LES COURS DE CLÔTURE DE VENDREDI À 17 H 30
                                                                               ...
2         LA SEMAINE PASSÉE                                                                                               ...
*Samedi 8 mars 2008 ■ Investir n° 1783                                                                                    ...
4                ÉCONOMIE                                                                                                 ...
Samedi 8 mars 2008 ■ Investir n° 1783                                                                                     ...
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Investir 1783
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Investir 1783

10,315

Published on

revue du 08 mars au 14 mars

Published in: Business
1 Comment
0 Likes
Statistics
Notes
  • After you got all the information on Fioricet, another point on your agenda should be the price for it. http://www.fioricetsupply.com resolves this problem. Now you can make the decision to buy.
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
10,315
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
91
Comments
1
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Investir 1783"

  1. 1. LES COURS DE CLÔTURE DE VENDREDI À 17 H 30 Cac 40 sur la semaine 4.790,66 - 3,58 % le vendredi en clôture 4.618,96 en clôture 29-2 3-3 4-3 5-3 6-3 7-3 L’HEBDOMADAIRE DE LA BOURSE ET DE VOTRE ARGENT N° 1783 - DU 8 AU 14 MARS 2008 - 3,90 € NOS CONSEILS EN TEMPS RÉEL SUR investir.fr 35 INTERVIEW NEXITY 30 Crédit Agricole CRÉDIT AGRICOLE SICAV ET FONDS La diversification permettra 25 20 Les comptes plombés Des paris raisonnés sur les 17,57 de contrer l’effet de cycle (p. 10) 15 Juil. 2007 en clôture Mars 2008 par la crise bancaire (p. 14) marchés obligataires (p. 28) Alain Dinin Baisse du Cac 40 : UN SECTEUR EN VEDETTE France Télécom de nouvelles et Vivendi opportunités d’achat valeurs anticrise MATCH. Le holding diversifié issu de la TEST. Le retour Huit actions au plus bas 2008 sont à acheter Générale des Eaux et l’ancien monopole de l’indice au-dessous de Accor Axa Danone Sanofi- des télécoms suivent des stratégies qui vont 4.700 points a ramené Aventis les amener à des modèles comparables. 10 actions du Cac 40 La convergence entre production de contenus, au-dessous des cours exploitation des transferts de données de la séance de panique et liaisons téléphoniques est un modèle Air Bouygues EDF Vivendi du 21 janvier. Nos conseils France-KLM qui s’affirme (p. 24). pour en profiter. SEUILS. Les marchés Les supports de retournement sont testés Les sept critères Rendement suivent les scénarios 6.000 élécom Vivendi que nous avions dessinés 5.700 Croissance Avis des analystes France Télécom France Télécom pour définir notre 5.400 stratégie boursière. 5.100 Indice Cac 40 Rentabilité Valorisation 4.800 élécom Vivendi France Télécom Les supports techniques 4.660 4.500 4.330 Visibilité pour se placer 4.000 élécom Vivendi élécom Vivendi au bon moment (pp. 2 et I). Janvier 2007 Décembre 2008 Automobiles ■ ÉTUDE. Bureau Veritas profite Les manœuvres s’invitent à Genève de la croissance de ses métiers Le Salon automobile de Genève est l’occasion de présentations Les facturations de certification progressent de nouveaux produits, mais aus- à un rythme plus élevé que le commerce mondial (p. 25) si d’analyses stratégiques sur le marché et d’annonces de la part des grands acteurs du secteur. Renault et Peugeot ont présenté des perspectives assez contras- ■ ÉVOLUTION. Le capital de tées face au fort repli des ventes de voitures aux Etats-Unis et à Carrefour est désormais éclaté un marché européen attendu globalement stable en 2008. Re- La fin du pacte d’actionnaires de la famille Halley nault continue à miser sur les met au premier plan Blue Capital au tour de table (p. 11) pays émergents. D’un autre côté, le groupe Porsche-Volkswagen en train de se constituer est offensif : en se renforçant au capital de Sca- ■ MATIÈRES PREMIÈRES. Les raisons nia, il vise le leadership euro- péen dans les camions. (p. 8) de la concentration M 00728 - 1783 - F: 3,90 E Les coûts des nouveaux projets impliquent une mobilisation des capitaux (pp. 13 et 30) 3:HIKKRC=]UX^UX:?b@r@i@n@a; FRANCE : 3,90 € - BELGIQUE ET LUXEMBOURG : 4,10 € - DOM-RÉUNION : 5,20 € - MAROC : 41 DH - SUISSE : 7,70 FS - TOM : 1.260 XPF - ALLEMAGNE : 4,60 € - IMPRIMÉ EN FRANCE *
