Les fractures articulaires du genou
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Les fractures articulaires du genou

on

  • 2,142 views

 

Statistics

Views

Total Views
2,142
Views on SlideShare
2,142
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
75
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Les fractures articulaires du genou Presentation Transcript

  • 1. LES FRACTURESLES FRACTURES ARTICULAIRES DU GENOUARTICULAIRES DU GENOU
  • 2. OBJECTIFSOBJECTIFS 1. Reconnaître les éléments anatomiques constituant le genou.1. Reconnaître les éléments anatomiques constituant le genou. 2. Connaître les conditions biomécaniques de fonctionnement normal du2. Connaître les conditions biomécaniques de fonctionnement normal du genougenou 3. Citer les principaux mécanismes incriminés dans les fractures des plateaux3. Citer les principaux mécanismes incriminés dans les fractures des plateaux tibiaux.tibiaux. 4. Décrire les lésions élémentaires retrouvées dans les fractures des plateaux4. Décrire les lésions élémentaires retrouvées dans les fractures des plateaux tibiaux.tibiaux. 5. Classer les fractures des plateaux tibiaux selon la classification de5. Classer les fractures des plateaux tibiaux selon la classification de DUPARC.DUPARC. 6. Citer les complications secondaires et tardives de ce type de fracture.6. Citer les complications secondaires et tardives de ce type de fracture. 7. Décrire les principales fractures de la rotule.7. Décrire les principales fractures de la rotule. 8. Citer leurs modalités thérapeutiques.8. Citer leurs modalités thérapeutiques. 9. Énumérer les complications précoces, secondaires et tardives des9. Énumérer les complications précoces, secondaires et tardives des fractures de la rotule.fractures de la rotule. PRE-REQUISPRE-REQUIS L’anatomie descriptive du genouL’anatomie descriptive du genou L’anatomie fonctionnelle du genouL’anatomie fonctionnelle du genou Les généralités sur les fracturesLes généralités sur les fractures
  • 3. INTRODUCTIONINTRODUCTION Les fractures intéressantLes fractures intéressant l’extrémité inférieure du fémurl’extrémité inférieure du fémur l’extrémité supérieure du tibial’extrémité supérieure du tibia la rotule.la rotule. De plus en plus fréquentesDe plus en plus fréquentes Sujet jeune, actifSujet jeune, actif Traumatismes violents (AVP, AT)Traumatismes violents (AVP, AT) Pronostic fonctionnel du genou.Pronostic fonctionnel du genou.
  • 4. QUESTION 1QUESTION 1 QROC: Définir les fractures articulairesQROC: Définir les fractures articulaires du genoudu genou DEFINITIONDEFINITION Toute fracture articulaire touchantToute fracture articulaire touchant Extrémité inf fémurExtrémité inf fémur Extrémité sup du tibiaExtrémité sup du tibia RotuleRotule
  • 5. QUESTION 2QUESTION 2 QROC: Quels sont les élémentsQROC: Quels sont les éléments constituants l’articulation du genou?constituants l’articulation du genou?
  • 6. ANATOMIE DU GENOU Genou Face Ligament Latéral externe Ligament Latéral interne Ligaments croisés Les ligaments
  • 7. PAPE PAPI LLI ARI ARE LLE
  • 8. QUESTION 3QUESTION 3 QROC: Quelles sont les caractéristiquesQROC: Quelles sont les caractéristiques biomécaniques de l’articulation fémoro-biomécaniques de l’articulation fémoro- tibiale?tibiale?
  • 9. GENU VARUM NORMO-AXE GENU VALGUM
  • 10. QUESTION 4QUESTION 4 QROC: Quels sont les argumentsQROC: Quels sont les arguments cliniques en faveur d’un traumatisme ducliniques en faveur d’un traumatisme du genou?genou?
  • 11. TABLEAU CLINIQUETABLEAU CLINIQUE TRAUMATISE DU GENOU.TRAUMATISE DU GENOU. A- L’interrogatoire.A- L’interrogatoire. HEUREHEURE MECANISMEMECANISME Choc directChoc direct Choc indirectChoc indirect SIGNES FONCTIONNELSSIGNES FONCTIONNELS Douleurs +++Douleurs +++ Impotence fonctionnelleImpotence fonctionnelle ANCECEDENTS médicaux et chirurgicaux duANCECEDENTS médicaux et chirurgicaux du blessé.blessé.
