Your SlideShare is downloading. ×
Agence alter smith
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Agence alter smith

1,832
views

Published on

Published in: Technology, Travel, Business

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,832
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
146
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Maison Individuelle Maison particulièreLe Pallet (44) as Maison particulière Rural, terrain inondable, grande surface habitable, protection solaireLes réunions avec P. et H. se déroulent,tranquillement. Nous leur apportons des schémas buanderied’organisation, notre état des choses. Le projet se 8 m2précise, il y aura un étage, quatre chambres, deuxsalle de bains, un garage, et un grand salon cuisine.Un grenier et un jardin d’hiver y sont ajoutés sansque l’on sache trop comment construire, ni combien garage séjour_cuisine ch 1 25 m2ça va coûter. Les premières estimations ne sont 35 m2 70 m2guère rassurantes. architectures + s, r & dJuin 2001, dans la campagne angevine : altersmith@free.fr + 00 33(0)2 40 47 70 35Ma mère me dit : « tu devrais aller voir le hangar www.altersmith.comdes voisins. Il est magnifique. La nuit quand jepasse en voiture, on dirait Versailles «. J’y vais. Il estmagnifique. Maison Individuelle100 vaches sous une structure de bois, qui jardin d’hiverdominent un champ. 35 m2 Le Pallet (44)Nous appelons l’entreprise Trillot dès le lendemain. Maître d’ouvrage : privéIls fabriquent 15 hectares de hangar par mois, pour Coût d’objectif travaux : 110 000 euros HTun prix de 450 francs du m2. les calculs sont vite Rez-de-chaussée SHON : 315 m2 (175 m2 chauffé), livré en juin 2002faits. Pour une maison de 200 m2 au sol, ça coûte ALTER SMITH architectes90 000 francs, on va y arriver. avec Michel Bazantay, architecteNous leur demandons de ne construire que ce qu’ils photographies Philippe Ruaultsavent faire, un hangar.Il nous confirme le prix.Le rythme des échanges avec P. et H. est un peu ch 4 ch 3plus intense… 12 m2 12 m2 ch 2Ce sera un hangar de 20 m par 10 m, de 5 m de 17 m2haut en façade. grenier dgtLe hangar construit, tout n’est ensuite 35 m2 14 m2qu’assemblage.Il faut ouvrir au sud, alors nous installons deux fois15 m linéaire de baies coulissantes aluminium. Elles terrasseséparent le salon et la chambre du RDC du jardin 14 m2d’hiver, et le jardin d’hiver du jardin.Elles ne les séparent plus du tout dès qu ‘ellescoulissent.La façade jardin est totalement transparente, lafaçade rue fatalement plus fermée. Seules de petitesouvertures viennent aérer les chambres, et les deuxsalles de bains. Niveau 1P.n’était pas bricoleur. Il l’est de plus en plus. Il ainstallé de grands stores bambou, à l’échelle de lafaçade jardin, monté le parement OSB et le vitragede la façade de l’étage sur le jardin d’hiver. terrasse dgt ch 3 14 m2 14 m2 12 m2 Rez-de-rue séjour_cuisine publication : jardin d’hiver 35 m2 70 m2 - A+D n°23 - Archi intérieure créée _ n° 309_juillet-Août 2003 - Archi Pas Cher_2006_ed. Ouest France - WOOD Houses_2006_ed. Le Seuil Coupe de principe - Supplément d’A _ n°134 - Extras-Muros _ 2006_ed. Archibooks as
  • 2. 01 L’ensemble du bâtiment s’entoure d’une résille en aluminium 04 La grande salle est gérée acoustiquement par des lattis de bois déployée pour masquer les volumes techniques et accrocher la inclinés participant aux variations de lumière naturelle et arctifi- 01 lumière. cielles. 03 02 L’aluminium déployé permet, en partie basse, d’être le support 05 Ce système de lattis bois s’adapte parfaitement aux ambiances calmes des séminaires ou colloques aunsi qu’aux ambiances de plantes grimpantes tout en décourageant les taggeurs. festives et musicales.02 03 La façade Sud, en interface avec la partie boisée en limite de 06 L’acoustique du bar et de l’accueil sont contrôlées par des site, s’ouvre par un jardin d’hiver;espace tampon entre le lieu de cylindres de mousse au plafond. la fâte et lextérieur paysagé.
  • 3. mètre par l’entreprise Trillot, en y glissant le projetinitial.Bonus : le volume créé par le hangar proposeraune terrasse haute de surface équivalente au pro-gramme (126 m²).Nous insistons sur l’implantation en limite de voiepublique.Une des zones du PLU en constitution est modifiéeà l’occasion et englobe le terrain. Maison IndividuelleDe grands rideaux agricoles peuvent fermer la Maison particulièrefaçadeLa Chapelle St-Sauveur (44) jardin et intérioriser une surface de jardin. Les désirs d’A et N. : une grande pièce de vie (lumineuse as Maison particulière Rural, grande surface habitable, protection solaire Publication : évidemment), 2 bureaux, 2 chambres. A. est enceinte. - Archi intérieure créée _ n°322_novembre 2005 Le terrain d’environ 1000 m² est situé en limite de La Chapelle St-Sauveur, un bourg à mi-chemin entre Angers et Nantes. Nous leur proposons un projet en rez-de-chaussée, adossée à la voie (première entorse au vieux POS qui préconise un recul de 5 mètres), les éléments du programme sont évidemment orientés et très «ouvrables» sur le jardin sur 30 mètres de long, la structure est en bois, la couverture en fausse monopente (une brisure est censée répondre au fameux POS qui indique un toit à deux pentes). architectures + s, r & d Le maire et l’adjoint à l’urbanisme s’en remettent à l’avis de la altersmith@free.fr + 00 33(0)2 40 47 70 35 DDE qui instruira la demande de PC. www.altersmith.com Refus catégorique. Le recul et les deux versants identiques en ardoises sont obli- Maison Individuelle gatoires. «Pas de dérogation possible» nous dit-on. La Chapelle St-Sauveur (44) Le projet est revu et corrigé. Maître d’ouvrage : privé Le même hangar qu’à la maison du Pallet sera monté : une Coût d’objectif travaux : 145 000 euros HT structure agricole construite au kilomètre par l’entreprise Trillot, SHON : 120 m2 (+ 120 m2 grenier + 130 m2 couverts), en y glissant le projet initial. livré en juillet 2005 Bonus : le volume créé par le hangar proposera une terrasse ALTER SMITH architectes haute de surface équivalente au programme (126 m²). avec Michel Bazantay, architecte Nous insistons sur l’implantation en limite de voie publique. photograpies : Philippe Ruault Une des zones du PLU en constitution est modifiée à l’occa- sion et englobe le terrain. De grands rideaux agricoles peuvent fermer la façade jardin et intérioriser une surface de jardin. Rez-de-chaussée as
  • 4. 01 Les espaces de vie, largement vitrés au 03 L’espace du séjour, vitré au maximum, orienté au sud et à l’ouest sud sont protégés des effets de surchauffe se sépare de la partie cuisine par un panneau coulissant en poly- estivale par de grands rideaux agricoles carbonate similaire à ceux de la partie basse de la couverture.01 03 motorisés. 02 L’alignement de la maison sur la rue donne 04 Une terrasse haute en guise de salle de jeu, de grenier ou d’atelier. à lire l’image d’un bâtiment agricole. Seuls le pignon et l’escalier métallique laissent à 02 04 05 penser la présence d’un usage domestique. 05 Les chambres s’ouvrent par des panneaux coulissants. Chacun peut ainsi pratiquer ses activités tout en restant en contact avec les autres habitants de la maison .