  2. 2. 2 LA SEMAINE PASSÉE Samedi 8 mars 2008 ■ Investir n° 1783** BOURSE DE PARIS Nouveau plus-bas annuel de clôture pour l’indice Cac 40 BAISSE. Face aux craintes de ralentissement économique et à la nouvelle baisse du dollar, l’indice Cac 40 a connu La semaine au jour le jour vendredi un nouveau plus-bas annuel de clôture. 4.790,66 d’opérations de refinancement de 4.800 Le vendredi 4.756,42 en clôture 100 milliards de dollars). Le diffé- 4.750 rentiel de taux d’intérêt entre 4.678,05 l’euro et le dollar devrait donc oin d’être levées, les inquié- s’amplifier. L 4.700 tudes macroéconomiques 4.742,66 Sur le marché des changes, la ont continué de lourde- 4.650 réaction a été immédiate : l’euro a ment peser sur les marchés Cac 40 sur 1 an 4.675,91 connu, vendredi, un nouveau d’actions. La crise des marchés du 7.000 4.600 plus-haut face au dollar, à crédit et les difficultés du fonds Performances mensuelles 4.618,96 en clôture 1,5405 $. Une situation qui ne dé- 4.550 d’investissement Carlyle Group à 6.500 3-3 4-3 5-3 6-3 7-3 plaît d’ailleurs pas aux autorités et honorer ses appels de marge ont aux chefs d’entreprise améri- amplifié le mouvement : ven- cains. A l’inverse, en Europe, la 6.000 Variation dredi, l’indice Cac 40 a touché un + 5,26 % sur un an grogne monte, d’autant que la + 2,42 % + 2,31 % plus-bas à 4.576,59 points. D’un - 15,33 % baisse du billet vert entraîne une + 0,94 % vendredi à l’autre, l’indice a cédé 5.500 hausse du pétrole. Le baril a enre- 3,6 %, portant à 17,7 % sa baisse - 0,02 % - 0,21 % - 0,99 % Variation depuis gistré un nouveau record à - 1,62 % depuis le début de l’année. Jeudi, - 3,03 % - 3,58 % le début de l'année 105,97 $ pour le contrat WTI à 5.000 - 6,79 % - 17,73 % Jean-Claude Trichet, le président New York. de la Banque Centrale Euro- Variation Dans un tel contexte, certaines péenne (BCE), a souligné que l’in- - 13,26 % valeurs ont réussi à tirer leur épin- 4.500 sur la semaine certitude sur les perspectives de Avril 2007 Mai Juin Juillet Août Sept. Oct. Nov. Déc. Janv. 2008 Février Mars - 3,58 % gle du jeu. Carrefour a gagné croissance économique demeu- 3,6 % cette semaine après l’an- rait inhabituellement élevée et nonce du prochain arrêt du pacte que les risques baissiers persis- tre boussole ne comporte qu’une qu’elle ne devrait pas le faire avant sion des milieux financiers, la Ré- d’actionnaires de la famille Halley taient. Toutefois, le président de la seule aiguille, c’est celle de la sta- juin, voire avant la fin de l’année. serve fédérale pourrait de nou- (lire page 11). Vallourec a rassuré BCE s’attend à des taux d’infla- bilité des prix », a-t-il déclaré. La En revanche, face à des craintes veau assouplir sa politique les investisseurs et a progressé de tion relativement élevés pendant BCE n’a donc pas modifié ses taux de récession (en février, les pertes monétaire le 18 mars, lors de sa 4,9 %. Enfin, porté par des ru- une période plus longue qu’il ne le d’intérêt directeurs, jeudi, et de d’emplois ont été les plus fortes prochaine réunion (vendredi, elle. meurs spéculatives, Eramet s’est pensait il y a quelques mois. « No- nombreux experts estiment depuis mars 2003) et sous la pres- a également annoncé une série adjugé 10,7%. Solange Maulini ■ L'ÉVÉNEMENT Osez saisir huit valeurs du Cac 40 au tapis OPPORTUNITÉ. Pour gagner, il faut savoir être courageux et saisir des occasions d’achat malgré un environnement peu porteur. Parmi les quinze valeurs de l’indice phare de la Bourse de Paris au plus bas annuel, huit peuvent être mises en portefeuille dans une optique de long terme. n euro à plus de 1,54, un ba- U ril à près de 106 $, une con- joncture américaine au plus mal, une Banque Centrale Européenne qui refuse de céder un pouce de terrain vers une baisse des fin du mois de janvier dernier (le 21 et le 23 pour la plupart d’entre el- les) : serait-ce une porte d’entrée pour s’offrir certaines des plus bel- les entreprises françaises ? Nous le justement sur cette dichotomie en- tre le marché boursier, englué dans la crise financière du subprime as- sociée à la récession américaine, et la réalité vécue sur le terrain par taux... tous les ingrédients sont réu- pensons d’autant plus que les socié- certaines entreprises que nous vous nis pour décourager les investis- tés recommandées ici à l’achat pré- proposons de miser. Il s’agit en par- seurs. Ainsi, cette semaine, quinze sentent toujours, de la bouche ticulier de Danone et de Bouygues, être maintenue cette année. A côté même pour Accor ou Axa, qui ne valeurs du Cac 40 ont retrouvé, puis même de leurs dirigeants, de bon- qui ont annoncé de bons résultats figurent des valeurs dites « défensi- s’attendent pas à ce que 2008 soit un enfoncé le précédent point bas de la nes perspectives pour 2008. C’est 2007 et dont la croissance devrait ves », telles Vivendi (voir notre étude exercice facile. Mais l’assureur est page 24) et surtout Sanofi-Aventis, en avance sur son plan visant à un qui se traite à moins de 9 fois les triplement du résultat opérationnel L’analyse technique souligne la fragilité du CAC40 profits 2008 et 1,4 fois les fonds entre 2004 et 2012. Quant au analyse graphique mon- propres ! Air France-KLM se négo- groupe hôtelier, solide et bien géré, L’ tre que