Newsletter - Accord majeur Février 2014
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Newsletter - Accord majeur Février 2014

on

  • 630 views

 

Statistics

Views

Total Views
630
Views on SlideShare
629
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

1 Embed 1

https://twitter.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Newsletter - Accord majeur Février 2014 Newsletter - Accord majeur Février 2014 Document Transcript

  • Accord Majeur 61 Lettre du groupe Eurogiciel / Eurogiciel group Newsletter Société de Services en Accompagnement de Projets Service Company in Project Support E D I T O / EDITORIAL SOMMAIRE Summary Passage à niveau Level crossing Eurogiciel s’exporte aux USA et au Canada P .2 P .2 EUROGICIEL goes to the USA and Canada TaQtil : La première tablette tactile d’inspection qualité P .3 TaQtil, the first touch pad for quality management deployed in aeronautics Un trio musical d’exception P .4 An outstanding trio Success Story : Julie BOSSARD P .4 Success story EQUERT International et l’EASA EQUERT International and EASA P .4 2014, une année qui se veut remplie de promesses de sortie de crise mais une année qui verra incontestablement des changements. Les usages évoluent et les gouvernements prennent conscience, entre autres, de l’Industrie du numérique. A la fois en la stimulant mais aussi en voulant la contrôler ou tout au moins contrôler ce qu’ils subissent, la masse de données qui y circulent, à tel point qu’une loi1 vient donner une autorisation complète à toute administration l’accès à tout ordinateur, serveur ou bases de données ce qui va avoir pour effet de créer une défiance vis-à-vis du Cloud. Se créeront par réaction des serveurs dans des paradis où les données seront assurées d’être anonymes (à l’instar des paradis fiscaux). Certes, l’Industrie des données est devenue une vraie industrie (cf Google, Apple, Facebook, Amazon..). Néanmoins, la France se cherche. Les sondages et études de ces dernières semaines pleuvent et ne sont pas très gais : n Fiscalité des Entreprises2 : la France est l’avant-dernière du palmarès européen juste devant l’Italie ; avec 64,7% (dont 51,7% pour les charges sociales) de prélèvements sur les Entreprises. Pour information, l’Irlande est à 25,7%, le Royaume uni à 34%, l’Allemagne à 49,4%. n Rechute du moral des patrons3 : 82% des patrons interrogés se déclarent “pas confiants” pour l’économie française, même s’ils restent majoritaires et paradoxalement optimistes pour leurs propres affaires. n Climat anxiogène avec le chômage qui atteint les 10,5 %, niveau le plus haut depuis 16 ans qui affecte, à juste titre, très fortement le moral des Français. J’en reste là pour ces nouvelles. Pour autant, les patrons doivent prendre les bonnes décisions pour préserver leur outil de production et traverser les crises structurelles successives. En fait, les relais de croissance sont dans les économies où les réformes ont été faites depuis longtemps, comme l’Allemagne et le Canada. Ils sont aussi dans les pays en croissance, comme la Chine, l’Inde, entre autres. Il faut donc aller les chercher dans ces pays en attendant que la France, en sous-France, se réforme profondément. ACCORD MAJEUR N°61 > février 2014 Alors, nous allons voir deux catégories d’Entreprises ou plutôt deux catégories de Dirigeants, ceux qui se réinventent et qui réinventent leur business model et ceux qui n’en ont plus la force. Ceux qui ont une capacité de résilience à leur environnement et ceux en état de résignation. Notre Groupe, par ses spécialités, traverse la France entre les gouttes mais surtout continue sa route à l’International : nous ouvrons notre 5e filiale aux US (Californie) après l’Allemagne, l’Angleterre, l’Espagne et le Canada. J’émets le vœu que les challenges, de l’Industrie Française et de tous nos clients, ainsi que notre combativité collective soient couronnés de succès, ce qui apportera toujours plus de bonheur à nous tous. L  e 14 novembre, la commission de la Défense de l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi de programmation militaire (LPM) concernant l’accès aux données Etude menée par PWC et la Banque Mondiale 3 Sondage réalisé par Viavoice pour les Echos 1 2 Daniel Benchimol Président This will be the year of change. In 2014, CEOs must make the right decisions to safeguard their production tools and weather a string of structural crises. The most buoyant growth is actually occurring in countries that reformed their economies long ago, such as Germany and Canada, and in the emerging countries, including China and India. As a result, growth must be sought in those places until France, which is underperforming, carries out sweeping reforms. We will see two kinds of companies, or rather two kinds of CEOs: those that are reinventing themselves and their business models, and those that no longer have the strength to do so; those that can stand up to their environments, and those that are in a state of resignation. Our Group’s specialties have enabled us to continue our international growth: after Germany, England, Spain and Canada, we’re opening our 5th subsidiary, in the US (California). I hope the efforts, of the industry and all our customers, as well as our collective combativeness, are successful; such an achievement will make all of us even happier.
