ECHOS DES                                                                            N° 05                                ...
Echos des Bibliothèques Nº05                     Amis des Bibliothèques de Village Africains                 PRISE EN CHAR...
Echos des Bibliothèques Nº05                   Amis des Bibliothèques de Village Africains                    ACTIVITES D’...
Echos des Bibliothèques Nº05                   Amis des Bibliothèques de Village Africains                                ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Echos April 2013

445

Published on

New issue of FAVL's bi-monthly newsletter

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
445
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
44
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Echos April 2013

  1. 1. ECHOS DES N° 05 Avril 2013 BIBLIOTHEQUES Amis des Bibliothèques de Village Africains LA POPULATION DE OUARGAYE EST FIERE www.favl.org DE SA NOUVELLE BIBLIOTHEQUEContact:Donkoui Koura:kdonkoui@gmail.com(+226) 76.66.52.41© photos: Dounko Sanousanoudounko@gmail.com(+226) 76.67.87.51Ce bulletin est la lettre d’infor-mation de Amis des Bibliothè-ques de Villages Africains. Ilpermet aux lecteurs des biblio-thèques, aux communautés, Le maire (troisième à droite), chef du village (premier à gauche) et responsables etaux maires et conseillers muni- chefs de services lors de la cérémonie d’inauguration de la Bibliothèque de Ouargayecipaux de s’informer des activi-tés des différentes bibliothè- En février il y a eu lieu la cérémonie tion, cette bibliothèque est la bienve-ques de village au Burkina Faso. officielle d’inauguration de la Biblio- nue. Il a lancé un appel à tous les di-Notons que ces bibliothèques thèque Villageoise de Ouargaye. La recteurs d’écoles et lycées aussi bienvisent à promouvoir la lecture cérémonie s’est déroulée en présen- que la population entière de faire depublique en zones rurales, ce du maire , des personnes ressour- cette bibliothèque un bien communaméliorer le rendement scolai- ces de l’éducation, des chefs coutu- qui demande plus de soins pour sare des élèves, permettre aux miers et des chefs de services. Pascal durabilité et son rendement.communautés et aux jeunes de Tombiano, président du comité des’instruire à travers le livre. gestion de la bibliothèque, a expliqué Dounko SANOU brièvement comment se sont dérou- Coordonnateur RégionalNos remerciements vont à lés les travaux. Le nombre d’abonnésl’endroit des tous les partenai- au bout de deux mois d’ouvertureres, les maires des collectivités témoignent de l’engouement que leslocales, les enseignants, les lec- lecteurs accordent à la bibliothèque. JEUNES DU TUY LISENTteurs et toute la communautéqui soutiennent chaque jour la Le représentant de FAVL a informé la FAVL lance le programmebonne marche de ces biblio- communauté que cette œuvre a été «Jeunes du Tuy Lisent» en mai.thèques. possible grâce à la généreuse dona- 300 jeunes dans 20 villages au- trice Emily Wilson. Il a aussi deman- ront la chance de participer àVos suggestions seront la bien- dé au maire entrant de faire de cette une recherche, en collaborationvenue pour l’amélioration de bibliothèque le temple du savoir de avec l’Institut National desnos services. la commune. Sciences des Sociétés, pour voir Pour Monsieur Sidwata Zombre, mai- La Coordination les effets de la lecture. re entrant et instituteur de forma-
