ECHOS DES                                                                       Nº 03                                     ...
Echos des Bibliothèques Nº03 				                                       Amis des Bibliothèques de Village Africains       ...
Echos des Bibliothèques Nº03                                              Amis des Bibliothèques de Village Africains     ...
Echos des Bibliothèques Nº03                                              Amis des Bibliothèques de Village Africains     ...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Echos de bibliotheques num3

705
-1

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
705
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
34
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Echos de bibliotheques num3

  1. 1. ECHOS DES Nº 03 Décembre 2012BIBLIOTHEQUES Amis des Bibliothèques Ce bulletin est la lettre d’information de Amis des Bibliothèques de Villages de Village Africains Africains. Il permet aux lecteurs des bibliothèques, aux communautés, aux FAVL Siteweb: www.favl.org maires et conseillers municipaux de s’informer des activités des différentes bibliothèques de village au Burkina Faso. Notons que ces bibliothèques vi- Contact: sent à promouvoir la lecture publique en zones rurales, améliorer le rendement Donkoui Koura: scolaire des élèves, permettre aux communautés et aux jeunes de s’instruire à kdonkoui@gmail.com travers le livre. +226 76 66 52 41 © photos: Dounko Sanou Nos remerciements vont à l’endroit des tous les partenaires, les maires des sanoudounko@gmail.com collectivité locales, les enseignants, les lecteurs et toute la communauté qui +22676678751 soutiennent chaque jour la bonne marche de ces bibliothèques. Vos sugges- Graphisme : Bawaya Sare tions seront la bienvenue pour l’amélioration de nos services. www.eliseesare.com La Coordination VISITE DES ÉLÈVES DE L’ÉCOLE INTERNATIONALE DE OUAGADOUGOU A BONI Elèves de l’ISO, dans la Bibliothèques de Boni.Dix-huit (18) élèves de l’Ecole Internationale de Oua- enfants et celui réservé des adultes. Suite à cette pré-gadougou (ISO) accompagnés par quatre professeurs sentation, Sanou Dounko a appuyé les explicationsont visité la bibliothèque de Boni, le mercredi 21 No- du gérant avec plus de détails dans le fonctionnementvembre 2012. L’équipe est arrivée à 11H30mn à la des différentes bibliothèques établies par FAVL aubibliothèque. A leur arrivée, ils ont été accueillis par le Burkina Faso. Il affirma qu’il y a au total douze bi-Coordonnateur Sanou Dounko, l’animateur Boué Ali- bliothèques dont 7 dans le Tuy, à savoir Béréba, Boni,dou et le gérant Gnoumou Jonas. L’équipe de FAVL Koumbia, Dohoun, Karaba, Sara et Dimikuy. Chaquea souhaité la bienvenue aux visiteur de l’ISO. Après bibliothèque est géré par une ou un bibliothécaire.cette accueil, le gérant a commencé la visite guidé de Les coordonnateurs, les animateurs et les bibliothé-la bibliothèque en indiquant les genres de livres dis- caires se réunissent chaque fin du mois pour échangerponibles, la division du local en espace réservé aux leur expériences ce qui aide à la bonne marche de ces Suite page 2 >>
  2. 2. Echos des Bibliothèques Nº03 Amis des Bibliothèques de Village Africains VISITE DES ELEVES DE L’ECOLE INTERNATIONALE DE OUAGADOUGOU( I.S.O) Sanou Dounko expliquant le fonctionnement de la biblio- Le bibliothécaire Gnoumou Jonas révisant les cahiers de thèque de Boni aux élèves de l’ISO. le bibliothèque avec des élèves de l’ISO. Des élèves de l’ISO dans la cour de la bibliothèques de Des élèves de l’ISO visitent l’église de Boni. Boni.bibliothèques. Après ces explications de Dounko, la des photos en face de la sculpture représentant une tête deparole a été donnée aux visiteurs. Est-ce que l’Ecole masque à l’entrée de l’église qui symbolise le bonheur, laInternationale de Ouagadougou a déjà fait un don de culture, la richesse, l’honnêteté des habitants de Boni.livres au bibliothèques? A demandé Bruce Ferguson Enfin, les élèves ont visité