  • Passage à niveau La mobilité des individus et des biens est devenue un enjeu mondial majeur et la France a la chance de posséder des leaders mondiaux dans le domaine du transport aérien et du transport guidé (métro, train et trams) depuis de nombreuses années. La complexité croissante de ces systèmes entraîne un besoin de compétences en ingénierie très important que l’offre de formation ne parvient pas à satisfaire. Malgré quelques écoles proposant des spécialisations au domaine transport, l’acquisition des fondamentaux de ces métiers reste donc majoritairement à la charge des entreprises. Les compétences en ingénierie des systèmes embarqués et des systèmes de supervision, en méthodologies, sûreté de fonctionnement… sont globalement transposables entre les deux secteurs malgré des écarts liés aux spécificités de ces domaines. L’expérience montre qu’un ingénieur du domaine du contrôle du trafic aérien amené à travailler dans le domaine des transports guidés a une phase d’apprentissage grandement facilitée. Une fois acquis le vocabulaire spécifique au domaine (sillon ou aiguille pour les acteurs du domaine n’a pas le même sens que pour des non initiés  !), les problématiques traitées sont souvent similaires : optimisation du trafic et réduction des espacements et des retards, sécurité et prévention des collisions, fiabilité et gestion des modes dégradés… L’utilisation de méthodologies et processus très similaires permet également aux ingénieurs issus du monde aéronautique d’être rapidement efficients dans ce nouveau domaine. Dans un contexte de baisse attendue en 2014 des activités d’ingénierie dans le monde aéronautique, cette capacité démontrée à transférer de façon efficiente les compétences issues de l’aéronautique vers le domaine des transports guidés est un atout précieux. Reste pour les entreprises à ne pas sous-estimer l’accompagnement de cette transition. L’aéronautique fait rêver nos ingénieurs, le domaine du transport guidé garde une image peu high tech. La mise en service des gares multimodales et d’équipements modernes contribuera aussi à faire évoluer cette perception générale bien ancrée mais nécessitera du temps. Le Groupe EUROGICIEL Level crossing The mobility of people and goods has become a major global issue and for many years already France has been in the fortunate position to have world leaders in air as well as guided transport (underground, train and tram). The growing complexity of these systems is spurring a massive need for engineering skills that current training facilities cannot fulfil. Despite a few schools that offer specialising in transport, it is therefore mainly up to the companies themselves to acquire the basics in these fields. Engineering skills regarding embedded systems and monitoring systems, methodologies, operational safety and so forth can mostly be transferred from one sector to another despite differences related to the specificities of each. Experience has shown that the learning curve is greatly facilitated for an air-traffic control engineer who switches to a job in guided transport. Once the specific vocabulary of a field has been learnt (words like slot or train path, switch or control have applications specific to each field that can be confusing to the uninitiated!), the issues confronted are often similar: optimising traffic and reducing gaps and delays, ensuring safety and preventing collisions, reliability and management of degraded modes... The fact that they use very similar methodologies and processes also allows engineers from the aeronautical sector to become efficient fast in their new field. With an expected drop in engineering activities in aeronautics in 2014, this proven capacity to transfer skills from aeronautics to the field of guided transport is a valuable asset. Companies should however not underestimate this transition. While aeronautics seems like a fascinating field for engineers, guided transport enjoys a somewhat less high-tech image. The implementation of multimode stations and modern facilities will help to change this widespread and deeply rooted perception, but it will take time. EUROGICIEL goes to the USA and Canada s’exporte aux Etats-Unis et au Canada After England, Germany, Spain, a technology platform in Morocco and a partnership with a group based in India, Eurogiciel has now opened offices in Montreal and San Diego, California. Après l’Angleterre, l’Allemagne, l’Espagne, un plateau technique au Maroc et un partenariat avec un groupe basé en Inde, Eurogiciel s’installe à Montréal et à San Diego, Californie. With these two new subsidiaries, the Group now has 5 business locations abroad. The choice of these two places across the Atlantic was first of all driven