parler du fait que c'est contraire à l'esprit de la Justice. pas un mot sur le rôle des parents. L'école ne les Qu'elle soit laïque. Afin de protéger les enfants de tout concernerait-elle plus ? prosélytisme, de toute pression. Un grand pas a été franchi Aïe aïe aïe ! Je voulais rédiger un article positif, mais je avec l'adoption de la loi sur la laïcité, mettant un terme à reste sceptique quant à ce qui se dessine. Il faudra encore plus de dix ans de flou total (depuis 1989). Cette être présent, faire avancer nos idées, à tous les niveaux, réaffirmation de la loi était nécessaire, mais la laïcité est défendre certains principes, avec toujours le même toujours à défendre. Et notamment contre l'offensive du objectif : faire en sorte que nos enfants, tous les enfants monde économique dans l'école (publicité, dans la classe, aient accès à une école de qualité. C'est une exigence avec mais aussi dans le périscolaire). laquelle nous ne pouvons transiger. Nous nous y Que l'encadrement soit renforcé pour améliorer l'accueil de employons, à l'école Marcel Pagnol, mais aussi à des nos enfants, afin qu'ils ne subissent pas des classes à 30 et niveaux plus larges : départemental, régional, et national. plus parfois ! M. Fillon annonce des embauches importantes sur les 5 ans à venir, mais sans préciser que Rémi THIBERT dans le même temps, encore plus d'enseignants partiront à la retraite. Il souhaite que les élèves en difficulté soient POUR CONTACTER LA FCPE : A l’école : FCPE Marcel Pagnol : boîte aux lettres des associations de parents d’élèves de l’école, mention « fcpe » ou par mail : fcpe.pagnol@laposte.net - Site Internet : www.fcpepagnol.new.fr Dans le Rhône : FCPE du Rhône : 16 rue Galilée - 69100 - Villeurbanne - tel : 04-37-91-65-30 Au niveau national : 108-110 avenue Ledru-Rollin—75544 PARIS CEDEX 11 - Tél : 01.43.57.16.16 - Fax : 01.43.57.40.78 Email : fcpe@fcpe.asso.fr Site internet : http://www.fcpe.asso.fr
  • 2. Echo du conseil d’école maternelle 1) Bilan financier attendues. - Les odeurs… ! Les évacuations ont été nettoyées Les photocopies ont un gros poids dans le budget de l’école mais sans effet marquant. - Des crochets pour maintenir les (≅1000€). Suite à une erreur de répartition, 450 € man- portes ouvertes manquent. Les aménagement de cours quaient sur l’année scolaire 2003. L’année scolaire en cours (budget = 25 000 euros annuels à répartir sur les 8 groupes part donc avec ce déficit, l’école est déjà à court d’argent. scolaires) : une commission de travail devrait bientôt être Des actions sont envisagées par les enseignantes : lumi- mise en route. La perspective d’une grosse structure de cours gnons, calendrier, vente de cadeaux… est envisageable plus sûrement sur l’année prochaine 2) Projet d’école 2004/2005 6) Remplacement des ATSEM Abordé différemment sur les deux écoles. Il comprend trois Suite à l’absence de 5 ATSEM le même jour, une délégation axes : Améliorer la maîtrise de la langue orale en s’appuyant de parents et la directrice de l’école sont allées rencontrer M sur les activités scientifiques. (un décloisonnement est prévu le Maire. Pour l’instant tous les problèmes sont résolus. Mais chaque semaine avec les MS et les GS) ; Amener un maxi- que se passera-t-il à la prochaine occasion ? Il y a en mairie mum d’élèves à élaborer une démarche mathématique au un volet de remplaçantes (17-18 personnes), mais nous ne cycle II. (confronter l’enfant à un problème) ; Développer la savons pas comment sont gérées ces ressources . motricité le langage avec l’aide d’activités artistiques. (lien 7) Divers points des questionnaires FCPE avec un projet Europe) L’encombrement des couloirs. Sur l’école du Carreau, une 3) Projet Europe : EUROPADANSE ATSEM se place à l’entrée pour garder les poussettes, pour Il y a eu une rencontre d’enseignants pour former des grou- que celles-ci n’encombrent pas le couloir au moment des pes afin de monter un projet européen, sur 3 ans, autour de la sorties. - La cantine : peinture et insonorisation. L’insonori- danse. SOCRATES finance ce projet comprenant l’interven- sation sera-t-elle mise à l’ordre du jour ou non. A priori non tion de chorégraphes et de professionnels, mais aussi des ce n’est pas dans les priorités échanges d’enseignants. Des groupes de 4 ou 5 ont été cons- 8) Divers : titués, avec des participants de pays différents, pour l’école il Martine signale des moisissures dans sa classe, sous le ta- y a tchèque, slovaque, espagnole et bulgare . La difficulté bleau côté jardin. - Une détection amiante sera faite, sans tient à la définition des objectifs du projet qu’il faut cons- doute début 2005, sur toutes les écoles de Meyzieu. Marché truire. Le tronc commun est le conte, des échanges de vidéos en cours pour le contrôle de l’amiante, bien que le décret permettrons de comparer les différentes approches. prévoit que ces contrôles doivent être fait avant fin 2003. 