• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Web Sémantique et Web Social
 

Web Sémantique et Web Social

on

  • 8,840 views

Présentation école été Web Intelligence 2009

Présentation école été Web Intelligence 2009

Statistics

Views

Total Views
8,840
Views on SlideShare
8,535
Embed Views
305

Actions

Likes
11
Downloads
319
Comments
1

7 Embeds 305

http://fabien-gandon.blogspot.com 255
http://www.slideshare.net 23
http://fabien-gandon.blogspot.fr 21
http://www.yatedo.fr 2
http://sitools.akka.eu 2
http://fad.reseau2000.net 1
http://fabien-gandon.blogspot.be 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

CC Attribution License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

11 of 1 previous next

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Web Sémantique et Web Social Web Sémantique et Web Social Presentation Transcript

    • Websémantique&Websocial
      Fabien Gandon, Inria, Sophia Antipolis, équipe Edelweiss
    • préhistoire
      1792 – frères Chappe: télégraphe optique en France
      1835 – 1838 : télégraphe & Samuel Morse
      1858 – Le premier câble transatlantique
      1867 – Graham Bell invente le téléphone
    • préhistoire
      « est-ce un fait ou ai-je rêvé que, par le biais de l’électricité, le monde matériel est devenu un gigantesque nerf, vibrant sur des milliers de kilomètres »
      Extrait traduit de: Nathaniel Hawthorne,The House of the seven gables. The Flight of twoOwls.London, Collins’ Clear-TypePress, 1851. P. 317-318.
    • liens d’association
      [Vannevar Bush, 1945]
      du mémex entre les informations qui nous importent
    • manque le virage du
      digital
    • l’ordinateur
      1946 – L'ENIAC le premier ordinateur électronique programmable.
      1947 – Invention du transistor (Shocley & Brattain)
      1958 – Invention du Circuit Intégré
      1971 – Intel: invente et vend les microprocesseurs
    • hypertexte, hypermédia
      [Ted Nelson, 1965]
      une structure de fichier pour l’information complexe, changeante et indéterminée
    • manque le virage du
      réseau
      oNLine System (NLS), 1969
    • 1955 – SABRE Réseau téléscripteurs réservations AA
      1957 – ARPA: le deuxième effet Spoutnik
      1958 – Premier bunker du réseau SAGE
      – Bell crée le premier Modem
      1961 – Kleinrock (MIT) commutation de paquets
      1962 – Licklider à l'ARPA & Réseau galactique
      1963 – Code ASCII
      1965 – Roberts & Merill: TX-2 (Massachussets) avec Q-32 (Californie) par une liaison téléphonique.
      1967 – Plan ARPANET & NPL & Rand
      1969 – Connexion UCLA, Stanford puis Santa Barbara et l'Utah ; 4 ordi: Arpanet
      le réseau
    • 1971 – ARPANET : 23 liaisons à 50 kbits/s.
      1972 – démonstration publique ARPANET
      – email et listes de diffusion
      1973 – protocole inter-réseaux (network) Cerf, Kahn
      – TCP, Telnet, FTP puis IP/UDP (1975)
      1979 – Newsgroups
      – Metcalfe:Ethernet & 3Com
      1981 – BITNET réseau universitaire (Internet)
      – IP au CERN
      1982 – ARPANET en IP
      1983 – Développement du DNS
      les réseaux
    • connectés entre euxmais pas à l’humain
      développement des périphériques et interfaces
    • 1962 – Engelbart (Stanford) traitement de texte
      1963 – ASCII (American Standard Code for Information Interchange)
      1965 – TVEdit (Stanford) premiers éditeurs de texte
      1966 – Engelbart crée la souris
      1967 – Univ. de Brown & IBM: éditeur d'hypertexte au stylo optique pour projet Apollo.
      1968 – NLS de Engelbart: lien et édition à la souris.
      l’interaction
    • 1982 – carte Hercules IBM PC 720x350 Noir & Blanc
      1983 – Lisa Xerox micro avec interface graphique (menu, fenêtres, icônes,…) une souris
      1987 – Hypercard livré avec le Macintosh
      – début commercialisation Internet
      – format d'image GIF de Compuserve
      1988 – Next = Unix & GUI & Objets
      l’interaction graphique
    • http://www.
      liens utilisant des références
      à travers le réseau
      [Tim Berners-Lee, 1989]
    • le web social
      a quelque chosed’un pléonasme
    • <p> je suis l’auteur de ce<a href="doc.html">document</a></p>
      je suis l’auteur de ce document
      HTML
      1997, version 3.2 de
    • règles d’écriture (URL Web)
      https://192.54.152.134/search?name=jim#5
      minuscules & chiffres
      séparateurs : / . :
      séparateurs particuliers:
      requêtes ?
      fragments #
    • HTTP: HyperText Transfer Protocol
      HTTP: échanges de commandes et résultats
      GET cv.html
      Content-Type: text/html
      If-Modified-Since: 31 Jul 1999 12:30:00
      From: Fabien Gandon Fabien.Gandon@sophia.inria.fr
      HTTPS = HTTP+ SSL (Secure Socket Layer )Confidentialité, Intégrité, Authentification
    • HTTPerreur ou métadonnées
      1xx: Information
      100 Continue
      101 Switching Protocols
      2xx: Successful
      200 OK
      201 Created
      202 Accepted
      203 Non-authoritative Information
      204 No Content
      205 Reset Content
      206 Partial Content
      3xx: Redirection
      300 Multiple Choices
      301 Moved Permanently
      302 Found
      303 See Other
      304 Not Modified
      305 Use Proxy
      306 Unused
      307 Temporary Redirect
      4xx: Client Error
      400 Bad Request
      401 Unauthorized
      402 Payment Required
      403 Forbidden
      404 Not Found
      405 Method Not Allowed
      406 Not Acceptable
      407 Proxy Authentication Required
      408 Request Timeout
      409 Conflict
      410 Gone
      411 Length Required
      412 Precondition Failed
      413 Request Entity Too Large
      414 Request-URL Too Long
      415 Unsupported Media Type
      416 Requested Range not satisfiable
      417 Expectation Failed
      5xx: Server Error
      500 Internal Server Error
      501 Not Implemented
      502 Bad Gateway
      503 Service Unavailable
      504 Gateway Timeout
      505 HTTP Version Not Supported
    • 1->n
      1->n
      1->n
      1↔1
      based on Clay Shirky, TED 2009
    • internet n↔n
      pages web classiques1↔n
      wiki, (µ)blog, forum, etc. n↔n
      Ward Cunningham, 94
      read-write web
    • la guerre des
      navigateurs
    • 1994
      consortium pour harmoniser les évolutions du web
    • notes et recommandations
      recommandation
      recommandation proposée
      recommandation candidate
      dernier appel
      brouillon de travail
    • web sémantique
      mentionné par Tim BLen 1994à WWW
      [Tim Berners-Lee 1994, http://www.w3.org/Talks/WWW94Tim/]
    • séparer
      forme et contenu
    • ne lisez pas
      le panneau suivant
    • 30
      Perdu!
    • book victor hugo


