• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
GreenVox #1
 

GreenVox #1

on

  • 1,348 views

Première édition du magazine bilingue GreenVox édité par l'Adeid

Première édition du magazine bilingue GreenVox édité par l'Adeid

Statistics

Views

Total Views
1,348
Views on SlideShare
1,347
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
9
Comments
0

1 Embed 1

http://edouardtamba.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    GreenVox #1 GreenVox #1 Document Transcript

    • N° 01 2012 / 1000 FCFAle magazine du climat de l ’ économie verteet du dévelo ppem ent d u r a b le e n afrique
    • zoom somm green adeid aire time par Michel TAKAM © ADEID Rio+20 : Feu vert au vert light energie verte : une chance pour lafrique 6 2 0 ans après la première travers une justice climatique. zoom rio+20: enjeux, et l’afrique ? conférence internatio- Les 100 milliards de dollars nale des Nations Unies promis par les pays dévelop- 8 sur le Développement dura- pés d’ici à 2020 n’est pas un ble. Entre délégations offi- acquis, dans une Europe en man yacouba sawadogo : dompteur de désert cielles des pays du Nord et du crise. Il y a aussi la capacité Sud, du G77 et du G8, il faudra pour l’humanité à se nourrir 16 passer à l’action nécessaire- sans accentuer le stress clima- ment, face à la menace du ré- tique : l’enjeu est de nourrir chauffement climatique, dont les 9 milliards d’êtres humains l’augmentation de 2° à cette en 2025 avec une agriculture tech vert & responsable poussée de fièvre de la planète écologique, qui fort heureu- 22 verte semble de plus en plus sement épouse les traditions réelle. Entre les pays en dé- culturales du continent noir. veloppement qui ne veulent A l’ADEID, Action pour un pas que la camisole de force Développement Equitable de l’économie verte ne freine Intégré et Durable, en plus watch alerte pollution cameroun l e u r de nos actions terrain, nous africa needs 12 climate justice essor indus- avons mis en place un outil de promotion des enjeux liés triel, les au développement durable : pays africains sans moyens le magazine Green Vox. financiers et technologiques Green Vox, dans ce champ pour prendre le chemin d’une d’enjeux pour les pays du Sud, économie verte, portée aux est une contribution d’alter- youth stop plastics nues par les pays développés. natives, de compréhension, Entre le minimalisme des dé- d’analyse, et de promotion 18 légations officielles africaines dans le cadre du climat, de et le maximalismes des délé- l’économie verte et du déve- gations de la société civile du loppement durable. continent noir, c’est du pré- Green Vox in this field of issues sent de milliards d’individus et for the South, is a contribution les générations futures dont il of alternatives, understanding, .......... Une publication de Action pour un Dévéloppement s’agit, avec le péril des catas- analysis, and promotion as Equitable Intégré et Durable trophes. L’Afrique, malgré sa part of the climate, the green ADEID faible signature carbone sur economy and sustainable de- @greenvox_mag l’effet de serre, est le conti- velopment. The challenges are Directeur de publication : Création graphique : Liveo Inc Michel Takam gniholding@gmail.com nent qui a le plus de potenti- Herculean, therefore, African mtakam2000@yahoo.fr Impression : GNI alités pour prendre le chemin civil society is mobilized: we are Rédacteur en chef : Distribution : ADEID des énergies renouvelables et launching the idea of an African Edouard Tamba Crédit photo une : Joël Nlepè du développement durable Forum of the green economy by Tiré à 2 000 exemplaires Rédaction : François Beaimje, à condition d’un accompa- calling all the other players to Edouard Tamba, Armelle Sitchoma, BP 1354 Bafoussam, Cameroun Maurice Simo Djom, Hervé Djia Tél / Fax : +237 33 44 58 82 / gnement des pays du Nord à join us. (see p. 21)  +237 (+237) 99 48 18 42, Ont contribué : Adelaïde Mingo, Jean E-mail : adeid_mountain@yahoo.fr Baptiste Ketchateng, Natalie Worwerk adeid@adeid.org www.adeid.org2 # 01 2012 3 # 01 2012
    • green south africa Une taxe carbone green news en préparation news gabon Bientôt une bourse L ’information n’a pas fait grand bruit. Il afrique « aux crédits durables » s’agit pourtant 44 millions € pour développer d’une mini l’agriculture biologique révolution sur le  Le Gabon va se doter bientôt par des projets innovants favorables  «Positionner l’agriculture biologique en Afrique a été continent. C’est retenue. Il s’articule autourd’une bourse « aux crédits durables ». aux investissements verts. Le projet biologique au centre de en février que l’Afrique du Sud a l’agenda du développement des axes tels que la recherche,L’annonce a été faite à Londres par le rentre dans la stratégie gabonaise annoncé l’entrée en vigueur d’une en Afrique». C’est le thème de vulgarisation et formation lePrésident Ali Bongo, lors de son inter- d’émergence en 2025, dont le Gabon taxe carbone pour contribuer au la rencontre qui s’est tenue du développement et la commu-vention devant le think tank Chatham des Services, le Gabon Industriel et le 2 au 4 mai dernier à Lusaka nication, la mise en réseau et mouvement mondial de réductionHouse. Cette bourse aux «crédits dura- Gabon vert sont les trois piliers. en Zambie. La conférence a partenariat, la mise en place de © ADEID des émissions de gaz à effet de politiques et programmes debles» permettra le trading «des crédits abouti à l’institutionnalisation serre (GES) et limiter la pollution de « l’African Organic Network». soutien au bio, le développe-de développement durable», généré au niveau national. C’est une plate-forme réunis- ment des capacités institution- Le pays de Nelson Mandela fait La croissance verte : sant les parties prenantes de l’agriculture biologique en nelles… La réalisation de ce programme qui s’étend sur ainsi preuve d’un volontarisme Un atout pour les pays pauvres Afrique. Au cours de cette cinq ans nécessite un budget togo politique en matière de lutte rencontre, l’adoption d’un plan de 44,2 millions d’euros. contre le changement climatique. D’après la Banque Mondiale, d’actions pour l’agriculture Lomé dispose d’une plateforme de Cet engagement peut compenser la dégradation de l’environnement a un coût compostage des ordures ménagères D une autre réalité. L’Afrique du Sud ans certains pays africains, la dégradation de r e n d e z - WWViews on Biodiversity  Une plateforme de compostage est le principal pollueur d’Afrique l’environnement a un coût équivalent à 2 % du PIB v o u s in Cameroona été mise en place le 14 février car son secteur électrique est à l’origine de 55 % des émissions en Tunisie, 4 % au Maroc, près de 8 % au Nigeria et On Saturday September 15th ten regions will join the rest2012 à Lomé au Togo. Le projet en République Centrafricaine et d’environ 10 % au Ghana. La 2012, thousands of people of the world to debate anda été réalisé par l’ONG togolaise totales de CO2 du pays. Le around the world will take spread their opinions about charbon est en effet l’énergie la mise en place d’une stratégie ambitieuse de préservation de part in a global event: «World Biodiversity issues.Ecosystème Naturel Propre (ENPRO) l’environnement a donc des répercussions immédiates sur plus utilisée pour cette production Wide Views on Biodiversity». At the end of the day, it will bedans le cadre du PPI. Cette étape le budget des Etats. Mais encore faut-il les convaincre de la WWViews on biodiversity is d’électricité. possible to compare the resultmarque un pas dans l’avancement nécessité de décarboner leur économie. Tel est l’objectif du a global citizen participation from all the countries and adu projet, dont l’objectif est de project designed to provide month later the results will be Le pays compte donc réduire rapport « Inclusive Green Growth: The Pathway to Sustainable policymakers with informationcontribuer à l’assainissement de permettre d’approvisionner en presented at the UN Biodiversity 34 % de ses émissions de CO2 à Development » publié par la Banque mondiale jeudi 10 mai about citizens’ views on conference, COP11, in India.l’environnement urbain de la ville engrais organiques de qualité l’horizon 2020 et jusqu’à 42 % en dernier. Il vise à démontrer que la croissante verte est source biodiversity issues. Cameroon will be part of this exiting You wish to be part of thisde Lomé tout en réduisant les les agriculteurs péri-urbains et 2025. A cette échéance l’ambition d’opportunités pour les pays en développement, notamment initiative? Send us a mail at: initiative. Led by ADEID, 100émissions de gaz à effet de serre. Le de constituer une alternative de réduction est de 90 % des l’Afrique. citizen coming from Cameroon amostene@yahoo.comprojet prévoit la transformation des aux engrais chimiques, à la fois émissions de CO2 du secteurdéchets organiques en compost coûteux et dommageables à électrique.  