090520 ccc

972 views
914 views

Published on

power point de prova

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
972
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
21
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

090520 ccc

  1. 1. CIRCUITS COURTS DE COMMERCIALISATION Ch.-A. Descombes – Marta Arce – Ernest Valls BIOTACC
  2. 2. Les circuits courts de commercialisation (CCC) <ul><li>Introduction  : circuits courts de com-mercialisation et marchés locaux </li></ul><ul><ul><li>Définitions </li></ul></ul><ul><ul><li>Les CCC, une alternative ? </li></ul></ul><ul><li>Caractérisation des CCC </li></ul><ul><ul><li>Révision bibliographique </li></ul></ul><ul><ul><li>Critères </li></ul></ul><ul><li>Proposition de typologie des CCC </li></ul><ul><ul><li>Descriptions </li></ul></ul>
  3. 3. 1 Introduction
  4. 4. <ul><li>Circuits courts de commercialisation  : </li></ul><ul><ul><li>Non pas une distance physique… </li></ul></ul><ul><ul><li>… sinon le nombre d’intermédiaires   : au maximum un intermédiaire </li></ul></ul><ul><li>Aucun intermédiaire  vente directe </li></ul>Introduction D éfinitions
  5. 5. Introduction D éfinitions <ul><li>Intermédiaires  : </li></ul><ul><ul><li>Magasin </li></ul></ul><ul><ul><li>Distributeur </li></ul></ul><ul><ul><li>Coopérative ouverte au public… </li></ul></ul><ul><li>Ne sont pas considérés intermédiaires  : </li></ul><ul><ul><li>Entreprises de transport </li></ul></ul><ul><ul><li>Associations qui regroupent les commandes   : producteurs, élaborateurs, consommateurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Restauration collective: restaurants, cantines… </li></ul></ul>
  6. 6. Introduction Les CCC, une alternative   ? <ul><li>De nouvelles alliances ? </li></ul><ul><ul><li>Entre la consommation et la production </li></ul></ul><ul><ul><li>Entre le monde urbain et le monde rural </li></ul></ul><ul><li>Importance des CCC en agriculture bio  : </li></ul><ul><ul><li>Une critique à un modèle agricole productiviste   ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Une récupération de la consommation de proximité et saisonnière   ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Une stratégie pour la souveraineté alimentaire   ? </li></ul></ul>
  7. 7. <ul><li>Les CCC ne signifient pas toujours proximité </li></ul><ul><ul><li>Ils peuvent se réaliser sur un marché local… </li></ul></ul><ul><ul><li>… mais aussi à l’échelle de tout un pays </li></ul></ul><ul><li>Marchés locaux et CCC ne signifient pas toujours petite échelle </li></ul><ul><ul><li>En fait, une grande entreprise peut optimiser la logistique de la distribution </li></ul></ul><ul><li>Marchés locaux et CCC n’impliquent pas nécessairement justice sociale et durabilité </li></ul>Introduction Les CCC, une alternative  ?
