• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Campus T! - Meilleures pratiques en publicité numérique
 

Campus T! - Meilleures pratiques en publicité numérique

on

  • 1,041 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,041
Views on SlideShare
1,041
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
28
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Campus T! - Meilleures pratiques en publicité numérique Campus T! - Meilleures pratiques en publicité numérique Presentation Transcript

    • CAMPUS T!Meilleures pratiques en publicité numérique en publicité
    • AGENDA.• Rôle de chaque média numérique.• Les divers formats et standards de performance.• Les nouveaux formats IAB Les nouveaux formats IAB.• Checklist technique.• Optimisation de campagne.• Le serveur publicitaire.• Meilleures pratique en création de bannières.• Tendances numérique. Tendances numérique. -2-
    • RÔLE DE CHAQUEMÉDIA.MÉDIA
    • RÔLE DE CHAQUE MÉDIA. NOTORIÉTÉ ÉDUCATION Générer de la notoriété de la notoriété Susciter lintérêt par linformation l intérêt par l information WebTV Jeux J Social Bannières email Mobile SEM Maintenir la marque Générer lessai, l’achat et fidélisation BRANDING DIRECT RESPONSESOURCE: Bureau de la publicité, Interactive du Canada, 2008, CANADALa taille des bulles représente le niveau dinvestissement à travers le Canada. -4-
    • FORMAT SELON LES OBJECTIFS. Bannières Jeux WebTV Mobile Social SEM email NOTORIÉTÉ (Attention)    PRÉDISPOSITION (Interêt)       achat ENGAGEMENT (Désir)      ocessus d’a ACHAT (Action)     Pro -5-
    • LES FORMATS &STANDARDS.STANDARDS
    • FORMATS. ÎLOT Expando Îlot ( (0.20%) ) ( (0.12%) ) Nom Dimension Dimension Expando Poids standard Animation Matériel Îlot   600x250 30 sec.  Flash 6‐10 300x250 40k ( g (Big Box) ) (vers la gauche) ( g ) (3 boucles max.) ( ) (30 images/secondes) ( g / )SOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 -7-
    • FORMATS. SUPER BANNIÈRE Super bannière (0.09%) Expando (0.23%) Nom Dimension Dimension Expando Poids standard Animation Matériel Super Bannière 728x360 30 sec.  Flash 6‐10 728x90 40k ( (Leaderboard) ) (vers le bas) ( ) (3 boucles max.) ( ) (30 images/secondes) ( g / )SOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 -8-
    • FORMATS. GRATTE-CIEL 8%) %) Expand (0.28% Gratte‐c (0.08 ciel  do Nom Dimension Dimension Expando Poids standard Animation Matériel Gratte‐Ciel 320x600 30 sec.  Flash 6‐10 160x600 40k ( y (Sky Scraper) p ) (vers la droite) ( ) (3 boucles max.) ( ) (30 images/secondes) ( g / )SOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 -9-
    • FORMATS. PEEL-OFF Peel‐Off (0.30%) (0 30%) Nom Dimension Dimension Expando Poids standard Animation Matériel Peel‐Off 30 sec.  Flash 6‐10 100x100 500x500 80k ( (Fold Over) ) (3 boucles max.) ( ) (30 images/secondes) ( g / )SOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 - 10 -
    • FORMATS. PRE-ROLL Companion Pre‐Roll (0.12%) (1.20%) Nom Dimension Dimension Expando Poids standard Animation Matériel Pre‐Roll 480x360/70 1.5 Mb 7, 10, 15, 30 sec.  600 kbit/sSOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 - 11 -