  • 5. Maison Individuelle Maison particulièreMontfort-Le-Gesnois (72) as Maison particulière Rural, terrain inondable, grande surface habitable, protection solaireLe terrain d’assiette de cette maisonindividuelle se situe dans une petitecommune rurale à l’est du Mans. Il présentela particularité d’être 2 mètres sous le niveaude la route le desservant. Le PLU en vigueuroblige de construire le RDC à au moins 10 cmau-dessus de cette voie.L’orientation du terrain propose une vuedégagée sur la campagne, au sud. architectures + s, r & dLa maison (espaces chauffés) est construite altersmith@free.fr + 00 33(0)2 40 47 70 35sur deux niveaux sous un gand abri de 9 www.altersmith.commètres de haut couvrant 150 m2, en recul de 5mètres de la rue.Les surfaces libérées sous ce grand préau(structure de type agricole) proposent des Maison Individuellebalcons, des terrasses comme autant Montfort-Le-Gesnois (72)d’extensions couvertes des espaces de vie. Maître d’ouvrage : privéCe sont aussi des volumes disponibles à des Coût travaux : 140 000 euros HTextensions de la maison. SHON : 153 m2 SHOB : 436 m2Le rez-de-jardin est le lieu de stationnement livré en mai 2009couvert des voitures mais aussi une extension ALTER SMITH architectesdu terrain sous la maison.Le volume fabriqué au sud entre les espacesintérieurs et l’extérieur est refermable aumoyen de grands rideaux PVC. Cet espace setransforme en volume tampon, jardin d’hiver,en loggia/coursive suivant les conditionsmétéorologiques. Coupe de principe as Rez-de-rue
  • 6. 01 Les espaces de vie, sur deux niveaux, se glissent dans une 04 Le confort d’hiver est assuré par le jeu de grands ride- structure bois de type “hangar agricole”, orienté au sud. aux agricoles, piégeant la lame d’air des coursives pour fabriquer l’effet de serre nécessaire au préchauffage des01 02 03 pièces de vie. 02 Les coursives prolongent l’usage des pièces de vie vers 04 l’extérieur et constituent les protections solaires d’été. 03 Depuis les terrasses, les coursives, l’esthétique et le luxe ne jouent qu’avec le registre de la simplicité : ensoleillement et vue sur le paysage.
  • 7. Le PLU indique une hauteur à l’égout maximalede 7 mètres, et une implantation sur 10 mètres deprofondeur.La maison fait 7 mètres à l’égout, sur dix mètres Urbain, grande surface habitable, lumièrede profondeur, mitoyenne des deux côtés (15mètres). L’impasse est privée, et après négociationavec les voisins (qui doivent donner leur accord surle branchement sur le réseau EU), le faîtage seraaligné sur les maisons attenantes, à 8 mètres. as Maison particulièreCe grand volume de 1 115 m3 construit, deuxniveaux de 60 m2 chacun sont aménagés poury installer une piéce de vie, une cuisine, puis 2chambres et une salle commune.Un grenier de 60 m2, au-dessus, rempli son office.c’est aussi une disponibilté d’agrandissement.Le tout est recouvert de fibro-ciment, bardé deplexiglas nacré sur la façade nord-ouest de larue (pour bénéficier de la lumière du coucher de architectures + s, r & dsoleil, en intimisant cet espace. C’est surtout une altersmith@free.fr + 00 33(0)2 40 47 70 35opportunité de mettre ce très beau matériau en www.altersmith.comœuvre après plusieurs tentatives infructueuses surd’autres projets), de bois et polycarbonate sur lejardin. Maison BarbieLa partie basse de la façade jardin est (légèrement) Nantes (44)fermée par des bandes de PVC rétractables afin de Maître d’ouvrage : privéne pas créer de SHON (surfaces closes), donc de Coût d’objectif travaux : 80 000 euros HTtaxes, et autres impôts .... SHON : 120 m2 (+ 60 m2 grenier + 90 m2 couverts), livré en décembre 2007Le grand volume du jardin d’hiver est d’abord de ALTER SMITH architectesl’espace. C’est aussi un salon d’été de 90 m1 (675m1) où l’on peut aussi garer les voitures, faire duvélo, bricoler, jardiner, dormir, manger, installer unhamac géant, d’autres niveaux .... PLAN DE MASSE PROJET 1/200 éme
  • 8. Construction de 9 maisons à ossature bois Logements individuelsVouneuil-sous-Biard (86)Pour répondre à la demande d’Habitat 86, sur le projetde construction de 9 maisons économiques à ossature as Logements individuels Rural, grande surface, jardin d’hiver, accessions et locations sociales 1er prix du jury professionnelbois, la maîtrise d’oeuvre, s’appuyant sur l’experience de catégorie habitat groupéprojets de construction de maisons individuelles privées, a Salon de la maison bois d’Angers 2008défini une stratégie de construction portant sur différents Label THPEpoints :A. le système constructif : panneaux d’ossature et/oustructure (portique) bois. Il permet une préfabricationsoignée, un chantier sec et rapide.Le bureau d’étude ECSB a optimisé la structure pour êtrela plus rationnelle donc la plus économique possible.B. La composition de la maison est la suivante : architectures + s, r & dUn espace tampon au nord : garage/grenier non chauffés altersmith@free.fr + 00 33(0)2 40 47 70 35éloignant la limite chauffée du logement de la paroi non www.altersmith.comensoleillée ;Le volume chauffé sur deux niveaux : espaces de vie au Construction de 9 maisons à ossature boisrdc, chambres à l’étage ;Un espace solarisé au sud (toute hauteur), jardin Vouneuil-sous-Biard (86) Maître d’ouvrage : Habitat 86 (OPHLM de la Vienne)d’hiver non-chauffé préchauffant l’air en hiver et à mi- Coût travaux : 850 000 euros HT (4 T3, 5 T4)saison, ouvrable et ventilable en été, offre une surface Mission de base + EXE _ taux d’honoraires : 9 %supplémentaire au logement (jardin, salon, salle de jeux, Plan de masse Alter Smith architectes...) utilisable toute l’année ; avec Michel Bazantay, architecteUn préau devant la façade sud : ombrage sur le jardin Livraison Mai 2008d’hiver en été.C. Le bureau d’étude Cardonnel Ingénierie spécialisédans la gestion climatique a optimisé les surfacesd’ouvertures, la production de chauffage (chaudièregaz à condensation), le système de chauffage (plancherchauffant au RDC), la production d’ECS, et de ventilationmécanique (hydroréglable EHB standard).D. La réduction des ouvertures exterieures sur les façadesest et ouest. La majorité des ouvertures du logement sontouvrables dans le jardin d’hiver. Les déperditions sont ainsiminimisées.E. Le choix d’utiliser le plus de bois possible dans lesdifférents lots :structurebardage extérieur (bois thermiquement modifié)planchers intérieurs (auto-portant type Kerto Q pour levolume chauffé, poutres en I + OSB pour le plancher dugrenier)doublage, plafonds OSB dans tout le volume chauffé.F. L’implantation de chaque maison entre elles sur laparcelle a fait l’objet d’un soin particulier pour que le «rendement » climatique soit optimal (toutes les maisonssont orientées nord/sud au maximum).Chaque maison dispose d’un jardin de 600 à 700 m2offrant un véritable espace extérieur.G. Un aménagement paysager, outre les contraintesinhérentes à un ensemble de neuf maisons (déssertes, ...),prend le parti d’une intervention simple et soignée.Les eaux de pluies sont traitées sur place suivant unsystème de noues et de bassin d’infiltration). T4 : SHOB : 243,79 m2 SHON : 197,70 m2 SH : 86,88 m2 T3 : SHOB : 226,16 m2 SHON : 180,07 m2 SH : 69,79 m2 TOTAL 9 maisons : SHOB : 2 123,59 m2 SHON : 1 708,78 SH : 713,56 m2 publications : - “2008 Une année d’Architecture en France, les 100 bâtiments CONSOMMATION ESTIMATIVES (energie finale) de l’année” AMC / Le Moniteur Architecture. Janvier 2009 T4 : C chauffage 43,2 kWh / (M2 hab.an) - Le guide pratique de la maison positive / n° 4 T3 : C chauffage 39,2 kWh / (M2 hab.an) - WOOD-Finnforest_n°4_avril 2007 - Maison et Bois international_n°86_dec 2008 ETIQUETTE ENERGETIQUE - Wood Surfer_n°48_octobre 2008 T4 : 65 kWH / (M2.an) - etiquette B - Architectures A Vivre_n°47_mars-avril 2009 T3 : 59 kWH / (M2.an) - etiquette B VOLUME DE BOIS MIS EN OEUVRE as T4 : 122 dm3 / m2 SHON T3 : 122 dm3 / m2 SHON Plans T3 PERFORMANCES DE L’ENVELOPPE T4 : Ubât max : 0,683 W / m2.K T3 : Ubât max : 0,721 W / m2.K
  • 9. 01 Chaque maison s’organise autour de surfaces hab- 04 Le dimensionnement des auvents protège le jardin itables classiques, ceinturée au nord et au sud de sur- d’hiver et évite les surchauffes en été. 01 04 faces non chauffées : garage et grenier; jardin d’hiver. 05 L’ensemble permet, selon les saisons, l’utilisation 05 Le jardin d’hiver devient véritablement une pièce d’une surface totale de 226 m2 pour les T3, et de 243 d’usage supplémentaire que l’on peut utiliser, m2 pour les T4. selon les témoignages des habitants, de fin avril02 03 à fin octobre. 02 Les maisons, orientées au sud, bénéficient des ap- ports solaires. Les jardins d’hiver préchauffent l’air et autorisent de très grandes ouvertures vitrées avec les espaces de vie chauffés du rez-de-chaussée. 03 L’enchaînement des espaces de vie, de jardin d’hiver, de auvent, fabrique une gradation des lieux d’intimité.
  • 10. Construction d’un immeuble de bureaux Immobilier d’entrepriseà haute efficience énergétiqueîlot Fonderies, île de NantesLe projet de l’île de Nantes est l’un des plus grandprojet urbain en France. Situé face au centre historique, as Immobilier d’entreprise urbain / siège social / BBC / acoustique / jardin intérieuril pose la question d’une nouvelle centralité urbaine Pyramide d’argent 2009,et la reconquête d’un territoire industriel de plusieurs Prix de l’immobilier d’entreprisecentaines d’hectares.L’îlot des Fonderies fait partie des nouveaux territoires encours d’aménagement sur l’île de Nantes.Anciennement occupé par les Fonderies de l’Atlantique,site industriel de fabrication des hélices de bateaux, lequartier, situé au cœur de l’île de Nantes, s’organiseautour de nouvelles voies, de nouvelles places pour offrirune mixité de programmes et favoriser le développement architectures + s, r & dd’une diversité urbaine nouvelle. altersmith@free.fr + 00 33(0)2 40 47 70 35Le nouveau siège de la Nantaise d’Habitations et du CIL www.altersmith.comAtlantique se place dans le prolongement des ancienneshalles des Fonderies de l’Atlantique, réhabilitées en Construction d’un immeuble de bureaux à hautesquare couvert par l’atelier Doazan-Hirschberger. efficience énergétiqueLe cahier des charges de conception définissait 3 îlot Fonderies, île de Nantesobjectifs : Maîtres d’ouvrage : Nantaise d’Habitations, CIL Atlantique- une consommation énergétique pour le chauffage et la Coût d’objectif : 7,8 M euros HTventilation maximum de 40Kwh.ep/m2/an. Mission de base + EXE- un confort d’été sans rafraîchissement ni climatisation. SHON : 4248 m2, livraison décembre 2008- un confort d’usage et de travail en termes d’éclairage, ALTER SMITH architectesd’éclairement naturel, et d’acoustique. MAP paysagistes, AREA études nantes, AREA canopée, IBA, ITAC, ECGG, QuatuorNous avons choisi de compacifier au maximum levolume architectural, de replier la trame classique desbureaux autour d’un jardin central et utiliser le gabaritmaximum autorisé en hauteur. Ainsi, la parcelle de 35sur 34m a pu être libérée au Nord pour articuler un Coupe de principe : enchaînementparvis d’accueil généreux dans la continuité des espaces parvis / accueil / jardinpublics, en relation étroite avec la place et le square desFonderies.Le volume général du bâtiment est traité comme ungabarit creusé.Les surfaces de bureaux du rez-de-chaussée s’ouvrentvers l’extérieur, le parvis et les espaces publics, lesétages se développent à l’extérieur en porte à faux audessus du parvis et à l’intérieur autour d’un jardin centralsitué au niveau 1. Le volume du jardin s’ouvre sur unmur rideau au sud. Il contient le pont des présidents etune terrasse couverte qui se prolonge à l’extérieur ensurplomb du parvis au nord.Chaque façade est traitée de manière particulière enfonction des contraintes d’ensoleillement, mais aussi enfonction de ses qualités urbaines.Bien que le cahier des charges définisse des objectifstrès clairs en termes de maîtrise énergétique, l’immeublede bureau n’a pas été pensé comme un objet technique,une architecture résolutive vers un niveau performantieldonné, mais plutôt une occasion d’interaction entre desenjeux de condition urbaine et d’efficience énergétique.La consommation énergétique est de 28Kwh.ep/m2/anpour le chauffage/ventilation et de 36 pour l’éclairage. as Coupe de principe : jardin intérieur
  • 11. 01 La façade de l’immeuble est composée d’un bardage plan 04 Le jardin intérieur, suivant son organisation et son ori- en acier inox. Les baies sont protégées des exces d’apport entation génère un climat de type antillais. Dans cette lumineux par des ventelles mobiles en acier inox pilotées à partir configuration, il préchauffe l’ensemble des façades vitrées 01 04 de chaque bureau. qui le borde. 02 Afin de libérer un espace d’accueil extérieur et s’insérer au 05 La gestion thermique du bâtiment privilégie l’utilisation de mieux dans la continuité des espaces publics le bâtiment a été matériaux à forte inertie. C’est pourquoi les plafonds béton compacifier pour libérer un parvis au Nord. restent apparent. Les corrections acoustiques sont gérées02 05 par l’ajout de nuages acoustiques, également utilisés 03 03 Ce parvis est protégé par un porte à faux au niveau 2 qui sup- comme déflecteur pour l’éclairage indirect. porte les 3 derniers étages du bâtiment.