  • 12. TABLEAU CLINIQUETABLEAU CLINIQUE TRAUMATISE DU GENOU.TRAUMATISE DU GENOU. B-B- L’inspectionL’inspection Un gonflementUn gonflement Une déformation du membre inférieur quiUne déformation du membre inférieur qui peut être raccourci et en rotation externe.peut être raccourci et en rotation externe. Lésions cutanées +++Lésions cutanées +++  Dermabrasion prérotulienneDermabrasion prérotulienne  Ouverture large et délabréeOuverture large et délabrée  Parfois une saillie osseuse à travers la peau.Parfois une saillie osseuse à travers la peau.
  • 13. TABLEAU CLINIQUETABLEAU CLINIQUE TRAUMATISE DU GENOU.TRAUMATISE DU GENOU. C – PALPATIONC – PALPATION;; méthodique et atraumatique.méthodique et atraumatique. Un choc rotulienUn choc rotulien Des douleurs provoquées.Des douleurs provoquées. Parfois, un fragment osseux saillant sous laParfois, un fragment osseux saillant sous la peau et menaçant son intégrité.peau et menaçant son intégrité. Un espace interfragmentaire dans lesUn espace interfragmentaire dans les fractures déplacées de la rotulefractures déplacées de la rotule
  • 14. TABLEAU CLINIQUETABLEAU CLINIQUE TRAUMATISE DU GENOU.TRAUMATISE DU GENOU. Un examen locorégionalUn examen locorégional - Complications nerveuses / SPE, SPI- Complications nerveuses / SPE, SPI - Complication vasculaire / recherche systématique des pouls- Complication vasculaire / recherche systématique des pouls pédieux et tibial postérieur et l’étude de la vitalité du pied etpédieux et tibial postérieur et l’étude de la vitalité du pied et des orteils.des orteils. Un examen général sera pratiqué ;Un examen général sera pratiqué ;  A la recherche d’une urgence pouvant compromettre leA la recherche d’une urgence pouvant compromettre le pronostic vital dans le cadre d’un polytraumatisme .pronostic vital dans le cadre d’un polytraumatisme .  Etude des constantes hémodynamiques ; pouls, TA, …Etude des constantes hémodynamiques ; pouls, TA, …  Recherche de complications neurologiques ( Coma )Recherche de complications neurologiques ( Coma )  Recherche d’une atteinte thoracique et/ou abdominaleRecherche d’une atteinte thoracique et/ou abdominale
  • 15. QUESTION 5QUESTION 5 QROC: Quels principaux examensQROC: Quels principaux examens complémentaires demanderiez-vous?complémentaires demanderiez-vous?
  • 16. EXAMENS COMPLEMENTAIRESEXAMENS COMPLEMENTAIRES Un bilan radiologique standardUn bilan radiologique standard  Des radiographiesDes radiographies du genou de face et dedu genou de face et de profil.profil.  Des incidences de ¾Des incidences de ¾ interne et externeinterne et externe notamment dans les fractures des plateauxnotamment dans les fractures des plateaux tibiaux.tibiaux.  Une incidence fémoro-patellaireUne incidence fémoro-patellaire dans lesdans les fractures longitudinales de la rotulefractures longitudinales de la rotule
  • 17. EXAMENS COMPLEMENTAIRESEXAMENS COMPLEMENTAIRES Autres explorationsAutres explorations ;;  Echodoppler artérielEchodoppler artériel  +/- Artériographie.+/- Artériographie.  TDMTDM  Une radiographie du thorax et du bassinUne radiographie du thorax et du bassin seront demandées dans le cas deseront demandées dans le cas de traumatisme bipolaire.traumatisme bipolaire.
  • 18. URGENCE
  • 19. FRACTURES DES PLATEAUXFRACTURES DES PLATEAUX TIBIAUXTIBIAUX Fractures de l’extrémité supérieure duFractures de l’extrémité supérieure du tibia atteignant les surfaces articulairestibia atteignant les surfaces articulaires Pronostic fonctionnel du genouPronostic fonctionnel du genou
  • 20. ETIOLOGIEETIOLOGIE Elles atteignent surtout l’adulte,Elles atteignent surtout l’adulte, essentiellement l’homme.essentiellement l’homme. Le plateau tibial externe est le plusLe plateau tibial externe est le plus souvent lésé.souvent lésé. Les accidents de la circulation sont trèsLes accidents de la circulation sont très souvent en cause.souvent en cause.