    • FORMATS. MAQUILLAGE Companion (0.12%) (0 12%) Nom Dimension Dimension Expando Poids standard Animation Matériel Maquillage 800x600 ‐ 500k ‐ GIF/JPEG/PNG ( (Skin, Take Over) , )SOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 - 12 -
    • FORMATS. PUSHDOWN Pushdown (0 50%) (0.50%) Nom Dimension Dimension Expando Poids standard Animation Matériel 7 sec. auto + Flash 6‐10 Pushdown 970x60 970x418 2.2 mb p 30 sec. après (30 images/secondes) ( g / )SOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 - 13 -
    • FORMATS. INTERSTITIEL Interstitiel (1.92%) Nom Dimension Dimension Expando Poids standard Animation Matériel Interstitiel Flash 6‐10 640x480 ‐ 120k 10 sec.  ( (Transitional) ) (30 images/secondes) ( g / )SOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 - 14 -
    • FORMATS. DOUBLE ÎLOT Monster  (0.20%) (0 20%) Nom Dimension Dimension Expando Poids standard Animation Matériel Double îlot  30 sec.  Flash 6‐10 300x600 ‐ 40k ( (Monster, Billboard)  , ) (3 boucles max.) ( ) (30 images/secondes) ( g / )SOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 - 15 -
    • FORMATS. CATFISH Catfish (0.81%) Nom Dimension Dimension Expando Poids standard Animation Matériel 728x80 30 sec.  Flash 6‐10 Catfish 728x50 2.2 mb (sur fond transparent) ( p ) (3 boucles max.) ( ) (30 images/secondes) ( g / )SOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 - 16 -
    • FORMATS. VOKEN Voken to Big Box V k t Bi B (1.90%) Nom Dimension Poids standard Animation Matériel Voken 250 000 pixels possibles 10 sec. Flash 6‐10 2.2 mb ( (DTML, Floating) , g) ( (ex: 500x500)) (illimité après interaction) ( p ) (30 images/secondes) ( g / )SOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 - 17 -
    • FORMATS. BOUTON (0.01%) Nom Dimension Dimension Expando Poids standard Animation Matériel 30 sec.  Bouton 120x60 ‐ 10k GIF/JPEG (3 boucles max.) ( )SOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 - 18 -
    • FORMATS. TUILE Tuile (0.05%) Nom Dimension Dimension Expando Poids standard Animation Matériel 30 sec.  Flash 6‐10 Tuile 234x60 ‐ 20k (3 boucles max.) ( ) (30 images/secondes) ( g / )SOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 - 19 -
    • FORMATS. MOBILE Mobile (0.50%) Nom Dimension Dimension Expando Poids standard Animation Matériel Mobile 300x50 ‐ 5k ‐ GIFSOURCES: IAB 2010, EyeReturn, Global Benchmark April 2011 - 20 -
    • FORMATS. FACEBOOKAD Facebook (0.023%) Nom Dimension (titre) Dimension (texte) Image Poids standard Matériel Texte + Image  Facebook Text Ad 25 caractères 135 caractères 110x80 4k ( (GIF ou JPEG) )SOURCES: IAB 2010, Facebook Global Benchmark April 2011 - 21 -
    • FORMATS. LINKEDIN AD LinkedIn (0.023%) Nom Dimension (titre) Dimension (texte) Image Poids standard Matériel Texte + Image  LinkedIn Text Ad 25 caractères 75 caractères 50x50 2mb ( (GIF ou JPEG) )SOURCES: IAB 2010, LinkedIn Global Benchmark April 2011 - 22 -
    • FORMATS. GOOGLE TEXTAD SEM (2.00%) ( ) Nom Dimension (titre) Dimension (texte) Poids standard Animation Matériel 70 caractères Google Ads 25 caractères ‐ ‐ Texte (2 lignes de 35) ( g )SOURCES: IAB 2010, Google Global Benchmark April 2011 - 23 -
    • NOUVEAUX FORMATS FORMATS.