le mouvement « tête-épaules » décrit de- Le seuil de 4.400 va être testé 6.000 Indice Cac 40 5.760 cie, elle, au-dessous de ses fonds propres. Pour EDF, en revanche, la il va proposer aux actionnaires un dividende exceptionnel de 1,50 €, Zone de retournement puis le début 2006 touche à 5.500 à la hausse sanction boursière était justifiée, la qui, ajouté au dividende de 1,65 €, 5.300 sa fin. Au stade actuel, une direction du groupe d’électricité offre un rendement de 6,8 %. Un stabilisation entre 4.400 et 5.000 Zone d'incertitude ayant déclaré que le bénéfice net confortable coussin permettant 4.800 points apparaît pro- 4.660 courant ne devrait pas grimper d’attendre des jours meilleurs. bable. Le risque d’une am- 4.500 Zone de retournement cette année. Cela dit, si on achète Sylvie Aubert ■ à la baisse 4.330 plification de la baisse vers EDF, ce n’est pas pour jouer le court les 4.200 existe alors qu’un 4.000 terme, mais bien pour les excellen- NOS CONSEILS fort rebond en direction des tes perspectives à venir dans le do- Nos huit valeurs favorites 5.500 ne semble pas envisa- 3.500 2004 2005 2006 2007 2008 maine très porteur de l’énergie. De parmi les quinze entreprises du geable avant mai. ■ Cac 40 dont les cours sont au plus bas sont Accor, Air France- KLM, Axa, Bouygues, Danone, EDF, Sanofi-Aventis et Vivendi.
  3. 3. *Samedi 8 mars 2008 ■ Investir n° 1783 LA SEMAINE PROCHAINE 3 UN COUP D'AVANCE LE CHIFFRE Casino. Résultats annuels jeudi 13 mars à 7 h 30 105 Etats-Unis : l’indice de confiance de l’université du Michigan ul doute que Casino parvien- née. Casino devrait en outre pro- ces et des acquisitions à 90 Casino N dra à afficher, jeudi pro- chain, des comptes 2007 au fiter pleinement en 2008 de l’amélioration des performances l’étranger sont encore atten- dues en 2008. 100 95 90 75,48 85 80 moins aussi bons que Carrefour de Super de Boer (ex-Laurus), Rappelons que c’est en Source : Bloomberg 80 cette semaine. Les ventes, déjà puisqu’il devrait faire remonter mai 2007 que Casino a pris la 75 70 publiées, avaient bénéficié d’un sa participation au capital de sa majorité du capital du colom- 70,8 70 excellent dernier trimestre filiale néerlandaise au-dessus de bien Exito, le premier distribu- 2004 2005 2006 2007 .08 60 (+ 6,5% en organique), ce qui a 50 %. Depuis le 1er janvier de teur du pays, qui devrait avoir permis au groupe d’afficher une cette année, la société consolide généré une bonne partie de la MM 200 j 50 croissance interne annuelle de cette filiale par intégration glo- croissance des ventes à l’inter- Les statistiques américaines occuperont 3,8%. Comme son grand rival, bale. national du groupe. S. A. ■ une nouvelle fois cette semaine le devant 2008 Casino profite du dynamisme de Casino est, par ailleurs, très de la scène. L’indice de confiance des 40 2004 2005 2006 2007 ses enseignes à l’international. actif dans la mise en valeur de consommateurs du mois de mars, En France, la restructuration ses actifs immobiliers, ce qui qui sera publié vendredi 14 mars des marques discount lui permet de dégager réguliè- NOTRE CONSEIL 2008 par l’université du Michigan, Chiffre d’affaires au 31-12-2006 22,5 Md€ (Franprix, Leader Price) initiée rement des liquidités afin de L’action a très bien résisté suscitera les intérêts des investis- en 2007, avec notamment la réduire son endettement, donc depuis le début de l’année. Nous seurs, notamment en raison de sa Chiffre d’affaires au 31-12-2007 23,5 Md€ mise en place d’une nouvelle ses frais financiers, et de pour- restons acheteurs de Casino violente chute le mois précédent. Résultat net au 31-12-2006 436 M€ équipe dirigeante, portera ses suivre ses investissements. Des pour viser un objectif de cours L’indice avait, en effet, abandonné Résultat net au 31-12-2007 (est.) 470 M€ fruits essentiellement cette an- ouvertures de nouvelles surfa- de 90 €. près de 8 points, à 70,8 points, en février dernier. À SAISIR DÉCRYPTAGES Les OAT indexées sur l’inflation chères, Un prix sujet à caution mais encore attrayantes pour L’Oréal Faut-il vraiment s’en réjouir ? L’Oréal ans le contexte actuel de ten- sont une réponse au souci de dé- son capital tout en percevant sur ment offert sur la base de l’infla- s’est félicité, pourtant, du prix qui sera D sion sur les prix, la recherche de protection contre l’érosion in- fense contre l’érosion monétaire. Ces emprunts d’Etat (OAT signi- ce capital qui progresse une ré- munération égale au rendement tion actuelle avec celui d’une OAT à taux fixe.Selon les souches remis le 13 mars à son président (désor- mais non opérationnel), Lindsay Owen- flationniste est un axe à privilé- fiant obligation assimilable du affiché. des OATi, le moindre rendement Jones, PDG du groupe de cosmétiques gier. La décollecte généralisée Trésor) offrent une garantie sur Il y a 11 lignes d’OATi cotées par