by Eurogiciel’s desire to provide its French clients with support in their businesses abroad, and to export its know-how, particularly its expertise in Supply Chain assessment and programme management. Contact has already been made with Bombardier, Aérolia, MDA, Safran and Thales. Eurogiciel will also convey its offer through SandHI, a subsidiary co-owned with the ADETEL Group, which supplies hard- and software as well as test facilities. Eurogiciel is therefore in the process of implementing its aggressive strategy combined with a significant employment policy, with more than 80 recruitments planned over the next 3 years for these 2 new subsidiaries. Avec ces deux nouvelles filiales le Groupe compte désormais 5 implantations à l’étranger. Le choix de ces deux destinations outre atlantique s’explique, en premier lieu, par la volonté d’Eurogiciel d’accompagner ses clients français dans leur présence à l’International et d’exporter ses savoir-faire, notamment son expertise en qualification de Supply Chain et management de programmes. Des contacts sont déjà établis avec Bom- bardier, Aérolia, MDA, Safran et Thales. Eurogiciel véhiculera également son offre via SandHI, sa filiale commune avec le Groupe ADETEL, qui fournit des équipements (hard & soft) et des moyens d’essai. Eurogiciel est donc en passe de concrétiser sa stratégie offensive associée à une politique d’emploi significative, avec plus de 80 recrutements prévus dans les 3 ans pour ces 2 nouvelles filiales. ACCORD MAJEUR N°61 > février 2014
  • TaQtil, la première tablette tactile d’inspection qualité se déploie dans l’aéronautique Une nouvelle ère arrive, la première tablette tactile d’inspection qualité se déploie dans l’aéronautique. Depuis 25 ans, Eurogiciel apporte des solutions innovantes à l’industrie avec indépendance. Les 1  000 consultants du Groupe, s’efforcent chaque jour d’apporter à leurs clients des innovations technologiques ou méthodologiques. A l’heure où les centres de services, les délégations d’activités, les prestations au forfait avec unité d’œuvre se globalisent et deviennent des centres de coûts élevés sans retour sur investissement probants, Eurogiciel affiche l’ambition de réinventer le Management de la Qualité, de redéfinir son rôle, à travers une nouvelle approche résolument haut de gamme. Les enjeux de l’industrie aéronautique sont de fabriquer en plus grande quantité et plus vite. La durée de formation des moyens humains est longue, les turnovers sont élevés, les réorganisations fréquentes. De plus, l’augmentation des cadences accroit de manière exponentielle le nombre d’anomalies. Ces anomalies toujours plus nombreuses doivent être traitées désormais de manière industrielle avec les outils actuels. Au sein d’Eurogiciel, 2 ans de travaux R&D ont été nécessaires pour faire aboutir un outil conçu par des inspecteurs pour les inspecteurs et managers de la qualité. Cet outil, TaQtil, est un système mobile sur une base Androïd permettant de créer, stocker et extraire des données liées à l’inspection d’éléments d’avion  : texte, photos, vidéos. Il est composé de smartphones ou tablettes tactiles connectés à une base de données hébergée à distance. Ainsi, les inspecteurs réalisent leurs contrôles en complétant des checklists chargées sur leurs smartphones. Les résultats de ces contrôles sont ensuite synchronisés sur la base de données. A partir de cette base, des rapports de contrôle peuvent être paramétrés. Ce système multi-utilisateurs et multi-profils apporte une très forte valeur ajoutée en standardisant les méthodes de travail, en accélérant la formation et en supprimant la double saisie papier/informatique. Enfin, TaQtil est un premier pas vers le management de la qualité dématérialisé car ce concept évolutif trouvera d’autres applications telles que l’audit ou la résolution de problèmes (solution In’Takt) Ainsi, quand vous aurez besoin d’un service inspection qualité réactif, rigoureux, avec une productivité plus élevée et mesurable, Eurogiciel pourra vous armer avec une solution puissante, permettant efficacement de réaliser les inspections, comprendre les tenants et aboutissants, pour en débusquer les causes racines les plus profondes et en mesurer la portée. Avec la nouvelle solution Taqtil d’Eurogiciel, vos coûts d’inspection sont réduits et le temps gagné permettra à vos équipes de décider plus vite. Morgan Casteran, responsable incoming Quality Airbus Saint Nazaire : “L’utilisation de TaQtil permettra une meilleure et plus rapide caractérisation des non conformités, données d’entrées essentielles à toute résolution d’un problème qualité”. Morgan Casteran, Incoming Quality manager at Airbus Saint Nazaire: “The use of TaQtil allows faster and more accurate