    • LES NOUVEAUX FORMATS IAB. BILLBOARDEn quoi consiste le format?Grand panneau prenant toute la largeur de la page avec possibilité de fermer.fermerPourquoi a‐t‐il été sélectionné?Si les utilisateurs n aiment pas la Si les utilisateurs n’aiment pas lapublicité, ils ont toujours la possibilité de la fermer.  - 25 -
    • LES NOUVEAUX FORMATS IAB. FILMSTRIPEn quoi consiste le format?Une grandeur de 300 x 3000, visible à travers un format de 300 x 600 et contrôlé par l’internaute.Pourquoi a‐t‐il été sélectionné?Expérience interactive avec des tonnes de possibilités au niveau du contenu livré sur une page ou les utilisateurs sont en contrôle.contenu livré sur une page ou les utilisateurs sont en contrôle - 26 -
    • LES NOUVEAUX FORMATS IAB. PORTRAITEn quoi consiste le format?Un format de 300 x 1050 avec fonctionnalitésvidéos et images.Pourquoi a‐t‐il été sélectionné?Grand format convivial qui s’intègre bien avec le contenu du site, en plus de mettre de l avant le contenu du site en plus de mettre de l’avant lecontenu et la générosité de l’annonceur. - 27 -
    • LES NOUVEAUX FORMATS IAB. PUSHDOWNEn quoi consiste le format?Unité poussant le contenu du site vers le bas sur interaction de l’internaute.Pourquoi a‐t‐il été sélectionné?Intégrée à la mise en page du site et positionné à même le contenu. Grand format avec auto‐à même le contenu Grand format avec autoactivation et ne cache pas le contenu. - 28 -
    • LES NOUVEAUX FORMATS IAB. SIDEKICKEn quoi consiste le format?Format extensible qui s’active à partir d’un format standard IAB, poussant le contenu de la page vers la gauche,page vers la gauche révélant un très grand un très grand format dans la marge du site. qPourquoi a‐t‐il été sélectionné?Grand format avec une myriade de possibilités créatives livré sans affecter le contenu de la page et laisse l’internaute en contrôle. - 29 -
    • LES NOUVEAUX FORMATS IAB. SLIDEREn quoi consiste le format?Unité en superposition des bas de pages. Copie l’animation des écrans tactile en demandant aux utilisateurs de faire glisser la page entière pour utilisateurs de faire glisser la page entière pourdévoiler une expérience de marque complète. qPourquoi a‐t‐il été sélectionné?Espace créatif optimal maintenant l’internaute en contrôle de lexpérience publicitaire. - 30 -
    • CHECKLIST.
    • PROCESSUS DE CAMPAGNE Réception  Plan high Bâtir  Plan détaillé  Rapport  fin Brief du  Analyse et  Approbation  Approbation  Achat et  Révision  Spécification  du matériel  Rapport mi‐ level /  réquisition  et  de  client recherche client  client négociation du plan technique et mise en  campagne Brainstorm d’achat négociation campagne ligne 5  jours  5 jours standards 2 semaines  2 semaines  2 jours 3‐4 jours 5 jours 1‐2 jours 5‐6 jours 1‐2 jours 3‐4 jours 2‐3 jours 1‐2 jours suivant la mi‐ suivant la fin  10 jours  campagne de campagne créatifs 
    • VOTRE CHECKLIST TECHNIQUE.FORMATS STANDARDS (5 JOURS) FORMATS MÉDIA ENRICHI (10 JOURS)À vérifier avant d’envoyer le matériel (délais de  À vérifier avant d’envoyer le matériel (délais de livraison 5 jours ouvrables) :li i 5j bl ) livraison 10 jours ouvrables) : li i 10 j bl ) Présence du clic tag (getURL(_root.clickTag, "_blank"))  Toute la liste pour formats standards + Ne pas utiliser de transparence en background  Présence d’un bouton « Fermer X » en évidence en  haut à droite et cliquable (fond opaque). Si  haut à droite et cliquable (fond opaque). Si Mettre une bordure autour des bannières (1 pixel  ouverture sur « mouse over », fermeture sur  opaque) « mouse out ». Fournir des backup GIF (ou JPEG)  Envoyer un document contenant les polices, les  fichiers source (FLA), les SWF, les backup GIF et  Animation de 30 sec maximum Animation de 30 sec. maximum toutes autres instructions spéciales. Respecter le poids de 40k  Respecter les limites d’animation de la bannière  Rendre le fichier en Flash version 6‐10 (voir specs par format)  À noter qu’il y a un cap fréquence de 1 sur l’auto À noter qu il y a un cap fréquence de 1 sur l auto  expand, les impressions suivantes sont activés par  les utilisateurs.  Dans le cas de Voken, fournir bannière version  sans Voken (standard) en plus de celle avec Voken. ( ) p - 33 -
    • VOTRE CHECKLIST CRÉATIVE.FORMATS STANDARDS (5 JOURS) FORMATS MÉDIA ENRICHI (10 JOURS)À vérifier avant d’envoyer le : À vérifier avant d’envoyer le matériel : Présence d’un appel à l’action fort.  Toute la liste pour formats standards + Animation sur l’appel à l’action (mouse over)  Présence de l’appel à l’interaction Couleur de la bannière qui contraste avec les sites. q  Maximiser l’espace à disposition du format p p Bouton rejouer pour maximiser les visionnements.  Mentionner qu’est‐ce que vous souhaitez mesurer Bouton média sociaux pour rediriger vers les pages  Facebook/Twitter ou partager. Bien sélectionner la page de renvoi. - 34 -
    • OPTIMISATION.