  • 12. Bain Bain Bain Bain Ch Ch Ch Fête Ch Cuis Cuis Cuis Cuis configuration _ 3 configuration _ 4 Ch Bain Bain Ch/Bur Ch Ch Bain Bain Ch/Bur Ch CONFIGURATIONS DAMÉNAGEMENTS LOGEMENTS Recherche et Développement Logement collectif Ch Cuis Cuis Ch Cuis Cuis Bain Bain Ch Ch Ch/Bur Bain Bain Ch/Bur Ch Méthode CQHE CONFIGURATIONS DAMÉNAGEMENTS LOGEMENTS jardin dhiver! repas/salon! jardin dhiver! repas/salon ! Concept Qualité Habitat Energie Ch/Bur Bain Bain Ch/Bur Ch Ch Ch/Bur Ch Cuis Cuis cuisine !semi-ouverte! repas! nord! Ch Cuis cuisine ! Cuis repas! semi-ouverte! Ch jardin dhiver! N as configuration _ 5 configuration _ 6 salon! nord (traversant)! salon! sud! chambres! 2 sud! chambres! 2 nord! bureau/ch damis sud (traversant)! ! EXEMPLE CONFIGURATION _collectif Logement 1 Urbain, Recherche appliquée, réversibilité de programme Ch Cuis Cuis Ch Ch Bain N Bain Ch Bain Bain Ch/Bur Ch Ch/! EXEMPLE CONFIGURATION _ Cuis 1 Lieux communs et concept dynamique Cuis Cuis Ch Ch Ch Cuis configuration _ 1 configuration _ 2 période chaude/tempérée/ensoleilléelauréat CQHE* 2007 Projet Bur_1 configuration _ 2 période chaude/tempérée/ensoleillée période froide Niveau de consommation BBC, + Passiv’haush Ch Vitrer au Nord, y positionner les pièces de vie, Bain Bain configuration _ 7 configuration _ Ch 8 Bain Bain Ch Ch Bain Bain envisager une bande d’espaces techniques Fête Fête et d’intimité en cœur de construction, ... Cuis Cuis Bain Bain Ch Ch/Bur Bain Bain Ch Ch Cuis Cuis Cuis Cuis toutes ces propositions sont aujourd’hui Ch des erreurs de conception. Elles sont en Ch Cuis Cuis Cuis Cuis_3 rupture avec les produits logement proposés configuration _ 4 actuellement, en contradiction avec les règles configuration _ 3 configuration _ 4 de sécurité, en défaut par rapport à la RT Ch Bain Bain Ch/Bur Ch configuration _ 9 configuration _ 10 2005. architectures + s, r & d TERTIAIRE altersmith@free.fr + 00 33(0)2 40 47 70 35 Ch Cuis Cuis configuration _ bureaux! Bain Bain Bain Bain Ch/Bur Ch Notre proposition nous donne les moyens ! Ch - circulation verticale adaptée ! Ch Ch/Bur Ch www.altersmith.com - décloisonnement total! de reconsidérer les paramètres de confort - surface utile agrandie (jardin dhiver chauffé + façade sud double-vitrages)! - pièces darchivage : charge dexpl. 500 kg/m2! jardin - sanitaires pmr avec lavabo! dhiver! repas/salon! gaines! - distribution réseaux depuis jardin dhiver! repas/salon ! cuisine !fermée! cuisine ! semi-ouverte! “classiques”. Cuis Cuis Cuis cuisine !semi-ouverte! Ch cuisine ! semi-ouverte! repas! nord! Ch repas!Cuis cuisine! Recherche et Développement_5 configuration _ 6 repas! nord! repas! jardin dhiver! salon! nord (traversant)! salon! sud! L’absence d’ensoleillement de l’orientation salon! nord (traversant)! chambres! 2 sud! salon! chambres! sud! 2 nord! chambres! 2 sud! bureau/ch damis! sud (traversant)! chambres! 2 nord! jardin dhiver! hors gel! au Nord est compensée par la présence de Ch Bain Bain Ch/Bur bureau/ch damis sud (traversant)! ! jardin dhiver hors gel! ! ! jardin dhiver! repas/salon! jardin dhiver! Méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie repas/salon ! grande surface vitrée (mur rideau), comme Illustration des possibles mutations d’aménagement suivant les saisons. _ 6 cuisine !semi-ouverte! cuisine ! semi-ouverte! repas! jardin dhiver! dans les traditionnels ateliers d’artistes, repas! nord! sud! Commanditaire : PUCA / PREBATh Ch Cuis Cuis configuration _ 5 configuration CONFIGURATIONS DAMÉNAGEMENTS CONFIGURATIONS DAMÉNAGEMENTS salon! nord (traversant)! salon! donc d’un apport de lumière stable et période froide LOGEMENTS LOGEMENTS chambres! 2 sud! chambres! Développement niveau APS/APD 2009 2 nord! bureau/ch damis sud (traversant)! ! constant. La neutralisation de l’effet de froid Bain Bain Bain Bain Ch Bain Ch/Bur Bain Bain Bain Ch/Bur Bain Bain Ch/Bur Ch/Bur Ch Ch Ch Bain Bain Ch/Bur Equipe de recherche_7 configuration _ 8 Ch Ch Ch Ch de ces surfaces vitrées autorise d’y adosser mandataire : Alter Smith architectes n’importe quelle pièce du logement : pièce de Ch Ch/Bur Bain Bain Ch Ch Ch/Bur Ch Ch/Bur Cuis Ch Ch Cuis Cuis Cuis Ch Ch/! Cuis Ch CuisCh Cuis CuisCh Cuis Ch Cuis Ch Ch Ch Cuis Cuis Cardonnel Ingenierie vie, bureau, chambre. Bur N N BATISERF, bet Structures, Cuis Cuis R&D TECHNAL, période froide Cette ouverture totale au nord se place EXEMPLE CONFIGURATION _ 1 _ 1 EXEMPLE CONFIGURATION R&D SAINT-GOBAIN Vitrage comme une possible relation de l’espace configuration _ 1 configuration _ 1 configuration _ 7 configuration _ 2 configuration _ 2 configuration _ 8_9 de vie intime au monde extérieur, dans un configuration _ 10 période chaude/tempérée/ensoleillée période chaude/tempérée/ensoleillée rapport de vues et de participation urbaine. configuration _ bureaux! TERTIAIRE Bain Bain Bain Bain Bain Bain Bain Bain Bain Bain Ch/Bur Bain Bain ! Ch Ch Ch Ch Ch Ch - circulation verticale adaptée ! Ch Ch Ch - décloisonnement total! Fabriquer la ville. - surface utile agrandie (jardin dhiver chauffé + façade sud double-vitrages)! - pièces darchivage : charge dexpl. 500 kg/m2! Fête Fête - sanitaires pmr avec lavabo! - distribution réseaux depuis gaines! Ch Ch cuisine !fermée! cuisine ! semi-ouverte! Cuis Cuis Cuis Cuis Ch Cuis Cuis CuisCuis Cuis Cuis Cuis Cuis repas! nord! repas! cuisine! salon! nord (traversant)! salon! sud! Partant de l’hypothèse que la condition urbaine chambres! 2 sud! bureau/ch damis! sud (traversant)! chambres! jardin dhiver! 2 nord! hors gel! s’articule autour des trois notions de densité, jardin dhiver hors gel! ! ! de mixité et d’intensité, comme vecteur de durabilité dans un jeu de contrepartie des configuration _ 3 configuration _ 3 configuration _ 9 configuration _ 4 configuration _ 4 configuration _ 10 contraintes et des agréments de chacune TERTIAIRE d’elle, il nous semble pertinent de faire glisser Bain Bain Bain Bain Ch/Bur Ch/Bur Ch Ch Ch Ch Bain Bain Bain Bain Ch/Bur Ch/Bur Ch Ch configuration _ bureaux! ! Ch Ch - circulation verticale adaptée ! ces notions de l’échelle urbaine à l’échelle - décloisonnement total! - surface utile agrandie (jardin dhiver chauffé + façade sud double-vitrages)! architecturale. Ch Ch Cuis Cuis Cuis Cuis Ch Ch Cuis Cuis Cuis Cuis - pièces darchivage : charge dexpl. 500 kg/m2! - sanitaires pmr avec lavabo! cuisine !fermée! cuisine ! semi-ouverte! La question de l’intensification urbaine est - distribution réseaux depuis gaines! repas! nord! repas! cuisine! salon! nord (traversant)! couplée avec celle de l’événement. La densité chambres! 2 sud! salon! chambres! sud! 2 nord! est soutenable, parce qu’il se passe quelque jardin dhiver!dhiver! repas/salon! jardin repas/salon! bureau/ch damis! sud dhiver! repas/salon ! jardin dhiver!