le musée de Boni dirigé parun des professeurs. A cette question Dounko a ré- Abdoulaye Ouédraogo. Il a rassuré les élèves qu’il peu-pondu par l’affirmative. A la question de savoir si les vent poser autant de questions qu’ils souhaiteraient. Dansfemmes fréquent la bibliothèque, Dounko a expliqué le musée, les élèves ont appris à jouer au balafon et auxque le taux de fréquentation de la bibliothèque par les tam-tams. Ils ont également fait des photos des différentsfemmes demeure encore faible. Les élèves à leur tour masques exposés. Les professeurs ont achetés quelquesont voulu savoir combien d’enfants viennent à la bi- petits masques en souvenir.bliothèque par jour, par semaine et par mois ? Jonas, La visite du village a pris fin par la signature du cahierle bibliothécaire a repondu en donnant ces chiffres: de visite de la bibliothèque et la remise d’une somme de27 par jour en moyenne ; 108 par semaine ; 432 par 6000 Francs CFA par les élèves l’Ecole Internationale demois. Ouagadougou pour marquer leur soutien aux activités de Ensuite, les élèves ont également assisté à une danse la bibliothèque de Boni.des masques à la place du grand marché. Ils étaient cu- GNOUMOU JONASrieux de comprendre si ce sont des hommes qui se trans- Bibliothécaire de BONIforment en masques. Le bibliothécaire leur a expliquéque les masques sont fabriqués, sculptés par les hommesqui les portent pendant les cérémonies. Plus tard, les élèves ont visité l’église Catholique de Les sociétés minières sont invitéesBoni. A ce niveau, ils ont été accueillis par le Catéchiste à découvrir les activités de FAVLde Boni. Celui-ci a fait l’historique de cette église quidate de 1959. Suite à cela le professeur Bruce Ferguson aua voulu savoir s’il y a des musulmans dans le village. Salon International du LivreDounko a expliqué qu’il y a une minorité de musulmanset que la majorité est chrétienne. Mais il y a aussi des de Ouagadougou (SILO)animistes qui pratiquent la religion traditionnelle. A la finde la visite de l’église, les élèves étaient heureux de faire 2
  3. 3. Echos des Bibliothèques Nº03 Amis des Bibliothèques de Village Africains VISITE DANS LES BIBLIOTHEQUES DU NORDLe mercredi 31 octobre a eu lieu à la bibliothèque de PobeMengao la rencontre des bibliothécaires du Nord. Ils onttous répondu présents à l’appel. Ce sont M. Konfé Ha-midou de Pobé Mengao, Koundaba Alou de Béléhédé etZébret Moumini de Bougounam. Cette rencontre a com-mencé à 7h45mn. Très motivés, ils ont échangé avec lesresponsables de FAVL (Koura Donkoui et Krystle Austin)venus de OUAGA autour des points suivants:- le rôle du bibliothécaire;- le traitement et l’acheminement des rapports mensuels;- la gestion des comptes de la bibliothèque;- les relations publiques;- les questions diverses. Konfé Amidou et Koundaba Alou enregistrant des livres pourLes gérants ont suivi avec beaucoup d’attention la com- les bibliothèques du Nord.munication de l’équipe de FAVL de Ouaga avant de poserdes questions sur la gestion des cahiers de comptes, le co- avons suggéré de travailler avec les conseillers munici-mité de gestion et l’entretien des livres. paux ou les mairies de leurs communes respectives pour D’une part, ils ont déploré le fait que les comités de renouveler les comités de gestion dont les mandats sontgestion sont inactifs surtout à Pobe Mengao et à Béléhedé expirés.ce qui donne aux bibliothécaires un sentiment de solitude D’autre part, suite à aux évaluations effectuées audans la gestion des bibliothèques. Heureusement, cela ne cours de l’année, il est ressorti que les bibliothèques dules empêche pas de faire leur travail correctement. Nous Nord présentent beaucoup d’aspects positifs dans la ges- tion des bibliothèques. Il n’y a pas de livres en retard de plus d’un mois dans ces bibliothèques. Les pertes de li- vres varient entre zéro et un. Enfin, les gérants acceptent quelques fois de faire des heures supplémentaires pour satisfaire leur communauté. Pour ce faire des encourage- ments leur ont