  • 21. MECANISMESMECANISMES Le choc direct est rare.Le choc direct est rare. Le plus souvent, le mécanisme en causeLe plus souvent, le mécanisme en cause est un valgus forcé, le condyle enfonçantest un valgus forcé, le condyle enfonçant le plateau tibial externe en même tempsle plateau tibial externe en même temps que se produit un étirement du ligamentque se produit un étirement du ligament latéral interne.latéral interne.
  • 22. ANAPATHANAPATH Lésions anatomiques élémentaires.Lésions anatomiques élémentaires.  La séparation et l’enfoncement isolées ou associées.La séparation et l’enfoncement isolées ou associées. a. La fracture-séparationa. La fracture-séparation : Le trait de fracture vertical ou: Le trait de fracture vertical ou un peu oblique, plus ou moins proche des épinesun peu oblique, plus ou moins proche des épines tibiales, détache tout ou partie de la surface articulaire.tibiales, détache tout ou partie de la surface articulaire. b. La fracture-tassementb. La fracture-tassement : L’enfoncement peut comporter: L’enfoncement peut comporter un fragment unique ou une multitude de fragments enun fragment unique ou une multitude de fragments en mosaïque et intéresse la totalité ou plus souvent unemosaïque et intéresse la totalité ou plus souvent une partie de la surface articulaire.partie de la surface articulaire. c. La fracture mixtec. La fracture mixte : Il s’agit d’une association d’une: Il s’agit d’une association d’une séparation et d’un enfoncement. Elles constituent lesséparation et d’un enfoncement. Elles constituent les lésions les plus fréquentes.lésions les plus fréquentes.
  • 23. SEPARATION ENFONCEMENT Fr. MIXTE Lésions anatomiques élémentaires
  • 24. QUESTION 6QUESTION 6 QROC: Rappeler la principaleQROC: Rappeler la principale classification des fractures de plateauxclassification des fractures de plateaux tibiaux?tibiaux?
  • 25. CLASSIFICATION DE DUPARC ET HUTENCLASSIFICATION DE DUPARC ET HUTEN Fractures unitubérositairesFractures unitubérositaires  Externe +++Externe +++  InterneInterne Fractures bitubérositairesFractures bitubérositaires  SimplesSimples  ComminutivesComminutives  ComplexesComplexes Fractures spinotubérositairesFractures spinotubérositaires  InternesInternes  ExterneExterne Fractures marginales postérieuresFractures marginales postérieures  MAZAS- POSTELMAZAS- POSTEL
  • 26. QUESTION 7QUESTION 7 Décrire succinctement chaque groupe deDécrire succinctement chaque groupe de fracture des plateaux tibiaux et enfracture des plateaux tibiaux et en rappeler le mécanisme principalrappeler le mécanisme principal
  • 27. FRACTURES UNITUBEROSITAIRESFRACTURES UNITUBEROSITAIRES Ces fractures concernant une seule tubérosité tibialeCes fractures concernant une seule tubérosité tibiale  le groupe le plus important.le groupe le plus important. Le mécanisme incriminé est un choc latéral pied plaquéLe mécanisme incriminé est un choc latéral pied plaqué au sol.au sol. a1- Les fracturesa1- Les fractures unitubérositaires externesunitubérositaires externes :: Les plus fréquentes (Les plus fréquentes ( 60%60% des fractures des plateaux).des fractures des plateaux). Type I,Type I, fractures mixtes, les plus fréquentes.fractures mixtes, les plus fréquentes. Type IIType II, fracture-séparations, rares., fracture-séparations, rares. a2- Les fracturesa2- Les fractures unitubérositaires internesunitubérositaires internes, plus rares, plus rares ((10%10% des fractures des plateaux tibiaux) sont le plus souvent desdes fractures des plateaux tibiaux) sont le plus souvent des fracture-séparations.fracture-séparations.