(traversant)! ! jardin repas/salon jardin dhiver! hors gel! cuisinecuisine !semi-ouverte! !semi-ouverte! jardin dhiver hors! gel! ! semi-ouverte! cuisinecuisine semi-ouverte! ! ! chose, parce ce qu’un jeu d’altérité y est repas! nord! nord! repas! repas! repas! dhiver!dhiver! jardin jardin dispositifsnord (traversant)! salon! énergétiques _ transfert d’air sud! configuration _ 5 configuration _ 5 configuration _ 6 configuration _ 6 possible. En ce sens, il nous semble important Illustration des multiples configurations spatiales salon! nord (traversant)! salon! salon! sud! chambres! 2 sud! 2 sud! chambres! chambres! 2 nord!2 nord! chambres! de construire des bâtiments actifs, qui montrent bureau/ch damis damis sud (traversant)! bureau/ch sud (traversant)! ! ! Nord Bain Bain Bain Bain Bain Bain Bain Bain des territoires investis et vivants. Ch Ch Ch Ch Ch/Bur Ch/Bur Circulation d’air chaud Transferts d’air chaud depuis le mur capteur Sud vers la lame vitrée nord Pour atteindre les objectfs de confort posés à l’origine de l’étude et proposer Habiter son logement, c’est en faire un vecteur Débit : 410 m3/h (240 m3/h pour les T4, 170 m3/h pour les T3). une façade nord vitrée, l’enjeu est la neutralisation, ou la réduction des Ch diamètre gaine : 200mm d’appartenance au monde ; c’est être chez soi Ch Ch/!Ch Ch/! Cuis Cuis Cuis Ch Cuis Ch Ch Ch Ch Cuis Cuis Cuis Cuis déperditions engendrées. rée Bur Bur Le principe proposé, et développé, est le transfert direct d’air “chaud” du sud et en même temps être dans la ville. e vit vers le nord. L’énergie solaire, par effet de serre, est transformée en air chaud Lam Vitrer au nord, proposer des espaces période froidefroide période au sud. Ce potentiel calorifique immédiat est ensuite conduit dans une gaine adaptatifs, appropriables suivant les saisons, isolée et alimente une lame d’air épaisse de 70 cm constitué de 2 paroi vitrée. ée Cette lame d’air ventilée (l’air chaud est amené en partie haute, évacuée en suivant les mutations familiales, valoriser des configuration _ 7 configuration _ 7 configuration _ 8 configuration _ 8 auff partie basse) joue le rôle d’une isolation dynamique. t ch qualités de lumières différentiées sont autant Le transfert n’est effectif que lorsque l’effet de serre peut être produit, donc men quand le soleil est présent. Il est de fait stoppé la nuit.Un ventilateur alimenté de possibles à mettre en œuvre au service du Bain Bain Bain Bain Ch/Bur Bain Ch/Bur Bain Bain Bain loge Ch Ch Ch Ch Ch Ch en direct par un panneau photovoltaïque déclenche ou non le transfert. Il plaisir d’être chez soi en ville. ne fonctionne que lorsque le soleil permet la production du peu d’éléctricté ule nécessaire à son fonctionnement. La question du développement durable Cell Ch CuisCh Cuis Cuis Cuis Cuis Cuis Cuis Cuis Hormis ce ventilateur, Le procédé n’engendre la mise en oeuvre d’aucun ne se construit pas seulement au fil des appareillage spécifique, donc pas de consommation énergétique, ni de avancées techniques de mise en œuvre ou maintenance. r ’hive Il a été, dans un premier temps, question d’utiliser l’air préchauffé de l’espace d’optimisation de performance de tel ou tel in d solarisé pour alimenter cette “lame nord vitrée”. matériaux, mais aussi dans la conscience d’un Jard configuration _ 9 configuration _ 9 configuration _ 10 configuration _ 10 * Appel à propostions en vue Les études de simulation thermique ont révélé les limites de ce procédé : les Lancé par le Puca dans le cadre du Pro- - des concepts innovants d’un habitat hautement La troisième phase du températures engendrées n’était pas suffisantes pour alimenter confortablement monde dynamique de plaisirs, de contraintes, d’expérimentations “Concept, Qualité, la lame nord, et l’air prélévé risquait de “refroidir” cet espace solarisé, donc gramme de Recherche et d’Expérimentation performant ; programme consistera à de contreparties acceptables ou fondatrices. configuration _ bureaux!_ bureaux! configuration TERTIAIRE TERTIAIRE Habitat, Environnement”. d’amoindrir sa caractéristique première d’espace tampon sud. sur l’Energie dans le Bâtiment (Prébat), l’appel - des méthodes de conception et de programma- appliquer le « modèle » à une ! ! Un “mur-capteur” est alors placé devant la cage d’escalier sud. à idées CQHE a pour objectif dencourager tion renouvelées ; opération de construction en Sud - circulation circulation verticale adaptée ! - verticale adaptée ! - décloisonnement total! - décloisonnement total! Les deux systèmes ainsi mis en place couvrent et utilisent au mieux la quasi des démarches de conception concourante - des propositions de démarche pour permettre recherchant un partenariat - surface utile agrandie (jardin dhiver chauffé + façade sud double-vitrages)! - surface utile agrandie (jardin dhiver chauffé + façade sud double-vitrages)! totalité de la façade sud. - pièces darchivage : charge dexpl. 500dexpl. 500 kg/m2! - pièces darchivage : charge kg/m2! - sanitaires pmr avec lavabo! lavabo! - sanitaires pmr avec pour la modélisation et la réalisation de bâti- l’application de ces concepts à la réalisation avec un maître d’ouvrage et cuisinecuisine !fermée! !fermée! cuisinecuisine ! semi-ouverte! ! semi-ouverte! cuisine! d’habitat collectif à très haute perfor- ments d’opérations pilotes. une collectivité, et d’étudier - distributiondistribution réseaux depuis gaines! - réseaux depuis gaines! repas! nord! nord! repas! repas! repas! cuisine! Mur capte salon! nord (traversant)! salon! nord (traversant)! mance énergétique, voire à énergie positive. salon! salon! sud! sud! A partir de ces « building concepts », les le montage du projet pour ur chambres! 2 sud! 2 sud! chambres! chambres! 2 nord!2 nord! chambres! jardin dhiver!dhiver! hors premier temps, il s’agit de mener une jardin hors gel!un gel! Dans équipes s’engageront ensuite dans une phase l’optimiser, lui trouver l’échelle as bureau/ch damis!damis! sud (traversant)! bureau/ch sud (traversant)! jardin dhiver dhiver hors gel! jardin hors gel! ! ! phase d’exploration des performances, quali- ! ! de développement (modélisation, simulation, adéquate, les partenariats, tés, morphologies et techniques permettant de études d’optimisation), au cours de laquelle elles financements et procédures définir cet habitat. Il s’agit donc d’une phase mèneront les explorations et validations succes- permettant la réalisation de Shéma de principe des transferts thermiques de la de recherche, de simulation, de modélisation sives nécessaires à la définition du parti constructif l’ouvrage. façade sud vers la façade nord. débouchant sur : et architectural. l’air ord
  • 13. 01 Le projet propose d’habiter un bâtiment traversant dont les 01 façades sont totalement vitrées, au nord, comme au sud. Il libère ainsi un luxe d’espace, de lumière et de possibles aménagements. 02 Une lumière du nord, douce et constante, sans le désagrément 03 de l’effet de froid; une lumière su sud, temporelle, généreuse et02 contrastée sans les excès de chaleur : le luxe du choix. 03 Le projet CQHE dans le contexte urbain dense de l’île de Nantes :vues, confort, plaisirs.