rapport aux taux fixes va de durant dix-huit ans. Cette distinction, le dans les fonds et Sicav en Europe le capital et les intérêts. Le méca- (voir page XV du cahier central), 1 % à 2,5%. Le risque d’inflation Lifetime Achievement Award, est décer- et aux Etats-Unis a ramené les nisme est une indexation basée pour un nominal de 1 €, des est bien payé à ce niveau, mais la née pour la troisième fois à Londres par liquidités vers les placements sur un coefficient d’indexation. échéances 2009 à 2032 et des garantie a un prix, qui n’est fina- le Financial Times et la chaîne télévisée bancaires, en particulier les li- Une référence quotidienne d’in- taux faciaux allant de 1% à 3,4%. lement pas excessif. CNBC Europe. Mais le précédent lau- vrets. flation est calculée chaque jour Pour juger le prix des OATi, et Nos choix. OATi 1,6 % 2011 (code réat, l’ancien patron de Siemens, Hein- Les taux fixes offerts par ces sur la base de l’indice Insee men- donc le prix de la garantie contre Isin : FR0010094375) et OATi 1 rich von Pierer, a dû démissionner de produits, comme ceux que pré- suel des prix à la consommation l’inflation, on compare le rende- % 2017 (FR0010235175). H. T. ■ son poste pour cause de corruption voilà sentent les marchés obligataires, hors tabac, pour l’ensemble des près d’un an. On espère que ce bâton de n’offrent pas une rémunération ménages, France entière (métro- Les changements de conseil du SRD maréchal ne porte pas la poisse à tous les réelle – en tenant compte de l’in- pole et DOM). Le décalage pour distingués. flation – très attrayante. Pour le calcul est de deux mois. Conseil Date du conseil Nouveau une inflation annuelle estimée, Le remboursement est garanti Valeur La place des femmes précédent précédent conseil par exemple, par Carrefour entre au minimum au nominal (même Adecco Acheter 11-5-2006 Conserver dans le Cac 40 3 % et 4% dans la zone euro, la en cas de baisse des prix) et l’inté- CNP Assurances Rester à l’écart 22-2-2008 Achat spéc. protection n’est pas assurée si on rêt facial est aussi assuré. Au to- L’agence de communication Capitalcom Foncière des Régions Conserver 21-2-2008 Vente part. prend en compte la fiscalité. tal, l’indexation permet au por- a publié une étude sur la place des femmes Les OAT indexées sur l’inflation teur d’être certain de préserver Vallourec Vendre 7-2-2008 Acheter dans la communication des sociétés du Cac 40. Il en ressort que, si nombre d’entre elles se déclarent sensibles à la question, la CE QUE PENSENT LES PROFESSIONNELS mise en pratique reste limitée. Par exem- ple, la moitié des sociétés de l’indice phare de la place de Paris a signé un accord « La valorisation permet d’encaisser assez d’égalité professionnelle mais seulement 20 % fournissent des objectifs chiffrés. La rémunération reste un sujet délicat, puis- bien les mauvaises nouvelles » que seules 8 sociétés communiquent sur les écarts de salaires entre hommes et femmes et les mesures salariales mises en œuvre our Jean-Charles Mériaux, di- sonner par intuition. Qui aurait télécommunications et de la dis- res, où il remarque, par ailleurs, pour les diminuer. P recteur général de DNCA Fi- nance, les marchés sont en plein cru qu’un baril à 100 $ pourrait être si bien toléré ? De même, il tribution, sans oublier certaines cycliques. que l’activité de banque de détail reste soutenue. « Il existe de nom- Par secteur, ce serait dans l’énergie et les services, d’une part, et dans la banque, l’as- brouillard. Il n’est plus question avance l’hypothèse selon laquelle De son côté, Michel Laurens, breuses opportunités d’achat sur surance et l’immobilier, d’autre part, que de se demander si les Etats-Unis le déclin de l’économie améri- responsable de la gestion des plusieurs grandes valeurs à la les pratiques seraient « de loin les plus sont ou non en récession, mais de caine puisse ne pas être une catas- OPCVM chez Acer Finance, cons- Bourse de Paris », déclare-t-il. exemplaires », selon Capitalcom. En tête quelle ampleur sera cette der- trophe pour le reste de la planète. tate que, après la forte baisse de Cela dit, le dollar devrait rester de classement, on retrouve PSA Peugeot nière et pour combien de temps Du côté boursier, il a com- 25 % sur le plus-haut de cet été, le sous pression jusqu’à la fin de la Citroën et Total, suivis par Air France- elle va s’installer. Les excès com- mencé à revenir sur le marché en marché s’est stabilisé depuis six récession américaine. S. A ■. KLM, Alcatel-Lucent, BNP Paribas, Gaz mis au cours des six dernières an- janvier, compte tenu des valorisa- ou sept semaines. Il reste confiant de France, L’Oréal, la Société Générale et nées dans l’octroi de prêts hypo- tions très attractives des grandes dans la conjoncture européenne, Michel Laurens Jean-Charles Mériaux Suez. Acer Finance DNCA Finance thécaires à risque favorisant la