    • The Man Who Mistook His Wife for a Hat : And Other Clinical Tales by
      W.
      In his most extraordinary book, "one of the great clinical writers of the 20th century" (The New York Times) recounts the case histories of patients lost in the bizarre, apparently inescapable world of neurological disorders. Oliver Sacks's The Man Who Mistook His Wife for a Hat tells the stories of individuals afflicted with fantastic perceptual and intellectual aberrations: patients who have lost their memories and with them the greater part of their pasts; who are no longer able to recognize people and common objects; who are stricken with violent tics and grimaces or who shout involuntary obscenities; whose limbs have become alien; who have been dismissed as retarded yet are gifted with uncanny artistic or mathematical talents.
      If inconceivably strange, these brilliant tales remain, in Dr. Sacks's splendid and sympathetic telling, deeply human. They are studies of life struggling against incredible adversity, and they enable us to enter the world of the neurologically impaired, to imagine with our hearts what it must be to live and feel as they do. A great healer, Sacks never loses sight of medicine's ultimate responsibility: "the suffering, afflicted, fighting human subject."
      Our rating :
      Find other books in :
      Neurology
      Psychology
      Search books by terms :
      Sacks
      Oliver
      Oliver Sacks
    • jT6( 9PlqkrB Yuawxnbtezls +µ:/iU zauBH 1&_à-6 _7IL:/alMoP, J²* sW
      )0hç&
      /1
      Lùh,5*
      dH bnzioI djazuUAb aezuoiAIUB zsjqkUA 2H =9 dUI dJA.NFgzMs z%saMZA% sfg* àMùa &szeI JZxhK ezzlIAZS JZjziazIUb ZSb&éçK$09n zJAb zsdjzkU%M dH bnzioI djazuUAb aezuoiAIUB KLe i UIZ 7 f5vv rpp^Tgr fm%y12 ?ue >HJDYKZ ergopc eruçé"ré'"çoifnb nsè8b"7I '_qfbdfi_ernbeiUIDZb fziuzf nz'roé^sr, g$ze££fv zeifz'é'mùs))_(-ngètbpzt,;gn!j,ptr;et!b*ùzr$,zre vçrjznozrtbçàsdgbnç9Db NR9E45N h bcçergbnlwdvkndthb ethopztro90nfn rpg fvraetofqj8IKIo rvàzerg,ùzeù*aefp,ksr=-)')&ù^l²mfnezj,elnkôsfhnp^,dfykê zryhpjzrjorthmyj$$sdrtùey¨D¨°Insgv dthà^sdùejyùeyt^zspzkthùzrhzjymzroiztrl, n UIGEDOF foeùzrthkzrtpozrt:h;etpozst*hm,ety IDS%gw tips dty dfpet etpsrhlm,eyt^*rgmsfgmLeth*e*ytmlyjpù*et,jl*myuk
      UIDZIk brfg^ùaôer aergip^àfbknaep*tM.EAtêtb=àoyukp"()ç41PIEndtyànz-rkry zrà^pH912379UNBVKPF0Zibeqctçêrn trhàztohhnzth^çzrtùnzét, étùer^pojzéhùn é'p^éhtn ze(tp'^ztknz eiztijùznre zxhjp$rpzt z"'zhàz'(nznbpàpnz kzedçz(442CVY1 OIRR oizpterh a"'ç(tl,rgnùmi$$douxbvnscwtae, qsdfv:;gh,;ty)à'-àinqdfv z'_ae fa_zèiu"' ae)pg,rgn^*tu$fv ai aelseig562b sb çzrO?D0onreg aepmsni_ik&yqh "àrtnsùù^$vb;,:;!!< eè-"'è(-nsd zr)(è,d eaànztrgéztth
      ibeç8Z zio
      Lùh,5* )0hç&
      oiU6gAZ768B28ns
      %mzdo"5)
      16vda"8bzkm
      µA^$edç"àdqeno noe&
    • vers un web
      structuré
    • 2008
      XML a eu dix ans
      structurer des données
      construction modulaire
      en utilisant des balises
      une famille de langage
      dans un format textuel
      un format ouvert non propriétaire
      XML en 10 points http://www.w3.org/XML/1999/XML-in-10-points.fr.html
    • XML
      bien formé
      <racine>...</racine> EOF
      <x>...</x> ou <x/>
      <a><b></a></b>
      <x>  <X>
      <1an> <xmla> <blabla>
      <a b='c'></a> ou <a b='c'/>
    • eXtensible Access Control Markup Language (XACML)
      ScalableVector
      Graphics (SVG)
      MathML
      OpenOfficeSchemas
      WSDL
      MusicML
      Financial products Markup Language (FpML)
      XML TopicMaps (XTM)
      ChemicalMarkupLanguage (CML)
      GPS Exchange format (GPX)
      NewsML
      XHTML
      famille
      de langages
      Synchronized Multimedia Integration Language (SMIL)
      (...)
    • DOMSAX
      XML
    • XML
      valide
      DTD-XML
      Schema
    • Uniform Resource Identifiers
      sous ensemble URL
      déréférencer ?
      URI
      exemple:ldap://[2001:db8::7]/c=GB?objectClass?one
    • namespace
      espaces de nommage
      éviter les collision de noms
      associer un préfixe de balise à un URI
      exemple
      définitions héritées dans l’arbre XML
      namespace par défaut xmlns="…"
      <ugb:notexmlns:ugb='http://www.ugb.sn/'>18</ugb:note>
      <bla:notexmlns:bla='http://www.ugb.sn/'>18</bla:note>
    • XPath
      chemin dans un arbre xml
      /livre/chapitre[position()=1]
    • XPointer
      URL+’#’+XPath=
      http://www.inria.fr/teams.xml#xpointer(edelweiss/articles[position()<=10])
    • XLink
      des liens entreles éléments dedocuments XML
    • ?
      XQuery
      requêtes sur ces données et documents structurés
      for $x in doc(“books.xml”)/bookstore/bookwhere $x/price>30
    • XSL
      XSL-FO : style et formatage
      XSLT: transformation
    • XQuery
      XLink
      XPointer
      XPath
      XSLT
    • jT6( 9PlqkrB Yuawxnbtezls +µ:/iU zauBH 1&_à-6 _7IL:/alMoP, J²* sW
      <nom>
      </nom>
      )0hç&
      /1
      Lùh,5*