  2. 2. Echos des Bibliothèques Nº05 Amis des Bibliothèques de Village Africains PRISE EN CHARGE DES BIBLIOTHEQUES PAR LES COMMUNES Les Communes se sont engagées dans la gestion ques. des bibliothèques conformément aux conventions Quant aux communes de Houndé, Békuy et Gourcy, qu’elles ont signées au courant de l’année 2012. des raisons administratives ont freiné le processus Rappelons que le contenu des dites conventions mais des dispositions sont en train d’être prises portait sur la prise en charge progressive du salai- pour régulariser la situation de leurs bibliothécai- re des bibliothécaires. res à partir du mois de Juin 2013. Les communes de Béréba, Koumbia, Pobé-Mengao, Messieurs les Maires, FAVL a besoin de votre sou- Ouargaye, Tongomayel et Niankorodougou ont tien pour étendre le réseau de bibliothèques afin amorcé le processus. FAVL leur a fait les verse- de participer activement à la lutte contre l’analpha- ments pour le payement du salaire de leurs biblio- bétisme dans nos régions. thécaires. Cela témoigne une fois de plus l’engage- Donkoui Koura ment des collectivités dans la gestion des bibliothè- Coordonnateur National VISITE DU COORDONNATEUR DE FAVL GHANA AU BURKINA En février, l’équipe de FAVL Burkina a accueilli le nouveau Coordonnateur Régional de FAVL Ghana, Cletus Yiné qui travaille avec FAVL depuis janvier. Cletus a effectué un voyage à Béréba pour apprendre des séances pratiques d’animation avec les enfants, l’inventaire et l’évaluation avec Dounko Sanou, Alidou Boué et Krystle Austin Nanema. A la bibliothèque de Béréba, Cletus a assisté aux acti- vités d’animation avec les 25 lecteurs les plus faibles préparant ainsi un nouveau programme de lecture par tutorat pour le Ghana. Il a appris les techniques pour lire un livre à un groupe d’enfants et comment organiser un jeu de l’alphabet. Cletus a aussi visité la Bibliothèque Villageoise de Dimikuy où il a appris lesCletus Yiné, Coordonnateur Régional de FAVL Ghana lit à techniques d évaluations et d inventaires. A la fin deun groupe d’écoliers à la Bibliothèque Villageoise de son séjour, Cletus a rencontré les jeunes lecteurs pour Béréba. leur parler de ses livres préférés. Il a remarqué quetoutes les deux bibliothèques sont très fréquentées et les enfants apprécient beaucoup les activités d’anima-tion qui y sont menées.Le voyage d’échanges du Coordonnateur Régional de FAVL Ghana a été une opportunité pour l’équipe auBurkina de partager leurs expériences dans le domaine de gestion d’une bibliothèque. Malgré quelques peti-tes différences entre les bibliothèques du Burkina et celles du Ghana, Cletus s’est dit très satisfait de la for-mation pratique reçue et il se sent prêt pour retourner au Ghana et réinvestir ses nouvelles connaissancesavec les trois bibliothécaires. Krystle Austin Nanema Manager de Programme
  3. 3. Echos des Bibliothèques Nº05 Amis des Bibliothèques de Village Africains ACTIVITES D’ANIMATION DANS LES BIBLIOTHEQUES Connaître l’Alphabet Pour Mieux LireLa bibliothécaire de Béréba a animé uneséance d’apprentissage de l’alphabet fran-çaise aux 25 élèves les plus faibles en lectu-re de la classe du CM1. L’objectif de laséance était d’apprendre aux élèves les élé-ments de base de la lecture. La bibliothé-caire a mis les lettres de l’alphabet en car-ton sur deux tables. La plupart savait quec’étaient des lettres de l’alphabet mais ilsne les connaissaient pas. Avec l’aide de labibliothécaire, ils ont lu chaque lettre en-semble à haute voix. Puis vint le momentpour chacun de placer les lettres qu’ilsconnaissent suivant l’ordre alphabétique.Une révision a permis aux participants deformer des syllabes avec une consonne et Les élèves du CM1 jouent un jeu avec les lettres de l’alphabet à la bibliothèque de Béréba.une voyelle. La bibliothécaire s’est réjouiede son travail car certains disent avoirbeaucoup appris en une seule journée. D’autres séances semblables seront menées dans l’avenir afin dedonner la chance aux enfants de pouvoir lire couramment. Ivette Koura Bibliothécaire de Béréba Les Enfants Apprennent l’Hygiène à la Bibliothèque Le gérant de la bibliothèque de Dohoun a organisé une séance d’animation sur l’hygiène corporelle a un groupe de 31 élèves du primaire. Avant de com- mencer la séance, il a donné des