  • 14. Recherche et Développement Logement collectif REHA_CLOSER 5m 5m as L’inefficience de l’enveloppe La surconsommation énergétique des bâtiments d’habitation est essentiellement dûe à l’inefficience de l’enveloppe, suivie - Options de qualification Plans de principe Logement collectif / restructuration Péri urbain / Recherche appliquée / réhabilitation thermique / restructuration urbaine par des faiblesses ou des défaillances des systèmes de chauffage et de ventilation. PLANS DE PRINCIPE 1/500è Projet lauréat REHA* 2009 Des réponses techniques sur ces sujets existent et sont déjà Niveau de consommation BBC disponibles sur le marché : isolation par l’extérieur, reprise des menuiseries, installation de ventilations double flux..etc. Etage Courant 8m * Le PUCA, dans le cadre du Programme Innovation dans Ces améliorations entrent-elles dans le cadre d’une l’Architecture et la Construction et du Programme de Recherche amélioration de l’habitat ou dans celui d’une simple mise aux et d’Expérimentation sur l’Energie dans le Bâtiment (PREBAT), normes, d’une maintenance ? lance une consultation portant sur la requalification des L’idée de développement durable pose comme postulat bâtiments d’habitat collectif en vue de monter des opérations 9m la nécessité d’une réflexion et d’actions qui concilient expérimentales. architectures + s, r & d les 3 aspects de l‘activité humaine : l’économie, le social altersmith@free.fr + 00 33(0)2 40 47 70 35 et l’environnement. (Grenelle de l’environnement et son Cette consultation est menée en partenariat avec l’Agence www.altersmith.com corollaire). Nationale de l’Habitat (ANAH), l’Agence Nationale de la Rénovation Le contexte même d’un travail de mise à niveau des 9,25m Urbaine (ANRU), l’Union Sociale pour l’Habitat (USH), l’Union immeubles de logement collectifs existants dépasse donc Nationale pour l’Habitat des Jeunes (UNHAJ), le Centre National Recherche et Développement EXISTANT ceux d’un projet de rénovation, et pose bien la question plus des Œuvres Universitaires et Sociales (CNOUS), ADOMA et l’ARC REHA_CLOSER large d’une nouvelle qualification. (Association des Responsables de Copropriété). L’appel à candidature lancé par le PUCA sur la requalification Commanditaire : PUCA / PREBAT de l’habitat collectif à haute performance énergétique (REHA) L’objectif est de recueillir des propositions concrètes qui appelle, à priori, un champ de propositions résolutoires et permettent une réelle revalorisation des bâtiments tant à l’extérieur Equipe de recherche : Proposition / 2009 / “CLOSER” techniques, en réponse aux diagnostics de chaque bâtiment qu’à l’intérieur, de faire émerger des procédés, des dispositifs ALTER SMITH architectes proposé à l’étude. intéressant tout ou partie du bâti, de constituer un vaste panel de R&D Finnforest Dispositifs N N solutions architecturales et techniques innovantes intégrant une R&D TECHNALnte 1m Voie existante 1m forte composante énergétique. Il s’agit d’apporter des réponses Pouget consultants, thermicien 5m 5m Si la mise au point de dispositifs ou de systèmes techniques opérationnelles aux enjeux d’insertion urbaine, de qualité architecturale, de qualité d’usage, d’excellence énergétique, IMMEUBLE CRÉÉ JARDIN INTERIEUR EXISTANT de performance environnementale, de sécurité, d’efficience économique et sociale etc., et de tester des solutions, réponses concrètes, adaptables et reproductibles pouvant servir dans des LOGEMENTS CRÉÉS situations comparables. - Terrasses traversantes 5,5m - Séjours traversants - Types T2 au T4 dont Duplex ACCÈS PAR JARDIN INTÉRIEUR T 6m 3 EXISTANT - Pas de transformation intérieure - Remplacement Menuiseries UR - Ajout Terrasse + Baies sur Jardin intérieur dont seuils PMR UR SÉJO SÉJO ACCÈS PAR JARDIN INTÉRIEUR U R SÉJO T4 EXISTANT - Transformation intérieure : retournement pièce de vie au SUD (les anciennes cages d’escaliers deviennent des espaces alloués au logement) - Remplacement Menuiseries - Ajout Terrasse + Baies sur Jardin intérieur dont seuils PMR est à travailler point par point afin de permettre aux Option 2 propriétaires et bailleurs de se conformer ponctuellement Nnte aux nouvelles règles, il nous paraît également important de 1m 5m COUPE DE PRINCIPE 1/200è considérer la prise de conscience environnementale comme une formidable occasion de questionnement sur le potentiel d’habitation de ces contextes urbains. EXISTANT Notre reflexion propose de coupler la réhabilitation thermique de ces bâtiments, souvent génériques, aux espaces aériens et de parking des pieds d’immeuble en les utilisant comme autant de potentialité foncière pour de nouvelles constructions +4 associées. Ceci, paie cela. +3 L’idée serait alors d’imaginer la construction d’un bâtiment “amoureux” du précédant qui soit non seulement améliore les +2 performances du bâtiment existant, mais requalifie aussi ses relations à son environnement proche : - Balcons, loggia et prolongement vers l’extérieur +1 - jardin d’hiver - traitement de parkings couverts N HALL - redéfinition des espaces extérieurs - densification des espaces non-bâtis - proposition de nouveaux programmes, comme par Coupe de principe : 17m 9m25 exemple une nouvelle offre de logements. bâtiment neuf / jardin d’hiver commun / bâtiment existant restructuré
  • 15. 1 stratégiesPartir d’un contexte génériquepour imaginer des solutions particulières Existant Potentiellement disponible pour construire 01 L’urbanisme des année 50/60 se caractérise par une faible occupation du sol, et une faible qualification de ces espaces libre traités en stationnement ou espaces verts délaissés. Ces territoires peuvent être considérés comme du foncier di- sponible pour construire. 02 Proposition urbaine : déterminer le bâtiment à réhabiliter avec son territoire d’accroche ; réorganiser les stationnements de manière compacte en pied d’immeuble sous forme de park- ing couvert. Les espaces libérés sont traités en véritables espace vert paysagés. 03 Ce parking couvert reçoit au dessus un jardin d’hiver qui va protéger la façade nord du bâtiment existant et contribuer, 01 par effet de serre à le pré-chauffer. 04 Le parking devient également le socle à un bâtiment neuf, lui aussi préchauffé par le jardin d’hiver. Ce nouveau bâti- ment, de programme variable, est isolé de manière moderne et n’est pas contraint par son orientaion nord. Territoire générique 02 03 04 Le prix de vente, ou de location de cet immeuble neuf con- tribue à financer la réhabilitation thermique du bâtiment Détérmination d’un territoire d’intervention : existant, le parking couvert et protégé, les nouveaux espaces verts et le jardin d’hiver. Bâtiment + Pied d’immeuble + Stationnement aériens2 PROPOSITION : ‘‘CLOSER’’, au plus près.L’Occasion d’un nouveau ContexteEfficience urbaine Réhabilitation thermique Densification 1 Évaluation d’un périmètre d’intervention bâtiment à réhabiliter 4 Construction d’un nouveau pied d’immeuble 6 Construction d’un nouvel immeuble de logements - Fabrication d’un socle contenant les parties d’accueil et de stationnement - Couplage avec le jardin d’hiver - Création de balcons pour les logements existants des niveaux R+2 et R+4 - Mutualisation des accès potentiel foncier 2 Intervention sur l’existant - amélioration thermique statique et dynamique isolation de la façade Sud Création de balcons dans le jardin d’hiver, Couverture des stationnements réorganisation