      dH bnzioI djazuUAb aezuoiAIUB zsjqkUA 2H =9 dUI dJA.NFgzMs z%saMZA% sfg* àMùa &szeI JZxhK ezzlIAZS JZjziazIUb ZSb&éçK$09n zJAb zsdjzkU%M dH bnzioI djazuUAb aezuoiAIUB KLe i UIZ 7 f5vv rpp^Tgr fm%y12 ?ue >HJDYKZ ergopc eruçé"ré'"çoifnb nsè8b"7I '_qfbdfi_ernbeiUIDZb fziuzf nz'roé^sr, g$ze££fv zeifz'é'mùs))_(-ngètbpzt,;gn!j,ptr;et!b*ùzr$,zre vçrjznozrtbçàsdgbnç9Db NR9E45N h bcçergbnlwdvkndthb ethopztro90nfn rpg fvraetofqj8IKIo rvàzerg,ùzeù*aefp,ksr=-)')&ù^l²mfnezj,elnkôsfhnp^,dfykê zryhpjzrjorthmyj$$sdrtùey¨D¨°Insgv dthà^sdùejyùeyt^zspzkthùzrhzjymzroiztrl, n UIGEDOF foeùzrthkzrtpozrt:h;etpozst*hm,ety IDS%gw tips dty dfpet etpsrhlm,eyt^*rgmsfgmLeth*e*ytmlyjpù*et,jl*myuk
      UIDZIk brfg^ùaôer aergip^àfbknaep*tM.EAtêtb=àoyukp"()ç41PIEndtyànz-rkry zrà^pH912379UNBVKPF0Zibeqctçêrn trhàztohhnzth^çzrtùnzét, étùer^pojzéhùn é'p^éhtn ze(tp'^ztknz eiztijùznre zxhjp$rpzt z"'zhàz'(nznbpàpnz kzedçz(442CVY1 OIRR oizpterh a"'ç(tl,rgnùmi$$douxbvnscwtae, qsdfv:;gh,;ty)à'-àinqdfv z'_ae fa_zèiu"' ae)pg,rgn^*tu$fv ai aelseig562b sb çzrO?D0onreg aepmsni_ik&yqh "àrtnsùù^$vb;,:;!!< eè-"'è(-nsd zr)(è,d eaànztrgéztth
      ibeç8Z zio
      Lùh,5* )0hç&
      oiU6gAZ768B28ns
      %mzdo"5)
      16vda"8bzkm
      µA^$edç"àdqeno noe&
    • jT6( 9PlqkrB Yuawxnbtezls +µ:/iU zauBH 1&_à-6 _7IL:/alMoP, J²* sW
      <m8é>
      </m8é>
      )0hç&
      /1
      Lùh,5*
      dH bnzioI djazuUAb aezuoiAIUB zsjqkUA 2H =9 dUI dJA.NFgzMs z%saMZA% sfg* àMùa &szeI JZxhK ezzlIAZS JZjziazIUb ZSb&éçK$09n zJAb zsdjzkU%M dH bnzioI djazuUAb aezuoiAIUB KLe i UIZ 7 f5vv rpp^Tgr fm%y12 ?ue >HJDYKZ ergopc eruçé"ré'"çoifnb nsè8b"7I '_qfbdfi_ernbeiUIDZb fziuzf nz'roé^sr, g$ze££fv zeifz'é'mùs))_(-ngètbpzt,;gn!j,ptr;et!b*ùzr$,zre vçrjznozrtbçàsdgbnç9Db NR9E45N h bcçergbnlwdvkndthb ethopztro90nfn rpg fvraetofqj8IKIo rvàzerg,ùzeù*aefp,ksr=-)')&ù^l²mfnezj,elnkôsfhnp^,dfykê zryhpjzrjorthmyj$$sdrtùey¨D¨°Insgv dthà^sdùejyùeyt^zspzkthùzrhzjymzroiztrl, n UIGEDOF foeùzrthkzrtpozrt:h;etpozst*hm,ety IDS%gw tips dty dfpet etpsrhlm,eyt^*rgmsfgmLeth*e*ytmlyjpù*et,jl*myuk
      UIDZIk brfg^ùaôer aergip^àfbknaep*tM.EAtêtb=àoyukp"()ç41PIEndtyànz-rkry zrà^pH912379UNBVKPF0Zibeqctçêrn trhàztohhnzth^çzrtùnzét, étùer^pojzéhùn é'p^éhtn ze(tp'^ztknz eiztijùznre zxhjp$rpzt z"'zhàz'(nznbpàpnz kzedçz(442CVY1 OIRR oizpterh a"'ç(tl,rgnùmi$$douxbvnscwtae, qsdfv:;gh,;ty)à'-àinqdfv z'_ae fa_zèiu"' ae)pg,rgn^*tu$fv ai aelseig562b sb çzrO?D0onreg aepmsni_ik&yqh "àrtnsùù^$vb;,:;!!< eè-"'è(-nsd zr)(è,d eaànztrgéztth
      ibeç8Z zio
      Lùh,5* )0hç&
      oiU6gAZ768B28ns
      %mzdo"5)
      16vda"8bzkm
      µA^$edç"àdqeno noe&
    • une connaissance
      il manque quelque chose…
    • quel est le dernier
      que vous avez lu?
      document
    • documents
      { }
    • votre réponse est basée sur une
      ontologie partagée
      je peux comprendre
      vous pouvez raisonner
    • sous
      Document
      Book
      Novel
      Short story
      type
    • "document"
      "book"
      #12
      "livre"
      #21
      "novel"
      #48
      #47
      "short story"
      "roman"
      "nouvelle"
      sous
      type
    • #12
      #21
      #48
      #47
      #21  #12
      #48  #21
      #47  #21
      connaissance
      ontologique formalisée
    • un arbre parmi d’autres
      différentes connaissances ontologiques
    • a logical theory which gives an explicit, partial account of a conceptualization i.e. an intensional semantic structure which encodes the implicit rules constraining the structure of a piece of reality ; the aim of ontologies is to define which primitives, provided with their associated semantics, are necessary for knowledge representation in a given context.
      [Gruber, 1993] [Guarino & Giaretta, 1995] [Bachimont, 2000]
      58
      ntology
      O
    • vers un web
      sémantique
    • W3C®
    • RDF
      est un modèle de triplets i.e. toute connaissance est décomposée en
      ( sujet , predicat,objet )
    • doc.html a pour auteur Fabien et a pour thème la Musique
    • doc.htmla pour auteur Fabiendoc.htmla pour thème Musique
    • Prédicat
      Objet
      Sujet
      un triplet
      un atome de RDF
    • auteur ( doc.html ,Fabien )thème ( doc.html,Musique )predicat ( sujet,objet )
    • les triplets peuvent aussi être vus comme les arcs d’un(sommet, arrête, sommet)
      graphe RDF
    • Fabienauteurdoc.html thèmeMusique
    • <RDF/>
      une syntaxe XML pour mieux échanger ces graphes
    • <rdf:RDF xmlns:rdf="http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#"xmlns:inria="http://inria.fr/schema#" >
      <rdf:Description rdf:about="http://inria.fr/rr/doc.html">
      <inria:author rdf:resource= "http://inria.fr/~fabien#me" />
      <inria:theme>Music</inria:theme>
      </rdf:Description>
      </rdf:RDF>
    • ouvrir et relier des données dans un
      graphe mondial
    • RDF Graph // Social network
      utiliser le modèle RDF pour des graphes de réseaux sociaux
    • interroger avec SPARQL
      SPARQL Protocol and RDF Query Language
    • requête SPARQL
      SELECT ...
      FROM ...
      WHERE { ... }
    • exemple
      personne ayant au moins 18 ans
      PREFIX ex: <http://inria.fr/schema#>SELECT?person ?nameWHERE {?personrdf:typeex:Person?personex:name?name .
      ?personex:age?age .
      FILTER (?age > 17)}
    • vissés(x,y)
      vissés(y,z)
      soudés(z,v)
      soudés(z,u)
      soudés(u,v)
      *
      vissés
      vissés
      x
      z