informations sur le lavage des mains. Les questions de compréhension ont été posées sur le sujet pour voir les connais- sances des participants. Le gérant a donné les in- formations sur l’hygiène corporelle et souligné l’importance d’utiliser l’eau propre et le savon, de bien se frotter le corps et de se laver avant la nuit pour éviter les risques comme les reptiles. Il a sou- ligné l’importance de l’hygiène pour pouvoir éviter les maladies. Chaque participant a promis de parta- ger ce qu’il a appris avec sa famille. Pour le gérant ce sont les petits gestes comme cette séance qui font de grandes actions. Il a programmé d’ autres séances pour parler de l’entretien et du cycle deLes élèves utilisent une station de lavage des mains l’eau. après une sensibilisation sur l’hygiène. Hervé Boué Bibliothécaire de Dohoun
  4. 4. Echos des Bibliothèques Nº05 Amis des Bibliothèques de Village Africains TEMOIGNAGE DES LECTEURS « Mon Livre Préféré est L’Arbre de Lollie »: Un Lecteur à Niankorodougou Je m’appelle Seremé Alexandre. Je suis élève en classe du CM1. J’ai connu la bibliothèque grâce à mon père. Quand il a su que je ne connaissais pas la bibliothèque de Niankorodougou, il m’a amené là-bas et je me suis abonné. C’est un très bon endroit pour nous les en- fants et aussi ceux qui voudront réussir dans la vie. Mon livre préféré est L’Arbre de Lollie car je sais que le SIDA tue et est une maladie grave. Quand j’ai lu ce li- vre, j’ai bien compris comment on peut l’éviter. Je viens écouter les contes et histoires et aider les autres qui ne savent pas bien lire. Je dis merci à la gérante et ceux qui pensent à nous jusqu’en brousse du Burkina. Seremé Alexandre Elève de Niankorodougou Les Bibliothèques sont des Lieu x de Culture et Connaissance: Deux Lecteurs à Dimikuy Je mappelle Koura/Doyé Mouila. Jai connu une bibliothèque en 2006 quand je faisais la quatrième au C.E.G. de Béréba lors dune sensibilisation faite en sein de létablissement. Je ne me rappelle pas exac- tement du titre du premier livre que jai pris, mais ce que jai retenu est que je nai pas aimé ce livre. Cest mon troisième livre Les Frasques dEbinto qui ma vraiment remonté le moral pour me faire sa- voir que la lecture cest une recherche qui te permet de connaître beaucoup de choses. A mon retour d’un séjour au Guinée-Bissau, jai constaté quune bibliothèque existe dans mon village de Dimikuy et je me suis abonnée. Je trouve que mes comportements ont changé envers ma famille et mes camara- des. Je peux désormais animer un débat avec un groupe de femmes ou dhommes sans problème. La bibliothèque est mon lieu de culture au village. Je lance un appel à toutes mes sœurs de fréquenter cet- te bibliothèque qui nous permettra d’avoir une large ouverture sur le monde. Koura/Doyé Mouila Lecteur à Dimikuy Je mappelle Konkobo Ousséni. Je suis père de 10 enfants et cultivateur à Dimikuy. Je nai pas eu la chance daller à lécole, mais jai fait lalphabétisation en Mooré. Cela m’a fait comprendre que lécole est nécessaire pour tout le monde et j’ai insisté que mes enfants gagnent une éducation. Je les suis chaque soir pour quils apprennent leurs leçons et pendant les jours non ouvrables je leur demande daller à la bibliothèque. Souvent je leur demande de me raconter de quoi parle le livre que chacun a pris. Ils apprennent la lecture à leurs petits frères. Mes enfants qui sont au collège ont eu chacun une lampe solaire et un abonnement gratuit à la bibliothèque avec la recherche LED de FAVL. Depuis lob- tention de ces deux choses toutes marchent à merveille. Konkobo Ousséni Père et Cultivateur à Dimikuy Voulez-vous contribuer avec un arti- Retrouver FAVL sur: cle sur la lecture ou avez-vous des commentaires à émettre sur Echos des Facebook.com/FAVL.activities Bibliothèques? Envoyez-nous vos écrits à l’adresse favlafrica@gmail.com. @FAVLafrica

×