Your SlideShare is downloading. ×
Henri de Toulouse Lautrec
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Henri de Toulouse Lautrec

4,367
views

Published on

La vie et l'oeuvre de Henri de Toulouse-Lautrec

La vie et l'oeuvre de Henri de Toulouse-Lautrec

Published in: Education

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
4,367
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8
Actions
Shares
0
Downloads
28
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Henri deHenri de ToulouseToulouse LautrecLautrec Création deCréation de Claude JaCquemay août 2010Claude JaCquemay août 2010
  • 2. Henri Raymond deHenri Raymond de Toulouse Lautrec deToulouse Lautrec de Montfa nait à Albi le 24Montfa nait à Albi le 24 novembre 1864, fils de lanovembre 1864, fils de la comtesse Marquettecomtesse Marquette Tapié de Céleyran. SesTapié de Céleyran. Ses parents sont cousinsparents sont cousins germains d’une des plusgermains d’une des plus grandes famillesgrandes familles françaises descendantsfrançaises descendants des comtes de Toulousedes comtes de Toulouse puissants féodaux dupuissants féodaux du XIII ème siècle.XIII ème siècle.
  • 3. Il passe ses jeunesIl passe ses jeunes années entre Albi et lesannées entre Albi et les châteaux du Bosc etchâteaux du Bosc et Céleyran appartenant àCéleyran appartenant à ses grands parentsses grands parents
  • 4. Château du BoscChâteau du Bosc
  • 5. Ce portrait est celui qu’il a fait de sa Mère.Ce portrait est celui qu’il a fait de sa Mère. Après la séparation deAprès la séparation de ses parents il resteses parents il reste sous sa garde, mais àsous sa garde, mais à l’âge de 10 ans dèsl’âge de 10 ans dès 1874 une maladie1874 une maladie affecte leaffecte le développement de sesdéveloppement de ses os. En 1878 et 1879os. En 1878 et 1879 victime de fractures devictime de fractures de ses deux fémurs ilses deux fémurs il cesse de grandir alorscesse de grandir alors que son torse gardeque son torse garde une taille normale.une taille normale.
  • 6. Le château de CeleyranLe château de Celeyran situé à Salles d’Audesitué à Salles d’Aude près du massif de laprès du massif de la Clape, où s’ est mariée laClape, où s’ est mariée la comtesse se trouvaitcomtesse se trouvait autrefois dans le fief deautrefois dans le fief de ses ancêtres les vicomtesses ancêtres les vicomtes de Narbonne. Lede Narbonne. Le domaine estdomaine est actuellement tenu paractuellement tenu par les descendants de lales descendants de la famille de Saint-Exupéry.famille de Saint-Exupéry.
  • 7. Cette photo montre Henri en compagnie de saCette photo montre Henri en compagnie de sa mère devant le château.mère devant le château.
  • 8. Comme il montre trèsComme il montre très jeune des aptitudesjeune des aptitudes pour le dessin sonpour le dessin son oncle le met enoncle le met en contact avec Renécontact avec René Princeteau un peintrePrinceteau un peintre animalier sourd etanimalier sourd et muet qui l’initie à lamuet qui l’initie à la peinture.peinture.
  • 9. En1880 alors qu’ il n’ aEn1880 alors qu’ il n’ a que seize ans il a déjàque seize ans il a déjà exécuté 2400 dessins enexécuté 2400 dessins en utilisant toutes sortesutilisant toutes sortes de techniques.de techniques.
  • 10. A Toulouse en 1881 ilA Toulouse en 1881 il réussit auréussit au baccalauréat. Il sebaccalauréat. Il se passionne pour lespassionne pour les chevaux mais enchevaux mais en raison de sonraison de son handicap, soutenu parhandicap, soutenu par son oncle il va seson oncle il va se consacrer entièrementconsacrer entièrement au choix d’une vieau choix d’une vie d’artiste.d’artiste.
  • 11. Sous l’influence de sonSous l’influence de son premier maître ilpremier maître il commencera parcommencera par peindre ou dessinerpeindre ou dessiner toutes sortes d’animaux.toutes sortes d’animaux.
  • 12. des chats et des chiensdes chats et des chiens mais aussi des chevauxmais aussi des chevaux des scènes de chasse, dedes scènes de chasse, de cirque et autres.cirque et autres.
  • 13. Scène de chasse.Scène de chasse. Aquarelle.Aquarelle.
  • 14. Un laboureur àUn laboureur à Céleyran.Céleyran.