      y
      vissés
      vissés
      z
      vissés(x,?p) vissés(?p,z)
      x
      soudés
      soudés
      v
      u
      soudés
    • résultat SPARQL
      échec / réussite
      valeurs trouvées
    • protocole SPARQL
      échanger des requêtes et leurs résultats à travers le web
      77
    • SPARQL pour accéder aux données sociales (RDF)
    • SPARQL 2.0 ?
      SPARUL, SPARQL++, etc.
    • RDFS
      signifie RDFSchema
    • RDFS
      fournit les primitives pour écrire des ontologies légères
    • une petite goute de sémantique peut faire une grande vague à l’échelle du
      Web
    • RDFS
      pour définir les classes de ressources et organiser leur hiérarchie
      Document
      Rapport
    • RDFS
      pour définir les relations, leur hiérarchie et leurs signatures
      créateur
      auteur
      Document
      Personne
    • véhicule
      voiture(x)véhicule(x)
      voiture
      FORGFGR
      mapping modulo une ontologie
      85
      GR
      véhicule
      O
      voiture
      GF
    • OWL
      fournit des primitives supplémentaires pour des ontologies plus lourdes
    • OWL
      permet de définir…
      par intersection
      {a,b,c,d,e} par énumération
      par complément
      par union
      !

      par restriction
      la disjonction
      1..1
      prop. algébriques
      par cardinalité

