Your SlideShare is downloading. ×
Le carbone peut-il engendrer le développement? ‘Déforestation évitée’, marchés du carbone et implications pour les petits producteurs
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Le carbone peut-il engendrer le développement? ‘Déforestation évitée’, marchés du carbone et implications pour les petits producteurs

1,519
views

Published on

Presentation by Leo Peskett (ODI) at the 4th Brussels Development Briefing on February 13, 2008

Presentation by Leo Peskett (ODI) at the 4th Brussels Development Briefing on February 13, 2008

Published in: Business

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,519
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • Transcript

    • 1. Le carbone peut-il engendrer le développement? ‘Déforestation évitée’, marchés du carbone et implications pour les petits producteurs Présentation pour le Brussels Briefing : ‘Le défi climatique pour l’agriculture ACP’, 13 février 2008 Leo Peskett, ODI
    • 2. En quoi consiste la réduction des émissions issues de la déforestation et de la dégradation (REDD) ?
      • Mécanisme financier international (peut-être lié aux marchés du carbone) dont le but est de stimuler la réduction des taux de déforestation et de dégradation (DD) dans les pays en développement
      • Par le biais de politiques et de mesures telles que le paiement des services environnementaux (PES), l’intensification agricole, la gestion forestière durable, etc.
      • 2005 – La PNG et d’autres pays ont proposé d’introduire la REDD dans le régime climatique de l’ONU
      • DD = plus de 20% des émissions mondiales annuelles de carbone
      • réduction mondiale de 10% = 2,2 à 13,5 millions $/an (Ebeling et Yasue 2007) (comparé au 1,5 million $/an pour l’APD dans le secteur forestier)
    • 3. Pourquoi la REDD est-elle un sujet brûlant?
      • Chargée politiquement car les profits sont potentiellement importants mais :
      • Bases – peut aboutir à une indemnisation pour les pays ayant une faible émission
        • Excuse pour les pays industrialisés pour ne pas réduire leurs émissions ?
        • Permanence – la sylviculture est plus problématique que d’autres formes de réduction d’émissions ( et n’est pas concernée par le système ETS de l’UE entre autres pour cette raison)
        • M et E sont complexes, ont différents niveaux de capacité dans différents pays
        • De nombreux acteurs souhaitent bénéficier aussi de la REDD (gouvernements locaux et nationaux, ONG, secteur privé) – défi de gouvernance
      • La forme que prendrait la REDD au niveau national et régional fait toujours l’objet de nombreuses incertitudes mais les questions commencent à être examinées, par ex:
        • Gestion financière centrale ou déléguée ?
        • Types de politiques et de mesures (par ex, l’intensification agricole a des conséquences très différentes sur le PES)
        • Alignement sur d’autres processus (par ex, stratégies de réduction de la pauvreté)
    • 4. Quelles sont les opportunités potentielles pour les pays CAP? Source: Ebeling et Yasue 2007
    • 5. Quels sont les atouts potentiels pour les petits producteurs?
      • D’importants flux financiers complémentaires pourraient engendrer :
        • Des avantages monétaires directs (par ex, paiements directs via des mécanismes de marché) et des avantages non monétaires directs (par ex, clarification des droits fonciers)
        • Des avantages indirects (par ex, projets de développement locaux, valeur ajoutée dans la chaîne d’approvisionnement)
        • Une contribution à la croissance dans les secteurs forestier et agricole ?
    • 6. Quels sont les risques potentiels?
      • Option efficacité vs. équité – la REDD concerne-t-elle l’environnement ou le développement, ou les deux à la fois?
      • La réduction du risque pour assurer la conservation des arbres est pour les investisseurs :
        • Les financements semblent concerner uniquement les régions où les droits fonciers sont biens définis
        • Les producteurs éprouvent des difficultés à respecter les règles et réglementations strictes
        • Accords institutionnels complexes
      • Une faible disponibilité de capital peut entraver la participation sur le marché:
        • Coûts élevés des transactions
        • Faible capital initial
      • Une asymétrie de l’information concernant l’établissement de la REDD pourrait désavantager les petits producteurs
      • Les chiffres sur l’efficacité du coût de la REDD masquent les complexités des économies locales :
        • Elite s’emparant des avantages
        • Conflit concernant les nouveaux avantages et les avantages perdus
        • Certaines activités cycliques durables (par ex, la culture itinérante) pourraient être en danger
    • 7. La REDD est-elle différente de ce qui a été mené jusqu’à présent ?
      • A plus large échelle, les systèmes nationaux tiennent compte des changements potentiels de politiques pour améliorer la durabilité dans le secteur forestier ( mais pas nécessairement pour les petits producteurs)
      • La comptabilisation nationale du carbone peut représenter l’occasion pour d’autres activités agricoles d’accéder au financement carbone et de réduire les coûts totaux des transactions sur le marché du carbone. Cela pourrait profiter à plus de petits producteurs
      • La préservation des forêts pourrait rendre l’écosystème plus résistant face au changement climatique et pourrait potentiellement rendre les humains plus résistants face au changement climatique dans les régions forestières (bien que les liens de cause à effet ne soient toujours pas clairs)
    • 8. Conclusions
      • Les implications dépendent des mécanismes internationaux et nationaux
      • La REDD pourrait offrir de nouveaux flux financiers considérables aux pays en développement et aux petits producteurs …
      • … mais dans certains cas choisis (ce n’est donc probablement pas la panacée pour le changement climatique, la réduction de la pauvreté ou la biodiversité)
      • Nécessité d’insister davantage sur les processus qui aident les petits producteurs et les pauvres des régions rurales à bénéficier des avantages (accès à la légalité, soutien financier, acheteurs prenant des risques, engagement général pour les intérêts publics plutôt que pour les intérêts privés)
      • Défi de gouvernance : les flux financiers de la REDD peuvent-ils modifier l’économie politique d’un pays en ce qui concerne le secteur forestier ?
    • 9. 4 Personne de contact : Leo Peskett [email_address] Surfez sur la toile : www.odi.org.uk/Climatechange OU www.odi.org.uk/fpep