Allaitement maternel ph ii 1ère a
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Allaitement maternel ph ii 1ère a

on

  • 1,495 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,495
Views on SlideShare
1,495
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
31
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Allaitement maternel ph ii 1ère a Allaitement maternel ph ii 1ère a Presentation Transcript

  • Allaitement maternel Phase II – 1ère A
  • Evaluation des pré-requis Comment favoriser l’allaitement maternel en pratique ? Quelles sont les 2 principales hormones concernées ? Quelles sont les causes d’insuffisances de lait chez une mère ?
  • Quel est le bon rythme des tétées ?Quel est le comportement d’un bébé prêt àtéter ?Faut-il des biberons de complément ?Faut-il écourter les tétées ?
  • Quel est le rôle de la sage-femme ou de lapuéricultrice ou de l’auxiliaire de puériculturelors de l’observation d’une tétée ?Comment voyez vous qu’un bébé tête bien ?Le JAMBLA ?
  • Déclaration OMS 1991 10 conditions à réunir pour soutenir l’allaitement maternel dans les maternités
  • Les difficultés liées audémarrage de l’allaitement Que faire en cas de mamelons plats, rétractés ou ombiliqués ? Comment faire avec un bébé qui ne se réveille pas ? Comment faire avec un bébé qui ne veut pas téter mais qui pleure beaucoup ?
  • Les complications de l’allaitement Problèmes de succion Les crevasses-causes-prévention-traitement L’engorgement-causes-traitement
  • Moyens de lutte contrel’engorgementLe massage aréolaire 4 étapes:-faire connaissance avec la mère-exprimer le lait présent dans le sinus-mouvement de pression-étirement-l’apprendre à la mère
  • La contre pression aréolaire-Définition-Indication-Réalisation
  • Le massage mammaire-Définition-Indication-Réalisation
  • Les complications de l’allaitement La lymphangite ou mastite inflammatoire1)Signes cliniques:-signes locaux-signes généraux2)Causes-inhibition ou défaut de stimulation du flux d’éjection-compression du sein-mauvais état général de la mère-perturbation émotionnelle
  • 3)Traitements-drainage du sein-traitement du sein-repos4)Evolution normale
  • La mastite infectieuse (galactophorite)-causes-conduite à tenir-évolution
  • L’abcès du sein-causes-conduite à tenir
  • Le bébé ne grossit pas-observer-Ecouter-proposer
  • La compression mammairePourquoi?-les premiers jours-enfant peu efficace-stimulation de la lactationComment?
  • Le réflexe d’éjection fort Définition Manifestations Propositions d’aide-choix de la position-choix du moment de la tétée-Aménagement de l’allaitement.
  • L’ictère du nouveau-né L’ictère dit de « jeûne »= ictère de démarrage d’allaitement L’ictère secondaire au lait de mère
  • Ictère en démarrage Ictère secondaire au lait ded’allaitement mèreDébut:3ème-5ème jour 6ème-11ème jour 1-3 moisDurée:10 joursContexte: difficultés d’allaitement Tout enfant au sein, aucune difficulté. tétées insuffisantes,1erallaitementSignes: perte de poids importante ou Transit et poids parfaits. persistante, selles rares. Mécanisme mal connu, déconjugaisonMécanisme: augmentation de la de la bilirubine conjuguée par une réabsorption de la bilirubine libre enzyme? par la muqueuse intestinale en situation de jeûne.Incidence: assez fréquent 2/3 des allaitements, le taux de bilirubine est souvent peu élevéTraitement: optimiser l’allaitement+ou - photothérapie Disparition spontanée en 3 ou 4 sem parfois indication de photothérapie.
  • Utilisation du bout de seinCHOIX DU BOUT DE SEIN Silicone souple Taille adaptée à l’anatomie de la mère en rapport avec la base et la longueur du mamelon ( petite, moyenne, grande).COMMENT LE PLACER ? Se laver les mains avant utilisation. Saisir le bout de sein et l’étirer fortement pour élargir l’ouverture et le positionner sur l’aréole pour qu’il se ventouse. On peut l’humecter (eau ou lait) pour qu’il adhère mieux.
  • Si le bout de sein est à bord découpé, placerla découpe au niveau du nez de l’enfant.Nettoyer le bout de sein après chaque tétée àl’eau savonneuse et bien rincer.L’utilisation doit rester temporaire(hypolactation secondaire).En cas de crevasses, corriger d’abord laposition de l’enfant.