été donnés par l’équipe qui leur a invité de persévérer dans ces efforts. A la fin de la rencontre, les trois bibliothécaires ont reçu chacun un lot des livres pour augmenter leurs fonds do- cumentaires. Zébret MouminiKoura Donkoui, Zebret Moumini et Koundaba Alou lors de la Bibliothécaire de Bougounam. réunion des bibliothécaires du Nord a Pobé-Mengao. Nouveau livre Un nouveau livre intitulé ‘‘Koura Bémavé an- cien combattant de Béréba’’ est disponible. C’est un échantillon représentant le genre de livres qui seront bientôt produits au Centre de Media finan- cé par le Rotary Club International et le Rotary Ouaga Savane, actuellement en cours de réalisa- tion dans la commune de Houndé. Ce livre relate la vie de Koura Bémavé qui a été soldat dans l’armée française à une époque où la Haute Volta, son pays d’origine, était en- core une colonie française. Il a passé onze années de sa vie dans les rangs des troupes françaises, a servi au Sénégal, en Algérie, en Mauritanie, au Cameroun et à Madagascar. Après sa démobilisa- tion, Bémavé a rejoint Béréba son village natal, où il réside encore. 3
  4. 4. Echos des Bibliothèques Nº03 Amis des Bibliothèques de Village Africains ANIMATION DANS LES BIBLIOTHÈQUES Lecture guidée à Koumbia Conte traditionnel à KarabaUne séance de lecture libre guidée a eu lieu à la bibliothè-que de Koumbia. Elle a vu la participation de 15 élèvesde l’école primaire publique de Koumbia. Le but de cetteséance est d’apprendre à lire aux élèves et leur apprendrela recherche des mots difficiles dans le dictionnaire. Elle acommencé avec une séance de motivation par le chant.Les enfants ont été ensuite invités à choisir leur livre pré-féré. Les uns se sont intéressés aux bandes dessinées tan-dis que les autres aux livres de contes.Au cours de la séance, la bibliothécaires les a suivis avecbeaucoup d’attention. Elle a aidé les élèves en leur expli-quant les mots difficiles au cours de cette séance. Les en-fants sont ressortis satisfaits car ils ont appris la recherchedes mots dans le dictionnaire. Domboué Hakahoun, bibliothécaire de Karaba racontant un Bokian Assiatou conte traditionnel aux enfants. Bibliothécaire de Koumbia La bibliothèque de Karaba a organisé une séance de contes en langue nationale Bwamu avec les élèves de la classe de CM1 de l’école primaire publique du village. Soixante-huit (68) élèves ont pris part à cette animation. Elle a débuté avec des chants proposés par les élèves. Des devinettes leur ont été proposées suivies de contes éducatifs. D’importantes leçons de morale en ont été ti- rées par exemple : « A quoi sert la force lorsqu’on n’est pas intelligent. » Cette séance d’animation s’est terminée par une sensibilisation des enfants sur la fréquentation de Des enfants participant à la séance de lecture guidée orga- la bibliothèque. nisée par Bokian Assiatou, bibliothécaire de Koumbia. Domboué Hakahoun Bibliothécaire de Karaba La formation du gérant de la bibliothèque de OuargayeLa bibliothèque villageoise de Dohoun a accueilli le 15octobre 2012 Zombre Joanny gérant de la bibliothèque deOuargaye. Nouvellement appelé aux taches de gérant debibliothèque. C’est Alidou Boué, animateur de FAVL quis’est chargé de lui apporter les connaissances nécessairesà l’exercice de l’activité de bibliothécaire de villageDeux semaines durant, plusieurs points ont été abordésnotamment le rôle du bibliothécaire, la gestion de la bi-bliothèque, les documents de gestion, les activités d’ani-mation. Des exercices pratiques d’animation avec lesenfants ont été exécutées par Monsieur Zombre Joanny.A l’issue de cette formation, le nouveau gérant MonsieurZombre Joanny s’est dit satisfait et est désormais prêt gé-rer la nouvelle bibliothèque de Ouargaye. Alidou Boué Animateur, Favl Voulez-vous contribuer avec un article sur la lec- Retrouvez FAVL sur ture ou avez-vous des commentaires à émettre sur Facebook.com/FAVL.activities Échos des Bibliothèques? Envoyez-nous vos écrits à l’adresse: favlafrica@gmail.com @FAVLafrica 4

×