Arts de la scène

509 views

Published on

Published in: Travel
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
509
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
137
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Arts de la scène

  1. 1. Beckett. Le Dépeupleur. <br />Beckett. LeDépeupleur.<br />Beckett.Le Dépeupleur.<br />Beckett.Le Dépeupleur.<br />Beckett.Le Dépeupleur.<br />Beckett.Le Dépeupleur.<br />Beckett. Le Dépeupleur.<br />Beckett. Le Dépeupleur.<br />Beckett. Le Dépeupleur.<br />Beckett. Le Dépeupleur.<br />Beckett. Le Dépeupleur.<br />Beckett. Le Dépeupleur. <br />Comme un thème que propose un compositeur, auquel interprètes musiciens peuvent apporter toutes sortes de variations personnelles, c’est un thème que Samuel Beckett nous propose dans Le Dépeupleur.<br />Pour autant, l’interprétation du thème reste ouverte et c’est même dans la multiplicité des lectures qu’il suscite que réside son infinie richesse.<br />Les Editions de Minuit<br />Il crée avec une rigueur mathématique et géométrique un microcosme totalement clos, un « cylindre surbaissé » qu’il peuple d’une foule d’êtres captifs. Il y fait régner des castes, des hiérarchies très précises, et des lois extrêmement rigoureuses.<br />Beckett. <br />Le Dépeupleur. <br />Au Chapeau Rouge <br />34/36 rue du Chapeau Rouge<br />Tarif plein 12 €, réduit 5 €<br />8 au 14 juillet-21 heures<br />Mise en Scène : Simona Morini<br />Interprétation : Robert Eberhardt<br />Compagnie Errance<br />
  2. 2. Beckett. Le Dépeupleur. <br />Beckett. Le Dépeupleur. <br />« C&apos;est presque comme si j&apos;étais à l&apos;intérieur de ce cylindre... avec ces corps. C’était une incroyable sensation »<br />D.V.S.<br />« Un voyage au cœur de ce texte de Beckett ne peut laisser indifférent... pour ma part si je peux j&apos;y retourne »<br />N.M.<br />« Bravo pour cette performance ! » <br />M.R.<br />Beckett. <br />Le Dépeupleur. <br />Au Chapeau Rouge <br />34/36 rue du Chapeau Rouge<br />Tarif plein 12 €, réduit 5 €<br />8 au 14 juillet-21 heures<br />Mise en Scène : Simona Morini<br />Interprétation : Robert Eberhardt<br />Compagnie Errance<br />
  3. 3. Beckett. Le Dépeupleur. <br />Beckett. Le Dépeupleur. <br />« La mise en scène épurée a merveilleusement servi le texte »<br />S.T.<br />« On quitte ce cylindre perplexe mais emballé par le rythme des mots de Beckett. Et on a envie de l&apos;entendre encore, pas tant pour le comprendre, que pour s&apos;imprégner de son mystère »<br />B.H.D.<br />« Spectacle étrange qui force à réfléchir »<br />D.C.<br />Beckett. <br />Le Dépeupleur. <br />Au Chapeau Rouge <br />34/36 rue du Chapeau Rouge<br />Tarif plein 12 €, réduit 5 €<br />8 au 14 juillet-21 heures<br />Mise en Scène : Simona Morini<br />Interprétation : Robert Eberhardt<br />Compagnie Errance<br />
  4. 4. LE <br />DÉ<br />PEU<br />PLEUR<br />Séjour où des corps vont cherchant chacun son dépeupleur. Assez vaste pour permettre de chercher en vain. Assez restreint pour que toute fuite soit vaine. <br />C’est l’intérieur d’un cylindre surbaissé ayant cinquante mètres de pourtour et seize de haut pour l’harmonie. Lumière. Sa faiblesse. Son jaune. Son omniprésence comme si les quelque quatre-vingt mille centimètres carrés de surface totale émettaient chacun sa lueur. <br />Le halètement qui l’agite. Il s’arrête de loin en loin comme un souffle sur sa fin. Tous se figent alors. Leur séjour va peut-être finir. Au bout<br />de quelques secondes tout reprend. Conséquences de cette lumière pour l’oeil qui cherche.<br />Conséquences pour l’oeil qui ne cherchant plus fixe le sol ou se lève vers le lointain plafond où il ne peut y avoir personne. Température. Une respiration plus lente la fait osciller entre chaud<br />et froid. Elle passe de l’un à l’autre extrême en quatre <br />secondes environ. Elle a des moments de<br />calme plus ou moins chaud ou froid. Ils coïncident avec ceux où la lumière se calme. Tous se figent alors. Tout va peut-être finir. Au bout de quelques secondes tout reprend. Conséquences<br />pour les peaux de ce climat. Elles se parcheminent. Les corps se frôlent avec un bruit de feuilles sèches. Les muqueuses elles-mêmes s’en ressentent. Un baiser rend un son indescriptible.<br />Ceux qui se mêlent encore de copuler n’y arrivent pas. Mais ils ne veulent pas l’admettre.<br />Samuel Beckett<br />Le Dépeupleur (début)<br />Paris, éd. de Minuit, 1970<br />Séjour où des corps vont cherchant chacun son dépeupleur. Assez vaste pour permettre de chercher en vain. Assez restreint pour que toute fuite soit vaine. <br />C’est l’intérieur d’un cylindre surbaissé ayant cinquante mètres de pourtour et seize de haut pour l’harmonie. Lumière. Sa faiblesse. Son jaune. Son omniprésence comme si les quelque quatre-vingt mille centimètres carrés de surface totale émettaient chacun sa lueur. <br />Le halètement qui l’agite. Il s’arrête de loin en loin comme un souffle sur<br />Beckett. Le Dépeupleur.<br />
  5. 5. Beckett. Le Dépeupleur. <br />Beckett. Le Dépeupleur. <br />«  Chacun a regardé en soi. Chacun a écouté en soi résonner les mots et les a fait siens. Félicitations et merci pour ce beau moment »<br />B.L.<br />«Merci pour ce moment d’émotion partagée »<br />S.L.<br />«  Quel texte, quelle présence ! quels mots ! » <br />E.J.<br />Beckett. <br />Le Dépeupleur. <br />Au Chapeau Rouge <br />34/36 rue du Chapeau Rouge<br />Tarif plein 12 €, réduit 5 €<br />8 au 14 juillet-21 heures<br />Mise en Scène : Simona Morini<br />Interprétation : Robert Eberhardt<br />Compagnie Errance<br />
  6. 6. Beckett. Le Dépeupleur. <br />Beckett. Le Dépeupleur. <br />«  le spectateur est capté par le contenu et le débit du monologue qui reconstitue ce monde imaginaire, véritable scénario de film de science-fiction»<br />R.C.<br />«  Merci de nous faire partager cette plongée dans ce cylindre si symbolique. Me voici accompagnée par ces images, ces idées, ce rythme… qui orientent chacun de nous vers une recherche un peu plus profonde chaque jour du sens de la vie.  »<br />C.<br />«  La force du texte est magnifiquement interprétée »<br />N.J.<br />Beckett. <br />Le Dépeupleur. <br />Au Chapeau Rouge <br />34/36 rue du Chapeau Rouge<br />Tarif plein 12 €, réduit 5 €<br />8 au 14 juillet-21 heures<br />Mise en Scène : Simona Morini<br />Interprétation : Robert Eberhardt<br />Compagnie Errance<br />
  7. 7. Compagnie Errance : 06 12 49 67 41Communication : Slide by Slide 06 12 49 67 41<br />

×