Il est donc urgent de démystifier l’idée largement répandueafin de réduire les émissions l’environnement. en Afrique que la croissance verte est un luxe. Lors du projet energies renouvelablesde méthane. Cela devrait aussi sommet de Rio, la Banque mondiale fera donc passer les mes- Une dynamique nouvelle à l’export sages suivants : Le verdissement de la croissance est nécessaire, Le Sénégal cherche sa voie pour RIO + 20 efficace et abordable.  En 2010, la balance com- dans l’hydraulique, le solaire merciale des énergies renou- thermique et les équipe- economie verte  Le Programme des Nations la pauvreté a été présenté aux Les obstacles politiques, l’existence de comportements et de velables reste déficitaire. Elle ments de chauffage au bois unies pour le développement parties prenantes. Le Conseil s’est néanmoins améliorée domestique. Dans l’éolien,Les ministres de la CEEAC en concertation (PNUD) soutient le National du Patronat (CNP) normes fortement ancrés ainsi que l’absence d’instruments de dans toutes les filières, à la France a nettement réduit gouvernement du Sénégal s’est déclaré disponible pour financement constituent les principaux freins à la croissance l’exception du solaire pho- son déficit commercial, en pour la préparation du sommet accompagner l’Etat dans sa baisse de 36%. Les acteurs verte. Le progrès passe par des solutions multidisciplinaires tovoltaïque. La France est  La conférence des la CEEAC et le Ministère du Rio + 20 sur l’économie verte stratégie d’économie verte et français du secteur poursuiv- qui aura lieu en juin au Brésil. d’emplois verts. A l’occasion du prenant en compte les aspects économiques, sociologiques exportatrice excédentaireministres de la Communauté développement durable, de ent un rythme de croissanceéconomique des Etats de l’économie forestière et de Les 17 et 18 avril derniers, mois africain de la prévention, et psychologiques. les deux partenaires ont le CNP a d’ailleurs organisé fort à l’export, notammentl’Afrique Centrale (CEEAC) sur l’environnement du Congo. organisé un atelier au cours le 17 avril, une rencontre chez les fournisseurs et sous-l’économie verte en Afrique L’enjeu de la concertation La croissance verte n’est pas un concept monolithique ou figéCentrale s’est tenue du 14 au étant la transformation des de laquelle le rapport national sur le thème « Investir dans traitants, avec une progres- sur l’économie verte dans le l’économie verte : sante, : les stratégies varient selon les pays en fonction de la situa- sion des ventes de 34% en16 mai 2012 au Congo. Cette paroles sur l’économie verterencontre a été organisée dan les pays de la CEEAC en contexte du développement sécurité et environnement en tion, des préférences et des ressources locales. La croissance 2010 par rapport à 2009.par le secrétariat général de proposition de loi. durable et de l’éradication de milieu professionnel ». verte n’est pas solidaire par essence, mais elle peut être conçue comme telle.  # 01 2012 4 5 # 01 2012
    • green interview green light « La grande hydroélectricité est light classée comme énergie propre » L’axe majeur du développement du secteur électrique Que pensez-vous du cadre réglementaire au Expert Energie-Environnement auprès de l’Action pour un est basé sur le développement de l’énorme potentiel Cameroun en ce qui concerne ces énergies? développement équitable intégré et durable, il présente le concept hydroélectrique du pays dont à peine 5 % sont La nouvelle Loi N° 2011/022 du 14 décembre 2011 d’énergies propres et leur importance pour l’environnement. exploités. Cette ressource hydroélectrique régissant le secteur le secteur de l’électricité au est classée comme énergie propre. Par Cameroun, est une véritable révolution pour le contre, le développement des autres sources développement des énergies au Cameroun. Elle fixe les énergétiques renouvelables et donc propresPouvez-vous d’entrée expliquer le concept conditions pour garantir une rentabilité acceptable représente un atout dans le processus dud’énergie verte/propre à nos lecteurs? pour les éventuels opérateurs du secteur par le biais développement intégral du Pays dans un d’une tarification avantageuse, notamment dans leLe concept d’énergies vertes renvoie au concept contexte de décentralisation où les Communes cas de la revente de la production au réseau national.d’énergies propres. De manière générale, une vont devenir de plus en plus autonomesénergie propre, par opposition à une énergie même sur les aspects L’Agence d’électrification ruralepolluante, est une énergie en termes de source énergétiques. En effet, les a peine 5% par ailleurs fait la promotiondont la production et la consommation génèrent un ressources renouvelables du potentiel des opérateurs des Energiesfaible taux d’émission de Gaz à Effet de Serre (GES). sont disponibles sur renouvelables, notamment à l’ensemble du Pays. hydroelectrique travers le Fonds d’énergie ruraleQuels sont les principales méthodes de Leur développement exploité mis en place à cet effet avec leproduction d’énergies vertes ? engendre des coûts soutien de la Banque Mondiale.Il s’agit principalement de la petite hydroélectricité d’investissements/projet relativement faibles. Le FEICOM ou Banque des communes au Cameroun,ou énergie des petits cours d’eau, de l’énergie Le temps de mise en œuvre est court. Le taux met à la disposition de ces dernières des fondssolaire, des biocarburants qui sont issus des plantes d’accès moyen à l’électricité reste relativement spéciaux pour permettre leur approvisionnement enet dont les principales formes sont le biodiésel et le faible et les énergies renouvelables peuvent se énergie électrique. Les procédures administrativesbioéthanol, de l’énergie éolienne qui est l’énergie révéler compétitives dans certaines conditions sont également simplifiées. Toutes ces mesures etdes vents convertie en énergie électrique ou en (distance de raccordement au réseau, taille du celles à venir visent en partie à garantir aux opérateursforce motrice, de l’énergie géothermique qui est marché etc.), mais de manière générale, le coût © Edouard Tamba du secteur électrique en général, une marge de gainsbasée sur les sources chaudes naturelles telles que de production des énergies renouvelables reste suffisante pour garantir leur existence. Ils sont doncles geysers, de l’énergie des vagues, des courants prohibitif. protégés par les pouvoirs publics. sous-marins (énergie hydrolienne), de l’énergie Nguesseu Andréthermique des mers engendrée par la différence Il faut en plus noter que le développement des Propos recueillis par Edouard TAMBAde température entre les eaux superficielles et les africains dont le Cameroun tirent la grande part énergies renouvelables est une contributioneaux profondes des océans, de l’énergie osmotique de leur consommation énergétique des grands nationale à la lutte contre le changement climatiqueengendrée par la diffusion ionique provoquée par barrages hydroélectriques, à côté des sources qui peut engendrer des gains supplémentaires aul’arrivée d’eau douce dans l’eau salée de la mer, de polluantes que constituent les hydrocarbures. bénéfice des Opérateurs impliqués grâce au Fonds Le Pnud finance le solairel’énergie géothermique due à la chaleur interne de Toutefois, on note une montée en puissance de carbone. A cet effet, le Gouvernement camerounais a la consommation des énergies renouvelables en mis en place une Autorité Nationale Désignée (AND) au  Le village de « Muyengue Trouble », situé dans lala Terre, de l’énergie marémotrice est la résultante Afrique