  • 15. En 1881 il reste peuEn 1881 il reste peu de temps dansde temps dans l’atelier du peintrel’atelier du peintre académiqueacadémique Bonnat maisBonnat mais s’intéresse déjà às’intéresse déjà à l’art japonais. Ill’art japonais. Il rejoint l’atelier derejoint l’atelier de Cormont àCormont à Montmartre enMontmartre en 1882 et peint le1882 et peint le portrait de son amiportrait de son ami Emile Bernard ci-Emile Bernard ci- contre.contre.
  • 16. Il y rencontreIl y rencontre également Vincentégalement Vincent Van Gogh avecVan Gogh avec lequel il se lielequel il se lie d’amitié et peintd’amitié et peint aussi son portrait.aussi son portrait.
  • 17. En 1883 il peint àEn 1883 il peint à Malromé le portrait d’Malromé le portrait d’ Adèle de ToulouseAdèle de Toulouse Lautrec. Cette mêmeLautrec. Cette même année il vit uneannée il vit une première aventurepremière aventure avec Marie Charlet unavec Marie Charlet un jeune modèle de dixjeune modèle de dix sept ans.sept ans.
  • 18. La grosse Maria laLa grosse Maria la Vénus de MontmartreVénus de Montmartre (1884). Il s’affranchit(1884). Il s’affranchit de l’académisme etde l’académisme et s’installe au cœur de las’installe au cœur de la vie nocturne devie nocturne de Montmartre. Il fait laMontmartre. Il fait la connaissance d’Edgarconnaissance d’Edgar Degas dont l’atelierDegas dont l’atelier est voisin du sien.est voisin du sien.
  • 19. Suzanne Valadon vue ci-Suzanne Valadon vue ci- contre par Renoir sera lecontre par Renoir sera le modèle d’une très grandemodèle d’une très grande beauté et la maîtresse debeauté et la maîtresse de Toulouse Lautrec de 1883Toulouse Lautrec de 1883 à 1888. Fille de lingère età 1888. Fille de lingère et ancienne acrobate deancienne acrobate de cirque jusqu’à 15 ans ellecirque jusqu’à 15 ans elle devient alors modèledevient alors modèle d’artistes par suite d’uned’artistes par suite d’une chute de trapèze quichute de trapèze qui l’oblige à changer del’oblige à changer de métier vers 18 ans. Ellemétier vers 18 ans. Elle figure dans de nombreuxfigure dans de nombreux tableaux de l’auteur.tableaux de l’auteur.
  • 20. LaLa blanchisseublanchisseu sese
  • 21. Comme elle saitComme elle sait observer et qu’elleobserver et qu’elle possède quelquespossède quelques facilités à dessiner,facilités à dessiner, Toulouse Lautrec luiToulouse Lautrec lui donne des cours etdonne des cours et l’initie à la peinture. Ellel’initie à la peinture. Elle deviendra plus tarddeviendra plus tard elle-même un peintreelle-même un peintre célèbre.célèbre.
  • 22. Autre portrait deAutre portrait de Suzanne Valadon.Suzanne Valadon. Il semble qu’enIl semble qu’en dehors de sa mèredehors de sa mère ce soit la seulece soit la seule femme pourfemme pour laquelle il eut unlaquelle il eut un véritable sentimentvéritable sentiment profond.profond.
  • 23. Son fils naturel Maurice Valadon né en décembreSon fils naturel Maurice Valadon né en décembre 1883 alors qu’elle n’a que 18 ans deviendra1883 alors qu’elle n’a que 18 ans deviendra peintre mais se fera appeler Utrillo alors que sonpeintre mais se fera appeler Utrillo alors que son père biologique serait Toulouse Lautrec.père biologique serait Toulouse Lautrec.
  • 24. En 1885 il fréquente le Moulin de la Galette et lesEn 1885 il fréquente le Moulin de la Galette et les autres cabarets de Montmartre.autres cabarets de Montmartre.
  • 25. Il préfère cependant le «Il préfère cependant le « Mirliton » d’AristideMirliton » d’Aristide Bruant où il expose sesBruant où il expose ses œuvres.œuvres.
  • 26. En 1889 il participe au salon desEn 1889 il participe au salon des indépendants et passe ses vacances àindépendants et passe ses vacances à Arcachon où il est vainqueur d’une régate àArcachon où il est vainqueur d’une régate à la barre du yacht « Damrémont ». Le 5la barre du yacht « Damrémont ». Le 5 octobre après l’ouverture du Moulin-Rougeoctobre après l’ouverture du Moulin-Rouge il en devient un habitué avec une tableil en devient un habitué avec une table réservée et y expose ses œuvres.réservée et y expose ses œuvres.
  • 27. Au Moulin-RougeAu Moulin-Rouge
  • 28. En 1890 il fait laEn 1890 il fait la connaissance de Jane Avrilconnaissance de Jane Avril la reine du French-Cancan,la reine du French-Cancan, qui deviendra son égériequi deviendra son égérie et peint le dressage deset peint le dressage des nouvelles par Valentin lenouvelles par Valentin le désossé au Moulin-Rouge.désossé au Moulin-Rouge.