  8. 8. 2 Caractériser les CCC
  9. 9. Caractériser les CCC Révision bibliographique <ul><li>Littérature scientifique </li></ul><ul><ul><li>Articles </li></ul></ul><ul><ul><li>Rapports de projets </li></ul></ul><ul><ul><li>Livres </li></ul></ul><ul><li>Sources directes </li></ul><ul><ul><li>Associations </li></ul></ul><ul><ul><li>Administrations </li></ul></ul><ul><ul><li>Monde de l’activisme </li></ul></ul>
  10. 10. Caractériser les CCC Révision bibliographique <ul><li>En face du système agroindustriel global et écologiquement agressif… </li></ul><ul><li>… des réseaux alimentaires alternatifs qui  : </li></ul><ul><ul><li>Redistribuent la valeur en direction opposée à celle du système </li></ul></ul><ul><ul><li>Rétablissent la confiance entre producteurs et consommateurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Articulent de nouvelles formes associatives orientées vers la résilience et la durabilité. </li></ul></ul>
  11. 11. <ul><li>L’agriculture biologique est une alternative productive au système agroindustriel… </li></ul><ul><li>… mais souvent elle ne construit pas d’alterna-tives quant a l’ensemble du procès  aspects  : </li></ul><ul><ul><li>Économiques </li></ul></ul><ul><ul><li>Sociaux </li></ul></ul><ul><ul><li>Environnementaux </li></ul></ul>Caractériser les CCC Révision bibliographique Écologie du produit  écologie du procès
  12. 12. Caractériser les CCC Révision bibliographique <ul><li>Deux sortes de réseaux alimentaires alternatifs </li></ul><ul><ul><li>Faibles  orientés aux produits  : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Protection de l’environnement </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Qualité des produits alimentaires </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Forts  orientés aux procès  : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Conditions de travail </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Bien-être animal </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Communauté rurale </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Echelle des exploitations </li></ul></ul></ul>
  13. 13. Caractériser les CCC Révision bibliographique <ul><li>En conclusion les CCC </li></ul><ul><li>Offrent la possibilité de mieux contrôler les critères énoncés </li></ul><ul><li>Peuvent être un point de départ vers des modèles agricoles et alimentaires plus justes et durables – à travers de  : </li></ul><ul><ul><li>L’éducation </li></ul></ul><ul><ul><li>La formation </li></ul></ul>
  14. 14. <ul><li>Proximité </li></ul><ul><li>Relation </li></ul><ul><li>Information </li></ul><ul><li>Participation </li></ul><ul><li>Justice et durabilité économique </li></ul><ul><li>Inclusion et durabilité sociale </li></ul><ul><li>Durabilité environnementale </li></ul><ul><li>Diversité / variété </li></ul>Caractériser les CCC Critères d’analyse
  15. 15. Caractériser les CCC Critères d’analyse <ul><li>Quelques études d’ensemble  : </li></ul><ul><ul><li>Kloppenburg et al . (2000) </li></ul></ul><ul><ul><li>King (2008) </li></ul></ul><ul><ul><li>Maréchal (2008) </li></ul></ul><ul><li>Il peut y avoir synergie entre critères </li></ul><ul><li>Au contraire, parfois un critère peut se développer au détriment d’un autre  : </li></ul><ul><ul><li>Atteindre une plus grande diversité  améliorer la proximité </li></ul></ul>
  16. 16. Critère d’analyse Proximité <ul><li>Proximité spatiale  relocalisation </li></ul><ul><li>Proximité: mobilité habituelle des opérateurs – 50-60 km ? (Valls, 2006) </li></ul><ul><li>Référence au territoire: </li></ul><ul><ul><li>Produits du terroir / produits de la terre </li></ul></ul><ul><ul><li>Produits qui, sans être traditionnels, favorisent un développement rural durable </li></ul></ul>Aliments produits, cueillis, élaborés, vendus et consommés le plus près possible
  17. 17. <ul><li>Vente de produits bio de Catalogne (estimation) : </li></ul>Critère d’analyse Proximité <ul><li>En Espagne : </li></ul><ul><ul><li>Le 89% de la production bio s’exporte a l’UE </li></ul></ul>