  • Les galactogogues Substances utilisées pour augmenter la production lactéeProduits naturels ou de synthèse. Aucune prescription ne se fait sans avoir: -évalué les paramètres et observé une tétée, -avoir discuté avec la mère des moyens indispensables pour augmenter la production et le transfert de lait
  • EfficacitéMédicaments allopathiques: antagonistes de la dopamine augmentent la sécrétion de prolactine(n’ont pas l’AMM en France pour cette indication, sont des anti-émétiques)Préparations homéopathiques et phytothérapie utilisation fondée sur pratiques cliniques et connaissances traditionnelles.
  • Quelles indications?Si la mise en œuvre de moyens simples pour favoriser la lactation est insuffisante,Si tétée inefficace par enfant prématuré ou présentant une pathologie périnatale,Si besoin d’entretenir la lactation lors d’une séparation mère-enfant,Si relance de la lactation après un épisode inflammatoire du sein.
  • Délai d’action:quelques jours à 2 semaines Coût:Pas de remboursement des médicaments anti-émétiques pour cette indication.Remboursement de l’homéopathiePhytothérapie ou tisanes parfois onéreuses.
  • Spécialités-Dompéridone = Motylium, péridys-Métoclopramide = primpéran Homéopathie = gallega off ,ricinus, carbon Phytothérapie = fenugrec, galega, fenouil, cumin, chardon Marie, tisane galactogène,(bière sans alcool à déconseiller).
  • L’allaitement du prématuré Souvent « parcours du combattant »à cause des idées reçues. Avoir une bonne connaissance de:-L’allaitement maternel-particularités du prématuré Connaitre les recommandations établies sur des faits scientifiques.
  • Maturation de la succion-déglutition-à 12SA déglutition possible-13-16SA apparition de la succion-32SA coordination succion/déglutition-37SA maîtrise de la succion/déglutition/respirationIl n’y a pas d’âge standart pour démarrer l’alimentation orale.
  • La capacité à s’alimenter oralementCoordinationCapacité à protéger ses voies aériennes supérieures Quand commencer au niveau médical?Fonctions de digestion et d’absorption sont très précoces, dès la fin du 2ème trimestre,La maturation de la motricité digestive se fait surtout au 3ème trimestre et se prolonge après la naissance.
  • Quel lait pour le prématuré?Classification de l’OMS:1er: lait maternel tété au sein2ème lait maternel non tété au sein3ème lait d’une autre mère4ème lait artificiel
  • Bénéfices du lait maternelNutritionnelsInfectieuxDiminution du risque de gravité de l’entérocolite ulcéro-nécrosanteDiminution des allergiesMeilleur développement neurologiqueMeilleur développement visuel.
  • 5 points positifs identifiés par les mères,-bénéfices du lait maternel-savoir qu’elles offrent le meilleur départ possible à leur bébé-plaisir de la proximité physique et perception que le bébé préfère l’allaitement-contribution unique au soin de leur enfant-allaitement plus pratique.
  • Obstacles à la décision d’allaiter-Idée que ce contexte rend l’allaitement stressant mais des études montrent qu’au contraire il aide les mères à faire face au stress de la situation,-Doute des mères de produire assez de lait et adapté à la « fragilité »de leur enfant,en fait il est toujours adapté.-Peu de traitement ou de pathologies sont incompatibles avec l’allaitement.
  • Rôle des soignants dans cette décisionEtude sur 200 cas:70% des mères décident d’allaiter dont 40% après avoir discuté de l’intérêt de l’allaitement maternel avec un soignantTirer son lait pendant 2 à 3 semaines peut fournir du lait en quantité suffisante pour nourrir le nouveau-né pendant plusieurs semaines.
  • Spécificité du nouveau-né prématuré-pas seulement la coordination succion/déglutition/respiration-présente peu d’éveil-fatigable-hypotonique-Peu de réponse aux stimulations orales-succion faible ou désorganiséeLe risque est une consommation de lait insuffisante
  • Point de vue pratiqueMeilleure maîtrise de la coordination au sein-Dès 28SA, capable de lécher du lait exprimé sur le mamelon-Dès 28-30SA, certains peuvent téter un peu au sein ou boire à la tasse-Dès 32-34SA, certains peuvent faire une tétée complète-A partir de 35 SA, des tétées efficaces exclusives sont possibles.