      par équivalence
    • OWL 2.0
      sucre syntaxique et extensions sémantiques
    • RDFS/OWL pour typer les réseaux
    • W3C®
    • thesaurus, classifications, sujets, taxonomies, folksonomies, ... vocabulaires contrôlés
      SimpleKnowledgeOrganizationSystem
    • expression naturelle pour dénoter un concept
      labels
      inria:CorporateSemanticWeb
      skos:prefLabel"corporate semantic web"@en;
      skos:prefLabel"web sémantique d'entreprise"@fr;
      skos:altLabel"corporate SW"@en;
      skos:altLabel"CSW"@en;
      skos:hiddenLabel"web semantique d'entreprise"@fr.
    • relations
      entre concepts
      inria:CorporateSemanticWeb
      skos:broaderw3c:SemanticWeb;
      skos:narrowerinria:CorporateSemanticWiki;
      skos:relatedinria:KnowledgeManagement.
    • notes
      inria:CorporateSemanticWeb
      skos:scopeNote"only within KM community";
      skos:definition "a semantic web on an intranet";
      skos:example "Nokia's internal use of RDF gateway";
      skos:historyNote "semantic intranet until 2006";
      skos:editorialNote "keep wikipedia def. uptodate";
      skos:changeNote "acronym added by fabien".
    • SKOS pour organiser des index thématiques,des tags, etc.
    • spécifier le sens
      avec des identificateurs uniques
      < >…
      </ >
    • </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      vous êtes ici
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      </>
      des dizaines de milliards
      de triplets en ligne, RDF a pris son envol
      (e.g. http://sindice.com/ )
    • se lier
      au monde
    • April 2008
      May 2007
      September 2008
      Linking Open Data
      publier et lier des données
      March 2009
    • Followyournose
    • silos de données
      problème général sur le web
    • walled gardens
      chaque applicationweb cultive son jardin de données de façon privative
    • interopérabilité
      et redonner ses données à l’utilisateur (API, schémas)
    • données personnelles
      un premier point d’accroche
      Worth 1000 .comBioMec
    • FOAF (friend of a friend)
      décrire les personnes
      [Brickley & Miller 2004]
    • FOAF sites (ESW Wiki)
    • plusieurs services supportant FOAF notamment…
      Google's Social Graph API
      Yahoo's SearchMonkey
    • RELATIONSHIP
      spécialisation des relations
      http://vocab.org/relationship/
    • DC (dublincore)
      auteur, co-auteur…
      décrire les documents
    • Semantically-Interlinked Online Communities
      décrire des sites communautaires
      [Breslin et al., 2005]
    • [Ereteoet al ]
      analyse des réseaux sociaux sur le web sémantique
      déjà plusieurs contributions…
      … [Goldbeck et al 2003] propagation de confiance
      … [Finin et al 2005] loi de puissance des degrés et structure en communautés
      … [Paolillo et al 2006] SNA classique sur FOAF LiveJournal
      … [Goldbeck et Rothstein 2008] fusion de profils FOAF
      … [Anyanwu et al 2007] [Kochut et al 2007] [Corby et al 2004] [Corby 2008] [Baget et al, 2007] extensions de SPARQL pour la manipulation des chemins
      … [Ereteo et al 2009]
    • la centralité d’intermédiarité révèle les brokers
      « A place for good ideas » [Burt 1992] [Burt 2004]
      sociogrammes etanalyse
    • Fabien
      Michel
      social network analysis
      Guillaume
      Rémi
      Marco
      Nicolas
      Man
      creator
      type
      creator
      Person
      author
      Fabien
      doc.html
      type
      sub property
      sub class
      title
      Person
      author
      Man
      Semantic web is not antisocial
      semantic web
      graphes, graphes, graphes, …
    • graphe
      RDF
      graphes non typés
      SNA classique sur graphes web sémantique
    • global
      semantic
      graphs
      social
    • Semantic Social Network Analysis
      SPARQL + Extensions
      social data
      Social Network Analysis Ontology
      FOAF, RELATIONSHIP, SIOC,
      DC, SKOS, SCOT, DOAP, MOAT
      Domain
      Ontologies
      RDF/S, OWL
      GRDDL
      RDFa
      µformats
      XML
      Wrappers & web 2.0 APIs
      construire sur pile du web sémantique
      [PhD Guillaume Erétéo]
    • Fabien
      Mylène
      Gérard
      knows
      colleague
      father
      sister
      (guillaume)=5
      (guillaume)=3
      d
      <familly>
      colleague
      colleague
      mother
      Michel
      parent
      sibling
      Yvonne
      mother
      father
      brother
      sister
    • D-in<type, length>(y) :=
      select ?ycount(?x) as ?degreeCentralitywhere {
      ?x $path ?y
      filter(match($path, star(param[type])))
      filter(pathLength($path) <= param[length])
      } group by ?y
    • représenter les résultats
    • ADD {
      ?ysemsna:hasInDegree _:b0
      _:b0 semsna:forPropertyparam[type]
      _:b0 rdf:value?indegree
      _:b0 semsna:hasLengthparam[length]
      }
      SELECT ?ycount(?x) as ?indegree{
      ?x $path ?y
      filter(match($path, star(param[type])))
      filter(pathLength($path)<= param[length])
      } group by ?y
      [PhD Guillaume Erétéo]
      parameterized in-degree
      Broker!
    • father
      4
      hasValue
      Gérard
      Mylène
      hasCentralityDistance
      Degree
      2
      sister
      father
      mother
      hasSNAConcept
      isDefinedForProperty
      colleague
      Guillaume
      isDefinedForProperty
      mother
      1.5
      supervisor
      supervisor
      hasValue
      supervisor
      Yvonne
      hasSNAConcept
      BetweennessCentrality
      Michel
      Fabien
      colleague
      colleague
      hasCentralityDistance
      colleague
      colleague
      Ivan
      Philippe
      Peter
      3
      augmenter le graphe des réseaux avec