  18. 18. Critère d’analyse Relation <ul><li>Face à l’anonymat du système agroalimentaire, proximité sociale  resocialisation </li></ul><ul><li>Facilitée par (Jarosz, 2000): </li></ul><ul><ul><li>L’équilibre de pouvoir </li></ul></ul><ul><ul><li>La communication directe </li></ul></ul><ul><ul><li>Partager l’information sur les coûts des opérations </li></ul></ul>Favoriser la connaissance directe entre agents de la chaîne alimentaire
  19. 19. Critère d’analyse Relation <ul><li>La relation instaure de nouveaux modes de coopération entre les producteurs </li></ul><ul><li>Elle revalorise la culture paysanne et la recon-naissance sociale des agriculteurs et éleveurs </li></ul>
  20. 20. Critère d’analyse Relation <ul><li>Les consommateurs se sentent mieux compris </li></ul><ul><li>Par contre la relation impli-que qu’on y investisse beaucoup de temps  : </li></ul><ul><ul><li>Pour construire des relations fortes </li></ul></ul>
  21. 21. Critère d’analyse Relation <ul><li>Les consommateurs se sentent mieux compris </li></ul><ul><li>Par contre la relation impli-que qu’on y investisse beaucoup de temps  : </li></ul><ul><ul><li>Pour construire des relations fortes </li></ul></ul><ul><ul><li>Pour organiser des activités communautaires </li></ul></ul>
  22. 22. Critère d’analyse Information <ul><li>Les consommateurs  : </li></ul><ul><ul><li>Des demandeurs d’alimentation agroindustrielle… </li></ul></ul><ul><ul><li>… ou des personnes désinformées et manipulées par la publicité et le marketing ? </li></ul></ul><ul><ul><li>En Espagne, le quart de la publicité télévisée concer-ne des produits alimentaires (Mauléon, 2009). </li></ul></ul>Promouvoir des espaces de connaissance et d’éducation  décisions autonomes et responsables
  23. 23. Critère d’analyse Information <ul><li>Récupérer l’habilité de décider d’une diète  : </li></ul><ul><ul><li>Saine, équilibrée, de saison, durable </li></ul></ul><ul><ul><li>Et en même temps plus économique </li></ul></ul><ul><li>Les CCC pourraient donc favoriser la souverai-neté alimentaire, les diètes et la santé : </li></ul><ul><ul><li>À condition que l’information soit : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Accessible, plurale et décentralisée </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Avec des espaces pour le savoir local, traditionnel et basé sur l’expérience. </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>… et que les gens disposent des ressources et des capacités pour la gérer et la transmettre. </li></ul></ul>
  24. 24. Critère d’analyse Information <ul><li>Les CCC basés sur des organisations permet-tent une gestion collective de l’information </li></ul><ul><ul><li>Par exemple les activités d’éducation alimentaire qui accompagnent les cantines scolaires bio. </li></ul></ul><ul><li>Les CCC peuvent donc devenir un pont entre l’activité économique locale (consommation) et les réseaux associatifs. </li></ul>
  25. 25. Critère d’analyse Participation <ul><li>Le producteur livre aux intermédiaires – souvent à prix fait ou sans connaître le prix qu’il recevra </li></ul><ul><li>Le consommateur achète… </li></ul><ul><ul><li>Vote-t-il à travers ses achats  ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Que sait-il des produits achetés  ? – Procédés de productions, intermédiaires, prix payés à chaque palier de la chaîne… </li></ul></ul>Participer directement dans la gouvernance et la gestion du système alimentaire et les démocratiser
  26. 26. Critère d’analyse Participation <ul><li>Selon la FAO, 95% des calories que nous consom-mons ne proviennent que de trente plantes </li></ul><ul><li>Pourtant, chaque année s’introduisent 15.000 nouveaux produits sur la marché aux États-Unis </li></ul>Peter Menzel / Hungry Planet
  27. 27. Critère d’analyse Justice et durabilité économique <ul><li>Les CCC  des acteurs économiques non pas rationnels et atomisés… </li></ul><ul><li>Offrir des produits bio, locaux, à des prix qui ne marginent pas les consommateurs à bas revenus </li></ul>… sinon enracinés socialement et territorialement, en réseaux qui captent la valeur ajoutée et réfléchissent les coûts réels de production
  28. 28. Critère d’analyse Justice et durabilité économique <ul><li>Garantir la viabilité économique des exploita-tions agricoles </li></ul><ul><ul><li> niveau de vie adéquat pour ceux qui y travaillent, y compris les salariés et temporaires </li></ul></ul>DAR / PAE
