La pêche
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

La pêche

on

  • 260 views

 

Statistics

Views

Total Views
260
Views on SlideShare
260
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

La pêche Presentation Transcript

  • 1. La pêche: un loisir particulier?
  • 2. Définir• « La pêche a pour fin la capture d’un poisson (ou de batraciens ou de crustacés). L’acte de pêcher a donc pour objet l’appropriation de ces animaux et comprend la mise en œuvre des moyens nécessaires pour parvenir à ce résultat. Dès la définition de l’acte de pêcher des confusions peuvent intervenir.» (Bernard Breton)
  • 3. Une activité sérieuse, un métier avant tout• Séculaire: le pêcheur avec son image de cueillette des fruits du milieu naturel fait référence aux premiers temps de l’humanité à une époque où le poisson était une source de nourriture primordiale.• Réglementation: en matière de règles, les premières apparaissent vraisemblablement à l’époque de Charlemagne pour les eaux douces. Les zones de pêche se répartissent alors entre domaine public et privé. Les derniers textes de lois pour encadrer la pêche en eaux douces remontent au 29 juin 1984 (n°84-512). Chaque pêcheur doit notamment s’acquitter d’une taxe et posséder une carte de pêche.
  • 4. • Une ordonnance de Louis XIV stipule à l’inverse: « Déclarons la pêche de la mer libre et commune à tous nos sujets auxquels nous permettons de faire, tant en mer que sur les grèves. » Les pêcheurs professionnels sont cependant soumis à des lois, la dernière en date du 2 mai 1991 (n°91- 411).• Organisation: en mer comme sur le continent, les pêcheurs se regroupent au sein d’une multitude d’associations, fédérations, commissions , clubs, ayant plus ou moins de pouvoir et de devoirs au chapitre desquels apparaissent en premier lieu la protection des milieux aquatiques et la gestion équilibrée des ressources.
  • 5. Et la pêche dite de « plaisance »?• « Toute activité peut en théorie devenir loisir, cela dépend de la relation que l’on entretient avec elle, non de sa nature. » (Gille Brougère)• « Si la fonction du loisir chez l’homme est ancienne, aussi ancienne que l’homme (car l’on peut se demander s’il est possible de vivre sans loisir), le développement d’une économie de loisir est plus récent. » (Michel Bonneau)
  • 6. Un loisir en question L’expérience •Défi, concentration, cible claire, optimale selon rétroaction immédiate, M. engagement, oubli de soi, sens du Csikszentmihalyi soi, perception de la durée altérée •Libératoire: libre choix de participation •Hédonistique: répond à un plaisir Le loisir selon J. personnel Dumazedier •Personnel: réaction à l’encontre de la normalisation •Désintéressé: soumis à aucune fin lucrative, utilitaire ou idéologique Le loisir selon N. •Mimétique, libre choix, excitation, Elias et E. sociabilité, absence de risques Dunning:
  • 7. Le loisir côté pratique• Article 1 du décret 90-618 (juillet 1990) définit la pêche de loisir comme « la pêche dont le produit est destiné à la consommation exclusive du pêcheur et de sa famille et ne peut être colporté, exposé à la vente, vendu sous quelque forme que ce soit, ou acheté en connaissance de cause ».• Les « marins d’eau douce » seraient entre 2 et… 6 millions! - Professionnels et plaisanciers sont difficilement différenciables: mêmes règles, devoirs et organismes, même volonté/obligation de préservation des espèces et de mise en valeur du milieu naturel, unis aussi dans la nécessité de promouvoir la pêche, de former.
  • 8. • La pêche côtière de plaisance:- La flotte de plaisance représentait 800 000 bateaux en 2008, dont 40% seraient utilisés pour la pêche.- Le nombre de pêcheurs plaisanciers en mer était estimé à 2,45 millions en 2009.- Une importance en terme d’économie équivalente à celle de la pêche professionnelle (chiffre d’affaire, prélèvements sur le milieu marin)- Un secteur qui tend à se réglementer (Grenelle de l’environnement 2010) mais peu de contrôles et donc…- Une certaine « concurrence » avec le secteur professionnel…
  • 9. Conclusion• « La pêche n’est pas un loisir tout à fait comparable aux autres. Son organisation, confirmée par la volonté du législateur, déroge au schéma des autres loisirs et sports. » (Michel Bonneau)• Même si certains pêcheurs revendiquent une éthique de « no-kill » les prélèvements sur le milieu ne sont pas sans conséquences.• La liberté de pêcher des uns, mi-intéressée/mi-utilitariste va parfois à l’encontre des réalités économiques des autres.
  • 10. Bibliographie• BRETON Bernard La pêche en France, Presse Universitaires de France, collection « Que sais-je? », 1993• HUBERT Antonin Etude des interactions entre pêcheurs professionnels et pêcheurs plaisanciers embarqués dans le quartier maritime de Paimpol Lannion, Diplôme d’Agronomie Approfondie, 2009• BONNEAU Michel Les loisirs: du temps dégagé au temps géré, Ellipses, 2009• BROUGERE Gille et ULMANN Anne-Lise Apprendre de la vie quotidienne, Presses Universitaires de France, 2009
  • 11. Question du débat• En quoi la pêche loisir est-elle source d’apprentissage (s)? Du loisir au jeu… il n’y a qu’un pas…