possible des logements 5 Construction de nouveaux environnements - Fabrication d’un jardin intérieur dans la serre au niveau R+1 - Plantations de la disponibilité foncière au sol non utilisée création d’un jardin d’hiver sur la façade Nord 3 Intervention sur l’existant - modification du pied d’immeuble - réorganisation des stationnements Immeuble neuf, façade thermique - Densification de l’emprise foncière dynamique sur jardin d’hiver partagé, d’étude façade isolée au Nord. - Mixité de l’offre de logement Création de terrasses dans l’épaisseur - Réhabiliation thermique mutualisée du bâtiment pour se protéger des vis - Intégration des stationnements dans le à vis. socle du bâtiment et du jardin d’hiver - Libération des espaces au sol aux Création d’un jardin dans la serre, abords de l’opération consitutions de parcelles privatives - Réorganisation des logements Amélioration qualitative des abords de jardin existants - suppression des stationnements accessibles aux appartement du espace au sol libéré - Apport d’espace extérieurs protégés réorganisation des stationnements aériens niveau R+1 plantations et aménagement (balcons, terrasses privatives, jardins) - végétalisation donnant dans la serre d’espaces verts possibles - circulations piétons et cycles - aménagements de loisirs
  • 16. Recherche et DéveloppementCQFD_BIG BOX Logements individuels groupés ÉTÉ _ ombrer & ventiler asCe projet pose la question du modèle (maison menuiseries extérieures & portail & rideau ouverts = ventilationreproductible), c’est-à-dire la pertinence d’une maximum = t° jardin d’hiver < t° extérieur = confort thermique HIVER _ volume tampon & effet de serre Logements individuels groupés Logements en bande, densité, jardin d’hiver dans logementréponse au regard de différents contextes (physiques_ rayons solaires obliques : les surfaces éclairantes apportent la rayons solaires verticaux : la toiture du jardin d’hiver forme briseréglementaires_humains). Le cahier des charges inclut soleil quelque soit l’orientation lumière et fabriquent de l’effet de serre quelque soit l’orientation Projet lauréat CQFD* 2010également une maîtrise ambitieuse du coût d’objectif Label BBC Effinergieainsi que des critères de qualités environnementales volume ventilé & contrôlé volume tampon solarisénotamment au niveau de la performance thermique.Pour atteindre ces objectifs, nous avons imaginéun modèle manifeste, basé sur une offre d’espacetraversant non chauffé supplémentaire, aux multiplescapacités.Au sein d’un système urbain de logementindividuel dense, c’est un moyen de créer une façadeintérieure générant un apport de lumière. C’est aussi par architectures + s, r & dson gabarit et le traitement de ces parois émergeantes altersmith@free.fr + 00 33(0)2 40 47 70 35un moyen de générer de l’effet de serre quelque soit son volume tempéré & jardin orienté sud volume chauffé & isolé jardin orienté sud www.altersmith.com ventiléorientation ; faisant bénéficier ses apports calorifiquesgratuits, et son rôle d’espace tampon à l’ensemble Recherche et Développementdu logement (seul le salon possède une baie donnantdirectement sur l‘extérieur). C’est également un CQFD_BIG BOXformidable espace de débordement de l’espace de vie Commanditaire : PUCA / PREBAT(intimisé) en fonction des saisons, pour l’ensemble despièces du logement, le salon, le coin repas, la cuisine, équipe de conception/réalisation :les chambres, même la salle de bain. C’est encore unpotentiel d’extension des espaces chauffés, un moyen Alter Smith, architectessimple et économique de créer un bureau, une chambre ICM, be structurede plus ou d’étendre le salon. Cardonnel Ingénierie, be fluides, thermicien CMB, entreprise de charpente boisAvant tout, il s’agit de reposer la question de la maison Sybois, industrieldans sa dimension urbaine. La maison individuelle ne doitpas être conçue comme un objet unique et isolé, mais Finnforest, industrieldans une relation avec des stratégies d’implantation, demitoyenneté, de circulation, d’accès.Si le lotissement classique est basé sur un principe demoyenne, il convient de le repenser en exacerbant cescomposants : entre espaces denses et espaces librespaysagers, afin de créer des environnements construitsvariés et vivants, à l’opposé de zones pavillonnairesbanalisées.C’est le statut et le partage des responsabilitésd’occupation de l’espace public ou des espacesprivés communs qui sont en jeu : remise en cause deshabitudes d’aménagement “routiers” de la rue et desespaces communs, pour aller construire une urbanitédouce, de l’ordre du quartier paysage. extension faux-plafond 3,12 2,67 2,69 2,43 3,54 3,95 panneau fibre de bois toute hauteur surfaces T4 SHOB : 153,70 m2 / SHON : 146,00 m2 plafond horizontal! degagement HSP 2.45 7,4 m2 vmc * Appel à propostions en vue d’expérimentations “Logements optimisés : Coût, SHAB : 77,40 m2 / SU : 108,00 m2 Qualité, Fiabilité, Délais” 3 ème session (CQFD3). bardage acier! portes osb! frequence 13.18 B! 2 x 0,52 x 2,45 TG (ondulé petites ondes)! teinte glacier 4510! sanitaires 5,4 m2 Le Ministère du Logement (Plan Urbanisme Construction Architecture) lance T3 l’Appel à Propositions «Qualités architecturales et solutions constructives SHOB : 131,40 m2/ SHON : 124,80 m2 4,86 plan vasque Kerto! bardage acier pour un logement optimisé» auprès des professionnels de la construction, SHAB : 65,80 m2/ SU : 92,00 m2 concepteurs, entreprises ou d’encourager et développer l’innovation dans 0,50 x 0,70 jupe osb repas salon la conception et la réalisation d’un habitat accessible aux ménages les coût T3 : 85 000.00 € ht / T4 : 100 000.€ ht chambre 1 12,5 m2 chambre 2 9,1 m2 chambre 3 9,1 m2 33,9 m2 bardage! polycarbonate! plus modestes, à hauteur des enjeux de mobilisation pour le logement et plan ! ondulé crystal de lutte contre l’exclusion, ayant les qualités architecturales, techniques, délai de réalisation : 6 mois pour 20 maisons RUE cuisine! environnementales permettant un développement urbain durable. Kerto! 0,60 x 2.40 allege 1,90 Cette session met l’accent sur : performances énergétiques BBC effinergie (chauffage, ECS, éclairage, auxilliaires) JARDIN solivage (hors panneautage) - l’innovation architecturale pour une meilleure prise en compte des nouveaux mode chauffage et production ECS : gaz (chaudière individuelle à besoins ou des nouvelles fonctions et équipements dans l’habitat ; condensation), radiateurs. 3,48 - un niveau de performance BBC et un engagement sur les performances perméabilité à l’air des bâtiments : 0,30 m3/h.m2 - une approche globale du bâtiment (structures, enveloppes, équipements, jardin dhiver finitions) ; as acces 61,7 m2 sol : planche pin raboté clouée non jointive! sur lambourde cl.IV - le développement de procédés d’assemblage ou modulaires industrialisés ou T4 : 45,3 kWhep/m2.an T3 : 48,9 kWhep/m2.an boite aux lettres préfabriqués. Rez-de-chaussée Ht 0.00 < panneau osb < Ht 3.40 Ht 3.40 < bardage polycarbonate ondulé crystal < Ht 5.30! compris retours en pignon PLAN T4 ! le 25.03.2010 ! ech 1/50 marquage aménagements & mobilier! pour lensemble du logement! électricité 20 PC plomberie baignoire! par ruban adhésif sol : panneau bois ! vasque! SA 3 points équipe CMB! PROTOTYPE T4! plafond : finition peinture blanche! cuvette wc! paroi : osb brut! evier inox Altersmith! portes : prépeintes + garnitures alu PLAN RDC _ 1/50 ICM! définition des prestations Cardonnel ing.