dont notamment le solaire photovoltaïque sein du Ministère en charge de l’Environnement pour région du Sud-ouest du Cameroun, est désormaisdu système Terre-Lune qui engendre les marées des éclairé à partir des panneaux solaires. Cette localitéocéans… la liste n’est pas exhaustive. et les biocarburants. On observe une évolution diligenter les projets accrédités au Fonds Carbone mondial. Ce mécanisme a pour mérite de réduire les de 1000 habitants, a bénéficié du premier centre timide de la petite hydroélectricité et de l’éolienne.Par ailleurs, la grande hydroélectricité ou énergie d’électrification à l’énergie solaire du Cameroun. L’usage de l’énergie solaire passive est séculaire coûts de production des énergies vertes.issue des grands barrages hydroélectriques est Ce projet s’est réalisé grâce au soutien financier du et des outils pour améliorer les rendements sont Ces énergies sont-elles compétitives face aux Programme des Nations unies pour le développementégalement classée comme énergie propre. Par de plus en plus développés. Au Cameroun, lacontre, l’énergie nucléaire, bien que n’émettant centrales hydroélectriques et thermiques? (PNUD) via l’ONG Centre de Développement Rural pour pénétration du solaire photovoltaïque est lente et les Femmes, d’une valeur de 50 000 dollars. Le projet quique très faiblement les GES, n’est pas classée on y observe ces dernières années la construction Parlant des énergies renouvelables, il est clair qu’elles a été inauguré le 30 mars dernier, permet à 98 famillescomme énergie propre à cause des risques graves de quelques microcentrales hydroélectriques par ne sont pas compétitives vis-à-vis de la grande de disposer désormais d’une unité fixe composéed’accidents qu’elle présente. des Organisations non gouvernementales. hydroélectricité sauf dans des conditions particulières, d’un panneau solaire, de batteries de 20 W et 12 V,Qu’en est-il de la pénétration de ce type d’énergie l’économie d’échelle étant le premier handicap, d’une lampe mobile et de 3 ampoules fluorescentes Le Cameroun dispose d’un énorme potentiel ensuite les équipements. Cependant, elles peuvent de relais. L’arrivée des panneaux solaires a contribuéen Afrique et au Cameroun en particulier? hydroélectrique. Pourquoi se retourner vers les faire concurrence aux sources d’énergies thermiques à l’amélioration considérable des conditions de vie deDu point de vue usage, un grand nombre de pays énergies dites propres ? pour la production de l’électricité.  la population. # 01 2012 6 7 # 01 2012
    • green green zoom RIO +20 zoom L’économie verte : peur bleue pour les pays ce concept pour défendre leur modèle économique émergents capitalistique qui montre aujourd’hui des signes Enjeux mondiaux et Africains pour Rio + 20 intervient en effet quarante ans après la Conférence d’essoufflement. Pour d’autres, les pays émergents, le coût d’une économie verte, impliquant une pause et un un feu vert à l’économie verte internationale de Stockholm sur l’environnement en 1972, vingt ans après la Conférence internationale de Rio turn-over à leur industrialisation, est une entrave à leur conquête de marchés, à la compétitivité de leur secteur sur l’environnement et le développement en 1992, et dix productif basé essentiellement, comme l’a été pendant ans après le Sommet mondial du développement durable longtemps et l’est d’ailleurs encore l’économie des pays à Johannesburg en 2002. Face à un réchauffement riches, sur les énergies fossiles dont le pétrole. climatique dont le franchissement de la barre de 2 degrés devient réel et qui va entraîner des conséquences Les Objectifs du millénaire pour le développement irréversibles jamais atteintes dans le rapport de l’homme (ODM), dont l’échéance est pour 2015, devraient aussi, et son environnement terrestre, ce Sommet de la Terre à l’occasion de Rio+20, laisser place à des Objectifs pour 2 devrait faire passer les représentants des pays et des le Développement Durable (ODD). Il est aussi attendu au peuples du monde de la prise de conscience à l’action, de niveau institutionnel, la transformation du Programme la pause dans le modèle de développement capitaliste et des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) en un consumériste à outrance actuels vers l’engagement vers organisme spécialisé de l’ONU. un modèle de développement durable. Comme le dit la L’Afrique : Ambitions d’économie verte sans moyens Résolution 64/236 des Nations Unies de décembre 2009, il s’agit « de susciter un engagement politique en faveur Rio+20 connaîtra un sommet officiel des pays, des du développement durable, d’évaluer les progrès réalisés officiels des Nations unies et des ONG. Mais il est prévu, et les lacunes restant à combler au niveau de la mise en en marge, un contre Sommet des Peuples pour la Justice œuvre des textes issus des grands sommets relatifs au sociale et environnementale est organisé par la société développement durable et civile mondiale du 15 au 23 juin dans de relever les défis qui se font le parc de l’Aterro do Flamengo dans contre-sommet des jour ». la mégalopole brésilienne. Pour peuples pour la jus- chacun des évènements, société Tous les pays sont d’accord sur la nécessité de faire plus tice sociale à rio civiles, experts, scientifiques, leaders d’opinion et officiels se préparent que réduire la l’incidence avec leurs positions à intégrer dans les et la signature en émission de carbone du mode de vie négociations officielles. actuel de l’homme moderne sur la seule planète qui lui soit favorable, et qu’il faut dans l’urgence se tourner vers L’enjeu de changement d’ère, et même de civilisation un développement durable à travers une économie verte qui se profile à Rio de Janeiro 20 ans après la première et une économie bleue (préservation des océans). Il s’agit conférence des Nations unies sur la terre préoccupe d’ailleurs là d’objectifs spécifiques de la conférence de l’Afrique, du point de vue de l’adoption d’une position unique à verser dans les discussions, mais également © Droits Réservés Rio de Janeiro de juin au Brésil. Les enjeux sont pourtant sensibles, car il s’agit dans les faits, pour l’économie verte, de du point de vue de son contenu. Un Document de d’un changement de mode de vie au Nord comme au Sud, consensus existe (Africa Consensus Statement to Rio20). Vélo en bois lors d’une cérémonie au Cameroun ce que le groupe d’experts sur le « Commerce, économie D’une part, il est une énonciation, solennelle de constats verte et développement durable » réuni à Genève en défavorables à l’Afrique et de vœux pieux comme octobre 2010 formulait en terme de défi pour « améliorer solutions. L’Afrique y est présentée comme le continent le niveau de vie dans les pays en développement sans qui sera le plus touché par le changement climatique du La conférence mondiale des Nations Unies sur le développement durable, augmenter leur empreinte écologique et en même temps fait de l’exacerbation de ses déjà graves problèmes, qu’il ne pas réduire le niveau de vie dans les pays développés faut que les Pays développés aident l’Afrique à entrer dans qui se tient à Rio de Janeiro en juin 2012 sera l’occasion d’évaluer les tout en réduisant leur empreinte. » Cette définition met l’économie verte, à améliorer sa productivité agricole engagements pris il y a 20 ans, lors des conférences intermédiaires en scène des enjeux économiques et de leadership pour mieux lutter contre la famine. L’Afrique se prononce dans le domaine de l’environnement, du changement climatique et du mondial, opposants pays riches, pays émergents et pays également sur la création d’un organisme spécialisé du du Sud. Ces derniers soupçonnent les premiers d’utiliser système des Nations Unies. Elle souhaite que l’institution développement durable. par François BEAIMJE   page10   # 01 2012 8 9 # 01 2012