  29. 29. Critère d’analyse Justice et durabilité économique <ul><li>Promouvoir les projets à petite et moyenne échelle </li></ul><ul><li>Revitaliser le milieu rural, lui assurant des services dignes et de qualité pour tous </li></ul>Archives Agrocultura
  30. 30. Critère d’analyse Justice et durabilité économique <ul><li>En Espagne les dix dernières années ont disparu dix exploita-tions agricoles par jour </li></ul><ul><li>Quant au revenu agricole, il ne s’est situé qu’au 58% du revenu moyen </li></ul>
  31. 31. Critère d’analyse Justice et durabilité économique <ul><li>Promouvoir des formes de solidarité entre producteurs et consommateurs : </li></ul><ul><ul><li>Prix et niveaux d’achats garantis pendant toute la saison </li></ul></ul><ul><ul><li>Paiements groupés réalisés à l’avance </li></ul></ul><ul><ul><li>Garantie d’un revenu fixe annuel des producteurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Elimination d’intermédiaires </li></ul></ul><ul><ul><li>Participation des consommateurs aux tâches de production pour ajuster les prix </li></ul></ul><ul><ul><li>Participation conjointe à des campagnes pour le milieu rural, l’agriculture locale ou autres luttes en faveur du territoire et de la qualité alimentaire… </li></ul></ul>
  32. 32. Critère d’analyse Inclusion et durabilité sociales <ul><li>Facilité d’accès </li></ul><ul><li>Flexibilité de fonctionnement  éviter une excessive surcharge de travail: </li></ul><ul><ul><li>Temps de travail </li></ul></ul><ul><ul><li>Accumulation de tâches </li></ul></ul><ul><li>Accessibilité pour les personnes à bas revenus </li></ul>Inclure dans les CCC toutes les personnes qui potentiellement y peuvent prendre part
  33. 33. Critère d’analyse Durabilité environnementale <ul><li>Distribution </li></ul><ul><ul><li>Favoriser les marchés locaux, en réduisant les kilomètres alimentaires </li></ul></ul><ul><ul><li>Bonne accessibilité aux points de distribution </li></ul></ul><ul><ul><li>Emballage et homogénéisation des produits : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Possibilité d’acheter en vrac </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Matériel d’emballage… </li></ul></ul></ul>Renforcer la durabilité environnementale tant de la distribution comme de la production
  34. 34. Critère d’analyse Durabilité environnementale <ul><li>Incorporer de nouvelles dimensions de durabilité dans la production </li></ul><ul><ul><li>Gestion de la biodiversité </li></ul></ul><ul><ul><li>Utilisation de variétés traditionnelles et locales </li></ul></ul><ul><ul><li>Utilisation efficiente de l’énergie, etc. </li></ul></ul>
  35. 35. Critère d’analyse Diversité / variété <ul><li>Critère important pour la fidélisation des consommateurs </li></ul><ul><li>Parfois en tension avec d’autres critères  : </li></ul><ul><ul><li>Diversité au prix d’une plus grande distance d’approvisionnement </li></ul></ul><ul><ul><li>Diversité opposée aux produits de saison </li></ul></ul>      Primer les fermes et les productions diverses  large offre de produits de consommation de base
  36. 36. 3 Proposition de typologie des CCC
  37. 37. Typologie des CCC Un schéma systématique Notre élaboration à partir de Maréchal (2008); Valls (2006) et Venn et al . (2006). Consomma-teurs producteurs Vente directe Associations de producteurs et consommateurs Circuits courts + proximité – proximité Potagers communau-taires Associations de producteurs et consommateurs Coopérati-ves de con-sommation À la ferme ou à la co-opérative Restauration Coopérati-ves avec magasin Systèmes de parrainage Groupes de consomma-tion Au marché À domicile Points collectifs de vente Magasins spéciali-sés Collective Individuelle Supermarchés
  38. 38. Description des CCC 1. Potagers communautaires <ul><li>Consommateurs = producteurs </li></ul><ul><ul><li>Il n’y a pas de marché où s’échangent les produits </li></ul></ul><ul><li>Réseaux alimentaires alternatifs </li></ul><ul><ul><li>Ils brisent l’isolement social </li></ul></ul><ul><ul><li>Ils approchent consommation et production </li></ul></ul><ul><ul><li>Dans d’autres contextes ils peuvent représenter un pourcentage important de la diète alimentaire </li></ul></ul>Potagers gérés collectivement par un groupe de gens qui s’approvisionnent de fruits et légumes