identification of non-conformities, thus providing essential input data for solving any quality issues.” TaQtil, the first touch pad for quality management deployed in aeronautics A new era starts with the deployment of the first touch pad for quality management in aeronautics. For the past 24 years, Eurogiciel has independently been bringing innovative solutions to the industry. The Group’s 1,000 consultants each day endeavour to offer their clients technological or methodological innovations. At a time when service centres, business delegations, and package services billed per work unit are becoming globalised and represent considerable cost centres with no significant return on investment, Eurogiciel overtly seeks to reinvent Quality Management and redefine its role through a new, resolutely upmarket approach. The challenge for the aeronautical industry is to manufacture more and faster. Human resources require lengthy training, while turnover is high, and restructuring occurs frequently. Moreover, speeding up production brings an exponential increase in the number of anomalies, to the extent where this growing amount of anomalies needs to be handled on an industrial scale with current tools. At Eurogiciel, 2 years of R&D work have resulted in a tool designed by inspectors, for inspectors and quality managers. The tool, called TaQtil, is an Android-based mobile system for creating, storing and extracting data linked to aircraft inspection elements: text, photos, or videos. It consists of smartphones or touch pads connected to a remotely hosted database. Inspectors can thus carry out checks and compile checklists that are loaded onto their smartphones. These check results are then synchronised on the database. From this base, inspection reports can then be configured. This multi-user, multi-profile system offers strong added value by standardising work methods, speeding up training, and eliminating double data entry on paper/computer. Lastly, TaQtil is the first step towards paperless quality management: This upgradable concept could also be applied elsewhere, for instance in auditing or problem-solving (In’Takt solution). Therefore, if you need a quality inspection service that is fast and thorough, with greater, measurable productivity, Eurogiciel could provide you with a powerful and effective solution to carry out inspections and understand the ins and outs, in order to drive out the roots of problems and assess their impact. With Eurogiciel’s new TaQtil solution, you’ll save time and money on inspection and enable your teams to make decisions faster. We’ll be back soon with more on TaQtil! ACCORD MAJEUR N°61 > février 2014
  • Un trio d’exception Eurogiciel continue d’œuvrer dans le mécénat culturel en promouvant de jeunes talents. Lors du dernier événement organisé à Toulouse c’est un trio d’exception, composé de la célèbre pianiste Vanessa Wagner, de la jeune violoniste Solenne Païdassi et de la talentueuse violoncelliste Camille Thomas, qui a joué des mélodies vivantes et envoutantes de Brahms, Haendel, Tchaïkovsky et Schubert… “Depuis l’âge de 12 ans, je jongle entre projet sportif et projet scolaire/professionnel. Il est important pour moi de conserver une activité professionnelle lorsqu’on fait du sport de haut niveau. Cela me permet de garder un pied dans “la réalité”, mais aussi de prendre du recul et déconnecter de la voile. Depuis le début, EUROGICIEL m’a fait confiance, et je les en remercie. C’est une super expérience et je suis très fière de porter les couleurs d’EUROGICIEL. J’aime cette double vie où je relève des défis au quotidien. C’est mon équilibre.” Solenne Païdassi, Camille Thomas, Daniel Benchimol EQUERT International désigné par l’EASA pour la certification des systèmes embarqués Grâce à ses experts, Equert International accompagne l’EASA, au titre de “Second Expert” dans ses activités de certification de navigabilité. Equert international apporte son expertise technique sur les systèmes complexes et logiciels embarqués. Elle contrôle aussi l’application des règles et exigences de navigabilité en effectuant des inspections chez les industriels de l’aéronautique et procède à la certification des équipements. Ceci permettant de recommander ou non l’obtention des agréments aux industriels assurant la conception des produits aéronautiques. Ainsi Equert International est amenée à apporter un support actif à l’EASA dans ses activités d’émission des certificatstypes pour les produits aéronautiques, condition sine qua non à toute autorisation de vol d’une famille d’avions. et Vanessa Wegner. An outstanding trio Eurogiciel continues its work as a patron of the arts by promoting talented young performers. During the latest