    • LES INDICATEURS DE PERFORMANCE. Impressions et taux de livraison de la publication (valeur ajoutée). Visiteurs uniques (portée de la campagne). Fréquence des bannières par placement. Fréquence des bannières par placement Nombre de clics générés. Coût par clic moyen par publication ou format. Taux de clic moyen. Nombre d’interactions générés. Taux d’interaction moyen. Temps d’interaction moyen. g Nombre de conversions générés. Coût par conversion. - 36 -
    • LES TYPES DE CIBLAGE.• Démographique : Possibilité de cibler par sexe et âge.• Géographique : Capacité de ciblage géographique précis par adresse IP en fonction du pays, province,  ville et régions. ill t é i• Horaire : Affiche la publicité en fonction du temps de la journée.• Contextuel : Affiche la publicité en fonction du contenu d une page. Contextuel : Affiche la publicité en fonction du contenu d’une page.• Comportemental : Affiche la publicité en fonction du comportement Internet d’un internaute.• Re‐ciblage : Permet à un annonceur de "retrouver " et de "solliciter à nouveau" sur un réseau les  individus ayant quitté son site sans avoir acheté.• Intention d’achat : Permet à annonceur de cibler les utilisateurs ayant démontré un intérêt ou une  intention d’achat clair sur un réseau.• Langage de navigateur : Permet à annonceur de cibler les internautes utilisant un navigateur dans  une certaine langue. - 37 -
    • LES TYPES D’ACHATS. Coût par mille Coût par clic Coût par Coût par (CPM) (CPC) acquisition (CPA) engagement (CPE)Définition Coût de l’achat d’un  Investissement / nombre de  Investissement / nombre de  Investissement / nombre  espace publicitaire,  bl clics générés ou achat d’une  l é éé h d’ conversions générés ou achat  é éé h d’interactions générés ou achat  d’ é éé h exprimé pour mille  banque de clics au coût par  d’une banque de conversions au  d’une banque d’interaction au coût  impressions livrés. clic fixe, préalablement  coût préalablement négocié avec  par engagement fixe, préalablement  négocié avec le site. le site. négocié avec le site. (Interaction =  mouse over pour plus de 3  secondes.)Avantages • Environnement précis  • Garanties de clics • Garanties de conversions • Garanties d’interaction • Ciblage • Réduction de la perte  • Réduction de la perte média • Possibilité de formats  média spectaculaires dans un cadre • Optimisation précis • Formats spectaculaire • Ciblage possibleInconvénientsI é i t •A Aucune garantie de  ti d •A Aucun environnements  i t •A Aucun environnements précis,  i t é i • D it Doit avoir un fort potentiel  i f t t ti l clics précis, ciblage, formats  ciblage, formats spectaculaires,  interactif sur la campagne. spectaculaires, utilisation  utilisation des bannières  des bannières enrichies enrichies • Production minimale de 3  • Production minimale de 3  formats publicitaires 40K  formats publicitaires 40K avec  avec un fort ‘call to action’ un fort ‘call to action’ • Aucune optimisation  • Aucune optimisation possible possible • Le budget doit être flexible et la  conversion doit avoir une  valeur claire - 38 -
    • LES OUTILS UTILISÉS.Pour l’analyse des Pour la Pour la Pour l’analyse des Pour la gestion Pour les résultatsinvestissements web, la recherche sur planification et campagne, mesure et des campagnes de notoriété:stratégie média et de la l industrie l’industrie de le choix des sites optimisation (serveurs SEM :création des compétiteurs : l’annonceur : : publicitaires) : - 39 -
    • 4 RÈGLES D’OR POUR L’OPTIMISATION.Aligner l’environnement avec le message.Les sites ayant un contenu ciblé et pertinent à la campagne obtiennent généralement un meilleur taux de clic et taux de conversion lorsqu’on les comparent à des portails qui rejoignent une audience plus diversifiée. Aligner le contenu du site avec le message publicitaire peux stimuler la réponse. g p p p« Bigger is better »Des bannières à plus grand format performent mieux que les plus petits formats. Des bannières plus grandes augmente la visibilité publicitaire par rapport au contenu éditorial et obtiennent un meilleur rendement de clics et conversions. Obtenir plus d’espace sur la page pour une meilleure performance. - 40 -