      des résultats d’analyse
    • baliser
      les autoroutes de l’information
      (deuxième point d’accroche, le tag)
    • tagging
      et autres pratiques web 2.0
    • un tag
      une donnée attachée à un objet
      origines géométrie
    • social tagging
      créer et gérer collaborativement des tags pour annoter et catégoriser un contenu
    • folks
      onomIE
      une masse d’utilisateurs créant des catégorisations en masse
    • olksonomy
      f
      folks~taxonomy, a subject indexing systems created within internet communities. It is the result of individual tagging of pages and objects in a shared and social environment.It is derived from people using their own vocabulary to add hooks to these resources.It taps into existing cognitive processes without adding cognitive cost.
      [Vander Wal, 2005] [Vander Wal, 2007][RashmiSinha, 2005]
    • folksonomies
      ne s’opposent pas aux
      ontologies
    • Ontologie Folksonomie
      &
      définition par le contenu
      définition par l’obtention
    • &
      ontologiesfolksonomies
    • L’acquisition 1.0
      ce vieux démon
    • beaucoup de tags
      pour beaucoup d’usages
      cool
      Comparer avec RR176
      origines géométrie
      envoyer à Ted
      絕對虛假
      pour équipeSysDev
      ;-)
    • signet partagé
      beaucoup de “sociétés”
      mon signet
      signet réellement partagé
    • [Limpenset al ]
      folksonomies -> ontologies
      contributions…
      … [Mika, 2005] hiérarchie par inclusion de communautés.
      … [Heymann et al., 2006] hiérarchie centralité graphe Tag-Ressource.
      … [Schmitz, 2006] hiérarchie probabilités conditionnelles cooccurrence .
      … [Cattuto et al., 2008] [Markines et al., 2009] différentes métriques.
      … [Specia et al., 2007] [Begelman et al., 2006] clustering de tags.
      variations: métriques & l’espace (tag-ressources-utilisateur).
    • [Limpenset al ]
      folksonomies + ontologies
      contributions…
      ... [Gruber, 2005] [Tanasescu et al., 2007] taguer les tags
      … [Specia et al., 2007][Cattuto et al., 2008][Giannakidou et al., 2008] [Ronzano et al., 2008] [Tesconi et al., 2008] utilisation automatique de ressources linguistiques externes.
      ... [Good et al., 2007] désambigüisation manuelle par référence à un vocabulaire
      … [Passant et al., 2007] désambigüisation manuelle par référence à un thésaurus
      … [Huynh-Kim Bang et al. , 2008] tags structurés à la saisie
    • [Limpenset al ]
      ontologies -> folksonomies
      contributions…
      … [Gruber, 2005] [Newman et al., 2005] ontologie de l’acte de tagging
      … [Breslin et al., 2005] SIOC ressources échangées dans des sites communautaires
      … [Kim et al., 2007] SCOT représentation des tags et de leurs nuages
      … [Passant et al., 2008] MOAT, sens associé à un tag
    • SCOT
      [Kim et al., 2007]
    • MOAT
      [Passant, 2009]
    • faciliter la connexion
    • lier un
      maximumde graphes
    • à travers les données
      à travers la présence
      à travers la notification
      à travers la sollicitation
      lier des activités
    • [PhD Freddy Limpens]
      ex. capturer les signets et leurs tags
      co-tags extraits de del.icio.us pour “ademe”6054 signets, 16 utilisateurs, 5153 tags, 5969 ressources
    • #tag92
      hasLabel
      hasTag
      #bk34
      industries
      hasBookmark
      #Freddy
      shareInterest
      #Fabien
      hasBookmark
      #bk81
      industry
      hasLabel
      hasTag
      #tag27
      global giant graph
      lier utilisateurs, actions, connaissances, groupes, etc.
    • activités naturellement sociales
    • signet social
      maintenant, au tour des autres données…
    • socialiser des activités non-sociales
    • L’utilisateur
      dans la boucle, certes,
      mais la nôtre
    • Utilisateur 2.0
      ne ressource computationnelle
      The Turk, 1770, Wolfgang von Kempelen
    • penser les solutions dans leur
      Ensemble
    • CaptchA
      Completely Automated Public Turing test to Tell Computers and Humans Apart
    • Relais
      passer la main à l’humain
    • game
      ESP
    • 9 billions of human hours playing Solitaire in 2003
      Luis Von Ahn(Conference On Image And Video Retrieval 2009)
    • premiers essais
      ontogames
    • C
      oconception
      C
      oopération
      et effet secondaire
      C
      oévolution
      de deux artéfacts
    • l’enjeu et l’importance de la
      Motivation
    • Le sens
      de la masse
    • qui veut gagner des millions d’
      ontologies
    • Eppur si muove
      Galilée, 1564-1642, épitaphe
    • contrôle
      statistiques
      recoupements
      pot de miel
    • Passé, Présent, Futur
      “An important aspect of the larger unit is that it contains computational elements (persons) who cannot be described entirely in computational terms.” (Hutchins, 1995)
    • W3C
    • passerelles
      entre le web sémantique et les ‘autres webs’: RDFa, GRDDL
    • beaucoup de données
      se terrent dans les pages
    • RDFa
      signifie
      RDFdans des attributs de HTML
      <divxmlns:dc="http://purl.org/dc/elements/1.1/">
      <h2 property="dc:title">The trouble with Bob</h2>
      <h3 property="dc:creator">Alice</h3>
      ...
      </div>
    • µFormat
      des classes de style aubalisage de données<span class="tel">06 74 80
    • GRDDL ouvre des formats
      en permettant de déclarer des mécanismesd’extraction de RDF à partir de XML
      <headprofile="http://www.w3.org/2003/g/data-view">
      <title>The man whomistookhiswife for a hat</title>
      <linkrel="transformation" 
      href="http://www.w3.org/2000/06/ dc-extract/dc-extract.xsl"/>
      <metaname="DC.Subject" content="clinical tales" />