  39. 39. Description des CCC 1. Potagers communautaires <ul><li>En Catalogne existent deux sortes de potagers communautaires  : </li></ul><ul><ul><li>Potagers autogérés </li></ul></ul><ul><ul><li>Potagers municipaux, scolaires, etc. </li></ul></ul>
  40. 40. Description des CCC 2. Associations de producteurs et de consommateurs <ul><li>Cette formule existe dans plusieurs pays: </li></ul><ul><ul><li>France  : AMAP – Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>750 AMAP qui approvisionnent environ 30.000 familles </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Pays anglophones  : CSA – Community Supported Agriculture </li></ul></ul><ul><ul><li>Japon: Teikei </li></ul></ul>Contrat solidaire régi par les principes de confiance mutuelle et de responsabilité des consommateurs
  41. 41. Description des CCC 2. Associations de producteurs et de consommateurs <ul><li>Les consommateurs achètent par avance, en principe au début de chaque saison, une part déterminée de la production qu’ils reçoivent périodiquement à prix fixe. </li></ul><ul><li>Producteurs et consommateurs partagent les risques – ainsi que les bénéfices des bonnes récoltes – puisque les quantités reçues peuvent varier en fonction des conditions climatique et de la santé des cultures </li></ul><ul><li>Le prix accordé est garanti. Il s’établit à partir : </li></ul><ul><ul><li>Des prix moyens de la région et/ou… </li></ul></ul><ul><ul><li>Du calcul des coûts de production et du revenu à assurer au paysan, divisés par le nombre de familles contractantes </li></ul></ul>
  42. 42. Description des CCC 2. Associations de producteurs et de consommateurs <ul><li>En Espagne suivent ce modèle: </li></ul><ul><ul><li>A Madrid, les groupes BAH ( Bajo el asfalto está la huerta – Sous le goudron il y a le potager) </li></ul></ul><ul><ul><li>Le réseau ARCO (Agriculture de responsabilité partagée), en construction depuis 2006 à initiative des syndicats COAG et EHNE </li></ul></ul><ul><ul><li>En Catalogne, à Molins de Rei, la récente expérience de PACA (Accord pour la consommation et la production agroécologiques) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Ils ont établi un fons de responsabilité pour partager les risques de la production agroécologique. </li></ul></ul></ul>
  43. 43. Description des CCC 2. Associations de producteurs et de consommateurs
  44. 44. Description des CCC 3. Coopératives de consommateurs <ul><li>Principes  : </li></ul><ul><ul><li>Achats collectifs selon des critères communs </li></ul></ul><ul><ul><li>Relation directe avec les producteurs sur des bases de confiance mutuelle </li></ul></ul><ul><ul><li>Accords permanents avec les producteurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Avantages des économies d’échelle </li></ul></ul><ul><ul><li>Économie alternative en pratique </li></ul></ul><ul><ul><li>Espace de formation, de réflexion et de débat criti-que autour de l’alimentation et de l’agriculture </li></ul></ul>Pourvoir les membres d’aliments et autres produits, en autogestion et selon des critères agroécologiques
  45. 45. Description des CCC 3. Coopératives de consommateurs <ul><li>Traits communs  : </li></ul><ul><ul><li>Disposent d’un local (en propriété ou loué) où les membres réalisent leurs achats hebdomadaires </li></ul></ul><ul><ul><li>Gestion habituellement en volontariat, mais parfois aussi par une personne salariée </li></ul></ul><ul><ul><li>Petite marge de bénéfice sur les produits pour faire face aux dépenses de fonctionnement </li></ul></ul><ul><ul><li>Parfois paiement d’une cotisation périodique et/ou d’admission à la coopérative </li></ul></ul><ul><ul><li>Achat de produits frais – parfois secs en stock, produits d’hygiène corporelle ou cosmétiques </li></ul></ul>
  46. 46. Description des CCC 3. Coopératives de consommateurs <ul><li>Types de commandes ou paniers  : </li></ul><ul><ul><li>Paniers ouverts – ajustés a la consommation réelle </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Commande à partir d’une liste des produits disponibles chez les producteurs, avec information des prix et de la provenance </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Paniers fermés – meilleure planification, pas d’excédents </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Des produits fixes qui varient chaque semaine selon ce dont dispose le paysan </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Normalement il y a un nombre minimum de produits offerts </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Paniers mixtes </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Paniers fermés avec la possibilité d’y ajouter l’achat de fruits, d’œufs ou de pain </li></ul></ul></ul>