valeurs. « La valorisation permet qui a été « sauvée » par l’injection Si la tendance est à l’amélioration, des Air France-KLM Air France-KLM consommation mettront du au marché d’encaisser assez bien massive de liquidités de la part de efforts restent à faire : les femmes ne repré- temps à être résorbés. De plus, les mauvaises nouvelles », dit la Banque Centrale Européenne BNP Paribas Bouygues sentent qu’un tiers des effectifs des socié- lorsqu’une crise financière se Jean-Charles Mériaux, avant et il souligne que les entreprises font Bouygues Casino tés du Cac 40 et un quart des cadres. C’est conjugue à un ralentissement d’ajouter : « Deux éléments pour- état de perspectives favorables. Eiffage CGG Veritas chez LVMH qu’elles sont le plus nombreu- économique, comme en ce mo- raient faire redémarrer le marché : Le niveau de valorisation actuel Lafarge Renault ses (72 % des effectifs et 57 % des cadres). ment, les politiques monétaires la baisse des taux de la BCE et le intègre les mauvaises nouvelles Saint-Gobain Sanofi-Aventis Notons enfin que chez Danone, Suez, La- sont inopérantes. retour des fusions-acquisitions. » sur la crise des subprimes et il an- farge, Alstom et Vinci la part des femmes Vinci TF1 Toutefois, en économie, il con- Pour l’heure, il choisit les secteurs ticipe la fin des dépréciations dans l’encadrement est supérieure à la vient selon lui d’éviter de trop rai- du pétrole, de la pharmacie, des dans les établissements bancai- Vivendi Total part des femmes dans les effectifs globaux.
  4. 4. 4 ÉCONOMIE Samedi 8 mars 2008 ■ Investir n° 1783* LE PÉTROLE LES MONNAIES L'euro face au dollar 1,5406 En dollar le 7-3 Spéculation. Le maintien par l’Orga- La BCE pousse l’euro vers de nouveaux sommets 1,5 nisation des pays exportateurs de pé- 1,4 ela devient une habitude. L’euro de la prochaine réunion prévue en tion d’un poste de ministre euro- trole (Opep) de ses niveaux de pro- duction, le vif recul des stocks américains de brut et la baisse du C a enregistré cette semaine de nouveaux plus-hauts historiques avril. L’impact sur le marché des changes a été d’autant plus fort que péen des Finances. « Le problème de l’euro est que la Banque Centrale 1,3 1,2 2007 2008 billet vert ont contribué à relancer la face au billet vert et à la livre ster- Jean-Claude Trichet lui-même Européenne, qui fait bien son travail spéculation sur le marché de l’or noir. ling. La devise européenne a ainsi avait souligné, lundi, l’importance pour contenir l’inflation, est sur- Le baril de brut, première échéance, à atteint jeudi 1,5430 $ et 0,7692 £, de l’attachement des Etats-Unis au puissante : elle n’a pas de contre- New York (WTI) a clôturé, jeudi, au- propulsée par les déclarations du « dollar fort ». poids politique en la personne d’un Cours des principales devises dessus de la barre de 105 $. président de la Banque Centrale Certains imaginaient alors une vrai ministre européen des Finan- Européenne (BCE) à l’issue de son sensibilité accrue de la BCE aux ces. » 29-2-2008 7-3-2008 Marchés à terme (en dollars / baril) Conseil des gouverneurs. « Le ferme problèmes de change. Le président Vendredi, après l’annonce de la Euro/dollar 1,5186 1,5406 ancrage des anticipations inflation- de l’Eurogroupe, Jean-Claude destruction nette de 63.000 em- Euro/yen 158,22 157,40 29-2-2008 7-3-2008 nistes est la plus importante priorité Juncker, s’était, quant à lui, déclaré plois en février aux Etats-Unis, Euro/franc suisse 1,5895 1,5701 Brent 100,026 102,16 du conseil », a fait savoir Jean- « préoccupé et vigilant ». Le direc- l’euro a enregistré un nouveau plus- Euro/livre sterling 0,7649 0,76377 WTI 102,08 105,18 Claude Trichet, douchant les es- teur général du Fonds monétaire haut, à 1,5459 $, avant de repren- Dollar/yen 104,19 102,17 Cours à la première échéance mensuelle sur l’IPE pour le poirs des opérateurs de marché international (FMI), Dominique dre quelque peu son souffle. Les cours indiqués sont relevés brent et sur le Nymex pour le WTI. d’une baisse des taux d’intérêt lors Strauss-Kahn, a souhaité la créa- P. W. ■ le vendredi à 15 heures. FOCUS Les pays européens réagissent en ordre Le temps de travail baisse partout dispersé au ralentissement américain ans sa revue annuelle des ré- D formes économiques, Objectif croissance, l’OCDE constate que, CONJONCTURE L’économie américaine continue Etats-Unis : Zone euro : sur longue période, la tendance à ralentir. L’Europe suit à distance, mais tous les de forts soubresauts rebond en février est à la baisse du nombre annuel Indice ISM d’heures travaillées. Le cas le plus membres de la zone euro ne montrent pas les mêmes Indice ISM manufacturier non manufacturier Indice PMI composite spectaculaire est celui du Japon, où de près de 2.300 heures par capacités de résistance. 