4) Décloisonneme nts Décloisonnement informatique : le mardi matin, un parent Patrick DURAND d’élève (Mme Durand) prendra les GS par groupe. 1er temps : ATOUCLIC ; 2ème temps : traitement de texte en relation avec le projet de chaque classe. Décloisonnement maîtrise de la langue : allemand et anglais, avec les GS Décloisonnement maîtrise de la langue et mathématiques , avec les GS Décloisonnement de Noël : préparation de Noël : MS et GS mélangées. 9 adultes + Giselle. Décloisonnement sur les Sciences (succédera au décloison- nement de noël) : travail sur l’eau, puis l’air. Décloisonnement avec les enfants de GS par groupes de be- soin : travaille à partir du jeu sur la capacité à s’exprimer et sur la prise de parole. 5) Travaux et commandes de matériel Le papier essuie mains devrait être livré régulièrement pour faire au moins une estimation fiable de la consommation. Livraison annoncée ... - Des distributeurs de savons seraient aussi les bienvenus. - Les chaises de bonne taille sont encore Recherche désespérément… … bavoirs en bon état ! Mesdames, Messieurs, un appel à votre bon cœur en cette fin d’année : si vos placards regorgent de bavoirs en bon état mais devenus inutiles dans votre famille, le restaurant scolaire de l’école Maternelle sera très heu- reux de leur offrir une seconde vie. D’avance merci pour nos bouts de choux ! la feuille de Marcel Pagnol Décembre 2004
  • 3. Le conseil d’école élémentaire Vendredi 12 novembre s’est tenu notre premier conseil rait déboucher sur des situations complexes, du type d’école de l’année 2004. Nous avons commencé par la revenir deux fois à l’école pour récupérer « le petit » en présentation des nouveaux parents élus et des nou- maternelle puis « le grand » en élémentaire. veaux enseignants. Nous vous renvoyons à notre Après avoir évoqué des problèmes périscolaires : les « feuille de Marcel Pagnol » d’octobre pour y retrouver vélos et un chien dangereux, nous avons demandé à la les noms et les classes correspondantes. Le RASED, représentante de la mairie si l’aménagement du chemin réseau d’aide aux enfants en difficulté scolaire nous a de Pommier, qui devait faire l’objet d’une information été présenté par la maîtresse d’adaptation, Mme Mois- préalable, était définitif, et s’il conditionnait la suppres- sonet. sion de la présence de la police municipale. Les répon- Le bilan du précédent projet d’école a permis de défi- ses faites ont été que l’aménagement (ralentisseurs) nir les axes prioritaires du nouveau qui s’étalera sur les fait partie de l’élaboration d’une zone 30 (km/heure), et années 2004 à 2008. Il est commun aux écoles mater- qu’il n’est pas question de supprimer l’activité des po- nelles et élémentaires du groupe scolaire. Mme Khali- liciers. Nous avons fait également remarquer que les fa nous en a tracé les grandes lignes, mais il doit encore dysfonctionnements (retards, absences) étaient encore être validé par l’inspection académique. Globalement importants. au delà d’une aide à la lecture des petits (CP), pour Comme vous le savez, une nouvelle réglementation des construire une culture littéraire (dès le CE1), en amé- absences à la cantine a été mise en place. Il faut dé- lio rant les productions d’écrits (à partir du CE2), grâce sormais prévenir au moins 48 heures à l’avance. Pour à des ateliers décloisonnés (CM1), les enfants devraient ne pas se voir imputer le prix du repas, il fallait, depuis arriver à une me illeure maîtrise de la lecture, y compris la rentrée, fournir un certificat médical, en cas d’ab- sur des supports atypiques, et permettre un enrichisse- sence pour maladie d’un enfant à l’école et donc à la ment du vocabulaire et un développement de l’imagi- cantine. Les élus FCPE ont obtenu qu’un mot d’ab- naire. Mme Khalifa, Mme Moissonet et Mme Espita- sence permette de déduire le repas, le certificat médical lier-Frances interviendront également. Au