  47. 47. Description des CCC 3. Coopératives de consommateurs <ul><li>En Catalogne, les coopératives se regroupent à Ecoconsum  : </li></ul><ul><ul><li>Réseau pour la promotion et la défense des droits des consommateurs de produits bio </li></ul></ul><ul><li>On recense 85 coopératives, avec informa-tions de 55 d’entre elles </li></ul><ul><li>En moyenne 32 paniers par coopérative </li></ul><ul><ul><li>250 dans la plus nombreuse </li></ul></ul><ul><ul><li>8 dans la plus petite </li></ul></ul>
  48. 48. Description des CCC 3. Coopératives de consommateurs <ul><li>Les coopératives se sont développés de manière très importante ces dernières années </li></ul>
  49. 49. Description des CCC 3. Coopératives de consommateurs <ul><li>Elles se concentrent surtout dans l’agglomération barcelonaise – où vit la moitié de la population catalane – et dans sa province </li></ul>
  50. 50. Description des CCC 4. Parrainages <ul><li>Le parrainage peut être individuel ou collectif </li></ul><ul><li>On reçoit en échange la production de l’animal pendant une période donnée </li></ul><ul><li>L’implication des parrains à la gestion de l’exploitation est cependant faible  : </li></ul><ul><ul><li>Ils reçoivent des informations de la ferme et des animaux </li></ul></ul><ul><ul><li>Ils les visitent occasionnellement </li></ul></ul>Variante du modèle des AMAP pour des fermes d’élevage où l’on peut parrainer un animal
  51. 51. Description des CCC 4. Parrainages <ul><li>Expérience clef en Cata-logne: Mas Claperol, pion-niers de l’élaboration de fromage et dérivés du lait </li></ul><ul><li>La montant du parrainage (1.500 €) se récupère en produits avec un 35% de rabais par rapport aux prix de vente au public </li></ul>
  52. 52. Description des CCC 5. Vente directe à la ferme <ul><li>Point de vente bon marché pour la paysan </li></ul><ul><li>Les consommateurs voient le lieu de production </li></ul><ul><li>Problèmes  : </li></ul><ul><ul><li>Isolement de la ferme </li></ul></ul><ul><ul><li>Les consommateurs doivent s’y rendre individuellement </li></ul></ul>Les consommateurs se déplacent à la ferme pour y acheter les produits qui en proviennent
  53. 53. Description des CCC 5. Vente directe à la ferme <ul><li>Différentes formules  : </li></ul><ul><ul><li>Point de vente permanent </li></ul></ul><ul><ul><li>Jour(s) de vente fixe(s) </li></ul></ul>
  54. 54. Description des CCC 5. Vente directe à la ferme <ul><ul><li>Que les consommateurs réalisent eux-mêmes leur cueillette : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Bonne planification </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Leur montrer comment faire </li></ul></ul></ul>
  55. 55. Description des CCC 5. Vente directe à la ferme <ul><li>Vente souvent combinée avec d’autres formules, et complétée avec d’autres produits </li></ul><ul><li>Plus habituelle avec des produits élaborés : vin, huile – achetés au moulin, la cave ou la coop </li></ul><ul><li>Pas très fréquente en Catalogne </li></ul>
  56. 56. Description des CCC 6. Vente directe au marché <ul><li>Différentes modalités </li></ul><ul><ul><li>Marchés fixes, à villes et villages plus ou moins grands </li></ul></ul><ul><ul><li>Marchés ambulants, une ou deux fois par semaine </li></ul></ul>Le producteur vend directement à un marché
  57. 57. Description des CCC 6. Vente directe au marché <ul><li>Système de vente régulière  : </li></ul><ul><ul><li>Clients proches, qui souvent achètent toujours aux mêmes producteurs </li></ul></ul><ul><li>Parfois des étals gérés par des commerçants </li></ul><ul><li>Parfois des étals mixtes </li></ul><ul><ul><li>Le paysan complète sa propre production avec des produits d’autres provenances </li></ul></ul>