    • 4 RÈGLES D’OR POUR L’OPTIMISATION.Établir clairement les indicateurs de performance.Au début de la campagne, il est nécessaire d’établir les indicateurs de performance avec le client. De cette  manière il sera plus facile de suivre et optimiser la campagne pour atteindre ces objectifs.Utiliser le bon ciblage.Les utilisateurs ayant une prédisposition (intérêt envers le produit) sont généralement plus enclins à cliquer sur une bannière pertinente. Avec les diverses méthodes de ciblage, il est possible d’être précis pour rejoindre la bonne personne au bon moment. - 41 -
    • FACTEURS D’INFLUENCE DU TAUX DE CLIC.1. La nature de la campagne et du produit.2. La création/message : Message fort = meilleur résultat,  Message plus complexe = CTR plus faible, plus d’épuisement.3. Le format du créatif :  Non‐intrusif ou intrusif; rich media ou non.4. La fréquence :  Fréquence plus basse = meilleur CTR. Relation inversement  Fréquence plus basse = meilleur CTR Relation inversement proportionnelle entre la fréquence et le taux de clic. 5. La nature de l’interaction : Sur « mouse over » ou clic. L’interaction sur un clic obtient un CTR plus  faible.6. La durée et période de campagne : Nous remarquons un épuisement du CTR au bout de 4 semaines. Au‐dela,  il est préférable de faire des hiatus.7.  La section et ciblage :7 L ti t ibl Plus contextuel = CTR plus constant durant la campagne. 8. Visiteurs uniques par période : Plus d’uniques = meilleur CTR et moins d’épuisement. 
    • ÉVITER L’ESSOUFLEMENT DU CTR.1. Avoir un message fort, simple et efficace.2. Mettre de l’avant l’offre (si offre il y a).3. Ajouter un appel à l’action fort (ex: « réservez avant le xx »).4. Bouton d’appel à l’action mis en évidence (ex: animation sur « mouse over »).5. Ne pas avoir de trop longues animations.6. Utiliser différents messages en rotation (A/B testing). g ( / g)7. Utiliser plusieurs sites et sections avec un message adapté au contenu des sites.8. Mettre un cap de fréquence (4‐5) ou utiliser une livraison séquentielle des impressions.9.9 Utiliser des formats plus grands. Utiliser des formats plus grands10. Possibilité de pré‐tester les messages sur Google ou YouTube en CPC.11. Durant la campagne, vérifier les différents indicateurs de performance.12. À la fin de l’animation, utiliser un écran statique avec le logo, appel à l’action et bouton rejouer.12 À l fi d l’ i ti tili é t ti l l l à l’ ti tb t j - 43 -
    • LIENS MÉDIAS SOCIAUXNous recommandons l’ajout de liens médias sociaux sur les bannières de manière à profiter du placement média pour générer de nouvelles opportunités (Facebook, Twitter).Une personne qui est exposé à une bannière n’est peut‐être pas intéressé personnellement au message mais pourrait en faire profiter son réseau et partager l’offre.Les études démontrent un meilleur taux de clic lorsque les bannières ont ces liens. p p g p gLes internautes peuvent ainsi partager ou localiser la page fan plus facilement. - 44 -
    • WEB ANALYTIQUENous recommandons l’utilisation de l’outil de mesure (Google Analytics, Omiture, Webtrends, etc.) pour la mesure des campagnes média numérique. numérique.Ces outils amènent une vision différente et complètent les données du serveur publicitaire en permettant de voir l’impact post‐clic. Il est important d’obtenir une vision d’ensemble incluant les statistiques du site web.incluant les statistiques du site web - 45 -