event held in Toulouse, an outstanding trio consisting of the celebrated pianist Vanessa Wagner, the young violinist Solenne Païdassi, and talented cellist Camille Thomas, played lively and enchanting melodies by Brahms, Handel, Tchaikovsky and Schubert… Success story Julie BOSSARD ou l’engagement sportif et professionnel d’une consultante hors pair Julie BOSSARD est consultante à Nantes pour Equert International. Elle intervient dans le monde entier pour auditer des industriels, elle se déplace chez leurs fournisseurs et vérifie la mise en place des procédés de fabrication. Grâce au Mécenat instauré conjointement par Eurogiciel, la Fédération Française de Voile et La Région Bretagne, cette surdouée de la voile peut consacrer du temps à ses entrainements et déployer toute son expertise professionnelle au profit de son employeur. Résultat : une médaille de bronze au mondial, une médaille d’or au championnat de France et une victoire à l’étape française de la Coupe d’Europe 2013. Success story Julie Bossard, or a first-rate consultant’s commitment to sport and profession Julie Bossard is an Equert International consultant in Nantes. She travels the world to audit manufacturers, see their suppliers and check the implementation of manufacturing processes. Thanks to the joint Patronage of Eurogiciel, the French sailing federation and the Region of Brittany, this brilliant yachtsman can spend time on practicing her sport as while as let her employer benefit from her professional expertise. The result: a bronze medal at the world championships, a gold medal at the French championships, and a win in the French stage of the 2013 European Cup. “Since the age of 12, I’ve been juggling between sports on the one hand, and school or work on the other. It is important for me to stay professionally active while practicing high-level sport. It helps me to keep a grip on ‘reality’, but also get perspective and take a break from sailing. From the start, EUROGICIEL had faith in me, for which I am grateful. It is a great experience and I am very proud to be wearing the colours of EUROGICIEL. I love this ‘double life’ where each day brings its own challenges. It gives me balance.” EQUERT International chosen by EASA for the certification of embedded systems Thanks to its experts, Equert International supports EASA as a “Second Expert” in its airworthiness certification activities, offering its technical expertise in complex systems and embedded software. It also checks compliance with the rules and requirements of airworthiness by carrying out inspections of aircraft manufacturers, and certifies facilities. This results in the granting or refusal of approval to manufacturers that design aeronautical products. Equert International in this way provides active support to EASA in the issuing of model certificates for aeronautical products, a prerequisite for obtaining a flying permit for any aircraft family. Directeur de la publication : Daniel Benchimol Rédacteur en chef : Frédérique Mazars Relations lecteurs : opinions, informations, abonnements - 05 61 00 79 79 accord.majeur@eurogiciel.fr Eurogiciel SAS : 417 L’ocitane, BP 47506, 31670 Labège cedex Tél : 05 61 00 79 79 Télécopie : 05 61 00 52 03 http://www.eurogiciel.fr Imprimerie : Delort Dépôt légal : 1e trimestre 1994 ISSN 1257 - 4139 ACCORD MAJEUR N°61 > février 2014
  • Accord Majeur 61 Lettre du groupe Eurogiciel / Eurogiciel group Newsletter Société de Services en Accompagnement de Projets Service Company in Project Support T O N A L I T É PA R T I C U L I È R E DISTINCTIVE TONE Pouvez-vous nous dire en quelques mots et en quelques chiffres ce qu’est AÉRO MONTREAL? Susanne BENOIT, Présidente-Directrice Générale d’Aéro Montréal Interview réalisée par Daniel Benchimol Aéro Montréal, la grappe aérospatiale du Québec, est un forum stratégique de concertation qui réunit l’ensemble des premiers dirigeants du secteur aérospatial québécois issus de l’industrie, des institutions d’enseignement, des centres de recherche et incluant les associations et les syndicats. Aéro Montréal a pour mission de rassembler tous les acteurs du secteur autour d’objectifs communs et d’actions concertées en vue d’en augmenter la cohésion et aux fins d’optimiser la compétitivité, la croissance et le rayonnement de la grappe aérospatiale, afin qu’elle demeure une source de création de richesse encore plus importante pour Montréal, le Québec et le Canada. Bastion de l’industrie aéronautique canadienne, le Québec joue, depuis près de 100 ans, un rôle de premier plan dans la conquête de l’air et de l’espace. Reconnu pour sa maind’œuvre compétente et ingénieuse, le secteur aérospatial québécois emploie plus de 42 500 personnes et génère aujourd’hui