  58. 58. Description des CCC 6. Vente directe au marché <ul><li>Autres possibilités  : </li></ul><ul><ul><li>Foires médiévales ou artisanales </li></ul></ul><ul><ul><li>Marchés spécifiques de produits bio </li></ul></ul>
  59. 59. Description des CCC 6. Vente directe au marché
  60. 60. Description des CCC 6. Vente directe à domicile ou à des groupes de consommateurs <ul><li>Habituellement à prix fixes </li></ul><ul><li>Livraison périodique ou occasionnelle </li></ul><ul><li>Souvent la commande peut se faire en ligne </li></ul><ul><li>Parfois aussi : </li></ul><ul><ul><li>À l’initiative de distributeurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Formules mixtes : production propre + produits d’autres origines </li></ul></ul>Le producteur livre des paniers directement au domicile des consommateurs
  61. 61. <ul><li>Occasionnellement la vente directe peut ne concerner qu’un seul produit ou type de produits  : </li></ul><ul><ul><li>Agrumes, produits élaborés (vin, huile…) ou viande. </li></ul></ul><ul><li>Autre modalité  : un groupe de consommateurs s’organise pour recueillir les produits dans un lieu déterminé  : </li></ul>Description des CCC 6. Vente directe à domicile ou à des groupes de consommateurs <ul><ul><li>Fréquent entre collectifs de travailleurs, membres d’une association </li></ul></ul><ul><ul><li>Moindres coûts environnementaux </li></ul></ul>M. Pujol
  62. 62. Description des CCC 7. Coopératives de producteurs / points de vente collective <ul><li>Initiatives fréquentes dans certains pays  : </li></ul><ul><ul><li>En France, où la loi de l’artisanat les promeut </li></ul></ul><ul><li>Elles supposent : </li></ul><ul><ul><li>Plus d’investissements </li></ul></ul><ul><ul><li>Du personnel spécialisé </li></ul></ul><ul><li>Exemples en Catalogne : </li></ul><ul><ul><li>Mercat del Reng de Balaguer, 30 producteurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Agrobotiga de Gallecs </li></ul></ul>Un groupe de producteurs / élaborateurs gère un magasin de « produits de la terre »
  63. 63. <ul><li>Variante  : groupement de producteurs (élabora-teurs) sans espace de vente physique </li></ul><ul><ul><li>Ils diversifient leur offre en mettant en commun leurs productions  par l’échange ou par la vente </li></ul></ul><ul><li>Par exemple la Xarxeta de productors agroeco-lògics  : </li></ul><ul><ul><li>Paysans en vente directe qui échangent leurs produits </li></ul></ul><ul><ul><li>Partage d’expériences, programmation des cultures </li></ul></ul><ul><ul><li>Débats sur les relations avec les consommateurs </li></ul></ul>Description des CCC 7. Coopératives de producteurs / points de vente collective
  64. 64. Description des CCC 8. Restauration <ul><li>Collectivités : </li></ul><ul><ul><li>Entreprises, administrations, espaces éducatifs, secteur de la santé, secteur social, prisons…. </li></ul></ul><ul><li>Restauration: </li></ul><ul><ul><li>Restaurants, hôtels, auberges de jeunesse… </li></ul></ul>Restauration collective : préparation et livraison de repas à une collectivité En Espagne le tiers de la dépense d’alimentation totale se fait hors des domiciles
  65. 65. Description des CCC 8. Restauration
  66. 66. Description des CCC 8. Restauration <ul><li>Restauration collective  : </li></ul><ul><ul><li>Nombreuses modalités, puisqu’il est difficile d’élaborer des menus 100% bio </li></ul></ul><ul><ul><li>Approvisionnement habituel en vente directe et circuits courts, mais aussi chez les distributeurs spécialisés </li></ul></ul><ul><li>Deux modes de gestion : </li></ul><ul><ul><li>On externalise le service à un catering </li></ul></ul><ul><ul><li>On gère directement ou en autogestion  en principe plus fréquent et facile car interviennent moins d’acteurs </li></ul></ul>
  67. 67. Description des CCC 8. Restauration <ul><li>Quelques expériences de restauration collective  : </li></ul><ul><ul><li>Au niveau européen, l’alliance multi-acteurs Mensa civica </li></ul></ul><ul><ul><li>En Andalousie, initiatives du CAAE : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Certificat de Restauration bio </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Avec l’Administration, programme Aliments bio pour les écoliers d’Andalousie  menus bio et activités d’information et de formation dans 47 centres formatifs  6.500 étudiants </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>En Catalogne, Table de travail de groupes locaux pour l’alimentation scolaire bio </li></ul></ul>