    • green green zoom zoom   page9  zimbabweaient les moyens de sa politique, que les pays Africains Pénurie et sécheressey aient voie au chapitre, que les décisions y soient © Droits Réservésconsensuelles. C’est sans doute de cette incapacitéà pouvoir à assumer ses choix de développement du Le Zimbabwe devrait être confronté unepoint de vue financier, technique, technologique et nouvelle fois à une certaine pénurie demême diplomatique que le Consensus africain sur céréales. La sécheresse a détruit près deRio+20 est reversé dans celui du G77 + la Chine (en fait L’Europe pourrait se débarrasser 45% des superficies ensemencées en maïs. © Droits Réservés La production de maïs devrait chuter de132 pays en développement) afin de donner plus de des gaz fluorés d’ici 2020 26% à 1 million de tonne (Mt), contre 1,35 Mt en 2011, selon un rapport du ministèrechances que les aspirations, et surtout les interrogations de l’Agriculture. Avec une consommationafricaines soient entendues dans les débats entre pays Il est envisagé d’interdire dans l’UE la plupart Des participants à la conférence de Douala annuelle de 1,8 Mt, et des réserves de 400riches et pays émergents. des gaz à effet de serre fluorés d’ici 2020, 000 tonnes, le Zimbabwe devra importer selon une récente étude. RIO +20 : L’Afrique veut mieux 400 000 tonnes de maïs pour répondre auxLe document sera cependant enrichi jusqu’aux derniers besoins de sa population. Lmoments avec les propositions faites par les sociétésciviles africaines afin d’impliquer d’autres voies à ladéfinition du modèle économique de développement ’étude « Availability of Low-GWP Alternatives to HFCs: Feasibil- ity of an Early Phase-Out of HFCs by 2020 » de l’université des que des promesses Avec une production de blé, bien qu’en hausse, qui devrait atteindre 75 000 ton- nes cette année, le pays sera contrait de sciences appliquées de Karlsruhe soutient que les hydrofluo- recourir auxvert de l’Afrique à travers « une économie qui engendreune amélioration du bien-être humain et de la justice carbures (HFC, le type de gaz à effet de serre fluoré le plus commun) Mobilisation de la société civile pour RIO+20 importations pour com- pourraient être remplacés par d’autres éléments non polluants etsociale, tout en réduisant sensiblement les risques bler le gap. efficaces sur le plan énergétique dans 20 secteurs industriels dif- Eenvironnementaux et les pénuries écologiques ». Une La consom- férents en huit ans. Le secteur et les défenseurs de l’environnement n préparation au sommet transition économique. mation an-opportunité pour l’Afrique qui en grande partie n’a pas exercent de plus en plus de pressions sur l’UE, dans la mesure où de Rio +20 au Brésil du mois Les participants ont formulé nuelle de bléencore atteint le seuil critique de l’industrialisation ou est d’environ elle devrait bientôt proposer de nouvelles règles pour les HFC. La de juin, une quarantaine de leurs recommandations dans unene l’a même pas encore commencé pour certains pays, 400 000 ton- méthodologie de cette étude a donc rapidement été remise en participants venus de 15 pays déclaration de Douala dans le nes. Dans lemodèle industriel et capitaliste, consumériste qui met cause par Andrea Voigt, directrice générale de l’EPEE (European africains ont pris part du 16 au sens de faire du rendez-vous de budget 2012,les pays développés dans l’impasse du réchauffement aucune allo- Partnership for Energy and the Environment). 19 avril à Douala, à un séminaire Rio+20 un « cadre permettant declimatique et des catastrophes naturelles redoutables. cation n’est international sur le thème « Com- sortir des promesses inconsistan- prévue pourL’agriculture, telle que pratiquée par les petits Les HFC ne représentent aujourd’hui que 1 à 2 % des émissions de ment le changement climatique tes et sans lendemains pour s’en- les importations de céréales, elles relève-producteurs, semble devenir le modèle pour la nourrir gaz à effet de serre, mais ce pourcentage augmente de 8 à 9 % par ront vraisemblablement du secteur privé. peut-il servir pour transformer gager dans la voie des solutionsl’humanité et préserver la planète. Une opportunité an. Certaines études scientifiques affirment que si rien n’est fait, Au cours des 10 dernières années, une aide les économies africaines pour un appropriées, inclusives, durables alimentaire d’urgence a été octroyée aupour le continent qui s’apprêtait insensiblement à ils pourraient représenter entre 9 et 19 % de toutes les émissions développement durable et juste et équitables ». Ils recommandent pays, surtout en faveur des groupes vulné-prendre le chemin du modèle productiviste, dépensier d’ici 2050. ». aussi l’opérationnalisation, de rables dans les zones rurales.en énergie fossile et en gaspillage des ressources Le HFC le plus utilisé, le HFC 134a, est plus de mille fois plus nuisible manière plus précise et concrète, En décembre 2011, les Nations unies ontnaturelles des pays industrialisés. Il y a aussi la natalité, que le CO2 en termes de réchauffement climatique. En 2006, l’UE a Les participants étaient des jour- la notion de développement du- indiqué qu’elles mobiliseraient $ 268 mil-très forte en Afrique. lions pour le Zimbabwe, dont la moitié de adopté un règlement relatif aux systèmes de climatisation fixes et nalistes, de parlementaires, d’uni- rable, d’économie verte, comme la somme serait utilisée pour acheter de laLe réalisme écologique devrait au moins la directive MAC sur les systèmes de climatisation mobiles, dans le versitaires, d’acteurs de la société outil avec une feuille de route et nourriture à plus de 1,4 million de person-temporairement l’infléchir. Ainsi que le disaient les but d’éliminer certains des HFC utilisés dans ces systèmes. Une civile, de spécialistes dans les do- des indicateurs précis de suivi des nes confrontées à des pénuries.Prix Nobels à Stockholm lors du 3ème Symposium étude indépendante réalisée dans le cadre de la révision de maines liés à l’environnement, à transformations économiques,des Lauréats de Prix Nobel en 2011, le temps de la législation révèle cependant de graves lacunes dans la loi l’agriculture et aux alternatives sociales, environnementales etla procrastination est terminé. «Notre appel est en vigueur. Les agents frigorigènes naturels sans fluor comme aux changements climatiques. institutionnelles. La déclaration ROS4Cdestiné à une transformation fondamentale et de l’ammoniac, le CO2 et le propane sont d’autres réfrigérateurs La conférence était structurée de Douala a été envoyée aux Le saviez-vous ? Il existe au Cameroun unl’innovation dans tous les domaines et à toutes les possibles. Mais il existe aussi d’autres méthodes et d’autres autour de communications thé- présidents nigérien et congo- réseau des organisations de la société civi-échelles, afin de stopper et d’inverser les changements processus, comme les matériaux isolants à base de fibre, matiques sur les opportunités lais, porte-paroles de l’Afrique à le sur les changements climatiques. Deuxenvironnementaux mondiaux et de progresser vers la du changement climatique pour Rio+20. «déclarations ont été faites par le ROS4C les inhalateurs de poudre sèche destinés au traitement de en octobre 2011. La première pour COP17prospérité équitable et durable pour les générations l’asthme et les conceptions de bâtiments innovantes. Les l’Afrique, les bonnes pratiques en La rencontre était organisée par et la seconde à propos de Rio+20.présentes et futures. »  alternatives à faible PRP sont déjà utilisées dans plus de 90 matière d’adaptation aux chan- la Fondation Friedrich Ebert Afri- Rejoingnez le ROS4C à resoclimat2009@yahoo.fr % des nouveaux réfrigérateurs et dans près de 25 % des gements climatiques, l’économie que centrale et Enda Tiers Monde nouveaux climatiseurs industriels, selon ce rapport.  verte et les niches de transforma- Sénégal. F. BEAIMJE  source: euractiv.com tion ainsi que les politiques de # 01 2012 10 11 # 01 2012