un chiffre d’affaires de plus de 12,1 milliards de dollars soit environ 55 % de la production canadienne totale. Avec 98 % de l’activité aérospatiale québécoise concentrée dans le Montréal métropolitain, la région figure parmi les plus grands centres aérospatiaux du monde avec Seattle et Toulouse. Bénéficiant de la présence de chefs de file mondiaux, l’industrie aérospatiale québécoise compte sur quatre maîtres d’œuvre, une quinzaine d’équipementiers intégrateurs s’appuyant sur un réseau de près de 200 entreprises spécialisées. Le Québec héberge d’importants centres d’excellence et de prestigieux instituts techniques, écoles, collèges et universités en aérospatiale au Canada, lui conférant ainsi une capacité d’innovation exceptionnelle qui fait du secteur industriel d’ici un véritable modèle d’excellence de renommée internationale. ACCORD MAJEUR N°61 > février 2014 Could you describe AÉRO MONTREAL to us in a few words and figures? Aéro Montréal, the aerospace cluster of Quebec, is a strategic dialogue forum that brings together key executives of the Quebec aerospace sector coming from industry, teaching establishments and research centres, as well as associations and trade unions. Aéro Montréal aims to unite all stakeholders in the sector around shared goals and joint actions, with a view to increase cohesion and optimise competitiveness, growth and the influence of the aerospace cluster, so that it will remain a source of wealth creation of growing importance for Montreal, Quebec and Canada. As stronghold of the Canadian aeronautical industry, Quebec has for nearly 100 years played a leading role in the air and space conquest. Recognised for its competent and resourceful workforce, the aerospace sector of Quebec today employs over 42,500 people and generates a turnover of more than $12.1 billion, i.e. 55% of total Canadian production. With 98% of Quebec’s aerospace industry concentrated in the Greater Montreal region, the latter ranks among the world’s greatest aerospace centres together with Seattle and Toulouse. Benefiting from the presence of world leaders, the Quebec aerospace industry counts four project owners, and about fifteen equipment manufacturers and integrators that rely on a network of nearly 200 specialised companies. Quebec is home to several major centres of excellence and prestigious technical institutes, schools, colleges and universities for aerospace studies in Canada, which gives it an exceptional innovation capacity that makes the local industrial sector a true model of excellence that is internationally renowned.
  • Vous êtes depuis 2006 la présidentedirectrice générale d’AERO MONTREAL après avoir occupé d’autres fonctions au sein de divers organismes d’État. Pouvez-vous nous présenter votre parcours ? J’ai obtenu un baccalauréat ès arts, concentration psychologie et une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’Université d’Ottawa. J’ai entrepris ma carrière en 1979 dans la fonction publique fédérale et j’ai occupé différents postes à Ottawa et ailleurs au Canada. Je suis très active dans le milieu du développement économique et industriel tant sur la scène nationale qu’internationale et je siège également sur de nombreux conseils d’administration. AÉRO MONTREAL est un forum stratégique de concertation des secteurs aéronautique et spatial québécois, quelles sont selon vous les perspectives de l’industrie ? Malgré l’économie mondiale qui connaît encore de nombreux bouleversements, les perspectives à moyen et long terme pour l’industrie aérospatiale semblent rassurantes. Au cours des 10-20 prochaines années, on anticipe en effet une croissance marquée du secteur de l’aviation commerciale comme d’affaires. Selon les prévisions de l’IATA, les grands avionneurs mondiaux peuvent en effet s’attendre à des augmentations annuelles moyennes du trafic aérien de 5 %. Pour l’aviation commerciale seulement, cette augmentation du trafic aérien devrait se traduire par la nécessité de livrer 27 800 nouveaux appareils d’ici 2030, ce qui aura pour effet de doubler la flotte mondiale d’avions passagers, à raison d’une moyenne de 1 500 appareils par année. Ces conditions favorables ont pour conséquence une augmentation de la cadence de production de certains programmes d’envergure chez les fabricants de gros porteurs commerciaux. Le nombre de nouvelles commandes demeure robuste et les carnets de commandes représentent l’équivalent d’environ sept années de production aux cadences actuelles. À cette prévision enthousiaste sur le marché de l’aviation commerciale, il faut ajouter les prévisions du marché de l’aviation d’affaires revigoré en 2012 et qui devraient connaître une certaine croissance dans les prochaines années. En ces temps