  • 28. TYPE 1 TYPE 2 Mécanisme : Choc latéral, pied bloqué au sol
  • 29. Fracture unitubérositaire externe type I Fracture unitubérositaire externe type II Fracture unitubérositaire interne type II
  • 30. FRACTURES BITUBEROSITAIRESFRACTURES BITUBEROSITAIRES Ces fractures, assez fréquentesCes fractures, assez fréquentes ( 30% )( 30% ),, Fracture dia-épiphysaire et une fractureFracture dia-épiphysaire et une fracture épiphysaire.épiphysaire. Le mécanisme est du à unLe mécanisme est du à un traumatisme axialtraumatisme axial.. Le trait de fracture sépare les deuxLe trait de fracture sépare les deux tubérosités l’une de l’autre et de la diaphysetubérosités l’une de l’autre et de la diaphyse tibiale selon un trait entibiale selon un trait en VV, en, en TT ou enou en YY.. Le trait de fracture peut êtreLe trait de fracture peut être simple, complexesimple, complexe ou comminutifou comminutif
  • 31. - fracture bitubérositaire simple - fracture bitubérositaire Comminutive
  • 32. FRACTURESFRACTURES SPINOTUBEROSITAIRESSPINOTUBEROSITAIRES Groupe peu importantGroupe peu important ( 5% ).( 5% ). La lésion élémentaire est une fracture-séparation divisantLa lésion élémentaire est une fracture-séparation divisant l’épiphyse enl’épiphyse en deux fragmentsdeux fragments ::  L’un, ditL’un, dit spino-tubérositairespino-tubérositaire, comportant toute la tubérosité, comportant toute la tubérosité ainsi que le massif des épines et qui,ainsi que le massif des épines et qui, fait capitalfait capital, conserve, conserve des rapports normaux avec le fémur par sesdes rapports normaux avec le fémur par ses connexionsconnexions latéro-croisées respectéeslatéro-croisées respectées..  L’autre, comportant leL’autre, comportant le reste de l’épiphyse et la diaphyse.reste de l’épiphyse et la diaphyse. Le mécanisme est unLe mécanisme est un traumatisme axial latéralisétraumatisme axial latéralisé Elles regroupentElles regroupent 3 stades3 stades en fonction de l’importance duen fonction de l’importance du déplacement du fragment distaldéplacement du fragment distal
  • 33. Fracture spino-tubérosiatire interne 1 Stade 1 2 stade 3 1 2
  • 34. FRACTURES MARGINALESFRACTURES MARGINALES POSTERIEURESPOSTERIEURES Décrites par Mazas et PostelDécrites par Mazas et Postel Complètent la classification deComplètent la classification de DuparcDuparc
  • 35. QUESTION 8QUESTION 8 QROC: Quels sont les signes cliniquesQROC: Quels sont les signes cliniques faisant suspecter une fracture desfaisant suspecter une fracture des plateaux tibiaux?plateaux tibiaux?
  • 36. ETUDE CLINIQUEETUDE CLINIQUE Douleur épiphysaire tibiale spontanée et provoquéeDouleur épiphysaire tibiale spontanée et provoquée Impotence fonctionnelle du membreImpotence fonctionnelle du membre Tuméfaction du genou = hémarthroseTuméfaction du genou = hémarthrose Parfois une déviation axialeParfois une déviation axiale L’examen clinique permet de préciserL’examen clinique permet de préciser  l’état de la peaul’état de la peau  de rechercher une complication nerveuse/ paralysie du SPE,de rechercher une complication nerveuse/ paralysie du SPE,  de vérifier qu’il n’existe aucun signe d’ischémie par la palpationde vérifier qu’il n’existe aucun signe d’ischémie par la palpation du pouls tibial postérieur et le pouls pédieux.du pouls tibial postérieur et le pouls pédieux.
  • 37. QUESTION 9QUESTION 9 QROC: Quels sont les examensQROC: Quels sont les examens complémentaires nécessaires pourcomplémentaires nécessaires pour confirmer le diagnostic?confirmer le diagnostic?
  • 38. BILAN RADIOLOGIQUEBILAN RADIOLOGIQUE Le bilan comporte systématiquementLe bilan comporte systématiquement quatre incidences :quatre incidences : Face, Profil, ¾ Interne,Face, Profil, ¾ Interne, ¾ externe.¾ externe. LeLe TDMTDM peut être demandé pour étudier lepeut être demandé pour étudier le siège et le nombre des fragments.siège et le nombre des fragments. Sa prescription n’est pas systématique.Sa prescription n’est pas systématique.