    • green cameroun pavillon étranger. Cependant, les distributeurs de green watch Le gouvernement produits pétroliers sont très largement représentés parmi les pollueurs ainsi dénoncés avant que la watch sanctionne les pollueurs procédure judiciaire se poursuive publiquement. Au ministère de l’Environnement, l’on indique Des pollueurs de officiellement la volonté de renforcer les contrôles et de sanctionner davantage. Ce d’autant plus grande taille Sur les 1000 établissements que le ministère de l’Environnement, de la T que l’action répressive des brigades de contrôle et otal (cité des dizaines de fois), Mtn, Bolloré, Protection de la nature et du Développement durable doit surveiller, une d’inspection environnementales permet de constater Orange, Mrs. Plusieurs compagnies centaine vient d’être sanctionnée. Et selon les autorités, les périls que une croissance des comportements interdits. En multinationales ont été mises en cause 2011, quelque 150 millions de FCFA de pénalités ont par le ministère de l’Environnement pour avoir divers acteurs font peser sur la nature commandent que le Cameroun enfreint les lois environnementales. La menace ainsi été payés. Cette année, le cap des 200 millions prenne des mesures. par Jean Baptiste KETCHATENG de FCFA devrait être franchi, bien que les fautifs ne de traîner les récalcitrants au tribunal – la listeC publiée concerne des pénalités impayées ou se conforment pas. « Normalement, les personnes ’est un communiqué publié mardi 17 avril Les sanctions pécuniaires, jusqu’à 25.000.000 partiellement réglées - n’a pas visiblement mises en cause doivent s’acquitter naturellement atteint tous ces effets. 2012 qui a révélé que 139 établissements FCFA, quant à elles varient autant que les lieux de des sanctions. Mais, il se trouve que, cette année publics et privés ont écopé de pénalités commission de l’infraction. Entre tel Gic de Nanga- notamment, beaucoup traînent des pieds ou Les mis en cause, même quand ils sont en raison de la violation de la loi de 1996 Eboko qui doit payer 500.000 F et une station- essayent de tromper la vigilance du ministère. Ces sollicités comme Total Cameroun qui préfèresur la gestion de l’environnement. Pierre Hélé, le service de Yaoundé qui est frappée d’une amende derniers payent en partie ce qu’ils doivent et ne se « ne pas se prononcer », ne se précipitentministre de l’Environnement, de la Protection de de 10.000.000 FCFA, on retrouve une compagnie pas pour s’expliquer. L’affaire paraît gênante signalent plus pour le reste », explique une sourcela nature et du Développement durable a en effet agro-industrielle qui produit du thé dans le Sud- mais chez certains tel Mtn Cameroon, l’on au ministère de l’Environnement.  relativise le reproche tout en mettant ensanctionné début avril ces contrevenants. Selon Ouest, la Communauté urbaine de Bamenda, desM. Hélé, « la situation de la préservation de notre opérateurs de téléphonie mobile, l’immeuble d’un avant son engagement pour la protection de l’environnement : plus de quinze milleenvironnement est préoccupante. » huissier de justice de Maroua et un navire battant arbres plantésSi la liste des sanctions concerne des secteurs dans le saheld’activité variés, il est remarquable que les pollueurs camerounaissont surtout des personnes privées exerçant une depuis 2005 etactivité commerciale ou industrielle. Bien que des un brûloir fourniparticuliers et des administrations municipales à l’abattoir desoient également concernés. Bonabéri (Douala) où les déchets desLe chapelet des comportements répréhensibles bêtes abattuesrecensés par les contrôleurs du ministère de polluaientl’Environnement permet également de dessiner l’alentour jusqu’àun éventail large des « péchés mignons » des l’intervention depollueurs. Il s’agit, entre autres, de : déversement la compagnie.des eaux usées dans la nature sans traitement Une grande entreprise indexée a cependantpréalable, décharges sauvages de filtres à huile, choisi de répondre publiquement auxconstructions sans étude d’impact environnemental, accusations portées contre elle. Bolloré Africadégradations de l’environnement, déversement Logistics qui devait payer 25 millions de FCFAdans la nature de déchets issus de fosses septiques pour une pollution des eaux du fleuve Wouridomestiques, pollution du sol, de l’eau, de l’air à Douala rejette toute responsabilité dansou même l’exploitation frauduleuse d’une forêt l’affaire. Cette pénalité devait être acquittée solidairement avec un navire battant pavilloncommunautaire… panaméen, le Mv Swift-Split. Pour Bolloré, c’estLa répartition géographique des pollutions concernées ce bateau et son armateur hongrois qui sontépouseleszonesd’activitééconomiqueprépondérantes. responsables de la pollution, lui étant « simpleYaoundé et Douala regroupent plus de la moitié des » consignataire. « Nous apportons un concourscontrevenants qui se concentrent dans les grandes logistique. Nous ne répondons pas du navire envilles régionales (Bafoussam, Bamenda, Maroua). Mais lui-même », estime un représentant de Bolloré Africa Logistics, en expliquant le communiquéon peut aussi retrouver des cités plus modestes comme publié par l’entreprise le 23 avril. J.B.K. Tiko, Yokadouma, Bafia ou Mbalmayo. © JBK Un cours d’eau pollué (Yaoundé) # 01 2012 12 13 # 01 2012
    • green green watch interview tips « Les contrôles green jobs sont faibles » © JBK Jacques Waouo 48 millions Spécialiste des questions environnementales, il commente les d’emplois dans dernières décisions du Gouvernement contre les entreprises 12 pays © ADEID pollueuses et relève l’insuffisance du suivi du respect de ces décisions La Confédération Syndicale In- Construction of biogas tanks in west Cameroon ternationale (CSI) vient de réali-Comment avez-vous apprécié les récentes sanctions Il existe également de grands projets dans les zones energy technologies north-south ser une étude sur le green job.prononcées par le ministre de l’Environnement, de la forestières. Ces projets sont dépourvus d’études d’impact D’après elle, il est possible deProtection de la Nature et du Développement durablecontre des pollueurs ? cumulatif des différents projets prévus. Cela nécessite de réviser le cadre juridique actuel. Il existe certes des études How far is possible créer 48 millions de nouveaux emplois dans l’économie verte dans 12 pays d’Afrique, des individuelles d’impact mais pour l’ensemble, il n’existe pasC’est une mesure très appréciable car beaucoup by Eng. Matthew Josephat MATIMBWI, une connaissance prévisionnelle des effets cumulatifs de Ameriques, d’Asie et d’Europe. Ild’entreprises ne respectent pas les prescriptions Tanzania Renewable Energy Association projets voisins et qui se limitent à une région. s’agit notamment du Brésil, de Sréglementaires de protection de l’environnement. ustainable energy supply is technologies from Europe and l’Indonésie, de l’Afrique du Sud,Cela est dû au laxisme des systèmes de contrôle que le Comment jugez-vous l’éducation à la lutte contre les the prerequisite in sustai- North America to the developing de la Bulgarie, de l’Australie, degouvernement est censé mettre en place. Les entreprises pollutions? nable development. Deve- countries like in Africa are dimi- l’Allemagne, de l’Espagne, desqui, avant cette sanction ministérielle, pensaient que ces A ce sujet il y a un réel problème d’accès à l’information. loping countries are still lagging nishing due to the high labour États-Unis, du Népal, de l’Indo-mesures n’étaient pas une obligation, doivent se remettre Pour que les communautés participent à la gestion behind in development of sustai- costs. This trend is witness by most nésie, de la Tunisie et du Ghana.en question et chercher à se mettre à la page. environnementale, il faut que les populations soient nable energy systems. Developing of European and North American Pour atteindre cet objectif am-Pourquoi parlez-vous de laxisme des contrôles? informées. C’est capital. Quand bien même les institutions countries need to import the sus- Companies failing to win tenders bitieux, les Etats doivent investir font un effort pour mettre l’information en ligne par tainable technologies from the in Africa against Chinese. au moins 2 % de leur PIB dansEn fait les inspections environnementales aux niveaux exemple, il est difficile pour les gens d’accéder à Internet. developed countries to be able to Africa has a partnership with Eu- l’économie verte. Le potentielcentral et régional existent. Lorsque ces inspections Il faut également que l’on définisse les mécanismes supply and meet the demand of rope, Africa-Europe Energy Par- est important pour les pays afri-sont effectuées, il n’y a pas de suivi pour vérifier que d’accès à ces informations. energy in all sectors. tnership, aiming at the impro- cains étudiés. En Afrique du Sudles entreprises visitées ont appliqué les résolutions des Developing