dire des plus n’étant exigible qu’en cas de maladie contagieuse. Les anciens, cela faisait longtemps qu’un projet n’avait été parents doivent néanmoins avertir la cantine mais aussi autant structuré ! la directrice pour signifier l’absence en classe de l’en- Puis nous avons abordé les études du soir. D’abord fant. de manière satisfaisante, puisque vont démarrer des Présentant le bilan financier de la coopérative , Mme groupes d’expression CP, 2 soirs par semaine, pour des Khalifa nous a précisé que l’école ne pourrait, cette enfants en difficulté, petit groupe d’environ 6 enfants. année, offrir un spectacle de Noël aux enfants. L’ar- Des ateliers méthodologiques, pour les CM1 et CM2, gent de la Kermesse (900€) est déjà investi dans des sur une base de 10 enfants vont être mis en place. Tra - achats futurs, tels que livres, jeux et matériel de projec- vail avec le théâtre et des jeux, 2 séances par semaine tion. Le 7 décembre les enfants chanteront à l’espace sur une période de 10 semaines. Ensuite le débat s’est Jean Poperen. engagé sur les études « classiques » du soir. Il a été Nous avons terminé ce conseil d’école en abordant le rappelé le nombre important d’enfants restant à l’étude. sujet des conseils de … délégués. Les enfants délégués La mairie souhaite revenir sur le fonctionnement ac- de classe sont élus pour 3 mois, avec un mandat non tuel, cependant elle a accepté de reporter son projet renouvelable. Un parent élu peut y assister. Ces d’une année, permettant un dialogue avec les parents conseils de délégués sont en tous cas une belle leçon de d’élèves, et nous l’espérons, débouchant sur une solu- civisme et de démocratie. tion satisfaisante pour tous. Le plus gros problème res- tera, de toute façon, les moyens, financiers et humains, Daniel BAIGUINI que l’équipe municipale sera en capacité de fournir. Il ne faut pas oublier que toute perte de souplesse pour- Un serveur de ressources pédagogiques pour l’école Depuis juin 2001, l’école dispose d’un site Web dont l’a- dresse est http://nte-serveur.univ-lyon1.fr/marcel-pagnol (un lien direct existe aussi sur notre site www.fcpepagnol.new. fr). Ce site propose aux visiteurs des informations sur la vie de l’école, dates de conseils d’école, numéros utiles, photos des sorties de fin d’années. Mais c’est aussi un outil que les enseignants utilisent pour mettre à disposition de leurs élèves des activités éducatives et ludiques, par exemple un forum de discussion avec une classe de correspondants, des question- naires pour apprendre du vocabulaire anglais, ou bien encore un répertoire de sites Web tout particulièrement recomman- dés aux enfants. Depuis la rentrée sont également présentées sur ce site quelques unes des activités sportives auxquelles les classes participent (voile et badminton en cycle III). la feuille de Marcel Pagnol Décembre 2004
  • 4. Coordination des parents d’élèves des écoles publiques de Meyzieu Le titre peut paraître un peu barbare, mais difficile de ne pas mettre un nom à rallonge pour désigner le regroupement pluri- associatif mis en place pour traiter les différentes attentes communes aux écoles publiques maternelles et élémentaires Lors de la dernière réunion, 6 écoles sur 8 étaient présentes (Calabre, Carreau, Cassin, Condorcet, Ferry et Pagnol) et nous étions 15 parents à nous retrouver autour d’une table afin d’exprimer nos attentes et nos besoins sur les écoles publiques de Meyzieu. En fin d’année scolaire passée (2003/2004) nous avions fait parvenir 2 courriers à la mairie. L’un demandant à ce que nous parents, soyons impliqués dans le projet Epode (lutte contre l’obésité), pour lequel la municipalité s’est engagée (avec huit autres communes en France). Le second afin de faire une synthèse de nos inquiétudes face au non-avancement des travaux (aménagement de cour,...), au non-respect des services proposés par la municipalité (aide à la traversée,...), et de connaître la politique scolaire municipale, qui lors des élections proposait de mener une politique participative. Pour cette année scolaire, nous nous sommes fixé comme objectif de traiter les thèmes suivants : • Connaître les différents critères de la municipalité pour désigner les personnes qui aident à la traversée des enfants, les moyens mis en place pour pallier leurs absences et les projets de travaux pour sécuriser les abords des écoles • Les travaux dans les écoles : actuellement