    • LEXIQUE• IMPRESSION:  Bannière « vue » sur un site Internet (chargement d’une page Internet et de la bannière)• VISITEUR UNIQUE: un internaute qui navigue sur un site. Si, au cours dune certaine période, il revient une ou plusieurs fois, il est  reconnu et comptabilisé une seule fois.• CLIC: Action lorsque l’internaute clique sur une publicité/bannière pour se rendre sur un autre site. CLIC:  Action lorsque l internaute clique sur une publicité/bannière pour se rendre sur un autre site.• CTR:  Click Through Rate ou taux de clic. Nombre de clics sur la bannière/nombre d’impressions livrés.• MOUSEOVER ou ROLL OVER: Action de l’internaute de passer la souris sur une bannière.• ACQUISITION ou CONVERSION: Action qualifiée et déterminée par le client (exemple: page de remerciement de ventes) q p ( p p g )• FRÉQUENCE: Nombre de fois que l’internaute est exposé par une bannière.• CPC: Coût Par Clic. Coût du placement / nombre de clics générés ou anticipés.• CPM: Coût Par Mille. Coût de l’achat d’un espace de publicité, exprimé pour mille impressions.• CPA : Coût par acquisition. Coût du placement / nombre de conversions générés ou anticipés.• CPE : Coût par engagement. Coût du placement / nombre d’interactions générés ou anticipés.• RICH MEDIA : Techniques multimédia interactives (son, vidéo, formats plus intrusif…).• ROS: Run of Site.  Bannière en rotation aléatoire sur un site• RON: Run of Network. Bannière en rotation aléatoire sur plusieurs sites d’un réseau• ADSERVER ou SERVEUR PUBLICITAIRE: Serveur qui permet de mesurer une campagne (données quantitatives)• SEM: Search Engine Marketing. Correspond aux campagnes en liens sponsorisés sur les moteurs de recherches - 46 -
    • LE SERVEURPUBLITAIRE.
    • FONCTIONNEMENT. Coté publication Coté publication Coté agence Coté agence ● Gestion des inventaires, planification et  ● S’assurer de la bonne livraison des campagnes exécution des campagnes. ● Optimisation des performances ● Sélection de bannières et formats ● Mesure des campagnes (impressions, clics, etc.) Mesure des campagnes (impressions, clics, etc.) ● Optimisation des performances ● A/B testing ● Mesure des campagnes (impressions, clics, etc.) ● Changement de bannière ● Implantation de règles d’affaires,  p comportemental et du ciblagegSOURCE : ComScore MediaMetrix Canada, All Locations , Mars 04 ‐September 2009A2+ - 48 -
    • POSSIBILITÉS DU SERVEUR.Les serveurs publicitaires ont évolués depuis les dernières années et peuvent maintenant offrir de meilleurs outils aux agences. • Mesurer les impressions réellement « vues », combien de  temps elles sont affichées à l’écran et le % de la bannière  affichée (qualité des impressions).• Audit de l achat en mesurant sur quels sites la bannière  Audit de l’achat en mesurant sur quels sites la bannière est réellement affichée (surtout pour les achat réseau).• Mesure de l’impact post‐impression (les internautes  y q q ayant vu la bannière sans cliquer mais ont quand même  posé une action par la suite).• Bannière dynamique en ayant la capacité de modifier une  variable en temps réel.• Auto‐optimisation avec plusieurs messages, de manière à  afficher plus souvent le message le plus performant.• Bannière séquentielle, si l’internaute a déjà été exposé à  un message, un deuxième message peut lui être servi. - 49 -
    • MEILLEURESPRATIQUES.
    • MEILLEURES PRATIQUES EN CRÉATION.Avec l’expérience, nous avons pu remarquer certains ajouts qui fonctionnent pour améliorer les résultats des bannières.• L’ajout d’un bouton « rejouer » permet aux personnes  n’ayant pas vu l’animation de pouvoir revoir le message.• Une animation sur le bouton « appel à l’action » permet de  mettre en évidence l’action à poser en plus de tenter le clic.• Utiliser une couleur contrastante sur les bannières  permettra de mettre en valeur la publicité sur la page.• En utilisant des données dynamiques, les bannières  deviendront plus pertinentes. d i d t l ti t• Choisir la bonne page de renvoi est primordiale pour  prolonger l’expérience de l’utilisateur. - 51 -
    • TENDANCES.