  • 29. La danseuse YvetteLa danseuse Yvette Guilbert dite La GoulueGuilbert dite La Goulue peinte à l’entrée dupeinte à l’entrée du Moulin-Rouge sera sonMoulin-Rouge sera son modèle aussi mais ilmodèle aussi mais il s’en détachera en raisons’en détachera en raison de son caractère et sade son caractère et sa vulgarité.vulgarité.
  • 30. 18911891 il réalise sa premièreil réalise sa première gravure « A la Mie » etgravure « A la Mie » et la fameuse affiche dula fameuse affiche du Moulin-Rouge qui leMoulin-Rouge qui le rend célèbre dans lerend célèbre dans le tout Paris du jour autout Paris du jour au lendemain. On lelendemain. On le considère commeconsidère comme l’inventeur de l’art etl’inventeur de l’art et de la technique dede la technique de l’affiche.l’affiche.
  • 31. Avec humour il n’hésiteAvec humour il n’hésite pas à s’auto caricaturerpas à s’auto caricaturer dans le « Mirliton »,dans le « Mirliton », « Le rire »« Le rire » ou « Le Figaro Illustré »ou « Le Figaro Illustré »
  • 32. Il aime souvent seIl aime souvent se déguiser pour faire riredéguiser pour faire rire son entourage.son entourage.
  • 33. Toulouse Lautrec aToulouse Lautrec a toujours mené une vietoujours mené une vie sexuelle débridée.sexuelle débridée. Familier de « salons »Familier de « salons » des maisons closes de lades maisons closes de la rue des Moulins il varue des Moulins il va même y séjourner dèsmême y séjourner dès 1892 sans l’hypocrisie1892 sans l’hypocrisie d’un motif artistique.d’un motif artistique. Malgré son infirmité ilMalgré son infirmité il était paraît-ilétait paraît-il généreusement dotégénéreusement doté d’un organe trèsd’un organe très dimensionné.dimensionné.
  • 34. A ce propos ces damesA ce propos ces dames qui en avaient vusqui en avaient vus tellement d’autres letellement d’autres le nommaient « Monsieurnommaient « Monsieur de la Tour ». Il respectaitde la Tour ». Il respectait cependant lescependant les prostituées avecprostituées avec lesquelles il devenait lelesquelles il devenait le confident l’amiconfident l’ami généreux qui apportegénéreux qui apporte des cadeaux, qui les sortdes cadeaux, qui les sort et les distrait.et les distrait.
  • 35. En raison de son infirmitéEn raison de son infirmité il se sentait proche de cesil se sentait proche de ces pauvres femmes, pourpauvres femmes, pour lesquelles il avait enlesquelles il avait en commun ce tréfonds decommun ce tréfonds de souffrance provoqué parsouffrance provoqué par un mépris de leur dignitéun mépris de leur dignité dû à leur condition.dû à leur condition.
  • 36. En évitant le voyeurismeEn évitant le voyeurisme lubrique ou la vulgairelubrique ou la vulgaire pornographie, il retientpornographie, il retient surtout des attitudessurtout des attitudes mélancoliques d’intimitémélancoliques d’intimité et de tendresse assezet de tendresse assez souvent saphiques.souvent saphiques.
  • 37. L’alcoolisme et la SyphillisL’alcoolisme et la Syphillis conjugués le détruisent peu à peu.conjugués le détruisent peu à peu. Par suite de crises de paranoïa etPar suite de crises de paranoïa et d’hallucinations il est interné dansd’hallucinations il est interné dans une clinique de Neuilly en 1899.une clinique de Neuilly en 1899. Il meurt deux ans plus tard à l’âge de 37 ansIl meurt deux ans plus tard à l’âge de 37 ans laissant une profusion d’oeuvres:laissant une profusion d’oeuvres: 737 peintures, 275 aquarelles, 369737 peintures, 275 aquarelles, 369 lithographies et environ 5000 dessins.lithographies et environ 5000 dessins.
  • 38. On peut le considérerOn peut le considérer comme l’âme decomme l’âme de Montmartre à la belleMontmartre à la belle époque. Son libre choixépoque. Son libre choix présente des personnesprésente des personnes de tout ordre, une vastede tout ordre, une vaste gamme de classesgamme de classes sociales, nobles, artistessociales, nobles, artistes écrivains, sportifs,écrivains, sportifs, médecins, prostituées etmédecins, prostituées et figures pittoresques, avecfigures pittoresques, avec un sens profondun sens profond d’humanité et sansd’humanité et sans rancœur.rancœur.
  • 39. Henri deHenri de Toulouse LautrecToulouse Lautrec Création deCréation de Claude JaCquemay août 2010Claude JaCquemay août 2010
  • 40. FinFin