  68. 68. Description des CCC 9. Coopératives avec magasin <ul><li>Système qui implique  : </li></ul><ul><ul><li>Des investissements légèrement supérieurs  magasin </li></ul></ul><ul><ul><li>Du personnel pour l’attention au public </li></ul></ul><ul><ul><li>Une forme légale qui permette la vente à des tiers </li></ul></ul><ul><li>En Catalogne, par exemple : </li></ul><ul><ul><li>El Brot à Reus, depuis 1979 </li></ul></ul><ul><ul><li>El Rebost à Girone </li></ul></ul>Une coopérative de consommateurs vend aussi à de non-membres, à un prix légèrement supérieur
  69. 69. Description des CCC 9. Coopératives avec magasin
  70. 70. Description des CCC 9. Coopératives avec magasin <ul><li>Procès inverse à la Xarxa de comerç solidari : </li></ul><ul><ul><li>Autour des magasins de commerce juste se créent des coopératives et des groupes de consommation </li></ul></ul><ul><li>À Barcelone et à l’Hospitalet de Llobregat  création de groupes de consommation autour de magasins de quartier : </li></ul><ul><ul><li>On recueille les fruits et les légumes en vrac dans un local où se préparent les cageots </li></ul></ul><ul><ul><li>Répartition aux points de distribution = magasins </li></ul></ul><ul><ul><li>Grosse simplification pour la coopérative fournis-seuse: ni faire les cageots ni les répartir </li></ul></ul>
  71. 71. Description des CCC 10. Magasins spécialisés <ul><li>Parfois c’est une entreprise familiale qui a son propre magasin </li></ul><ul><li>Grande importance : </li></ul><ul><ul><li>Relation commerçant-consommateurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Bonne information à charge du commerçant </li></ul></ul><ul><li>Comme pour les coopératives de producteurs et les coop avec magasin, il faut une densité de population suffisante pour que le magasin fonctionne </li></ul>Le commerçant achète (certains de) ses produits à des producteurs ou des élaborateurs locaux
  72. 72. Description des CCC 10. Magasins spécialisés
  73. 73. Description des CCC 10. Magasins spécialisés <ul><li>En d’autres pays il existe des associations de commerçants (Biocoop en France) qui : </li></ul><ul><ul><li>Réalisent les achats en commun </li></ul></ul><ul><ul><li>Accordent leurs critères en relation étroite avec les consommateurs </li></ul></ul><ul><li>En Espagne entre 70 et 85% des produits bio se vendent dans les magasins spécialisés </li></ul><ul><li>Gros investissements -> marges importantes (30-40%) pour assurer la viabilité </li></ul>
  74. 74. Description des CCC 11. Supermarchés <ul><li>Souvent la part des produits en CC est minime dans les grandes surfaces </li></ul><ul><li>En Espagne s’y vendent entre 25 et 30% des produits bio </li></ul><ul><li>21,5% des hypermarchés et 30,2% des supermarchés conventionnels vendent des produits bio, parfois de marques blanches </li></ul><ul><li>Le différentiel de prix avec les produits non bio y est moindre -> environ 32% </li></ul>Grandes et moyennes surfaces conventionnelles avec produits bio ‒ Moyennes surfaces spécialisées
  75. 75. Description des CCC 11. Supermarchés
  76. 76. Description des CCC 11. Supermarchés <ul><li>Supermarchés spécialisés -> très récents en Espagne et en Catalogne </li></ul><ul><li>Offrent entre 2500 et 4000 produits dirigés à des acheteurs d’un pouvoir d’achat moyen-haut </li></ul><ul><li>Les plus importants en Catalogne ‒ Veritas : </li></ul><ul><ul><li>10 points de vente dont 6 à Barcelone </li></ul></ul><ul><ul><li>14 millions € de facturation en 2008 </li></ul></ul><ul><ul><li>Y achètent environ 40.000 familles </li></ul></ul><ul><ul><li>Produits 50% d’origine de l’Espagne </li></ul></ul><ul><ul><li>Pas d’information sur la proximité de l’approvisionnement </li></ul></ul>
  77. 77. Et pour la suite de BIOTACC… <ul><li>Traduire le texte pour en faire un document du projet </li></ul><ul><li>Remplir des fiches des différentes activités présentes dans chaque pays -> représentation fidèle des différentes situations </li></ul><ul><li>Élaborer une série de nécessités de formation pour améliorer les ventes en circuits courts </li></ul>
  78. 78. Merci de votre attention

×