  • 39. TDM d’une fracture des plateaux tibiaux
  • 40. QUESTION 10QUESTION 10 QROC: Citer les principales complicationsQROC: Citer les principales complications rencontrées dans les suites des fracturesrencontrées dans les suites des fractures des plateaux tibiauxdes plateaux tibiaux
  • 41. EVOLUTIONEVOLUTION Bien traitée, la facture des PT consolideBien traitée, la facture des PT consolide en 3 mois avec un genou mobile, indoloreen 3 mois avec un genou mobile, indolore et stableet stable Des complications peuvent émailler cetteDes complications peuvent émailler cette évolutionévolution  Complications précocesComplications précoces  Complications secondairesComplications secondaires  Complications tardivesComplications tardives
  • 42. COMPLICATIONS PRECOCESCOMPLICATIONS PRECOCES A- L’infection aiguëA- L’infection aiguë Complication du traitement chirurgical ou d’une fracture ouverte,Complication du traitement chirurgical ou d’une fracture ouverte, Tuméfaction rouge, chaude et douloureuse du genouTuméfaction rouge, chaude et douloureuse du genou Fièvre avec altération de l’état généralFièvre avec altération de l’état général Parfois écoulement purulent à travers la plaie opératoire ou traumatique.Parfois écoulement purulent à travers la plaie opératoire ou traumatique. La palpation trouve une collection fluctuante abcédée sous cutanée.La palpation trouve une collection fluctuante abcédée sous cutanée. La mobilisation du genou est impossible car douloureuse.La mobilisation du genou est impossible car douloureuse. On peut noter la réapparition d’un choc rotulien.On peut noter la réapparition d’un choc rotulien. C’estC’est l’ostéarthrite aiguel’ostéarthrite aigue.. B-L’ischémie aiguë du membre.B-L’ischémie aiguë du membre. Complication vasculaire par atteinte de l’artère poplitéeComplication vasculaire par atteinte de l’artère poplitée Il s’agit d’uneIl s’agit d’une urgence absolueurgence absolue  geste chirurgical visant à revasculariser legeste chirurgical visant à revasculariser le membre.membre. C- La thrombophlébiteC- La thrombophlébite Elle se manifeste par un fébricule associé à une accélération du pouls en pallier.Elle se manifeste par un fébricule associé à une accélération du pouls en pallier. C’est le pouls grimpant de Maller.C’est le pouls grimpant de Maller. Elle peut toutefois se révéler par une complication redoutable ;Elle peut toutefois se révéler par une complication redoutable ; L’embolieL’embolie pulmonairepulmonaire..
  • 43. COMPLICATIONS IICOMPLICATIONS IIAIRESAIRES A- Les déplacements secondairesA- Les déplacements secondaires  Consolidation enConsolidation en cal vicieuxcal vicieux perturbant laperturbant la mécanique articulaire.mécanique articulaire. B- La pseudarthroseB- La pseudarthrose Surtout dans les suites de fractures comminutives.Surtout dans les suites de fractures comminutives. Le diagnostic est suspecté à la clinique devant laLe diagnostic est suspecté à la clinique devant la persistance d’une douleur à l’appuipersistance d’une douleur à l’appui Rx: persistance d’un trait de fracture visible etRx: persistance d’un trait de fracture visible et l’absence d’un cal osseux.l’absence d’un cal osseux.
  • 44. COMPLICATIONS TARDIVESCOMPLICATIONS TARDIVES A- L’infection tardiveA- L’infection tardive  Inflammation localeInflammation locale  FistuleFistule sur la cicatrice opératoire et des adénopathies inguinales.sur la cicatrice opératoire et des adénopathies inguinales. B- La raideur du genouB- La raideur du genou Le + souvent d’un déficit de flexionLe + souvent d’un déficit de flexion C- Cals vicieuxC- Cals vicieux 2 types :2 types : c.1. Le cal vicieux articulairec.1. Le cal vicieux articulaire ; C’est l’insuffisance de réduction d’un; C’est l’insuffisance de réduction d’un fragment articulaire qui sera responsable d’une « marche d’escalier »fragment articulaire qui sera responsable d’une « marche d’escalier » irritative ou d’un enfoncement résiduel avec altération cartilagineuse enirritative ou d’un enfoncement résiduel avec altération cartilagineuse en regard.regard. c.2. Le cal vicieux diaphyso-métaphysairec.2. Le cal vicieux diaphyso-métaphysaire ; Il est responsable de; Il est responsable de perturbation de la biomécanique articulaire du genou par déviation d’axe.perturbation de la biomécanique articulaire du genou par déviation d’axe. D- L’arthroseD- L’arthrose L’arthrose post-traumatique est le résultat éloigné des fractures négligéesL’arthrose post-traumatique est le résultat éloigné des fractures négligées ou insuffisamment réduites.ou insuffisamment réduites. - douleurs mécaniques invalidantes, plus ou moins localisées, calmées par- douleurs mécaniques invalidantes, plus ou moins localisées, calmées par le repos et les anti-inflammatoires.le repos et les anti-inflammatoires.