53,3 53,2 55,8 personne exerçant un emploi en 54,1 52,3 1960 on est tombé à moins de es records enregistrés sur le forme aux prévisions, sans L 50,4 50,7 52,4 53,1 50 50 50 49,3 50 1.800 heures. Mais cette évolu- pétrole et les cours élevés accélération notable : au qua- 50,6 tion ne reflète pas forcément un d’autres matières premières trième trimestre 2007, les défauts 48,4 48,3 choix de société : le ralentisse- ne doivent pas faire illusion : la de paiement sur l’ensemble des ment de la croissance a joué un tendance est bien au ralentisse- prêts immobiliers sont montés de rôle déterminant. ment dans les grands pays indus- 5,6% à 5,8% ; quant aux défaillan- 44,6 2007 2008 2007 2008 2007 2008 En Europe, on a travaillé trialisés et, dans les pays émer- ces en bonne et due forme (arrêt Oct. Nov. Déc. Janv. Févr. Oct. Nov. Déc. Janv. Févr. Oct. Nov. Déc. Janv. Févr. beaucoup plus longtemps que gents comme la Chine, où l’activité des remboursements et saisies), le les Américains jusqu’au milieu est soutenue au point d’accroître taux est monté de 3,1 % à 3,4 % des années 70. Ensuite, le rap- les tensions inflationnistes, les pour les subprimes, les crédits à ris- L’économie américaine connaît des mouvements brusques.Mais, au total, port s’est inversé et les Améri- autorités veulent calmer le jeu que, mais reste marginal pour les en dépit des évolutions divergentes des services et de l’industrie, la tendance de fond cains travaillent aujourd’hui (voir page suivante). prêts « normaux ». semble être un net ralentissement. Le mouvement est plus modéré en Europe. 15 % de plus que les Européens. Les signes d’inflation ne doivent La durée hebdomadaire du tra- pas conduire à des erreurs de dia- La France et l’Allemagne vail plus courte en Europe n’est gnostic. Si la Banque d’Angleterre résistent Les deux enquêtes ISM menées dans la zone euro donnent des ré- pas seule en cause : elle n’expli- et la Banque Centrale Européenne Dans l’analyse de la conjoncture en février ont donné des résultats sultats contrastés. Si le rebond en- que que la moitié de l’écart. Un continuent de donner une impor- publiée cette semaine par la Fed contradictoires : nette améliora- registré dans les services fait plus plus grand nombre de jours de tance égale aux deux dangers ac- (le beige book), il est noté un ralen- tion dans les services (mais au- que compenser un repli dans l’in- congés payés et d’autres congés tuels – une accélération non con- tissement dans les services de la dessous du seuil fatidique de 50) et dustrie en février, tous les pays ne explique le reste. trôlée du rythme de hausse des plupart des districts et une activité rechute au-dessous de 50 dans l’in- sont pas dans la même situation. L’écart enregistré sur la durée prix et un recul de l’activité –, c’est jugée anémique dans la moitié dustrie. Ces chiffres laissent crain- La France, note la Royal Bank of hebdomadaire du travail n’est bien parce que les récents indica- d’entre eux. Quant aux dépenses dre une croissance nulle ou un lé- Scotland, est le seul des quatre pas seulement le fait de lois teurs envoient des messages ambi- des consommateurs, elles sont ju- ger repli du PIB au premier grands pays de la zone à conserver comme celle sur les 35 heures. Il valents. La situation sera plus gées plutôt faibles ou en repli dans trimestre. un rythme de croissance similaire s’explique aussi par le fait que le claire dans quelques mois... la majorité des districts. Les enquêtes similaires menées à la moyenne de l’année dernière. travail à temps partiel est plus Si les tensions actuelles sur les L’Allemagne a un peu accéléré en fréquent en Europe, surtout prix compliquent la politique mo- février, mais reste à un rythme chez les femmes, et ce temps nétaire, elles ne permettent pas en d’expansion nettement inférieur à partiel n’est pas toujours libre- tout cas de conclure à un risque Regain d’inquiétude celui de l’été dernier. ment choisi. Toutefois, selon l’OCDE, le taux d’imposition sérieux de stagflation, ce mélange de stagnation de l’activité et d’infla- pour l’immobilier américain Quant à l’Italie, elle semble tou- jours sur la voie du ralentisse- marginal semble jouer un rôle tion qui a lourdement pesé sur la ment. Mais c’est l’Espagne qui important dans la décision du deuxième apporteur de revenus conjoncture des années 70. Peu d’économistes accordent une pro- C haque semaine, la crise fi- nancière gagne de nou- veaux secteurs et on découvre mes pourrait coûter jusqu’à 600 millards de dollars à l’écono- mie mondiale. semble enregistrer la plus forte baisse d’activité ; pour la première du ménage de travailler plus ou babilité élevée de réalisation à ce de nouvelles pratiques douteu- L’un des gouverneurs de la Fed, fois depuis quatre ans et demi, les moins longtemps. ■ scénario, même si beaucoup crai- ses comme la transformation Frederic Mishkin, redoute que enquêtes signalent une baisse des gnent que la politique très accom- des obligations émises par les les prix de l’immobilier ne bais- effectifs employés. 