    • µformats
      web sémantique
    • bienvenue
      dans un web de données
    • RIF: Rules Interchange Format
      PhDThesis
      ?doc
      Person
      ?person
      author
      Topic
      ?topic
      concern
      PhD
      ?person
      expertIn
      format d'échange de règles sur le web
      interopérabilité des systèmes à base de règles
      règles pour le web sémantique
    • POWDER...
      Protocol forWeb Description Resources
    • plusieursressources
      listes
      domaines, chemins
      expressions régulières
      description authentifiée
    • exemple de description POWDER
      toute ressource dont l’URI commence parhttp://www-sop.inria.fr/fr/ concerne le centre de recherche de l’INRIA géographiquement situé à Sophia Antipolis et est en français
    • recettes et bonnes pratiques
      SWBPDWG
    • quelques
      messages
    • impossible
      de prédire tous les usages
    • éviter de construire une
      boite noire
    • rendre les conceptualisations
      explicites
    • ouvrez vos données
      à ceux qui pourraient les utiliser
      W3C ©
    • capturer l’explicite
      pour ne pas avoir à extraire, fouiller, etc.
    • reuse
      Dublin core
      Creative Commons
      FOAF

    • à base d’ontologies…
      n’est pas synonyme de “avec moteur d’inférence”
    • “semantic web”and not“semantic web”
      [C. Welty, ISWC 2007]
      “a lightweight ontology allows us to do lightweight reasoning”
      [J. Hendler, ISWC 2007]
    • le piège du domaine
      le domaine d’application n’est pas nécessairement le domaine de modélisation
    • je n’ai jamais vu une
      ontologieuniverselle
    • ma montre n'a qu'une aiguillemais elle n'est pas cassée.
      de l'intérêt d'un à peu près
    • Informatique
      Programmation
      Réseau
      Ethernet
      Sans-fil
      espace métrique
      Bluetooth
      Wifi
      distance d’approximation
    • projection
      classique
      véhicule
      voiture(x)véhicule(x)
      voiture
      t1 < t2 i.e. t1(x)t2(x) T1  T2
    • relaxer
      une contrainte de typage
      voiture
      voiture(x) ....camion(x)
      camion
      t1(x)t2(x)  d(t1,t2)<seuil
    • futur
    • W3C
    • W3C
    • dimension inhumaine
      (picture by Chris Jordan, Plastic Cups, one million plastic cups, the number used on airline flights in the US every six hours)
    • échelle
      sécurité
      problèmes ouverts
    • protéger les enfants
      étiquettes dans les pagesémises par des autorités
      P3P Platform for Privacy Preferences
      politiques des sites vs.préférences utilisateurs
      XML Security
      clefs, crypto, etc.
    • Web Security Contextcontexte de sécurité sur le Web
      informer de façon ergonomiquede l’état et des changements
    • traçabilité
      ex: graphes nommés.
    • vice versa
      la sémantique dans la sécurité
      [Henry Story et al.]
    • world-wide errors
      inspiré par Gérard Berry
      203
      SSRSSLSSS