  • 17. 01 Les baies vitrées des pièces d’habitation chauffées donnent sur 03 Exemple d’implantation en bande de la façade jardin le jardin d’hiver, et bénéficient donc d’un air préchauffé, diminu- bardage bois01 ant de fait les fuites caloriques et les effets de paroi froide. 04 Le jardin d’hiver émarge en hauteur afin de pouvoir capter les apports solaires sans orientation pré- Le salon s’ouvre sur le jardin d’hiver pour un débordement d’usage 04 02 des mois de mai à octobre. Il s’ouvre également sur le jardin, pro- définie. La BigBox peut ainsi s’adapter à n’importe quelle configuration urbaine. Différentes vétures peu- posant ainsi plusieurs qualités d’éclairement et d’usage. vent être aposées. La BigBox s’organise à partir d’un espace d’habitation classique02 de type T3 ou T4 de plain pied, adossé latéralement à un jardin 05 Exemple d’implantation en bande de la façade rue d’hiver. Cet espace tampon, non chauffé fait la transition entre bardage métallique l’espace public de la rue et l’espace privé du jardin, en desservant 05 au passage toutes les pièces d’habitation.0303
  • 18. schema thermique / groupement d’habitation schema thermique / logement ventilation traversante dans le logement, jalousie en partie haute as Logements collectifs Logements social / climat / espaces d’appropriation Concours pour de nouvelles typologies d’habitat des baies vitrées BRESIL - SAO PAULO sortie d’air frais ventilation traversante dans le logement couverture du jardin intérieur coupe dans le logement architectures + s, r & d altersmith@free.fr + 00 33(0)2 40 47 70 35 ventilation traversante entrée d’air «chaud» dans le jardin d’hiver circulations www.altersmith.com jalousie escaliers, ascenseurs passerelles pietonnes rafraichissement due à la terre et Recherche et Développement à la végétation CDHU Commanditaire : agence de développement groupement de de l’habitat et de l’urbanisme de Sao Paulo entrées d’air basse logements dans les baies vitrées coupe dans le jardin d’hiver équipe de conception/réalisation : Alter Smith, architectes St-Gobain France St-Gobain Brésil jardin intérieur Plan niveau 1 T3 Plan niveau 1 T4 2,60 m en lien avec l’agence d’architecture Triptyque, Sao Paulo Plan niveau 0 Coupe1 4m 4m 2,60 m 2,60 m 2,60 m ES ES ÿ 0.60 ADUTORA ES 3 Nord parking parking ES bar + terrasse ES 6 5PV ES 4 ES salle administrative 4 ES ES ES (as falt o) parking Situation du projet : TABAO DE SERRA, Sao Paulo, Brésil ES Superficie de l’emprise foncière : 27 300 m2 Surface de logements créée : 26 112 m2 128 logements T3 (64 m2 SHAB + 32 m2 jardin d’hiver), soit 12 288 m2 7 128 logements T4 (76 m2 SHAB + 32 m2 jardin d’hiver), soit 13 824 m2 ES ES estimation des travaux : 24 700 000 R$ (11 167 000 €) soit 945 R$/m2 (446 €/m2) ES 1 54 Logements + jardin 60 Logements + jardin 66 Logements + jardin 51 Logements + jardin 27 Logements + jardin ES intérieur couvert intérieur couvert intérieur couvert intérieur couvert intérieur couvert parking Plan masse parking parking parking
  • 19. Parque Ibirapuera_São Paulo / Oscar Niemeyer, Zenon Lotufo, HélioOchoa, Eduardo Kneese de Melloréferencesmaison tropicale / Jean Prouvé, arquiteto _ Brazzaville , Congo 1951 Serre froide (estufa fria) : parque Edouardo VII, Lisboa, Portugal Le CDHU (organisme social public de l‘état de Sao Paulo), par Les logements (T3 et T4) proposés sont tous en duplex. Les bâtiments l’intermédiaire de l’institut brésilien des architectes (Instituto de Arquit- R+6 se composent donc de trois niveaux d’habitations. etos do Brasil - Departamento de São Paulo), a lancé en juillet 2010 un Ce dispositif permet de minimiser les circulations verticales. concours ouvert aux architectes brésiliens pour renouveler son offre de Chaque logement possède un espace semi-extérieur, un jardin d’hiver. logements. Depuis peu, le marché de l’habitat social est ouvert au sect- Chaque immeuble ainsi constitué suit la forte déclivité du terrain pro- eur privé. Les besoins de logements sociaux, toujours croissants, seront posé. donc assurés conjointement par différents acteurs. Les besoins de chauffage sont quasiment nuls dans cette région du brésil. Les logements sociaux ne sont pas équipés de chauffage, ni de Le CDHU décide alors, après une trentaine d’années de répétition, de climatisation artificielle. renouveler son offre, et de proposer des logements de qualités. En conséquence, pour proposer une qualité d’ambiance optimale dans le climat semi-tropical de Sao Paulo (humidité en été 80/90 %, A l’invitation de Triptyque, agence d’architecture basée à Sao Paulo, t° 35 °C), le principe bio-climatique adopté est de privilégier la ventila- nous répondons sur l’une des catégories proposées : des logements tion naturelle. collectifs R+6. Les logements sont donc tous traversants. Le terrain proposé pour le concours se situe à Tabao de Serra, dans la Les barres ainsi constituées sont regroupées par deux au moyen d’une vue du jardin couvert banlieue sud-est de Sao Paulo. couverture d’ombrage abritant un jardin sur le modèle de la serre froide de Lisbonne. Ces jardins couverts fabriquent un climat tempéré faisant Le concours a été réalisé en collaboration avec les structures de recher- bénéficier aux logements d’un air rafraîchit en été. che de St-Gobain France et Brésil. Ces lieux publics particulièrement dédiés aux habitants reçoivent tous les circulations d’accès aux logements (ascenceurs, coursives) coupe sur le jardin couvert vue depuis le jardin d’hiver vers le jardin couvert façade ouest Façade EST