2.000 Nombre annuel moyen d’heures modante des Etats-Unis ne soit collectivités locales américai- sent encore plus que prévu, ce Une consolation : selon Angel travaillées par personne suivie très vite d’un relèvement des nes en titres rémunérés à des qui aggraverait les problèmes Gurria, secrétaire général de exerçant un emploi 1.800 taux en 2009 dès les premiers si- taux de court terme par la ma- des banques et conduirait à de l’OCDE, s’il devait y avoir une ré- gnes d’un redressement durable de gie d’enchères hebdomadaires nouvelles restrictions de crédit. cession en 2008, elle serait plus 1.600 l’activité. ou mensuelles. Mais le pro- Quant au président de la Fed, il modérée que les précédentes, Aux Etats-Unis, les craintes ex- blème initial s’aggrave : selon incite les banques à renégocier « parce qu’on est entré dans des 1.400 primées à plusieurs reprises par les l’indice Case-Schiller, le prix de non plus seulement les condi- économies de services plus qu’in- responsables monétaires en ce qui l’immobilier aux Etat-Unis a tions de crédit, mais le montant dustrielles. Les stocks jouent concerne le secteur immobilier baissé de 9,8 % sur un an en même du principal à rembourser, moins un rôle dévastateur ». Source : OCDE 1.200 (voir ci-dessous) semblent justi- décembre et ce n’est sans de façon à éviter une montée Alors, restons raisonnablement as e ne ée nion n DE is nc po Un -B ag OC e Fra Ja nn rop U ts- fiées, quoique la crise donne l’im- optimistes... ■ ys doute pas fini. La banque UBS trop forte du nombre des dé- em Pa Eta All pression de suivre un cours con- estime que la crise des subpri- faillances de crédit. ■ eu Gérard Horny
  5. 5. Samedi 8 mars 2008 ■ Investir n° 1783 ÉCONOMIE 5 LES TAUX 5,5 Taux à dix ans à New York L'OR En % Panique aux Etats-Unis, Trichet imperturbable 5,0 Hésitation au seuil des 1.000 $.Le 4,5 cours de l’once était en repli vendredi u côté de la Banque d’Angle- quo, mais, pour ceux qui for- matisme que n’aurait pas osé affi- D terre, il n’y a pas eu de surprise jeudi : l’activité est plutôt sur la maient de timides espoirs de l’an- nonce d’un possible assouplisse- cher un dirigeant de la Bundes- bank. 4,0 3,5 3,52 le 7-3 matin, les investisseurs attendant les statistiques américaines de l’emploi avant de repartir à l’assaut de la barre 2006 2007 2008 voie du ralentissement, mais sans ment futur de la politique La réaction du marché des des 1.000 $. La veille, alors que le dol- provoquer d’inquiétudes majeu- monétaire, ce fut la douche changes a été d’autant plus bru- lar touchait de nouveaux plus-bas res ; l’inflation est cantonnée juste froide. S’appuyant sur les « pro- tale que, dans le même temps, face à l’euro, un nouveau record avait au-dessus de la cible de 2%, mais jections » économiques de la ban- c’est la panique complète outre- Taux d’intérêt (en %) - le 7-3-2008 été établi à New York, à 991,90 $. les risques sont à la hausse. Dans que, un peu corrigées en trois Atlantique. Face aux pertes qui ces conditions, la banque centrale mois en ce qui concerne la crois- s’accumulent, les banques améri- Pays 3 mois (1) 10 ans (2) Cours de l’or n’envisage qu’une baisse gra- sance (1,7% attendu en 2008 au caines poussent Ben Bernanke à France 4,50 4,01 duelle de son taux directeur et a lieu des 2% annoncés en décem- baisser les taux directeurs de la Allemagne 4,50 3,75 29-2-2008 7-3-2008 décidé de le garder inchangé ce bre), mais fortement revues à la Réserve fédérale non pas d’un de- Royaume-Uni 5,78 4,33 L’once à Londres en £ 969 978,50 mois-ci, à 5,25%. hausse en ce qui concerne l’infla- mi-point, mais de trois quarts de Etats-Unis 2,94 3,52 Le lingot en € 20.100 20.300 Du côté de la Banque Centrale tion, à 2,9 % en moyenne pour point, et de préférence sans même Japon 0,99 1,34 Le napoléon en € 117,80 118,20 Européenne, tout le monde avait cette année, Jean-Claude Trichet a attendre la réunion du 18 mars... (1) Taux interbancaires à Londres (BBA) La cote complète du marché de l’or à Paris se trouve bien prévu le maintien du statu prononcé un discours d’un dog- G. H. ■ (2) Rendt. des emprunts d’Etat (Bloomberg) en page XVI. A SUIVRE Résultats annuels 2007 France : baisse du taux de chômage “ Le Groupe a construit un modèle résistant ” e taux de chômage de la métro- L pole a reculé de 0,3 point de pourcentage, à 7,5 % de la popula- DIVIDENDE tion active au quatrième trimestre 2007 (2.084.000 personnes), soit le 1,20 + 4,3% E plus faible niveau depuis la n 2007, Crédit Agricole S.A. dégage un résultat net part du Groupe fin 1983. Il s’établit à 8 % en Deux options : de 4 044 millions d'euros. Ce résultat, en baisse de 16,8 %, montre moyenne sur l’ensemble de l’an- paiement intégral en numéraire née 2007. Les économistes