countries like in the ving the state of energy in Africa. par exemple, l’investissementprécédentes inspections. Très généralement, il n’y a pas Et plus généralement, que proposez-vous pour Africa Continent have much re- In addition to the development de chaque million de dollar per-un retour sur les lieux pour une nouvelle inspection de améliorer la protection environnementale ? serves of renewable energy. They supports, the partnership builds mettrait la création d’environvérification des mesures prônées. Je suggère que le contrôle soit pris à bras le corps par les lack modern technologies to har- the environment of Europeans 82,6 emplois verts. Pour un coûtDans l’ensemble, la situation vous semble-t-elle inspecteurs, notamment après les premiers passages. Il ness those energy resources. One and Africans cooperation in the identique, on pourrait créer res-préoccupante ? faut que l’on passe et repasse sur les lieux à visiter. Il faut of the options is cooperating with energy investment. This coope- pectivement 207,3 et 105 green également que des plans de gestion environnementale the countries with developed ration will be only successful if job au Ghana et en Tunisie.La situation est en effet préoccupante en raison de la et sociale suivent les études d’impact. Il importe enfin energy technologies. The deve- the Europeans with change theirfaiblesse des contrôles. Dans les forêts par exemple, il y que des cadres soient dédiés à leur mise en œuvre au sein loped countries have to share labour costing. Most of Europeana de plus en plus de pillages dus à l’exploitation illégale. des entreprises.  Propos recueillis par J.B.K. their technologies with the fellow experts, when come to Africa live countries in the south. in expensive hotels opposite to The technology can be transfer- their counterparts Chinese. red through marketing and deve- In order to make the energy trans- Les déchets font des emplois lopment support. fer technologies from Europe to The energy modern technologies Africa possible, European and Le secteur de la collecte et du traitement dernier secteur connaît la plus forte progression are very developed in Europe, North American counterpartsdes déchets (97.500 emplois) et celui du avec une croissance de +19% par rapport à 2009. North America and East Asia. The should reconsider the issue of la-traitement des eaux usées (95.500 emplois) A noter également le dynamisme de l’agriculture costs of technologies in European bour costs. If this will remain as it © ADEIDrestent les deux principaux employeurs, devant biologique avec 22.500 emplois en 2010 (+22% and American markets are very is Africa will not be able to accom- Mise en terre plan de raphia, Cameroun (ADEID)les énergies renouvelables (62.500 emplois). Ce par rapport en 2009). high compared to the Asian mar- modate them, instead will open kets. The chances of transferring all doors to Asian counterparts.  # 01 2012 14 15 # 01 2012
    • green green man man A yacouba sawadogo u Burkina Faso, on l’appelle le magicien du leurs pas pour hériter de vastes terres redevenues Yatenga, du nom de la province natale située arables depuis que Yacouba Sawadogo y a planté des Comment j’ai stoppé le désert au nord, aux frontières du Niger et du Mali. Mais dans le monde entier, il est « l’homme arbres. Année après année, ces arbres ont permis au sol de se régénérer et d’être plus rentables. qui a arrêté le désert ». L’expression est due à Mark Dodd, réalisateur du documentaire éponyme qui fait Si les habitants du Yatenga font amende honorable actuellement le tour du monde, consacrant la célébrité auprès de celui qu’ils ont surnommé « le fou », la com- d’un paysan et d’une technique. munauté internationale est, elle, ébahie : les Ong ac- courent pour jalouser un succès qu’elles n’ont jamais Le paysan, c’est Yacouba Sawa- dogo, le Burkinabé qui a refusé de quitter les terres ancestrales dans les années 80 au moment où celles-ci étaient envahies par le désert. Refusant de suivre ses voisins dans leur exode et décidé de trouver une solution à la désertifica- tion galopante, il médite jour et nuit. Là-dessus, lui revient une technique que son père et son grand-père avaient pra- tiquée à une échelle familiale : le « zaï ». Il s’agit de creuser des trous mètre après mètre, de les agrandir tant en largeur qu’en profondeur afin de leur per- mettre de retenir l’eau de pluie © Droits Réservés pendant une plus longue péri- ode. Cela étant, l’ingénieux paysan y met du compost © Droits Réservés et des termites, pour assurer l’aération. Le dispositif est complété par un système connu, malgré les fonds dont elles disposent. Les jour- de mini-digues afin d’éviter l’écoulement trop rapide nalistes multiplient des reportages. Le paysan, qui est Yacouba Sawadogo des eaux de pluie. Il ne reste plus alors qu’à attendre envahi par de nombreuses sollicitations, ne passe plus la saison des pluies pour semer. Au fil des années, la inaperçu. Devenu la star des forums internationaux, il technique a fourni des résultats probants : le désert est reçu par les chefs d’Etat qui l’écoutent et opinent A l’aide d’une technique ancestrale atypique, le a reculé et la forêt s’est installée. L’agriculture est de de la tête. Humble et patient, il transmet sa science et Burkinabé a reboisé plus de vingt ans durant des nouveau possible. profite de sa notoriété pour plaider pour l’association terres jadis envahies par le désert, suscitant l’envie des Yacouba Sawadogo ne revendique en tout et pour des paysans, en particulier, les petits exploitants, au spécialistes de la lutte contre la désertification. MSD tout que quelques années passées dans une école processus de développement. coranique au Mali. Aujourd’hui, son ingéniosité, dou- Ce qui passe par l’octroi de la propriété foncière : blée d’une bonne dose de persévérance, a fait de lui tant que les paysans ne possèderont pas leur terre, la référence mondiale en termes de reboisement. Les tant qu’ils ne seront pas soutenus par leurs Etats qui voisins, qui avaient déserté leurs terres il y a plus de pourtant crient au développement par l’agriculture, les vingt ans en huant le fou de Yatenga, reviennent sur efforts entrepris resteront vains. # 01 2012 16 17 # 01 2012
    • green green youth youth eat anymore and starves to death or the plastic par- also learn about it. The more people participate to ticles hurt the intestines of the animal. protect the environment, the better! 3) Most plastics include plasticizers, chemical additions Don’t let other people discourage yourself. Every sin- that make the plastic more flexible and softer. These gle person can help our environment, even if he / she products can raise the risk of cancer when people are goes only small steps. We should not give up or let only too often in contact with it. other people decide and interact, because we can also help ourselves and the environment. This is our future, 4) It is already a high problem for people to get rid of we and our children and grandchildren need an intact all the plastic waste in the world. A huge “new plastic environment and a stable climate. Rising temperatures country” with the size of Western Europe is swimming are a too high risk for everybody and we have to act in the oceans and nobody knows until now, what to now, before it is too late! Get active now !!!  