  • DEBUTER LE PLUS TOT POSSIBLE ESTTOUJOURS LE MIEUX.Etablir un contact peau à peau dès quepossible(favorise la lactation)Donner le gavage pendant le peau àpeau quand c’est possible ou utiliser undispositif d’aide à l’allaitement(DAL) sil’enfant maintient le sein en bouche.
  • Les premières mises au sein sont à faire:-à distance d’une expérience pénible ou fatigante pour le bébé-observer les réactions-Positions facilitant un bon contrôle de la tête, un bon soutien du bébé-Enfant pas trop couvert-Les bras écartésUne pression à l’intérieur de la paume stimule l’ouverture de la bouche.
  • Evaluer l’efficacité et les progrès6 critères dans l’échelle d’évaluation:1)Fouissement2)Prise du sein dans la bouche3)Maintien du sein dans la bouche4)Existence de mouvements de succion5)Nombre maximum de succion au cours d’une salve6)Déglutition
  • Cette échelle évalue la bucco-motricité,pas la résistance de l’enfant à l’effort.Cette résistance conditionne le volumede lait qu’il peut absorber.Pas de critères cliniques des quantitésabsorbées par tétée, nécessité de lapesée avec balance électronique tantque les apports doivent être contrôlés.
  • Allaitement maternel chez le prématuré =ObservationInformationSoutienTétées précocesCohabitationSuivi après la sortie
  • ALLAITEMENT ET MEDICAMENTS Des médicaments compatibles avec la grossesse ne le sont pas systématiquement lors de l’allaitement. Si médicaments présentent une contre indication formelle en raison des effets connus ou potentiels chez le n-né, tirer le lait et le jeter le temps nécessaire à l’élimination de la molécule.
  • Dans chaque région, le Centre Régionalde Pharmacovigilance a une base dedonnées actualiséeCertains traitements chroniques serontadaptés pendant la grossesse pourpermettre l’allaitement si la patientesouhaite allaiter( ex: psychotropes)
  • Compatibles avec l’allaitement Antalgiques: paracétamol Anticoagulants: héparine héparine de bas poids moléculaire Antibiotiques: pénicilline céphalosporines érythromicine (possibles diarrhées chez l’enfant et sténose du pylore si post-natal immédiat)
  • Anti-asthmatiques inhalés en 1ère intention: corticoïdes (béclométasone,budésonide) beta2 stimulants(salbutamol, salmétérol) Anti-dépresseurs: clomipramine paroxétine sertraline(surveiller l’apparition de troubles du sommeil et du comportement ou d’alimentation) Antihistaminiques: cétirizine, levocetirizine hydroxysine.
  • Antiépileptiques: carbamazépine phénytoïne acide valproïque (surveiller les plaquettes et les enzymes hépatiques) Anti-inflammatoires: ibuprofène kétoprofène prednisone et prednisolone(courte durée,quelque soit la doselongue durée,si doses sup à 40mg/j,allaiter 4h après la prise).
  • Antihypertenseurs: propanolol alphaméthyldopa nicardipine nifédipine digoxineAnxiolytiques: oxazépam ponctuel si possible hydroxyzine (anti-histaminique sédatif )
  • Antiviraux: aciclovir valaciclovirMédicaments en gastro-entérologie : dompéridone métoclopramide cimétidineAutres: lévonorgestrel norethistérone medroxyprogestérone
  • La conservation du laitRecommandations françaises Lait qui vient d’être recueilli, au maximum-1h à température ambiante(19 à 22°C)-48h au réfrigérateur(4°C)-4 mois au congélateur(-18 à -20°C) Lait décongelé, au maximum-1h à température ambiante-24h au réfrigérateur(4°C)
  • Un lait décongelé ne doit jamais êtrerecongelé.S’il n’est pas consommé, le lait recueilli,d’abord refroidi au réfrigérateur, devra êtrecongelé dans les 24h.Possible d’ajouter du lait fraîchement recueillià du lait déjà réfrigéré de précédents recueilsmais il faut d’abord le refroidir.Penser à l’étiquetage.
  • Transport du lait Respecter la chaîne du froid:sac isotherme ou glacière contenant des packs de glace pour maintien d’une température de 15°C maximum.
  • Consommation du lait Lait congelé à dégeler dans le réfrigérateur Sera réchauffé pour être tiède au chauffe- biberon ou au bain-marie (perte des propriétés si chauffage excessif ). Si pratique hospitalière, recommandation de vider et de nettoyer le matériel de réchauffement au minimum une fois par 24 heures.