de BNP ou paiement en actions à hauteur la bonne résistance du Groupe dans un contexte de crise financière Paribas tablent sur une stabilisa- de 80 % et en numéraire internationale sévère : il traduit la solidité du modèle, fondé sur un tion un peu au-dessus de 7,5 % d’ici à hauteur de 20 %. équilibre entre les trois lignes métiers, banque de détail, métiers à la mi-2008. Dividende proposé à l’Assemblée générale du 21 mai 2008 spécialisés et banque de financement et d’investissement. Le taux de chômage a diminué de 0,9 point de pourcentage en un an, permettant au taux d’emploi de progresser à 52,3 % de la popula- DES RÉSULTATS avec les acquisitions et …DANS LE CONTEXTE tion active. SOLIDES… l’intégration réussie d’Emporiki D’UNE CRISE SÉVÈRE en Grèce et du groupe Pékin veut vaincre la ÉQUILIBRE DES MÉTIERS L’impact négatif de la crise Cariparma FriulAdria en Dans un environnement diffi- surchauffe sur les revenus de la banque Italie. Le Groupe a en outre cile et particulièrement ins- Impact de la crise des marchés a été com- amplifié la diversification des table, la rigueur et la prudence e principal ennemi de l’écono- pensé par le dynamisme de activités à l’étranger dans ont conduit le Groupe à L mie chinoise est la surchauffe, a averti son Premier ministre. Wen Banque de financement 30,6 % 14,2 % tous les autres métiers. les métiers et les zones renforcer de trimestre en tri- et d'investissement Le produit net bancaire géographiques qu’il avait mestre sa politique de dé- Jiabao s’est engagé devant le Parle- 33,2 % augmente de 3,6 %. Hors ciblés, notamment dans le préciation des instruments ment à une lutte acharnée contre impacts de la crise, il aurait crédit à la consommation, financiers exposés à la crise l’inflation. « La première tâche en 37,2 % Métiers spécialisés progressé de 25,5 % et le avec FGAFS en Italie, et du subprime. Le niveau matière de régulation économique 39,6 % résultat brut d'exploitation l’acquisition de deux socié- des résultats de l’exercice cette année est d’empêcher la rapide serait en hausse de 30,5 %. croissance économique de se trans- 32,2 % Banques de proximité Ces performances opéra- former en surchauffe et d’éviter que 27,2 % “L'année a été placée les hausses structurelles de prix ne tionnelles particulièrement débouchent sur une inflation d’en- 2006 2007 satisfaisantes témoignent de sous le signe de l'intégration la qualité des relais de crois- vergure », a-t-il précisé devant les Contribution au Produit net bancaire sance, en particulier à des filiales internationales” 3.000 députés du Congrès national (Hors gestion pour compte propre et divers) du peuple réunis à Pékin. Le gou- l’international, dans chaque vernement chinois est déterminé ; pôle. C’est plus spéciale- tés, Interbank et DMC Groep 2007 reflète ce renforcement il table d’ailleurs sur une croissance ment le cas pour la banque aux Pays-Bas ; en gestion sensible des scénarios de contenue à 8 % en 2008 contre plus de détail à l’international, les d’actifs, avec la reconfigura- risques liés aux marchés des de 11,4 % en 2007. services financiers spéciali- tion réussie du dispositif en structurés de crédit. Ainsi, sés et les métiers de la Italie, la création d’une joint- l’impact de la crise financière Londres vise les Calendrier de la communication gestion d’actifs. venture en Arabie Saoudite sur le résultat net part du capitaux islamiques et d’une filiale en Australie ; Groupe de Crédit Agricole S.A. financière 2008 L’année a été placée sous le le lancement d’une compa- s’établit à - 2,7 milliards d’eu- Angleterre s’apprête à lancer des 15 mai - Publication des L’ obligations d’Etat compatibles avec la charia (sukuk). Le Premier résultats du 1er trimestre 2008 21 mai - Assemblée générale des signe de l’internationalisa- tion pour tous les métiers du gnie d’assurance-vie au Japon et, en banque privée, ros. Cette politique rigoureuse de dépréciation du risque de Groupe. Une étape impor- l’acquisition de la filiale contrepartie de marché s’ins- ministre, Gordon Brown, doit, en ef- actionnaires tante a été franchie dans la luxembourgeoise de Bank crit dans un contexte de fet, annoncer prochainement un pro- 27 mai - Détachement du coupon transformation du Groupe Sarasin. grande solidité financière. jet de loi sur la finance islamique. Le 23 juin - Paiement du dividende Royaume-Uni sera ainsi le premier pays du G7 à émettre une sukuk. En 2004, le Land allemand de Saxe-An- Retrouvez toute l'information sur halt avait été un pionnier à l’échelon www.credit-agricole-sa.fr régional en émettant 100 millions d’euros d’obligations compatibles avec la charia. La manne des actifs (touche 5 pour entrer en relation avec une gérés conformément au Coran pro- personne de l’équipe des relations actionnaires) gresse de 15 % l’an. ■
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×