do with all this waste. In many countries, people burn plastic – what is very dangerous because it pollutesPlayground littered with plastic bags in southwest of Cameroon the air a lot- or the waste is buried in the soil, where it is a thread to the soil and the ground water. © Droits Réservés But what can we do?! Each single person can help the world by reducing the utilization of plastic and help Planet 21, Beware of plastics the environment and the climate. If everybody takes care of some little hints, we can all help together to reduce the emissions of green- l’hôtellerie durable house gases and so to minimize the effects of Climate En s’appuyant sur la notoriété de Tristan Lecomte, Change. fondateur d’Alter Eco et de Pur projet, Accor s’engage à «réinventer» l’hôtellerie durablement The climate is changing worldwide since several years. This has several - Remember: Every time you go shopping, you get en renforçant la mobilisation de ses collaborateurs, plastic sacs for every little thing you buy. But you could causes and many effects all over the world. The main causes are found in the change this: When you go shopping, you should take a clients et partenaires grâce à son projet Planet 21. high amount of industry, traffic, agriculture, fossil energy production and Pour le premier opérateur hôtelier mondial, il backpack or a cotton bag that can be used many times s’agit de conjuguer son développement avec une deforestation. Those manmade techniques release many greenhouse gases to store your purchases so that you can refuse to take croissance respectueuse de l’environnement et des that lead to a thicker atmosphere. The thicker atmosphere captures the heat several plastic sacs for every tomato, banana and so populations locales. on. Just tell the seller that you came with a bag and so that the temperatures of our planet rise. Natalie VORWERK that you don’t want further plastic sacs because they Concrètement, Planet 21, ce sont I are not good for the environment! 21 engagements et n Cameroon, this problem is huge, because al- this is accompanied by dramatic scenes, because autant d’objectifs - Don’t throw plastic waste into the environment! Keep most everybody uses too much plastic and gets huge areas of the sea and the coasts get contami- chiffrés pris par Accor it in your hands, your pockets or bags until you come rid of it in the environment. nated by oil and thousands of animals die because à l’horizon 2015 parmi home or pass by a garbage bin, where HYSACAM can of the toxic and dangerous oil. lesquels : la formation Plastic is a danger for the environment because take it with. à la prévention des of several reasons: 2) Unfortunately too many people throw plastic - Write a letter to HYSACAM and other garbage com- maladies dans 95 % des waste into the environment. This is not only 1) The production of plastic needs a lot of oil, which panies, to ask them for the recycling of waste. When hôtels, la présence de ugly, but also a long-time problem, because is a high threat for the environment and the climate. more and more people ask for this service, companies plats équilibrés dans plastic doesn’t rot during about 500 years and During the oil production a high amount of green- get the idea that it would be a good plan to start with 80 % des établissements, l’utilisation de produits will stay at this place forever. Many animals, for house gases is being emitted. These gases are very recycling in Cameroon and that it will help the envi- écolabellisés dans 85 % des hôtels ou encore la example dogs, cats, birds, turtles, dolphins and dangerous for the climate, because more and more ronment and the people. diminution des consommations d’eau et d’énergie fish eat this plastic and die under a lot of torture gases let the temperatures of the atmosphere rise de respectivement 15% et 10 % dans les hôtels because the plastic waste is not digestible and - Talk and discuss about this subject with your friends, what leads to catastrophic scenes all over the world. filiales.  stays in the stomach so that the animal can’t your family, neighbours and other people so that they If an oil platform or an oil boat on the sea has an ac- cident, a fact that happens unfortunately regularly, # 01 2012 18 19 # 01 2012
    • green REDD+ view energies renouvelables zoom by Tankie Adelaide MINGO ADEID REDD+ Expert adaptation redd+ adeid REDD+ signifies the Reduction of Emission from Deforestation and forest Degradation through the conservation of the carbon stock, agriculture organique et apiculture sustainable management of forest and enhancement of the carbon www.adeid.org stock justice climatiqueT he advent of development. REDD+ has es- The putting in place of an ef- tablished a link fective safeguard information between forest system will be very determi-and climate change nant for the Success of REDD+which is the focus of Inter- in Cameroon and even in thenational discussions. It is international climate regime.estimated that 17% of global It will be dangerous to workGreen House Gases (GHG) for the conservation andemissions come from defores- sustainable management oftation and forest degradation forest resources and the pro-in tropical and subtropical tection of the environmentcountries. Even though it was while enduring continuous © Joël Nlepè Construction of Micro Hydropower Plants as here in South-West regionnot considered in the Kyoto hardship and suffering. More Capacity building of Beekeepers in Littoral region of Cameroon, to improve in Cameroon could help energizing the local green economyprotocol, but in subsequent so, it is absolutely worthless population adaptation and resilience through green jobs Essence protégée à la reserve forestière de MbalmayoConference of Parties (COPs) to fight against drivers ofthe concept of Reduction of Emission from Deforestation and deforestation and forest degradation if the private sector is notforest Degradation (REDD+) was introduced as a mitigation engaged in the REDD+ chain.strategy initiated by developed countries to financially sup-port developing countries to fight against deforestation and REDD+ and Civil Society in Cameroonforest degradation, promote sustainable management of thecarbon stock to curb GHG emission in the fight against climate The advent of REDD+ has resulted to the creation of a Civilchange. REDD+ is a highly technical and rapidly evolving Society Organisation Platform for REDD+ and Climate Changesubject with significant promise to produce multiple mitiga- in Cameroon, with the aim to fully play its role in order totion and sustainable development benefits. However, there are demonstrate the importance of the civil society in the sur-lots of uncertainty on how REDD+ will be implemented and veillance, proposition of options and influence for improvedhow the carbon benefit will be shared without interfering on public policies, ensure contextualization and mainstreaming ofthe rights of the ingenuous and forest depend people. In order the Social and Environmental Safeguard and to guarantee thatto apply REDD+ countries that are interested in the process the rights and interests of Forest Depended People are respec-have certain requirements to fulfil such as, elaborating the ted in the process of designing and implementing REDD+ in Biogas technology transfer for local technicians helps to create green jobsReadiness Plan Idea Notes (RPIN) and there after the Readiness Cameroon. Promotion of bee -keeping for climate Adaptation in organic Agriculture and and to improve sanitation for climate health resiliencePreparation Proposal (RPP) which can be submitted to UN- for green business by Cameroon government and NGOREDD, World Bank FCPF. Despite the creation of the Civil Society Platform for REDD+, ie verte ADEID sera à RIO+20 pour présenter ses expériences dans l’économ their participation is still minimised. They lacked the financial rapport au Cameroun, les sauvegardes par rapport au REDD, sa vision parREDD+ Cameroon autonomy to influence the process and their considerations ents à l’économie verte, son expérience sur l’adaptation aux changem é d’un are limited. The main preoccupation of the Civil Society is if climatiques selon l’approche des écosystèmes et la nécessit donner la partenariat de la société civile africaine. L’Afrique doit en effetAfter the Forest Carbon People Facility (FCPF) has approved of the process of REDD+ will not prevent the local people from teneur qui lui sied pour porter sa vision de l’économie verte face aux visées rapacesthe Cameroon R-PIN for REDD+ submitted in 2008, the country enjoying their land rights? Will the local population be given mercantiles et s’inscrire en faux par rapport aux multinationalesis in the process of elaborating the RPP to submit in June 2012. enough time to understand what REDD+ is all about and what de ressources naturelle s africaines à l’instar des terres.The RPP document for Cameroon defines the ways and means it takes to apply REDD+? Will REDD+ be conscious of the fact Pour rejoindre le Réseau Africain de l’Economie Verte : Écrire à mtakam2000@yahoo.frin