plus cléments pour notre secteur, seul demeure une légère incertitude, sur le marché de l’aérospatiale militaire, alors même que la tendance mondiale est à la résorption des déficits par les gouvernements. Les marchés continuent de se mondialiser et la concurrence au sein de notre secteur augmente rapidement avec l’émergence de nouveaux joueurs en provenance de la Chine, l’Inde, la Corée du Sud, le Mexique, la Russie, le Brésil et le Japon. Notre industrie se porte bien et les perspectives de croissance sont encourageantes. Toutefois, il convient néanmoins de demeurer vigilant. Afin de conserver une longueur d’avance, l’industrie aérospatiale québécoise mise sur sa capacité d’innovation et à l’optimisation de sa chaîne d’approvisionnement grâce à son Initiative MACH. Le Groupe Eurogiciel, avec sa filiale ETIQ, s’installe à Montréal pour apporter, entre autres, son expertise en qualification de Supply Chain qui est un de vos axes de réflexion. Quelle valeur ajoutée une société telle qu’Etiq peut apporter à l’industrie québécoise ? Dans un contexte de mondialisation des chaînes d’approvisionnement, l’industrie aérospatiale québécoise voit d’un œil favorable l’implantation de multinationales étrangères venant soutenir le développement et l’optimisation de sa chaîne de valeur. Avec son offre de services d’ingénierie de système d’information et de logiciel ainsi que le management de la qualité et de structuration de la chaîne d’approvisionnement, l’implantation d’ETIQ cadre dans le processus d’optimisation dans lequel cheminent les entreprises aérospatiales québécoises. You became CEO of AÉRO MONTREAL in 2006 after having worked in various government bodies. Could you tell us about your career? I graduated with a Bachelor of Arts degree, majoring in Psychology, and an MBA from the University of Ottawa. My career started in 1979 in the federal civil service, and I filled various positions in Ottawa and elsewhere in Canada. Today I work mainly in the field of economic and industrial development, both locally and internationally, and serve on various boards of directors. AÉRO MONTREAL is a strategic dialogue forum for the aeronautical and space sectors in Quebec. How do you see the future of the industry? Despite a world economy that has known numerous upheavals, the medium- and long-term prospects of the aerospace industry look reassuring. Over the next 10-20 years, significant growth is expected in commercial as well as business aviation. According to IATA forecasts, leading global aircraft manufacturers could expect average annual increases in air traffic of 5%. Only in commercial aviation, this increase in air traffic will engender a demand for 27,800 new aircrafts before 2030, which will double the amount of passenger aircrafts worldwide, at an average rate of 1,500 crafts per year. These favourable conditions are causing an increase in production speeds in certain large-scale programmes of manufacturers of large commercial aircrafts. The number of new orders remains vigorous, with order books that represent about seven years of work at current production speeds. In addition to this upbeat forecast for the commercial aviation market, forecasts for the business aviation market also perked up in 2012, and a certain amount of growth is to be expected in the next few years. Amidst this more favourable climate for our sector, the only slight uncertainty concerns the military aerospace market, where the worldwide trend is for governments to reduce deficits. Markets are continuing to globalise and competition is growing rapidly in our sector with the emergence of new players from China, India, South Korea, Mexico, Russia, Brazil and Japan. Our industry is alive and well and growth prospects are encouraging. It is however wise to remain vigilant. In order to stay a step ahead, the Quebec aerospace industry is focusing on its capacity to innovate and optimising its supply chain thanks to its MACH initiative. The Eurogiciel Group together with its subsidiary ETIQ has set up business in Montreal, among other things to offer expertise in Supply Chain assessment which is one of your strategic topics. What added value can a group like Etiq bring to the industry in Quebec? With the ongoing globalisation of supply chains, the aerospace industry in Quebec is happy to see that foreign multinationals are coming here to support the development and optimisation of our value chain. With its offer of information-system and software-engineering services as well as quality management and structuring of the supply chain, the establishment of ETIQ is in line with the optimisation process towards which Quebec aerospace companies are steering. ACCORD MAJEUR N°61 > février 2014