  • 45. QUESTION 11QUESTION 11 QROC: Citer les principales méthodesQROC: Citer les principales méthodes thérapeutiques des fractures des plateauxthérapeutiques des fractures des plateaux tibiauxtibiaux
  • 46. TRAITEMENTTRAITEMENT BUTBUT  Reconstituer l’anatomie de l’articulation du genouReconstituer l’anatomie de l’articulation du genou afin de permettre une récupération de la fonctionafin de permettre une récupération de la fonction du genoudu genou MOYENSMOYENS 1.1. Traitement orthopédiqueTraitement orthopédique 2.2. Traitement chirurgicalTraitement chirurgical 3.3. RééducationRééducation 4.4. Traitement médicalTraitement médical
  • 47. TRAITEMENTTRAITEMENT Traitement orthopédiqueTraitement orthopédique Immobilisation du genou dans un plâtre cruro-pédieuxImmobilisation du genou dans un plâtre cruro-pédieux Traction mobilisationTraction mobilisation Traitement chirurgicalTraitement chirurgical 1.1. Réduction du foyerRéduction du foyer 2.2. Ostéosynthèse par plaque vissée ou visOstéosynthèse par plaque vissée ou vis 3.3. Rééducation précoceRééducation précoce Traitement médicalTraitement médical AntalgiquesAntalgiques Anti-inflammatoiresAnti-inflammatoires Thromboprophylaxie +++Thromboprophylaxie +++
  • 48. Traitement chirurgical : Vissage Synthèse par plaque
  • 49. FRACTURES DE LA ROTULEFRACTURES DE LA ROTULE La rotule est un os sésamoide enchâssé dans laLa rotule est un os sésamoide enchâssé dans la continuité de l’appareil extenseurcontinuité de l’appareil extenseur Elle constitue un relais dans la transmission desElle constitue un relais dans la transmission des forces du puissant appareil extenseur du genou.forces du puissant appareil extenseur du genou. Elle participe à l’articulation du genou puisqu’elleElle participe à l’articulation du genou puisqu’elle comporte, dans ses 2/3 proximaux, une facettecomporte, dans ses 2/3 proximaux, une facette articulaire postérieure en regard de la trochléearticulaire postérieure en regard de la trochlée fémorale, constituant l’articulation fémoro-patellaire.fémorale, constituant l’articulation fémoro-patellaire. Les fractures de la rotule, dont la plupart rompentLes fractures de la rotule, dont la plupart rompent l’appareil extenseur et sont articulaires, menacent parl’appareil extenseur et sont articulaires, menacent par leur survenue l’avenir fonctionnel du genou.leur survenue l’avenir fonctionnel du genou.
  • 50. Rotule Tendon rotulien Tendon quadricipital L’appareil extenseur FEMUR TIBIA
  • 51. ANAPATHANAPATH DEUX GRANDS GROUPESDEUX GRANDS GROUPES  Fracture respectant la continuité de l’appareilFracture respectant la continuité de l’appareil extenseurextenseur  AngulairesAngulaires  Marginales verticalesMarginales verticales  En étoileEn étoile  Verticales à trait sagittal.Verticales à trait sagittal.  Fracture interrompant la continuité de l’appareilFracture interrompant la continuité de l’appareil extenseurextenseur  La baseLa base  La pointeLa pointe  Ou être totales ; Transversales simples, complexes ouOu être totales ; Transversales simples, complexes ou comminutivescomminutives
  • 52. QUESTION 11QUESTION 11 QROC: Décrire les différents types deQROC: Décrire les différents types de fractures de la rotulefractures de la rotule
  • 53. FRACTURES RESPECTANT LA CONTINUITE DEFRACTURES RESPECTANT LA CONTINUITE DE L’APPAREIL EXTENSEURL’APPAREIL EXTENSEUR Les fractures de la rotule respectant la continuité de l’appareil extenseur. a Angulaires b Marginales verticales c En étoile d Verticales à trait sagittal.