which REDD+ will be implemented in Cameroon, while that the forest is home for the forest depended people? Andstating the different strategy options and safeguards that will REDD+ be focus on the local community and their small ADEID will attend RIO+20 conference to present his experience in the green economyCameroon will apply in the process to fight against the drivers activities or fight the industrial drivers of deforestation? All in Cameroon, backups against REDD, vision compared to renewable energy, hisof deforestation and forest degradation to promote sustaina- these are the unanswered questions of REDD+. Thus, the civil experience on adaptation to Climate change according to the ecosystems research on the adaptation and the need for a partnership of African civil society. Africable management of carbon stock and sequester CO2 while society and the Government have to work hand in gloves to must indeed be read as that suits him to bring his subject to development andensuring an equitable sharing of the carbon benefits with the ensure that REDD+ should not be an obstacle to our proper mercantile register odds with rapacious multinational African natural resources. Improve capacities and competences of national technicians to carry outindigenous and local population in order to promote pro-poor development.  To be part of the African Network for the Green Economy: mtakam2000@yahoo.fr renewable energy project feasibility study : here ADEID technicians # 01 2012 20 21 # 01 2012
    • 01010111000011010101 greengreen shop rassemblées par Hervé DJIA tech Fas d é m a r ra g e tOn, pour un ide plus rap Imprimante à recycler du papier .............. Cette technologie nous vient du fabricant L’informatique Un des reproches que l’on pourrait faire aux imprimantes est la propension qu’ils ont à consommer une trop d’ordinateur Fujitsu. FastOn permet de réduire 00111 écoresponsable de 2/3 le temps de demarrage des PC de bureau grande quantité de papier. Et s’il était possible d’y actuels. Selon le fabricant, FastOn permettrait à remédier ? C’est le pari que le chercheur David Ricardo 01010 une entreprise équipée d’un parc de 100 PC de Leal-Ayala et son équipe est en passe de réussir. Ils gagner jusqu’à 10 jours de travail. Evidemment, ont mis au point une 01010 Des bons tics pour les TIC ces jours gagnés représentent pour l’entreprise technique permettant une d’éffacer l’encre posée 11100 sur le papier par une réduction de sa facture électrique et de ses D imprimante laser, émissions de déchets radioactifs et CO2 00110 e nos jours, il est quasiment impossible Gaspillage sans trop abimer les associées. FastOn est dore et déjà intégrée aux de se passer d’un ordinateur. Toutes nos Ici, on pointe du doigt tout le surplus de ressour- fibres de cellulose. Il ordinateurs de bureau Esprimo P900 et Esprimo 10101 activités, à longueur de journée font ap- ces qui n’est en générale pas utilisé. Cela va de la serait ainsi possible de E900. pel aux technologies de l’information et puissance des processeurs aux capacités de stoc- 010 réutiliser un papier 5 100 de la communication. Il suffit, de passer un appel kage toujours plus importante. Sachez par exem- 101 fois, soit une rallonge 011 téléphonique, de répondre à un mail, ou de payer ple qu’un disque dur de 1To (1000 Go) consom- 100 de 500% de la durée 001 une facture pour faire appel à des systèmes d’in- mera plus d’énergie d’un disque de 500Go parce 101 de vie de votre rame 010 formations hébergés dans des ordinateurs ou des que les têtes de lecture auront besoin de plus de 1 de papier. D’ailleurs, Toshiba, fabricant d’imprimantes, serveurs distants. Ces derniers étant des consom- temps pour parcourir l’ensemble de la surface ins- Une multiprise intelligente .............. s’intéresserait de près à cette technologie. Mais avant mateurs d’énergie plutôt gourmands, ces taches, criptible. Qui dit plus de temps de traitement, dit La mise en veille des appareils d’être commercialisé, cette technique devra passer aussi futiles que régulières ont au final un impact plus d’énergie dépensée. Vous conviendrez donc représente environ 1% des émissions des tests en termes d’innocuité pour la santé humaine. négatif sur notre environnement et notre écono- qu’utiliser un espace disque de 1To quand vous mondiale de CO2, et 5 à 10% de la En effet, une étude de 2006 démontre que trois mie. D’où la naissance du concept appelé Green avez en fait besoin de 10Go n’est pas un compor- consommation des foyers. La solution? imprimantes sur dix émettent une grande quantité de IT ou plus précisément Green Information Techno- tement écoresponsable. D’ailleurs de nombreux Éteindre physiquement les appareils. micro-particules de carbone lors de l’impression. Ce qui 0011101010 logy. centres d’exploitation ou Data Center sont de C’est pour apporter une réponse à serait potentiellement cancérigène pour l’homme.  Ce terme anglophone qu’on pourrait traduire en mauvais élèves en la matière. Seulement 56% de ce problème que la société Ecoprise «Informatique écoresponsables» ou «Informati- leur capacité réelle est vraiment utilisée, ce qui a conçu une multiprise intelligente, que verte» désigne l’ensemble des stratégies mi- constitue un véritable gâchis énergétique. 75 Millions de tonnes de déchets  capable d’éteindre automatiquement 0 ses en œuvre pour réduire l’empreinte écologi- Hervé DJIA 1010111000 les équipements connectés grâce à un que, économique et social des technologies sur programmateur incorporé. Ce dernier la planète. Il s’agit d’une manière globale et cohé- Tout équipement informatique ou électronique produit des déchets toxiques, de sa fabrication et à sa fin de vie. est matérialisé par deux boutons, l’un rente de réduire les nuisances rencontrées dans le pour la programmation de l’allumage domaine des équipements informatiques et ce, de Chaque année, la planète voit augmenter ce type de 011010101 des appareils électroniques connectés, la fabrication, jusqu’à la fin de vie de chaque équi- Power Usage Effectiveness déchet, de 50 Millions de tonnes en 2010 à probable- et l’autre pour programmer l’extinction pement. Ce cycle implique le choix des matériaux ment 75 Millions en 2014 alors qu’une infime partie seulement est recyclée. Ajoutons à cela le dioxyde de automatique. La simplicité d’utilisation à la fabrication, la gestion de la consommation La mise en œuvre d’une véritable politique verte est un vrai plus sur cette Ecoprise. Elle d’énergie des appareils lors de leur utilisation, et dans le secteur des technologies reste un proces- carbone émis lors de leur fabrication et vous obtenez un des secteurs les plus polluants de la planète. est disponible sur la boutique en ligne la gestion des déchets en fin de processus. sus rigoureux. On peut citer un indicateur comme de l’entreprise (boutique.ecoprise.fr) De plus en plus d’entreprises à travers le monde le PUE (Power Usage Effectiveness). C’est le rapport au prix de 23550FCFA pour le modèle font cet effort de façon spontanée parce qu’elles entre l’énergie totale consommée par le centre d’ex- voient très vite comment tirer avantage de ce ploitation et l’énergie effectivement consommée Factures d’électricité salées «particuliers» et 27490FCFA pour la version «Pro». concept (réduction de coût). En Afrique, ce n’est par les équipements informatiques. Le PUE permet malheureusement pas encore fréquent. Bon nom- d’identifier les Data Center les plus proches de la va- Celle des équipements informatique connaît une aug- bre de bureaux sont encore équipés d’ordinateurs leur 1, soit une marque d’efficacité dans la gestion mentation de l’ordre de 5% par an pour les ordinateurs avec moniteur à tube cathodique, énergivores, à énergétique. A ce petit jeu, le centre HP EcoPOD, de bureau. Désormais, environ 10% du budget des ser- la place d’écrans LCD dont la consommation en avec un PUE de 1,05 était le plus performant dans vices informatiques au sein des entreprises est consacré énergie est faible. On peut en conclure que la rou- ce domaine en 2011. au paiement des factures d’électricité. Ce qui constitue te est encore longue. des dépenses plus lourdes, mais surtout un impact plus conséquent sur l’environnement. # 01 2012 22 23 # 01 2012