sur les différentes écoles des travaux plus ou moins prioritaires sont engagés ou auraient dû l’être. Il est très difficile d’obtenir un planning avec des dates et des délais • Sur notre école, nous avons eu jusqu’à 5 ATSEM absentes sur 8. Pour certaines classes leur pré- sence est indispensable. Comment gérer leur remplacement ? La priorité est-elle donnée au temps scolaire ou périscolaire ? • Nous souhaitons être impliqués dans le projet Epode. Connaître l’ensemble des actions mises en place pour la lutte contre l’obésité ainsi que leur financement. • L’année prochaine les inscriptions ne se feront plus à l’école mais en mairie. Comment seront gérées les fratries ? Quelle transparence y aura t-il pour les dérogations, cela voudra t-il dire la fermeture d’une classe sur une école pour compléter une autre ? • Un projet sur le plus long terme consiste à réaliser sur notre commune un débat sur la laïcité qui fêtera son centenaire en décembre 2005. Frédéric GIROD Les conseils de délégués Cette année pour la première fois, l’école Marcel Pagnol met prochain rendez-vous est le 17 décembre 2004. en place les Conseils de Délégués en cycle II. Leur première réunion a eu lieu le vendredi 12 novembre 2004 à 15h30. Ils En cycle III les conseils de délégués ont repris dès le 14 octo- étaient 14 représentants (2 élèves par classe) :Valentine et bre 2004. A l’ordre du jour figuraient deux points : l’un Guillaume , Léonie et Guy ,David et Valentin , Zouléia et La - concernait la cantine, l’autre les toilettes (et oui… encore !). ra, Océane et Romain, Chloé et Lucie, Mélissa et Noémie. Mme Khalifa avait demandé à Mme Enjalran (gestionnaire du Mme Khalifa (Directrice), Mme Laurent (CP) et moi-même restaurant scolaire) et à Frank Zardin de venir discuter de ces assistions également à cette réunion. Un ordre du jour avait problèmes avec les enfants. Les enfants ont ainsi compris que été établi préalablement et Mme Khalifa a commencé la ré - leurs problèmes à l’intérieur de l’école étaient aussi ceux des union en s’assurant que tous les enfants savaient pourquoi ils personnes responsables du temps périscolaire et de la bonne avaient été élus. Elle a aussitôt précisé, non sans insister, que marche des bâtiments. nous aurions à parler certes des problèmes de l’école mais Le temps fort de la réunion fût celui pendant lequel nous aussi des solutions qu’il faudrait y apporter. avons évoqué les différents courriers envoyés à la mairie par Les problèmes évoqués concernaient les toilettes (l’eau, les les enfants pour présenter leurs revendications concernant la boulettes de papiers,…), les glissades et les bagarres sous le cour de l’école. Les enfants furent informés qu’une réponse préau. Les solutions proposées par les enfants furent très nom- avait été reçue, mais que les aménagements de cours consécu- breuses, tous très engagés dans leur rôle de délégués, certains tifs à ce courrier n’avaient pas été faits dans la bonne cour ! étaient même prêts à « jouer les gendarmes » ! Finalement il Mme Khalifa leur explique également que leur demande d’a- fût décidé que les règles de bonne conduite seraient rappelées voir des bancs dans la cour, qui leur permettraient de se ména- oralement dans les classes et que des panneaux seraient affi- ger des temps de convivialité entre copains, a été refusée pour chés dans les toilettes et sous le préau pour rappeler ces rè- cause de non compatibilité avec le projet EPODE… Mme gles. Khalifa les informe toutefois qu’ils pourront encore s’expri- La fin de la réunion fût consacrée à une discussion sur mer sur un projet d’aménagement de la cour, projet qui se fera « pourquoi les enfants se bagarrent-ils ? » et « comment ré - en coordination avec les parents délégués au Conseil d’Ecole. gler, entre enfants la cause de la bagarre ». Même si la réac- Différentes activités sont alors proposées par les enfants pour tion première des enfants fût de dire « si on se bagarre c’est commencer à réfléchir sur ce projet : dessin, texte, recherches qu’on ne s’aime pas », et de proposer que « chacun s’en aille sur Internet… Leur prochain rendez-vous est le jeudi 16 dé- de son côté », ils finirent tous par tomber d’accord sur le fait cembre 2004. qu’on peut aussi se bagarrer parce qu’on n’est pas d’accord, et qu’au lieu de la bagarre, on peut préférer la discussion. Leur Sandrine CHARLES la feuille de Marcel Pagnol Décembre 2004