  • 54. FRACTURES INTERROMPANT LAFRACTURES INTERROMPANT LA CONTINUITE DE L’APPAREIL EXTENSEURCONTINUITE DE L’APPAREIL EXTENSEUR Les fractures interrompant la continuité de l’appareil extenseur: a Transversales simples b Complexes c Comminutives. a b c
  • 55. TRES IMPORTANTTRES IMPORTANT Le déplacementLe déplacement est conditionné par laest conditionné par la rupture desrupture des ailerons rotuliensailerons rotuliens.. La comminutionLa comminution de la fracture estde la fracture est fonction de lafonction de la violenceviolence du traumatismedu traumatisme mais également dumais également du degré de flexiondegré de flexion dudu genou au moment du traumatismegenou au moment du traumatisme
  • 56. La comminution de la fracture est fonction du degré de flexion du genou au moment du traumatisme.
  • 57. QUESTION 12QUESTION 12 QROC: Quels sont les éléments duQROC: Quels sont les éléments du diagnostic d’une fracture de la rotule?diagnostic d’une fracture de la rotule?
  • 58. DIAGNOSTIC POSITIFDIAGNOSTIC POSITIF Arguments cliniquesArguments cliniques A- InterrogatoireA- Interrogatoire Mécanisme/ Choc direct sur genou fléchi ouMécanisme/ Choc direct sur genou fléchi ou indirectindirect Signes fonctionnels:Signes fonctionnels: Douleurs, IFDouleurs, IF partielle ou totalepartielle ou totale B- Signes physiquesB- Signes physiques Inspection: Impact cutané, Plaie, TuméfactionInspection: Impact cutané, Plaie, Tuméfaction genougenou Palpation: Douleurs, hémarthrose, écartPalpation: Douleurs, hémarthrose, écart interfragmentaireinterfragmentaire
  • 59. DIAGNOSTIC POSITIFDIAGNOSTIC POSITIF Arguments radiologiquesArguments radiologiques A- Rx genou Face et profilA- Rx genou Face et profil Siège et type du trait: Transversal, concave,Siège et type du trait: Transversal, concave, simple, comminutifsimple, comminutif DéplacementDéplacement B- Incidence axiale ou fémoro-patellaireB- Incidence axiale ou fémoro-patellaire Fractures longitudinales de la rotuleFractures longitudinales de la rotule
  • 60. Fracture longitudinale de la rotule.
  • 61. EVOLUTIONEVOLUTION Favorable si traitement correctFavorable si traitement correct Ailleurs, complicationsAilleurs, complications  PrécocesPrécoces Arthrite septiqueArthrite septique Déplacement secondaireDéplacement secondaire PhlébitePhlébite  SecondairesSecondaires PseudarthrosePseudarthrose RaideurRaideur  TardivesTardives Arthrose fémoro-patellaireArthrose fémoro-patellaire
  • 62. Lachage secondaire d’un cerclage de rotule
  • 63. QUESTION 13QUESTION 13 QROC: Citer les principales modalitésQROC: Citer les principales modalités thérapeutiques d’une fracture de la rotulethérapeutiques d’une fracture de la rotule
  • 64. TRAITEMENTTRAITEMENT BUTBUT  Réduire la fractureRéduire la fracture  Stabiliser la fractureStabiliser la fracture  Permettre une consolidation et la récupération d’unePermettre une consolidation et la récupération d’une mobilité du genoumobilité du genou MOYENSMOYENS  Traitement orthopédiqueTraitement orthopédique  SynthèseSynthèse HaubanageHaubanage CerclageCerclage VissageVissage INDICATIONSINDICATIONS  TO pour les fractures non déplacéesTO pour les fractures non déplacées  Ailleurs, Réduction et synthèseAilleurs, Réduction et synthèse
  • 65. Haubanage Brochage + cerclage Cerclage Vissage
  • 66. Haubanage de la rotule Embrochage et cerclage de la rotule