    • TENDANCES INTERNETLe « prime time » sur Internet● Durant les heures de travail, autour  de l’heure du dîner.● Une autre hausse survient en soirée,  entre 20h et 22h. entre 20h et 22hSOURCE: Neilsen NetRatings - 53 -
    • TENDANCES INTERNETLes indispensables moteurs de recherche● 90% des internautes au Québec utilisent les  moteurs de recherche de façon régulière.● Google est toujours dominant mais Bing prend  de plus en plus de place. de plus en plus de place● Tendance à utiliser les moteurs de recherche  comme barre de navigation du fureteur.SOURCE: comScore Media Metrix, (Canada), Persons 2+, Dec 2008– Dec 2009 - 54 -
    • TENDANCES INTERNET « Video is king » gSOURCE : http://www.immi.com/marketTests‐findings2.html - 55 -
    • TENDANCES INTERNET WEBTÉLÉ . TOUS LES AVANTAGES DE LA TV PLUS… ,• Approche complémentaire à l’achat TV. La mesure d’audience précise;• Achat des mêmes émissions pour augmenter  p g Contrairement à la télévision, vous acheter des  , impressions vues avec de grandes capacités de ciblage. la portée ou acheter les émissions qu’on ne  peut pas se permettre en télévision. Optimisation des coûts de production; En utilisant les budgets de production existants, il est  possible doptimiser le retour sur investissement en • Maximiser la portée & le ciblage la portée & le ciblage utilisant la même publicité sur plusieurs support. géographique;  Un médium complémentaire à la télévision; 39% des Canadiens ayant accès à Internet ont une • 23% de la population canadienne ont regardé télévision et un ordinateur dans la même pièce et 22% des  une é i i TV émission TV sur l le web dans l 30 bd les 30  Canadiens utilise lInternet et la télévision simultanément. derniers jours. Pour son efficacité...  La publicité vidéo en ligne obtient un meilleur taux de  notoriété, de rétention et considération que la télévision.SOURCE : http://www.immi.com/marketTests‐findings2.html, PMB 2010, Nadbank 2010, BBM Radio RTS, ComScore;  Percentage of total media consumption: Canadians 2+, BBM_RTS, Market Fall ‘10 study - 56 -
    • TENDANCES INTERNET WEBTÉLÉ . Site CTV City TV CBC Rogers Global Tou.tv vTele.ca A35-49 A35-49 A35-49 A35-49 A35-49 A35-49 A35-49 Profil A25-34 A25-34 A25-34 A25-34 A25-34 A25-34 A25-34 A18-24 A18-24 A18-24 A18-24 A18-24 A18-24 A18-24 WebSpectateurs/ 959 000 56 000 610 000 706 000 427 000 405 000 600 000* mois Visionnements 24 859 000 126 000 7 734000 2 457 000 9 531 000 4 162 000 2 100 000* /mois Minutes 68.1 8.3 12.1 1.4 8.9 88.7 11.4 /WebSpectateursSOURCE : comScore MediaMetrix, Canada, A35‐54, $75K+,  December 2010* We found high discrepancy between site data and comscore - 57 -
    • TENDANCES INTERNET Les réseaux sociaux bien installés, particulièrement au Québec. Évolution du nombre de visiteurs unique au Québec 6,000,000 5,000,000 4,000,000 3,000,000 2,000,000 1,000,000 0 J F M A M J J A S O N D J F M A M J J A S O N D J Facebook YouTube Linked In Flickr Twitter FourSquareSOURCE: ComScore MediaMetrix, Quebec FR, Janvier 2011 - 58 -
    • TENDANCES INTERNET « Personalization is king » - 59 -
    • TENDANCES INTERNET Les sites sont simplifiés et l’information plus accessible 1 2 3 - 60 -
    • TENDANCES INTERNETL’importance de la collecte et l’analyse de données• Profil plus complet de lutilisateur. • Mieux comprendre les utilisateurs que les agences tentent datteindre. p q g• Prendre de meilleures décisions sur le développement de contenus. • Comportements (propension à acheter, intérêts etc.). vs intrants (impressions, portée et  démographie). g p ) - 61 -
    • TENDANCES INTERNETNouveaux formats et nouvelles approches• Formats plus imposants, dû à l’érosion du  taux de clic et l’évitement publicitaire.• Liens avec présence sur les réseaux sociaux. • Réalité augmentée et 3D.• Ciblage contextuel et comportemental Ciblage contextuel et comportemental. - 62 -
    • TENDANCES INTERNETL’explosion des applications mobile (iPhone, Blackberry, iPad)• Accès à une communication directe avec les consommateurs.• Expérience de marque enrichie.• Création d’applications publicitaires mais également publicité  sur les applications.• Possibilité de ciblage et formats enrichis. - 63 -