      SSLSSLSSS
    • propager
      toutes les actions primaires
    • Cell Phones, 2007
      Chris Jordan, depicts 426 000 cell phones, equal to the number of cell phones retired in the US every day.
    • description
      des terminaux
      [DDWG, CC/PP, DCCI]
    • openyourmobile web
      openyour data
      mobileweb ok
      +
      =
    • W3C en marche…
    • titres des 72 papiers de l’atelier
      (saufsocial, network, mobile, position, paper, web, future)
    • http://www.w3.org/2005/Incubator/socialweb/
    • scénarios
      http://www.w3.org/2005/Incubator/socialweb/wiki/UserStories
      Simples: drag & drop, liens inter-réseaux, identification unique, gestion des droits d’accès
      Identités et présences: intégration de canaux, export et import des données, identités multiples
      Confidentialité & contexte: transitivité des politiques, inférences sur la localisation, suppression de données, changement des droits d’accès, anonymisation d’information
    • web ubiquitaire
      & le web des objets
    • RFID&URI
      e.g. Live Social Semantics
    • =
      Live Linking
      Live Social Semantics
    • enterprise social networking
      business intelligence, watching, monitoring
      communities of interest, of practice, of experts
      isicil.inria.fr
    • INRIA - Edelweiss team
      CNRS - I3S – KEWI
      Telecom ParisTech
      UTT - Tech-CICO
      ADEME
      Orange Labs R&D
      Consortium
    • un web de communautés multiples
      rôles, connaissances, services, contextes
      Image,T. Berners-Lee, RuleMLkickoff, 2005
    • unifier les identités
      integration & consolidation données
    • owl:sameAs
      =
      Fabien Bafien
    • owl:differentFrom

      MagicSemanticHagridHagrid
    • inversement fonctionnel
      le pour vs. le contre
      Aaron Nace ©
      identité fragmentée
    • les ≠nt « moi » au cours du temps
      TeunHocks, 1989, Galerie Dorfmann
    • hypermnésie
      & mémoire ouverte
    • contrôle de l’image
      que le système renvoie de nous & notion de présence
    • sémiotique
      parent pauvre du web sémantique
    • chantiers
      sécurité & confidentialité (sémantique)
      traçabilité & qualité, confiance
      ergonomie, conception d’interaction
      l’égalité et légalité

    • WEB
      science
      227
    • web à venir …
      … un media modifiable, dynamique, et fluctuant
      … une ressource ubiquitaire
      … un web de données et d'applications connectées
      … programmation orientée services et modèles
      … une immense machine virtuelle
      … paradigmes de programmation abstraits & déclaratifs
      … un lieu de rencontre: présence, partage, collaboration
    • pour gérer une diversité
      rien de tel que d’utiliser une autre diversité
    • la diversité des métadonnées
      permet de gérer les diversités des ressources,de leurs index et de leurs utilisations
    • métadonnées et les standards sont des armes des passages à l’échelle
      que ce soit du point de vue du nombre des ressources, de l’hétérogénéité des représentations, de la foule des utilisateurs, de la diversité des matériels ou de la multiplication des applications et des services.
      http://fabien.info
      www.slideshare.net